Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nicolaï InvanovLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1424-solo-para-tu-mi-amor-ni http://www.ciao-vecchio.com/t1583-nicolai-prend-la-mesure-de-ta-liberte-elle-ne-t-es-qu-accordee
ID : Felicity
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Messages : 144 - Points : 1083

Âge : 42 ans
Métier : Psychiatre
Sujet: Re: [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] ( le Sam 2 Déc 2017 - 13:50 )

Nicolaï Invanov & Lorelei Caldwyn

Tenby, Pays de Galles, automne 2003

Il nous a fallu du temps et de la patience pour nous accorder, mais malgré cela, je n’ai jamais pensé à ce que je pourrais faire si j’abandonnais, parce que je n’en n’avais pas la moindre intention. Abandonner ? Jamais, pas elle en tout cas. Ni même Jane. Leur point commun est que pour chacune d’elle, je suis prêt à beaucoup de sacrifices. Presque autant qu’il le faudra. Je ne suis simplement pas prêt à leur faire du mal, à elle comme à ma femme. Elles ont pourtant une place tellement privilégiée pour moi. Elles sont mes premières priorités et comment choisir ? Comment faire un choix décent entre les deux ? Je n’en n’ai aucune idée, d’une façon comme d’une autre, si cela venait à se savoir, tout le monde en souffrirait, et elles les premières. Si Lorelei est au courant, j’évite de trop étaler à quel point mon mariage fonctionne en dehors de nos incartades.
Mais quand il nous arrive de faire l’amour de cette façon, je sais, je sais que c’est indispensable à mon équilibre, parce que j’ai besoin d’elle, j’en suis tombé complètement amoureux, malgré moi. Et ça n’est pas une mince affaire que de garder la tête froide, je vous le garantie. Lorelei est pleine de surprises, d’une tendresse que j’apprécie énormément, sans pour autant jouer de sa place, au contraire. Elle n’a jamais forcé les choses pour que j’en vienne à quitter Jane ou quoi que ce soit pour avoir plus de temps que sa concurrente directe. Je ne saurais leur donner de titre à chacune et ça n’est pas comme ça que ça doit se passer. Je suis simplement enfermé dans un choix impossible à faire, et deux histoires d’amour bien distinctes.

Chacun ayant eu obtenu sa dose de l’autre, tendant à devenir une vraie drogue dure, nous trouvons un peu de repos dans les bras l’un de l’autre. Elle caresse doucement mon torse tandis que je glisse une main sur son épaule, pour la rapprocher de moi et déposer un baiser sur son front. Nous n’avons aucunement besoin de parler, d’échanger quoi que ce soit pour nous comprendre et apprécier ce moment. Quand je sens son geste un peu plus crispé je glisse quelques mots à son oreille. « Tout va bien ?... » Puis la réembrasse tendrement avant qu’elle ne retrouve sa place tout contre moi. « J'ai envie d'une petite douche, tu viens avec moi ? Mais avant... » Je regarde l’heure sur mon téléphone posé sur la table de nuit. « Rapidement alors. » Caressant ensuite sa joue en douceur. Elle vient récupérer le paquet de cigarette, et je refuse d’en prendre une entière, je m’occuperais de partager la sienne. Quand elle l’allume, je ne dis pas un mot et tire dessus à mon tour après lui avoir intimé vouloir simplement d’une taf. « Tu fumes beaucoup trop. » Lui fis-je remarquer avec un petit sourire tendre. Glissant une main dans ses cheveux. Je lui dis à chaque fois, mais ça n’est pas un reproche, juste une constatation. Je ne lui ai jamais dit comment vivre sa vie, ça ne me serait même pas venu à l’esprit. Et je pense qu’elle a besoin de cette liberté. Elle sait que je me tiens toujours à sa disposition. Peu importe ce qui se passe pour elle, elle peut m’appeler n’importe quand, je me débrouillerais, mais je ne lui dis pas qui elle doit être. « On n’avait pas parlé d’une douche ? » Je me lève le premier, et lui tend la main, espiègle. Je me charge de faire chauffer l’eau et l’appelle à me rejoindre, lui faisant assez de place dans sa cabine de douche, particulièrement exigue. « On fera pas des folies dans ta douche… » Fis-je remarquer en arquant un sourcil. « Met toi dessous, tu vas attraper froid. » Lui laissant ma place sous le jet, je sais qu’elle l’adore brûlant.

977 mots ⊰ Gif by Tumblr, fiche by Summers

Revenir en haut Aller en bas
Lorelei Caldwyn10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1403-lorelei-la-vie-c-est-co http://www.ciao-vecchio.com/t1413-lorelei-life-s-what-you-make-it-can-t-escape-it
ID : Summers / Marlène
Faceclaim : Eva Green / © Summers
Je suis absent-e : du 13 au 25, totalement niveau RP. Je passerais via le tel, rapidement.
Messages : 678 - Points : 1000

Âge : 34 ans
Métier : Bibliothécaire
Sujet: Re: [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] ( le Jeu 21 Déc 2017 - 14:02 )

Nicolaï Invanov & Lorelei Caldwyn

Tenby, Pays de Galles, automne 2003
Elle était bien, si bien là tout contre lui. Si un instant son esprit avait divagué sur ce qui se passait dans son corps et l'avait fait se crisper. Les mots inquiets de son homme à son oreille avaient su instantanément la calmer et l'ont réconforté. Venant même à proposer un petit prolongement à ce moment intime sous une douche bouillante, comme elle les aimait. Comme un rituel irréfléchi, elle était venue chercher une cigarette, prenant un léger plaisir à écraser l'homme au passage. Un jeu puéril pour une femme de son âge, mais un petit bonheur personnel. Une fois allumée, elle le lui passa pour qu'il tire quelques tafs sur ce poison. Un regard ancré dans le sien, alors qu'il indiqua qu'elle fumait trop. Un sourire avait gagné ses lèvres, finement dessiné. Alors qu'il venait de tirer sur la cigarette. Elle aurait pu lui répondre que lui aussi, mais son regard le faisait pour elle. Il ne la jugeait pas, non, jamais. C'est ce qu'elle aimait le plus chez lui, jamais il ne l'avait jugé. Il avait toujours pris ce qu'elle était, comme elle était, sans chercher à la changer. Il avait simplement ouvert progressivement la cage, afin que l'oiseau qu'elle était puisse de nouveau s'envoler. D'un geste de tête alors qu'elle récupéra la cigarette d'entre ses mains puissante, mais si douces à la fois, elle indiqua que lui. Effectivement, il avait bien parlé d'une douche. Alors qu'il se leva, elle resta un instant couchée sous les draps, l'observant de ses grands yeux bleus. Elle aimait observer, lui en tout particulier. Chacun de ses traits était déjà depuis longtemps gravé au fond de son esprit, mais elle aimait les encrer encore plus chaque fois qu'elle le pouvait. Comme un besoin irrépressible, comme une drogue encore plus dure que ce poison qu'elle inspirait au fond de ses poumons.

Nicolaï tendu une de ses mains que Lorelei prit avec un plaisir certain. Se levant alors enfin, le léger froid de sortie de draps qui piquait sa peau doucement. Un baiser trouva les lèvres de l'homme alors qu'il partit dans la salle d'eau dans la pièce d'à côté. Elle termina quant à elle sa cigarette rapidement. Mais soudain alors que son sourire laissé face à ses câlins passer lui revenait en mémoire, se perdit. Alors que son regard sans y penser écrasait avec soin le poison dans le cendrier de porcelaine décoré... Sa main se porta à son ventre... Elle avait oublié ou du moins n'y avait pas pensé... En même temps, elle était enceinte de quelques jours, semaine... Alors elle en avait fumé depuis. Mais... ce n'était pas bien. Alors dans un soupir, elle termina d'écraser cette cigarette, comme pour dire qu'elle fut la dernière. Elle se le devait, pour elle, pour lui, qu'importait, mais pour cette petite chose qui allait grandir en elle. L’oreille tendue alors que l'eau de la douche commença à couler, elle laissa enfin cette pensée fumée avec les cendres de cette dernière cigarette. Retrouvant ce sourire alors qu'elle quitta la pièce pour aller dans celle juste à côté. Retrouver son homme qui l'attendait sous l'eau chaude. Dans un petit déhanché sexy, le regard qui va avec alors elle se glisse elle aussi dans la cabine, assez étroite.

« Qui sait, tout est possible quand on le veut mon amour. »

Lance alors Lorelei, d'une voix suave et d'un regard qui veut tout dire. Glissant jusque sous le jet chaud comme elle l'aime. Elle embrasse son homme. Il sait ce qu'elle aime, si parfaitement qu'elle craint de ne plus avoir grand-chose à lui faire découvrir d'elle. La fumée qui se dégage de leur corps alors, sous cette eau presque bouillante. Elle se recule le plus possible appelant l'homme tout contre elle afin de partager ce jet puissant et chaud avec lui. Tout contre lui, elle se colle, elle aime cela, toujours. Jamais elle ne s'en lassera. Embrassant son corps de doux baiser gourmand. D'une main, elle chercha sur le côté le gel douche liquide, suspendu dans un panier à ventouse. Elle ne tarde pas à badigeonner Nicolaï avec, et s'amuse à l'étaler comme une enfant, les mains dans la boue.

« Dommage qu'il ne soit pas comestible, car j'ai très envie de te croquer. »

Et de te lécher... Mais elle garda cette pensée un peu plus coquine pour elle-même. Le jet d'eau laissant couler très vite la mousse sur le carrelage de la douche. Elle ne serait malheureusement pas très longue. Tous deux avaient à faire dans le début de soirée, qui doucement pointait déjà son nez. Mais cette journée auprès de lui était un pur plaisir. Un plaisir dont jamais elle ne pourrait se lasser. Mais elle savait au fond que ce soir quand elle rentrerait du travail, trouverait son appartement vide de sa présence. Elle savait au fond que son esprit allait gamberger sur sa découverte... Et cela lui faisait peur. Si peur. Pourtant, elle se devait d'y réfléchir, de peser le pour, les contres... Oui, si son esprit à présent était trop occupé par des pensées plus frivoles... Ce soir, elles seraient plus sérieuses.
900 mots ⊰ Gif by Tumblr, fiche by Summers


Revenir en haut Aller en bas
Nicolaï InvanovLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1424-solo-para-tu-mi-amor-ni http://www.ciao-vecchio.com/t1583-nicolai-prend-la-mesure-de-ta-liberte-elle-ne-t-es-qu-accordee
ID : Felicity
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Messages : 144 - Points : 1083

Âge : 42 ans
Métier : Psychiatre
Sujet: Re: [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] ( le Ven 22 Déc 2017 - 23:46 )

Nicolaï Invanov & Lorelei Caldwyn

Tenby, Pays de Galles, automne 2003

J’ignore pourquoi je l’aime autant, mais c’est un fait. Ce n’est pas une simple attirance, et ça ne va pas pour m’arranger. Une aventure ça se pardonne, c’est un coup de tête, comme ça, juste pour le plaisir, tandis qu’une histoire d’amour… Mais je n’en suis pas au moment où je me trouve prêt à l’annoncer à Jane, je ne suis même pas sûr de l’être un jour. Pour le moment je me contente de vivre ce que je peux. J’apprécie ces moments, cette façon de ne rien planifier, de jouer de l’imprévu, comme ça, sur un coup de tête, comme un ado que je ne suis plus depuis longtemps. Ma jeunesse, je l’ai passée avec Jane, et je ne l’ai jamais regretté mais j’imagine que maintenant j’ai ce besoin de vivre ce que j’ai manqué, comme une façon inconsciente de manquer une occasion. Sauf que Lorelei n’est pas une occasion, c’est plus que ça. Quand je la vois, je me transforme en homme infidèle qui n’a qu’elle en tête.
Je lui propose une douche afin de profiter au maximum de notre moment, je suis conscient d’avoir peu de temps à lui consacrer et pourtant elle se contente de ce que je lui apporte.
Je fais couler l’eau juste ce qu’il faut, pour ne pas qu’elle ait froid, à température qu’elle aime, même si je préfère l’eau moins chaude, mais c’est le souci de lui faire plaisir qui prime. Elle m’y rejoint sans se faire prier le moins du monde et je la laisse profiter de moi comme elle l’entend. J’adore sentir sa peau contre la mienne et ne me fais pas prier pour l’embrasser, tendrement, puis dans le cou, remontant mes mains pleins de gel douche au même rythme qu’elle y dessine tout ce qu’elle veut sur ma peau.
Je lui fais alors subtilement comprendre que j’ai très envie d’elle, et rapidement mes lèvres se perdent dans le creux de son cou, puis je glisse une main sous sa cuisse pour l’attirer à moi et à nouveau ne faire qu’un. Des gestes langoureux, les yeux dans les yeux, tendrement, allant et venant en elle, jusqu’à ce qu’elle atteigne à nouveau, tout comme moi, l’extase suprême.
Je glisse une main délicate sur sa joue et l’embrasse, avant de sortir de la douche et d’attraper une serviette. Une fois sec, je glisse la même serviette sur elle, et l’enroule dedans pour la frictionner et l’embrasser dans la nuque. « Je dois vraiment y aller… » Même si c’est à reculons. Je m’habille, et profite néanmoins d’un dernier moment d’intimité avec elle, et son corps nu, qui m’est offert juste sous sa serviette. Je la serre contre moi, embrasse doucement et longuement sa peau et la quitte. Elle me manque déjà, mais je n’ai plus d’autre choix que d’affronter à nouveau mon quotidien.

FIN

977 mots ⊰ Gif by Tumblr, fiche by Summers

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Une parenthèse [Lorelei] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2