Revenir en haut
Aller en bas


 

- (r) + confession autour d'une boule de cristal -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daniela Muñoz10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2619-dany-la-bonne-aventure- http://www.ciao-vecchio.com/t2648-danny-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-ciao-ciao
ID : jenkins, morgane
Faceclaim : Ursula Corbero (©jenkins)
Messages : 100 - Points : 141
Âge : Trente-trois ans
Métier : Voyante dans son propre cabinet sur le papier, arnaqueuse en tous genres à ses heures perdues.
Sujet: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le Lun 5 Mar - 14:56 )


confession autour d'une boule de cristal ❞

“Vous savez, Tulio est malade et je…”, la vieille femme se mit à sangloter et se moucher bruyamment dans un petit bout de tissu sorti de sa poche. Elle lui rappelait sa mère d’une certaine manière. Peut-être ce cliché de la mama italienne, brisée par la disparition de son mari avec qui elle a passé toute sa vie. Elle était touchante à sa façon, raccrochée à un espoir branlant. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait la voir et Daniela sentait bien qu’elle avait besoin de trouver du réconfort, de se rassurer, d’entendre que son mari allait se rétablir, guérir et revenir à la maison. Pourtant ça lui semblait peu probable. Avec ce qu’elle avait réussi à lui soutirer comme informations en la faisant un peu parler, il était en phase terminale d’un cancer du pancréas. Peu de chances de s’en sortir donc. Pauvre femme. Les prochains mois n’allaient pas être faciles pour elle et nul besoin d’être voyante pour le savoir. Qu’est-ce qu’elle pouvait lui dire de toute manière ? Elle ne savait pas lire l’avenir, elle ne savait pas de quoi demain serait fait, mais elle savait que Tulio ne se relèverait pas, que bientôt il faudrait le débrancher, qu’elle le laisse partir. Ce n’est jamais facile à annoncer ce genre de choses, mais dire qu’il serait de nouveau sur pied serait donner de faux espoirs à une pauvre femme qui avait déjà bien trop souffert de la vie. Elle avait beaucoup plus de scrupule à arnaquer les jeunes femmes en mal d’amour que les vieilles dames sur la fin de leurs beaux jours. Un coeur brisé à vingt-cinq ans c’est plus facile à réparer qu’un coeur meurtri à soixante-quinze ans, après une cinquantaine d’années passés aux côtés du père e ses enfants.

“J’ai besoin de savoir vous comprenez...”, ses yeux larmoyants la suppliaient de mettre fin à ses doutes. Daniela la prit par les mains, “Vous savez madame Rozzio, je ne suis pas médecin et ce genre de situation est un peu délicat pour moi…”, elle fit mine de fermer les yeux, comme pour entrer en connexion avec le futur, “Je… C’est un peu difficile à dire, mais je vois votre mari…” “Et bien ?” “Sur son lit d’hôpital. Vous êtes là aussi, vous le tenez par la main. Vous… Vous avez l’air de lui dire quelque chose, un dernier Adieu peut-être… Oui c’est ça, vous lui dites de reposer en paix...”, la femme retira brusquement ses mains, “Alors ça y est, je dois me préparer à son dernier voyage ?”, Danny baissa la tête et acquiesça, “Mes visions ne sont parfois pas très précises, il y a un faible pourcentage pour que je me trompe, mais cette marge d’erreur réside pourtant…”, “Vous êtes bien gentille, mais je pense qu’il est temps pour moi de faire face.”.

La fin du rendez-vous ne fut pas des plus plaisante, elle s’amusait beaucoup moins sur ce genre de cas que sur d’autres beaucoup plus singuliers. Mais c’était le jeu, c’était elle qui avait décidé de se lancer dedans, elle savait bien que ça ne serait pas facile à chaque fois, car malgré ce qu’elle laissait penser parfois, elle avait un coeur et les cas qui touchaient la mort d’une personne la secouait toujours un peu. Le prochain rendez-vous s’annonçait déjà plus facile. Camilla Gallini. Son cas représentait plus de la moitié de ceux pour lesquels on venait frapper à sa porte : une vie où tout fout le camp. “Quand est-ce que je vais enfin sortir la tête de l’eau ?” “Va-t-il revenir ?” “Vais-je réussir à trouver un nouvel emploi ?”.. Tant de questions qu’elle avait entendu des dizaines et des dizaines de fois. Elle avait déjà rencontré la jeune femme plusieurs fois avant qu’elle n’atterrisse dans son cabinet. Elles ne s’étaient échangé que quelques banalités, mais Danny avait déjà remarqué sa fragilité et sa vie instable. Lorsqu’elle est venue pour la première fois, elle s’est dit “Banco !”, elle a même discrètement enquêté sur elle pour que son discours soit des plus cohérent et troublant de vérité pour la jeune femme. Elle est donc revenue, et revenue encore, jamais rassasiée des paroles de la pseudo voyante, toujours à poser les mêmes questions… Lorsqu’elle vint frapper à sa porte, elle la fit entrer et s’installer. “Dis-moi ma jolie, pourquoi venir à moi aujourd’hui ?”, le tutoiement était venu assez facilement entre les deux, de quoi la mettre un peu plus en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + Zuz'
Messages : 110 - Points : 703

Âge : trente ans
Métier : écrivain
Sujet: Re: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le Mar 13 Mar - 10:33 )
il y a peu encore, Camilla avait tout pour être heureuse. Depuis quelques mois, elle était avec un homme qu'elle aimait et avec qui elle se sentait bien. Son nouveau livre avançait et elle pensait pouvoir le finir assez rapidement. Puis il y avait eu ce test et cette grossesse surprise. Cette annonce qui venait foutre en l'air sa vie tranquille et paisible. Rafael et Cami auraient pu être heureux, mais la jeune femme avait entendu des mots impossible à oublier. Sans savoir que Cami était enceinte, il avait avoué à l'un de ses amis qu'il ne voulait pas d'autres enfants. S'en était suivi plusieurs jours terribles pour eux : d'abord des mots, puis la séparation, puis l'accident de Rafael, puis encore des mots et le mensonge de Cami. Elle avait tout perdu. Tout. Son copain. Le père de son enfant. La future famille qu'elle aurait pu former avec. Son envie d'écrire. Des jours et des jours qu'elle n'écrivait plus rien. Pas un mot. Des jours et des jours que les mots échangés avec Rafael tournaient en boucle. Des jours et des jours que son mensonge la hantait. Elle ne savait comment se sortir de tout ça. Elle ne savait comment résoudre ses problèmes. Elle voulait juste être heureuse. Sortir la tête de l'eau et préparer l'arrivée de son futur enfant. Il n'était coupable de rien et ne devait en rien subir les erreurs de Cami. Elle cherchait à tout prix à faire les bons choix, comme elle avait pensé les faire en mentant à Rafael, pour le libérer du poids qu'était cet enfant.

Alors, sur un coup de tête, elle avait décidé d'entrer dans ce cabinet pour la première fois, il y a quelques jours. Depuis, chaque jour, elle repassait, dépensant encore un peu plus ses économies pour les mêmes questions. C'était encore ce qu'elle avait fait aujourd'hui. Elle avait poussé une nouvelle fois la porte de ce cabinet et elle s'était installée. Comment pouvait-elle en être arrivée là ? Elle qui ne croyait pas en tout ça, qui était trop réaliste en temps normal pour croire en toutes ces bêtises, elle en était arrivée à boire les paroles de cette voyante. « Je n'y arrive pas... Pourquoi est-ce que je pense toujours à lui, malgré tout ce qui s'est passé ? J'aimerai tellement passer à autre chose, oublier Rafael... » Toujours la même chose. Toujours la même question concernant le père de son enfant. Elle l'aimait et il la hantait. Elle voulait juste l'oublier pour un jour refaire sa vie. Pourtant, ils étaient séparés depuis tellement peu de temps. Il était normal qu'elle ne l'oublie pas immédiatement. Mais c'était tellement douloureux de penser à lui qu'elle aurait aimé pouvoir l'oublier à l'instant. Alors, comme toujours, c'était ce qu'elle demandait à Daniela, allait-elle réussir à l'oublier pour un jour passer à autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Daniela Muñoz10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2619-dany-la-bonne-aventure- http://www.ciao-vecchio.com/t2648-danny-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-ciao-ciao
ID : jenkins, morgane
Faceclaim : Ursula Corbero (©jenkins)
Messages : 100 - Points : 141
Âge : Trente-trois ans
Métier : Voyante dans son propre cabinet sur le papier, arnaqueuse en tous genres à ses heures perdues.
Sujet: Re: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le Sam 24 Mar - 23:27 )


confession autour d'une boule de cristal ❞

La pauvre avait une mine épouvantable. De celles que l’on a lorsqu'on ne dort plus. Lorsqu’on se torture l’esprit de questions dont les réponses nous sont inconnues. Pourquoi s’infliger tant de peine alors que la vraie vie ne fait que commencer ? C’est fou ce pouvoir qu’ont les hommes sur les femmes. Danny en avait elle aussi fait les frais. Aimer trop fort et voir son monde s’écrouler. Peut-être qu’elle aussi se serait retrouvée face à une voyante à l’époque où rien n’allait. Une époque pas si lointaine d’ailleurs lorsque l’on regardait en arrière. Daniela comprenait dans un sens toutes ces personnes qui venaient la voir. Elles cherchaient simplement à avoir du réconfort. Elles avaient besoin qu’on leur dise de belles choses, qu’on leur assure un avenir meilleur. La jeune femme qui avait pris place devant elle n’était qu’une âme en peine de plus, un coeur fissuré qui demandait à être réparé. Pourquoi pensait-elle toujours à lui hein ? Pas besoin d’être une voyante pour le savoir. L’amour. C’est comme ça que ça s’appelle. Une maladie commune de nos jours et qui crée bien des ravages et vous ferez faire n’importe quoi. “Et tu l’oublieras… Tu l’oublieras le moment venu, mais pour l’instant ce n’est pas possible.”, elle lui tenait les mains d’un air réconfortant. “Je sais que c’est ce que tu penses souhaiter, ce que tu penses le mieux pour toi… mais au fond, tu sais bien que tu ne peux pas. Vois-tu, je sens que les prochains mois ne vont pas être faciles, ni de tout repos. Pourtant, tu ne seras pas seule et ce sont ces personnes qui t’aideront à te sentir mieux. Quelques brouilleurs m’empêchent d’avoir une vision bien nette des personnes qui t’entourent, mais ton sourire me paraît aussi clair que je te vois actuellement. Un événement très fort est sur le point de t’arriver et tu ne seras pas seule pour le surmonter.”, avant même qu’elle ne se soit confiée à elle sur la chose, Danny avait pris les devants, comme pour montrer la véracité de ses propos. La jeune femme était enceinte. Plusieurs de ses gestes, pourtant anodins, l’avaient trahie. Elle adorait ce genres de détails qui venait compliquer les choses. Toute cette tirade qu’elle lui avait servie, c’était du grand Daniela, un mélange d’improvisations et de choses qu’elle avait vu dans les films. Ca marchait presque à chaque fois. Être à la fois claire et pourtant évasive, laissant ainsi un large éventail de possibilités et d’interprétations. Elle était presque sûre que toute cette histoire était basée sur un coup de tête et qu’ils seraient un jour ou l’autre, de nouveau réunis. Mais s’il pouvait attendre encore quelques séances de plus pour revenir... ça arrangeait la jolie brune.


if you go, do let me know
:: Strongest tast, Loudest drop, Head is fille, The thought, unlocke. You'd be thirteen, I'd be thirty-five, Gone to find a place for us to hide.. Be together, but alone, as the need for it has grown. ::
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + Zuz'
Messages : 110 - Points : 703

Âge : trente ans
Métier : écrivain
Sujet: Re: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le Mer 28 Mar - 22:38 )
Camilla était perdue. Jamais elle n'aurait cru pouvoir mettre les pieds chez une voyante et pourtant, la voilà qu'elle le faisait et régulièrement en plus, depuis quelques jours. Ses questions ne trouvaient aucune réponse. Elle était incapable d'oublier, incapable de trouver comment se rassurer et se sentir mieux. Sa famille ne pouvait lui apporter que quelques mots rassurants, quelques conseils, mais c'était tout. Ils ne savaient évidemment pas de quoi demain serait fait, pourtant, c'était bien de ça dont Cami avait besoin. Elle avait besoin de réponses sur son avenir. Tout son monde venait de s'écrouler, en l'espace de quelques heures, elle avait tout perdu et elle ne savait pas comment se relever. Elle voulait être rassurée, elle voulait savoir qu'un jour elle allait être heureuse et oublier cet homme. Alors quoi de mieux pour connaître son avenir et être rassurée que d'aller voir une voyante ? Même si elle n'y avait jamais cru. Celle-ci était différente, peut-être plus intelligente que les autres ? Mais ça, elle ne s'en rendait pas compte. Daniela avait réussi à la convaincre. Elle la croyait et elle lui faisait confiance. Alors elle dépensait toutes ses économies dans ce cabinet, jour après jour.

Les mains dans celles de Daniela, elle écoutait attentivement sa réponse. Cami était à la fois rassurée, angoissée et surprise. Elle l'oubliera, ça, ça la rassurait, évidemment. Si elle aimait Rafael, elle ne voulait pourtant qu'une chose, passer à autre chose. Les prochains mois n'allaient pas être faciles, ça elle le savait et c'était un sujet qui l'angoissait. Avoir un enfant, seule et sans certitude de travailler et de gagner sa vie, ça, c'était angoissant. Les personnes qui allaient l'entourer était évidemment celles de sa famille. Camilla avait toujours été proche de toute sa famille. Ses parents étaient là, toujours pour elle. Ils l'avaient hébergé quelques jours et étaient prêts à tout pour l'aider à aller mieux. Sa soeur était là également. Elle avait déjà des enfants et était prête à l'aider à gérer tout ce qui arrivait. Il y avait également ses deux frères, à qui elle pouvait se confier et demander de l'aide. Entourée, ça, elle l'était. Mais dans toute cette tirade, ce qui avait le plus étonné Cami était ce que Dani avait deviné. Parce qu'elle ne lui avait rien dit, ça elle en était presque certaine. « Tu sais pour... » elle marquait une pause, toujours sous le coup de l'étonnement. « pour le bébé ? Mais comment ? » Pour Cami, ça ne confirmait qu'une chose : ce que disait Daniela ne pouvait être que vrai. « C'est bête comme question, je suis désolée, c'est ton métier de savoir. » Se répondit-elle, elle-même. « Rafael est le père, mais il ne sait pas pour le bébé... » Enfin, il le sait, mais il croit qu'elle a avorté sauf qu'elle ne voulait pas raconter toute l'histoire. Si elle pense que ce mensonge est la bonne décision, elle n'en est pas fière pour autant. « Mon enfant sera heureux ? Je veux dire, même sans son père, il pourra être heureux ? » Ça lui faisait tellement peur, même si elle avait le temps d'y penser. « J'ai tellement envie d'avoir cet enfant, mais j'ai tellement peur aussi... » se confia-t-elle. « Et Rafael ne découvrira pas la vérité ? » S'inquiétait-elle soudainement. « Dis moi que non, il ne faut pas qu'il découvre pour le bébé... » Son regard était désormais plus inquiet qu'autre chose. S'il découvrait qu'elle avait gardé l'enfant et qu'elle lui avait menti, comprendrait-il ? « Daniela, tu as des enfants ? » Ce n'était pas vraiment le genre de questions qu'elle devait poser, mais elle se demandait quand même. Peut-être pourrait-elle mieux la comprendre dans ce cas. « Je suis indiscrète, désolée. » Comme d'habitude Cami était bavarde, elle parlait toujours beaucoup et être face à quelqu'un qui devait répondre à ses questions et calmer ses inquiétudes, ça ne faisait qu'empirer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Daniela Muñoz10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2619-dany-la-bonne-aventure- http://www.ciao-vecchio.com/t2648-danny-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-ciao-ciao
ID : jenkins, morgane
Faceclaim : Ursula Corbero (©jenkins)
Messages : 100 - Points : 141
Âge : Trente-trois ans
Métier : Voyante dans son propre cabinet sur le papier, arnaqueuse en tous genres à ses heures perdues.
Sujet: Re: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le Lun 9 Avr - 17:37 )


confession autour d'une boule de cristal ❞

Les faibles doutes qui pouvaient encore résider en elle au sujet de la grossesse de la jeune femme partirent en fumée lorsque d’elle-même, elle lui confirma son hypothèse. Elle fut surprise par la déduction de Daniela, ou plutôt par ce qu’elle pensait être son don de voyance, car elle buta légèrement sur le sujet, ses yeux surpris, sa bouche légèrement entrouverte. Elle venait de réaliser un pas de plus vers la confiance déjà bien acquise de la jeune femme. Elle lui sourit, “Ce n’est rien, je peux comprendre que ça fasse bizarre sur le coup, c’est un peu comme si je m’immiscais dans ta vie d’une certaine manière.”, et pour cause c’était un peu le cas si on partait du principe qu’elle avait fait sa veille préalable sur la jeune femme. Tout était bon à prendre pour en savoir plus sur ses clients et garder des propos cohérents. Bien sûr que son Rafael était le père, qui d’autre ? Là encore il ne fallait pas être devin pour le savoir. Elle avait l’air d’être follement amoureuse de lui et ne semblait pas être du genre infidèle, alors à supposer qu’ils étaient ensemble depuis un moment, c’était forcément lui qui avait participé à l’arrivée du petit habitant sous son nombril. Son enfant serait-il heureux ? Bien que perdue, Danny était persuadée qu’elle ne ferait pas une mauvaise mère. Si déjà elle s’inquiétait pour son futur avant même qu’il ne naisse, c’est qu’elle lui apporterait tout l’amour du monde et qu’elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour qu’il soit bien et heureux. Même seule, on arrive toujours en s’en sortir. Et puis rien ne disait que Rafael ne réapparaîtrait pas entre temps, bien que cette idée avait l’air d’être bannie par Camilla. “Ce que je peux te dire avec certitude, c’est que tu seras une bonne mère. Tu donneras à cet enfant tout l’amour dont il aura besoin et il sera très bien élevé. L’absence de son père sera comblée bien assez vite pour qu’il s’en rende compte. Fais-moi confiance.”, elle ne pouvait rien dire avec certitude, elle ne faisait que supposer… Peut-être que ce vide sera comblé par Rafael lui-même, peut-être que Cami aura retrouvé quelqu’un… En tout cas elle était sûre qu’elle ne finirait pas seule avec son enfant. On ne laisse pas une jolie jeune femme comme elle élever son gosse toute seule. “Par contre…” elle marqua une courte pause, “Pour ce qui est du fait que Rafael ne découvre pas l’existence de l’enfant… J’aimerais te dire non, mais je n’ai pas envie de te mentir.”, tout finit par se savoir un jour ou l’autre. Daniela le sait bien. Elle a d’ailleurs cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête et a peur qu’un jour la famille de son ex-fiancé découvre que c’est elle qui l’a balancé. Ou pire, que lui le découvre. Dans un frisson elle poursuivit, “Il le saura… Je ne peux pas te donner de date précise, mais il va le savoir…”, elle affichait une mine désolée. La question suivante lui fit l’effet d’un coup de poing dans le ventre, lui rappelant que ses ovaires n’étaient plus si neufs et que si elle voulait avoir un enfant en bonne santé, il faudrait s’y coller bientôt. “Non, je… Je n’ai pas d’enfants. Pas pour le moment en tout cas. Je n’ai pas encore trouver la bonne personne.”, si elle la trouvait un jour.


if you go, do let me know
:: Strongest tast, Loudest drop, Head is fille, The thought, unlocke. You'd be thirteen, I'd be thirty-five, Gone to find a place for us to hide.. Be together, but alone, as the need for it has grown. ::
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (r) + confession autour d'une boule de cristal ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (r) + confession autour d'une boule de cristal -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli