Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Jeu 8 Fév 2018 - 12:29 )
Isaiah lui fait sentir qu il n'a pas tout pouvoir et c est sans doute ce qui enrage Oskar. Il perd le contrôle de ses émotions comme il perd ce sentiment de domination sur Isaiah. Mais il a une autre peur, bien plus profonde et mesquine, plus simple aussi. Isaiah a pris, sans qu'Oskar ne l ai prédit ou même réalisé, une place essentielle dans sa vie. Amant et muse, Isaiah était devenu celui qui, autre que ces enfants, avait le pouvoir de le rendre heureux. Isaiah, il ne pouvait le laisser sur le bord de la route. Il avait besoin de lui. C est ce qui le pousse sans aucun doute à accepter les conditions de son amant, à ajouter les siennes pour rétablir un équilibre entre eux. D'accord, il devait être d accord avec ceci. Il observé son amant, frustré de ces règles mais les considère comme le moindre mal. "d accord, marché conclu!" soupire t il avec une pointe à l estomac comme si leur relation n était qu une simple marchandise mise aux enchères. Il y a une déchirure entre eux deux, une incompréhension qu'Oskar ressent mais ne palie pas. Il tend la main à isaiah comme pour conclure une affaire. Il l attire contre lui quand il la serre, enlace cet homme qui fait battre son coeur promptement. Il lui a manqué. Les affirmations d Isaiah son vraies, il y a bien plus entre eux il le sait. Il le serrait contre lui, s enivrait de son parfum avec bonheur. Sa main presse son dos et sa voix s éleve contre son oreille. "Tu veux que je m en aille ?" demande t il simplement, après tout il lui a dit de ne plus venir ici et lui s impose encore tout de même. Oskar voulait reste mais il n était pas chez lui alors il lui laissait le choix tout en profitant quelques instants de sa personne.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Sam 10 Fév 2018 - 9:59 )


Isaiah adopte une posture bien différente qu'auparavant. Il prend conscience de certains sentiments, qui se logent dans sa poitrine sans qu'il ne puisse lutter contre. Il ne peut pas les laisser s'installer insidieusement au sein de ses entrailles, sans réagir. Il sait leur relation vouée à l'échec. Oskar lui a très bien fais comprendre qu'ils étaient que deux âmes connectées par la passion de l'art et de la luxure. Leur relation nourrissait, transcendait leur art en leur apportant une inspiration incomparable. Pourtant, il n'y avait rien à espéré d'une possible évolution. Oskar était marié et n'avait aucune intention de quitter sa femme. Sans doute puisait-il dans leur relation, un moyen de garder la tête hors de l'eau, retrouver des forces pour mieux retourner auprès de sa femme ? Isaiah ne pouvait pas le savoir. Il faisait qu'interpréter, ressentir les choses sans avoir la moindre certitude. Oskar était si discret, si secret. C'était sa nature, mais il ne pouvait pas que lire entre les lignes, bafouer sa propre fierté et prendre des risques inconsidérés en se laissant trop aller à leur relation. Il avait besoin de ce contrôle et comptait bien le récupérer, malgré l'agacement évident du blond. Ils concluent de nouvelles règles dans leur relation comme si leur relation était un contrat à négocier. Le prix est important, car il s'agit pour Isaiah de préserver son cœur. Oskar lui tend sa main comme pour conclure officiellement ce pacte. Sa main se tend naturellement vers la sienne. Ses doigts s'enlisent dans les doigts de l'artiste, qui les enserre avant d'user d'une force conséquente pour l'attirer contre lui. Le bras ferme de l'artiste enserre sa taille pour le bloquer contre son corps résolument chaud et confortable. Un contact qui active indéniablement ses sens et le rythme accentué de son organe vital. La chaleur qui émane de cet homme s'immisce dans sa chair, son parfum viril et qu'il affectionne vient titiller ses narines. Le manque imposé par la colère, l'abstinence le rend plus sensible qu'en temps normal. Son souffle contre sa nuque, son murmure contre son oreille. Sa question innocente, qui en a que le timbre, mais qui énonce un désir non divulgué de rester plus longuement à ses côtés. La raison le pousse à lui dire de partir, de continuer à maîtriser cette froideur affichée, mais à cet instant, il flanche, quelques secondes. Il laisse cette étreinte envoûter ses sens. Son cœur bat promptement dans sa poitrine. Des secondes s'écoulent avant qu'il ne laisse ses désirs mener la danse. Sa main libre vient à son tour glisser sur la hanche de l'artiste. « Maintenant que tu es là, autant que tu me satisfasse. » Sa voix sonne comme un ordre à cet instant, mais il évoque juste son désir. Il veut de nouveau vibrer sous ses doigts et sous la virilité de son corps résolument désirable.


L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Sam 10 Fév 2018 - 17:22 )
Son amant le perturbait, cette arrogance, cette détermination l’ébranlait. Isaiah ne se laisse pas dominer comme Oskar en avait l’habitude, au contraire, il semble vouloir prendre le dessus, diriger leur relation dans le sens qu’il décide. Oskar ne peut lui offrir plus, marié et père, son désir, ce sentiment qui s’installe n’y change rien. La simplicité de ces dernier mois lui suffit et il n’aurait pas désiré se poser plus de question, juste garder celle-ci, garder cet homme dans son jardin secret et sur ses toiles. Le manque le taraude, c’est ce qui l’a poussé ici, ce qui le rend incapable de le repousser. Au contraire il l’attire contre lui avec fermeté comme il lui serre la main. Son bras s’enroule autour de la taille d’Isaiah, il l’enlace avec détermination et douceur. Il rencontre le corps virile et délicieux de l’italien qui accélère le mouvement de son cœur. Il savoure cette étreinte, le contact de leur torse et l’odeur enivrante de son amant. Il demande s’il doit partir quand il est complètement sous son emprise, c’est une question mais il ne désire nullement de réponse affirmative. Oskar regarde son amant avec intensité. Le désir est équivoque, il remplit ces yeux bleus, la pression de ses doigts sur sa hanche musclée. Le barman lui accorde sa bénédiction, lui demandant de le satisfaire à présent qu’il était là. Isaiah a parfaitement compris Oskar, le message sous la question, le désir qui lui prenait si facilement aux tripes face à cet homme.  L’allemand sourit doucement à sa réponse. « Je vais m’en faire un plaisir. » dit il avec un petit air suave, le regard coquin. Il laisse ses lèvres venir retrouver celle d’Isaiah dans un baiser réconfortant. Ses lèvres ne lui ont été que trop interdite et il se réjouit de les rejoindre. Il mordille sa lèvre supérieure, le plaisir s’immisce entre ses veines. Il bloque Isaiah contre le plan de travail, le recouvre avec son corps et ses lèvres dans un baiser passionné. Le desir se marque sur son corps, dans ses veines et son regard. Il l’emporte dans des baisers embrasés et des gestes imposants. Le satisfaire ? Quand il veut ! Oskar n’a que cela en tete, faire sombrer cet homme dans le plaisir charnel.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Dim 11 Fév 2018 - 11:03 )


Le désir et le manque rende sa chair à fleur de peau. Il flanche sans être réellement en mesure de se raisonner son cœur et son corps. Ce contact physique accentue sa fébrilité, ce feu qui grignote ses tripes au point de lui faire perdre le fil de ses pensées. Ce corps a un effet grisant et envoutant. Tout chez cet homme est source d’enivrement pour lui. Son regard, ses yeux, son nez, sa bouche, sa barbe, la fermeté de ses muscles, de ses bras, la manière qu’il a de posséder ses reins et son corps jusqu’à l’extase, tout ce qui le caractérise physiquement l’excite et leur passion commune pour l’art, le mystère qui dégage ne fait que rendre cette ambition plus forte. Il a ce pouvoir qui le possède entièrement et c’est ce qui l’inquiète profondément, car jamais aucun homme ne l’a désarmé et envouté comme Oskar le fait. Alors face à la pression de son bras autour de sa taille, du frôlement entre leurs deux bassins, il ne peut que succomber à ce feu qui se distille dans ses veines, alors il lui ordonne de le satisfaire. Sa voix sonne comme un ordre, mais à cet instant ses paroles expriment juste ce désir qui lui taraude les tripes avec violence. En conséquence, son regard sombre s’ancre à celui si clair de l’allemand. Il le fixe avec intensité et sent sa chair frémir lorsque sa voix suave prononce quelques paroles. La lueur coquine dans son regard est la promesse d’une joute délicieuse comme ils en ont eu par le passé et à cet instant, cela l’excite particulièrement. Alors il laisse cette bouche retrouver la sienne, laisse ce contact rendre les battements plus vifs de son organe vital. Toute son attention est concentrée sur ces lèvres qui retrouvent les siennes après des semaines d’abstinence. Il évite d’y répondre immédiatement, laisse l’allemand jouer avec la pression qu’il désire. Il aime lui donner ce pouvoir même s’il refuse de l’admettre, mais à chaque fois, il répond à la perfection à ses désirs primaires et une fois de plus, Oskar prend les commandes. Sa bouche s’entiche de la sienne après l’avoir mordillé, la pression de son corps vient se fait plus intense contre le sien. Le baiser s’endiable, Isaiah prend appui sur le plan de travail pour ne pas laisser ses doigts exprimer toute la fougue que ce contact provoque. Putain qu’il aime cette bouche, ses reins solidement collés contre les siens tandis que cette vague de chaleur envahit tous ses sens. Sa bouche répond à la sienne, il vient chercher sa bouche sans lui donner un instant de répit. Sa raison s’évanouie sous la fougue ressentie à l’égard de cet homme. Il se donne entièrement à cet homme, il peut faire ce qu’il veut de son corps tant qu’il lui administre cette jouissance qu’ils recherchent terriblement l’un avec l’autre. Seulement, il reste sage, malgré l’envie de se soumettre et d’exprimer son désir pour cet homme. Il veut dominer tout en se soumettant. Il est déterminé à garder le cœur au clair par rapport à leur relation. Plus facile à dire qu’à faire.


L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Lun 12 Fév 2018 - 17:01 )
Retrouver les bras de son amant, son étreinte masculine et musclée lui rendait ses ailes. Isaiah avait manqué à sa vie et à son art. L’odeur d’Isaiah était apaisante et toute envoutante, il y était définitivement accroc. Alors il s’impose à lui, reprend ses droits sur cet homme que leur désaccord, leur fierté a écarté. Le désir les embrase tout deux et le manque est évident jusque dans leur parole. Il aurait très mal vécu d’avoir à partir à présent, il voulait Isaiah, ses lèvres, son corps, lui faire ragoûter à cette magie qu’il déchainait. Ses lèvres étaient merveilleuses et il les emprisonnait, les dévorait affamé comme suite à une grève de la faim. Son cœur s’emballait pour Isaiah comme lui seul savait le faire à présent, il avait ce pouvoir exaltant et inépuisable sur son désir. Un pouvoir que sa femme n’avait plus, plus comme ca et c’était sans doute une honte, mais c’était ainsi. Isaiah était son talon d’Achille, un sorcier dont il ne repoussait absolument pas le charme. Sa fougue, si elle ne s’exprimait dans ses mots, Oskar la livrait avec sa bouche contre son amant. Il l’emprisonnait de son corps, saisissait cette belle opportunité de le chambouler et de profiter de cette faiblesse qu’il avoue lui-même en lui demandant de rester. Il adorait cette idée de venir le satisfaire et prenait à cœur de répondre positivement et pleinement à cette demande. Isaiah calé entre ses jambes, l’allemand soulève le t-shirt de son amant, il le déshabille avec facilité. La gourmandise le presse, le pousse à agir vite comme s’il craignait que sa proie ne lui file entre les doigts. Il avait cette opportunité de pouvoir à nouveau le faire jouir, il menait donc la danse avec entrain et précipitation vers cet merveilleuse communion de leur corps. A peine retiré le haut de son amant que déjà le sien tombe sur le sol de la cuisine. Caresses s’épanche sur le torse musclé d’Isaiah, leurs bassin se rencontrent, se pressent l’un contre l’autre. « Ta coloc ? » questionna t’il entre de salve de baiser passionné qui avait rougi les lèvres de l’italien. Il pourrait bien lui faire des cochonneries ici, mais un instinct de protection survivait et il ne voulait être surpris ainsi dans cette intimité.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Mer 14 Fév 2018 - 22:18 )


La passion refoulée le gagne de nouveau avec rage. Il ne résiste pas, se laisse gagner par cette chaleur qui s’immisce dans chaque parcelle de sa chair. Son souffle s’endiable, son cœur cogne dans sa cage thoracique tandis que son esprit se perd dans les méandres de cette ivresse qui le gagne. Le contact intime de ce corps épais contre le sien avive ses sens, sa gourmandise. Il le désire avec une telle violence que cela le rend dingue. Il a envie de s’embraser à ses côtés, de sombrer en enfer comme au paradis, qu’important tant que ce plaisir demeure intense. Leurs lèvres se dévorent avec appétit tandis qu’il prend appui sur le plan de travail pour éviter de laisser son désir satisfaire l’égo du plus vieux. C’est sa manière de garder le contrôle, même s’il se sent couler sous ses doigts. Oskar se presse plus intimement contre lui, colle ses reins plus fermement contre les siens et cela avive totalement ses sens. L’envie de lui est de plus en plus vive, accentuée par la pression de ses doigts sur son torse lorsqu’il lui retire son T-shirt et vient en faire de même avec son pull. Oskar lui offre la vision exquise de son torse épais et finement musclé. Ce corps se révèle à lui de nouveau, après avoir hanté nombre de ses nuits. Désormais, son torse retrouve de nouveau le sien dans la communion de leurs lèvres, de leurs langues, qui se goutent avec appétit. Sa peau s’enflamme, frisonne sous la caresse de ses doigts. Chaque mouvement qu’exécute l’artiste ne fait qu’accroitre la fournaise qui l’habite. Il enflamme plus furieusement ce feu qui crépite en lui. La voix d’Oskar se fraye difficilement un chemin jusqu’à son esprit. Il met quelques secondes pour comprendre ce qu’il lui demande. « Elle rentre ce soir. » Il souffle contre ses lèvres dans une voix éteinte par la violence du feu qu’il fait gronder en lui. Encore une fois, il ne bouge pas, bien que difficilement. Son corps est en ébullition, l’envie de dévorer son cou et son torse terriblement tentante, mais il demeure sage, soupire juste lorsqu’Oskar rend la pression de son bassin plus intense contre le sien. Il a envie de se retrouver nu contre lui, de sentir leurs chairs nues se frôler, se caresser avec cette fougue parfois douce qui caractérise leur relation. Il désire ses lèvres, ses doigts, son corps. Il le veut ardemment et ça devient de plus en plus problématique pour lui, mais il est bien incapable d’y résister, même s’il s’efforce de garder les idées claires, le contrôle sur cette relation qui le lie à ce blond au regard océan et qui le captive. Il le déteste pour l’avoir rendu si accro à ses formes.


L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Jeu 15 Fév 2018 - 19:47 )
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Jeu 15 Fév 2018 - 22:58 )





L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Ven 16 Fév 2018 - 22:14 )
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le Lun 19 Fév 2018 - 11:53 )




L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Abandonné] When words are harder than silence. - Isaiah #4 -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences