Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Once upon à time And after -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 196 - Points : 935

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: [Terminé] Once upon à time And after ( le Mar 3 Avr - 14:20 )
Luisa avait changé sa vie, il était tombé amoureux très vite d'elle, rien qu'il ne regrettait. Elle lui avait donné tant de bonheur,  leur trois enfants d'abord mais aussi leurs idées folles de voyages et d'activités, ses heures à regarder des films enlacés sur le canapé, les baignades au clair de lune, les picnics, ses heures oú elle se laissait peindre sous le regards complice et amoureux. Ils avaient vraiment eu une belle histoire mais il y pensait au passé. Leur mariage n'était plus heureux, depuis avant même qu'il ne rencontre et tombe amoureux d'Isaiah. Il y avait été aveugle,  s'était raccroché à des branches pour Maura, Tilde et Lenz. Toutefois, il devait affronter cette réalité et sauter le pas de la promesse qu'il avait fait à Isaiah.

Il rentra plus tôt du travail un soir ou il était sur de trouver sa femme chez eux, les enfants eux était encore à l'école. C'était inhabituel qu'il arrive avant eux, même en fin de semaine. "C'est moi! Je suis rentré."  annonça t'il à sa femme qui ne devait attendre personne. Il la trouve dur la terrasse,  se sert un café avant de la rejoindre. "Tu veux quelque chose ? je suis rentré plus tôt,j'ai laissé mon assistant en charge de la galerie."  Il s'assied en face d'elle. "J'avais besoin de te parler." annonçe t'il finalement à sa femme. "Et je préférais en parler seul à seul avec toi sans que les enfants puisse nous surprendre ."  Il boit une gorgée avant de lancer la bombe, il ne sait pas comment arrondir les angles. Il y va franco. "J'ai rencontré quelqu'un d'autre."
Revenir en haut Aller en bas
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 10 - Points : 73
Âge : X
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Mar 3 Avr - 19:26 )
Luisa Ziegler & Oskar Ziegler
Luisa ne ressemble plus à la belle fleur qu’elle était à ses vingt ans. Les épreuves de la vie ont marqué ses traits d’une trace indélébile. Elle a beau s’arborer d’artifices, de crèmes et de maquillage, elle a conscience qu’elle a perdu toute insouciance. Elle aurait aimé être capable de la conserver, de pouvoir rire aux éclats avec la même légèreté que par le passé, mais le vide qu’elle ressent au plus profond de son cœur ne semble pas être en mesure de se résorber. Elle vit avec ce sentiment de solitude profonde, songe à cette vie qu’elle aurait vécu à côté de cet être qu’elle n’a jamais pu prendre dans ses bras vivants. Ses journées sont hantées par le spectre de ce petit ange qui s’est envolé loin d’elle, de sa famille alors qu’ils n’espéraient qu’une chose : l’accueillir, le bercer d’affection et de bonheur. Par sa disparition, c’est son bonheur qui s’est envolé d’un battement d’aile. Elle n’a jamais été en mesure de s’en remettre et depuis lors, elle survit, ne vit que pour ces êtres qui sont toute sa vie : ses enfants. Elle vieille sur leur bonheur permanent, comme un ange gardien parfois bien trop protecteur. Ses garçons la grondent sans cesse, exaspérés par ce besoin vicieux de tout contrôler, mais la peur de les perdre est si vorace qu’elle est incapable de se contenir. Afin de se préserver, elle a préféré passer à mi-temps. Elle a abandonné son rôle de maîtresse d’école pour pouvoir profiter de ces enfants, ne pas perdre une miette de leur vie. Elle veut être une mère exemplaire, à défaut d’avoir pu l’être pour ce petit ange. Cette vie de dévotion lui permet également d’oublier ses querelles incessantes avec Oskar. Cette incapacité qu’ils ont à communiquer, à se dire les choses sans que cela ne parte en cris ou insultes. Elle méprise cette sensation qu’elle ressent à l’idée qu’ils deviennent deux parfaits étrangers, alors qu’ils ont été tout pour l’autre. Elle est dévorée par les doutes, par cette frustration permanente, mais elle est incapable d’exprimer tout cela à haute voix. Elle a trop peur des réponses, que ces inquiétudes se révèlent fondées. Sagement installée sur la terrasse de leur demeure, elle profite de la vue qu’ils ont en attendant la fin des cours de leurs enfants. Oskar est sans doute dans sa galerie. Cet endroit qu’elle exècre en silence, car il y passe sa vie. D’autant plus lorsqu’elle le voit en mesure de créer de nouvelles toiles, de remettre des couleurs vives dans ces coups de pinceaux. Elle sait qu’il se passe quelque chose, qu’il avance alors qu’elle piétine dans cette morosité. Elle lui en veut d’en être capable, de retrouver cette flamme après une telle perte. Elle est sans doute injuste, mais elle n’a que faire. Elle assume d’être égoïste. Pourtant, lorsqu’elle l’entend arriver, à une heure peu commune, un mauvais présentiment l’habite. Le sourire fin qui s’était niché sur ses lèvres, s’effrite. « Quelle surprise ! » Elle déclare dans une voie légèrement mesquine alors qu’elle le laisse prendre en face d’elle. « Tu veux parler ? » Elle use d’ironie, car Oskar n’a jamais un homme particulièrement démonstratif en paroles. Elle n’avait pas besoin de mots à l’époque où ils étaient fusionnels. Elle a découvert par la suite à quel point, il pouvait être pudique et introverti lorsque tout allait mal. Alors, elle est incapable de voir cette initiative sous un bon œil et elle prend conscience que c’est tout à fait légitime. La nouvelle ne la surprend guère. Elle avait angoissé à cette idée et la voilà qu’elle se confirme par les propos de son mari. « OK… » Elle déclare en resserrant ses doigts autour de sa tasse. Son regard pénétrant s’ancre dans le sien. Elle garde une posture digne et maitrisée même si l’envie de lui jeter le contenu de son café est grande. « Et ? » Elle questionne en venant reposer son café sur la petite table. « Elle est plus jeune que moi ? Plus belle ? Elle te fait planer ? » Elle questionne en le regardant droit dans les yeux. Indirectement, elle le provoque en disant cela, comme si elle le mettait au défi de lui dire que cette personne l’excite bien plus qu’elle n’a été en mesure de le faire. « C’est elle qui t’a inspiré ce triptyque ? » Elle craint chacune des questions qu’elle énonce, mais indirectement cela éveille quelque chose en elle, qui est présent depuis toujours, qui les a rendus si passionné l’un de l’autre. Cela éveille son besoin de possession, de le garder pour elle, comme il a toujours veillé à la garder pour elle avec sa jalousie maladive. Elle n’a pas besoin de réponses pour savoir ce qui l’amène à lui annoncer son adultère, mais elle ne compte pas le laisser filer facilement. Elle redeviendra sa déesse s’il le faut.  
"once upon a time...(@originecitation // beerus)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 196 - Points : 935

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Jeu 5 Avr - 22:42 )
Oskar ne mâche pas ses mots, il plonge dans le sujet car sans ça, il ne lui dira rien. Il passera sur un autre sujet, tergiversera, se disputera sans doute avec Luisa avant de replonger dans le silence à nouveau. Il ne pouvait reculer en se jettant tête la première à l'eau et c'est ce qu'il recherchait. Luisa le connait bien, Oskar est plutôt du genre à agir qu'à parler. Il se confie peu, il ne l'as jamais beaucoup fait, pas même avant qu'ils ne perdent leur enfant. Oskar et Luisa ne s'était jamais ouvert l'un à l'autre à la suite, passant l'épreuve l'un auprès de l'autre mais pas ensemble. Ils s'étaient éloignés en partageant le même lit.  Pourtant, l'affection qu'il avait pour Luisa était vive encore. Il désirait la revoir sourire et haïssait devoir la blessé. Il craignait d'approfondir son mal être et culpabilisait d'avancer sans elle, plus vite qu'elle. Isaiah lui donnait ce nouveau souffle auquel il voulait s'y accrocher. Il le rendait heureux, car il renouait avec sa passion, son art, et le Désir. Luisa ne réagit pas immédiatement, digèrant l'annonce avant d'enfin le questionner, le défier sur ce que cet autre pouvait avoir de plus qu'elle. Oskar la fixa en hochant la tête négativement. Ce n'était rien de tout cela, c'était même incomparable car Isaiah était un homme, pas une femme.

Il allait lui répondre mais une autre question le laissa sans voix par sa perspicacité, comme si elle l'avait déjà deviné avant. "Oui, c'est  lui qui m' as inspiré "  affirme t'il car il ne peut nier cela, ni cacher que c'est un homme. Isaiah est devenu sa muse. "Je me suis remis à peindre grâce à lui."  Pour Oskar comme Luisa, ce fait en disait long, ça signifiait beaucoup car elle avait été son égérie pendant si longtemps. "Il s'appelle Isaiah. C'est un homme... Incroyable! Mais je ne veux pas que tu crois que c'est quelque chose que tu as fais ou non. Seulement,  il me redonne envie de peindre et de sortir et d'avancer."  Mais sans elle.  C'était peut-être triste à dire, mais il ne pouvait plus s'épanouir sans Isaiah C'est pour cela qu'il avait entreprit cette discussion,  pour se séparer de sa déesse.  " Je veux juste que tu comprenne qu'il me rend heureux et que je ne veux plus te tromper et  te mentir." Il voulait être avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 10 - Points : 73
Âge : X
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Sam 7 Avr - 20:43 )
Luisa Ziegler & Oskar Ziegler
L’annonce de cette infidélité est dévastatrice. Elle ne dit mot, s’efforce de conserver une posture digne, mais cette réalité lui retourne les tripes. Une colère violente et profonde s’immisce dans ses veines et active une facette de sa personnalité qu’elle pensait avoir abandonnée. Elle ne peut tolérer qu’une autre personne ait obtenu cette place de muse au sein de l’esprit de son amant et mari. Elle exècre cette pensée qu’il ait eu le culot de puiser auprès d’une autre, cette inspiration qui semblait l’avoir abandonné. Alors, elle le provoque pour rendre la situation plus tendue qu’elle ne l’est déjà entre eux. Elle le met au défi de lui dire qu’il a trouvé mieux qu’elle. Cette idée réveille sa possessivité, ce besoin maladif de le garder à ses côtés, d’autant plus lorsqu’il ose parler de cette personne. Un homme. Il s’agit d’un homme et cette révélation la perturbe au plus haut point. Elle en reste bouche bée, le regard perturbé par cette découverte qu’elle n’aurait jamais envisagé. Elle se sent complètement démunie face à cette annonce, aux propos de son époux qui ne fait qu’accentuer le mal être qui assaille sa poitrine. Ses phalanges se crispent sur son jean, ses traits sont fermés plus que jamais. Elle garde le silence de longues secondes, voire minutes. « Un homme ? Vraiment… » Elle lâche avec cette amertume profonde dans la voix. « Il te rend heureux. Vraiment ? Plus que je n’ai pu te rendre heureux ? » Elle continue de provoquer en venant se relever pour venir lui faire face. Ses fins doigts glissent sur la mâchoire finement barbue de son époux pour le soulever, le contraindre à l’observer droit dans les yeux. « Tu n’es pas en train de te fourvoyer sur ce que tu ressens pour lui ? » Elle questionne sans le quitter du regard. Ses prunelles claires se plongent dans les siennes. « Comment peux-tu en être certain qu’il te rend heureux ? Tu le connais depuis combien de temps exactement ? » Elle cherche à insinuer le doute en lui alors qu’elle vient glisser son autre menotte sur la cuisse de son époux, glisse tout son long pour venir effleurer son aine avec légèreté. « Tu es prêt à abandonner mon corps à un autre ? Un autre qui me fera jouir comme tu n’est plus en mesure de le faire. Tu es prêt à lâcher treize ans derrière toi, juste pour une personne que tu connais à peine ? » Ses prunelles sont ancrées dans les siennes, elle se penche pour venir embrasser ses lèvres. Elle vient user de ces charmes pour insinuer le doute en lui, le plonger dans la confusion totale.   
"once upon a time...(@originecitation // beerus)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 196 - Points : 935

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Dim 8 Avr - 15:04 )
La façon dont Isaiah avait changé sa vie, il ne pouvait lui cacher. Il était celui avec lequel il avait envie d'être à présent. Oskar avait appris à le connaître et il avait pris bien plus d'importance qu'un simple adultère. Il devait lui faire comprendre qu'il était amoureux de cet homme et qu'il voulait être avec lui.  Oskar lui avait non seulement promis, mais il se l'était promis à lui-même aussi. Il craint de déséquilibrer sa fragile famille en partant à la quête de son bonheur. Mais Isaiah lui faisait du bien, il le sait profondément. Elle prend le temps d'encaisser la nouvelle,  l'identité masculine de son amant. Oskar lui-même ne l'avait pas vu venir. Il avait toujours aimé que des femmes,  mais c'était ainsi, Isaiah l'envoutait.

Quand elle retrouva sa voix, l'amertume et une certaine jalousie.  "Luisa..." soupire t'il "Je ne peux pas dire ça! Tu m'as donné le plus grand bonheur avec nos trois merveilleux enfants.  Mais nous ne pouvons prétendre qu'il en est de même ces dernières années. Et à présent ... Je ne désire pas noircir nos souvenirs."  Oui il se rendait compte de ce qu'il laissait, de leur histoire, de cette famille qu'il construisait depuis treize ans et qui s'effritait.
Luisa le connait bien,  elle sait ce qui le trouble, elle met le doigt sur ses doutes, sur ce qui le reteint auprès d'elle . "L'idée de le perdre m'est insupportable, comme le soir de la fusillade. Je le connais depuis un an environ mais je regretterais de ne pas essayer avec lui."  Il regarde Luisa avec douceur, l'important silencieusement de le laisser filer, de ne pas entrer dans ce jeu qu'elle semble mettre en place, de lui rappeler sa jalousie,  sa possessivité. Il voulait le meilleur pour eux et il était possible que le meilleur n'était plus ensemble. Luisa le caresse, l'interroge sur sa volonté de laisser un autre la faire jouir. Elle l'embrasse, plus séductrice que jamais. Elle est belle et désespérée. Oskar baise son visage pour se retirer du baiser qui aussi agréable qu'il soit n'éveille plus que de fragile étincelles quand Isaiah provoque un incendie. Il passe une main sur son visage, yeux dans les yeux."Luisa s'il te plaît. Depuis quand est ce que je ne t'ai plus fait jouir ?" Oh il en avait conscience,  pour la simple raison qu'ils se touchaient à peine.  Oskar ne lui en voulait pas, la faute était sans doute partagé. "Tu mérites qu'un homme te fasse jouir à nouveau et te fasse rire." Un homme qui réussirait là oú lui avait échoué.
Revenir en haut Aller en bas
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 10 - Points : 73
Âge : X
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Dim 8 Avr - 18:04 )
Luisa Ziegler & Oskar Ziegler
Il l’énerve profondément à cet instant. Elle sent cette colère croitre en elle. Elle jaillit dans la lueur de son regard, dans le contenu de ses propos. « Tu préfères simplement abandonner sans même essayer. Quelle belle philosophie ! » Elle déclare dans une voix emplie de sarcasmes. Elle exècre à cet instant, cette aisance qu’il adopte à réduire leur vie commune au passé, comme s’il n’y avait rien d’autres à faire. Elle veut bien reconnaitre ses torts, mais en aucun cas, elle n’a manqué de loyauté à l’égard de son époux, même lorsqu’il passé de nombreuses nuits loin du domicile conjugale. « C’est facile à dire pour toi, ce n’est pas comme si tu n’avais pas exclu de ma vie toute tentation par pure jalousie et possessivité. » Sa voix est amère. Elle lui rappelle son côté possessif et jaloux, qui l’a contrainte à adopter une vie de none consacrée qu’à lui et à leur famille. Il est facile pour lui d’agir comme une pauvre victime, alors qu’il est le premier à l’avoir isolé du monde. Si elle a toujours gardé sa douleur et amertume en elle, elle ne compte pas lui épargner cette vérité, puisqu’il semble totalement résigné à se décharger de ses obligations envers elle. Alors, elle le gifle avec violence lorsqu’il lui avoue sans la moindre culpabilité son infidélité avec cet homme. Elle imaginait l’aventure récente, mais elle prend conscience que cet homme a envahi l’existence de son époux depuis près d’une année. Alors, à cet instant, elle perd le contrôle. Sa dignité s’effrite. Son regard sombre se teinte d’une lueur brillante, produit par l’émotion qui explose en elle. Elle le déteste à cet instant, elle méprise cet amour qui continue de sommeiller en elle et qui lui retourne le ventre. La douceur du regard d’Oskar ne peut l’épargner de sa colère. « Cela fait un an que tu baises avec lui ? » Elle questionne en venant resserrer l’emprise de ses doigts contre sa mâchoire. Elle plante stratégiquement ses doigts pour l’obliger à répondre à sa question. Elle se sent trahie à cet instant. Elle n’a aucune envie de lui rendre les choses faciles. Elle joue avec ses pulsions, sa jalousie, sa possessivité, mais est contrainte de faire face à un triste constat qui lui fait perdre ses moyens. « Tu te fous de moi ! » Elle crache en venant serrer plus fermement ses doigts. « Tu n’as même pas été foutu d’essayer ! » Elle lâche avec froideur, bien que ses doigts et son corps tremble. « En deux ans, tu n’as pas été foutu de me demander comment j’allais, n’a pas même essayé de trouver un moyen qu’on surmonte ça ensemble. Non, tu t’es juste barré dans ton putain d’atelier. Tu m’as laissé gérer tout le quotidien comme un pauvre connard tout en baisant bien ton amant. Et tu veux que je sois heureuse ? Tu as bien veillé à ce que j’en sois privée de cette possibilité. Qui voudra d’une femme qui a trois enfants ? Je suis bonne qu’a être jetée, c’est ça ? Maintenant que t’es satisfait avec un autre, tu peux te passer de moi ? Tu as vraiment aucun respect pour moi. Va te faire foutre ! » Elle relâche son visage avec violence avant de venir faire éclater les deux tasses sur le sol d’un revers de main. L’émotion lui prend la gorge, alors la dignité la pousse à se diriger dans la salle de bain où elle s’enferme, prête à ravager tout objet à sa disposition. Elle se sent profondément insultée à cet instant et a qu’une envie tout dévaster.   
"once upon a time...(@originecitation // beerus)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 196 - Points : 935

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Mar 10 Avr - 22:42 )
La gifle il l'a mérité. Il la trompe depuis presque un an, il a un peu honte de l'avouer mais ne peut lui mentir là dessus. Oskar ne lui en parlait qu'à présent car il n'aurait pu risquer son mariage pour une aventure. Il avait eu besoin d'être sur et le dire plus tôt n'aurait fait que du mal et du doute. Oskar avait pris sa décision mais il ne prenait aucun plaisir à l'annoncer à Luisa, c'était même difficile et douloureux. Il déteste voir la colère dans ses yeux, la déception et la souffrance qu'il provoqué et qu'elle lui oblige à soutenir."hum quasiment.." avoue t'il péniblement.Ça a sonnait vraiment mauvais tourné ainsi.

Il la laisse exploser mais son esprit s'échauffe de ses mots, de ses reproches. Pourtant il sait qu'il devrait rester calme, ne pas répondre avec autant de passion, il sait qu'elle a toute les raisons du monde de lui en vouloir, qu'il est celui qui est la cause de son malheur, de sa souffrance. Cependant ses paroles semble si éloignés de sa réalité. "Et toi ? Tu t'es préoccupée pour moi ? Tu m'as laisser t'approché pour qu'on puisse trouver une solution ensemble ? Tu m'as regardé une fois? Tu ne voyais plus que les enfants, comme si je n'existait plus, Luisa." Il n'avait pas été le meilleur mari, sans doute, il avait été absent et peu attentif aux besoins de sa femme mais c'était ignoré qu'il avait pu lui même être détruit. Il s'était toutefois toujours assuré de rester un père irréprochable. " Et qu'est ce que tu prétends? Que je t'ai fais des enfants pour pas que tu trouves quelqu'un d'autre que moi et te rendre malheureuse ? Je n'ai jamais voulu que ton bonheur, aujourd'hui encore... Si un homme veut pas te toi à cause de nos enfants, laisse le partir, il ne te mérite pas! Et non, non ce n'est pas facile pour moi!" Oskar tenait toujours à elle, il avait toujours beaucoup de respect pour elle, toujours beaucoup de tendresse.

Mais Luisa file pour ne pas l'entendre, il n'aurait pas du élever la voix, il était celui qui était en train de la laisser tomber. La désillusion devait être grande, mais non il ne pouvait prendre tous les torts, même ceux qu'il n'avait pas. Il la laisse filer, lui laisser un peu d'intimité pour se remettre. Ça lui retourne les tripe de la savoir si bouleversée, de revoir cette passion. Il range le dégât et monte, inquiet, plein de remord.Il frappe à la porte de la salle de bain oú elle s'est enfermée. "Luisa !" dit il doucement." sors d'ici s'il te plaît!"
Revenir en haut Aller en bas
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 10 - Points : 73
Âge : X
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Mer 11 Avr - 19:29 )
Luisa Ziegler & Oskar Ziegler
Elle s’efforce de garder la face, mais son époux semble déterminé à la faire sombrer dans la déchéance la plus totale. Son infidélité est une chose. Luisa s’y était préparé comme une chose possible dans la vie d’un couple. Cela faisait bien des années qu’elle avait abandonné la notion de couple parfait, surtout depuis le jour où ils ont commencé à se déchirer sous les cris et les larmes. Seulement, elle pensait le respect profond entre eux et n’aurait jamais imaginé qu’il aurait pu garder le silence sur une infidélité. Encore une fois, elle s’est fourvoyée et la réalité est affligeante. Elle lui retourne les tripes, accentue cette rage qui grignote ses reins avec violence. Elle retient son mouvement. Elle s’empêche de laisser une nouvelle gifle s’abattre sur le visage de son époux. Elle resserre juste plus fermement ses doigts autour de sa mâchoire, prête à la lui décrocher tant l’agacement possède ses sens. « T’es un vrai d’enfoiré. » Elle crache avec mépris. Pourtant la peine qui envahit sa poitrine est réelle et profonde, elle se perçoit dans la lueur de son regard, dans le tremblement de ses doigts. Elle use d’insultes pour camoufler la déchirure que provoque cette conversation au plus profond de son âme. Alors la pudeur s’effrite. Elle évacue toute cette rage qui la consomme. Les reproches fussent comme toujours, seuls moyens pour eux de communiquer et le portrait qu’ils dépeignent de l’autre est peu glorieux. « On ne peut pas dire que tu ais vraiment insisté pour que ça change. Ce n’est pas en passant tes jours et tes nuits à ton atelier que tu allais changer quoi que ce soit entre nous ! » Elle lâche avec véhémence. Elle ne compte pas admettre ses torts, surtout pas à cet instant où il montre si peu de respect pour leur union en admettant une aventure qui dure depuis près d’un an. Qu’il aille se faire foutre avec ses belles paroles ! C’est qu’un enfoiré à cet instant. Et elle laisse cette hargne se proférer hors de ses lèvres. Elle crache toute cette frustration. « Mon bonheur ? Laisse-moi rire, t’as même pas été foutu d’être un mari durant ces deux dernières années ! On aurait pu redevenir heureux, si tu t’étais battu, mais non, c’est beaucoup plus simple d’aller baiser le premier venu ! » La rage est là, elle transpire dans chacun de ses gestes alors qu’elle vient faire exploser leurs deux tasses au sol. Elle ne donne aucun crédit aux propos de son époux. Elle le plante là sur la terrasse et monte jusqu’à la salle de bain où elle s’enferme pour laisser ces larmes s’épandre sur ses joues. Elle est dévorée par la douleur, la colère, la tristesse, la frustration et la désillusion. Un cocktail dangereux, qui rend tous ses nerfs à fleur de peau. D’un revers de main rageuse, elle dévalise l’étagère de son époux. Elle fait valser ses différents produits de son époux. Le bruit est strident, des bris de verres se font connaitre, mais l’émotion est si dense qu’elle ne parvient pas à se contrôler. Les larmes coulent sur ses joues à silence et juste des mots emplis de hargne. « Oskar, casses-toi ! » Elle hurle à travers la porte. « Je ne veux pas te voir, pas maintenant ! » Elle continue en venant se soutenir contre l’évier de la salle de bain. Un an. Cela fait un an qu’il la trompe, en silence, sans lutter, sans chercher à arranger les choses, alors par pitié qu’il ne lui parle pas de loyauté… Elle n’est pas disposée à l’écouter. Elle veut juste qu’il disparaisse de sa vue. Là, à ce moment précis, jusqu’à qu’elle se calme…  
"once upon a time...(@originecitation // beerus)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 196 - Points : 935

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le Dim 15 Avr - 0:01 )
Le père de famille ne voulait pas la vexer, la blesser, pour rien au monde. C'est pour ça qu'il avait tant repousser cette confrontation, par répugnance a la décevoir. Mais Isaiah l'avait convaincu. Il voulait juste qu'elle puisse comprendre qu'il avait chamboulé sa vie et que ce n'était pas par plaisir ou manipulation qu'il la laisser. Il avait longtemps imaginer qu'il vieillirait auprès d'elle jusqu’à la peindre pleine de ride dans son fauteuil favori. Il devait affronter que ce ne serait pas le cas. Il etait peut être egoiste, indelicat de lui demander qu'elle accepte si rapidement. Sans doute avait elle besoin de temps mais ses paroles se trouvait cinglante et eveillait l'instinct orgeuilleux d'Oskar, au lieu de se taire et reconnaitre ses torts.Mais il ne pouvait admettre les infamité qu'elle lui attribuait "T'as pas beaucoup accepté qu'on fasse changer les choses! Tu t'en ai pas beaucoup préoccuper! Tu ne réagit que maintenant pourquoi? parce que le danger est devant tes yeux! Mais y'as pas eu besoin d'Isaiah pour que notre relation s'effrite, s'abime. il est temps qu'on ouvre les yeux!" Il n'était pas plus coupable qu'elle, c'etait ainsi. Qu'elle le croit ou non, il avait toujours voulu son bonheur, encore aujourd'hui. "Ce n'est pas le premier venu!" grince t'il entre ses dents quand elle faisait valser les tasses au sol. Isaiah était la seule personne avec qui il avait jamais trompée Luisa, une relation qu'il gardait depuis un an ne le definissait pas comme hasardeuse. Isaiah etait unique, speciale, sans lui jamais il ne se serait detourner d'elle, mais aurait il sut se retourner? Elle s'eloigne de lui, s'enferme dans la salle de bain et le boucan qu'elle y fait le glace le dos. Il est ebranlé par cette dispute. Une bonne chose que leur enfants ne soit pas là. Il se sent coupable alors il monte, tente de la faire sortir, il a encore envie de lui parler, plus calmement. Mais elle lui demande de se casser et il sait qu'elle n'entendra rien de plus. "Tu es sure?" demande t'il. Elle ne veut pas le voir et Oskar est pret a satisfaire sa demande. Il soupire et redescend. Il reprend son manteau et quitte la maison en claquant la porte juste assez fort pour qu'elle sache qu'il est partie et qu'elle est seule.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Once upon à time And after ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Once upon à time And after -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences