Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Harvey LloydLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1736-harvey-i-would-not-wish http://www.ciao-vecchio.com/t1781-harvey-llyod-any-companions
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Troye Sivan ©vinyles idylles
Multi-comptes : Ozkar Ziegler
Messages : 330 - Points : 889

Âge : 23 ans
Métier : etudiant en art du spectacle
Sujet: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Jeu 16 Nov 2017 - 23:07 )
Une peau tiède et douce est la première chose que senti ce matin là sa main délicatement posée sur un torse qui se soulevait au rythme d’une calme respiration.  Sous ses doigts dormait l’homme dont il avait une nouvelle fois rejoint les draps. D’habitude, c’était le moment ou Harvey se levait, se rhabillait et filait sans plus de cérémonie envers ses conquêtes qui défilent sur ses nuits. Augusto était un partenaire de luxure assez régulier, leur relation ne tournait d’ailleurs quasiment qu’autour de cela : s’amuser, baiser et s’amuser en baisant. Le sexe n’était qu’un jeu pour Harvey et il ne manquait pas de savoir se trouver de bonne compagnie pour cela. Il savait qu’il en était de même pour Augusto. Cet homme aurait pu être un parmi tant autre pourtant Harvey nourrissait une certaine frustration en le regardant. Bien sur, le beau restaurateur satisfaisait pleinement Harvey sur le plan sexuel, il allait sans dire. Toutefois, ce ne semblait plus vraiment suffisant pour le plus jeune.

Augusto était assez secret, si Harvey connaissait le corps nu de l’homme, il ne savait pas grand-chose sur lui. Pourtant, il l’aimait bien. Harvey n’avait pas envie de rentrer, de partir comme un vulgaire coup d’un soir. Ce n’était plus vraiment ce qu’ils étaient après tout , ils avaient dépassé le stade de la première nuit depuis longtemps, mais seulement au lit. Harvey ne savait pas vraiment comment Augusto accueillerait de se réveiller en a présence, aussi il resta dans le lit, attendant sagement qu’il se réveille, profitant de l’odeur de son amant et de la douce sensation de détente qu’offrait ses draps.

Il n’eut pas à attendre longtemps, bientôt son regards vint croiser celui du bel italien. Un sourire s’étala sur ses lèvres « Bonjour ! » lui dit il  doucement, le regard pétillant de bonne humeur des le matin. « Tu as bien dormi ? Tu avais l’air épuisé hier après nos ébats. » le taquina t’il gentiment « Ça dois te changer d’avoir un amant si jeune et plein de fougue. » rit il.


Dernière édition par Harvey Lloyd le Lun 11 Déc 2017 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Ven 17 Nov 2017 - 14:59 )
Wishing more.feat Harvey
Gus dort paisiblement. Il a la sensation de cela fait des lustres qu’il n’a pas dormi aussi profondément. Il faut dire qu’avant de sombrer dans le sommeil il c’est perdu entre les bras d’Harvey. Un jeune amant qu’il fréquente assez régulièrement. Ce qui est plutôt rare pour le trentenaire. Il est plus du genre à avoir des relations d’une nuit, un moyen pour ne pas s’impliquer dans autre chose que dans le sexe. Le plaisir pour le plaisir et puis au revoir et merci.

Mais avec Harvey il a remis le couvert une fois. Et puis deux. Et puis trois. Et puis il a arrêté de compter. Faut dire que le jeune homme avec sa joie de vivre lui fait un bien fou. Et au pieu il est doué. Gus a pris gout à ses courbes, à ses baisers et ses caresses. Mais tout reste que du sexe. C’est juste qu’il connait plus le corps de son amant et ses points sensibles. Ce qu’Harvey pouvait aimer dans l’acte sexuel. Mais pas question de sombrer dans un attachement quelconque. Ce n’est pas d’actualité.

Gus ses dernières années c’est plus attaché à ses bouteilles de whisky qu’à un homme ou une femme. Bon il y a bien Osvaldo qui comme Harvey fait parti des privilégiés. Et encore Osvaldo c’est une histoire à part. Un moyen de soigner son mal profond. Et puis il y a Olivia avec qui il jongle entre amitié et un drôle de sentiment encore lié à leur amour d’enfance.

Gus sent alors la chaleur d’une main qui le frôle. La douceur d’un souffle qui l’effleure. Une odeur mascuine qu’il commence à connaitre. Le sommeil le quitte, lui rendant sa liberté. Même si au fond il serait bien resté encore quelques heures entre les bras de Morphée. Même si à cet instant c’est le regard de son amant qui vient se perdre dans le sien. D’habitude quand il se réveille le jeune homme est déjà parti. Il n’y a pas spécialement de règle établi entre eux à se sujet.
Ils n’en n’ont jamais parlé.
Ils baisent et discutent jamais. Harvey ne sait même rien sur la douleur qui habite le cœur de Gus depuis plus de dix ans.
Alors penser à l’après. A ce besoin de câlin que les amants peuvent éprouver au moment du réveil. Ce n'est même pas la peine de s'y attarder.

Quand Gus le voit sourire, il ne sait pas trop ce que cela veut dire.
« Salut. »
Il se met sur le côté pour l’observer d’avantage surpris par la lueur de son regard. Celui de Gus est souvent sombre même après l’amour. Depuis plus de dix ans il a du mal à le faire briller même quand il ressent un bonheur extrême.
« Oui j’ai bien dormi et toi ? » Sa voix ne laisse passer aucune émotion.
Il ne sait pas trop comment réagir à cet instant.
« Oui ma semaine a été rude. » Et il avait eu quelques nuits assez courtes. Plus teinté d’alcool que de luxure.
« Dis carrément que je suis un vieux et que je n’arrive plus à tenir le choc face à ta fougue. » Il regarde l’heure.
« Si tu veux je peux te montrer que je suis en pleine forme. J’ai un peu de temps devant moi. Et vu que tu es resté autant en profiter pour bien démarrer la journée tu ne crois pas. »
Sa main glisse sous les draps et viens frôler la virilité d’Harvey.
« Surtout qu’elle m’a l’air particulièrement en forme. » Il sourit avant de l’attirer à lui pour l’embrasser.
Du sexe dés le réveil un moyen de noyer son esprit avant de foncer dans le rythme effréné de sa journée.
 





Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey LloydLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1736-harvey-i-would-not-wish http://www.ciao-vecchio.com/t1781-harvey-llyod-any-companions
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Troye Sivan ©vinyles idylles
Multi-comptes : Ozkar Ziegler
Messages : 330 - Points : 889

Âge : 23 ans
Métier : etudiant en art du spectacle
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Dim 19 Nov 2017 - 0:31 )
Harvey perçu une vague surprise dans le regard sombre d’Augusto. C’était ce regard qui avait d’abord touché Harvey, lui qui ne s’éclairait pas vraiment jusqu’à l’apogée de l’acte sexuel, contrastant avec les yeux si expressifs de l’anglais. Jamais il ne lui avait posé de question, ni sur ses émotions, ni quoi que ce soit d’autre de vraiment important. Leur relation n’était pas verbale, encore moins tendre ou intime, seulement, purement, sexuelle. Aussi, sa présence ce matin là était exceptionnelle, mais Harvey en était tout à fait décomplexé. Il souriait a la plaisante vue qu’il lui offrait ce matin. « Comme un loir ! » affirma t’il avant de taquiner la fierté de l’italien en le provocant sur son endurance. « Tu es vieux et tu ne tiens pas le choc ! ». répéta-t-il, le regard rieur. Harvey ne le trouvait pas vieux, d’ailleurs il préférait les partenaires plus expérimentés qui savait si bien lui faire prendre son pied. « J’adorerais que tu me le prouves, Gus ! Je n’y crois pas trop. » Harvey ne fut pas surpris par la proposition de son amant, c’était la réaction qu’il attendait. Il le provoquait pour le chauffer, ca marchait toujours très bien. De plus, comme la main du bel italien vint le découvrir par elle-même, il était en forme ce matin. « Toujours avec un si bon réveil ! » Sa libido ne laissait pas a désirer. Elle lui ressemblait, sensible et très expressive, abondante, s’éveillant souvent en même temps que lui. Il se retrouva vite contre les lèvres de son partenaire. Harvey les dévora comme un croissant de son petit déjeuner. Il succombait comme toujours à ses lèvres en venant les mordiller avec amusement. Sa main caressait ses reins, ses fesses et ses cuisses. « Tu voudras une petite pilule pour avoir le même réveil, ou tu penses y arriver tout seul sans qu’aucun de nous deux ne soit en retard. » Il le charriait ainsi, riant doucement à cette connerie bien qu’il n’était pas pressé par ses cours. « Quoique je ne t’en voudrais pas si je loupais mon cours de droit appliqué pour avoir un peu plus de temps avec toi. » ajouta t’il avec sincérité et une certaine innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Mar 21 Nov 2017 - 0:09 )
Wishing more.feat Harvey
Lorsque le regard de Gus croise celui d’Harvey, il ne sait que penser. Il n’a pas l’habitude de le voir encore à ses côtés à son réveil. En principe le jeune homme a déjà quitté son lit en silence.
Mais il ne s’en offusque pas.
Il est même séduit par le sourire de son amant qui le taquine par rapport à son âge et à ses performances. Gus sait qu’il n’y a rien de sérieux dans ses dires. Harvey ne sait jamais plein de lors de leurs nuits de luxure. Et il ne dit jamais non quand le restaurateur lui propose de partager son lit. Il se doute que s’il n’avait pas été à la hauteur son amant serait allé voir ailleurs. Qui remettrait le couvert avec quelqu’un qui ne l’a pas comblé et conduit à l’extase.
« Ah bon ! Tu vas te mordre les doigts d’avoir dit ça. »

Et Gus le met au défi de lui prouver le contraire.
Il a un peu de temps devant lui. Et puis se perdre avec Harvey dans une joute charnelle matinale. C’est plutôt alléchant comme idée de petit déjeuner. Pour l’émoustiller d’avantage son jeune amant le provoque par ses mots. Ce qui le rend plus désirable. Et le restaurateur n’a pas besoin de plus pour se faire plus coquin.
« Te le prouver. Pas de problème. Ne pas croire au Père Noël est une bonne chose. Douter de mes talents au réveil là c’est chercher la merde Har. »
Gus plonge son regard sombre dans celui d’Harvey et sa main vient se perdre au creux de son entre jambe. Une façon de voir si l’envie est réciproque. Car celle du restaurateur est loin d’être une utopie.
« C’est plaisant de voir l’effet que je te fais.  Je ne pensais pas commencer ma journée dans d’aussi bonnes conditions. Tu as bien fais de rester. »

Leurs corps s’approchent d’avantage.
Leurs lèvres se lient dans un baiser gourmand.

Gus sent les doigts d’Harvey glisser sur sa chair. Ses reins. Ses fesses. Ses cuisses.
Il gémit contre sa bouche alors que son amant le mordille. Il a l’impression qu’il va le dévorer. C’est plaisant les sensations qu’il éveille en lui.
« Tu vas voir si j’ai besoin d’une pilule pour honorer ton cul. Et je m’en fous d’être en retard. Du coup je risque de prendre mon temps. Juste pour te me supplier de te libérer de mon emprise. »
Son rire éclate dans la pièce et cela fait du bien à Gus. Alors il fait basculer son amant sur le dos, se plaçant au dessus de lui. Laissant leur bassin se heurter.
« Alors je vais tout faire pour que tu loupes ce cours. Vu qu’un cours d’anatomie à l’air de plus te brancher. »
Il lui fait un clin d’œil avant de kidnapper ses lèvres à nouveau.
Le baiser se fait plus fougueux. Plus fiévreux.

Puis les lèvres de Gus s’égarent dans le cou d’Harvey. Il joue sur sa chair qui sent encore la luxure. Dernières effluves de leur nuit partagée. Il le goute à nouveau du bout de sa langue. Son bassin se fait plus pressant contre le sien. Et ses mains enivrent de leurs caresses sa chair frissonnante.
Même si c’est juste une histoire de baiser, Gus aime prendre du temps avant de posséder son partenaire. Sauf quand c’est juste un coup comme ça pour se vider les boules.
Ils sont peu nombreux les amants sur lequel il aime s’attarder avant l’acte, voir après l’acte. Harvey fait parti des privilégiés. Du coup il a droit à plus d’attention, même si cela reste du sexe pour le sexe. Mais au moins le plaisir est plus sensuel. Et l’abandon plus intense. Alors Gus titille adroitement son jeune amant. Jouant sur ses points sensibles avec habileté.
« Avoue que tu aimes que baiser avec moi.»  Et Gus kidnappe avec voracité la bouche d'Harvey.






Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey LloydLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1736-harvey-i-would-not-wish http://www.ciao-vecchio.com/t1781-harvey-llyod-any-companions
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Troye Sivan ©vinyles idylles
Multi-comptes : Ozkar Ziegler
Messages : 330 - Points : 889

Âge : 23 ans
Métier : etudiant en art du spectacle
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Mar 21 Nov 2017 - 18:56 )
« J’aimerais bien voir ça, Gus ! »Harvey rit, plutôt satisfait de  l’engouement que ses petites provocations engendraient sur son amant. Gus se montrait particulièrement coquin, ce qui n’était pas pour déplaire à Harvey qui s’amusait de la situation. Il se prend au jeu, Gus est un excellent amant. Il titille son honneur, sa fierté pour éveiller la bête sauvage qui sommeille en Gus. En l’occurrence, celle-ci semble déjà particulièrement active, c’est ce qu’il découvre avec satisfaction quand Gus vient le dominer, se pressant contre lui. Harvey se mord les lèvres, fixant son amant le regard brillant de désir. « Oh oui!  Apprends moi tout professeur, je suis très nul en science naturelle. ! »  minaude t’il avant de retrouver ses lèvres dans un ardent baiser. Une de ses jambes vient emprisonner son amant, ses mains s’aventurent conquérantes vers les points érogènes, les plus communs comme les plus  personnels. Harvey accueille sa fougue, répond avec autant de fièvre, sous le charme de cet homme. Gus prend son temps et Harvey frissonne, gémit entre plaisir et impatience. Les baisers dans le cou le rendent fou.  C’est ce qu’il aime avec Gus, que rien ne soit précipité, pas comme ses si nombreux partenaires dont l’ambition ne tient pas trois minutes. Gus lui offre la sensualité, la douceur, l’éloge de la lenteur.

« Avoue que tu aimes que baiser avec moi.» s’exclama son partenaire avant de récupérer ses lèvres à nouveau, insatiable. Harvey sourit quand il se libera de ses lèvres delicieuse, hochant vivement la tête comme si c’était absurde.. « Mais non pas seulement ! » rit il  naturellement en venant passer une main dans les cheveux de Gus. Son regard s’ancra dans celui de Gus. « C’est vrai qu’on n’a pas beaucoup eu, vraiment, l’occasion d’explorer d’autre aspect entre nous …» Il l’embrassa  furtivement  « …Mais je ne suis pas contre. »  Il avait dit cela avec légèreté, ponctuant ses mots de rire, de caresse qu’il venait chercher contre les lèvres de son partenaire. Harvey n’en était pas moins honnête que son air n’était  enjoué et rieur. « C’est vrai ! » assura t’il  encore une fois, comme si l’absence de réponse de Gus pouvait seulement marquer du doute, ou peut être parce qu’iHarvey savait qu’il ne pouvait le croire quand il lui prouvait à chaque rencontre que le sexe était le seul moteur de leur relation.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Jeu 23 Nov 2017 - 19:33 )
Wishing more.feat Harvey
Voir Harvey à son réveil, ne déplait à Gus. Même si c’est loin d’être dans leurs habitudes. Ils sont plutôt du genre à ne pas s’éterniser dans les draps de l’autre quand le sommeil les quitte. Du coup ils en profitent pour se taquiner et se titiller dans une humeur légèrement enfantine.
Une façon pour Gus de garder encore l’esprit embrumé par la joute de cette nuit. Il se laissera assombrir plus tard par ses pensées moroses. C’est également un moyen de découvrir Harvey sous un autre jour.
En se laissant glisser plus vers le côté tendresse que le côté baise.


Pour le moment Gus joue les coquins et retrouve avec douceur et gourmandise la chair frissonnante de son amant. Sans spécialement se préoccupé de la suite de sa journée. Il plonge dans l’instant et prend ce qu’Harvey lui offre. Il a envie de trainer, ce qui est assez rare chez Gus. Et son amant sait comment le motiver. Il le pique d’avantage mettant en doute ses futurs exploits.

Le jeune homme n’a jamais eu la chance de voir Gus au réveil.
Il n’a jamais eu la chance de gouter à sa fougue matinale.
« Bien sur que tu vas voir. Tu vas même le sentir. »
Il lui fait un clin d’œil. Après quelques provocations plus charnelles, il vient se coller à lui. Imposant sa présence sur le corps frêle du jeune homme.
En tout cas ni l’un ni l’autre n’est pressé de se retrouver dans son quotidien.
Harvey est même prêt à louper des cours pour lui Gus serait un bien meilleur professeur surtout en science naturelle.
« Tu veux te perfectionner dans quels domaines ? »

Leurs lèvres se kidnappent et Harvey emprisonne Gus avec l’une de ses jambes. Jouant de ses doigts sur des endroits stratégiques.
Ce qui émoustille d’avantage le trentenaire.
« Est-ce que tu veux te perfectionner là ? »
Gus vient glisser sa main au creux de ses fesses, s’amusant à venir provoquer le point sensible de son amant.
Il le sent frissonner d’impatience.
Il s’attarde tout en cherchant en augmenter son appétit charnelle.
Cela ne fait qu’attiser son désir en retour. Mais il a envie de prendre son temps pour rendre l’instant plus sensuel. Avant de le rendre torride.

Gus ne peut s’empêcher de lui demander s’il aime baiser avec lui avant de s’amouracher de sa bouche. Harvey répond oui d’un mouvement de tête. Par contre Gus est surpris par la suite de ses propos. Il sent la main de son amant se perdre dans ses cheveux, il ne peut s’empêcher d’éprouver du plaisir à ce contact.
« D’explorer d’autre aspect de notre relation ?? Tu entends quoi par là ? » Sa voix est troublée.
Ils continuent leurs caresses et leurs baisers. Ce qui les grise et les enivre.
« Tu n’es pas contre quoi ? » Pas de colère dans sa voix, plus de la curiosité.
Gus a envie de comprendre ce qu’il entend par ses mots. Il est vrai que depuis qu’ils se voient, ils n’ont jamais vraiment cherché à se connaitre. Enfin ils connaissent leurs corps.
Harvey sait où toucher Gus pour le faire vibrer et Gus sait où toucher Harvey pour le faire couler.

Mais là il est un peu perdu.
« Tu veux que l’on discute ou tu veux que je t’emmène au septième ciel. Comme cela tu ne douteras plus de mes exploits sexuels du matin. »
Et puis pas sur que Gus apprécie cette discussion. Même s’il n’a pas tout capté, il a comme la sensation que le jeune homme veut lui demander plus que ce qu’il lui donne.
Gus ne s’est jamais réellement engagé avec quelqu’un. Que ce soit un homme ou une femme.
Il a besoin de cette liberté. Même s’il apprécie de retrouver le corps d’Harvey bien plus souvent que ce qu’il se le permet avec ses autres amants.
La plus part ne passent pas plus de deux à trois nuits dans son lits. Harvey est un peu l’exception, même s’il y a aussi Osvaldo.

Mais en tout cas pour le moment il a juste envie de lier son corps à celui de son amant et ses mains, ses lèvres et sa virilité le montrent bien.  





Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey LloydLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1736-harvey-i-would-not-wish http://www.ciao-vecchio.com/t1781-harvey-llyod-any-companions
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Troye Sivan ©vinyles idylles
Multi-comptes : Ozkar Ziegler
Messages : 330 - Points : 889

Âge : 23 ans
Métier : etudiant en art du spectacle
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Mar 28 Nov 2017 - 12:20 )
Harvey est enveloppe sous la chaleur de ce corps qu’il retient tout contre lui. Il s’enivre de ce parfum délicat et terriblement viril qui envahisse son air comme son champ de vision l’est des yeux ténébreux d’Augusto. Leurs lèvres se dévorent encore inlassablement. De ses mains, Harvey tente de réveiller le monstre avec une certaine impatience. Gus taquine ses fesses, le désir d’Harvey obéi, Il gémit, riant de ce petit jeu.
« - Ici ? » dit il en fremissant, « mais ce sont des parties intimes ici monsieur ! » dit il en venant poser un doigt sur ses lèvres l’air coquin et joueur. Il souriait avec malice. Harvey puait le désir, la luxure et une certaine tendresse pour cet homme. C’est elle qui prend la parole quand il lui demande s’il aime baiser avec lui. Bien sur ! Mais autre chose prend le dessus. Harvey s’en rend compte que ces petites baises, aussi exaltantes soient elles deviennent insuffisantes. Alors il le lui dit sans vraiment de détour et de mystère mais Gus ne semble pas percuter ce qu’il dit. Il le questionne, Que veut-il dire par là ? Sa main se perd dans ses cheveux d’un geste délicat. Même pour lui c’est assez nouveau, stupéfiant. En général, les plans baises disparaissaient vite de sa vie, les amis plus bénéfice se faisait naturellement et les petites aventures plus sérieuses, bien qu’elles n’aient jamais duré bien longtemps, ne commençaient pas par du sexe. Harvey ne définissait pas ce qu’il voulait avec Gus autre que par PLUS.

Leur lèvres se reprenent, leur caresses aussi. L’etudiant se trouvait là, brûlant d’envie qu’il le prenne, à essayer de lui expliquer que ce n’était pas tout ce qu’il voulait d’Augusto. « Je veux dire que je voudrais bien te voir pour faire autre chose que baiser avec toi.» dit il avec sincérité sans le quitter des yeux. La remarque de Gus le fit furtivement froncé les sourcils, puis il retrouva le sourire instantanément, les yeux brillant de malice à nouveau. « Les deux ne sont pas forcement incompatible l’un avec l’autre » dit il en se cambrant pour lui faire part de son excitation. Harvey pouvait constater la sienne entre ses doigts.

« Je veux juste te connaitre plus, toi ! J’aimerais bien … aller boire un verre avec toi ou aller au cinéma. Je ne sais même pas quel genre de film tu aimes. Je ne sais pas si tu as des frères et soeur ou si tu aimes ton travail. Mais j’aimerais bien ! » Sa voix avait perdu sa légèreté habituelle, il avait parlé doucement. Le dire à voix haute était troublant, mais sa voix ne tremblait pas, elle était ferme et déterminée. Il fit une pause et murmura en fixant ses yeux sur ses prunelles sombres. « Je t’aime bien Gus ! »Il sent ses joues s’enflammer un peu, et ce n’est plus en lien avec les caresses chaudes.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Sam 2 Déc 2017 - 12:53 )
Wishing more.feat Harvey
Gus prend vite le contrôle du jeu.
Harvey est là, prêt à s’offrir comme une gourmandise délicieuse et exquise.
Le trentenaire serait bien bête de s’en priver.
Même si entre eux, les câlins du matin sont rarement au programme.
Du coup il en profite pour prendre son temps. Pour s’attarder et éveiller le désir chez son jeune amant. Vu son état d’excitation il ne peut douter de son envie. Elle est autant vorace que celle de Gus. Ils se font plus taquins autant dans leurs mots que dans leurs gestes.

Gus vient même le titiller sur un point plus sensible. Il cherche à le déstabiliser. Et son amant prend gout au jeu.
« Très intimes même. »
Il se fait plus conquérant au sein de ce corps qu’il a envie de dévorer ardemment de son épée. De toute façon Harvey aime se donner alors autant le contenter.
Même si sa façon de faire, rend parfois Gus plus fragile.
Peut être est ce à cause de sa douceur ?
De sa jeunesse ?
De cette lumière dans son regard que Gus n’a plus depuis pas mal d’année.

Harvey a cette envie vorace de luxure qui fait frissonner la peau de Gus. Et qui en retour rend la sienne plus gouteuse, plus attirante aux yeux du restaurateur.

En principe ils se contentent de s’enivrer d’extase avant de se séparer. Sachant qu’ils reviendront l’un vers l’autre.
Gus préfère se dire que c’est un amant comme un autre. Un bon coup qu’il aime retrouver pour se perdre dans une luxure dépravée. Bercer par plus de douceur que celle qu’il partage avec ses autres amants ou amantes. Il ne cherche pas à comprendre.
Pourtant il reste surpris par les mots d’Harvey. Se demandant sur le coup ce qu’ils veulent dire. Ce que son jeune amant recherche vraiment auprès de lui. Alors il le questionne. Tout en continuant de perturber son corps de ses caresses et ses baisers. Cela l’enivre de le sentir réceptif.
Mais cela le déstabilise quand Harvey en demande plus. Se montrant sincère.

Gus l’écoute sans répondre. Il se demande s’il a laissé entrevoir dans leurs échanges autre chose qu’une histoire de baise, pour qu’Harvey pense à ce genre de relation.
Leurs regards s’attardent, jouant de ce qu’ils ressentent à l’instant.
Le trentenaire se sent perdu. Quand son amant lui fait comprendre que discussion et baise ne seraient pas incompatibles.
« Tu aimerais quoi exactement ? »
La discussion ne les perturbe en rien, ils continuent leurs caresses intimes. Gus gémit même sous les doigts du jeune homme. Pour son âge il est doué et il met le restaurateur toujours dans un état de désir intense.
Harvey voudrait le connaitre d’avantage.
« Je ne sais pas si tu aimerais certaines facettes de ma personnalité. »
Il dit cela sur un ton emprunt de tristesse. L’idée ne lui parait pas désagréable, elle est même tentante. Mais il devrait lui cacher une part de lui. Et cela l’effraie. Et ses derniers mots finissent de le perturber, mais il ne perd pas le contrôle de la joute. Gus profite même du "je t’aime bien" de son amant pour se glisser avec douceur en lui.
« Moi aussi je t’aime bien Harvey. »
Et à cet instant il l’adore même alors que le plaisir s’empare de ses reins et de ses entrailles. Il vient se saisir de ses lèvres avec passion. Tout en laissant son bassin s’inviter d’avantage contre le sien.

Il n’a pas envie de parler.
Il veut juste s’enivrer.
Il veut juste savourer.
Et s’oublier au creux des reins de son amant.
Il verra après pour le reste.
Mais il ne peut s’empêcher d’y penser. Harvey veut le connaitre. Et cela lui fout la trouille.
 






Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey LloydLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1736-harvey-i-would-not-wish http://www.ciao-vecchio.com/t1781-harvey-llyod-any-companions
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Troye Sivan ©vinyles idylles
Multi-comptes : Ozkar Ziegler
Messages : 330 - Points : 889

Âge : 23 ans
Métier : etudiant en art du spectacle
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Ven 8 Déc 2017 - 0:34 )
Harvey ne se laisse pas impressionné par son ainé, par ses caresses qui pourrait si facilement détourner son attention de ce qu’il veut lui dire. Mais toutes ses diversions, bien qu’excitantes et satisfaisantes, n’ôte pas son ambition. Pour Harvey, c’est quelque chose de banal, simple, il ne veut plus se limiter à une relation sexuelle, il veut le connaitre. Certes Gus n’a jamais donné d’indice comme quoi cette situation ne lui donnait pas entière satisfaction, peut être qu’il ne réalisait juste pas qu’il lui manquait quelque chose.  C’est ce qu’Harvey pensait en lui avouant qu’il desirait le connaitre davantage, partager avec lui des moments qui ne se limiterait pas à du plaisir sexuel. Il ne s’attend pas à une réponse si tristement sincère. L’étudiant senti sa gorge se nouer chamboulé par ses paroles et ce ton melancolique. La crainte qui florissait ses mots ressonnait à ses oreilles . « Je ne sais pas si tu aimerais certaines facettes de ma personnalité. » Harvey le fixa avec détermination et une certaine douceur. Il doutait ne pas tout aimer de lui, sauf peut etre s’il était un violent meurtrier en série psychopathe ou un membre du ku kux klan peut être. « Crois tu que je vais prendre mes jambes à mon cou à la moindre… imperfection ? Parce que ce n’est pas le cas.»

Harvey ne lacherais pas l’affaire, il l’aimait bien. Augusto capitule, s’immisce en lui avec douceur pour lui faire l’amour. Certes, Harvey se tait, mais ce n’était que partie remise. Il n’emet plus de son que pour gemir comme il accueille au creux de ses reins cette fougue. Il s’abandonne au plaisir que lui procure le trentenaire en le dominant de la sorte. Harvey l’embrasse, le caresse, accompagne la danse charnelle pour bruler une nouvelle fois ses ailes avec lui.  Comme à chaque fois il contrôle furieusement et méthodiquement ses sensations. Gus lui fait gouter l’extase. Harvey y plonge en sa compagnie jusqu’à son paroxysme sans revenir sur la conversation. Il profite de ce que Gus lui donne.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le Dim 10 Déc 2017 - 15:58 )
Wishing more.feat Harvey
Gus continue à perturber Harvey. Ses baisers et ses caresses se font de moins en moins chastes. Il brule la peau de son amant de bien des manières. Il cherche à lui faire perdre la tête car il n’a pas envie de plonger dans la discussion qu’Harvey engage.
Ce que lui dit le jeune homme lui fait peur.
Il est vrai qu’il l’apprécie.
Il est un amant sublime et sa présence souvent soulage son esprit torturé. Mais aller plus loin dans leur relation. Pas sur que le trentenaire y arrive. Pas sur que l’étudiant supporte l’horreur des choses qu’il cache au fond de lui. Et qui le bouffe avec rage petit à petit.
Et puis se découvrir c’est aussi sceller d’une certaine manière leur relation. Comme un pacte.
C’est s’ouvrir aussi. Alors que là ils ne cherchent pas plus que le plaisir de la chair. Le cœur reste fermer. L’âme aussi.
Mais les mots de Gus ne le découragent pas. « Ah dommage j’aurais bien aimé te voir fuir à poil suite à mes aveux. » Il se met à rire, lui fait un clin d’œil.
Il lui sourit avant de se faire plus conquérant.

Gus a juste envie de le dévorer.
Il a envie de croquer dans sa peau comme dans un fruit juteux.
Et le savourer au cours de cet instant charnel. Sans se prendre la tête.

Et les gémissements prennent la place des mots. Les caresses et les baisers se font gourmands. Enivrants. Envoutant. Les deux amants plongent sans retenu dans le plaisir que le toucher de leurs corps leur apporte.
Ils se lient dans la douceur, puis dans la passion. Se mêlant s’en plus penser à rien. Ils se laissent emporter par la vague qui ravage leurs entrailles. Cette vague qui les fait vibrer au même rythme.
La danse s’intensifie. Se fait plus torride, jusqu’à l’abandon complet.
Et la jouissance coule dans leurs veines comme un miel brulant et exquis.


Puis ils se séparent dans un regard voilé. Embrumé encore par ce qu’ils viennent de partager.
« Et grouille toi tu vas finir par être en retard en cours. »  Un claque sur les fesses de son amant, Gus les trouve adorablement sexy. Il s’en passe même la langue sur les lèvres.
Une douche et ils se séparent dans un dernier baiser. « Salut Harvey. A la prochaine. »
Chacun reprend sa route.
Chacun reprend sa vie. Jusqu’à la prochaine étreinte.
Même si les mots d’Harvey vont résonner dans la tête de Gus bien au-delà de ce moment charnel.
Il l’a sérieusement titillé le petit con. Comme si il ne pouvait pas se contenter que de sexe. « Putain cela fait chier. » Il finit de s’habiller et file rejoindre le restaurant comme si de rien n’était.

Il ne va pas se laisser emmerder par l’idée de rendre sa relation avec Harvey plus complice. Enfin pour le moment en tout cas.





RP TERMINÉ


Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Termine]Apt 53/ Wishing more - Augusto Rinaldi -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences