Revenir en haut
Aller en bas


 

- TFPC.COM | Une mission électrifiante -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 10 - Points : 73
Âge : X
Sujet: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Ven 9 Mar - 21:51 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello

Bonjour chers employés de TFPC.com,

Ce message vous est envoyé pour vous annoncer votre première mission de groupe. Eh oui ! La compagnie commence à se faire un nom et puisque raconter des bobards est une mode, notre clientèle s'agrandit rapidement. Ci-dessous, vous retrouverez les informations concernant cette nouvelle mission qui nous est assignées. Pour toute question, veuillez contacter Mlle Mennini.

Nom du client : Paolo Marchetti.
Situation : Prétendant avoir un diner d'affaire avec quelques associés pour aller voir son amante, M. Marchetti doit faire en sorte que sa femme reste à la maison. Cette dernière s'est invitée à ce diner et Paolo n'a pas eu le choix d'accepter, puisqu'elle se plaignait d'être une honte à ses yeux.
Solution proposée : Avant de partir pour le diner, couper l'électricité et aller sur le terrain en prétendant être une équipe d'électriciens. Gagner du temps, occuper la femme pour qu'elle ne se doute de rien, rétablir le courant et hop!, le tour est joué.
Rôle :
Mennini → En charge de l'opération.
Felici → Électricien, doit couper le courant pour ensuite le rétablir.
Di Mezzio → Électricienne en formation, aider Bart.
Lucci → Électricien, doit distraire la femme
La Blonde → Non-disponible.

Problématique : Bart se trompe et met en panne la rue complète, sans le savoir. Pendant l'exécution de la mission, une vraie équipe d'électricien arrive. Et de là, we go with the flow. Bon jeu !

Ordre de passage : 1. @Floriana Mennini ; 2. @Bartolomeo Felici ; 3. @Sofia Di Mezzio ; 4. @Donatello Lucci

idée & codage : Donatello Lucci.
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://www.ciao-vecchio.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar Class Whore | gif Doriana : mrs chaplin | Gif sign : mrs chaplin
Multi-comptes : Roberto Khalil & Valente Paludi & Giulietta Vitelli
Messages : 564 - Points : 733

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Ven 9 Mar - 21:55 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello

Après plus d’une semaine de préparation, c’est le grand jour. Notre plan est bien établi et tout le monde sait ce qu’il a à faire. Nous avons étudié les moindres possibilités. Nous nous sommes adaptés et il est clair que je pars confiante. Surtout que la blonde n’est pas de la partie à cause de sa vilaine grippe. J’aime bien cette fille, mais elle serait capable de faire réchauffer ses haricots en mettant la conserve directement dans le micro-onde. L’opération étant un peu plus technique cette fois-ci, je n’avais pas envie qu’elle plonge Naples dans le noir le plus total. Alors lorsqu’elle m’a appelé en début de semaine pour m’avertir, avec sa voix de Robert, qu’elle était souffrance, j’ai été soulagée, je l’avoue. Bartolomeo a fait ses recherches pour trafiquer les boitiers sur les panneaux électriques. Il sait à présent comment couper le courant d’une maison du quartier. Sofia a géré pour trouver des uniformes d’une compagnie d’agent technique spécialisé dans l’électricité. Et comme elle fait toujours les choses bien, aucun n’est à la mauvaise taille et les badges font plus vrai que nature. Donatello a été chargé d’aller récupérer la fourgonnette que j’ai loué. Nous y avons placé un sticker avec le logo approprié, prenant soin de s’aider d’image trouvé sur google pour respecter l’espacement. Nous avons été très méticuleux et je suis fière de notre travail. Maintenant, il faut absolument que cela continue dans ce sens
Notre contrat est important. Paolo Marchetti est un homme qui a de l’argent. La facture est devenue conséquente vu le travail qu’il nous demande de fournir. Ce sont nos idées, mais c’est son choix d’avoir accepté. Si on se loupe, en plus de ne pas être payé, nous aurons une très mauvaise publicité. En réalité, chaque mission est d’une importance cruciale, car si le client est mécontent, si sa couverture est foutue, il est libre de nous dénoncer. En fait, il y a bien une clause dans le contrat qui leur interdit, en cas d’échec, de parler publiquement de l’entreprise, mais on sait que certains pensent que les clauses sont faites pour être transgressées. Et une fois fait, il n’y aura pas de retour possible. Alors nous n’avons donc qu’une option : réussir.
« Bon, tout est prêt ! » Je lance à l’équipe autour de la table. Nous avons déjà vêtu nos uniformes. Je regarde ma montre et observe l’horloge de la pièce, elles sont raccords. « Il est 16h20. Première étape, aller jusqu’au boitier de la rue et désactiver l’électricité. C’est bon pour toi Bartolomeo ? » Je l’observe un instant en attendant la réponse. Puis je jette un regard à Donatello : « Toi, tu nous y conduis.  Le GPS est déjà activé. Sofia, Bartolomeo et moi, on restera à l’arrière. Moins on nous verra, mieux se sera. Compris ? » Nouvelle attente de réponse. Après quoi, je finis par conclure : « Allez, en route ! »
Nous voilà partie dans les rues de Naples, nous dirigeant vers le quartier de Posillipo. Nous sommes trois à l’arrière, caché à la vue de tous. Ce n’est pas très confortable. Encore moins lorsque Donatello s’amuse à prendre des virages comme s’il concourait pour un Rallye. J’ai atterri trois fois sur mes employés. Je suis sûre que ça l’amuse. Parce que l’arrière du fourgon n’est autre qu’un espace vide sans siège, difficile de trouver une prise pour ne pas baller dans tous les sens. Nous nous arrêtons enfin : « A toi de jouer Bartoleméo. On compte sur toi ! Aussitôt fait, tu remontes direct dans le fourgon ! » J’ai confiance en lui. Je sais qu’il a bien étudié et qu’il saura faire ce qu’il faut. Ce que je n’ai pas prévu, c’est que les boitiers de ce quartier ont été remplacé pour un nouveau modèle, légèrement différent de celui trouvable sur le net. Mais ça, je ne le saurai pas avant que mon geek ne décide à m’en parler. Après ça, nous allons devoir patienter une heure avant de nous pointer chez le client. Mais j’ai ramené un jeu de carte. On n’est pas prêt de s’ennuyer.  



à @Bartolomeo Felici


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Bartolomeo FeliciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2625-bartolomeo-pixels-et-basilic http://www.ciao-vecchio.com/t2644-bartolomeo-si-tu-ne-m-aimes-pas-je-t-aime-assez-pour-deux
ID : miscellanées
Faceclaim : Jeremy Allen White © avengedinchains
Messages : 48 - Points : 55
Âge : 29 ans
Métier : développeur chez tefaispaschoper.com
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Mar 13 Mar - 22:13 )
Certes, j'ai un peu râlé. C'est généralement ce qu'il se passe, lorsqu'on me demande de quitter ma confortable chaise de bureau et mon écran ultra haute définition. Je râle. Mais ça ne dure jamais, car il y a un remède magique à ma bougonnerie : les réunions au QG, en mode « sommet d'État ». Il faut avouer que Floriana savait y faire, pour faire croire à tout ses employés que l'avenir de la boîte était en jeu à chaque mission. Peut-être l'était-il vraiment.

Qu'importe. Je connais mon rôle parfaitement. J'ai traîné sur les forums d'électriciens, me suis procuré les manuels d'utilisation des compteurs de la ville, j'ai même touché deux mots à Sergio, le vieil électricien du quartier de mes parents, lorsque je l'ai croisé la semaine passée. Il est gentil, Sergio, mais son haleine est reconnue pour ne pas sentir la rose. Mais même ça, je l'avais fait. Pour la mission. « Je serais capable de te couper l'électricité des toilettes du palais du Quirinal si tu me le demandais, boss ! Et même uniquement celles du deuxième étage s'il le fallait », j'affirme à Floriana avec un sourire en coin, lorsqu'elle s'assura que tout était prêt, lors du récap.

La camionnette est parfaite, tout est parfait. Même la conduite de Donatello, qui me fait bien pouffer de rire, lorsque Floriana et Sofia valdinguent comme des quilles. Moi j'ai un peu moins de mal à tenir en place, lesté sans doute par le kilo de gnocchis que je me suis enfilé ce midi. Mais fini de rire, place à la mission. « A toi de jouer Bartolomeo. On compte sur toi ! Aussitôt fait, tu remontes direct dans le fourgon ! » Oulah oulah, on se calme, je pense très fort. Je passe mes mains sur ma combinaison pour la défroisser, histoire de me donner un peu d'assurance. Puis je me saisis de ma caisse à outils, et me dirige d'un pas assuré vers le compteur en question. La salle de bain des Marchetti est allumée, au moins, j'aurai le résultat de son méfait directement. J'inspire un grand coup en inspectant le compteur. Quelque chose me semble différent. Mais un compteur électrique vu sur une notice ou une maquette, c'est forcément différent d'un compteur électrique réel. Me remémorant ce que j'ai appris, j'ouvre le compteur avec méthode, débranche ce qui devait être débranché et serre les fesses... avant de me rendre compte que la maison des Marchetti est désormais plongée dans une obscurité totale.

Je me remets à respirer et me dépêche de refermer le compteur avant de revenir à la camionnette. « Les vautours ne voient plus le jour, lâché-je en reprenant mon souffle, tout en refermant la porte de la camionnette. Je m'affale à côté de Sofia. Pardon, mais toute mission secrète a son message codé. » Et sa part de ratés, aussi. Ce dont je n'ai pas encore conscience, comme je n'ai pas remarqué qu'absolument toutes les maisons de la rue sont plongées dans le noir.

à @Sofia Di Mezzio


Dernière édition par Bartolomeo Felici le Lun 2 Avr - 18:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sofia Di Mezzio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2570-shut-up-and-let-me-go-s http://www.ciao-vecchio.com/t2585-come-back-to-come-back-to-dance-with-me-sofia
ID : M.
Faceclaim : Holland Roden; avatar @lolitaes
Je suis absent-e : présence réduite
Messages : 86 - Points : 224

Âge : Vient de souffler ses trente bougies
Métier : Employée de TeFaisPasChoper.com (distributeur d'alibis). C'est l'intello du groupe.
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Mer 14 Mar - 21:08 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello


Ca y est, c’est le grand jour ! Tout est prêt. Bon pour ma part, je n’avais pas grand chose à faire : je me suis faite aidée par mon frère pour qu’il nous prête des uniformes gris foncé; il est toujours dans des coups fourrés de ce genre, c’est pas grande chose pour lui. Bon le seul hic, c’est que j’ai l’air ridicule dans cet accoutrement, avec mes cheveux relevés dans un chignon serré. C’est pas le top mais j’espère au moins faire illusion. Mon rôle est très clair : je dois juste assister Bart’ (enfin prétendre parce que je n’ai vraiment pas la capacité si on me demande de jouer avec les fils… bref croisons les doigts). Je souffle un bon coup avant de prendre la route avec mes camarades; ils ont tous l’air hyper serein, sûr d’eux, du coup je reste avec la tête haute mais je n’en mène pas large. A l’intérieur, je flippe à mort. Surtout quant Donatello gare la voiture dans la rue de notre client…

L’heure de vérité, on attend à présent que Bart passe à l’action. Les minutes défilent et me paraissent  être des heures. « C’est normal que ce soit aussi long ? » Je me tourne vers Floriana, restée à l’arrière avec moi. Tellement stressée, je ne peux m’empêcher de pousser la petite vitre teintée pour regarder ce qu’il se passait dehors; au moment précis où Bartolomeo remonte dans le fourgon, plutôt fier de lui. Sa petite remarque me fait beaucoup rire ! Je regarde à tour de rôle, Floriana qui semble aux anges, et Bartolomeo qui l’est à coup sûr. « Bon c’est une bonne chose de faite ! Bravo Bart' » Je m’empare du jeu de carte que Floriana a ramené pour l’attente; elle a vraiment pensé à chaque petit détail. « Bon si je comprends bien, c’est l’heure d’attendre ?! » Demandai-je même si je savais pertinemment la réponse…



à @Donatello Lucci


If I had a highway, I would run for the hills. If you could find a dry way, I'd forever be still © signature by anaëlle.
happiness is hiding behind you
Revenir en haut Aller en bas
Donatello LucciToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1841-donatello-o-i-m-a-mothe http://www.ciao-vecchio.com/t1845-donatello-o-it-s-unhinged-it-s-just-like-me
ID : mrs. chaplin
Faceclaim : armie hammer + ava by djobaby, gifs and sign by mrs. chaplin
Je suis absent-e : présence réduite jusqu'à fin avril (fin de session)
Multi-comptes : Vincenzo & Frederico
Messages : 1209 - Points : 738

Âge : trente-trois ans d'expérience de vie, vingt-et-un an d'âge mental.
Métier : mythomane qui aide d'autres mythomane à s'en sortir. employé de TFPC.com.
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Mar 20 Mar - 2:45 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello

ENFIN, un truc intéressant à faire au boulot ! Pas que ce ne l’est pas habituellement, mais passer de faux appels et écrire de fausses lettres, ça devient long. Je dois bouger. Contrairement à Bart, rester assis devant un écran, je ne peux pas. Et puisqu’on n’apprécie pas toujours quand j’ouvre la bouche, je dois faire quelques efforts et rester concentrer sur mon travailler. Je me tourne les pouces plus qu’autre chose, mais chut. Pour le plan, Bart est celui qui a la tâche importante et sûrement le seul capable de l’accomplir. J’ai confiance en les autres, mais il semble être le plus apte à comprendre. Lorsqu’il dit pouvoir couper l’électricité des chiottes du palais, je le crois. Il est confiant, c’est rassurant. Personnellement, je m’en fous un peu s’il rate son coup, mais je sais que Floriana, elle va le prendre autrement. J’ai déjà failli faire planter un plan une fois, ce n’était pas beau à voir. Au plus grand malheur de mes collègues, je suis le chauffeur de service. Je conduis très bien, là n’est pas le problème. Sauf que j’aime bien me la jouer Vin Diesel et m’imaginer être dans le nouveau Fast & Furious. On est tout de même en mission, je ne fais pas les choses à moitié ! Dans le rétroviseur, j’ai quelques aperçus de mes chers compagnons de mission valsant à l’arrière. Je réprime un rire pour rester innocent. Oupsie.

Je me stationne à quelques maisons de celle du client afin de garder une certaine subtilité. Floriana donne le « go » à notre cher électricien professionnel. Pendant ce temps, je décide d’aller rejoindre les filles derrière pour éviter de me faire chier à l’avant. Après un moment d’attente, Sofia demande si c’est normal. « On parle de Bart quand même. » Puis, bon, faut lui laisser sa chance. C’est sa première tentative. Avant qu’on puisse s’imaginer le pire, il est de retour avec un message codé qui m’échappe un rire. « Yas ! » Je lui fais un high five, fier de lui. À la question de Sofia, dont la réponse est évidente, je préfère donner une réponse stupide. Elle semble si nerveuse, il est impossible pour moi de ne pas la taquiner. « Bah non. C’est à ton tour. » Je reste sérieux, tentant de la berner. « Tu dois te faire passer pour la voisine et demander s’ils ont manqué d’électricité, eux aussi. » Mais bon, je n’arrive pas à me retenir plus longtemps, un sourire joueur se glisse sur mes lèvres signalant ma blague. Ça ne fait rire que moi, mais bon. C’est drôle quand même. Une quinze de minutes plus tard, j’avance la fourgonnette jusqu’à devant la maison des Marchetti. Je viens ensuite ouvre les portes arrières pour en faire sortir mes collègues. Avant de s’aventurer sur le terrain, deux jolies demoiselles faisant leur jogging passent près de nous et mon regard vient tout de suite loucher sur elles. « Bart ! » Je lui donne un coup sur l’épaule pour l’inciter à faire de même. Ces dernières nous regardent et je viens les saluer de mon plus beau sourire. « Belle journée ! » Et beaux culs. Elles nous sourient tout en continuant leur route. « Je viens de trouver mon nouveau spot de jogging. » dis-je d’un ton amusé à mon ami. BON ! Concentration Donny. T’es là pour bosser, pas draguer.




à @Floriana Mennini


HOLD ON TO ME
cause i'm a little unsteady
i never feel like this, i’m used to emptiness in my heart and in my arms. you’re not what i'm used to, you keep me guessing with things that you do.
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://www.ciao-vecchio.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar Class Whore | gif Doriana : mrs chaplin | Gif sign : mrs chaplin
Multi-comptes : Roberto Khalil & Valente Paludi & Giulietta Vitelli
Messages : 564 - Points : 733

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Dim 1 Avr - 21:42 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello

Je sais que mes employés attendent ce moment-là avec impatience. Jouer un rôle leurs plait. Je peux les comprendre, j’aime bien moi aussi. Je campe un nouveau personnage et y met parfois toute mon âme selon la cause. Là, j’y vais tranquillement. Ce n’est pas le rôle du siècle. Il suffit de retenir une femme pour éviter qu’elle ne prenne la mauvaise décision de rejoindre son mari à sa soirée, soit disant professionnelle. L’infidélité, nous en avons de nombreux cas. Si à une époque cela me rebutait totalement, j’ai appris qu’il y avait des situations plus complexe qu’il n’y paraisse. Monsieur Marchetti est par exemple un homme qui n’aime plus sa femme, la réciproque est réelle, mais elle reste avec lui pour son argent. Il se sent enfermé, incarcéré par une épouse qui n’attend qu’un mauvais pas pour démarrer une procédure de divorce, pour toucher une grosse partie de sa fortune. Alors qui est la personne la plus à blâmer ? Dans le fourgon, nous sommes ballotés dans tous les sens, à cause de la conduite brutale de Donatello. Je bougonne, à chaque fois qu’il m’envoie valser. Une fois arrivée à bon port, c’est le soulagement. Bartoloméo fait son affaire. Sofia s’inquiète et j’avoue qu’elle me contamine avec son stress. Mais notre geek est de retour avec une réplique bizarre. Je fronce les sourcils. Il parle de message codé. Je crois qu’il prend son rôle un peu trop au sérieux. J’espère qu’il ne va pas en faire trop devant la femme de notre client. La rousse le félicite et je la suis : « Bien joué. » Le jeu de carte sortie, il est temps d’attendre que monsieur Marchetti quitte la demeure. Donatello taquine Sofia, comme à son habitude. Je lui lance un regard blasé. La rouquine n’est pas la plus à l’aise d’entre nous pour ce type de mission, il ne sert à rien d’en rajouter. « L’écoute pas, c’est bien ça ! » Je réponds à Sofia. « Ça ne devrait pas être très long. Belotte ou trouduc ? » Je lance en observant le jeu de carte, puis m’autorise : « Quoi que trouduc, on n’a pas besoin de chercher trop loin. ». Je regarde Donatello et Bartoloméo tour à tour et leur lance un sourire amusé. « Je plaisante ! ». Nous entamons une partie, puis une seconde et finalement, nous avons le signale pour commencer les choses sérieuses. Il n’aura fallu attendre qu’un quart d’heure avant que l’homme ne quitte la maison. Donatello se replace derrière le volant et nous approche de la demeure. Il ouvre les portes arrière du véhicule pour nous laisser sortir. Il invite Bartoloméo à reluquer des joggeuses. Je lance un nouveau regard blasé à Sofia et soupir. Je lui lance : « Finalement, je retire ce que j’ai dit, je ne plaisantais pas pour les trouduc ». Je lève les yeux au ciel, puis observe la demeure. « Bon les gars. Un peu de sérieux. La mission, surveiller madame Marchetti et l’empêcher de découvrir le pot aux roses. Alors rester sur vos gardes et éviter de loucher sur deux joggeuses qui ont fait perdre un certain ticket. » Cette dernière phrase est pour Donatello. Si personne ne savait dans la boite, cette remarque serait passée inaperçue… Mais tout le monde sait qui couche avec qui…Surtout lorsqu’il y en a que deux sur les cinq de l’équipe qui se permettent ce genre d’activité. Je suis en route vers la porte, accompagnée de toute ma crique. Je sonne et patiente quelques instants. C’est une jolie jeune femme qui nous ouvre. Du type, femme de footballeur. Elle sait qu’elle reste chez elle pour ce soir, mais elle est maquillée et habillée comme si elle se rendait à une soirée huppée. Deux possibilités : soit elle avait pour projet de suivre son mari, soit elle ne quitte jamais ses superficialités. J’opte pour la seconde option. Je me présente rapidement, insistant sur le fait que nous n’en avons pas pour longtemps. C’est bien sur un mensonge, mais elle n’est pas censée le savoir. Je lui demande où est le compteur. Elle s‘étonne que nous soyons aussi nombreux pour une simple panne. Je lui indique que nous sommes en sureffectif actuellement et que ça nous aide à améliorer notre efficacité. Si elle savait. Elle nous amène dans son sous- sol, devant le panneau. Après nous l’avoir présentée élégamment comme une speakerine qu’on voit au Juste Prix, elle prend congée : « Je vous laisse régler ça, j’ai quelque chose à faire en haut. » nous dit-elle. Je la vois remonter les escaliers. Il est hors de question de la laisser seule : « Donatello, monte avec elle pour la surveiller. » Après que ce dernier s’est éloigné, je murmure au deuxième garçon de la bande.  « Bartoloméo, monte surveiller Donatello. » Je jette un œil à Sofia, et perplexe, je lui demande : « Tu crois que je dois t’envoyer surveiller Bartoloméo pendant qu’il surveille Donatello ? » Je sais, c’est un peu de la paranoïa, mais lorsque je dis aux grands blonds de surveiller cette femme, je l’imagine trouver un moyen de l’occuper qui ne me plait pas des masses. Ça serait déplacé, mais les hommes et leurs tentations. Je ne veux pas de ça, même si ça serait une manière comme une autre de l’occuper. Cependant si cela se produisait, j’aurai l’impression d’être une proxénète. Non, non, ca n’a rien à voir avec la jalousie.


à @Bartolomeo Felici


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Bartolomeo FeliciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2625-bartolomeo-pixels-et-basilic http://www.ciao-vecchio.com/t2644-bartolomeo-si-tu-ne-m-aimes-pas-je-t-aime-assez-pour-deux
ID : miscellanées
Faceclaim : Jeremy Allen White © avengedinchains
Messages : 48 - Points : 55
Âge : 29 ans
Métier : développeur chez tefaispaschoper.com
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Mar 3 Avr - 21:55 )
Bien sûr, que nous étions des trouducs. Mais je n'en ratais pas une lorsqu'il était question de suivre Donatello dans ses délires, solidarité masculine oblige. Et surtout, les regards exaspérés de Floriana et Sofia valaient toujours de l'or. Alors je souris aux joggueuses lorsque Donny me le demande, secouant la tête d'un air faussement las lorsqu'il me dit qu'il a trouvé son nouveau coin préféré. La boss est là pour nous remettre les pendules à l'heure, alors je reprends mon air le plus sérieux. Flo sonne, madame Marchetti nous montre la voie, tout se déroule comme sur des roulettes.

Je regarde Donatello s'éloigner en suivant les indications de Floriana... Avant de me faire donner des ordres à mon tour. Je marmonne un « oui, chef » trop enthousiaste pour paraître honnête, et file sur la piste de Donny et madame Marchetti. C'est fou, comme la boss n'est pas capable de le laisser seul avec quiconque durant les missions. Mais c'est elle qui gère, elle sait comment mener ses affaires. Je monte rejoindre Donny. « Je ne savais pas que ton style, c'était les banlieusardes qui faisaient leur jogging dans les quartiers chics... mais celle-ci devrait te plaire, alors », je lui chuchote pour me moquer de lui. Madame Marchetti se retourne alors. Elle ne peut pas m'avoir entendu, mais je lui sors mon plus beau sourire. « Nos... nos collègues inspectent le panneau. Les femmes sont toujours plus intelligentes pour détecter les problèmes », je lui affirme d'un ton sérieux.  « Et pour en trouver là où il n'y en a pas », je pense très fort. Si ma mère avait été là, elle aurait eu honte de moi. Mais j'avais en tête que tous les électriciens étaient un peu beauf, alors il fallait que je colle au personnage. Surtout en binôme avec Donatello, l'occasion était trop belle pour se priver.

à @Sofia Di Mezzio
Revenir en haut Aller en bas
Sofia Di Mezzio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2570-shut-up-and-let-me-go-s http://www.ciao-vecchio.com/t2585-come-back-to-come-back-to-dance-with-me-sofia
ID : M.
Faceclaim : Holland Roden; avatar @lolitaes
Je suis absent-e : présence réduite
Messages : 86 - Points : 224

Âge : Vient de souffler ses trente bougies
Métier : Employée de TeFaisPasChoper.com (distributeur d'alibis). C'est l'intello du groupe.
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le Mar 10 Avr - 17:12 )


une mission électrifiante
floriana, bartolomeo, sofia & donatello


Des fois, je me demande vraiment si ce boulot est fait pour moi. Ils s’en sortent tous tellement biens; ils sont hyper à l’aise, comme s’ils faisaient ça depuis toujours… Moi j’ai l’impression d’être ridicule; ou en tout cas, que chaque mission va m’exploser en pleine face et que je vais perdre toute crédibilité. J’essaye de ne rien laisser paraître, je fais de mon mieux entourée de mes collègues qui sont eux comme des poissons dans l’eau. Et Donatello tient à en rajouter une couche, en me faisait croire que c’est à mon tour de jouer, que je dois aller parler à la voisine; mais j’ai appris mon rôle par coeur et je sais tout de suite qu’il se joue de moi. Il m’a presque eu au début, je me venge rapidement en tapant son bras. Même s’il crie, je me doute que ça ne lui a pas fait bien mal. Je suis plutôt contente de voir Floriana de mon côté; elle n’hésite pas à taquiner les garçons lorsqu’elle nous demande à quel jeu on doit jouer pour passer le temps. C’est une bonne idée de jouer, ça me permettra peut-être d’éviter de penser à la mission qui nous attend. Je prends à coeur toutes les missions, je suis entière, j’ai à coeur de mener à bien ce que l’on me demande. On pourrait croire que je joue ma vie là, c’est ridicule mais c’est ainsi !

Nous avons que 15 minutes de répit avant d’enclencher la deuxième partie du plan, suite au départ du mari Marchetti. Je me sens un peu mieux que tout à l’heure, la pression semble pour le moment s’être dissipée, sûrement aidée par les regards taquins de mes deux collègues masculins lorsque leur route croise celle de deux jolies joggeuses ! « Faibles hommes… » Je murmure pour moi-même, amusée par la remise à l’ordre de Floriana qui suit. Il faut rester sérieux, elle a bien raison de mettre les points sur les i, à moins que ce soit la remarque de Don’ qui la pousse à remettre les choses dans l’ordre. Quelques minutes plus tard, nous sommes parvenus à rentrer dans la maison des Marchettis et nous faisons face au panneau électrique dans le sous-sol. Tout se passe très vite, Don’ et Bart’ suivent la femme à l’étage et je me demande bien comment ils vont faire pour l’occuper. Ils vont se débrouiller, ça ne fait aucun doute. « Hum… c’est une bonne question, on ne sait jamais avec ces deux-là; ils pourraient tout faire foirer ! » Je tiens le regard de ma patronne, essayant de savoir s’il faut vraiment que j’y aille ou si c’est bon. « Roh la la, j’ai compris, je vais monter… » Je me doute qu’elle s’inquiète surtout des actes de Don’, je soupire en commençant à remonter l’escalier. « T’aurais dû assigner Don’ au van si tu… Oops ! » Je m’arrête net, quelqu’un vient de frapper à la porte d’entrée. J’espère que ce n’est pas le mari qui a oublié ses clés ou quelque du genre…



à @Donatello Lucci


If I had a highway, I would run for the hills. If you could find a dry way, I'd forever be still © signature by anaëlle.
happiness is hiding behind you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: TFPC.COM | Une mission électrifiante ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- TFPC.COM | Une mission électrifiante -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo