Revenir en haut
Aller en bas


 

- Talk some sens to me - Angelina -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Megara de MassiriLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1531-e-stato-bello-conoscert http://www.ciao-vecchio.com/t1567-megara-nos-atomes-accroches#31353
ID : White Feather, Mélodie
Faceclaim : Lana Parrilla, @loudsilence
Messages : 177 - Points : 560

Âge : 36 ans
Métier : Rédactrice en chef du Vogue It
Sujet: Talk some sens to me - Angelina ( le Lun 9 Avr 2018 - 14:09 )
Il n’y avait plus d’échappatoire à ce qu’elle voulait tenir éloigner. Elle ne pouvait plus fermer les yeux sur ces véritables sentiments et surtout ce qu’il se passait réellement entre les deux jeunes femmes. Il fallait bien se l’avouer, il n’y avait plus qu’une routine qui régnait au sein de son couple actuel. Les mêmes questions et conflits s’accumulaient et donnaient quelque chose de malsain à leur duo. Pourtant, Isia et Megara avaient eu une grande période où elles s’aimaient. La brune avait réussi à s'accommoder aux côtés possessifs et envahissants de la rousse qui ne lui avait pas vraiment laissé le choix. Ce petit détail ressortait toujours lorsqu’elles se disputaient mais la semaine dernière, les choses avaient évolué et pas forcément dans le bon sens du terme. Isia était revenue de son voyage avorté au bout de quelques jours. Avant son départ, elles s’étaient à nouveau prise la tête pour leur mariage et Megara n’en pouvait plus de cette affaire. Elle ne se sentait pas prête, avait-elle réussi à dire. Mais durant ces quelques jours où la brune avait pu y réfléchir plus posément, après qu’elle s’était surprise à avoir des remords en draguant de nouveau la voisine de palier, elle eut un déclic. En réalité, ce n’était pas l’impression de trompée Isia qui l’avait fait faire demi-tour, non, elle avait eu l’impression de trahir Angelina.

Suite à cette révélation, et au retour imprévu de la rousse, l’italienne avait décidé de mettre fin à leur relation. Une nuit entière avait été nécessaire pour clarifier et enlever le voile sur cette affreuse mascarade. La jeune femme en avait gros sur le coeur mais elle n’allait pas laisser partir Isia sans avoir toute la vérité. Brisée, elle ne pensait plus jamais avoir la volonté d’aimer profondément quelqu’un : « Quand tu es arrivée dans ma vie, j’ai cru que tu allais me permettre de reprendre confiance en moi et envers les autres mais je n’éprouve qu’une profonde affection pour toi et ce n’est plus suffisant pour moi. » Megara n’allait pas dire à Isia qu’elle avait rencontré quelqu’un. Elle ne le pouvait pas parce qu’elle n’était même pas sûr de ce qui allait véritablement se passer entre elles. Simplement, en réalisant ce qu’elle ressentait vraiment pour la blonde, elle avait décidé de mettre fin à leur relation et d’assumer pleinement sa peur de la solitude. Elle était fortement égoïste de vouloir “garder” Isia comme ça et les remords la rongeaient encore plus. Ce n’était qu’au petit matin que la rouquine avait fait ses valises et était partie sur le champs. Megara, qui était connue pour avoir un coeur aussi dur comme de la pierre et froid comme de la glace, avait eu besoin de trois bons jours cachés sous la couette pour accuser le coup.

Le quatrième jour, elle était revenue. Ses ongles manucurés à la française, ses cheveux lissés et une énorme paire de lunette noir pour cacher ses yeux encore rougis des derniers jours passés à pleurer. Elle avait salué tout le monde d’un sourire succin et n’avait même pas hurlé quand on lui avait rapporté que la mise en page se finirait plutôt demain au lieu de ce soir. Il y avait beaucoup de chuchotement quand elle passait entre les bureaux mais quand ses talons claquaient dans les longs couloirs, tout le monde se taisait cependant. Il fallait avancer et rien de mieux que de répondre positivement à une invitation à un défiler de mode organisé sur Paris. Suite à cette invitation, elle avait demandé à son assistante d’envoyer le second billet chez Mademoiselle Bianconi. C’était son unique alliés là dedans et elle ne pouvait pas ignorer l’oeil et le sens de la mode de la blonde. C’était pour cela qu’elle faisait sa valise aussi. C’était un peu étrange qu’elle prenait un taxi - ayant donné les trois jours de repos à son chauffeur actuel -, donner l’adresse de résidence d’Angelina pour aller la récupérer pour ensuite, se rendre ensemble à l’aéroport. Vêtue d’une combinaison noir et d’une paire d’escarpin de la même couleur, elle s’était coupée les cheveux en carré qu’elle avait laissé sécher tout seul. Elle envoya le chauffeur de taxi pour aller signaler leur présence afin qu’Angelina sache qu’elle attendait et cette dernière savait que sa patronne n’était pas du tout patiente.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 188 - Points : 650

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Sam 14 Avr 2018 - 19:51 )
Elle ne comprend pas ce qu’il se passe dans sa tête en ce moment. Les pensées d’Angelina sont toutes tournées vers une certaine brune. La journée au bureau ça se passe plutôt bien, même si Megara déserte de plus en plus ce qui étonne Angelina. Sa boîte c’est toute sa vie et c’est étrange qu’elle se soit retrouvée à devoir annuler des rendez vous de sa patronne parce qu’elle ne comptait pas venir. C’est un changement qui a tendance à rendre parano la blonde et pas qu’un peu. Lors du dîner de la Saint Valentin, tout s’était plutôt bien passé et peut être un peu trop bien. Ca faisait un long moment qu’elle n’avait pas ri de la sorte ni apprécié un repas comme ça. C’était simple, léger et elles ont appris à se connaître. Bien sur, c’est respect succinct, les détails n’ont pas été révélés. Il faut savoir garder une part de mystère. Le plus compliqué c’est comme d’habitude, à la maison. Monsieur se rend compte qu’elle lui échappe et les coups pleuvent avec plus de régularité. Le maquillage est toujours son meilleur ami mais les calmants ne sont plus suffisants. Son corps a dû s’y habituer. Pourtant elle change de temps en temps mais la molécule reste la même. Et le pire fut le soir où elle lui a annoncé qu’elle devait s’absenter de la ville pendant quelques jours pour le travail. Il n’aime pas quand elle fait ça. Il n’aime pas qu’elle lui échappe, qu’elle ne soit pas à sa portée. Lui il a le droit de partir pendant des semaines pour s’envoyer en l’air toutes les pouffes de passage qu’il croisera à ses collocs mais Angelina n’a pas le droit de vouloir évoluer dans son travail. Pourtant ce défilé à Paris est l’occasion rêvée pour que la blonde puisse prouver à sa patronne qu’elle s’y connait dans le domaine de la mode et qu’elle serait bien plus utile en tant que chasseuse de tendances plutôt que simple assistante cantonnée au café et à l’emploi du temps à tenir. Ce soir où elle le lui a annoncé, Monsieur avait été un peu trop virulent lors de leurs ébats, laissant quelques traces fraîches dans le dos d’Angie ainsi que sur ses cuisses. Heureusement que les vêtements longs existent et que le temps n’est pas propice aux tenues légères. Les quelques jours qui ont suivi cette soirée, elle a eu du mal à se déplacer sans grimacer mais maintenant, ça va un peu mieux. Et surtout la perspective de quitter sa maison pendant quelques jours, l’aide à positiver. Son sac est prêt, sa fille est chez sa mère car il est évident que Monsieur n’a pas son temps à perdre avec la gosse et Angelina peaufine sa tenue pour le voyage. Une robe rouge, un manteau aux motifs écossais et des bottines aux pieds, la voilà prête à affronter les transports. Son téléphone dans la main, elle s’assure avoir bien pris son chargeur lorsqu’elle entend la sonnette. C’est l’heure. Elle glisse les lanières de son sac sur son bras et rejoint l’entrée. En ouvrant elle voit un type qui ne sait pas trop ce qu’il fout là mais en regardant derrière lui elle remarque le taxi. Elle sourit en imaginant Megara lui avoir ordonné de faire le majordome. La porte fermée et la clé rangée, elle confie son sac au chauffeur tandis qu’elle s’engouffre dans la voiture. ” Bonjour. “ Le trajet se fait silencieusement, elle ne sait pas quoi à dire, elle n’est pas forcément à son aise dans cet endroit si petit avec elle. ” Vous avez le programme du voyage ? “ Parce qu’elle ne sait même pas comment va s’articuler le séjour. Juste le défilé qui trouve place en plein milieu. L’aéroport se montre et le taxi les conduit jusqu’à la zone des départs. Leurs sacs récupérés, les contrôles passés, les voilà dans l’avion, prêtes à changer de pays. Angelina est ravie de retrouver cette ville qui l’a accueillie pendant de nombreuses années, là où elle a fait ses études. Sa deuxième maison. L’hôtesse vient leur demander si elles souhaitent boire quelque chose et c’est dans un français impeccable que la blonde commande un jus de tomate avec du sel au céleri. Que c’est agréable de pouvoir à nouveau s’exprimer dans cette langue si chère son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Megara de MassiriLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1531-e-stato-bello-conoscert http://www.ciao-vecchio.com/t1567-megara-nos-atomes-accroches#31353
ID : White Feather, Mélodie
Faceclaim : Lana Parrilla, @loudsilence
Messages : 177 - Points : 560

Âge : 36 ans
Métier : Rédactrice en chef du Vogue It
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Mar 1 Mai 2018 - 19:25 )
Megara n’entendit pas râler le chauffeur de taxi qui n’avait clairement pas compris son rôle dans cette histoire. Elle n’allait tout de même pas froisser encore plus sa tenue qui valait assurément plus cher que son vieux tacot. La trentenaire prit son téléphone, elles allaient être dans les temps si ce fatigué allait un peu plus vite dans sa démarche renfrognée. Qu’est-ce qu’ils ont tous..? se demanda t-elle en posant son coude sur le rebord de la vitre puis sa tête dans sa main. Désinvolte, elle balaya les alentours du regard. C’était donc ici qu’Angelina Bianconi vivait et évoluait au sein de sa famille. C’était prospère et ça respirait les fortunée. Elle n’allait pas jusqu’à dire qu’elle était déstabilisée mais la maison indiquait aussi qu’une famille vivait ici. C’était ce qui lui manquait le plus et malheureusement, ce n’était pas en vivant comme ça qu’elle allait pouvoir s’en créer une. Elle se mordit la lèvre en voyant sortir sa blonde… son employée, plutôt!. Lorsque cette dernière s’installa à ses côtés, elle se rendit compte qu’elle mordait un peu plus fort lorsqu’elle consulta les choix qu’avaient fait pour aller sur Paris. La blonde ressemblait à une très jolie italienne aux cheveux couleurs soleil, estimant sa robe d’une touche à la française, ce qui allait parfaitement bien pour le voyage. Megara inspira profondément, elle devait se reprendre. Ce fut Angelina qui prit la parole en première, la brune était beaucoup trop imprégnée dans ses pensées pour réagir : « Bonjour. » « Bonjour ! » En fait, cela ne changeait pas vraiment à son attitude habituelle et Megara se félicita pour ça, elle pouvait rattraper le tire dans ce genre de cas : « Nous sommes invitées pour les deux défilés parisiens de ce soir et demain après-midi. » Megara tira le dossier de son sac - qu’elle gardera près d’elle tout le long du voyage - lui permettant de répondre avec exactitude sur la visite du Musée d'Yves Saint Laurent mais également du Palais Galliera. Oh, Megara connaissait le planning par coeur mais cette idée la mettait toujours mal à l’aise, elle craignait la moindre petite erreur et la tension dans sa voix se ressentait facilement. Les critiques allaient fuser, elle en était certaine. Elle espérait que les choses se passeront mieux cette fois-ci : « Tenez vous prête à affronter les requins aussi, vous êtes connues ! » annonça t-elle en lui jetant un regard de côté mais cela sonnait aussi comme une sorte d’avertissement. Tout le monde savait que le monde de la mode était très petit, et très difficile à cacher sa poule aux oeufs d'or. Toutefois, le voyage se termina en silence. Bagages en main, prête à rejoindre le sas d’embarquement, elles présentèrent leur billet et leur passeport pour ensuite monter dans l’avion. Une fois bien installée, elle présenta le dossier de présentation qui synthétise leur séjour en passant des buffets et terminant par les défilés. Lorsqu’une hôtesse passa dans les rangs pour proposer quelque chose à boire, Megara observa la blondinette demander une boisson. Même si elle maîtrisait un français, l’accent de son accompagnatrice était impeccable. C’est pourquoi elle se rendit compte qu’elle avait contemplé Angelina beaucoup trop longtemps puisqu’elles attendaient toutes les deux qu’elle fasse son choix. Gênée, elle se cala dans son siège en fixant la petite télé dans le siège suivant. Elle commanda un verre de vin blanc sans adressé le moindre regard à l’hôtesse et attendit qu’elle parte : « Votre français est impeccable, rappelez-moi, vous êtes restée longtemps ? » Megara enchaîna et rapidement, leur verre arriva. Enfin, elle allait pouvoir se rafraîchir. Sa gorge était sèche, trop sèche et accueilli la liqueur avec beaucoup d’entrain.  
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 188 - Points : 650

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Mar 19 Juin 2018 - 2:38 )
Après être montées dans le taxi, elle l'écoute lui parler du programme comme elle le lui a demandé. Au final, Angie ne sait pas grand chose sur ce qui les attend. Juste qu'elles doivent aller à Paris. Ce qui est une information en soit et qui a ravi la blonde. Elle a adoré cette ville, elle a adoré y habiter. Et y retourner c'est vraiment un rêve. Deux défilés sont donc à venir et Angelina hoche la tête. Au moins le programme est bien défini et elles n'auront pas le temps de s'ennuyer. Ou autre... Parce que malgré tout, il subsiste ce passage de l'ascenseur dans la tête de la blonde. Elle n'arrive pas à l'oublier, elle ne peut pas. Elle a bien cherché à le faire mais ça lui semble impossible. Pour autant, elle est quand même contente de partager ce moment avec Megara. Est-ce le bordel dans sa tête ? Peut être un peu. Peut être un peu beaucoup même. Elle a du mal à tout remettre en place et trouver une logique alors elle a décidé de ne pas chercher. Parce que de toute façon et bien... Il n'y en a certainement pas. Elles avaient passé une soirée fort agréable pour la saint valentin et elle devait se concentrer la dessus voilà tout. Ne plus laisser l'appréhension causer de réels soucis. " Tenez vous prête à affronter les requins aussi, vous êtes connues ! " Elle relève la tête, interroge sa patronne du regard mais n'obtient pas vraiment de réponse. Elle ne pense pas être connue ni reconnue la blonde. Peut être par d'anciennes personnes de son école de mode. Mais c'est tout. A moins que... Non, ils ne peuvent pas la connaître encore. Ou peut être que si. Enfin... Angelina verra bien ce qu'il se cache derrière cette phrase pleine de mystère. En attendant elles arrivent à l'aéroport et direction l'avion. Rapidement assises dans l'appareil, certainement grâce à la notoriété de Megara et son travail, Angie se permet de souffler un peu. L'hôtesse vient prendre leur commande et la réponse de la plus jeune se fait évidemment en français. Elle regarde ensuite sa patronne qui la fixe un peu trop pour que ce soit confortable. Un raclement de la gorge de l'hôtesse semble la ramener à la réalité et elle finit par commander un verre de vin blanc. Leurs boissons arrivent rapidement après les règles de sécurité d'usage et tout le baratin nécessaire à chaque vol qu'Angie n'écoute plus vraiment. Quelques gorgées de son verre de bues et elle s'allonge confortablement dans son siège. Elle est fatiguée, exténuée et s'endort assez rapidement, bercée par le ronronnement de l'avion en vol. Elle ne se réveille que quelques heures plus tard, la tête posée sur l'épaule de Megara. En se redressant d'un seul coup elle se confond en excuse, remettant ses cheveux en place. " Oh pardon, je suis désolée. " Elle ose à peine regarder son oreiller de fortune. Le pilote annonce la descente et Angie se rend compte qu'elle a dormi tout le long du voyage. Une dizaine de minutes plus tard, elles sont sur le sol français. Et toutes les formalités passées, les voilà dans une voiture qui visiblement les attendait. " Du coup pour aujourd'hui qu'est ce qui nous attend ? " Surement un passage à l'hôtel où la blonde pourrait se rafraîchir elle l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Megara de MassiriLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1531-e-stato-bello-conoscert http://www.ciao-vecchio.com/t1567-megara-nos-atomes-accroches#31353
ID : White Feather, Mélodie
Faceclaim : Lana Parrilla, @loudsilence
Messages : 177 - Points : 560

Âge : 36 ans
Métier : Rédactrice en chef du Vogue It
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Dim 8 Juil 2018 - 21:38 )
Megara restait droite comme un « i », impeccable. Elle ne voulait pas se froisser ou se retrouver dans une mauvaise posture en compagnie d'Angelina. Tout ce temps, elle pensait à tout ce qui pouvait bien se produire durant ce voyage. Il n'y avait pas de raison qui se passe mal, la trentenaire adorait Paris et elle savait que son accompagnatrice n'avait pas tellement hésité à lui répondre par l'affirmative. Et puis, elle apprenait presque par cœur le programme des trois jours puisqu'elle n'aimait pas être prise au dépourvus mais aussi parce qu'elle espérait pouvoir s'octroyer des petits moments en tête à tête avec sa chasseuse de tendances. Là, encore, c'était une autre affaire. Elle quitta l'extérieur du hublot du regard quand elle sentit quelque chose se poser sur son épaule. Quand elle voulu protester, se demandant ce que cela pouvait bien être, elle fut surprise de voir la blonde endormie, paisiblement, sur elle. Déstabilisée par cette proximité soudaine et visiblement inconsciente, la brune savait qu'elle ne dormirait pas, elle profiterait consciencieusement du vol de cette manière là. Malheureusement, il fut bien trop court et helas, elles devaient déjà quitter l'appareil pour aller rejoindre leur bagages et passer les douanes. Formalités passées, elles furent accueillit par un chauffeur en costume impeccable et une pancarte avec leur nom écrit dessus. Charmée par cette attention – Luciano aurait bien osé dire un truc du genre : « Alors comme ça, on peut encore surprendre la grande De Massiri. » sur un ton ironique. Pour éviter qu'on ne lui posa la moindre question, Megara feignit un sourire confiant. « Du coup pour aujourd'hui, qu'est-ce qui nous attend ? » La Rédactrice regarda la blonde qui s'installa confortablement dans la limousine quand elle se souvenait encore lui avoir cité les nombreuses activités qui les attendaient. Levant les yeux au ciel, comme lorsqu'elle devait répondre lors d'une réunion quand ça l'agaçait, pour répondre ensuite : « Profitez du voyage, le programme ne commence qu'à partir de ce soir autour d'un cocktail ! » Dans un français au fort accent italien, Megara demanda de passer par les Quais de Seine afin d'en profiter au maximum. Le chauffeur ne fut pas surpris et accepta sans rechigner : « Quelques rafraîchissements sont à votre disposition Mesdames, si vous le désirez ! » La brune se tourna vers Angelina : « Cela vous tente ? »



--- I found love,
beautiful and sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina BianconiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1310-beauty-begins-the-momen http://www.ciao-vecchio.com/t1317-angelina-la-simplicite-est-la-cle-de-l-elegance
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : jennifer morrison + tennessee ♥
Multi-comptes : gaïa & mona
Messages : 188 - Points : 650

Âge : 36 années d'existence ou plutôt de survie
Métier : chasseuse de tendances chez Vogue Italie, la femme de l'ombre.
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Mer 8 Aoû 2018 - 3:49 )
Elle est curieuse Angie. Peut être un peu trop. Peut être pas assez. Quoiqu'il en soit, elle veut savoir ce qu'il va se passer. Parce qu'elle n'en a aucune idée. Elle sait juste qu'elle est là avec sa patronne pour assister à un défilé, tout ça bien sur dans le cadre de son travail. Non, elle n'en sait pas plus alors elle interroge encore une fois Megara qui ne semble pas encline à lui répondre. Assise dans cette voiture dont elle n'est pas coutumière, Angie n'est que très peu à l'aise. Une limousine, rien que ça. C'est certain que ce n'est pas le genre d'engin qu'elle a l'habitude de prendre. Les voitures avec chauffeur elle connait mais ce n'est pas n'importe quelle voiture. Même si y'a le chauffeur. Enfin, quoiqu'il en soit elle est de retour à Paris et son sourire laisse transparaître son bonheur. " Profitez du voyage, le programme ne commence qu'à partir de ce soir autour d'un cocktail ! " Ca ne l'aide pas vraiment, il faut bien l'avouer. Mais elle ne dit rien de plus. De toute façon on vient leur demander si elles souhaitent boire quelque chose. La patronne se retourne vers l'employé pour lui demander ce qu'elle en pense. Angie réfléchit quelques instants mais finit par hocher la tête. " Avec plaisir. " Elle attend qu'elle la serve, parce que le bar semble être bien planqué dans la bagnole. Une fois son verre en main elle trinque avec sa chef alors que la voiture parcourt les bords de la seine. " Ca m'avait vraiment manqué tout ça. " Elle dit ça sur un ton nostalgique, les yeux rivés sur l'eau de la seine qu'elle peut apercevoir. La voiture continue son chemin jusqu'à ce qu'elle ne se gare devant leur hôtel. Les deux jeunes femmes descendent alors qu'un porteur s'occupe de leurs affaires. Vraiment la grande classe. Elle s'approche du comptoir et s'occupe de leur réservation en donnant le nom du magazine. Mais y'a comme un hic. Elle redemande par trois fois, en italien, en anglais, en français mais la réponse est toujours la même. Dépitée elle retourne vers sa chef et lui montre la carte de la chambre. " Visiblement il  n'y a qu'une seule chambre de réservée. Et l'hôtel est complet à cause du défilé... " Les voilà bien...
Revenir en haut Aller en bas
Megara de MassiriLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1531-e-stato-bello-conoscert http://www.ciao-vecchio.com/t1567-megara-nos-atomes-accroches#31353
ID : White Feather, Mélodie
Faceclaim : Lana Parrilla, @loudsilence
Messages : 177 - Points : 560

Âge : 36 ans
Métier : Rédactrice en chef du Vogue It
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le Sam 25 Aoû 2018 - 18:27 )
La limousine, le voyage en classe affaire, elle avait bien vu que la France n'avait pas lésiné sur les moyens donnés pour rendre le voyage le plus agréable. C'était ainsi qu'elle avait débarqué en compagnie d'Angelina, sa chercheuse de tendance. Elle avait le bon œil pour dénicher les défauts, les bons goûts et les mauvais. C'était comme ça mais elle ne l'avait pas emmené avec elle uniquement pour cela. Elle voulait tout simplement être seule avec Angie, l'avoir auprès d'elle, c'était ce qui lui faisait du bien après l'épisode noir d'avec Isia. Lorsque Angie reposa la question sur la planning, Meg préféra garder le silence. Pas uniquement parce qu'elle le lui avait déjà dit mais plutôt parce qu'elle était encore toute mutine à la situation dans l'avion. Sentir le corps de la blonde tout contre elle, durant son sommeil.La voir sereine, la respiration lente et profonde. Elle aurait eu envie de partir plus loin encore, pour profiter de ce moment encore quelques heures. Le conducteur indiqua ce qu'elles avaient à leur disposition et très vite, Meg proposa d'en profiter : « Avec plaisir. » Un verre à la main, un silence presque religieux s'installa alors que la voiture longea les bords de la Seine. Elle était bien, elle aimait cette architecture qui comptait un bon siècle à son actif. « ça m'avait manqué tout ça. » En entendant la voix de sa voisine, elle comprit qu'Angelina profitait tout autant qu'elle : « Oui, moi aussi... » lâcha t-elle pour confirmer à son tour. La voiture arriva à l'hôtel, tandis que le chauffeur sortait les bagages du coffre, Angelina était partie chercher les cléfs des chambres. Lorsqu'elle revenait, Megara voyait une note de contrariété, de confusion aussi : « Visiblement, il n'y a qu'une chambre de réservée. » Les sourcils de la brune se froncèrent sous l'effet de la surprise. Elle regarda leur valise entrer dans l'hotel. Surement qu'elles attendront devant la porte de leur unique chambre. « Et l'hotel est complet à cause du défilé » Cela ne faisait aucun doute et forcément, elle n'avait pas envie de passer le peu de temps qu'elle avait sur Paris pour partir à la recherche d'un hotel de la même gamme pour une chambre supplémentaire. Surtout à Paris et à cette période de l'année. Elle regarda sa montre : « On n'a pas trop le choix, tout de suite. » déclara la patronne en reportant son regard sur celui de son interlocutrice : « J'ignorais qu'ils n'en avaient réservé qu'une.. » Après un bref instant de réflexion, elle reprit les choses en main : « Voilà ce que je propose, on monte voir à quoi elle ressemble et je prendrais le divan ? » Megara n'avait pas l'habitude de demander si cela conviendra ou non mais comme d'habitude, Angelina changeait tout dans les façons de pensées de la brune. Voilà pourquoi la synthaxe de sa question n'était pas la meilleure : « Et s'il n'y en a pas.. » Elle en doutait fortement. « J'appellerai pour nous trouver un nouvel hôtel. »



--- I found love,
beautiful and sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Talk some sens to me - Angelina ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Talk some sens to me - Angelina -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde