Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 187 - Points : 640

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Mar 27 Fév 2018 - 1:38 )
Le temps parait incroyablement long lorsque l'on attend quelqu'un. Et Angelina en fait les frais en patientant à cette table réservée pour elle et sa patronne. Mais lorsqu'elle la voit, elle a du mal à être déçue. Elle est magnifique dans sa robe noire sans chichis. Elle n'a pas besoin de grand chose pour l'être de toute façon. Et voilà encore une preuve de la prestance que peut avoir la brune. Elle la salut, tente de rester neutre, mais son regard à du mal à se détacher de son corps qu'elle décrypte de haut en bas. " Je vais bien, nerveuse aussi je dois dire. " Elle laisse échapper un léger rire. Autant être honnête. Elle passe la Saint Valentin avec sa boss et non pas avec son mari. Déjà, rien que ça c'est improbable quand on y pense. Mais Angelina ne veut pas s'attarder là dessus. Non, elle a mieux à faire. " Non, ne vous inquiétez pas, je ne suis pas arrivée il y a bien longtemps. " Rien que pour l'embêter elle aurait pu prétendre le contraire, mais elle ne pouvait pas. Trop obnubilée par cette femme qui vient de s'asseoir face à elle. Un serveur s'approche d'elles et leur demande ce qu'elles souhaitent boire. " Un verre de vin rouge s'il vous plait. " Elle laisse le loisir à la brune de prendre ce qu'elle souhaite bien évidemment. Elle n'est pas là pour choisir pour elle. Lorsque le serveur part, elle se met à triturer ses mains nerveusement. " J'avoue ne pas trop comprendre ce que je fais là ce soir. Enfin ce message je crois que je ne l'ai pas trop compris. " Elle a besoin d'explications la blonde. Elle est dans le flou depuis bien trop longtemps. Les mots que Megara a utilisé dans ce message lui trotte encore en tête, comme une rengaine, une musique dont on ne peut se défaire. Comme si tout cela n'était qu'une blague. Au fond, si la brune était arrivée avec du boulot à lui refiler, elle aurait trouvé ça moins bizarre que ce rendez vous qui avait tout d'un rendez vous galant.

@Megara de Massiri
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t2941-c-est-une-poupee-qui-fait-non-non-non-non-ana#89609
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Amber parfaite Heard est ma célébrité choisie pour incarner le rôle d'Ana. Mon avatar est signé schizophrenic & mon code signature est signé pitoquinha.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Barbara Rosa (Dakota Jonhson) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1379 - Points : 2689

Âge : J'ai dépassé la trentaine puisque j'ai trente-deux ans à l'heure actuelle. Le cap de cette fameuse trentaine n'a pas été difficile, seulement, je redoute quand même les premiers cheveux blancs ainsi que les premières rides. Je sais la chance que j'ai de pouvoir vieillir, toutefois, je ne suis pas pressée de m'en rendre compte lorsque je me regarde dans la glace.
Métier : En ce moment, je me "repose" à cause de mon récent divorce. C'est à mes dix-sept ans, que j'ai commencé ma carrière de mannequin en parcourant le monde, puis j'y ai mis à terme avant de devenir actrice dans une télénovéla se déroulant à Lisbonne. Officiellement, je suis toujours actrice, seulement, je réfléchis à autre chose, puisque je ne souhaite pas quitter Naples dans un avenir proche.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Mer 28 Fév 2018 - 3:50 )
évènement : salle des rois
••••

Je pourrais rester ainsi, assise dans cette limousine, déposant de doux baisers sur son épaule que j'adore. Un sourire reste inscrit sur mon visage alors que Francesco se montre doux, il me caresse la joue, puis, la limousine s'arrête. Je suis presque déçue de quitter cette bulle, mais nous allons passer une soirée absolument parfaite, en amoureux. Je sautille presque pour le rejoindre alors que le chauffeur est venu ouvrir la portière de mon côté, parce que je veux retrouver ce contact charnel, même s'il ne s'agit que de prendre sa main dans la mienne, ou encore, même s'il ne s'agit que de prendre son bras. Quand je remarque que Francesco met deux billets dans la poche du chauffeur, je suis surprise, je pensais que cela ne se faisait que dans les films, mais apparemment, ce n'est pas le cas. On ne peut pas dire que je sois issu d'une famille modeste, bien au contraire, mais je n'avais jamais vu mon père faire cela. Il faut croire que Francesco est encore plus riche que je ne l'imaginais, mais je m'en moque, je ne l'aime pas pour son argent. Ce n'est pas ce qui compte à mes yeux, mais ce n'est pas l'avis d'Helena. Elle a toujours voulu que j'épouse un homme ayant beaucoup plus d'argents que nous, d'ailleurs, elle m'avait présenté un homme extrêmement riche, mais surtout bien plus âgé que moi. À l'époque, notre relation n'était pas celle que nous avons à présent, sans doute parce que je lui ai tenu tête à de nombreuses reprises, n'aimant pas la façon dont elle me vendait à ses clients riches. Je devais les laisser me tripoter, je détestais cela et malheureusement, mon père n'avait rien dit, il n'avait pas pris ma défense et c'est à cet instant que j'ai compris que je n'étais qu'une sorte d'objet à leurs yeux. J'en avais énormément souffert à l'époque, mais à présent, je suis heureuse, mais surtout, je suis follement amoureuse. Je reste accrocher à son bras alors que nous grimpons les escaliers, puis, Francesco montre nos cartons d'invitation et nous pénétrons dans une salle décorée avec beaucoup de goût pour l'occasion. Je suis subjuguée, d'ailleurs, je regarde partout autour de nous, alors que je prends sa main précieusement dans la mienne. Le cadre est magnifique, je ne réalise pas vraiment ce qu'il m'arrive, j'ai la sensation de ne pas mériter tout ce bonheur que je ressens depuis que nous nous sommes avoués nos sentiments. Alors que l'on nous dirige vers une jolie table, Francesco me tire ma chaise, je rougis, j'ôte mon manteau et il m'embrasse avec amour, je suis comme dans un rêve éveillé. Bien sûr, on nous sert du champagne, je suis aux anges alors que nous trinquons. « Joyeuse Saint-Valentin. » Je réponds, heureuse et toucher alors que nos coupes s'entrechoquent. Je n'arrive pas à cesser de le regarder, avec tout mon amour, mais aussi avec ce regard glouton, parce que je l'aime et je le désire tout entier. Je ne me lasse jamais de le fixer de cette façon, je pourrais le faire durant des heures, tout le temps. J'avale une gorgée de champagne, quand Francesco s'empare de la carte des menus. Je souris, prenant également celle qui repose devant moi, et il commence à énoncer ce qu'il s'y trouve. Je le fixe de nouveau, je suis surprise, puis, il commence à lire. Quand il reprend la parole, j'étouffe un rire, cet homme est merveilleux, mon homme. J'aime le voir sourire, j'aime lorsqu'il plaisante, je l'aime, tout entier. Alors qu'il continue, je n'arrive plus à me retenir, et je ris, me moquant bien des personnes autour, puisque à mes yeux, il n'y a que nous deux, dans notre très confortable bulle. « HUM… Je pense que tu devrais choisir, je te cite : "La belle blonde sur son lit de chocolat à consommer sans modération." » Je fais mine d'ouvrir mon menu, cherchant à être aussi amusante que lui, bien que cela soit difficile, tant le niveau est haut. Beaucoup de personnes doivent penser que je le trouve aussi drôle parce que je suis amoureuse de lui, je ne sais pas si tel est le cas, puis je m'en moque, parce que je l'aime lui et son humour. « Alors, alors, voyons voir... » Je fais mine d'être sérieuse, mais j'ai réellement envie de rire. « OH ! Le menu nommé monsieur sexy, me plaît déjà ! » Je m'exclame, le fixant avec amour. « Homme sexy donc, brun, avec de magnifiques yeux bleus, mais surtout, doté de tablettes de chocolat absolument délicieuses. » Je me mords la lèvre, puis, je plante mon regard dans le sien, je le fixe avec malice et je reprends : « Inutile de lire le reste du menu, je choisis celui-ci. » Je tends alors mon bras pour prendre sa main dans la mienne, Francesco le comprend parfaitement, et à présent, je la presse tendrement, ne pouvant détacher mon regard du sien, absolument magnifique.

••••

by Wiise

  :2lamour: @FRANCESCO SPINOZA    :2lamour:


- ANABELA LARANJEIRA -
La poupée blonde totalement paumée qui essaye de régler ses plus gros problèmes seule.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 401 - Points : 1819
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Jeu 1 Mar 2018 - 21:44 )
Saint Valentin: Salle des Rois
Elle est heureuse. C'est tout ce qui compte. Francesco est heureux lorsqu'elle est heureuse. C'est aussi simple que cela. Ils sont là, tous les deux, dans cette salle merveilleuse, et Francesco change petit à petit d'avis d'avis sur la saint-valentin. Mais pas entièrement. Pour lui l'amour se fête tous les jours. C'est ainsi, il est parfois romantique. De temps à autres, quand il parvient à l'être. Finalement, elle rigole alors qu'il lui lit le menu et choisit la deuxième option. La blonde sur son lit en chocolat à consommer sans modération.
- Parfait alors, je prends ça! déclare-t-il dans un sourire. Elle ne tarde guère à faire un peu d'humour elle aussi. Beau garçon? C'est lui. Sexy? Encore mieux ça lui correspond parfaitement. Brun? Une glace, qu'on lui apporte une glace il a un doute et... Ah non c'est bien lui. Les yeux bleu? C'est parfaitement lui! Des tablettes de chocolat? Il fait mine de regarder ses abdos et se touche le ventre.
- Euh... Ouais, ces-derniers temps ils me font un peu la gueule vu les restaurants que je fait avec toi. Tu sais quoi? Il relève la tête vers elle. La prochaine Saint-Valentin, on la fait à la salle, ce sera meilleur pour la santé. Et il ne peut s'empêcher de partir à rire de sa plaisanterie. Cela pourrait se faire, mais quand même c'est moins, romantique, ça y a pas photo!

Il prend sa main dans la sienne et elle ne peut s'empêcher de presser sa main, comme pour lui faire passer tout l'amour qu'elle ressent pour lui alors qu'il est accroché à son regard, complètement amoureux, des étoiles pleins les yeux.
- Tu sais quoi Chérie? Elle le regarde, curieuse. Je vais prendre simple moi ce soir. Des Spaghettis à la bolognaise. J'en ai trop envie, et je t'avoue que manger simple me fera du bien. Les grands plats... J'en mange toute la semaine. A la fin j'en ai marre je crois. Il sourit. Puis c'est romantique les spaghettis non? Tu prends la même chose? Il se fiche bien du menu, il se fiche bien des plats, il se moque de ce qu'on lui offrira à boire, son seul objectif étant d'être avec elle et de passer un agréable moment. Dans la salles, certains couples se sont déjà mis à table, certains sont déjà servis, d'autres continuent d'arriver. Francesco observe les alentours quelques instants avant de la regarder à nouveau. Elle sourit, gêné, elle rougit, comme à son habitude.
- Tu sais... Tu es ravissante... Ma blonde. C'est bien la sienne, ça il n'y a pas à en douter. Et je trouve que tu as assuré pour toute l'organisation de ce début de soirée. Il dépose un baiser sur sa main, délicat, galant. Cette blonde, il l'adore, cette soirée, il est plus que joyeux, heureux, de la passer avec elle, en aussi bonne compagnie, et dans un cadre aussi merveilleux.

   

Codage par Libella sur Graphiorum


@Tatiana Scopoli
Revenir en haut Aller en bas
Megara de MassiriLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1531-e-stato-bello-conoscert http://www.ciao-vecchio.com/t1567-megara-nos-atomes-accroches#31353
ID : White Feather, Mélodie
Faceclaim : Lana Parrilla, @lilousilver
Multi-comptes : Leana
Messages : 161 - Points : 503

Âge : 35 ans
Métier : Rédactrice en chef du Vogue It
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Lun 5 Mar 2018 - 15:17 )
Megara était arrivée comme une furie, elle n’était pas totalement sûr de ce qu’elle allait bien pouvoir dire. Ce rendez-vous était à l’image de la blonde, totalement imprévisible. C’était idiot, s’était dit dans sa voiture tandis que son nouveau chauffeur la conduisait jusqu’au point de rendez-vous. Elle savait bien qu’à un moment donné, cela allait bien jaser de voir la rédactrice en chef fraîchement fiancée en compagnie d’une autre femme, le jour de la saint valentin… Elle arrive et salua son invitée, une mauvaise blague au bureau l’avait retardé mais il n’était pas question de boulot mais plus aux explications. Où plutôt, regarder en face ces démons et essayer d’aller de l’avant. C’était loin d’être gagnée mais elle voulait quand même faire l’effort. Lorsqu’Angelina lui souria en lui confiant son état émotionnelle, Megara ne pouvait pas la contredire mais n’épilogua pas non plus. Elle s’inquiéta pour son arrivée un peu tardif qui n’était pas prévu mais soulagée par sa réponse, elle ressentit un profond soulagement. Un serveur arrive et la blonde prit un verre de vin rouge mais Megara était beaucoup plus pointilleuse : « Je vous prendrai un vin blanc moelleux, un Monbazillac, de préférence ! » Le serveur s’eclipsa quelques seconde plus tard en les laissant seules à nouveau. Une voix familière lui vient. En se retournant, elle reconnu Dante qui semblait un peu mal à l’aise en compagnie d’une femme qui ne mâchait pas ses mots avant de partir comme une furie. Elle prit le temps de lui jeter un regard s’inquiètant pour son ami qui se retrouva seul dans ce genre d’endroit. Malheureusement, l’importance de ce rendez-vous lui tenant beaucoup trop à coeur, elle lui fit signe de s’appeler plus tard puis après un sourire amicale, elle stabilisa son attention vers la blonde. D’ailleurs, la nervosité de cette dernière est évidente mais elle resta fidèle à elle-même, silencieuse : « J'avoue ne pas trop comprendre ce que je fais là ce soir. Enfin ce message je crois que je ne l'ai pas trop compris. » Le serveur arriva avec les verres et avant de répondre, Megara s’offre une petite gorgée compensatrice. Elle a elle-même beaucoup de mal à comprendre ce qui se passait dans sa tête actuellement : « Je comprends que ce revirement de situation vous déstabilise mais je pensais qu’il était plus sympathique de discuter dans ce genre d’endroit qu’enfermée dans un ascenseur...» souffla la brune en reposant son verre, s’humectant les lèvres complètement conquise par sa boisson. Elle n’allait pas non plus avouer qu’elle parlait de son employée avec ses amis de cocktail depuis des mois alors qu’elle la tenait le plus éloignée possible : « Vous êtes ici pour apprendre à se connaître. Par ma faute, je vous ai montré une partie de moi-même la moins séduisante et je m’en excuse. Est-ce que durant cette soirée, vous pourriez oublier ma mauvaise conduite et faire comme si on était deux personnes qui se rencontrent, sans aucun passif déplaisant ? »

@Angelina Bianconi
@Dante Galeone
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t2941-c-est-une-poupee-qui-fait-non-non-non-non-ana#89609
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Amber parfaite Heard est ma célébrité choisie pour incarner le rôle d'Ana. Mon avatar est signé schizophrenic & mon code signature est signé pitoquinha.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Barbara Rosa (Dakota Jonhson) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1379 - Points : 2689

Âge : J'ai dépassé la trentaine puisque j'ai trente-deux ans à l'heure actuelle. Le cap de cette fameuse trentaine n'a pas été difficile, seulement, je redoute quand même les premiers cheveux blancs ainsi que les premières rides. Je sais la chance que j'ai de pouvoir vieillir, toutefois, je ne suis pas pressée de m'en rendre compte lorsque je me regarde dans la glace.
Métier : En ce moment, je me "repose" à cause de mon récent divorce. C'est à mes dix-sept ans, que j'ai commencé ma carrière de mannequin en parcourant le monde, puis j'y ai mis à terme avant de devenir actrice dans une télénovéla se déroulant à Lisbonne. Officiellement, je suis toujours actrice, seulement, je réfléchis à autre chose, puisque je ne souhaite pas quitter Naples dans un avenir proche.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Mar 6 Mar 2018 - 18:45 )
évènement : salle des rois
••••

Je suis heureuse, réellement heureuse, comme je ne l'ai jamais été auparavant, mais j'ai peur, peur de mal faire, peur de ne pas savoir m'y prendre, peur qu'il se lasse de moi, de mon corps, de mes courbes qu'il aime tant. Je sais que je dois me renouveler en permanence, pour ne pas tomber dans une sorte de routine. Nous avons tous deux des emplois du temps très chargés, alors, chaque fois que nous devons nous voir, j'essaye d'apporter du renouveau. Ce soir, c'est une soirée bien particulière, puisqu'il s'agit de la Saint-Valentin. Je n'ai jamais vraiment aimé cette fête, parce que je n'ai jamais passé d'excellente soirée avec le peu d'ex petits-amis que j'ai eu avant mon monsieur sexy. Il était toujours question de finir au lit, mais avec Francesco, c'est différent. Il aime lorsque l'on parle, lorsqu'on se confie l'un à l'autre. Il ne veut pas seulement avoir mon corps, il désire me comprendre, il veut que l'on devienne intime, au-delà de tout. Je n'ai jamais été habitué ainsi, aucun homme n'avait jamais voulu savoir ce que je pensais ou ce que j'aimais avant Francesco. Alors, aujourd'hui, j'ai peur de faire une gaffe, j'ai peur qu'il se rende compte que finalement, je ne suis pas assez intelligente, ou pas assez cultivée pour lui, ou pas assez drôle. Je n'ai jamais usé de l'humour avant, d'ailleurs, il excelle, lui. Je ris toujours lorsque nous sommes ensemble, c'est une des choses que j'aime le plus chez mon monsieur sexy. Francesco est spontané, et j'adore ça. Du coup, je lui souris tendrement, je le regarde toujours avec amour, tout l'amour que je ressens à son égard. Puis, nous rions ensemble, alors qu'il m'annonce qu'il choisit la seconde option, la belle blonde sur lit de chocolat. Francesco sait que je raffole du chocolat, je pourrais me nourrir exclusivement de chocolat, mais c'est impossible. Dieu a bien fait les choses comme on dit, puisque si on en consomme trop, on risque la crise de foie. Puis, c'est à mon tour, je choisis le menu nommé monsieur sexy, et je lui décris tout comme il l'a fait pour son menu. Nous rions ensemble, encore une fois, Francesco me charme en plaisantant, faisant mine de se toucher, pour vérifier s'il s'agit bien de lui. Je me retiens de rire trop fort, parce que nous ne sommes pas seuls malgré tout, quoi que c'est un peu le cas dans un sens, puisque nous sommes dans notre magnifique bulle d'amour. Alors qu'il reprend la parole, j'étouffe un rire, c'est vrai que l'on dîne très souvent dans des restaurants ces derniers temps, je ne peux pas le nier. Spontanément, je lui réponds : « Même si tes tablettes fondent et que tu as un petit bedon, je t'aimerais toujours. » Je me sens idiote, je rougis, Francesco m'a « appris » à ne plus réfléchir pour sortir les bons mots, avec le bon ton, un travail bien compliqué pour une avocate. Je regarde alors mes mains, avant de jeter un œil aux autres couples présents dans la salle. Heureusement, il continue de plaisanter, il veut passer notre prochaine Saint-Valentin dans une salle de sport, c'est moyen, sauf si bien sûr, on prépare quelque chose de romantique, du moins je crois. Je presse de nouveau sa main, comme pour confirmer qu'il est réellement là, devant moi, avec moi. J'aime Francesco, éperdument et parfois, je me demande si je le mérite vraiment, ou bien encore si tout est bien réel... Nous parlons nourriture, Francesco désire quelque chose de simple, quelque chose dont il a envie, je lui souris, alors que je me demande ce que je vais moi-même prendre. Des spaghettis à la bolonaise, voilà ce qu'il désire manger. « Tu as raison, c'est un très bon choix. » Mon regard reste sur la carte, je ne sais vraiment pas quoi choisir, puis je me décide. « Hum… Oui, je vais prendre comme toi, j'adore les pâtes. » Je pose de nouveau mon regard sur Francesco, lui souriant affectueusement, je l'aime. Mon regard se perd dans le sien alors qu'il me fait de nouveau des compliments, je rougis, je crois que je commence à m'habituer à sentir cette chaleur envahir mon visage depuis l'instant où nous nous sommes embrassés dans son bureau, puis que nous nous sommes donnés l'un à l'autre. Je lui souris, mordant légèrement ma lèvre alors qu'il me dit que ce début de soirée lui plaît, mais surtout, que ce que je lui ai préparé lui plaît beaucoup. Je retrouve mon regard glouton alors que je le regarde, encore une fois, je m'empourpre, mais cette fois-ci, je ne dévie pas mon regard. Il baise ma main, je suis étonnée, il faut croire qu'il est romantique lui aussi lorsque nous sommes ensemble. « Je suis heureuse que cela te plaise. Je n'ai jamais vraiment été romantique avant toi, j'avais peur d'en faire trop. » J'aimerais pouvoir l'embrasser amoureusement, mais il y a une table entre nous, puis, le serveur arrive à notre hauteur pour prendre notre commande. « Je t'aime. » Je lui murmure, pressant encore et toujours sa main dans la mienne, avant de nous adresser au serveur, qui est de trop à mon goût, comme toutes les autres personnes présentent ce soir.

••••

by Wiise

    @FRANCESCO SPINOZA      


- ANABELA LARANJEIRA -
La poupée blonde totalement paumée qui essaye de régler ses plus gros problèmes seule.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 401 - Points : 1819
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Sam 10 Mar 2018 - 14:04 )
Saint Valentin: Salle des Rois
Les déclarations fusent du côté de la jolie blonde. Il ne la savait pas aussi romantique, pleine de charme et d'amour. Tatiana lui donnait un peu l'image de l'une de ces princesses Disney qui rêvait d'amour, attendait le prince charmant, et tombait sur celui qu'elle n'avait pas imaginé. Si ce n'était que Tatiana avait rêvé de Francesco, mieux, elle l'avait désiré. Cela avait-il été réciproque? La question pouvait se poser, le jeune PDG côtoyait tellement de femmes que finalement, il aurait pu simplement passer à côté d'elle, ne prenant garde qu'aux formes belles et épurées de son corps. Mais pourtant, la première fois qu'il l'avait rencontré, elle l'avait charmé sans dire un mot. Seule l'attitude de la jeune femme l'avait attirée. Elle était différente, ne se comportait pas comme les autres et tenait tête aux impudents et à ceux qui pensaient pouvoir faire d'elle la poupée d'un soir ou d'une nuit. Lui il avait de suite compris. Ce n'était pas le genre de femmes qui se laisserait faire. Elle avait du répondant, du charme et elle ne manquait pas de culture. Elle ne craignait pas d'être directe de temps à autres mais avait aussi le don de masquer parfaitement ses émotions. La première pensée qui était venu à l'esprit du PDG? "La fine fleur d'un cabinet d'avocat". Et dans tous les sens du terme.

Pourtant, ils étaient là, ensemble, à partager la saint-valentin, ou plutôt un repas lors de ce jour si spécial, réservé aux amoureux. Pourquoi? Parce qu'elle lui avait plu. Parce qu'au fond, il n'était pas resté insensible à elle. Chaque fois qu'il la voyait, habillée en tailleur, la plupart du temps, toujours présentable et professionnelle, il ne pouvait s'empêcher de la détailler. Il avait essayé de se renseigner sur elle même, mais elle avait une vie privée qu'elle ne dévoilait pas trop. Si ça ce n'était pas une preuve qu'elle était différente. La plupart du temps, dans ce genre de milieux, on aimait se pavaner quand on avait réussi. Elle restait discrète. Là où certaines auraient affichés leurs diplômes lorsqu'on les félicitait pour un procès gagné, elle se contentait de remerciements polis, arguant que c'était son travail. Ah son travail. Elle était acharnée dedans, Francesco l'avait compris, et il savait qu'elle se donnait à fond. C'est pourquoi il l'avait choisi. Non pas parce qu'elle était belle, du moins pas seulement, mais parce qu'elle était compétente. Douée, et compétente, avant tout, belle et merveilleuse ensuite. Car oui, Francesco s'entourait de gens compétents. Il préférait la qualité à la classe ou au rang social d'un individu. C'est d'ailleurs l'une raison de sa réussite. Il embauchait des personnes qualifiés, et pas les fils ou filles de un tel.

Lorsqu'il déclara qu'il prendrait quelque chose de simple, et donc, des pâtes à la bolognaise, elle acquiesça, d'accord sur ce choix simple et efficace. Mieux, elle suivit et prit le même menu. Finalement, alors qu'il se fait plus romantique également, elle s'empourpre. Au fond, elle est timide. Francesco l'ignorait. Mais il l'a appris. Oh, non pas une timidité maladive qui l'empêche de parler ou quoi que ce soit, mais plutôt cette timidité de ne pas savoir que dire ou que faire lorsque quelqu'un déploie à votre égard des trésors d'amour et d'attentions. Elle rougit, baisse les yeux de temps à autres, se mord la lèvre, gênée. Parfois, il est pareil, dans la même situation, il lui arrive d'être gêné. Mais il parvient bien mieux à le cacher. Finalement, elle déclare qu'elle avait peur. Peur que cela ne lui plaise pas, peur d'en faire trop. Il sourit. C'est vrai qu'elle n'y est pas allé de main morte. Mais elle doit simplement apprendre à doser. Pour l'heure, elle expérimente, tout comme lui. Ils ne se connaissent pas parfaitement, et il est vrai que, vu le monde auquel est habitué Francesco, c'ets à dire ce monde de richesses, faste et somptueux, on aurait pu s'attendre à la limousine. Bizzarement, les limousines ne sont pas trop son truc. Il se permets donc de répondre/
- Trop? En faire trop n'est jamais mauvais... C'est d'en faire pas assez qui est problématique. Il lui adresse un clin d'oeil avant de répondre. Cependant, j'avoue que je ne m'attendais pas au coup de la limousine. Elle tique, il reprend rapidement. Non pas que cela ne m'ait pas plu, mais disons qu'on ne me l'avait jamais fait. Ce n'était pas déplaisant en fait... Plutôt nouveau pour moi. Mais tu as su faire les bons choix. Tout au long de la soirée d'ailleurs. Le serveur arrive finalement alors qu'elle lui dit je t'aime. Sans aucune gêne, il lui envoie un baiser, simplement par le mouvement des lèvres et se tourne vers le serveur.
- Nous prendrons les spaghettis à la bolognaise s'il vous plait. Le serveur hoche la tête pour faire signe qu'il a compris. Avec un petit champagne rosé si c'est possible... Elle adore ça, murmure-t-il à l'intention du serveur même si elle a très bien entendu. Le jeune homme sourit et repars alors que Francesco regarde un peu autour de lui.
- Il y a quand même un peu de monde finalement. Reprend Francesco. Et j'aime bien l'endroit. Il se tourne à nouveau vers elle, plongeant à nouveau son regard dans le sien. Cette soirée est merveilleuse Tatoue. Je n'aurais pu demander mieux... d'ailleurs! Il s'arrête et cherche dans les pans de sa veste, quelque chose. Il ne tarde pas à mettre la main sur la petite boite caché dans la poche intérieure de sa veste. Bien emballé dans un papier cadeau, rouge évidemment, il la tends à la belle. Elle semble légèrement surprise. C'est pour toi... Joyeuse Saint-Valentin. Il sourit alors qu'elle regarde la boîte et il ne la presse pas. A l'intérieur se trouve des boucles d'oreilles qu'il a trouvé parfaitement adaptées pour elle. Il s'agit de boucles d'oreilles. Une émeraude en son centre, délicatement entouré de motifs en argent et en diamant rendent les boucles d'oreilles scintillantes et font ressortir le vert de la pierre précieuse. Francesco espère que le cadeau plaira à sa belle. Pourvu qu'elle aime les boucles d'oreilles... Et qu'elle les porte!!

   

Codage par Libella sur Graphiorum


@Tatiana Scopoli
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Dim 11 Mar 2018 - 12:39 )
« Pourquoi délicat ? Ca aurait été un peu … hmm … comme un buffet où il te reste qu’à choisir » Ma tête se penche, mon regard se fixe à lui. Hypnotisé, comme une attraction beaucoup trop forte pour moi. Je n’arrive pas à dévier mon regard de ses pupilles vertes et je me sens presque chanceux qu’elles soient posées sur ma propre dégaine. Sa mâchoire carrée où j’ai aimé déposé des baisers lors de cette unique soirée. Une soirée que j’aimerai reproduire ce soir, je l’admets. Et ses lèvres … Je ne parlerai pas de ce qu’elles ont fait. M’ont fait. Mais un frisson me parcourt l’échine rien qu’à y repenser. « Mais hélas ! Pour ce soir, pas de buffet mais un seul et même menu : moi. Tant pis pour les autres » Et j’avoue que là, pour le coup, je fanfaronne pas mal. Cette sensation d’avoir gagné à la loterie, d’avoir eu le gros lot. J’ai envie de narguer le monde entier parce que Valente, c’est moi qu’il a choisi pour l’accompagner ce soir. Et toc ! C’est puéril, gamin, certes, certes mais je n’ai jamais dit que j’étais un homme très mature. Cependant mon sourire de vainqueur disparaît rapidement sans que je ne puisse y faire quoique ce soit. Encore moins quand cette petite moue s’imprègne sur mon visage à l’entendre la liste de prénoms qu’il récite devant moi. J’ai envie de garder bonne figure, après tout, nous avons juste couché ensemble une seule et unique fois, ce n’est pas comme si nous étions un couple ou quelque chose de ce genre. Des amis. Des potes. Des casses croutes. Le terme ne me plaît pas mais je l’utilise sûrement pour émettre une sorte de distance. Peut-être. J’en sais rien. Je sais juste qu’à cet instant T, je ne suis pas ravi de ce que j’entends. D’être un dernier choix. Un dernier recours. J’aurais préféré entendre que j’étais sa préférence comme il était la mienne. Déception coincée dans la gorge, ça aussi, je ne l’accepte pas. Pourquoi je serais déçu de toute façon ? Puis c’est de bonne guerre, c’est moi qui l’aie cherché en me hasardant sur ce terrain. « Oh ne t’en fais pas, j’apprécie tout autant ce qu’il  y a à l’intérieur de ce jean » Mon visage reprend des couleurs chassant le reste de mes pensées. C’est pas grave. Passant à autre chose. J'occulte la partie noire et me concentre sur le reste.

Le serveur fait un passage éclaire et dépose notre commande après que Valente l’aie remercié. Ma main se saisit de mon verre et faire tournoyer le liquide brun dans sa cage de verre, mon attention totalement portée sur Valente. Ce qu’il me dit pique ma curiosité et surtout me fait plaisir à entendre car cela me donne une place spéciale qu’aucun autre a. J’avoue, je l’admets, cette révélation m’enchante grandement et fait grandir le sourire sur mes lèvres comme un gamin devant ses cadeaux de Noël. Elle me donne envie de l’emporter là maintenant dans un tout autre endroit. Un endroit où l’on serait seul. Rien que lui. Rien que moi et la nuit qui passe en tout sablier. « C’est ce que je vois. J’ai toujours été le chouchou, déjà plus jeune, avec mes maitresses d’école » Je frime en surface, fait le fier mais au fond de moi, ce qu’il vient de me dire me fait plaisir. Me touche. Si mes paroles miment le détachement, mon corps et mon sourire me trahissent et montre bien que cette révélation me fait plaisir. « Je propose qu’on trinque à ce jean et ce nœud papillon qui ne tiendront pas toute la soirée en place » Ceci est une promesse que je fais en levant mon verre vers lui. Dans un tintement de cristal, nos verres s’entrechoquent, mon regard plongé dans le sien. Ce type me rend chèvre, c’est fou. C’est totalement fou et insensé. « Dis-moi, tu aime danser ? » Mon index se tend et désigne la piste de danse. « Parce qu’il y a une piste de danse ce soir. Et personnellement, j’aime beaucoup danser » Et je trouve que ça serait une belle mise en bouche pour ce soir. Rapprocher nos corps le temps d’une chanson pour patienter jusqu’à la fin tant espérée et attendue de la soirée.

@Valente Paludi
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t2941-c-est-une-poupee-qui-fait-non-non-non-non-ana#89609
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Amber parfaite Heard est ma célébrité choisie pour incarner le rôle d'Ana. Mon avatar est signé schizophrenic & mon code signature est signé pitoquinha.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Barbara Rosa (Dakota Jonhson) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1379 - Points : 2689

Âge : J'ai dépassé la trentaine puisque j'ai trente-deux ans à l'heure actuelle. Le cap de cette fameuse trentaine n'a pas été difficile, seulement, je redoute quand même les premiers cheveux blancs ainsi que les premières rides. Je sais la chance que j'ai de pouvoir vieillir, toutefois, je ne suis pas pressée de m'en rendre compte lorsque je me regarde dans la glace.
Métier : En ce moment, je me "repose" à cause de mon récent divorce. C'est à mes dix-sept ans, que j'ai commencé ma carrière de mannequin en parcourant le monde, puis j'y ai mis à terme avant de devenir actrice dans une télénovéla se déroulant à Lisbonne. Officiellement, je suis toujours actrice, seulement, je réfléchis à autre chose, puisque je ne souhaite pas quitter Naples dans un avenir proche.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Ven 16 Mar 2018 - 3:17 )





Francesco & Tatiana

Je ne connaissais pas l'expression « être aux anges », mais à présent, je sais ce que cela signifie. Je suis amoureuse, évidemment, sinon je ne serais pas ici, à cette table, dans cette immense demeure, magnifique, soit dit en passant. Je dois bien admettre que si je ne passais pas mon temps à garder mes prunelles sur le visage de l'homme que j'aime, je serais bouche ouverte, parce que le cadre est merveilleux. J'ai toujours rêvé de vivre dans une immense demeure, soit moderne, carré, avec de nombreuses baies vitrés, ou dans une vieille bâtisse, immense, ne manquant pas de charme. Bien sûr, j'ai de l'argent, j'ai un bon train de vie, mais pas comme mes parents ou encore comme Francesco. Je ne parle jamais de tout cela, de l'argent, je n'aime pas me venter, ce n'est vraiment pas mon truc, je suis discrète et cela me convient parfaitement, c'est dans mon caractère. Étant avocate, je dois intervenir devant les médias, j'ai toujours aimé cela, au contraire de mes parents, notamment d'Helena, qui déteste répondre à des questions et qui s'emporte rapidement. D'ailleurs, dès mon arrivée dans leur cabinet à mon père et elle, ma mère m'a demandé d'être également en charge de la communication sur les affaires du cabinet, parce que selon elle, je charme les caméras, mais surtout, les journalistes avec mes sourires, ma bonne humeur et ma façon particulière de m'adresser à eux. J'ai toujours aimé parler, pour mettre les choses aux claires sur nos affaires en cours, cela ne m'a jamais dérangé, au contraire, je pense qu'il vaut mieux s'entendre avec les journalistes plutôt que de les avoir à dos. Bons nombres d'entre eux savent que je m'implique dans de nombreux combats, certains essayent même de me faire changer d'avis pour me suivre durant mes week-ends où je fais de nombreuses choses, comme aller rendre visite aux enfants malades à l'hôpital ou encore en participant à des collectes de vêtements, et bien sûr, en offrant des repas aux personnes qui n'ont pas les moyens de se nourrir. J'ai toujours été ainsi, depuis la faculté, seulement, dernièrement je n'ai tout simplement plus eu le temps de faire tout ceci. Il me faudrait des journées de quarante-huit heures, voir de soixante-douze heures, mais malheureusement, je n'ai pas de baguette magique et je ne peux pas prolonger mes journées, notamment mes week-ends. Je n'ai jamais parlé de cela avec Francesco, j'en ai soufflé un mot à mes parents, puis je sais que ma mère était ainsi plus jeune. Je lui ressemble pas mal, pour ne pas dire beaucoup, mais cela ne m'effraie plus. J'aime être investi, j'aime me sentir utile tout simplement. J'ai la sensation d'exister lorsque l'on m'écoute et c'est ce que m'offre Francesco, au contraire de mes ex petits-amis. Je suis importante à ses yeux, et cela m'aide, cela me donne une force, je me sens comme « invincible » à ses côtés, d'ailleurs je serais prête à me battre pour lui et avec lui s'il le faut. Je le soutiendrais toujours, parce que je l'aime et aussi parce que je suis convaincu qu'il ferait de même pour moi. Francesco est devenu ma force, en plus de tout le reste.

Même si nous sommes dans une très belle salle, magnifiquement décorée, avec de plus en plus de couples qui prennent place, je ne fais absolument pas attention à eux. Je ne vois qu'une personne, l'homme en face de moi. Francesco est si beau ce soir, plus que d'habitude encore, sans doute parce que je lis dans ses yeux tout l'amour qu'il me porte et cela me donne des ailes, comme dans la publicité pour la boisson énergétique. Heureuse et comblée, ce sont les nouveaux mots qui me définissent à présent, grâce à lui. Les mirettes qui scintillent, je le regarde toujours, enfin, je le dévore du regard, je ne m'en lasse jamais. Bien sûr, j'aime être tout contre lui, dans le creux de ses bras musclés et rassurant, mais j'aime aussi être ainsi, à le regarder en tenant simplement sa main. Ce sont des plaisirs simples de la vie, que je n'avais jamais connu avant LUI. Dire qu'il m'a fallu trente et un an pour les connaître… Mais comme on dit si bien : « Mieux vaut tard que jamais ». Nous continuons à nous regarder, alors que je me confie à lui et que par conséquent, je rougis. Je lui avoue que j'avais peur, peur d'en avoir fait beaucoup trop mais, Francesco me rassure, du moins au début. Je lui souris, les joues roses, alors que je l'écoute avec attention. Je suis plus sereine, mais cet instant est de courte durée. Il n'avait jamais songé à la limousine, alors qu'il est PDG, mais cela doit être pour une raison précise que je ne connais pas pour le moment. Il me dit que cela ne l'a pas dérangé, n'empêche, je suis un peu « déçue », je voulais que tout soit parfait, sans doute trop parfait. Une limousine ? J'en avais toujours rêvé. Cela m'a plu, mais c'est vrai que seule dans un espace si « grand » doit donner l'impression d'être bien isolé. Heureusement, ce soir, nous étions deux, puis je ne compte pas le faire monter dans une limousine tous les jours, c'est une soirée particulière, alors j'ai fait l'effort, puis j'ai réalisé l'un de mes rêves que je garde secret. Francesco ne le sait pas, peut-être que je le lui dirais, lorsque j'aurais avalé plus de champagne rosé, pour me dérider. Je sens mon sang affluer au niveau de mes joues, elles sont encore plus rose, parce qu'il me complimente. D'après lui, j'ai fait les bons choix, c'est ce qu'il me dit, je suis heureuse bien sûr, mais je pense que s'il réagit ainsi, c'est tout simplement parce que lui aussi est amoureux de moi. L'amour rend fou, l'amour rend idiot, l'amour rend aveugle, mais je m'en fiche, parce qu'être aimé est le rêve de tous. Il n'y a pas de bonheur sans amour. Je baisse le regard lorsque le serveur arrive à notre hauteur, j'ai murmuré à Francesco que je l'aime, mais, j'admets que les déclarations publiques, je n'y suis pas habituée, il va falloir que j'y travaille. Naturellement, Francesco, mon cher Valentin, m'envoie sans aucune gêne un baiser, puis, il s'adresse à l'homme qui se tient près de nous afin qu'il note nos commandes. Nous désirons tous deux des spaghettis à la bolonaise. Rien que d'y penser, j'en ai l'eau à la bouche, je n'en ai pas mangé depuis un moment. Lorsqu'il ajoute le champagne rosé, je souris, j'en raffole, puis je peux en boire plusieurs coupes parce que je ne conduis pas, ainsi que Francesco puisqu'à la fin du repas nous reprendrons la limousine. Instinctivement, je m'empare de l'une de ses mains. Il regarde les alentours, il est vrai que la salle commence à se remplir. Il faut croire que même s'il on dit que la Saint-Valentin est une fête commerciale, beaucoup de personnes aiment la fêter, d'ailleurs s'est devenu mon cas, alors que je l'avais jamais vécu de cette manière auparavant.

J'ai la sensation que mon Francesco est aussi heureux que moi, ainsi qu'amoureux. Il m'annonce que cette soirée est merveilleuse, je suis de son avis, puis il m'appelle Tatoue et cela me fait toujours sourire ainsi que rougir. Je me sens si aimer avec lui, je ne pensais pas que cela m'arriverait un jour. Pourtant, je ne veux pas que l'on soit un couple « gnangnan », malgré tout l'amour que nous nous portons l'un l'autre. Francesco est de mon avis, mais, nous avons une excuse ce soir, puisqu'il s'agit de la Saint-Valentin. Alors qu'il laisse, un « d'ailleurs » en suspend, je me demande bien ce qu'il cherche dans le pan de sa veste. Je le fixe, perplexe, mais surtout curieuse. Alors qu'il m'offre une boite recouverte d'un papier cadeau rouge, j'ai le souffle coupé. Comment lui dire qu'avant lui, on ne m'a jamais offert de présent à la Saint-Valentin ? Je pense qu'il va le deviner s'il voit mes prunelles emplies de scintillements, parce que je suis extrêmement touchée. « OH ! Francesco. » Je prononce tout bas, seul lui peut m'entendre. Je me pince les lèvres, essayant de défaire le papier du cadeau, sans trop tirer dessus, pour le garder en souvenir. Lorsque je l'ai finalement retiré, je découvre une petite boite. Je n'ose pas découvrir ce qu'il y a à l'intérieur, je suis certaine que je vais aimer, je le sais, mais je ne suis pas sûre de le mériter, après tout, avant lui, je ne recevais pas de cadeaux. Je souris, émue, quand j'ouvre enfin la boite. Lorsque j'aperçois les boucles d'oreilles, ma bouche s'ouvre pour former un « O », ce cadeau est absolument magnifique. Je ne sais pas quoi dire, je reste un instant à les regarder, je n'ai jamais eu un présent aussi beau. « OH ! C'est... » Je ne trouve pas les mots, je suis extrêmement touchée, heureuse surtout. « Francesco, elles… Elles sont absolument magnifiques. » J'ose enfin croiser son regard, il a vu juste, il a très bien choisi les boucles et d'ailleurs, je n'hésite pas à ôter celles que j'avais choisies pour venir à ce rendez-vous afin de mettre celles qu'il vient de m'offrir. « Elles me vont bien ? » Ma question me semble bien sotte, je sautille presque sur mon assise, heureuse, comme une enfant qui ouvre l'un de ses cadeaux le jour de Noël. Je ne sais pas comment lui montrer à quel point ce cadeau me plaît, me touche, du coup, je prends de nouveau sa main dans la mienne, et je la presse pour finalement me lever et le rejoindre pour déposer un baiser sur ses lèvres. Mes mains se posent sur sa nuque, je ne désire qu'une chose, rester ainsi avec lui, l'embrassant, lui communiquant tout l'amour que je ressens à son égard. « Merci chéri, elles sont parfaites. Joyeuse Saint-Valentin. » Je lui souffle, alors que mon front est posé contre le sien, et que mes prunelles sont fermées afin de profiter encore plus de cet instant.

belle âme
 :gtoncoeur: @FRANCESCO SPINOZA  :gtoncoeur:  


- ANABELA LARANJEIRA -
La poupée blonde totalement paumée qui essaye de régler ses plus gros problèmes seule.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 187 - Points : 640

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Lun 19 Mar 2018 - 7:49 )
Même leurs goûts en matière de vin est différent. Angie commande du vin rouge, Megara du vin blanc. Comme si elle voulait continuer de marquer cet écart évident. Comme si elles venaient de deux mondes diamétralement opposés. Quelqu'un vient les déranger, Angelina sourit poliment. De toute façon plus rien ne l'étonne finalement. Déjà être là, dans ce restaurant, en compagnie de sa patronne, c'était totalement absurde. Alors peu importe ce qu'il se passait autour, rien n'avait de sens. Elle cherchait même les caméras cachées. Pourtant, tout semblait sérieux ici, parfaitement bien orchestré, parfaitement bien huilé. Il n'y avait que le pensées d'Angelina qui étaient embrouillées. Leurs verres arrivent et Angelina en est satisfaite. A boire, de quoi noyer ses pensées. Même si ce n'est pas forcément judicieux. Elle demande des explications, ce qui les ramène a leur dernière vraie conversation. Et Megara s'en souvient parfaitement bien. En même temps, comment oublier ce moment dans cet ascenseur. " En effet c'est plus agréable et moins... angoissant. " Au moins là, elles peuvent s'échapper l'une et l'autre quand bon leur semble. La brune prend une gorgée de son vin et Angelina la suit dans cette tâche. Une première, pas trop grande juste pour le goûter. Puis une deuxième, pour bien apprécier la boisson. Elle lui propose d'oublier le passé, de reprendre à zéro. Angelina tique. Elle l'observe, elle cherche à savoir si elle est sérieuse. Et elle l'est visiblement. Comme c'est étrange. Pourtant, Angelina sourit, elle va même jusqu'à laissé échapper un petit rire. " Angelina Pia Giulietta Bianconi, née Leonelli. Enchantée. " Elle tend la main, elle est d'humeur joueuse. Après tout, cette soirée est déjà au summum de l'étrange. Perdue hors du temps. Autant en profiter.


@Megara de Massiri

Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 401 - Points : 1819
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le Jeu 22 Mar 2018 - 22:45 )
Saint Valentin: Salle des Rois
Elle est touchée par le présent. Il le voit à son regard, à tout son corps qui parle pour elle, à sa bouche ouverte en un "ô" fabuleux, à ses yeux pétillants et grands ouverts et à ses sourcils levés. Ce sont ses mains aussi, nerveuses, sa peau qui rougit. Gênée? Non, elle est plutôt heureuse de cette attention. Lui, il est plus calme, plus stoïque, mais non moins ravi que le cadeau la touche. Il n'est pas le genre de mec à s'empourprer, dire que ce n'est rien et rester dans une humilité certaine. Non, au contraire, il connait la valeur du cadeau et il ne nie pas que c'est un beau cadeau, ce n'est pas rien, mais c'est justement pour lui prouver qu'il tient également à elle. De même, il reste droit, fier, et ne s'empourpre pas, charmer, il en l'habitude, et même si c'est plus exceptionnelle qu'il offre un cadeau, il n'en est pas gêné. Néanmoins, il doit admettre qu'il souffle, content qu'elle soit touchée par le présent. Puis, finalement, elle ouvre le paquet et la boîte. Elle est subjuguée. Le cadeau lui plaît. Il le sait. Rien qu'à son regard, à son sourire, il le sait, et il en est d'autant plus heureux qu'il a fait un bon choix. Il sourit légèrement, ravi d'avoir tapé dans le mil alors qu'elle n'hésite pas à regarder les bijoux, le pierres scintillants sous l'effet de la lumière. Elle décide alors de les mettre, retire ses boucles d'oreilles actuelles pour pouvoir mettre celles qu'il vient de lui offrir... Et elles lui vont à merveille. Alors qu'elle pose la question, il n'arrive même pas à articuler un mot tant il la trouve ravissante. il n'aurait pas imaginé qu'elle lui aille aussi bien et finalement, il ose retrouver la parole:
- Elles te vont à ravir Tatoue... tu es vraiment magnifique. Elle le sait, il ne cesse de lui répéter, et même si la question qu'elle avait posé avait peut-être une réponse évidente, le simple fait de le lui dire, de lui confirmer cela lui fait plaisir. La jolie blonde, il l'adore. Elle ne tarde guère à se lever pour venir le remercier et il sourit. Elle pose ses mains sur sa nuque alors qu'il apprécie le contact et l'entoure par la taille pour répondre à son baiser. Elle reste ainsi collée à lui et finalement, il déclare:
- Je suis ravi que le cadeau te plaise chérie.

Il la garda contre lui un instant avant de la lâcher alors que le serveur arrivait, leurs assiettes en main. Francesco regarda le plat de spaghetti. Simple et efficace. C'était ce qu'il aimait. Il laissa le serveur leur déposer le nécessaire sur la table, c'est à dire une bouteille d'eau et d'alcool et finalement, regarda Tatiana dont les boucles d'oreilles ressortaient bien sur le teint de sa peau. Il avait fait le bon choix. Finalement, il osa reprendre:
- Je te l'avoue, je n'ai jamais pris le temps de fêter la saint-valentin avec qui que ce soit. Et c'était vrai. Même avec Lydia il n'avait jamais pris le temps. Tout simplement parce qu'ils n'en avaient jamais vraiment vus l’intérêt. Pour moi c'est un peu le genre de fête commerciale... et je pense qu'on a pas besoin de ça pour prouver à l'autre qu'on l'aime cependant... Avec toi tout est différent. Et c'était bien vrai. A commencer par leur relation. Il n'en avait jamais connu de telle. Tatiana lui avait tapé dans l'oeil à la première rencontre. Et en plus de cela, elle démontrait ses capacités de travailleuse acharnée sans cesse. Il avait donc demandé au cabinet de ses parents de l'avoir comme avocate "attitrée". Cela ne se faisait pas vraiment, ce n'était pas régulier. Disons que c'était une sorte de rempart contre tout litiges à la base. L'objectif était simple: Avoir sous la main un juriste, enfin, ici, en l’occurrence, une, capable de répondre à toutes question de son client en matière de droit et aussi capable de dresser des contrats ou des conventions qui permettrait au client d'éviter tout problème juridique. C'était l'objectif d'une telle demande... Rémunérée en conséquence, cela allait de soit. Or, leur relation avait dévié. D'une relation professionnelle, on en était arrivée à cette relation amoureuse, un peu idyllique pour certains, mais tellement agréable. Ce qui amenait le bel italien à se poser pas mal de question quand à leur avenir commun. Par exemple, allait-il la garder comme son avocate? Il l'ignorait et se posait la question parce qu'il ne voulait pas créer de scandale pour le cabinet de la belle et pour elle-même.
- Je te sers un verre? Demanda-t-il finalement.

Et puis la saint-Valentin, si il ne l'avait jamais fêté, c'était aussi parce qu'il courait toujours de droite à gauche. Autant dans ses relations qu'avec son boulot. Les relations ne Francesco ne durait jamais bien longtemps, et il n'était jamais vraiment question d'amour, mais plutôt de plaisir charnel, il ne le cachait d'ailleurs pas. Avait-il déjà brisé le cœur de ces dames? Certains sans doute, et il ne s'en voulait pas vraiment. Lui il prenait, égoïstement certes, mais jamais dans l'objectif de faire mal, simplement dans celui de se faire plaisir. Une, deux, ou trois semaines, tant que la relation lui apportait ce qu'il voulait, elle pouvait durer. Avec Tatiana, c'était différent... Parce qu'elle était différente. Elle n'était pas là seulement pour le plaisir et pour passer dans son lit... Elle voulait quelque chose de durable, et c'était bien pour cette raison qu'ils étaient assis à cette table. ce n'était pas pour parler de la futur Saint-Patrick. Bon, et puis l'autre raison, c'était le boulot. Francesco était passionné par ce qu'il faisait et comme il faisait douze milles choses en même temps... Il n'était pas toujours bien ancré dans ses relations. La bourse, son entreprise, ses investissements et les projets... Bref, autant de choses qui prenaient du temps et ne laissaient pas forcément place au romantisme et à toutes ces conneries... Conneries auxquelles il succombait soit dit en passant. Parce que c'était agréable et finalement pas si mal, et parce que son esprit vagabondait ailleurs, en compagnie d'une jolie blonde et non plus sur des feuilles de papiers à savoir quel sera le marché le plus avantageux pour lui demain. Il regarda Tatoue avant de dire:
- Et bien, je suggère d'attaquer ces spaghettis, elles m'ont l'air délicieuses! Fit-il dans un grand sourire.

   

Codage par Libella sur Graphiorum


@Tatiana Scopoli
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] { ÉVÉNEMENT : SALLE DES ROIS } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre