Revenir en haut
Aller en bas


 

- Un petit verre nostalgique [Ema] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
avatar
Sujet: Un petit verre nostalgique [Ema] ( le Mar 5 Déc 2017 - 18:57 )
Cela faisait quelques jours qu’il avait emménagés à Naples, dans l’appartement loué par ses parents. Toute la famille Sheffield se retrouvait en Italie pour soutenir Amara, retrouvé deux mois plus tôt. Lucas ne pouvait que très difficilement imaginer son calvaire, et généralement la colère le gagnait au point d’avoir envie de frapper sur quelqu’un. La situation était compliquée, et augmenté la frustration qu’il avait pu ressentir les trois dernières années. Pour se calmer, le trentenaire partait courir un peu en ville. Un bon moyen de se dépenser sainement, et d’éviter de perdre son sang-froid. Cela lui permettait aussi de découvrir un peu la ville et les environs, tout en rencontrant d’autres personnes. Il avait pu nouer quelques liens de cette manière. Le seul point noir dans ce contexte était son manque d’aisance avec l’italien. Il en comprenait une grande partie, sans pouvoir dire qu’il était à l’aise et qu’il le parlait couramment. Parfois le blond se contentait de sourire et de hocher la tête, en n’ayant compris qu’une partie de la discussion. Il allait vraiment devoir apprendre cette langue de façon plus assidue. Cela devenait une nécessité à présent. Lors de l’une de ces courses, Lucas avait rencontré une personne qu’il connaissait bien. Une rencontre surprise et étonnante. Ema Calderone. Elle passait simplement par-là, et c’était lui qui l’avait abordé pour la saluer. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas croisés, depuis la fin de leur histoire une peu particulière. Elle était pressée, et ils avaient simplement convenu de se retrouver le lendemain soir pour prendre un verre.

Le jour du rendez-vous, Lucas s’était contenté de dire à ses parents et à sa sœur qu’il retrouvait une amie. Cela les avait étonnés dans un premier temps. Il n’avait jamais vraiment d’Ema et de leur relation à sa famille. Plus par manque d’envie de s’épancher que par envie de la garder secrète comme un sujet honteux. Ils s’entendaient bien, et avaient profité de cette période ensemble. Généralement, Lucas se contentait de dire que cela avait été comme une vie de couple avec les avantages sans les inconvénients. Jusqu’à ce qu’elle mette fin à leur relation. Cela lui avait fait un peu bizarre, mais ils ne s’étaient rien promis et ne s’étaient pas engagés dans une relation à long terme de toute manière. Aujourd’hui, il était content de pouvoir la retrouver et discuter avec elle. Et puis connaître une personne à Naples avait un aspect rassurant. Ils s’étaient donnés rendez-vous devant un café pour prendre un verre, et passer une bonne soirée ensemble. Lucas était arrivé pile à l’heure comme à son habitude, et se retrouva face à Ema très rapidement. Elle était toujours aussi charmante. Naturellement, il lui fit la bise.


_ « Hey ! Content de te revoir. Toujours aussi charmante. » Son regard l’avait détaillé l’espace de quelques secondes. « Alors comment vas-tu ? »

Lucas ouvrait déjà la porte de l’établissement, en invitant Ema à entrer. La galanterie. L’une de ses rares qualités. Sa mère et son père avaient été stricts à ce sujet, et il se souvenait encore des longs discours de l‘un et l’autre pour expliquer cette obligation. Il lui emboîta le pas, et ils s’installèrent à une table libre. Le lieu était sympathique et plutôt animé. Affichant un large sourire, Lucas reprit la parole.

_ « Comme je te le disais hier, ça me fait vraiment plaisir de te croiser ici. Ça faisait longtemps qu’on ne s’était plus croisé… » En tout honnêteté, il était incapable de donner un chiffre précis pour le moment. « Alors que fais-tu à Naples ? Qu’est-ce qui t’a attiré ? »

De simples questions pour prendre de ses nouvelles et briser la glace. Il continuait de lui sourire réellement ravi de cette soirée et de cette rencontre. Des souvenirs de leur relation remontaient à la surface. De très bons moments ensemble. D’ailleurs, il ne se souvenait pas d’avoir passé un seul mauvais moment en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Un petit verre nostalgique [Ema] ( le Mer 6 Déc 2017 - 13:32 )


verre nostalgique
lucas and ema


Lucas. Sheffield. Lucas Sheffield. Ema n'en revenait toujours pas totalement. Si elle s'attendait à le revoir à Naples ? Pas du tout. Après tout, c'était un ami américain alors le retrouver à des milliers de kilomètres de leur lieu de rencontre avait tout d'une surprise. À vrai dire, elle ne s'attendait pas à retrouver aucun de ses amis d'outre-atlantique et pourtant Astrid avait également fait surface : comme quoi, l'Italie avait son charme. C'était peut-être son calme qui attirait les étrangers. Si la vie y était mouvementée, elle conservait pourtant un rythme sain, où la vie personnelle primait bien souvent sur celle professionnelle et si les rues étaient bruyantes la nuit elles n'en étaient pas pour autant dangereuses. L'Italie était un pays à échelle humaine, loin de l'immensité des États-unis qui faisait se sentir petit face au monde. Ema ne regrettait pas d'être revenue, la seule chose qui lui manquait réellement, c'était les personnes qu'elle avait rencontré là-bas : après tout, elle y avait fait sa vie, c'était dans ce pays qu'elle était passée d'adolescente perdue à petit bout de femme. Alors retrouver Lucas, ça l'avait frappé. C'était comme un retour en arrière qui n'en était que plus plaisant puisqu'il s'agissait de lui.

Leur relation, elle en gardait forcément un bon souvenir. Si elle était difficile à définir, à expliquer à autrui, Ema se souvenait que rien n'avait été plus simple que leur histoire. Elle avait été certainement la plus saine qu'elle ait eu jusqu'à présent, elle qui avait la fâcheuse tendance à choisir les hommes suivant leur degrés d'échec. Lucas, c'était une bouffée d'air frais dans sa vie sentimentale. Quelqu'un de bien, de terriblement bienveillant et dieu seul sait qu'elle aurait pu en tomber amoureuse si dans son esprit il n'y avait pas eu cette petite voix lui répétant le prénom de Dario à longueur de journée. Alors elle avait mis fin à leur relation, elle qui n'avait pourtant jamais eu de limite à proprement parlé : ils n'étaient pas en couple, ne s'était pas engagés. Pourtant, elle avait ressenti le besoin d'y mettre un terme suite à un voyage à Naples qui lui avait rappelé à qui elle appartenait vraiment. Et Lucas, elle l'aimait beaucoup trop pour occuper ses pensées quand les siennes étaient surtout tournées vers le géant italien. Ils restèrent en bon termes, évidemment, parce que c'était lui et c'était elle et qu'ils s'appréciaient trop pour sciemment se laisser partir totalement. Alors le recroiser par hasard au détour d'une rue, ça lui avait flanqué un sourire sur les lèvres qui ne l'avait pas quitté de la journée. Elle avait attendu ensuite le lendemain soir avec impatience, ayant hâte de renouer avec son Lucas qui -elle le réalisait maintenant- lui avait beaucoup manqué. Et elle devait l'avouer, Ema aimait parler anglais. Discuter avec Lucas, ce serait retrouver un peu de l'Amérique qui lui manque.

Le soir, elle décide de porter une robe crème en laine qui lui tient chaud : décembre est déjà là, et avec lui, ses températures hivernales. Puis elle enfile ses bottes hautes et s'engouffre à l'extérieur, le sourire déjà aux lèvres à l'idée de retrouver Lucas. À peine arrive-t-elle à sa hauteur qu'elle lui lance un "Lucas !" enjoué, tout sourire avant de poser sa main sur son épaule et lui faire la bise. « Hey ! Content de te revoir. Toujours aussi charmante. » un rire lui échappe, alors qu'elle le regarde d'un air de dire que ce n'est pas totalement vrai. "Toujours aussi charmeur." qu'elle lui répond en plaisantant avant d'ajouter "Je suis tellement contente aussi, ça me fait vraiment plaisir de te revoir si tu savais" surtout après tout ce qu'il s'était passé depuis leur dernière entrevue. Elle avait entamé une relation avec un ancien patient, avait failli y rester puis avait fuit les États-unis comme une malpropre sans le dire à personne. Même pas à sa famille qu'elle venait à peine de mettre au courant et qui avaient accueilli la nouvelle avec joie, sans oublier de la disputer quant à sa "surprise" qui avait tardé à être annoncée. « Alors comment vas-tu ? » elle lui emboite le pas, le remercie rapidement de lui avoir ouvert la porte et le suit jusqu'à une table. C'était comme s'ils ne s'étaient jamais quitté. "Bah écoute tout va bien pour le moment je dirais." elle lui sourit, oublie ses soucis l'espace d'un instant à ses côtés. "Et toi ? Ça fait si longtemps !" puis elle s'assoit enfin en face de lui, sans décrocher son regarder du sien.  « Comme je te le disais hier, ça me fait vraiment plaisir de te croiser ici. Ça faisait longtemps qu’on ne s’était plus croisé… » Ema acquiesce d'un signe de temps, de bas en haut, et y'a ce sourire qui ne la quitte plus. "C'était quand la dernière fois ? Je m'en souviens même plus..." Elle dit ça en rigolant, et même si cela faisait moins d'un an, elle avait l'impression qu'une éternité était passée depuis qu'elle avait croisé sa route pour la dernière fois. L'envie de rattraper le temps perdu se fait de plus en plus forte et elle espère vraiment que ce verre ne sera pas le dernier qu'elle prendra en sa compagnie. Son sourire est réciproque, et ça lui fait plaisir alors de le voir heureux. Il en a l'air, en tout cas. « Alors que fais-tu à Naples ? Qu’est-ce qui t’a attiré ? »

Aïe, la douche froide.

Ema ne perd pas la face pour autant, mais son sourire disparait l'espace de quelques secondes lorsqu'elle se souvient de ses soucis. Et de la vraie raison pour son retour à Naples : Lucas ne le sait pas encore, mais ce qui l'a poussé à revenir n'est pas plaisant. Elle soupire. "C'est... compliqué je dirais." elle reste évasive pour le moment, ne voulant pas gâcher leur soirée par des histoires sordides et violentes. "Mais ma famille est ici, tu sais ?" Il ne s'en souvenait peut-être pas, après tout, le temps avait coulé depuis leur dernière conversation. "J'ai grandi à Naples alors c'est un peu un retour au sources, je dirais. J'avais besoin de rentrer." qu'elle conclu, pleine de nostalgie et de secrets. Un serveur arriva à leur table avant qu'elle ne puisse retourner la question au barbu, et elle commanda un verre de rosé - son péché mignon - puis reposa son attention sur Lucas. "Et toi ? T'es bien loin de ton hélicoptère dis moi." ton espiègle, un peu joueur, qui se veut léger parce qu'Ema veut avant tout profiter de sa présence et passer une bonne soirée à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: Un petit verre nostalgique [Ema] ( le Jeu 7 Déc 2017 - 18:53 )
Lucas n’était pas totalement perdu à Naples. Il y était venu souvent pour voir sa sœur, et avait noué quelques liens plus ou moins importants et solides selon les cas. Il était sûr d’y retrouver des amis et même d’anciennes conquêtes. Comme on lui avait déjà glissé. Une femme dans chaque port. Le blond se contentait de profiter de la vie, et ne s’imaginait pas s’installer à l’époque. Une vie de bohème lui convenait parfaitement. Pas d’attache. Pas de problème. L’inconvénient était qu’il se retrouvait parfois seul. Heureusement il avait toujours pu compter sur sa sœur, et ses parents. C’est pour cette raison qu’il faisait l’effort de s’installer en Italie pour elle. Même si elle l’avait ignoré pendant ces années, le pilote serait venu s’installer malgré tout. La famille est la chose la plus importante. Cela faisait partie de son éducation. En tout cas, Lucas ne s’était jamais imaginé croiser une connaissance américaine à Naples. Ou à la rigueur juste une personne de passage. Croiser Ema aussi simplement l’avait étonné et ravi. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas croisés. Leur rupture avait été simple et courtoise. Après tout, aucune promesse ni aucun projet d’avenir ne les liaient véritablement si ce n’est le plaisir de se voir et de profiter de la vie tous les deux. N’ayant guère le temps de discuter, Lucas avait proposé un rendez-vous le lendemain soir autour d’un verre. Comme au bon vieux temps.

Lucas était arrivé pile à l’heure pour le rendez-vous, et n’avait pas eu à attendre son invitée trop longtemps. Ema était arrivée dans la foulée. Elle était toujours aussi charmante et n’avait pas véritablement changé. Une bise, une étreinte puis ils avaient pénétré dans l’établissement pour s’installer. L’ambiance était différente des lieux qu’ils fréquentaient aux Etats-Unis. Des compliments pour démarrer la soirée. C’était toujours très agréable pour entamer une conversation. Si elle était dans le même état d’esprit que lui, il ne doutait pas de sa joie de le revoir. De toute manière, il ne voyait aucune raison qu’elle soit amère vis-à-vis de leur relation et de leur rupture par la suite. D’ailleurs le mot rupture ne lui semblait pas vraiment adéquat. A peine installé que les premières questions avaient fusées. Lucas avait envie de savoir ce qu’elle devenait, ce qui avait pu lui arriver mais surtout ce qu’elle faisait à Naples à présent. Des hochements de tête accompagnèrent sa réponse. Il lui rendit son sourire tout en écoutant ce qu’elle avait à dire. Sans le vouloir, Lucas éluda la question sur sa propre situation pour reprendre la parole. Son enthousiasme était trop grand pour se montrer attentif dans ces circonstances. La raison de sa présence sembla plus complexe que le reste vu son expression sur le moment, et la manière de répondre. Ils se connaissaient assez pour voir ce genre de petits détails.


_ « Ah non je ne savais pas pour ta famille. Comme quoi le hasard… » Il hocha la tête avec un sourire, amusé de découvrir cette étrange coïncidence. «  Ca se comprend. »

Avoir besoin de rentrer. C’était une notion qu’il pouvait parfaitement comprendre. Même si il aimait voyager, rentrer chez lui de temps en temps était nécessaire et agréable. Le serveur arriva à cet instant pour prendre la commande. Elle commanda un rosé, et il prit une bière. Une différence de raffinement toujours présente entre eux. Ce fut au tour d’Ema de poser des questions à présent. Il lui sourit, et répondit.

_ « Oh oui très loin. Mais bon il le fallait… Tu te souviens de ma sœur Amara. Il me semble que je t’en avais parlé. Vite fait. » Il hésita un instant, tentant de se souvenir de ce qu’il avait pu dire ou non. « Elle a été enlevée pendant trois ans… Je t’épargne les détails que je ne connais pas. Je les imagine mais bon. » La colère monta et disparut rapidement pour laisser la place à un sourire soulagé et ravi pour la suite de son discours. « Elle a été retrouvée, et se trouve à l’hôpital de Naples. Du coup me voilà pour la soutenir, et j’ai décidé de m’installer pour un temps histoire d’être présent. »

Un résumé très rapide et concis. Inutile de trop en dire et d’aborder des sujets qui ne concernaient que la famille ou autre. Sa réponse était claire et assurée, contrairement à celle d’Ema. Cette dernière semblait contrariée ou à défaut, elle tentait de dissimuler quelque chose. Les boissons furent servies rapidement, et Lucas démarra presque immédiatement sa bière.

_ « Et toi alors ? De façon définitive ou en vacances quelques temps ? » Il marqua une pause et ajouta. « Alors comment ça t’es née ici ? Je ne l’aurais jamais imaginé »

Lucas était curieux, et avait envie d’en apprendre un peu plus. Après tout, sans forcément regretter totalement leur séparation, il était encore surpris de la brièveté de celle-ci. Aucun signe avant-coureur n’avait laissé présager un tel dénouement… Au contraire, Lucas craignait de voir une relation plus construite et sérieuse se mettre en place. Il envisageait d’ailleurs la séparation lui-même au moment où elle en avait parlé. Il appréciait Ema, mais n’avait pas envie de s’installer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Un petit verre nostalgique [Ema] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Un petit verre nostalgique [Ema] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé