Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Messages : 650 - Points : 1262

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias ( le Sam 12 Aoû 2017 - 16:21 )



BIRDS IN A CAGE
You & Me, is it meant to be?



Lorsqu'un coeur bat si fort qu'il menace de sortir de votre corps, comment opposer résistance? Voilà ce qui se passait entre eux depuis toujours. Lorsqu'ils s'étaient croisés dans ce train, cela avait été une évidence. Pourtant l'américaine n'était qu'une touriste un peu trop téméraire et lui un étudiant au sourire rêveur. Rien ne les prédestinait à s'aimer. Et rien ne laissait présager le futur qui les attendait.

Aujourd'hui, tous les deux marchaient tranquillement dans les vestiges du temps. Ils arpentaient de vieux termes romains, un endroit où les habitants n'avaient rien pu sauver. Mais le paradoxe était d'autant plus subtil. En ne se sauvant pas, la lave les avait elle conservé pour l'éternité. Et c'était à cet endroit-là qu'Angèle avait décidé de lui dire qu'elle l'aimait toujours. C'était une sorte de poésie qu'elle lui faisait. Dans cet endroit sacré aux yeux de son ancien fiancé, elle lui révélait que son coeur continuait de battre pour lui. Pas que pour lui, mais pour lui encore et toujours.

Les mots de Tobias léchaient ses oreilles tendrement. Elle entendait cette évidence qui n'avait échappé à aucun d'entre eux. Elle l'entendit aussi si rapprocher et sentit sa main se poser sur son dos. Elle n'avait pas sursauté. Elle ne pouvait sursauter. Ce contact elle l'attendait depuis leur dernier échange. Depuis qu'il avait posé ses lèvres sur les siennes, lui volant un baiser qu'il avait dit ne pas regretter. « Toby... »  Son doigt caressait sa joue, délicatement. Elle ne voulait se retourner et lui faire face. En commençant à parler, elle avait failli le repousser. Elle était tellement désorientée, tellement paumée qu'elle ne cessait de l'attirer pour ensuite lui demander de garder ses distances. Elle recula légèrement, poussant son dos contre lui. Cherchant ses mains, elle les enroula autour d'elle afin de se sentir serrée entre ses bras. Elle portait toujours un des gants qu'il lui avait donné pour qu'elle puisse toucher la mosaïque. Tout en maintenant sa position, elle fit glisser le gant le long de sa main et le jeta dans son sac et avait été déposé au sol précédemment. Elle ne voulait pas briser le silence et pourtant elle sentait qu'elle le devait, comme si ce temps suspendu entre eux était bien plus dangereux qu'une infidélité. Car il y avait là de la réelle intimité. Ne dit-on pas qu'être capable de passer du temps avec quelqu'un sans lui parler, c'est là la preuve d'une vraie connexion? « I wish you were really dead... »  Sa voix était douce. Elle prit la main de Tobias et la remonta jusqu'à son visage, posant sa joue dessus et respirant son odeur en même temps. « It would be way easier because... oh Toby...» elle embrassa sa main avant de la libérer et de se retourner pour le regarder dans les yeux. « I don't want a part of you. I want what's always been mine. You're all mine. »  La tristesse de sa voix était tellement perceptible qu'elle donnait une drôle de couleur à l'endroit tout entier. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit de prétendre à la totalité du coeur de Tobias. Mais en même temps, elle ne voyait pas pourquoi. Elle n'avait failli à aucune promesse. Elle n'était pas partie, n'avait pas disparu dans la nature. Il lui avait promis qu'il serait à ses côtés jusqu'à ce que la mort les sépare et même plus tard encore. Et elle l'avait gardé dans son coeur, même après sa prétendue mort. Mais maintenant, maintenant qu'il revenait parmi les vivants... c'était trop dur. Et elle aurait préféré que rien ne change. Car subir cette torture la détruisait. Tant mentalement que physiquement. Elle n'avait plus dormi depuis des jours.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©@Eledhwen & Ealitya
Multi-comptes : Vera, Vittoria et Ban-Ryu
Messages : 445 - Points : 1247

Âge : 36 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias ( le Sam 12 Aoû 2017 - 17:30 )

when it's time to live and let die.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


En sachant quelle tournure allait prendre cette rencontre, Tobias aurait-il tout fait pour ne pas la revoir ? Aurait-il pu résister longtemps à l’envie d’entendre à nouveau le timbre de son accent américain ? Probablement pas non. Il aurait embrassé cet amour maudit avec la même passion parce qu’Angèle lui avait permis de survivre. Son souvenir lui avait donné la force de résister, de succomber à la facilité et à abandonner ; pour ne pas dire empêcher de se laisser mourir. Entendre de sa part qu’elle l’aimait encore et une torture parce qu’ils ne pouvaient plus être ensemble. L’époque de leur amour était terminée à cause de Tobias. Il s’était fait une raison, à contrecœur, mais il n’y avait pas de retour en arrière possible. Sans quoi, il était évident qu’il aurait déjà vendu son âme au diable.
En entendant son nom sortir de ces lèvres tant désirées, il poussa un long soupire qui sonna comme un râle. Angèle se blottit dans ses bras et son cœur se déchira en sentant son odeur. Il s’abandonnait à cette étreinte interdite. Cette fois-ci : il n’avait pas l’excuse d’avoir bu. Il était complètement sobre. Sa tête se logea dans son cou. Il ferma les yeux et savoura ce contact inespéré.

« Me too. » Souffla-t-il. Oh oui il aurait aimé être mort plutôt que de devoir vivre dans un monde qui avait continué d’évoluer sans lui.

Tobias la laissa se retourner ; mais ne lui donna pas le loisir de s’éloigner. Il la garda contre lui, faisant même un pas de plus pour ne laisser que quelques centimètres entre eux. Elle voulait la totalité de son cœur Tobias voulait le sien. Ce n’était pas possible. Interdit mais il s’en moquait. Son cœur tambourinait dans sa poitrine, il glissa ses bras autour de ses épaules pour l’enlacer à nouveau :

« I know you’ll never be mine again. » C’était vrai après tout non ? Elle avait un époux, une maison, une situation : une vie parfaite. « If I could, I would dare you husband in a fight to win again your heart even though he looks like Superman and he might probably crush my skull. » Parce que Tobias n’avait la carrure pour lui faire face. « I love you so much Angie. I will never love another woman as much as I love you. »

Ce n’était pas une promesse, juste une constatation. Une révélation dite à l’abri des regards dans cet endroit encore méconnu de tous. Tobias devait s’éloigner maintenant, sinon il allait l’embrasser, il allait vouloir encore retrouver ses lèvres et cela était interdit. Alors, il embrassa son front et s’éloigna.

« We should continue… » Il remit son sac et serra à nouveau les sangles pour bien l’ajuster. La tête baissée, il prit une longue inspiration : « Except if you want to stay here a little while longer and draw the mosaic ? »

AVENGEDINCHAINS


Deep inside your fort of skin you keep yourself concealed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Messages : 650 - Points : 1262

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias ( le Dim 13 Aoû 2017 - 11:44 )



BIRDS IN A CAGE
You & Me, is it meant to be?



Au fond elle n'avait pas besoin d'un dessin. Angèle savait que Tobias était mort au front. Il n'avait pas combattu avec les armes, certes, et n'était pas vraiment tombé raide. Mais il était mort. Lorsqu'elle le regardait parfois, pendant le dîner chez elle, elle apercevait ces reflets de tristesse dans son profil. La vigueur de l'historien n'avait pas complètement disparu mais elle était tellement... différente. Cependant, quelque chose dans cette mélancolie attirait l'américaine. C'était une sorte de nouveau chant qui attirait son oreille d'amoureuse blessée. Elle voyait en lui un échec mais un échec dramatiquement beau.La mort avait dessiné sur son visage des soupirs et des regrets. Et elle avait envie de caresser, d'embrasser chacun d'entre eux.

Elle avait révélé ce qu'elle ressentait. C'était probablement mal, mais elle ne pouvait se taire. C'était impossible de garder pareils sentiments en soi. Lorsque Tobias lui dit que lui aussi aurait préféré être mort, le coeur de la belle se serra encore plus fort. Combien de souffrances un homme peut-il endurer? Elle lui en voulait toujours de ne pas s'être présenté à elle, de ne pas s'être battu pour qu'elle demeure sienne. Mais quelque part au fond, elle comprenait qu'il n'avait probablement plus ce qu'il fallait pour se battre. Et alors qu'elle lui disait qu'elle le voulait pour elle seule, sa réponse à lui fut qu'elle elle ne serait plus jamais à lui. Angèle ne pouvait rien répondre à cela. Et le pire était que quoiqu'elle dise, elle trahissait quelqu'un. Si elle confirmait ce qu'il venait de dire, elle trahissait Tobias et l'amour qu'elle lui portait. Si elle le contredisait, elle trahissait Gianluca... son époux pour le meilleur et pour le pire. Mais alors qu'il blaguait en disant qu'il aurait voulu défier Gianluca, Tobias dit une vérité qui alarma la blonde. Elle le savait déjà, mais il venait de lui rappeler sans le vouloir à quel point son mari était dangereux. Il pouvait effectivement écraser Tobias d'un simple geste. Perturbée, elle ne fut qu'à moitié soulagée de l'entendre lui murmurer « I love you so much Angie. I will never love another woman as much as I love you. » Elle ferma les yeux, luttant pour ne rien dire, pour ne pas briser cet instant entre eux.

Lorsqu'il s'éloigna, elle eut l'impression qu'on lui ôtait l'air des poumons. Mais elle ne réagit pas. Ils devaient continuer d'avancer en effet. Le petit programme qu'on lui avait donné indiquait qu'à midi ils avaient tous rendez-vous pour déjeuner ensemble. « Yes we should... » Sa voix était écorchée, comme si elle venait de pleurer tout son soul. Tobias hésita un instant et lui proposa de dessiner. Angèle jeta un oeil à la mosaïque et sourit tristement. « Another time...perhaps. » Il n'y aurait certainement pas d'autre fois. Mais cela faisait moins de mal d'agir comme si ils allaient se voir et revoir, comme si leur amitié n'était pas contre nature. Ils passaient maintenant devant le garde qui redemanda à voir le passeport de Tobias malgré qu'il l'avait déjà vu à l'entrée. « You should go working, I'll have a walk in Pompeï and .. I'll find something to do, don't worry.» Son sourire forcé se voulait rassurant et encourageant. Mais elle n'avait plus le coeur à rien. En vérité elle voulait aller se cacher des regards, laisser des larmes couler sur son visage et enfouir ces nouveaux souvenirs de son amour avec Tobias sur le papier. Elle avait besoin de dessiner en ce moment, c'était vital si elle ne voulait pas perdre pied. « We'll meet at the station this evening, okay? » Sa voix était cassée. Elle espérait juste qu'il accepterait et se reverrait plus tard, quand elle aurait eu le temps de pousser ses émotions tout au fond d'elle.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©@Eledhwen & Ealitya
Multi-comptes : Vera, Vittoria et Ban-Ryu
Messages : 445 - Points : 1247

Âge : 36 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias ( le Dim 13 Aoû 2017 - 18:28 )

when it's time to live and let die.
Angèle de Santis & Tobias Spilsbury


Il y avait des choses qui étaient faites pour ne pas changer. Comme l’amour que Tobias portait pour Angèle. Et d’autres qui devaient être brisées : comme son âme et son esprit. Son corps avait guéri des sévices faites dans le désert par ses bourreaux. Mais son esprit lui portait des stigmates qui jamais ne pourront être guéries. Apaisées, oui très probablement ; mais il garderait toujours une marque profonde. Quelque chose d’irrémédiable. C’était le prix à payer pour faire quelque chose qui vous tenait à cœur. S’il regrettait les trois quarts du temps, il ne pouvait pas s’empêcher de lécher ses blessures en étant fier du devoir accomplis. Il n’avait certes pas réussi à sauver tous les artefacts qu’ils auraient souhaités, mais il avait sécurisé des dizaines d’objets. Assez pour gagner une notoriété qui lui a permis d’avoir ce poste rêvé à Naples. Loin de la guerre et de ces horreurs.
Il n’était cependant pas exempt car d’autres combats l’attendaient ici. D’autres supplices bien plus sadiques. Comme celui de ne pas pouvoir être avec la femme qui hante ses jours et ses nuits. Tobias devait tourner la page : s’accrocher à elle et aux souvenirs de ce qu’ils ont été était tellement douloureux. Au fond, il devait aimer souffrir pour rester aussi longtemps sourds et aveugles : préférant nier la réalité plutôt que l’accepter. Mais voilà… Il n’était pas encore prêt à lui dire au revoir bien qu’il n’est pas les armes et la hargne requise pour se battre et l’arracher à son époux. Tobias savait qu’il n’était pas de taille à affronter le Hercule qui servait de mari à Angèle. De toute façon, il n’avait jamais été friand des bagarres.
Après lui avoir répéter une énième fois son amour, il réalisa qu’ils devraient partir pour qu’elle soit à l’heure. La dernière chose que souhaitait Tobias était de lui attirer les soucis. Si on ne disait jamais rien à l’Historien pour ne pas être à l’heure : le directeur du Musée n’accepterait probablement pas de voir De Santis manquer le rendez-vous. Pourtant, il lui propose de rester ici, pour qu’elle dessine. Elle refuse.

« As you wish. » Cela lui rappelait Princesse Bride et cette déclaration secrète. Comprendrait-elle la référence ?

Le soleil tapait toujours dehors, Tobias chercha ses lunettes de soleil dans sa poche et les mit avant de sortir du périmètre. Une fois le contrôle passé, il regarda Angèle qui lui affirmait qu’elle pouvait très bien rester seule. Il la connaissait, il savait qu’elle mentait mais il n’avait plus le droit de s’inquiéter n’est-ce pas ? Ce n’était plus son rôle. Il hocha la tête et enleva son sac pour en sortir une carte du site. Il pointa du doigt un monument :

« You have a lovely mosaic here. Take this card: they will let you enter. » Tobias lui donna un pass et hocha la tête pour accepter le plan.

Le conservateur mordit l’intérieur de sa lèvre férocement pour se retenir de dire quelque chose qu’ils allaient tous les deux regretter. Il prit une longue inspiration et articula seulement.

« The heart settles for what the heart can get… As long as you’re happy: I will be. See you later Love. »

Un petit nom affectueux que les Anglais disaient souvent. Son père le disait constamment aux femmes qu’il rencontrait sans pour autant que cela ait une connotation intime. Sur ces mots il baissa la tête et tourna les talons pour rejoindre Jonas et son assistante sur le site. Il devait continuer sa route, sans Angèle à ses côtés. Cela devenait de plus en plus évident et cette idée le rendait malade.  
AVENGEDINCHAINS


Deep inside your fort of skin you keep yourself concealed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Birds in a cage | ft. Tobias -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde