Revenir en haut
Aller en bas


 

- { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
ID : Djoan (Floriana) fait vivre Brigitta à travers les articles de son blog.
Faceclaim : Alison Brie ©Lux Aeterna
Messages : 340 - Points : 1003

Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
Sujet: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Sam 2 Déc - 0:04 )
Fête des lumièresParticipez à la bonne ambiance de la fête.
EvènementS’appuyant contre l’encadrement de la porte du grenier, Manfredi arbore un sourire en apercevant sa colocataire fouiller dans un gros coffre, la tête à l’intérieur de celui-ci. « Qu’est-ce que tu cherches, enfin ? » demande-t-il, avant que, surprise par l’entente de sa voix, Maura relève la tête et se cogne. « Je cherche des guirlandes, des boules, des décos… » souffle-t-elle, enjouée rien qu'à l'idée de passer un moment au centre-ville, à participer aux activités organisées. « Tu vas vraiment y aller, à cette soirée débile ? » La jeune femme grimace, roule des yeux. C'est tous les ans la même rengaine avec lui. Il critique les fêtes de fin d'année, mais elle, elle adore ça et compte bien s'y rendre, à cette fête des lumières. C'est important pour elle. Alors oui, elle acquiesce et reprend ses recherches, l'ignorant se moquer d'elle. Il est bête. Il rate quelque chose de beau.

En savoir plus
• Il est 20 heures et le centre-ville se remplit autour des monuments en lumière. Les jeux sont multicolores, sont beaux et l'événement n'attire pas seulement les habitants, mais aussi les touristes qui se sont déplacés exprès pour ça.

• Un sapin est au milieu d'une grande place de Naples et ne demande qu'à être décoré par les habitants qui s'agglutinent devant pour y mettre des babioles sur les branches.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
ID : Mary
Faceclaim : Rachel Bilson ©leeloo_59(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Multi-comptes : Lucy la sportive, Leïla la droguée
Messages : 2705 - Points : 2818

Âge : 33 ans (23 mai)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Dim 3 Déc - 22:26 )
Noël. La famille, les cadeaux, les décorations. Tout un univers, toute une ambiance dans laquelle Lana se sent toujours à son aise. Les fêtes de fin d’année, ça a toujours été son truc. Paradoxalement, encore plus depuis que ses parents avaient quitté Naples. Parce que Noël, c’est la période où ils quittent la Sicile pour revenir auprès de leur fille. Dans quelques jours, comme chaque année, Delia et Adamo viendront rendre visite à leur fille et Erio trouvera une excuse pour s’éclipser, comme à chaque fois. Alors, pour le moment, Lana se dit que ce serait une bonne idée de profiter un peu de son colocataire avant ça. La fête des Lumières semble être une bonne occasion, bien que son colocataire émette quelques réticences à vouloir l’y accompagner. Sans doute conscient qu’elle ne le lâchera pas tant qu’il n’aurait pas accepter, Lana obtient son consentement et met donc les bouchées doubles. Réajustant son costume de mère Noël, elle enfourne dans une boîte les quelques guirlandes et boules qu’elle est allée acheter un peu plus tôt. Voilà déjà deux ans qu’elle n’a pas décoré de sapin, et on peut dire que ça lui manque. « Toi, tu restes là, chaton. » Offrant une dernière caresse à Berlioz, la petite boule de poil qui avait pris ses quartiers dans leur appartement, Lana ne peut s’empêcher d’être attendrie devant le ronronnement prononcé de la petite bête. Pourtant, c’est un petit monstre parfois, qui lui attire quelques ennuis, mais il sait aussi se montrer très attachant. « Et tu restes bien sage, d’accord ! » Dit-elle, en le pointant du doigt. Non mais c’est vrai, ses histoires farfelues pour cacher ses bêtises à Erio commencent de plus en plus à devenir embarrassantes. Qu’est-ce que ça va être la prochaine fois ? Lui faire croire qu’elle s’est limée les ongles sur le mur pour cacher ses marques de griffes dans un coin du salon ? Non mais voyons, soyons sérieux deux minutes. Quoi que, sur un malentendu ça pourrait marcher, non ?

Claquant la porte derrière elle, Lana se dirige avec précipitation vers le centre-ville, impatiente. Les lumières déjà mise en place l’attirent tel un aimant, alors qu’un sourire de petite fille s’installe sur son visage à la vue du peuple rassemblé sur la grande place. Les musiques de Noël résonnent en fond sonore alors que Lana prend une minute pour observer tous les sourires sur les visages des gens. Seulement, quelques minutes plus tard, c’est un visage bien moins souriant qu’elle observe dans la foule. C’est néanmoins vers ce visage là qu’elle se précipite, souriant d’avance devant l’air bourru de son colocataire. « Surprise ! » Lui lance-t-elle, alors qu’elle montre son costume de ses deux mains. Sans doute pas la surprise à laquelle il s’attendait mais soit, c’est le jeu. Lana entoure son cou de ses bras avant de se hisser sur la pointe des pieds et de murmurer à son oreille. « Promis, il y a des choses encore plus intéressantes là-dessous. » Voilà qui n’a rien avoir avec les festivités de Noël. Affichant un sourire malin alors qu’elle se repose sur ses pattes, la jeune italienne revient finalement au cœur du sujet. « Viens m’aider ! Ca fait deux ans que tu me refuses un sapin alors, j’en ai trouvé un gros pour rattraper. » Elle lui montre du doigt l’immense sapin au centre de la place, autour de qui tout le monde s’affaire. Puis, sans lui laisser le choix, elle prend sa boîte sous un bras, la main d’Erio dans une autre et le traîne à travers la foule. Tout ça risque de ne pas être une partie de plaisir pour son colocataire, c’est certain.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Barbara RosaLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1889-barbara-rosa-la-femme-e http://www.ciao-vecchio.com/t2831-ceux-qui-sont-fait-pour-etre-ensemble-finissent-toujours-par-etre-reunit-babou#81810
ID : PiTOQUiNHA, Louise
Faceclaim : DAKOTA J. + ©PRINCESS + OTH quote
Je suis absent-e : jusqu'à la fin du mois
Multi-comptes : ANABELA LARANJEIRA
Messages : 1313 - Points : 2623

Âge : 30 ans
Métier : romancière
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Lun 4 Déc - 0:43 )
EVENT : fête des lumières.
EXORDIUM.
Depuis toujours j'aime Noël. J'aime l'atmosphère qui règne dans une pièce lorsque tout est décoré. À Noël, tout le monde est joyeux, on aime faire des cadeaux aux personnes que l'on aime, on peut se faire bousculer sans insulter la personne, parce qu'on a un autre état d'esprit. Même si le soleil se couche beaucoup plus tôt, on est toujours enjoué à Noël, même moi. Cette année, j'ai décidé que je fêterais Noël de nouveau. Depuis le décès de mon époux et de notre fils, je n'ai plus fêté aucun évènement, mais je crois qu'il est enfin temps de s'y remettre. Henri voudrait que je retrouve ce bonheur que j'ai toujours eu lorsqu'approchait Noël. J'étais comme une enfant et c'est sans doute pour cela qu'il m'a aussi aimé. Henri aimait m'écouter chanter, mais il aimait aussi me voir danser. J'étais son bonheur, il était le mien et nous étions heureux. Puis, nous avons eu Théodore, nous étions d'autant plus heureux. Je me souviens de notre dernier Noël, cela me brise le cœur, mais je dois avancer. Henri le voudrait, c'est sans doute pour cette raison que je me donne autant de mal cette année. Lorsque j'étais une enfant, je me souviens avoir décoré à de nombreuses reprises l'immense sapin sur la place. J'adorais cela, du coup, je me suis dit que je pourrais m'y rendre de nouveau. De ce fait, je me lève pour enfiler un pull chaud et un jean, ainsi que des bottines. J'attrape mon manteau rouge à capuche et je ferme la porte. Je n'ai rien acheté, mais je sais qu'on y trouve beaucoup de décorations sur place. À vrai dire, je n'étais pas certaine de vouloir m'y rendre, alors je n'ai rien acheté. Le principal est que j'essaye de retrouver un semblant de joie. Bien sûr, je suis seule. Je marche dans les rues, j'essaye de laisser tranquille mes parents, ils se sont bien trop inquiétés pour moi ses derniers temps, ses dernières années mêmes. Bien entendu, je serais chez mes parents le soir du réveillon, je suppose que j'y dormirais aussi, cela va les rassurer, je les ai beaucoup trop embêté. De ce fait, j'ai appelé rapidement ma mère pour lui dire que j'allais voir le sapin et que je voulais participer à sa décoration. Elle a été ravie. Pourtant, je ne suis pas aussi heureuse qu'on puisse le penser. Je me remets mal de tous ses instants difficiles des dernières années. Personne ne le sait, mais j'ai fait une fausse-couche. Je venais d'apprendre que j'étais enceinte et j'ai préféré ne rien dire, au cas où… j'ai attendu plusieurs semaines, je mettais des vêtements plus ample, puis les deux hommes de ma vie sont partis pour ne plus revenir. Avec le choc, ainsi que la souffrance, j'ai perdu notre enfant. Il aurait pu me rester un bébé, mais Dieu a décidé de me l'enlever lui aussi. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours été persuadé que ce serait une petite fille… Alors que je suis encore dans mes pensées, j'arrive enfin. Il y a foule, le sapin est déjà magnifique et immense, un mince sourire naît sur mon visage. Je m'approche, les mains dans les poches et un petit garçon me sourit. Je lui rends son sourire et j'attrape une boule avant de lui dire : « Tiens, met-là donc sur le sapin joli cœur. » Il la prend entre mes mains et il l'accroche. Mon sourire s'étire davantage, ce n'est pas encore la joie ou le bonheur, mais une toute petite flamme renaît toutefois en moi.


Il faut savoir vivre
au jour le jour.
Peu importe comment vous préparez l’avenir ou comment vous l’envisagez. La vie arrive parfois à vous surprendre en vous offrant exactement ce que vous attendiez ou la personne que vous attendez.
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©Ally Bee
Multi-comptes : Dante, Demetrio, Enzo & Stefan
Messages : 707 - Points : 2878

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Mer 6 Déc - 0:44 )
La fêtes des lumières… Erio ne l’a pas attendu avec impatience, tout comme les fêtes de fin d’année. Toute cette joie, ce bonheur ressenti dans les visages de chaque personne qu’il croise. Et surtout, cette ambiance familiale. Noël, c’est fait pour ça. Se retrouver en famille, partager un repas, échanger des présents à ceux qui comptent. Profiter ensemble d’un moment de répit, ce pardonner des erreurs commises. Ca regroupe tout ça et ça fait bien longtemps qu’il a arrêté de célébrer ces évènements pour ces raisons. S’il a encore sa mère qui est importante, l’ambiance autour d’un sapin leur rappellerait bien trop l’époque où ils formaient une famille unie. Ils ont bien essayé une fois, mais à part laisser le silence s’installer, se briser à cause des sanglots, ils n’ont rien réussi à faire d’autre. Noël, c’est la tristesse pour lui. Alors, quand Lana lui a envoyé ce texto pour lui proposer de la rejoindre, forcément qu’il ne l’a pas vu d’un très bon œil. Tout ce qui le motive, c’est cette lingerie et cette surprise qu’elle lui réserve. S’il n’y avait pas eu de très bons arguments, jamais il n’aurait cédé. Une petite voix au fond de lui ne cesse de lui souffler que ça en vaut la peine, que ses efforts seront récompensés. Seulement, lorsqu’il s’engouffre dans la foule, les regrets commencent à s’installer. Peut-être aurait-il dû dire non, refuser une énième fois de se prêter au jeu, même s’il sait que trop bien qu’elle aurait été déçue. Ca fait deux ans qu’elle tente désespérément de faire entrer des guirlandes, boules de Noël pour décorer l’appartement et qu’il lui demande de tout garder dans un carton, de bien le scotcher et de ne jamais le ressortir. Il a tenu bon… Jusqu’à ce faire avoir et le constater lorsqu’il tombe nez à nez avec une Lana déguisée en mère noël. Une robe rouge, des petites bottines, un collant blanc, un chapeau. Voilà. C’est typiquement ce genre d’accoutrement qu’il ne peut supporter. « Oh bordel… C’est ridicule. Ca… » dit-il, en lui désignant sa tenue, puis d’un signe de tête toutes les décoration de la place. Et ces gosses qui se réjouissent, dansent autour des gens. Un le bouscule sans le faire exprès. Il ne se sent pas à l’aise, n’a qu’une seule envie : partir. « J’espère au moins que c’est très sexy et crois-moi, tu vas devoir bien plus qu’un strip-tease pour te rattraper. Laisse-moi réfléchir, parce que tu vas me le payer cher. » Son visage est décomposé, son air de dégoût témoigne de ce qu’il pense de tout ça. Alors qu’il fait glisser ses mains sur son petit corps, peu rassuré par ce qui l’attend, Lana l’attire soudainement vers un gros sapin qui se dessine sous ses yeux. Certains ont déjà commencé à le décorer. « Tu plaisantes ? » Erio tire sur sa main pour l’arrêter et une fois ses yeux plantés dans les siens, reprend : « Tu peux pas l’faire seule ? J’te regarde si tu veux, mais j’fais pas ces choses-là. Les décos, la joie des fêtes, tout ça… C’est vraiment pas mon délire, t’es au courant, hein ? Et puis d’abord, qu’est-ce qui te prend ? » C’est la première fois qu’elle lui fait un truc pareil, alors que l’an dernier, cette fête était organisée aussi. « Tes parents viennent cette année aussi ? Tu pourrais leur demander de passer avant l’heure et passer un moment en famille autour de ce gros truc. » Ca, ça pourrait lui faire du bien. Réaliser une activité sympathique avec des gens qui ne sont pas réticents.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Moi je veux respirer ce parfum dans ton cou, permet-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Tout doucement, te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seul me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
ID : Ran94, marjorie
Faceclaim : Arthur Darvill + Schizophrenic(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 712 - Points : 1592

Âge : Trente trois ans
Métier : Libraire
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Mer 6 Déc - 20:44 )
Et une soirée de plus en compagnie de sa chérie, rien ne pourrait être mieux. Ce soit, il l’entrainait au centre-ville, il y avait des choses de prévues, il ne fallait pas manquer ça. Il lui tenait la main, il fallait quand même bien se couvrir, car l’hiver se faisait sentir. Ils ne mirent pas longtemps à arriver, et c’était magnifique, il y avait déjà pas mal de monde. Le libraire n’avait pas vérifié s’il y avait de personnes qu’il connaissait, au pire des cas les gens n’avaient qu’à l’interpeller il ne leur mettrait pas un vent. « Je crois qu’on a bien fait de venir. » Il en profita pour prendre Camilla dans ses bras et l’embrasser. « Regarde je te réchauffe. » Réplique complétement naze, mais bon il était comme ça, puis il fallait bien avouer que sa petite amie le réchauffait aussi. « Alors ma chérie tu as envie d’ajouter quelque chose sur la sapin ? » Bon d’accord, il avait prit quelques décorations pour qu’ils puissent mettre des choses sur le sapin. En tout cas, il ne se gênait pour montrer toute son affection envers Camilla, il prouvait à tout le monde qu’il l’aimait et qu’elle était avec lui, ça éviterait à d’autres de l’approcher ce soir. Bien sûr si un de ses amis venaient la voir, il ne dirait rien, il n’était pas possessif, peut être un peu jaloux, mais sa petite femme avait le droit de parler à qui elle voulait.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
ID : Mary
Faceclaim : Rachel Bilson ©leeloo_59(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Multi-comptes : Lucy la sportive, Leïla la droguée
Messages : 2705 - Points : 2818

Âge : 33 ans (23 mai)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Mer 6 Déc - 22:05 )
Bon d’accord, elle s’attendait clairement à ce type de réaction. Ce qui n’empêche pas Lana de froncer les sourcils et d’afficher un air boudeur. Sa remarque, elle ne l’apprécie pas. « C’est pas ridicule, c’est mignon ! » Grogne-t-elle, mécontente à son tour. Mais il est hors de question que le comportement grognon de son colocataire puisse déteindre sur elle. Pas aujourd’hui, pas en cette période. Alors elle se reprend très vite et tente de le convaincre qu’il n’est pas venu là pour rien, contrairement à ce que son visage semble lui dire. « Et attends, tu ne sais pas ce que c’est qu’un strip-tease de Lana Giaccomo ! Je suis une danseuse, je te rappelle alors je peux faire des merveilles ! » Peut-être bien que ça pourrait suffire, finalement. Ou peut-être bien qu’elle va le payer cher comme il dit. Elle s’y est préparer et c’est un prix peu élevé pour profiter de cette soirée, pour tenter de lui transmettre son enthousiasme, sa joie. Parce qu’elle est peut-être candide mais Lana n’est pas dupe : elle sait très bien pourquoi Erio est si fermé avec Noël. Elle connaît son histoire familiale et se doute que les fêtes de fin d’années doivent lui rappeler des bons souvenirs mais sans doute teintés d’amertume à présent. Est-ce une raison pour ne plus fêter Noël et ne plus donner aucune chance à cette période ? Lana trouve que non. Il y a une multitude de petits bonheurs à prendre pendant cette période, même quand les rapports familiaux sont compliqués. Alors elle se lance, l’emmène dans son plan mais Erio coupe rapidement court. Le voyant s’énerver, elle enroule ses épaules vers l’avant et rentre son menton à l’intérieur, telle une gamine qu’on engueule. Et franchement, c’est un peu l’impression qui lui donne sur le moment. « Mes parents ont déjà pris leur train, ils ne peuvent pas venir plus tôt. Puis même, l’idée me plaisait de faire ce truc avec toi. » Pour lui montrer ce qu’elle aime, pour qu’il comprenne. Qu’il change peut-être d’avis, aussi. « Ce qui me prend c’est que c’est fait pour ça, les fêtes de fin d’années ! Pour passer du temps avec les gens qu’on… » aime. « Apprécie. » Oui voilà, qu’on apprécie. Qu’on apprécie seulement. « Je pensais que ça pourrait changer pour une fois. » Elle part d’une voix basse, presque boudeuse. Puis, se ressaisissant, Lana pose son carton, prend les deux mains d’Erio dans les siennes, qu’elle entrelace avec les siennes. « Allez Erio, s’teu plaît. C’est pas ton délire, comme tu dis, mais t’as même pas essayer, s’teu plaît. » Et comme d’habitude, elle lui fait son petit regard de chien battu. Seulement, consciente que ça risque de ne pas être suffisant cette fois-ci, elle rajoute. « Ca peut être marrant. Bon… Et puis pour chaque truc posé, t’auras le droit de t’assoir sur mes genoux et de me demander un cadeau. » Elle lui lance un petit sourire, pour enfin détendre l’atmosphère. Après tout, aujourd’hui, elle est la mère Noël non ? « Et par cadeau, j’entends une faveur plutôt hein. Pense à mon portefeuille. » Elle ne lui a pas dit, mais les affaires ne vont pas très bien en ce moment. Le fait est qu’organiser des mariages lui ait de plus en plus difficiles. Elle a perdu la magie des premières années. « Réfléchis-y, tu fais coup double. Tu me fais plaisir, à moi, et tu peux en plus te venger derrière et m’faire faire ce que tu veux. » Des trucs stupides, farfelues... Elle est prête à le faire parce qu’elle sait à quel point il se ferait violence en faisant un truc pareil.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + Zuz'
Messages : 123 - Points : 814

Âge : trente ans
Métier : écrivain
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Jeu 7 Déc - 1:54 )
Camilla avait toujours beaucoup aimé les fêtes de fin d'année. Elle aimait se retrouver en famille pour noël. Chaque année, malgré leur âge et leur vie, toute la fratrie se retrouvait chez leurs parents pour la soirée du 24, comme une tradition qu'elle attendait avec impatience. Mais en attendant cette soirée, Rafael lui avait proposé de participer à une fête, en ville. Il n'avait pas eu besoin de la convaincre, les mots : fêtes, noël et décorations avaient suffit. C'était tout ce qu'elle aimait. Une bonne ambiance, conviviale et amusante. Bien couverte et la main dans celle de Rafael, les yeux de Cami s'étaient transformés en ceux d'une petite fille lorsqu'elle avait vu cet énorme sapin. Ce qu'elle pouvait aimer cette ambiance, elle se sentait tellement bien. D'autant plus cette année où elle partageait ça avec Rafael. Rien ne pouvait rendre ce moment meilleur. Alors qu'ils s'arrêtaient sur la grande place, Raf l'avait prise dans ses bras et embrassé. Ces moments semblaient magiques pour elle tant ils avaient été espérés. « Tu as raison, ce manteau, ces gants, cette grosse écharpe et ce bonnet ne suffisent pas ! » Cami avait cette habitude de répondre par une plaisanterie à peu près n'importe quand. « Tu ne voudrais pas m'embrasser encore une fois ? J'ai encore un peu froid. » Ajouta-t-elle en souriant. Mais ils n'étaient pas là pour s'embrasser toute la soirée, elle, elle voulait décorer le sapin et rencontrer du monde. Cami n'aimait pas spécialement les foules, mais elle aimait parler aux gens, alors avec le nombre de personnes présentes ce soir, elle allait surement trouver son bonheur. « Mais je ne suis venue que pour ça. » Comme une enfant, elle lui attrapait la main et se frayait un chemin à travers la foule pour arriver devant l'immense sapin. « J'en veux un au moins aussi grand pour chez moi ! » Bon, il allait falloir casser un peu les étages supérieurs, mais peu importe. « Sors les décorations, dépêche-toi ! » Lui ordonna-t-elle, bien impatiente de commencer. Rafael avait amené de nombreuses choses et lui rendait la tâche bien difficile. « On commence par quoi ? » Pour une fois qu'elle lui laissait le choix de quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jesse Soffer ©Ally Bee
Multi-comptes : Dante, Demetrio, Enzo & Stefan
Messages : 707 - Points : 2878

Âge : trente-deux ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Ven 8 Déc - 1:28 )
« Ce déguisement ? Mignon ? » Il doit bien avouer que cette tenue lui va bien, qu’elle est adorable dedans, mais c’est trop pour lui. Trop d’investissement de sa part pour les préparatifs d’une journée qui va passer aussi vite. Lana profite à fond, comme si elle avait été privée de ça durant une vie entière. Et il peut comprendre que ça lui ait manqué, mais il ne s’attendait pas à la voir aussi enthousiaste. Bien qu’en y repensant… C’est tout à fait son genre. Lors des fêtes, c’est la personne vers qui s’adresser pour une fête surprise, pour des idées de cadeaux. Elle est organisatrice de mariage, mais il est certain qu’elle pourrait être sur le coup de tous les évènements à fêter. Noël est probablement l’un de ses favoris. La magie qui opère, les regards brillants des enfants qui observent les guirlandes lumineuses, colorées, le papa Noël et l’attente infernale des cadeaux avec un calendrier de l’avent. « S’il n’y avait pas tout ça autour, je m’en réjouirai, mais là… » Il est dépité. Aussi parce qu’il se sent obligé de la suivre. Toutes les solutions qu’il lui souffle tombe à l’eau une à une. Même ses parents avec qui elle aurait pu passer un bon moment. Ce qu’il retient néanmoins, c’est qu’elle souhaitait faire ça avec lui, pas avec quelqu’un d’autre. Lui. L’an dernier, Lana n’aurait jamais proposé ça. C’est une preuve supplémentaire que leur relation a pris un tournant. Erio hésite un instant, gratte sa nuque en pensant avoir le choix, mais en aucunement elle ne le lui laisse. Elle le tient, avec son discours touchant, ses mains dans le siennes et son regard de bête adorable. « La dernière fois, je l’ai passée à ramasser les bouteilles et médocs de ma mère, Lana. Cette… ambiance, là, c’est trop… surjoué. » Comme si tout n’était pas réel, que personne n’était pas réellement heureux, mais que des efforts étaient faits pour donner le change, faire croire un mensonge. A-t-il réellement envie de participer à ce gros mensonge ? Il souffle, penche la tête en arrière, s’en veut de céder, mais elle se donne tellement de mal pour lui faire accepter sa requête qu’il ne voit pas beaucoup d’issue de secours. « C’est d’accord. » s’étrangle-t-il, en resserrant ses doigts autour des siens. Erio se penche vers la boîte en carton, puis se penche vers son oreille : « Attends-toi à ma nuance de folie. » Parce qu’il est hors de question qu’il agisse sans rien en retour. Sa proposition n’est pas entrée dans l’oreille d’un sourd. « Pour commencer, j’veux les dates arrêtées pour le séjour de tes parents. » Il en a besoin pour s’arranger avec quelques amis, ou alors prendre une chambre d’hôtel. L’an dernier, il n’avait pas eu le temps de le faire et avait dû dormir dans sa voiture, ou au poste. « Comme les autres années, j’aimerais autant ne pas les croiser. » Les deux dernières fois, il ne souhaitait tout simplement pas les voir, préférait la laisser dans son cocon. Et toute cette joie familiale, ça le met mal à l’aise. Aujourd’hui, il y a un détail important qui s’ajoute à l’équation : ses sentiments pour Lana, le souvenir de son corps contre le sien, sa façon de la regarder. Une maman, ça remarque toutes ces choses. Et puis, il n’a pas la moindre envie d’entrer dans cette bulle bien trop personnelle, le faisant déjà assez jusque-là. « D’autant que les parents ne m’aiment jamais beaucoup. J’dévergonde leur fille, ça passe pas. Les tiens m’détesteraient, s’ils apprenaient tout c’que je te fais. » Là, il la dévisage de haut en bas et un peu plus détendu, puis repose la boîte à quelques centimètres du sapin seulement. « Ils me détesteraient pour te faire boire, pour t’faire embrasser un total inconnu… » Erio attrape une boule dorée, ainsi qu'une autre rouge, case cette dernière sur une branche. « Premier gage. » Tout de suite, ça devient plus attrayant. Un sourire se glisse sur son visage, tandis qu’il se tourne vers sa colocataire. « J’veux savoir quelque chose. N’importe quoi. Mais quelque chose que tu n’as encore jamais dit à personne. Pas un truc à la con non plus… » précise-t-il, parce qu’il sait qu’elle est tordue et qu’elle pourrait lui donner un élément ridicule afin de ne pas le satisfaire. « Deuxième gage. » Le bras tendu vers le sapin sur lequel il cale la boule dorée, il enchaîne aussitôt. Son index trouve refuge sous son menton et à quelques centimètres de ses lèvres, lui murmure : « J'aimerais que tu n'embrasses plus personne. J'sais que c'est complètement dingue, mais j'aimerais que ça m'appartienne. » Pourtant, il sait que ça ne se refera pas et qu'il est en train de la priver d'un plaisir. Sauf que ses lèvres, elles sont siennes. Erio ne veut qu'aucun autre homme puisse lui échanger l'un de ces baisers dont ils ont tous les deux le secret.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Moi je veux respirer ce parfum dans ton cou, permet-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Tout doucement, te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seul me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
ID : Mary
Faceclaim : Rachel Bilson ©leeloo_59(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Multi-comptes : Lucy la sportive, Leïla la droguée
Messages : 2705 - Points : 2818

Âge : 33 ans (23 mai)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Ven 8 Déc - 22:25 )
« Oui, mignon ! » Et il n’a juste pas intérêt à rétorquer encore quelque chose. Elle l’aime, Lana, son déguisement, et tant pis s’il est too much. D’accord, c’est vrai qu’elle a croisé plusieurs regards interloqués sur la route, d’autres amusés mais elle s’en fiche. Noël, c’est une fête qu’elle vit toujours à fond, dans les moindres détails. Excepté le calendrier de l’avent cette année, qu’elle a décidé de n pas acheter. Si d’ordinaire, c’était une bonne excuse pour se goinfrer de chocolats, avec ce qu’il vient de lui arriver il y a quelques jours, elle ne peut pas pour le moment en porter à sa bouche. « Erio… » Lana affiche une mine embêtée, quand il parle de sa mère. Un autre sujet qu’il évitait soigneusement, jusqu’ici, ne faisant que quelques allusions par-ci, par-là. « Je lui préparerais un bon gâteau à ta maman, pour Noël. Tu lui amèneras. » Voilà qui ne règlera sans doute rien au problème, mais ça lui fait plaisir. Elle aimerait qu’il lui parle plus en profondeur de sa mère, pouvoir l’aider dans ce qu’il ressent mais, consciente que le faire au milieu d’une foule n’est pas la meilleure idée, elle n’insiste pas. Elle garde ça dans un coin de sa tête, ceci dit, pour y revenir plus tard quand ils seront tous les deux. « Quand à l’ambiance, oublie-là. On va se faire une ambiance rien qu’à nous deux. Toi, avec ton air grognon et moi avec mon enthousiasme de gamine de cinq ans. En mélangeant tout ça, ça nous fait une ambiance à peine joyeuse, tu vois. » Son enthousiasme surpasse quand même légèrement son dépit, du moins elle l’espère. Et elle le laisse d’ailleurs éclater quand, enfin, il cède à sa demande. « Trop cool. » Dit-elle, en se mettant quelques instants à sautiller sur place, avant de se reprendre, histoire de ne pas en faire trop et de finalement le faire fuir. « Je suis prête. » Elle le lui a dit : il a le droit à ce qu’il veut, même si maintenant, elle commence un petit peu à avoir peur de savoir à quelle sauce elle s’apprête à être mangé. Même si, heureusement, sa première demande est tout à fait raisonnable. « Ils arrivent dans une semaine et ils restent pour quinze jours. » Elle aurait bien aimé qu’ils restent un peu plus longtemps, mais ce n’était pas possible. Alors elle devra se contenter de ça, cette année. « Mais j’veux pas te chasser de l’appartement, c’est le tien après tout. On peut aller ailleurs. » Il y a bien des petits hôtels sympathiques et pas trop cher à l’extérieur de la ville. Le lieu l’importe peu, seul passer du temps en compagnie de ses parents compte. « Et dis pas de bêtises, je suis sûr qu’il t’apprécierait. Ma mère apprécie tout le temps. » Même Fabio. Son père, lui, c’est un peu différent car il aime jouer à l’ours protecteur envers sa fille unique. Malgré ça, Lana reste persuadé qu’Erio arriverait à se faire une petite place auprès de lui… Mais ils n’en seront jamais là. Parce qu’ils ne seront jamais plus que ce qu’ils peuvent être aujourd’hui, et elle ne l’a pas oublié. « Alors d’abord de un, je t’avais pas attendu pour boire, déjà. Et de deux, tu m’as juste dit de le draguer, c’est moi qui ait décidé de l’embrasser. » Ces décisions-là, elle les a prises toute seule. Alors certes, Erio n’y était pas forcément pour rien dans cette histoire mais Lana est une grande fille. Tous ses actes, elle les assume. Alors qu’elle prend elle aussi une boule pour le sapin, Lana prend quelques secondes pour observer le sapin en train d’être décorer. C’est anarchique, chacun y allant de sa décoration personnelle mais, malgré tout elle adore. Tout comme elle apprécie Erio de se prêter au jeu, accrochant quelque chose à son tour, un petit sourire aux lèvres. Le premier gage arrive et Lana se met à se creuser la tête. Difficile de lui dire un truc qu’elle n’a jamais dit à personne, tant Emma connaît toute sa vie sur le bout des doigts. Vincenzo aussi, dans une certaine mesure. A lui, elle évite de lui faire partager trop de trucs de fille. « Faut je réfléchisse un peu, là… » Elle n’a pas envie de l’arnaquer… Très vite, Erio enchaîne une deuxième boule, se prêtant au jeu… Et surprenant Lana au passage. « Attends…quoi ? » Dit-elle, alors qu’elle se recule. A quoi joue-t-il, là ? Ne plus embrasser personne d’autres ? C’est ce qu’on est censé faire quand on est en couple avec quelqu’un et, encore une fois, ça ne se passera pas. Lana avait beau être un peu droguée à l’hôpital, elle se rappelle parfaitement de leur conversation et elle était sincère dans ce qu’elle lui a dit : elle respecte ses envies de ne pas aller plus loin. Mais là, avec ce qu’il lui dit, il l’a prend quand même un peu au dépourvu. « D’accord… Tant que ce « truc » persiste entre nous, c’est d’accord. » Là, tout de suite, elle n’a pas envie d’embrasser qui que ce soit d’autres, de toute façon. Tous les autres hommes lui semblent bien fades à côté de son imprévisible et adorable colocataire. Alors oui, d’accord, tant que cette drôle de relation persiste… Lana essaye de s’efforcer de croire qu’elle finira par mettre un terme à tout ça, un jour ou l’autre. C’était le plan, à la base, mais plus le temps passe et plus elle sait à quel point ça va être dur de s’en défaire. « Quant au premier gage… Tu vas rire mais je crois que j’ai volontairement omis de te dire - ainsi qu’à tous les autres d’ailleurs – qu’Alessia a légèrement pété un câble après nous avoir surpris. Des coups de téléphones bizarres, la vitrine du magasin a été vandalisée puis les pneus de ma voiture aussi… Mais ça semble s’être arrêté complètement ces derniers jours, t’inquiètes pas ! » Okay, ce n’est pas un truc directement sur elle mais c’est une vraie info, dont elle n’a même pas parlé à Emma, pour le coup. Tentant de noyer le poisson et de faire comme si rien de tout ça n’était grave, Lana se penche vers le carton, attrape deux boules supplémentaires et en tend une à son colocataire. « Une autre ? » Pour l’instant, elle ne s’en sort pas si mal. Elle est prête à faire encore un petit effort supplémentaire.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
ID : Ran94, marjorie
Faceclaim : Arthur Darvill + Schizophrenic(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 712 - Points : 1592

Âge : Trente trois ans
Métier : Libraire
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le Sam 9 Déc - 12:11 )
« Tes désirs sont des ordres. » Il l’embrassa de nouveau, sa petite amie était un petite profiteuse, mais il faisait de même. Cependant, ils n’allaient pas faire ça toute la journée, ça risquait de les épuiser à force. « Moi qui pensais que tu étais venue pour passer du temps avec moi. » Le libraire fit mine d’être vexé, il avait envie de voir la réaction de Camilla. « Je suis pas sur que le sapin rentre chez toi. » Bah quoi il était grand quand même, puis ce serait pas facile d’en faire passer un par la porte. « Arrête de te prendre pour ma chef, on peut commencer par la guirlande. » Sa petite amie devait vraiment adorer lui donner des ordres, car il avait l’impression que ça arrivait de plus en plus souvent. Rafael lui tendit alors une guirlande, puis au dernier moment, il l’empêcha de la prendre. « Mais avant, je veux une danse. » Il était sérieux, il voulait faire ça devant tout le monde. De toute façon, il ne lui laissa même le temps de lui répondre, il l’attrapa et commença à danser avec elle en plein milieu de la rue, ça ne dura pas longtemps, mais ça lui plaisait, il avait pas pu s’en empêcher. « Voila tu as le droit de l’avoir maintenant. » Cette fois il lui donna vraiment la guirlande, il devait passer pour un fou, mais c’était le cas, il était fou d’amour pour cette femme à la chevelure de feu. « Dis moi tu prévois de faire quoi à Noel ? » C’était une bonne question, car il ne savait même pas ce qu’elle faisait à noël, même si ça se trouve, elle le passait en famille.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { EVENT : FÊTE DES LUMIÈRES } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre