Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©MissPie & Ealitya
Multi-comptes : Vera & Vittoria
Messages : 301 - Points : 996

Âge : 35 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Dim 6 Aoû - 13:44 )

underneath and inside.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


« Je viens vous chercher ce soir pour dix-neuf heures Tobias. Soyez à l’heure et mettez votre plus beau costume. » L’Historien se retourna vers le directeur : « Monsieur, nous venons de découvrir deux nouveaux corps sur le site d’Hercularum, je ne peux ce soir. » Son patron soupira : « S’il vous plaît Signore Spilsbury, je suis certain que De Santis sera plus que ravis de vous entendre parler de votre travail, de vos recherches. » Il soupira longuement : « Très bien… » Le visage joufflu de l’homme en face de lui s’illumina et il partit déjà à l’autre bout du couloir : laissant son employé les bras le long de son corps. Démunis et triste à en crever.

Cela allait être une véritable torture que de le voir se pavaner près d’Angèle. D’être à sa place. La sienne oui ! Il avait été le premier à poser un genou à terre. Il n’aurait jamais dû participer à la dernière mission. Il aurait dû prendre le premier autobus pour la capitale et reprendre l’avion pour rentrer auprès de sa douce. Pour sûr : la vie aurait été plus belle. Ils auraient exécuté avec brio les nombreux projets évoqués au creux des nuits ; entre deux échanges passionnés. Dans ses rêves les plus fous, il s’imagine père de famille avec Angèle près de lui. Ces divagations sont douloureuses, mais son subconscient semble prendre un plaisir intense à créer ces scènes idylliques avant de le propulser dans la triste réalité.
Paré de son plus beau costume noir corbeau, il coiffa grossièrement ses cheveux pour éviter de faire la coupe du premier de la classe. Ce n’était pas son genre et il n’avait pas autant changé que ça. Leur chat arriva dans la salle de bain et se frotta à sa jambe : laissant ses poils roux sur le tissu. Il jura en Hébreu et chassa la boule de poil avant de tenter de les enlever. Son portable sonna : Vincenzo. Son patron était en bas et l’attendait. Il poussa un long soupire, se parfuma et sortit de la salle de bain pour attraper sa veste. Il l’enfila, il remplit le bol de Colin et après un baiser sur la tête du chat sortit d’un pas pressé.
Dans la voiture qui les mena au couple De Santis, Tobias garda le silence le plus total. Il écoutait Vincenzo parler de tout, de rien : lui posant des questions de temps à autres auxquelles il ne répondait évidemment pas. Quand ils arrivèrent finalement à la résidente, il fallut plusieurs inspirations à Tobias pour sortir de la voiture. Il lissa les pans de son costume et se regarda une dernière fois. Quelques poils roux de chats étaient encore sur le bas de son pantalon mais il n’essaya pas de les enlever. Tant pis. Son patron sonna et se racla la gorge, il était nerveux et cela amusa Tobias qui lui ne l’était pas. Il avait juste le cœur au bord de ses lèvres en imaginant que toute la soirée il allait devoir supporter ce couple parfait.

Un majordome ouvrit la porte et s’inclina : « Signore Marciano. » Vincenzo rentra : « Voici Tobias Spilsbury. » A son tour, il eut le droit à une révérence. Toby sourit : « Je ne suis pas une personnalité, pas besoin d’autant de cérémonie. » Il remarqua le petit sourire en coin de l’employé qui disparut rapidement en entendant le maître du lieu arriver.

« Signore De Santis, quel plaisir d’être parmi vous ce soir. Permettez-moi de vous remercier encore pour votre don et de nous avoir conviés ce soir. » Il serra chaleureusement la main de son hôte. Tobias tendit la sienne : « Bonsoir Monsieur. »
AVENGEDINCHAINS


you were my dream


⋆ sweet dreams are made of this.


Il faut oublier, tout peut s'oublier. Oublier le temps, des mal entendus et du temps perdus. Ne me quitte pas. Ne me quitte pas. Jacque Brel @excelsior


Dernière édition par Tobias Spilsbury le Mar 8 Aoû - 11:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Je suis absent-e : du 21 mai au 7 juin
Messages : 629 - Points : 1191

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Dim 6 Aoû - 14:20 )


► August 2017, Villa des De Santis | what's going on between us
Underneath and inside
Angèle & Tobias
Elle avait passé la journée à tourner dans sa grande demeure comme si elle avait été un poisson dans un bocal. Fort heureusement Gianluca n'était pas là pour la voir stresser et il ne devait pas arriver avant l'heure du dîner. Angèle avait fait et défait sa coiffure à quinze reprises avant de s'énerver. "Oh et puis de toute façon, à l'époque tu portais juste une queue de cheval, de quoi t'as peur?!" Elle s'exaspérait toute seule. Voulant plaire, elle savait que c'était mesquin de désirer l'affection d'une personne à qui l'on ne pouvait rien rendre en retour. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de se préparer comme si elle allait à un rendez-vous amoureux. Enfilant enfin une petite robe noire fort chaste mais qui laissait voir son cou tout entier ainsi que ses bras, elle opta pour le naturel en se passant de bijoux. Seules ses oreilles furent ornées de deux petits diamants qui brillaient discrètement. Enfin, quand l'heure fatidique sonna au pendule du hall, elle remonta les escaliers en courant afin de se chercher ses chaussures. Mais c'était trop tard, les invités étaient déjà là et elle pouvait entendre la voiture se garer dans l'allée réservée aux convives. Elle arrêta donc sa course pour aller se poster derrière le rideau qui la cachait de l'extérieur et voir s'il était là. Tout d'abord elle ne vit rien. Juste une voiture, personne d'autre. Puis un grand roux aux tâches de rousseur splendides se détacha du véhicule et entama sa progression vers la demeure des De Santis. Elle resta là, guettant chacun de ses mouvements. Son expression presque renfrognée lui rappelait les temps où il ne voulait pas aller à une soirée ou autre et où elle le suppliait de céder. Elle se souvenait encore parfaitement du sourire gredin de Tobias lorsqu'il lui murmurait "Ok, you won. But when we get back here, I will be the one with the requests." Souriant malgré elle à l'évocation de ce souvenir, elle ne réalisa pas que Tobias ainsi que le sieur Marciano venaient de pénétrer à l'intérieur de la villa. Gianluca les accueillait et fit signe à sa femme dont il voyait la silhouette de le rejoindre. Gênée, elle vint sur la pointe des pieds... pieds nus car elle n'avait pas eu le temps de monter mettre ses talons finalement. "Bonasera signori." Elle tendit la main au directeur et ensuite à Tobias. Lorsque leurs mains se touchèrent, elle se força à ne pas sursauter tant elle avait attendu ce contact entre eux. "Veuillez m'excuser le temps que j'aille enfiler des chaussures."dit-elle sur un ton navré. De Santis n'avait pas manqué de remarquer qu'elle n'était pas présentable et son regard sur ses pieds, bien que pédicures, n'avait pas manqué de la mettre mal à l'aise. Elle partit et deux minutes plus tard, alors qu'elle sortait de sa chambre, vit Tobias se balader dans le hall. Il regardait les photos qui y étaient affichées. Trois d'entre elles étaient des originaux faits par de grands photographes et deux autres étaient d'elles. Il s'agissait d'une photo de la tour Eiffel qu'elle avait fait l'an passé. On ne voyait que le pied du monument et en arrière fond une mendiante qui ramassait son chapeau. L'autre était une photo plus vieille que Tobias ne manquerait pas de reconnaître: il s'agissait d'une photo de ses pieds à elle dans le train qui reliait Londres à Manchester. En dessous, il y avait la valise de Tobias avec quatre autocollants. Elles étaient toutes deux en noir et blanc. "C'était un été magnifique."dit-elle en se plaçant derrière lui. Elle avait détesté ce voyage en train parce qu'ils étaient supposés se dire adieu après cette semaine-là. C'était la fin de son voyage en Angleterre. Mais finalement, les deux tourtereaux avaient trouvé comment prolonger le séjour de la miss sur les îles britanniques. Il se retourna pour la regarder et troublée par ce silence et cette intimité entre eux, elle balbutia "Si tu cherches les toilettes, c'est la deuxième porte à droite." en indiquant la porte violette qui se trouvait derrière eux.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©MissPie & Ealitya
Multi-comptes : Vera & Vittoria
Messages : 301 - Points : 996

Âge : 35 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Dim 6 Aoû - 14:48 )

underneath and inside.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


Tobias se fit violence pour ne pas regarder intensément la belle descendre les marches. Délicatement, il attrapa sa main et baissa sa tête pour baiser sa main : sans pour autant poser ses lèvres sur sa peau opaline. Il se souvenait de la réaction de son époux la dernière fois.

« Madam De Santis. » Dit-il respectueusement prétendant de ne pas la connaître, d’avoir oublié son prénom alors que ce dernier hante constamment son esprit.

Il ne la regarda pas remonter, suivant déjà Gianluca et Vincenzo dans la demeure. Il s’attarda cependant dans le hall, laissant son regard glisser sur les photographies de ce couple. Rien ne lui semblait réel. Il connaissait sa Angèle, sur certaines photos : elle prétendait. Clairement. Cela lui faisait mal et en même temps il était ‘satisfait’. De voir qu’il était le seul à la faire sourire et rire en tout temps. Bien qu’il est maintenant perdu ce droit. Il n’avait pas choisi de se faire attraper. Mais cela n’avait plus d’importance. Il devait se faire une raison dès maintenant : la jolie blonde ne serait plus jamais à lui.
Soudain, son cœur s’arrêta en reconnaissant celle sur le quai de la gare de Brighton. Le train était tombé en panne et ils avaient dû sortir en attendant qu’un autre prenne le relai. Tobias se souvenait parfaitement de ce moment. Il était allé chercher une tasse de thé pour la belle et pour lui-même. Il avale difficilement sa salive et leva déjà sa main pour toucher le cadre, mais la voix d’Angèle le coupa dans son élan.

« The first one of so many… » Souffle-t-il pour toute personne, tout bas. Pour que personne ne les entend. Finalement, il se tourna vers elle. « No, thank you Madam. » Ils devaient être de parfait inconnus après tout. « You look georgous tonight. »

Prise dans la spirale de ses sentiments, il leva sa main : voulant remettre une mèche de cheveux mais se rendit compte au dernier moment alors il la passa dans ses propres cheveux.

« You have a lovely house even though I do not wish to pay the electricity bill. » Tobias fit une boutade. Pour détendre l’atmosphère. Que pouvait-il faire d’autre ? Il avait perdu. Tout perdu. Il était assez intelligent pour reconnaître sa défaite. « Let’s go back, shall we ? » Toby baissa la tête et tourna les talons pour pénétrer dans le salon.

Vincenzo lui colla un verre de whiskey entre les mains. Il respira l’arôme de l’alcool. Il était écossais. Il savait reconnaître un bon crue.

« Cinquante ans d’âge ? Affiné dans un fût de noisetier à en juger par l’odeur et la couleur. » Gian et Vincenzo le regarde : « Je suis écossais par mon père. Il s’est fait un point d’honneur à éduquer mon palais. »

Son patron sourit en comprenant que cela allait plaire à Gian. « Vous me parliez dans la voiture de la découverte à Hercularum ? » Le mensonge était ignoble et Tobias se fit violence pour ne pas dévoiler la vérité. « En effet, des habitants ont trouvé refuge dans des entrepôts côtiers. La lave a fermé hermétiquement les alcôves. Pour l’instant nous avons compté deux corps, mais nous sommes confiants sur le fait qu’il pourrait y en avoir d’autres coincés. »
AVENGEDINCHAINS


you were my dream


⋆ sweet dreams are made of this.


Il faut oublier, tout peut s'oublier. Oublier le temps, des mal entendus et du temps perdus. Ne me quitte pas. Ne me quitte pas. Jacque Brel @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Je suis absent-e : du 21 mai au 7 juin
Messages : 629 - Points : 1191

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Lun 7 Aoû - 5:10 )


► August 2017, Villa des De Santis | what's going on between us
Underneath and inside
Angèle & Tobias
Tandis qu'elle se chaussait, elle se souvenait de sa voix prononçant ces mots qu'il ne lui avait jamais dits autrefois. "Madam de Santis." Quand ils étaient ensemble, elle était Miss. Et s'il lui arrivait de l'appeler Madam... c'était alors pour lui dire "Yes yes Madam Spilsbury. Oh! This sounds way to good!! Are you sure I am not dreaming?" Elle riait aux éclats et se laissait tomber dans ses bras, pleurant presque de joie. Ils s'étaient vraiment aimés tous les deux. Descendant les escaliers, elle revit ce même homme qui troublait ses pensées, il était absorbé dans la contemplation de l'oeuvre que Gianluca aimait le moins. Son époux devait sentir que cette photo représentait une part du coeur d'Angèle, une part qu'il ne pourrait jamais conquérir car elle l'avait donnée irréversiblement à Tobias. Son coeur se serre en l'entendant souffler comme pour lui-même que ce ne fut que le premier été d'une suite bien plus longue. Et comme pour le contredire, comme elle le faisait si bien avant, elle murmura à son tour "There haven't been enough... " Elle aurait aimé qu'il y en ait plus. L'été était la saison préférée de la franco-américaine. Elle aimait le soleil, les fleurs pleines de leur saveur, les gens souriant au bord de la plage ou encore les amoureux marchant main dans la main dans les parcs. Il refusa de prendre le chemin des toilettes, il avait dû s'égarer tandis que les deux autres avaient avancer vers la salle de réception. Le compliment qu'il lui adressa la fit baisser la tête alors qu'ils entraient dans la pièce commune. Arrivant en même temps, elle savait que Gianluca pourrait le voir d'un mauvais oeil, alors elle s'exclama "Look who I've found lost in th... " elle s'interrompit en voyant le regard agacé de son époux. Elle parlait en anglais. C'était venu tout naturellement. Cela lui faisait tellement de bien de s'exprimer dans sa langue maternelle. Mais elle n'était plus seule avec Tobias, cela n'était donc plus indiqué. " Oh, je vous prie de m'excuser messieurs. Je ne sais pas pourquoi j'utilisais la langue de Shakespeare, probablement l'engouement d'avoir un invité qui partage mes racines anglaises. " Elle sourit comme si de rien n'était alors qu'elle bouillait intérieurement, craignant d'éveiller les soupçons de son époux. Il estimerait probablement que de parler en anglais avec Tobias était une intimité déplacée entre deux étrangers. Pendant ce temps-là, Tobias fut servi avec un verre d'alcool qu'il reconnut sans difficulté. Alors que Gianluca était surpris et attribuait à sa culture dans le domaine des points supplémentaires pour monter dans son esprit, Angèle grimaça dans son dos. Elle savait que Toby l'avait vue et c'était son but. Le whisky faisait partie de ces choses qu'il avait essayé de lui apprendre à aimer mais sans aucun résultat. Il lui apportait souvent un verre le soir quand elle rentrait de ses balades de jeune femme qui découvrait le pays et la suppliait de boire une gorgée. Elle se laissait faire mais à chaque fois elle fronçait les sourcils et toussait. Elle n'aimait pas les alcools forts et le whisky était vraiment un summum dans ce qu'elle détestait. Cependant depuis qu'elle avait appris la mort de son tendre Tobias, elle avait commencé à collectionner les bouteilles en sa mémoire. Elle n'en buvait pas, elle les gardait juste précieusement, comme si cela la ramenait à elle. Comme si un jour il viendrait voir le superbe cadeau qu'elle lui avait gardé. D'ailleurs, De Santis ne manqua pas d'en parler "Ce whisky vient de la collection de ma femme en vérité. C'est un vrai phénomène! Elle n'en boit pas mais elle a un goût certain pour dénicher les meilleures bouteilles." Gianluca sourit affectueusement à sa blonde préférée avant d'inviter tout le monde à prendre place autour de la table. Gianluca était à droite d'elle et Tobias en face. Elle évitait soigneusement de le regarder, consciente que le moindre faux pas mettrait leur paisible repas en danger.

Indifférente à tout ce qui se racontait, elle ne prêtait qu'une oreille distraite aux dires du directeur. Celui-ci non content d'avoir le soutient des De Santis, continuait à leur vanter son poulain afin de leur extirper encore plus d'argent. S'il pensait que son manège passait inaperçu, il se trompait gravement. Tant Gianluca qu'Angèle savaient comment procédaient ceux qui étaient à la merci de leurs dons. Mais si cela exaspérait Angèle de se voir ainsi cirer les bottes, Gianluca lui aimait presque ça. Cela rappelait au commun des mortels qu'il leur était supérieur. C'est pourquoi il écoutait attentivement tout ce qui lui était dit. Vint enfin un moment où le directeur se tut et où Gianluca alors se permit d'interroger son autre invité sur un sujet plus personnel. "Et donc vous êtes à moitié écossais?" Il ne pouvait faire le rapprochement entre Tobias et l'ancien amour d'Angèle. Elle n'avait presque rien raconté à son époux. Il savait juste qu'elle avait été fiancée à un homme qui était mort au combat. Pour ce qu'il en savait, il aurait très bien pu être un soldat ou un médecin de guerre. Mais il savait une chose néanmoins: qu'il était british et qu'il avait inspiré nombreuses de ses oeuvres. Ce dernier point elle ne le lui avait pas dit, il l'avait deviné tout seul. "J'ai toujours trouvé que l'Ecosse était un pays magnifique." Angèle agacée par le désir de son mari d'étendre son savoir et sa richesse se permit d'ajouter "Oui enfin, pour le peu que tu en as vu. L'Ecosse ne s'arrête pas aux paysages que l'on peut apercevoir depuis les bureaux internationaux." Elle avait dit cela sur le ton de l'humour et Vincenzio rit, ce qui entraîna Gianluca à faire de même bien qu'il n'avait pas apprécié qu'elle le reprenne ainsi. D'habitude elle était exemplaire. Mais ce soir, elle avait été particulièrement silencieuse. Et pour une fois qu'elle ouvrait la bouche, elle blaguait au détriment de son époux, cela n'était pas pour lui plaire. "Vous fumez?" De Santis se leva pour aller dans le salon fumoir tandis qu'Angèle restait sur place. Elle espérait de tout coeur que Tobias prendrait la tangente et se joindrait aux autres hommes. Passer ce temps en sa compagnie, prétendre qu'ils ne se connaissaient pas, c'était déjà un supplice. Mais alterner cela avec des moments plus... réels... c'était d'autant plus dur.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©MissPie & Ealitya
Multi-comptes : Vera & Vittoria
Messages : 301 - Points : 996

Âge : 35 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Lun 7 Aoû - 17:44 )

underneath and inside.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


Angèle était la maîtresse de la maison. Son époux le maître : Tobias s’aventurait sur un territoire déjà conquis, pour ne pas dire ennemi. Gian n’était pas un adversaire, il avait déjà gagné. Il ne récupérerait jamais le cœur de sa belle. Il était trop tard, il avait laissé passer sa chance comme un idiot et il devait aujourd’hui contempler les conséquences de cette connerie. Les étés ne seront plus jamais aussi doux que ceux passés près d’elle. Peut-être qu’un jour quelqu’un lui ferait à nouveau apprécier cette saison : en attendant il prendrait son mal en patience.
A peine rentrée qu’il remarqua le regard de cet homme. Il ne dit rien, mais n’en pensa pas moins tandis qu’Angèle s’excusait platement. Il avait bien du mal à se faire à l’Italien. Un verre de Whiskey à la main, il ne put pas retenir plus longtemps sa curiosité en le respirant. Quand il apprit qu’Angèle a choisi la bouteille : il comprit immédiatement. Ils avaient passé tellement de temps à en parler, chaque soir il essayait de l’éduquer, mais cela n’était pas à son goût et elle avait toujours des arguments convaincants pour qu’il délaisse son verre. A l’heure actuelle, il n’y avait personne pour freiner son envie de boire, pour qu’il ne noie pas son chagrin dans l’éthanol.

« Signora De Santis a très bon goût. » Tobias leva son verre et goûta enfin l’élixir. Il fit claquer sa langue contre son palais et se mit à sourire en découvrant la saveur.  « Il est excellent. »

L’Historien suivit la marche et s’installa dans la salle à manger qui était encore plus luxueuse que le salon. Tout ici puait l’argent, le rendait malaise. Il n’était pas fait pour ces apparats. Tout cela semblait si… Faux.

Les ronds de jambes de son patron faisaient lever les yeux au ciel à Tobias. Bon sang ce que cela n’était pas subtil. Cela l’agaçait, il serrait ses couverts à la moindre occasion. L’attention déviait sur lui et il reprit une gorgée de vin pour faire passer tout ça.

« Aye, mon père est Ecossais et ma mère Israëlienne. » Il sourit en coin :  « Elle l’est. Je n’y suis pas souvent allé, sauf en été : mais les Highlands sont magnifiques. » Angèle se permet de reprendre son mari et Tobias réalise tout de suite que cela ne plaît pas. Il se joint aux rires, plus discrètement que les autres : il n’était pas connu pour son grand sens de l’humour.

A la question de Gian, il hocha négativement la tête. « Non, mon père est un fumeur invétéré de cigare, je me contente de la pipe quand je suis avec lui mais jamais en dehors de ces moments. » Il reprit son verre de vin et le porta à ses lèvres. Le directeur le regarda intensément, mais il se contenta de l’ignorer.


« Que faites-vous dans la vie Madame De Santis ? » Demande Tobias innocemment en la regardant enfin dans les yeux. Les deux hommes à côté avaient une vision directe sur la scène. « A part avoir un excellent flaire pour les Whiskey ? »
AVENGEDINCHAINS


you were my dream


⋆ sweet dreams are made of this.


Il faut oublier, tout peut s'oublier. Oublier le temps, des mal entendus et du temps perdus. Ne me quitte pas. Ne me quitte pas. Jacque Brel @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Je suis absent-e : du 21 mai au 7 juin
Messages : 629 - Points : 1191

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Mar 8 Aoû - 5:21 )


► August 2017, Villa des De Santis | what's going on between us
Underneath and inside
Angèle & Tobias
Tobias continuait de complimenter Angèle et celle-ci se tordait intérieurement, espérant que Gianluca n'y verrait pas un affront. Il était tellement imprévisible qu'il était difficile de savoir s'il voyait comme un point positif que l'on estime son choix d'épouse ou comme une insulte que l'on s'en approche de trop près. Elle se contenta d'hocher la tête poliment pour remercier du compliment que les deux hommes lui avaient fait. Y avait-il déjà un combat silencieux pour ses faveurs? Elle ne voulait le croire. Mais elle lisait une certaine résignation dans les traits de son ex-fiancé et cela n'était pas pour lui plaire. Parce qu'au fond d'elle elle avait espéré qu'il tenait encore à elle. Parce qu'elle s'était apprêtée afin de lui plaire encore un peu, en souvenir du bon vieux temps. Au lieu du bon vieux temps, elle avait face à elle un nouveau temps. Celui de l'hypocrisie et de l'indifférence affectée. Des conversations qui ne menaient nulle part, un Tobias qu'on forçait à vanter ses mérites et un Gianluca heureux d'étaler sa fortune. Lorsque les hommes se décidèrent à aller dans le salon fumoir, elle était soulagée. Elle aurait enfin quelques minutes de répit. Mais Tobias refusa l'invitation et elle vit Gianluca le regarder d'un mauvais oeil. Les deux fumeurs n'étaient pas encore sortis, ils parlaient sur le seuil de la porte tout en ayant une vue directe sur les ex-amants. Tobias s'enquit de savoir ce qu'elle faisait dans la vie, comme si elle était une étrangère qu'il apprenait à connaître. Elle sourit de ce sourire de façade qu'elle était obligée de porter ce soir et Gianluca quitta la pièce avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre. "Don't." dit-elle froidement à son interlocuteur. "Don't play this game." Elle jouait nerveusement avec une fourchette que le garçon de cuisine engagé pour l'occasion avait oublié de reprendre.

Elle détestait cette situation où il lui était impossible de poser un doigt sur ce qu'elle ressentait et encore plus impossible de l'exprimer. "I really don't understand you Tobias... Why did you come? Do you think this is a game?" Sa question était des plus sérieuses et son regard le pénétrait avec une angoisse apparente. "You have no idea who he is. If he would think that you could be a threat to him, in any way, he could destroy your life." Et ce n'était pas une blague. De Santis avait les moyens financiers d'anéantir quasiment qui il voulait. Il lui suffisait d'un coup de fil ou autre et c'était fini. De par son amitié intéressée avec le directeur, il pouvait dire à ce dernier que Tobias avait eu des gestes déplacés envers son épouse et le faire renvoyer. Et Angèle savait que Gianluca n'aurait de cesse que de chasser hors du pays celui qui oserait s'approcher d'elle de trop à son goût. Elle se souvenait d'un incident lors d'une foire foraine l'an dernier. Un garçon qui vendait des glaces avait osé en offrir une à Angèle tandis que Gianluca répondait à un journaliste qui l'avait repéré sur les lieux. Le garçon la pensant seule s'était permis de lui faire quelques compliments et quand Gianluca était arrivé auprès d'eux, il avait entendu quelques uns de ces propos flatteurs sans aimer cela. Le stand de glace avait failli finir par terre et sans la force tranquille de son épouse qui lui avait alors imposé de se retenir, il aurait sans doute mis à exécution les menaces qu'il avait faites au pauvre gamin. Angèle aimait cet aspect de la personnalité de son époux. Il la voyait comme sa propriété et elle aimait être couvée comme un objet précieux et rare. Mais elle savait aussi décerner à quel point cela pouvait s'avérer dangereux d'avoir un homme pareil à ses côtés. D'ailleurs elle l'avait ressenti sur sa propre peau. "Follow me." Elle s'était levée et l'avait invité à la suivre dans le salon où il était normal qu'ils attendent le retour des deux autres. Assise dans un sofa en cuir blanc, elle attendait qu'il s'installe. Sans exprimer son souhait à voix haute, elle espérait qu'il viendrait auprès d'elle. C'était dénué de sens car cela les aurait fait prendre un trop grand risque et cela ne les menait à rien. Mais elle aurait voulu poser sa main sur celle de Tobias. "So, now you see what my life looks like. Funny, right? Who would have thought I would end up being so..." elle aurait pu finir sa phrase de mille manières. "Unhappy". "Sad". "Instable". "Destroyed". Mais elle opta pour une autre fin. "...rich?"
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©MissPie & Ealitya
Multi-comptes : Vera & Vittoria
Messages : 301 - Points : 996

Âge : 35 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Mar 8 Aoû - 6:14 )

underneath and inside.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


Qu’importe ce que son époux pouvait penser : il n’arrêterait pas de complimenter celle qui fut sienne. Angèle méritait qu’on la complimente à chaque secondes que le bon Dieu lui donnait. Parce qu’elle était une femme extraordinaire, une femme qui avait capturé son cœur pour ne plus jamais le laisser partir. Il était à sa merci, n’ayant aucun contrôle sur-lui-même quand elle était dans les parages. Elle avait cette emprise sur lui presque malsaine : il était prêt à tellement de choses pour elle. Encore plus probablement depuis qu’il pouvait la côtoyer et qu’il lui suffisait d’étendre son bras pour la toucher. Pour sentir sa peau opaline sous ses doigts… Il n’avait qu’à fermer les yeux pour se remémorer leur retrouvaille quand elle a compris qu’il était encore en vie. Ce n’était certainement pas un homme qui pourrait briser ce lien. Il n’allait pas vendre son âme au diable pour la bienséance. Il ne fumerait pour dire : je vais être avec les autres hommes. Il préférait rester à table et déguster le vin en bonne compagnie. Puisqu’Angèle voulait prétendre qu’il ne se connaissait pas : soit. Il jouerait le jeu. Il n’avait pas le choix de toute façon. Quand elle le réprimanda froidement, Tobias haussa les épaules :

« What do you want me to do Angèle ? » Une question simple, dite calmement. « I had no other choice. What you think I would not prefer be outside and excavating skeletons ? Do my job and what I love ? The only thing I have left ? » Il souffla longuement et reprit une nouvelle gorgée de vin : soudainement agacé. Pourquoi est-ce qu’elle le blâmait ?

Quand Angèle lui explique, tente de lui faire comprendre pourquoi il devait se méfier de lui, il eut un sourire ironique :

« Let him do whatever he wants. » Il n’avait pas envie de se battre non. « If he is this type of men who have so little confidence that he destroys everyone you might reach you : then he is as daft as a brush and he doesn’t deserve you. »

Cela était simple à ses yeux. Pourquoi elle ne le quittait pas ? Pourquoi restait-elle enchaîner à un être qui donnait la nausée à Tobias tant il semblait faux et puait l’hypocrisie. Quand elle se leva, il hésite avant de faire de même une fois son verre de vin terminé. Il remercia les employés de maison et la rejoignit dans le salon. Son regard se posa sur elle, obnubilé par ses traits délicats : il avait envie de se jeter sur elle et de l’embrasser fougueusement. Naturellement, il n’en fit rien : se contentant de s’approcher et de s’asseoir sur un fauteuil à sa droite. Puisque son époux semblait paranoïaque : autant de ne pas mettre de l’huile sur le feu.

« Stop pretending ok ? He is not here. » Sa voix était ferme. Sans appel. « I know you. I know when you’re faking. » Tobias n’avait rien oublié non. Jamais il ne pourrait. « Why are you still with him ? You really don’t seem to be happy and you are scared. I can tell. I’ve see death and fear with my own eyes. »

Sa salive passa difficilement, il baissa ses yeux pour regarder ses mains calleuses qu’il massait doucement pour tenter de se détendre.

« What do you want from me Angèle ? » Sa voix résignée portrait avec elle tout son mal-être : « Tell me what to do and I will do it. You know I will. » Parce qu’il l’aime. « If you want me to go, I will. If you want me to take you far away from here : I will. Just… By Jupiter's cock please just tell me ! »
AVENGEDINCHAINS


you were my dream


⋆ sweet dreams are made of this.


Il faut oublier, tout peut s'oublier. Oublier le temps, des mal entendus et du temps perdus. Ne me quitte pas. Ne me quitte pas. Jacque Brel @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Je suis absent-e : du 21 mai au 7 juin
Messages : 629 - Points : 1191

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Mar 8 Aoû - 7:02 )


► August 2017, Villa des De Santis | what's going on between us
Underneath and inside
Angèle & Tobias
Il y avait une chose de certaine, Tobias ne pouvait être menti aussi aisément qu'un autre. Il avait vécu auprès d'Angèle trop longtemps que pour être berné par la dame. Mais il se prêtait au jeu tant que son mari était là. Il s'y prêtait si bien qu'Angèle détestait cela. Il avait l'air d'être l'ombre de lui-même, un homme qu'elle avait connu ou plutôt un homme qui ressemblait à celui qu'elle avait connu. Et lorsqu'elle lui ordonna d'arrêter ce petit jeu, lorsqu'ils n'étaient plus obligés de porter le masque des convenances, il s'offusqua à son tour. "I want, I want, I want nothing! Just be true!" Il leur était impossible d'être amis déjà autrefois. Les disputes avaient leur place entre eux tout comme le jaune avait sa place au milieu du blanc de l'oeuf. Cela faisait partie de leur relation. Des hauts et des bas, mais les disputes n'étaient pas toujours des bas. Les disputes étaient aussi une part importante de leurs hauts. Car ils avaient besoin d'elles pour se souder, pour se sentir appartenir à l'autre. Comme si les éclats de voix ne faisaient que renforcer leur relation. "Your job? Yes... your job! It's the only thing you have left because it's the only thing that you've always cherrish and prioritize!" Elle avait toujours ce goût amer d'être passée après sa passion pour l'histoire. Et maintenant il venait lui dire qu'il aurait préféré dépoussiérer des squelettes que d'être ici. Cela n'était pas pour plaire à la blonde aux reflets dorés. Tout semblait les séparer.

Il était totalement inconscient. Laisser Gianluca faire ce qu'il voulait? C'était s'exposer à ce qu'il les tue tous les deux si jamais il venait dans un accès de rage à les penser amants. Elle n'osait imaginer qu'il découvre que la valise qui était affichée dans son hall d'entrée était celle de Tobias. Il la lui aurait fait bouffer sans une hésitation. "Oh don't talk about that as if you would have any idea of what it means to diserve me. Because you don't. He's not perfect but he never let me down." Ses mots étaient aussi tranchants que la lame d'un couteau. Elle ne cherchait pas à le préserver. Elle n'aimait pas qu'il vienne juger son présent et se permette d'insulter son mari. Gianluca avait des défauts mais lui il ne l'avait jamais abandonnée. Il préférait la maltraiter que de risquer de la perdre en la laissant trop loin de lui. Et bien que cela semblait fou, Angèle préférait cela.

Elle lui indiqua de la suivre car les disputes pouvaient faire monter le ton et les voix hautes pouvaient se faire entendre dans le salon fumoir. Puis, elle préférait le confort de son salon. "No you don't, you know nothing Jon Snow, at least not anymore." Il pensait la connaître mais elle était certaine que celle qu'il connaissait n'était plus vraiment là. Elle dormait bien loin en elle mais elle n'avait plus sa place dans sa vie. "I am not faking, I've changed, that's all. Being fake is part of my social life. If you want to see me less...like this" elle se montra du doigt en désignant sa tenue et sa coiffure "the you have to meet me out of my home, out of my social life." Angèle n'était pas complètement devenue une petite bourge snobinarde. Mais quand elle sortait avec des gens de la haute, elle ne pouvait venir en jeans et top et s'asseoir comme elle le faisait avec ses amis artistes par exemple. Elle n'avait pas renié qui elle était mais elle devait concilier les deux vies si elle voulait pouvoir les avoir l'une et l'autre. "Yes? And do I look dead to you?" Elle le défiait du regard, consciente que sa question avait mille sens possibles. Puis elle rebondit sur cette même idée. "Because you definitely don't look dead to me. And God knows you should. In all senses." C'était ironique mais aussi profond. Parce qu'effectivement il aurait dû être mort et elle aurait dû le laisser pour mort malgré son retour dans sa vie. Mais elle n'y parvenait pas. Depuis son retour, elle ne parvenait pas à le chasser de ses pensées. "Me? You want me to tell you what to do? God, you're insane. Just go then. Leave. Never come back! What else can I say? I'm a married woman Tobias! Married. Do you expect me to tell you something else?" Cela la peinait de dire ça. Mais elle ne pensait pas avoir le droit de dire autre chose. Car c'était vrai, elle était mariée: pour le meilleur et pour le pire.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©MissPie & Ealitya
Multi-comptes : Vera & Vittoria
Messages : 301 - Points : 996

Âge : 35 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Mar 8 Aoû - 8:08 )

underneath and inside.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


Il ne savait pas quel jeu il jouait : être un aristocrate n’avait jamais été sa tasse de thé et il se défilait le plus possible des galas militaires. Non. Lui ce qu’il aimait s’était rester dans l’ombre. D’une nature humble, Tobias ne se pensait jamais meilleur que les autres. Il était intelligent et doué, mais il ne voulait pas fanfaronner et rouler ses mécaniques dès qu’il en avait l’occasion. Ce que le directeur du Musée l’obligeait à faire contre sa volonté. Parce qu’il avait les pieds sur terre : il savait qu’ils avaient besoin de cet argent pour subvenir aux recherches. Alors non, il ne pouvait pas être égal à lui-même comme elle lui demandait :

« No. I will not take off the mask I put on. If I’m true to my heart I will kiss you right now and I will never let you go. » Que les choses soient claires. Non il ne pouvait pas se laisser aller. Il devait venir bon. Ce calvaire serait bientôt finit après tout. La voir s’offusquer de ses paroles le fit sourire ironiquement. Depuis quand était-elle devenue si… Froide et sans compassion ? « Oh come on! Don’t be unfair now. You knew it since the beginning I was like that! It is not as if I’ve hidden this passion from you! Plus on numerous occasions I’ve put you first. But you seem to only remember what you want. »

La suite le fit grimacer et son regard se remplis de haine, de colère. Tobias réalisait brutalement que devant lui : il n’avait qu’une pâle copie de la femme aimée. La douche froide le réveilla et une part de lui se brisa encore plus. Etait-il amoureux d’un fantôme ? S’était-il mentit toutes ces années ?

« Oh sorry your Highness if I spoke badly of your mighty husband ! Look like you worship him as if he was a god ! »

Et cela le peinait, le désolait en un sens aussi. Bon sang il imaginait Angèle plus intelligente que ça. Au lieu d’être libre, elle ressemblait à un oiseau dans une cage dorée qui mordait les gens qui voulaient l’aider tant elle était confortable dans cette situation de prisonnière. Tobias avait été prisonnier, pour rien au monde il ne voulait retourner dans une quelconque forme d’emprisonnement. Plus jamais.
Dans le salon, il comprit que cela serait dans cette pièce qu’il allait devoir jouer quitte ou double. Qu’ils allaient devoir mettre un terme à ce jeu malsain qui pourtant ne faisait que commencer. La réponse d’Angèle quand il dévoile ses conclusions sur sa vie parfaite appuis amèrement sa peine.

« And now you’re lying to yourself… Even better... » Souffle-t-il. Quelques mots qui veulent tout dire. Il ne pouvait pas plus être explicite dans ses paroles.

Elle non plus.

Est-ce qu’elle lui reprochait d’être en vie ou d’être revenu dans son existence ? Tobias est confus pour ne pas dire abasourdi. Pantois, il ne sait absolument pas comment réagir et l’expression de surprise sur son visage laisse bientôt la place à une rage sourde. Le reste l’achève alors qu’il se redresse pour finalement se lever. Nerveusement, il tira sur sa veste pour la laisser, s’approcha d’Angèle pour prendre sa main et y déposer un baiser.

« Don’t worry. I will disappear from your life and be dead once again in all sense for you. »

D’une voix mécanique il parlait, comme si soudainement il avait perdu toute volonté. Il s’éloigna pour saluer son hôte et son bosse : prétendant avoir été appelé sur le chantier avant de partir sans se retourner de cette maison de malheur où Angèle roucoulait un amour hypocrite et faux avec un homme qui lui faisait peur. Une tragédie moderne comme il y en avait beaucoup.
AVENGEDINCHAINS


you were my dream


⋆ sweet dreams are made of this.


Il faut oublier, tout peut s'oublier. Oublier le temps, des mal entendus et du temps perdus. Ne me quitte pas. Ne me quitte pas. Jacque Brel @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Je suis absent-e : du 21 mai au 7 juin
Messages : 629 - Points : 1191

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le Mar 8 Aoû - 8:27 )


► August 2017, Villa des De Santis | what's going on between us
Underneath and inside
Angèle & Tobias
Tous deux savaient devenir sanguinaires quand ils le voulaient. Et s'il lui disait que s'il otait son masque il ferait une bêtise, elle savait qu'elle n'était pas moins en danger que lui.  " Stop it. You cant' say things like this." Mais le bât blessait autrement. Il y avait des reproches qu'elle avait enterrés avec lui, des accusations qui devaient sortir. Il se défendait tant bien que mal mais elle ne tolérait pas qu'il n'encaisse pas ce qu'elle avait à lui dire.  "Numerous occasions isn't enough. " Et oui elle se souvenait de ce qu'elle voulait seulement. Pourquoi aurait-elle fait autrement? Le ton devenait de plus en plus acerbe entre eux et l'atmosphère s'aiguisait. Il s'emporta évidemment quand elle prit la défense de Gianluca. Elle ne savait même pas exactement pourquoi elle le fit. Probablement parce qu'elle voulait expliquer à son ex fiancé que tout valait mieux que de disparaître. Elle avait vécu un traumatisme que rien n'effacerait.  "You're such a kid." Son accent américain revenait en force quand elle s'énervait. Et cette phrase ici ne faisait pas exception. Mais elle n'avait pas l'intention de démentir qu'elle vénérait son époux car en vérité, elle lui vouait une grande admiration. C'était un homme sévère et violent mais ces défauts mis à part, il avait de grandes qualités.  " You can think whatever you want, for what I care... " C'était évidemment faux. Elle n'aimait pas qu'il dise qu'elle se mentait à elle-même et elle n'aimait pas qu'il pense mal d'elle. Mais elle était blessée et elle attaquait quand c'était ainsi, elle attaquait jusqu'à blesser son adversaire jusqu'au sang.

Il se leva, reprit sa veste qui pour elle ne savait quelle raison se trouvait dans le salon et prit congé d'elle. Il fuyait. Elle le vit se diriger vers le salon fumoir, probablement pour aller prendre congé des deux hommes. Mais elle ne l'entendait pas de la sorte. Elle se leva à son tour et sur ses talons, le retint par ses mots.  "Really? After all you've done, you think you can go just like this? " Elle venait de lui dire de disparaître de sa vie, elle le savait. Mais là il fuyait. Au lieu de se battre, il préférait prendre la tangente.  "Oh but you're used to that Tobias, aren't you? It's easier to just leave it all, to give up. That's what you've done before and that's what you're doing now again! You're becoming a pro!" Sa voix tremblait de rage et elle réalisa que cela pouvait attirer l'attention de son époux. Incapable de retenir sa colère pour autant, elle continua à l'engueuler sans réticence.  "If you weren't able to handle the consequences of your return, you shouldn't have come back! " Se rapprochant violemment de lui, elle le poussa sans aucune retenue et sans se soucier de l'élégance dont elle devait faire preuve.  "You shouldn't have come back Toby! " Elle parlait moins fort, tentant de ne pas attirer l'attention de son mari.  "You want to go, then go! Go ahead! I won't stop you! " Mais son regard était fixé dans le sien et le retenait de toutes ses forces, lui interdisant de partir à nouveau. Pourtant ils étaient dans une impasse.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Tomber de charybde en scylla. ❧ Angèle -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne