Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron + Merci à Vito Inglese!
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 459 - Points : 2032
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » ( le Sam 20 Jan 2018 - 15:56 )
Francesco a suivi Barbara qui est allée se servir à nouveau au bar. Il trouve la jeune femme agréable, simple, et en plus de cela, elle a le mérite d'être charmante. Alors que Angelina, Augusto et Mégara discutent entre eux, le jeune PDG en profite pour demander ce que fait la jeune femme. Elle ne tarde guère à lui répondre alors que son verre arrive, qu'elle est romancière. Il hausse un sourcil, agréablement surpris. Francesco aime lire de temps à autres, et alors que sa boisson à lui lui arrive en main, il boit une première gorgée, se délectant du merveilleux cocktail tandis qu'elle lui donne un peu plus d'informations. Elle a écrit un roman policier se déroulant à Paris et il a été vendue alors qu'elle n'avait que dix-neuf ans. On peut lui tirer le chapeau. Peu d'auteur écrivent aussi jeune, et surtout, peu d'entre eux ont la chance de pouvoir commercialiser leurs écrits si jeune. Les maisons d'éditions n'ont pas l'oreille facile, et il faut vraiment rendre quelque chose d'exceptionnel si l'on veut avoir une chance d'être pris. Ou alors être pistonné. Les deux fonctionnent. Francesco hausse les épaules et finit par répondre:
- Je suis navré, je n'ai jamais eu l'occasion de lire votre livre. Je ne suis pas un grand fan des enquêtes policières. Cela dit, je promets de le lire un de ces moments, histoire d'en savoir d'avantages. Il lui adresse un clin d'oeil alors qu'il boit une nouvelle gorgée.

A sa question quand à savoir si elle participe souvent à ce genre d'événements souvent, elle hausse les épaules. Pas une grande habituée donc. Elle doit s'y être rendue soit parce que un ou une amie est venu, ou alors parce qu'elle n'avait rien d'autres à faire. Mais elle lui retourne finalement la question en avançant que c'est un grand homme d'affaires et qu'il est connu. Aïe... Elle l'a donc reconnu. Remarque, avec sa belle gueule d'ange digne d'une pub de parfum, il n'a que peu de chance de sortir incognito. La remarque quand à la pub de parfum lui avait été lancé un jour par un ami, et il avait trouvé les termes on ne peut mieux adaptés. Pourquoi est-il ici? Certainement pas pour la cause. Enfin si, un peu, mais disons que ce n'est pas son premier problème. Il a alors deux choix, répondre honnêtement, ou alors faire sa pub. Il décide finalement de jouer une carte qu'il ne jouerait pas en d'autres circonstances, mais il lui fait confiance... Bizarrement.
- Et bien disons que... Il y a des rendez-vous à ne pas manquer quand on est un homme comme moi. Il s'arrête un instant, boit une gorgée avant de la fixer de son beau regard. Quand on a de l'argent, un peu de pouvoir, une place importante, on doit apparaître dans de grosses soirées événements, puis parfois ça fait bien d'apparaître dans ce genre de soirées... C'est ainsi. Il finit son verre cul-sec. Cela reste entre nous, j'entends bien. Malgré tout ça ne veut pas dire que je sois insensible à ce genre de causes défendues, et l'organisatrice de l'événements est quelque peu... Douée. Je dois bien l'admettre. Il sourit alors qu'il se retourne vers le petit groupe qui discute toujours. Et vous? Vous avez écrit un nouveau livre depuis?



Les apparences sont trompeuses
Qu'est-ce que tu sais de moi? De mes rêves de femmes? Des moments où j'ai froid? Des secrets de mon âme?
Alors tu m'aimes les yeux fermés, sans regarder mon coeur de verre...
Mon Coeur de verre. - Hélène Ségara


Revenir en haut Aller en bas
Majbritt Bergman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3920-majbritt-lisbeth-bergman-croir http://www.ciao-vecchio.com/t3927-majbritt-lisbeth-je-taime-une-fois-je-taime-deux-fois-je-taime-plus-que-le-riz-et-les-petits-pois#126299
ID : PITOQUINHA, Louise Rumor-Glen
Faceclaim : Dakota Mayi Johnson + © .liloo_59, black pumpkin
Je suis absent-e : jusqu'à mi-octobre, bien que cela soit principalement une présence réduite.
Multi-comptes : Ana Banana et Gabounette
Messages : 1563 - Points : 3203

Âge : trente pétales
Métier : secrétaire personnelle de M. Spinoza
Sujet: Re: [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » ( le Dim 21 Jan 2018 - 3:53 )
À cet instant, je me rends compte que je ne suis plus la même. L'ancienne Barbara riait, elle était heureuse, elle avait une joie de vivre, elle profitait tout simplement de la vie. Aujourd'hui, je suis une Barbara bien différente. Je ne souris plus, j'ai perdu du poids, je ne prends plus réellement soin de moi, enfin, quand il ne s'agit pas de soirée comme celle-ci. Je n'ai plus ce scintillement dans le regard, je n'ai plus rien, hormis une véritable souffrance, mais aussi un immense vide dans mon cœur. Il ne se remplira jamais de nouveau, du moins c'est ce que je crois. Je dois me reconstruire, je sais qu'on essaye de m'aider, je sais que mes parents voudraient me revoir heureuse, mais je sais qu'une immense peine va s'abattre sur moi de nouveau. Mon père est souffrant, il est réellement malade, ma mère m'a annoncé qu'il ne s'en sortira pas. Il est logique de perdre ses parents avant ses enfants, mais j'aurais aimé le garder encore un peu pour moi, mais aussi pour ma mère. Il est un véritable soutien, bientôt, il ne le sera plus. Je décide donc de boire une gorgée de mon Mojito. Il est frais, je peux sentir la menthe, mais aussi le sucre, c'est mon pêché mignon comme on dit. Si je pouvais, je ne boirais que du Mojito, au petit-déjeuner, au déjeuner ainsi qu'au dîner, et entre les repas également. Cela fait naître un rictus sur mon visage, un léger sourire. Je pose mon regard sur Francesco, je ne le connais pas bien, mais il est agréable, mais surtout, il m'amuse beaucoup ce soir. Heureusement qu'il est présent, sinon cette soirée aurait été bien plus que pénible à mes yeux. Il ne me connaît pas, mais très sincèrement, je ne lui en veux pas. On me connaît dans pas mal de pays, notamment en France, c'est évident, mais tout de même, ici, à Naples, on me reconnaît généralement. Je ne fais que des lectures et des séances de dédicaces dans la librairie de mon très cher ami Rafael Adamo, je lui ai offert l'exclusivité, nous nous connaissons depuis bien longtemps et je sais que je peux compter sur lui en toutes circonstances. « Francesco, ce n'est pas grave. Vous savez, il y a des romans qui ne me plaisent pas, ou alors, un style d'écriture qui ne me convient pas et de ce fait, je cesse ma lecture. » Je lui souris. « On ne peut pas plaire à tout le monde. » Je porte de nouveau mon verre à mes lèvres, et en même temps, je pose mon regard sur les personnes que nous avons quitté pour rejoindre le bar. Ils semblent s'entendre, je suppose qu'ils se connaissent, plutôt bien même. Francesco m'explique qu'il doit se montrer à ce genre d'évènements, je comprends, je faisais de même lorsque je vivais à Paris. « Je comprends tout à fait Francesco. » Il parle de Megara, je suis de son avis. C'est une excellente oratrice, personne ne peut dire le contraire. « Je suis d'accord, elle sait captiver toute une assemblée. » Je lui offre un sourire et un clin d'œil, quand il me demande si j'ai écrit de nouveaux livres depuis. « Je crois que je me suis mal exprimée. En fait, le premier de mes romans a été publié lorsque j'avais dix-neuf ans, j'en ai écrit d'autres depuis. » Je bois une nouvelle gorgée alors que je me rends compte que Francesco a fini son verre. Il l'a bu cul-sec, j'espère qu'il ne va pas conduire en s'en allant de cette soirée. Je suis surprise, mais lui a dû dîner, ce qui n'est absolument pas mon cas. « Je crois que je devrais arrêter de boire, enfin, lorsque j'aurais terminé mon verre. » Je n'aborde pas le sujet de mon dernier roman qui a été commercialisé il y a bientôt deux ans, après le décès des hommes de ma vie, quoi que l'on puisse dire. J'admets que c'est un navet, mais je n'aime pas parler de cet échec. Depuis, je n'arrive plus à écrire, cela me peine bien sûr. Je suis brisée, mais c'est inutile de le dire, de toute façon, ce n'est pas un secret, beaucoup de personnes, notamment mes proches, savent que j'ai beaucoup de difficulté pour remonter la pente. Je conclus tout de même en lui disant que depuis je n'arrive plus à écrire. J'ai le syndrome de la page blanche comme on dit.


and all we need is love
Tell me why they playing with the fire and the kerosene? Kids on the Percocet, trippin' on the medicine  Call it like I see ya wit' some drugged up Americans Everybody's following Ain't nobody leading
Big Love - The Black Eyed Peas

Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 188 - Points : 650

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » ( le Mer 24 Jan 2018 - 1:11 )
Elle amène son ami d'enfance jusqu'à ses deux connaissances de la soirée avant de s'échapper pour aller parler à sa boss. Elle aurait pu l'éviter, ça aurait été plus simple. Mais elle n'a pas pu s'y résoudre. Elle est peut être trop gentille Angelina et c'est un véritable problème. Elle cherche à savoir ce qui se cache derrière la carapace de Megara et ce, depuis plusieurs mois. Mais impossible de percer la couche qu'elle s'est forgée autour d'elle. En revenant vers les trois buveurs, Francesco lui apprend que Augusto n'a pas succombé au mojito. Ce qui fait rire la blonde. " Peut être une autre fois. " Elle sourit et reporte son attention sur le grand brun alors que Megara se joint à eux. Elle commande un verre de mojito d'ailleurs en disant qu'elle lui fait confiance. Une légère bouffée de chaleur s'empare alors de la blonde. C'est étrange, ça n'est pas dans les habitudes de Megara de faire ce genre de remarques ou compliment. Oui, vraiment étrange. Alors elle préfère se rapprocher d'Augusto qui la questionne après avoir échangé quelques banalités au sujet de whisky avec sa patronne. C'est bizarre pour elle de penser que ces deux là peuvent bien s'entendre. Enfin, le monde ne tourne plus rond, elle l'a compris il y a déjà quelques temps. " Je fais ce que je peux. Et puis tout va bien, comme toujours tu le sais bien. " Oh ça, oui, Angelina montre toujours que tout va bien. Même quand ça va pas. Mais elle s'approche de l'oreille de son ami pour que lui seul l'entende. " Mais je préférerai être ailleurs, le saut en parachute me tente bien. " Elle rigole quelques secondes avant de reprendre une gorgée de son verre. Pendant ce temps, Barbara et Francesco en ont profité pour s'éclipser. Peut être une idylle qui commence entre ces deux là, qui sait. Un début d'histoire autour d'un mojito, c'est amusant. Angie grince légèrement des dents à la question de la rédactrice en chef. " C'est tout à fait louable oui. " Son ton est sec, elle n'aime pas parler de ça. Elle a peur qu'on la perce à jour. Personne ne doit savoir, il ne faut pas. Il n'y a pas de problème non ? Parce que si elle l'affirme à haute voix, elle ne pourra plus faire marche arrière. " Bref, c'est vraiment une soirée très agréable. Votre femme a l'air de s'y plaire également non ? " Elle jette un coup d'oeil vers la rouquine un peu plus loin. C'est une question lancée comme ça, pour détourner la conversation qui la met mal à l'aise. " Et toi Gus, t'es venu seul ce soir ? " Elle ne comprend pas que son ami n'ait pas à son bras quelqu'un pour l'accompagner.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] TC - Gala de Charité - «Porte ce que tu souhaites » -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre