Revenir en haut
Aller en bas


 

- Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2729 - Points : 5716

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 18:42 )
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
AUGUSTO RINALDI
pré-lien de Chiara Rinaldi
identité :(nom, prénom, surnom) Augusto Rinaldi souvent surnommé "Gus". Il avait un autre surnom avant mais plus question de l'utiliser depuis plus de 10 ans maintenant. Et ne vous avisez pas à le prononcer cela pourrait vous couter cher.

naissance :(âge, lieu et date de naissance) 30 ans depuis peu, né à Naples le 17 septembre 1987.

origines :(origines, voire la nationalité) Italien de la tête aux pieds. Le soleil, les odeurs, l'accent, les saveurs, la douceur, la violence, tout ce mélange lié à l'Italie coule dans ses veines et il en est fier.

statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) Célibataire, pas assez stable dans sa tête pour envisager une relation sérieuse. Bisexuel même si son attirance pour les hommes rime avec les mots douleur, absence, déchéance, délivrance, vide, souffrance, peur, mort, crie et bien d'autre encore. Trop même.

métier :(emploi occupé) Restaurateur, il a repris l'affaire familiale, une petite tratoria au cœur de Naples. Pour lui cela a toujours été une évidence.

argent :(situation financière) Il s'en sort pas mal, il a un toit sur la tête, de quoi remplir son frigo, des fringues dans son armoire, il n'est pas malheureux. L'argent fait-il pas le bonheur ?

à Naples depuis le :(quand êtes-vous arrivé à Naples ?) Il y est né comme ses sœurs Virginia et Chiara avant lui. Il y est né en même temps qu'Amadeo son jumeau même si quelques secondes les séparaient. Un vide infime après ces neufs mois d'une complicité sans faille.

Augusto est un homme calme, enfin était car depuis plus de 10 ans la colère vient souvent le caresser. Augusto est protecteur envers les gens qu'il aime. Mais il a failli à sa tâche car il n'a pas pu protégé son jumeau. Augusto est très professionnel dans son métier, c'est un passionné et un perfectionniste. Augusto est émotif depuis plus de 10 ans il laisse sa douleur guider une partie de sa vie, voulant juste trouver la paix dans son âme torturée. Et ses émotions le rendant parfois violent, pervers, débauché, fou pourtant il reste un homme bienveillant, pudique, joueur, sportif et patient. Finalement son côté ange cache bien son côté démon et inversement.

poids :
80 kg
alcool :
Il ne compte plus en verre
cigarettes :
Un paquet par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Tu es Mon autre Lara Fabian & Maurane


conclusion de votre vie. Niveau professionnel Augusto se considère comme un homme accompli. Il est heureux d'avoir repris l'affaire familiale. Cela lui permet de retrouver des odeurs de son enfance. Et avec elles de revivre de délicieux souvenirs quand la vie n'était qu'insouciance et délice. Niveau privé, il est perdu, il se cherche sans vraiment se trouver. Il a peur de s'attacher. Et puis il y a cette partie sombre qui sommeille en lui et qui le coule chaque jour d'avantage. C'est pour cela qu'il ne compte plus les verres qu'il boit quand le silence emplit sa tête. Ni les cigarettes qu'il fume. Seul avantage quand il est bourré et que la fumée occupe l'espace. C'est qu'il voit le visage de son frère Amadeo. Copie conforme du sien.

Si vous choisissez de ne pas faire l'histoire, merci d'écrire un minimum de quinze anecdotes au lieu de dix minimum, en développant l'histoire à l'intérieur.. (un) Le premier geste de sa journée est d(allumer une cigarette et de se faire un café serré. (deux) Le dernier geste de sa journée est de fumer une cigarette et de boire un verre de whisky sec. (trois) Il se regarde rarement dans un miroir. Il a la sensation d'y voir un fantôme, l'ombre de son jumeau plane trop au creux de sa tête. (quatre) Il passe souvent sa main dans ses cheveux surtout lorsqu'il est anxieux et il se mord la lèvre quand il désire quelqu'un. (cinq) Son premier surnom a été Gusto donné par son jumeau, personne d'autre que lui ne l'appelait ainsi. Ce surnom est mort le 13 janvier 2006 avec Amadeo. (six) Il aimait taquiner ses deux grandes sœurs, un plaisir qu'il voudrait pouvoir vraiment retrouver. Mais qu'une blessure bloque furieusement. (sept) Enfant il adorait s'amuser avec la pâte à pizza, il la trouvait trop douce et très malléable. C'est toujours pareil aujourd'hui, mais il le fait avec respect et amour. (huit) Il adore les sensations fortes, la vitesse et tout ce qui peut faire monter son adrénaline. Il frôle parfois la mort mais putain que c'est bon. (neuf) Il a horreur des couleurs vives, et porte souvent des couleurs pâles. Mais au final il a opter pour le blanc et le noir. Ses deux couleurs ornent une grande partie de sa garde robe.  (dix) Si ces journées sont faites de stabilités, ses nuits sont très agitées. L'ange s'oublie dans l'ombre pour laisser place au démon qui souvent perd pied.
ton groupe :TIRAMISU ton avatar :Jon Kortajarena


pseudo, prénom :Sweety/Nath.combien de bougies ? Trop.d'où viens-tu ?France.comment t'as atterri ici ?J'y étais déjà c'est juste un changement de personnage.




Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.


Dernière édition par Augusto Rinaldi le Lun 30 Oct 2017 - 11:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2729 - Points : 5716

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 18:42 )
Effacer le 13 janvier.C'est une belle journée pour mourir
Mourir est tout au plus l'antonyme de naître, L'antonyme de vivre reste à trouver.

13 janvier 2006.

Une date qui sonne. Résonne.  
Comme une petite mort pour Augusto.

En un claquement de doigt tout s’efface autour de lui. Le vide se fait. Plus rien n’existe. Le sol se dérobe sous ses pieds. Il se retrouve happé par le néant. Seul. Abandonné. Amadeo est mort. Et avec sa mort il emporte la plus belle part d’Augusto.
Plus rien ne sera plus pareil.

Augusto garde en lui. Ses cris. Ses douleurs. Son visage s’habille d’un masque dont lui seul à le contrôle. Ses poings se serrent. Son cœur se verrouille. Son âme se fige. La haine le ravage. Et bien d’avantage quand il apprend pour Chiara. La belle a disparu pendant quatre ans. Et elle revient pour faire naitre un chaos plus grand que celui que son absence a causé.
Le destin ne pouvait pas être plus cruel.

Alors Augusto s’isole. Loin de tout. Loin des siens. Il se retrouve seul avec lui-même pour la première fois de sa vie. L’alcool ce soir là coule à flot dans ses veines. Remplaçant peu à peu son sang. Ses yeux se noient dans des volutes de cigarette. Il veut oublier. Et c’est dans les bras d’un homme qu’il se perd pour la première fois. Recherchant la sécurité que la mort de son jumeau lui a arraché avec violence et sans ménagement.  
Il ne sera plus jamais pareil.

13 janvier 2007.

Première année affrontée.

Douze mois sans son frère. Douze mois de calvaire. Douze mois à lutter entre l’envie de vivre et celle de mourir.
Douze mois.
Putain ! Que c’est long et pourtant c’est si court.

Le temps de tourner la page d’un livre et un nouveau chapitre s’écrit.  Le temps de voir naitre un être alors qu’un autre s’éteint. Douze mois avec toujours les mêmes douleurs. Avec toujours la même rancœur. Et un nom qui persiste et qui fait mal Chiara. Même si  le nom d’Amadeo reste encore plus douloureux.

13 janvier 2008. 13 janvier 2009. 13 janvier 2010.

Et les années s’enchainent. A toute vitesse. Bousculant les gens. Ballotant les vies. Rires et larmes se mêlent. Mais le vide persiste.

Augusto est là souriant. Les embruns de la mer caressent son visage. Ses yeux sont fermés. Son visage est apaisé. Son cœur toujours verrouillé. A ses côtés une femme. Ou un homme. Peut importe. Des paquets de cigarette vides. Des cadavres de bouteilles. Le bel italien ne les compte plus. Ce sont juste les signes des années qui se sont écoulées. Comme des grains de sable entre des doigts. Des années sans que personne ne voit vraiment tout ce que cache son regard éteint.
Mais qui regarde au-delà de l’âme ? Le diable peut être. Parce que Dieu il est bien loin pour Augusto.

13 janvier 2011.

Et une année de plus à ajouter à sa vie dissolue. A ses matins chagrins. A ses nuits de débauches. A ces parfums mêlés. Entrecroisés. A ses rires forcés. Qui cachent ses larmes. A ce vide permanent que rien ne comble. Et qui se creuse à chaque 13 janvier.

Et puis il y a toujours Chiara. Cette présence qu’il tolère parce qu’elle reste sa grande sœur. Celle qu’il n’ose pas vraiment regarder en face. Celle qui est là cause de sa souffrance mais qu’il aime et qu’il protège sans vraiment en prendre conscience.

Chiara est autant affectée par le mort d’Amadeo. Mais ça Augusto il ne le voit pas. Il voit juste sa peine et oublie qu’il n’est pas le seul a souffrir de cette mort tragique.

13 janvier 2012. 13 janvier 2013. 13 janvier 2014. 13 janvier 2015.

Et s’il arrêtait de compter les anées. S’il arrêtait de respirer.
Non c’est impossible pour lui. D’arrêter de compter.

Parce qu’arrêter de respirer il le fait chaque nuit quand son boulot est fini. Quand il ferme l’affaire familiale qui le rend si fier. Quand le restaurateur quitte son tablier et qu’il franchit le pas de cet endroit qui le lie encore avec tant de force à Amadeo. A son enfance. Il arrête de respirer quand il arpente les rues de Naples ses mains dans les poches. Il déambule comme une ombre à la recherche d’un autre. D’une autre. Parfois la colère l’emporte. Sous le coup de l’alcool il perd pied.

Et tout s’enchaine et part en vrille. Laissant sur son corps des marques qu’il n’arrive plus à effacer. Mais au petit matin une fois qu’il retrouve le restaurant de ses parents. Dans ce lieu emprunt de leurs souvenirs d’enfant. Augusto s’apaise. Et il redevient l’homme qu’il est. Il redevient l'homme calme, patient, attentionné.
Cachant l'enfant perdu qu'aucun point de repère ne ramène au port.

13 janvier 2016.
10 ans.

Augusto reste là à contempler le vide. Ou plutôt l’endroit ou dix ans plus tôt son frère est tombé. Touché par une balle perdue lors d’une fusillade entre deux bandes rivales.

Une balle perdue.
Pourquoi c’est elle perdue dans le corps d’Amadeo ? Le bel italien se rejoue la scène sans vraiment en connaitre les tenants et les aboutissants. Enfin si. Son frère étendu sur l’asphalte. Une marre de sang inondant la rue. Il a envie de hurler mais rien ne sort.

Dix ans après c’est toujours aussi dur. Cela lui fait toujours aussi mal. Il donnerait n’importe quoi pour entendre encore une fois la voix de son frère. Pour entendre son rire. Putain depuis ce jour sa vie ne ressemble à plus rien. Même s'il donne le change. Même s’il reste fort. Tout ceci n’’est qu’une vaste fumisterie. Il doit bien rire de là haut Amadeo. Il doit en pleurer aussi.

En attendant c’est Augusto qui bousille sa vie.
L’alcool. Les clopes. Le sexe. Le refus d’aimer. Le refus de voir la peine dans les yeux des gens qu’ils l’aiment. Il joue avec le feu depuis dix ans. Il joue avec le feu et avec sa vie. Mais il s’en moque. Parce qu’il lui est impossible de faire autrement.

Impossible de vivre vraiment avec ce trou béant au milieu de la poitrine. Impossible de vivre vraiment avec un cœur à moitié mort. Impossible de vivre vraiment avec une âme à moitié vide. Impossible de vivre quand l’autre moitié de lui. La meilleure est bousillée. Morte. Enterrée.

Et il se met à pleurer comme un gamin désemparé. Un gamin a qui on a volé son innocence. Un gamin qui ne sait plus ce que vivre veut dire. Et pourtant il a tellement envie de vivre que ça l'étouffe parfois.

13 janvier 2017.

Dans quelques semaines un autre 13 janvier effacera celui là.
Et puis les jours s’enchaineront avec leurs lots d’insouciance et d’insolence.
Mais en attendant il faut finir l’année.

Augusto est toujours aussi perturbé par la mort de son frère. Il est tombé dans un engrenage infernal dont il a du mal à sortir.
Un cercle vicieux. Un enfer décadent. Un puits sans fond.
Il est conscient qu’il coule chaque jour d’avantage. S’enfonçant dans l’ombre qui l’enveloppe avec plus d’amour au fil des jours. Douce comme une caresse maléfique.
Pourtant l’ange est là au matin sans jamais déroger à sa tâche. Mais le démon devient de plus en plus féroce quand la nuit s’empare du ciel d’Italie.

Il essaie de se battre mais il n’utilise pas les bonnes armes. En a-t-il vraiment envie ?
Il espère que sa famille et notamment sa grande sœur Chiara verra dans son regard son appel au secours. Mais n’est-il pas trop tard pour sauver son âme ? De plus il a si souvent refusé le dialogue. Presque repoussé, la rendant coupable de la mort de son jumeau.
Et il y a Virginia. Mais toutes ses années de souffrance n’ont-elles pas gâchées l’amour fraternel ?
N'est-il pas trop tard pour les trois enfants Rinaldi ? Trop tard pour renouer les liens et faire table rase du passé ?

Le seul qui pourrait le sauver ne fait plus partir du monde des vivants. Et ceux depuis bien longtemps.
De toute façon c’est sa mort qu’il l’a emporté dans ce labyrinthe dont il ne trouve pas l’issue. Mais existe-t-elle ? Ou veut-il qu’elle existe ?
Augusto sait qu’il doit se battre. Qu’il doit livrer une bataille. La plus dure. La plus rude. La première et la dernière. Mais vu qu’il est son propre ennemi, va-t-il pouvoir se sauver ?

Pour vivre enfin il doit couper ce lien qui le retient depuis trop longtemps à un fantôme. Mais l’épreuve reste difficile et délicate. Douloureuse aussi et radicale.
L’amour pourrait lui apporter le soutien pour gagner ce combat. Mais il l’a si souvent repoussé ou refuser.
Qu’il soit venu d’une femme. D’un homme. D’une sœur. D’un père. D’une mère.

Alors là. Seul face à la glace. Face à l’angoisse. Augusto doit choisir entre vivre sans Amadeo ou mourir pour rejoindre enfin son jumeau.
Douloureux dilemme. Seule délivrance pour n’être que lui et plus l'ombre de lui-même.





Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.


Dernière édition par Augusto Rinaldi le Lun 30 Oct 2017 - 17:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Liloo_49
Je suis absent-e : du 6 au 13.
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Erio, Loris & Stefan
Messages : 9249 - Points : 7050
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 18:43 )
Re-bienvenue la belle. :) Je te réserve Jon ! Si jamais tu as un souci ou des questions, tu sais où nous trouver.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2729 - Points : 5716

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 18:45 )
Merci Bren. Je viendrais t'embêter si j'ai un problème promis.


Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1347-adopteuneflora-com http://www.ciao-vecchio.com/t1355-mlle-flora-_-la-vie-est-triste-quand-on-est-seul-elle-est-bien-plus-agreable-quand-on-est-deux
ID : « maurane ( moo' ). »
Faceclaim : « bridget satterlee. » + « ealitya (avatar). » + « helpers (gifs). »
Multi-comptes : « non. »
Messages : 2612 - Points : 1710

Âge : « vingt et un ans. » + « dix sept mai mille neuf cent quatre vingt dix sept. »
Métier : « a vendu son corps a des hommes à la demande de ses parents adoptifs pendant deux ans et demi environ. » + « est femme de ménage au avanti hôtel dans le coeur de naples. »
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 19:21 )
(re) bienvenue
alors lui je l'aime


flora' -
" On se demande parfois si la vie a un sens. Et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie. "
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 19:22 )
Rebienvenue sur le forum avec ce beau gosse :gosh: !
Amuse-toi bien avec ce petit et bonne chance pour la suite de ta fiche. Encore un beau bébé torturé, je n'en doute pas te connaissant !
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2729 - Points : 5716

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 19:38 )
Merci Flora. Et contente que tu l'aimes lui.

Merci Owen. En effet un bébé bien torturé comme je les aime.


Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 19:50 )
Le plus beau
Re-bienvenue et encore merci (comme si je ne l'avais pas assez répété ) d'avoir pris mon pré-lien
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 20:31 )
Rebienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Gabriele GenoniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3631-black-vultures http://www.ciao-vecchio.com/t3682-gabriele-there-s-blood-on-my-knuckles-the-smile-on-my-face-is-fake
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : B. Barnes © tearsflight (avatar) + bat'phanie (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Matteo, Lorenzo, Giovanni.
Messages : 2173 - Points : 1044

Âge : 36 ans (o3.o1.82)
Métier : Consultant / journaliste sportif pour la Rai Sport. Ancien hockeyeur professionnel.
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le Dim 29 Oct 2017 - 20:42 )
Rebienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche


uc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Comment vivre quand une part de toi est morte ? "Gus". -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées