Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] A la rescousse I Dante -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Leila Mancini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2785-leila-princesse-basculant-du-c http://www.ciao-vecchio.com/t2797-leila-que-la-force-soit-avec-toi
ID : Mary
Faceclaim : Alicia Vikander + ©Hallows (avatar), soulmates (signature), Ealitya et tumblr (gif)
Multi-comptes : Lana Giacccomo
Messages : 211 - Points : 592

Âge : 30 ans (9 juin 1988)
Métier : Enseignante en primaire récemment virée
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le Mar 10 Avr 2018 - 11:57 )
A quoi rime ces reproches, son attitude ? C’est comme demander à Leila à quoi rime sa vie tout court : elle n’en sait fichtre rien. Perdue dans des abysses dont elle ne semble pas pouvoir se défaire, l’Italienne a l’impression de couler sans cesse depuis des mois. Elle se déteste, déteste Francesco, Dante, déteste tout le monde… Elle n’arrive juste pas à supporter que sa vie ait pu voler en éclat d’un seul coup, brutalement. Certes, tout était loin d’être parfait avant, bien au contraire, mais à présent Leila n’arrive pas à continuer à faire comme si de rien n’était alors que d’autres n’en ont plus cette possibilité. Alors elle s’en prend à tout le monde, y compris à lui. C’est aussi simple que ça. « Parce que même si je le sais, ça ne m’empêche pas de le vouloir, tu comprends ! » Et bien sûr qu’elle sait que c’est illogique, impossible à tenir mais… c’est comme ça. Elle est pourtant tellement compliquée qu’elle a la certitude que jamais personne ne parviendra à la comprendre totalement, à savoir ce qui se passe dans sa petite tête. Avec Dante, en revanche, cela va quand même dans cette direction. Il connaît ses travers, son sale caractère et elle en voudrait encore plus même si elle n’arrive pas à poser des mots là-dessus. Un vrai casse-tête chinois, en somme. « Tu reprends mes phrases maintenant ? Et puis je te signale que c’est toi, qui a commencé à m’engueuler ! » C’est encore une fois totalement faux : Leila s’arrange avec la vérité pour ne pas passer pour la grande méchante de l’histoire. Mais c’est pourtant elle qui repousse Dante, elle qui fait n’importe quoi avec sa vie, elle qui détruit tout autour d’elle. Lui tente juste de se sortir de cette situation intenable, tente de lui expliquer ses choix mais il est difficile de ne pas se heurter à un mur avec une femme comme Leila. « Rendre des comptes ? Parce que c’est me rendre des comptes que de me dire que tu t’inquiétais suffisamment pour moi à l’époque pour tenter de venir à Naples, même si ça aurait pu effectivement être refusé ? » Leila est loin de voir les choses de la même manière que lui, c’est certain. Elle sait qu’ils ne se sont rien promis, est d’accord avec ça, mais aurait aimé un geste de sa part encore plus conséquent dans la période difficile qu’elle vivait à l’époque. Cette demande de mutation, même hypothétique, lui aurait peut-être donné un coup de boost supplémentaire pour arriver à s’accrocher. Lâche sur les bords, elle en vient même un instant à en vouloir à Dante de sa dépendance, comme si tous ses mauvais choix à elle pouvaient reposer sur son attitude à lui. Et elle sait que c’est faux, que c’est injuste mais, quelque part, ça lui enlève une certaine forme de culpabilité. « Je ne suis pas ta femme, je n’attends pas d’engagement de ta part mais là, j’aurais aimé un signe. » Alors qu’elle a l’impression qu’il s’est contentée de gérer ça comme un évènement pragmatique, compartimentant les choses comme à son habitude. Pourtant, malgré cette colère toujours présente en elle, Leila finit par lâcher du lest, petit à petit jusqu’à craquer complètement. Les bras de Dante autour d’elle qui semble vouloir la protéger du monde lui font un bien fou mais cela n’est rien de comparable au moment où leurs lèvres se touchent. Un instant, débarrassée de toute cette rancœur, Leila se montre tendre et l’instant semble comme hors du temps. Ces mauvaises habitudes ne tardent cependant pas à reprendre place très vite. « Si je dis oui, c’est l’autre qui va pas être contente. » Automatiquement, Leila se pince les lèvres, stressée à l’idée de déclencher une pointe d’agacement chez Dante qui pourrait à nouveau tout enflammé entre eux. Sa fierté mal placée ne vaut pas de passer à côté de lui un soir de plus. « Oui. Restes. » Préfère-t-elle ajouter très vite histoire de désamorcer tout conflit éventuel. Quelque part, le fait est que ça la ravit de passer avant cette femme qu’elle ne connaît pas mais elle sent que le moment est mal placé pour appuyer son triomphe. « Il ne revient qu’en fin d’après-midi. Tu ne seras pas obligé de partir comme un voleur, si tu veux, comme ça. » Mais c’est certainement comme ça que cela se passera parce que c’est une sorte de tradition entre eux. Les aurevoirs langoureux, l’accompagnement jusqu’à la porte, ça n’a jamais été leur truc. « Vas-y simplement… doucement sur la route ok ? Même si j’ai hâte qu’on soit arrivé. » Retrouver cette peau dont elle semble avoir oublié l’odeur… Alors Leila n’attends pas une seconde de plus pour faire le tour de la voiture et grimper sur le siège passager mais, avant même que Dante n’est le temps de mettre le contact, Leila l’en empêche en posant une de ses mains sur son poignet qui se dirigeait vers la clé. « Et puis merde ! » Leila se faufile alors brusquement sur le siège conducteur pour arriver à califourchon sur son pilote de l’air, emprisonnant instantanément ses lèvres entre les siennes. Ils sont pourtant sur une route passante et à une dizaine de minutes de son appartement. Mais elle n’a plus envie de perdre du temps.


Dante & Leila

A faire vieillir, à faire blanchir la nuit. A faire brûler la lumière jusqu'au jour, à la passion et jusqu'à la folie, je vais t'aimer, je vais t'aimer d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9926 - Points : 7470
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le Jeu 12 Avr 2018 - 0:49 )
« Eh bien alors ce sera un reproche qui reviendra très souvent. Avec tous les efforts du monde, je ne peux pas deviner ce qui te passe par la tête. » Pour la simple et bonne raison qu’elle est compliquée. Les femmes, il connait, puisqu’il en a fréquenté beaucoup. Souvent pour une nuit, rarement pour la durée. Mais les humains sont tous différents, ont des réactions auxquelles il ne s’attend pas toujours. Leila, c’est ça. Elle est surprenante. Un mot peut suffire à la faire partir dans tous les sens. Rien n’est jamais acquis et son petit ami l’a sans doute oublié, puisque c’est dans ses bras qu’elle trouve refuge. C’est une femme pour laquelle il faut constamment se battre, avec qui il ne faut pas craindre d’entrer en confrontation. Et c’est son cas. S’il peut être blessé par certains de ses propos, piqué au vif, Dante n’a pas l’intention de prendre la tangente pour quelques dérapages. « Je peux lire en toi, savoir quand ça va, quand le moral n’est pas là, quand tu feins d’aller bien… Mais si tu ne me donnes pas les raisons, on va avoir de gros problèmes de compréhension, tous les deux. Et tu le sais très bien. » Cet accident tombe comme un cheveu sur la soupe, mais d’un côté, ça le soulage de pouvoir mettre le doigt sur l’événement qui a bouleversé sa vie, de ne plus être dans l’ignorance. « Mais quelle mauvaise foi !! En plus d’être obstinée, tu te mets à croire ce qui t’arrange, mais je te rappelle quand même que c’est TOI qui as commencé à t’emporter, alors que j’arrivais tout juste. C’est ta mémoire qui te fait défaut, ou alors t’as vraiment décidé de me pousser à bout ? » Parce qu’elle est sur la bonne voie, même s’il doit bien admettre qu’il n’a pas faire le meilleur choix en la tenant à l’écart de ses projets. Il s’en rend compte à présent, se dit que, peut-être, elle aurait tenu un peu plus le coup en sachant qu’il ne l’oubliait pas, que son départ était que temporaire, qu’il comptait bien revenir définitivement. « Ce n’est pas la meilleure décision que j’ai prise. Je regrette. Mon intention n’était pas de te blesser, ou que tu te sentes abandonnée. » Et il comprend qu’elle puisse lui en vouloir, mais la rancœur semble être en sommeil durant quelques minutes, si bien qu’ils arrivent enfin à se retrouver un petit peu, même si à sa remarque, il est convaincu que tout va s’envoler en fumée. La tête penchée en arrière, il lâche un soupir, agacé qu’elle remette sur le tapis son ex-petite amie à laquelle il ne pensait d’ailleurs plus. C’est terminé entre eux et passer la soirée seule la vexera peut-être, mais à elle non plus, Dante n’a pas de compte à rendre. Il est encore libre de ses faits et gestes. Si Natalina prend la mouche, il saura la recadrer en lui rappelant qu’il lui a proposé de l’héberger, pas de rester à son chevet chaque jour qui passe et elle le comprendra ou pas, ça ne changera strictement rien à sa façon d’agir. « Eh bah voilà. Il te suffisait juste de me répondre ça, ce n’était pas bien compliqué. » Sa proposition est alléchante, mais il est mitigé. Son habitude est justement de partir comme un voleur, pendant que ses yeux sont encore fermés, pour ne pas avoir à lui dire au revoir. Eviter les difficultés à se quitter, ne rien se promettre pour la suite, espérer seulement se revoir et passer un moment ensemble, agréable ou pas. Ca fait douze ans qu’il fonctionne avec son mode d’emploi et bien qu’il la sente dans le besoin, Dante s’interroge. Est-ce une bonne idée ? Il dépose un baiser sur ses lèvres, puis la rejoint dans la voiture, comptant bien avec le regard fixé sur la vitesse de sa bécane, de crainte d’y aller trop rapidement. A peine a-t-il le temps de tendre la main vers la clé de contact, qu’il en est empêché par sa main. Sa bouche s’entrouvre, prêt à lui demander si ça va, à la rassurer aussi, mais il perd soudainement le fil, surpris par la femme qu’il désire et qui s’installe sur lui. Une seconde, deux, passent avant qu’il ne réagisse, plaçant sa main sur l’arrière de sa tête pour l’empêcher de s’éloigner, tandis que ses doigts glissent sur sa cuisse, remonte sur sa hanche, puis, agile, il défait les boutons de sa veste qu’il retire pour la laisser sur le siège passager. Il a très envie d’elle, de la retrouver, sa peau contre la sienne, mais alors qu’il dépose quelques baisers sur son cou, Dante saisit son menton entre ses doigts, appuyant son pouce sur sa joue pour l’obliger à le regarder. « Tu lui fais ça aussi ? Ou je suis le seul ? » C’est la jalousie qui parle. Il n’est pas unique, elle a son compagnon dans sa vie, mais il aime pourtant être le seul avec qui elle ose des choses insensées.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Leila Mancini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2785-leila-princesse-basculant-du-c http://www.ciao-vecchio.com/t2797-leila-que-la-force-soit-avec-toi
ID : Mary
Faceclaim : Alicia Vikander + ©Hallows (avatar), soulmates (signature), Ealitya et tumblr (gif)
Multi-comptes : Lana Giacccomo
Messages : 211 - Points : 592

Âge : 30 ans (9 juin 1988)
Métier : Enseignante en primaire récemment virée
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le Dim 15 Avr 2018 - 15:53 )
Les problèmes de compréhension, il risque effectivement d’y en avoir un paquet et Leila en a conscience. Fermée, secrète, elle se retrouve à en demander énormément à Dante sans lui donner toutes les clés dont il pourrait avoir besoin pour lui en venir en aide. Même à propos de cet accident, là. Leila tait volontairement le sort des personnes qui se sont retrouvés en face d’elle ainsi que sa descente aux enfers qui en a suivi et son addiction pour la drogue qui en a découlé. Encore une fois, même en se confiant à Dante, elle se débrouille tout de même pour lui cacher certaines informations capitales qui pourrait changer beaucoup de choses. Alors comment pourrait-il tout à fait la comprendre, sans ça ? C’est mission impossible. Comme toujours, Leila trouve toujours un moyen pour s’autosaborder. Et avec Dante, cela passe par ses coups de colères, indéniablement, mais surtout par ce silence qu’elle s’impose sur ses blessures les plus profondes. Elle a pourtant cette petite lueur au fond d’elle qui lui ferait croire qu’elle pourrait tout lui dire, qu’il saurait être là pour elle, véritablement mais c’est quelque chose qu’elle s’efforce de ne pas écouter. Quelque part, elle ne souhaite pas l’embarquer dans tout ça avec elle, l’emprisonner dans une situation qu’il n’aurait pas voulu. Leur relation a beau être libre, volcanique, elle connaît suffisamment l’homme qu’elle a en face d’elle pour savoir que c’est un homme bien et qu’il ne tournerait pas les talons devant ses problèmes, s’accrocherait… Mais elle n’est pas une personne à qui il vaut la peine de s’accrocher, finalement. « D’accord, j’ai peut-être commencé, c’est vrai, mais n’empêche que tu ne t’ai pas prié pour ne pas cesser de mettre de l’huile sur le feu ! » Combat de coq ultime où ni l’un ni l’autre ne semble vouloir avouer ses fautes bien que, finalement, l’atmosphère semble s’apaiser de manière miraculeuse. Touchée par l’aveu de Dante, par le fait de le voir baisser les armes, Leila se mord les lèvres, cherchant bien ce qu’elle pourrait avoir à redire à tout ça. Pour la première fois depuis son retour, aucun reproche ne lui vient en tête. Dante regrette comment tout ça a bien pu se passer alors Leila ne voit pas trop ce qu’elle pourrait avoir à redire pour cette fois. Si ce n’est peut-être exprimer ses propres regrets, à son tour. « Et je regrette d’avoir voulu te blesser et de faire en sorte que tu te sentes abandonné, la dernière fois. » Contrairement à Dante vis-à-vis de sa demande de mutation, les raisons du comportement de Leila sont loin d’être louable. Habituée à rendre coup pour coup, elle s’est efforcée jusque là à piquer au vif le pilote de l’air, au point de le laisser en plan la dernière fois, mais elle se rend compte à présent que rien ne serait sortie de bon si elle avait persisté dans cette attitude. Elle aurait peut-être dû être plus à l’écoute, lui laisser le temps d’exposer ses arguments mais, quand elle s’était rendue à son appartement ce jour-là, son esprit était fermé à toute discussion. Aujourd’hui, la jeune femme semble prête à s’ouvrir petit à petit bien que ces anciennes habitudes ont la vie dure. Evitant tout juste une nouvelle dispute au sujet de l’ex petit-ami de Dante, Leila s’engouffre avec précipitation dans la voiture pour ne pas commettre un nouvel impair mais se laisse finalement aller à ses instincts les plus primaires. Instincts qui ne devraient toutefois pas déplaire à Dante cette fois-ci puisque ce dernier accueille avec enthousiasme l’initiative de la jeune femme. Chaque parcelle de sa peau soumise aux mains du pilote de l’air semble s’électriser, en demande plus, avant que l’homme finisse par interrompre ce moment et pas de la plus jolie des manières au goût de Leila. A croire que c’était trop beau. « Tu ne peux juste pas t’en empêcher, hein ? » Lâche-t-elle, accompagnée d’un profond soupir. Si Dante ne semble pas apprécié que Leila ramène sur le tapis son ex petit-ami alors peut-être devrait-il prendre en compte qu’il en est de même pour la jeune femme. Seulement, cette fois-ci, elle n’est pas décidée à laisser une nouvelle dispute l’empêcher d’aller au bout de ses envies. « A lui, non… » Concède-t-elle alors, avant de se pencher légèrement sur le côté pour actionner la manette se trouvant sur le siège, amenant le siège conducteur à reculer brusquement. « Maintenant, avec ma dizaine d’autres amants, c’est une autre histoire. » Sa bouche s’empare violemment de la sienne alors qu’elle ne peut s’empêcher de sourire devant sa propre bêtise. Elle ne peut juste pas s’empêcher de le laisser gagner aussi facilement et espère que Dante sera suffisamment intelligent pour ne pas se laisser prendre au piège d’un emportement rapide. « Maintenant, tu comptes vraiment qu’on joue à la parlotte ou tu comptes enfin me faire l’amour ? » Leila n’a pas pour habitude de passer par quatre chemin et, pour illustrer ses dires, se penche de l’autre côté pour actionner la manette qui cette fois-ci incline un peu plus vers l’arrière le siège, avec la facilité d’une experte. A vrai dire, c’est avec Dante qu’elle a eu le plus l’habitude de ce côté-là. Leurs retrouvailles annuelles avaient bien du mal à attendre l’arrivée jusqu’à un lit confortable.


Dante & Leila

A faire vieillir, à faire blanchir la nuit. A faire brûler la lumière jusqu'au jour, à la passion et jusqu'à la folie, je vais t'aimer, je vais t'aimer d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9926 - Points : 7470
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le Ven 20 Avr 2018 - 14:58 )
C’est bien trop facile de jeter de l’huile sur le feu. Rarement la raison l’emporte lorsqu’il se trouve à ses côtés. Leila le pousse à réagir à chaud, probablement comme il ne devrait pas le faire. Il peut se montrer blessant, rancunier, avec un esprit vengeur. Il n’est pas fin quand il s’y met, mais tout comme elle a l’impression qu’il peut supporter bien des montagnes à porter sur ses épaules, il la sent suffisamment forte pour en faire de même. Depuis le temps qu’ils se rendent les coups, parfois en s’en voulant, mais en arrivant à passer au-dessus. Au fond de lui, il espère juste qu’il n’y ait pas un jour où la goutte d’eau fera déborder le vase, où il n’y aura plus rien à recoller, la colle n’étant pas assez puissante pour ça. Si de son côté, il se sent capable de gérer, il ne connait pas ses limites et encore moins celle de la femme à laquelle il tient, qui est en ce moment même en train de la rendre un peu plus attachante avec ses regrets, le rendre d’autant plus dépendant, fou avec ses baisers, ses caresses et sa façon de prendre les choses en main en reculant le siège, de sorte à avoir suffisamment de place. « Jamais, quand il s’agit de lui. » Et d’eux. S’il n’est pas le seul dans sa vie, il a besoin de se sentir unique quelque part, particulier pour elle, dans son cœur, même s’il en a finalement la certitude au fond de lui. Ce qu’ils vivent est bien différent de tout ce qu’il a connu jusque-là et pour que ça dure aussi longtemps, il sent qu’il ne peut en être autrement pour Leila qui serait déjà passée à autre chose. Sauf que ces deux ans sans elle, à ne pas lui envoyer un seul message a eu raison de son assurance. Qu’elle en soit plus ou moins au même point… Bien qu’elle ait avancé un petit peu, mais pas au point de s’emprisonner avec un homme qu’elle trompe entre ses bras, ça le satisfait. « Alors s’il ne s’agit que de tes amants, tout va bien. » dit-il, dans un sourire qui s’élargit en sentant le sien se dessiner contre ses lèvres. « C’est tout ce que j’avais besoin de savoir. Tais-toi donc. » C’est si gentiment demandé qu’il ne peut pas la décevoir plus longtemps. Dante la libère de son haut, embrassant chaque parcelle de sa peau, ses épaules, le dessus de ses bras, le haut de sa poitrine renfermée dans un soutien-gorge qu’il finit par dégrafer, envoyer valser dans un coin de la voiture sans en regarder l’atterrissage. Et tandis que ses lèvres retrouvent les siennes, ses doigts défont son pantalon, aidés par les siens qui se mêlent aux siens. L’impatience le prend, la température augmentant le pousse à tirer sur la lingerie dentelée qui cède sous ses doigts. Son corps se colle contre le sien, ne fait plus qu’un, le libère de toute cette pression accumulée depuis son retour. Leila, ce n’est pas seulement la femme qui lui fait tourner la tête, c’est aussi celle qui arrive à lui retirer le poids du monde, quand il pense sombrer. Elle lui donne un peu d’oxygène, quand il pense en manquer.

Alors qu’il tente de reprendre son souffle, après un moment pareil, Dante caresse son dos avec plus de tendresse. La position dans laquelle ils se trouvent, sur la banquette arrière à présent, lui rappelle un instant vécu il y a des années. Lorsqu’ils allaient se quitter pour la première fois, qu’il était sur le point de partir à Rome. Ses bras l’encerclent, et avec tendresse, il dépose un baiser sur sa tempe, puis saisit son menton, l’incitant à le regarder pour capturer ses lèvres. Juste un moment de répit, et il en profite, jusqu’au bout.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le Ven 20 Avr 2018 - 15:14 )
VITO QUI SE POINTE !



Ce message sera supprimé, j'avais juste envie de m'incruster un moment

Edit Sandrine : Et juste parce que tu m'as fait mourir de rire, je vais garder cette belle clôture !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] A la rescousse I Dante ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] A la rescousse I Dante -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers