Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Messages : 650 - Points : 1262

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias ( le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:22 )



IF YOU LEAVE ME NOW...
Please don't go


Elle avait entendu sa question comme dans un rêve. Demandait-il vraiment si elle l'aimait toujours? Pouvait-il en douter? Prise au dépourvu et légèrement gênée de savoir que la réponse était oui, elle fit comme si le murmure était passé à côté d'elle, évitant donc d'y répondre. Elle préférait chercher dans la chambre où elle venait de coucher de quoi se vêtir. Tandis que les oeufs cuisaient, Angèle avait pris le téléphone et tout en tapant un code afin que le numéro de l'appelant soit masqué, composa le numéro de sa maison. Elle devait absolument parler au garde afin qu'il ne s'inquiète pas de ne pas la voir de la journée et ensuite sonne à Gianluca pour le prévenir. « Bongiorno. Oui, je suis partie tôt ce matin, j'ai eu un accès d'inspiration. Par contre comme toute artiste, je suis partie sur un coup de tête et j'ai laissé beaucoup de choses à la maison. Est-ce que vous pourriez mettre mon téléphone et mon portefeuille dans un sac, m'attraper une toile dans mon atelier, il y en a une qui est emballée dans du papier mauve, .... oui exactement. Mmmh, j'ai une trousse de toilette sur le rebord de la salle de bains, il me la faudrait aussi. Et tant que vous y êtes... non, en fait, ce sera tout. » Elle savait maintenant qu'il faudrait trouver une manière de se les faire livrer sans éveiller de soupçons. Elle regardait par la fenêtre et vit un fleuriste. Pleine de ressources, elle poursuivit : « J'irai chercher tout chez Fiori di Giana, probablement plus tard. C'est un fleuriste que je viens de choisir pour m'approvisionner en fleurs pour mes pots pourris. Laissez-les là et précisez que c'est pour Angie. Merci.» Elle raccrocha, et se mit à arranger les oeufs sur les assiettes. Légèrement stressée, il fallait maintenant qu'elle se procure le numéro du fleuriste et qu'elle lui fasse comprendre qu'elle devrait coopérer et prétendre collaborer avec elle. Tobias pourrait peut-être l'aider.

Son compliment et sa façon de surenchérir la font sourire. Tandis qu'il embrassait tendrement sa main, elle sentit son coeur manquer un battement. « Of course I still love you. » Ca lui avait échappé comme ça. Elle répondrait vingt minutes plus tard mais elle répondait. C'était plus fort qu'elle. « Can you even doubt it? Even if I wanted to... I can't stop loving you. I tried to. When you were dead, when I thougt you were dead... But somehow I guess my soul knew you weren't and refused to let you go. » Elle contourna la table et vint se blottir contre lui, passant sa main dans ses cheveux et respirant son parfum. « I love you so much. » Alors il lui demanda si elle voulait toujours venir avec lui pour voir son père. Elle ne le laissa pas quitter ses bras et répondit tendrement « You little fool. » Elle tira sur ses cheveux pour remonter son visage vers elle. Il était assis et elle debout, ce qui lui donnait l'impression d'être grande pour une fois. Posant ses lèvres sur celles de Tobias, elle murmura ensuite. « There is no trouble. I will find a way. I really want to be there with you Toby. » Elle accentua son baiser et sentit à nouveau son désir se déployer en elle. Ses doigts s'ancraient légèrement plus haut que sa nuque, pénétrant sous ses cheveux, remontant son scalp avec cette envie dévorante. Mais elle interrompit le baiser en haletant. « We really need to eat! » Elle rit tout en retournant s'asseoir. Puis elle lui exposa la situation avec le fleuriste. Elle avait besoin de certaines de ses affaires et elle avait besoin qu'il l'aide à aller les récupérer. « Do you think you can help? »
⇜ code by bat'phanie ⇝


Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©@Eledhwen & Ealitya
Multi-comptes : Vera, Vittoria et Ban-Ryu
Messages : 445 - Points : 1247

Âge : 36 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias ( le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:44 )

If you still care, don't ever let me know.
Angèle De Santis & Tobias Spilsbury


Tobias avait du mal à réaliser qu'il était en train de vivre ces moments magiques avec cette femme qui donnait un autre sens à sa vie. Dès le premier regard, il avait été ensorcelé et il savait qu'elle causerait sa perte. Quand on aime une personne aussi fort : rien de bon ne peut naître et encore moins survivre. L'Historien savait que dans quelques heures elle devrait repartir dans sa prison dorée près d'un autre homme. Et après quoi ? Pouvait-il espérer avoir plus que quelques échanges intimes au bon vouloir d'Angèle ? Ou pouvait-il un jour escompter l'avoir à nouveau rien que pour lui. Quand il arrive dans la cuisine, elle a déjà pris possession de lieu : maîtresse de son coeur et de son appartement. Il se sentait désemparé par tant de bonheur. Il le savait éphémère et c'était probablement le pire dans cette tragédie. Quand elle confirma qu'elle l'aimait toujours, il soupira longuement. Aurait-il mieux valu qu'elle ne l'aime plus ? Oui. Pour Tobias cela aurait été plus simple. Il aurait pu faire une croix sur cet amour. Mais maintenant il n'avait d'autre choix que de s'accrocher quitte à se brûler les ailes pour s'approcher trop près du bonheur.

"I don't doubt about it, but I know that it is forbidden no...?" Il ne pouvait s'empêcher de mettre le doute sur la table. Il la regarda faire le tour et se décala un peu pour ouvrir ses bras et venir enlacer son corps fin et délicat. Il ferma les yeux et se colla à son ventre : "I love you even more..." Il laissa les mots échappés ces lèvres. Dieu sait quand il pourrait lui dire à nouveau.

Tobias remonta sa tête pour la regarder dans les yeux, il souriait évidemment. Il voulait qu'elle vienne avec lui maintenant qu'elle avait implanté l'idée dans sa tête. Il répondit passionnément au baiser, glissant ses mains sous son t-shirt pour caresser sa peau et l'attirer un peu plus à lui. Rapidement, sa langue domina la sienne et elle mit fin à cet échange. Il reprit sa respiration et la laissa s'éloigner avant de s'installer correctement pour finir son petit-déjeuner. Il l'écouta attentivement, réfléchit et se leva pour aller chercher son portable.

"I know here, she comes form Tel-Aviv and we are going to the same synagogue." Il composa son numéro et quand elle décrocha il lui parla en hébreux. Il expliqua la situation, qu'il avait retrouvé une amie mais qu'en vu de sa situation personne ne pouvait savoir qu'elle était chez lui. La jeune femme de l'autre côté de la rue comprit tout de suite et accepta de jouer le jeu en échange d'un rendez-vous. Il regarda Angèle et se mit à rougir légèrement avant d'accepter. Il raccrocha et regarda Angèle : "All good. She'll help us. She will bring your stuff when they arrived."

Tobias reprit son couteau et sa fourchette :

"We should take our planes tickets while you're here." Il la regarda : "I'm so happy you are coming with me." Il était sincère. Il se leva pour débarasser la table avant de s'approcher d'Angèle pour venir l'embrasser et la porter. "Now... Movie and ice cream ?" Il l'embrassa encore et la porta jusqu'au canapé ou il l'allongea tout en se mettant sur elle : "Or you can have another type of dessert first..."

AVENGEDINCHAINS


Deep inside your fort of skin you keep yourself concealed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Angèle De SantisLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t119-incancellabile-angele http://www.ciao-vecchio.com/t135-vivo-per-lei-angele
ID : sparka (jenn)
Faceclaim : margot robbie (sweet disaster) ; gif sign: MayOosh,
Messages : 650 - Points : 1262

Âge : 29 ans, elle est au bord de la trentaine mais toujours en pleine forme (10 juin 1988)
Métier : Artiste, elle se spécialise dans le graphisme manuel (croquis, peinture, street art) et la sculpture, elle est fort éclectique. Il lui arrive de faire du stylisme aussi. En vérité, tout ce qui touche à ce qui est "beau" l'intéresse. Que cela soit de la poterie, du dessin, de la gravure, elle a les moyens de tout essayer. Mais son don par excellence demeure dans la peinture.
Sujet: Re: [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias ( le Sam 26 Aoû 2017 - 15:07 )



IF YOU LEAVE ME NOW...
Please don't go


Est-ce que c'était interdit? Evidemment. Angèle avait envie de le gifler pour ainsi remuer des plaies qui seraient en sang bien trop tôt. Pourquoi déjà aborder ces sujet? Mais elle savait que quelque part au fond de lui, Tobias devait craindre leur rupture future. Car si Angie vivait dans une bulle maintenant, elle finirait par devoir rentrer chez elle. C'était tellement difficile à concevoir en ce moment-là... Elle avait une maison, un mari, tant de choses qui constituaient sa vie. Et pourtant c'était dans les bras du demi écossais qu'elle se sentait à sa place. Il ne lui avait rien fallu pour récupérer le coeur tout entier de la dame. Il était juste arrivé, avait montré son nez et elle avait su instantanément que sa vie serait désormais un long fleuve... pas tranquille. « Love shouldn't be forbidden. » Elle n'avait pas d'autre réponse à lui donner. Mais ce qui blessait le plus dans cette histoire, c'était qu'elle avait aimé Gianluca aussi, qu'elle l'aimait encore d'une certaine manière. Comment concilier cet effluve de sentiments différents? Comment s'attendre à ce que les deux hommes acceptent les caprices de la demoiselle? C'était impossible. Tout comme elle considérait impossible qu'il l'aime plus qu'elle ne l'aimait. Pourtant elle savait qu'il disait vrai. Car l'amour de Tobias était unique. Et contrairement à lui, Angèle n'avait aucune concurrence. Du moins c'était ce qu'elle pensait. Alors elle pouvait croire que son amour était plus fort que celui qu'elle lui portait... bien que... elle n'arrivait pas à se représenter comment cela était physiquement possible.

Tobias sonna lui-même à la fleuriste tandis qu'Angèle rangeait les couverts dans l'évier. Elle aimait laver tout à la main. C'était une petite manie d'artiste. Elle aimait sentir le contact des objets, des éléments, avec sa peau. Elle tendait l'oreille mais elle ne comprenait rien à ce qui se disait non loin d'elle. Le roux qu'elle aimait tant parlait maintenant en hébreu. Elle n'aimait pas confier ses secrets à une étrangère mais elle faisait confiance à Tobias, il ne mettrait pas leur confort en danger. Quand il raccrocha, elle fut soulagée d'apprendre que c'était arrangé. Il n'y avait plus qu'à attendre qu'une berline noire vienne apporter le paquet qui lui était destiné. Elle battit des cils en l'écoutant parler de leur voyage imminent. Elle avait un jet privé mais cela aurait été dangereux de le prendre avec Tobias. Les gens qui travaillent sous vos ordres savent aussi parler. Et elle ne doutait pas que leur fidélité allait au patron qui avait le compte en banque le plus fourni. Elle ne mentionna donc pas la possibilité de prendre l'avion privé et se contenta d'opiner de la tête. « We should take them at different times...  » Si elle voulait que tout se passe bien, elle ne pouvait prendre de risques. Acheter son billet avec lui, c'était... insensé. Gianluca était un maniaque du contrôle et il ne manquerait pas de remarquer qu'elle était dans le même avion que l'historien. Il creuserait et découvrirait qu'elle avait payé son billet depuis chez lui... C'était hors de question. « I think I will go to the airport and pay my ticket in cash actually. » C'était la seule façon de procéder qui pouvait tenir les doutes de Gianluca à l'écart. « Let's buy yours first and I'll manage to be sitting next to you when I'll go buy my ticket tomorrow. » Elle souriait faiblement, tentant de cacher le malaise que cela lui procurait de devoir manoeuvrer pour effectuer un simple voyage avec lui.

Sentant son corps décoller du sol, elle rit jusqu'au moment où il la laissa retomber dans le canapé. Le sourire avide de Tobias en disait long sur ses intentions. «  Still as greedy... I see... » Elle faisait semblant de réfléchir tandis qu'il la dévorait des yeux. Elle attrapa son col entre deux doigts et attira Tobias vers elle, plongeant directement entre ses lèvres et l'embrassant avec fougue. «  I start to think you never planned to show me a movie. » Elle souriait tout en faisant glisser la serviette des hanches du jeune homme. Passant sa main dessous son boxer, elle caressait ce qui faisait de lui un mâle, prenant un plaisir particulier à le redécouvrir tout entier. « Make love to me. Again. » Sa voix déraillait à nouveau tandis qu'elle le découvrait complètement, le laissant entièrement nu et à la portée de ses yeux emplis d'une folle envie. Leurs sentiments ne pourraient être mis de côté. Ils étaient trop fort et leur désir trop intense. Ils avaient perdu tant d'années. Et maintenant... ils se retrouvaient pour un moment qu'ils savaient tous deux trop court.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Near, far, wherever you are... My heart will go on.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©@Eledhwen & Ealitya
Multi-comptes : Vera, Vittoria et Ban-Ryu
Messages : 445 - Points : 1247

Âge : 36 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias ( le Dim 27 Aoû 2017 - 0:01 )
Savourer l'instant présent semblait possible et à la fin inacceptable. Tobias se voulait la face, il niait l’évidence : cette femme n’était pas à lui. Il devrait la chasser. Lui montrer très la porte et lui pardonner de ne plus jamais revenir. Mais il ne pouvait pas. Angèle était pire que l’opium ou la cocaïne. On n’était jamais sevré. Jamais dépendant. L’historien se savait condamné à être à ses pieds. À souffrir. À attendre un simple signe d’elle. Il n’avait pas d’autres choix. Pas d’autres options. Il était pris au piège.

“I wish it wasn’t… Believe me.”

Mais les faits étaient là et Tobias ne pouvait pas faire autrement que craindre ce terrible instant où l’épée de Damoclès tomberait sur lui. Angèle exposa son plan et il prit les choses en main en appelant lui-même la jeune femme qui tenait la boutique. Il n’avait pas un réseau aussi important qu’à Tel-Aviv ou à Londres mais il avait malgré tout des contacts utiles. Le coup de téléphone passé, il ne restait plus qu'à parler du voyage prochain. Lui qui aimait prendre l’avion, retourner dans des lieux familiers : il n’avait absolument pas envie de faire ce trajet vers son père mourant. L’idée que la belle Américaine serait là mettait du baume au coeur. Encore fallait-il que cela soit possible. Angèle proposa de prendre les billets à des heures différentes. Tobias ne pouvait qu'accepter.

“Ok, hopefully they will still have some room when you get there.”

Au pire il l’attendrait comme un con à l'aéroport. Le manoir des Spilsbury était à deux heures de l’aérodrome. Elle avait beau prétendre, Tobias avait bien remarqué son malaise. Regrettait-elle déjà ? Bien qu’elle lui est assurée que cela ne sera jamais le cas à plusieurs reprises ? L’historien savait de moins en moins sur quels pieds danser. Alors il voulait revenir dans une zone sécurisante et profiter encore une fois de son corps. De sa chaleur.
Une fois contre lui, dans ses bras, il l'a porta jusqu'au canapé pour l’allonger et commencer à dévorer son cou de baisers : caressant avidement son corps. Il sourit d’amusement alors qu’elle l’accusait d’en vouloir encore et encore. Tobias ne faisait que saisir chaque opportunité pour l’aimer. Pour lui montrer qu’elle devait rester avec lui. Qu’il était celui auprès de qui elle devait vieillir. À peine sa main  contre sa virilité qu'il enleva avec empressement le t-shirt d’Angèle, lui enleva son dernier morceau de tissu avant de lui faire l’amour.  


Deep inside your fort of skin you keep yourself concealed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] If you leave me now... | ft. Tobias -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences