Revenir en haut
Aller en bas


 

- Discussion sauvetage I Oriana -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leila Mancini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2785-leila-princesse-basculant-du-c http://www.ciao-vecchio.com/t2797-leila-que-la-force-soit-avec-toi
ID : Mary
Faceclaim : Alicia Vikander + ©Lolita Lempicka (avatar), soulmates (signature), Ealitya et tumblr (gif)
Multi-comptes : Lana la fleur bleue & Lucy la sportive
Messages : 139 - Points : 362

Âge : 29 ans
Métier : Enseignante en primaire récemment virée
Sujet: Discussion sauvetage I Oriana ( le Jeu 22 Mar - 21:31 )
« Tu devrais peut-être sortir aujourd’hui, tu ne penses pas ? Aller chercher du boulot ou un truc du genre. » Le regard noir de Leila se lève magazine à scandale pour se poser sur le visage de son compagnon. Francesco tente de lui lancer un sourire, pour apaiser la colère qui gronde déjà chez sa petite-amie, mais il sait que c’est bien évidemment peine perdue. « Non. » Mais Leila décide de faire profil bas pour une fois, lassée de leurs disputes quotidiennes dont elle est pourtant la principale instigatrice. Prenant ça pour une ouverture, Francesco décide alors de s’enfoncer dans la brèche. « Mon père pourrait te trouver du boulot dans l’entreprise si tu veux, tu sais. » Cette fois, ça en est trop. Leila veut bien faire des efforts, éviter de lui sauter à la gorge à chaque fois qu’il ouvre la bouche mais elle a l’impression qu’il le fait presque exprès parfois. Le fait est qu’elle n’a pas envie de trouver un autre boulot, et encore moins dans l’entreprise de son beau-père. Sa passion à elle, c’est l’enseignement, pas restée derrière un ordinateur toute la journée. Rien d’autre ne parviendra à lui convenir parfaitement et, à présent, elle sait qu’elle a tout gâché quant à la voie qu’elle s’était choisie. L’esclandre qu’elle a réalisé lors de son renvoi lui a fermé définitivement les portes de l’établissement. « Tu me fais chier, Francesco, t’as compris ? Tout le monde n’aspire pas à abandonner ses rêves pour un boulot bien rangé, bien payé et chiant à mourir. » L’abandon de sa future carrière d’enseignant pour un poste de dirigeant dans l’entreprise de son père de la part de Francesco a toujours eu du mal à passer chez Leila. Elle ne comprend pas, qu’on puisse abandonner un boulot qui nous passionne vraiment juste pour la paye. « Et c’est quoi tes rêves maintenant Leila ? Lire toute la journée tes journaux de merde en bouffant ta crème glacée ? » Francesco perd son sang froid qui lui est si habituel, satisfaisant presque Leila au passage. « Regardes-moi. » Lance-t-elle d’un ton condescendant avant de reporter son regard sur le dernier scandale en date de Lindsay Lohan. « T’sais quoi, tu as gagné, je me casse je vais prendre l’air. Et j’appelles Oriana pour lui demander de passer, peut-être qu’elle saura te faire revenir à la raison. » Leila n’a pas le temps de répondre quoi que ce soit que, déjà, la porte de leur appartement claque avec fracas. Et merde.

Elle n’a pas envie de la voir, Oriana. Non pas qu’elle ne l’apprécie pas mais ses rapports avec elle sont devenus compliqués avec le fil des années. Rencontrer pendant les études supérieures, c’est elle qui a suivi de près sa relation rocambolesque avec Dante. Elle aussi qui lui a conseillé de laisser tomber cette relation sans avenir pour donner une chance à Francesco. Elle encore qui l’avait invité chez elle, la fameuse nuit du drame. Tous les évènements de sa vie semblent reliés à cette amie si chère à son cœur mais qu’elle peine à présent à regarder dans les yeux. Elle sait très bien ce qu’elle va entendre, quand elle sera là. Qu’elle devrait faire en sorte de revenir à l’école, où elle bosse aussi en tant qu’institutrice. Qu’elle fera en sorte d’organiser un rendez-vous avec la directrice, tout autant de chose qui lui mettra l’espoir au cœur mais qui n’est absolument pas une bonne idée. Que pourrait-elle leur apporter de bien, à ces gamins, maintenant ? Elle ne ressemble plus à rien et n’a aucune envie de s’en sortir. Alors, plutôt que de ranger l’appartement en bazar, plutôt que de passer un peigne dans ses cheveux emmêlés, Leila ne bouge pas d’un pouce et continue de lire son magasine, puis un autre… Elle est juste fatiguée de se battre, fatiguée de vouloir paraître quelqu’un d’autre. Au bout d’une petite heure passée à lézarder, la jeune femme entend finalement la sonnerie de la porte, ultime gong pour la prévenir de son futur sermon. Elle se lève alors et se dirige vers l’entrée en traînant la patte. « Salut. » Lâche-t-elle d’une voix morne en se mettant sur le côté pour lui laisser le champ libre. « T’étais pas obligée de venir, tu sais. » Voilà qui est très accueillant. Mais c’est comme ça, Leila a décidé de ne faire aucun effort.


Dante & Leila

A faire vieillir, à faire blanchir la nuit. A faire brûler la lumière jusqu'au jour, à la passion et jusqu'à la folie, je vais t'aimer, je vais t'aimer d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Discussion sauvetage I Oriana -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences