Revenir en haut
Aller en bas


 

- un moment de confidences entre amis (osrik #01) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Enrik ZorziLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2683-enrik-un-coeur-ecorche-
ID : mary.
Faceclaim : michael fassbender (+) avengedinchains
Multi-comptes : owen ivaldi, isaiah stefano
Messages : 129 - Points : 311

Âge : 38 ans
Métier : Ancien pilote de formule 1. Il a connu une carrière fulgurante. La vitesse a été durant des années l’essence même de sa vie. Il vivait dans l’espoir de battre de nouveaux chronomètres, de surpasser les grands noms de l’époque. Il en a battu, qui ont été depuis des années battus à leur tour. Il était toujours dans les podiums, a même gagné un championnat lorsqu’il était au meilleur de sa forme. Carrière, qui s’est peu à peu éteinte face à la paranoïa de son mari. Il a arrêté pour calmer les crises de dépression de son amant. Il s’est depuis lors lancé dans la photographie de manière plus concrète. Il aime faire des photos de charme, révéler de manière artistique le corps de son mari, mais ne pouvant plus assouvir ce plaisir, il s’est tourné vers des femmes, des hommes, rien de sexuel, toujours pour la recherche d’une perfection, d’un esthétisme. Il s’est fait connaitre sous un pseudonyme, qu’il utilise toujours, pour préserver sa vie privée. En signant avec Vogue, il y a un mois, il a arrêté les photos de charme, vit toujours de photos artistiques en fonction de la demande. Il travaille parfois à son compte pour d’autres magazines, en fonction du projet, mais il continue en secret les photos de charme avec les modèles qui le désirent, qu’ils gardent pour eux.
Sujet: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Mar 10 Avr - 20:33 )


Une cigarette entre les lèvres, Enrik fait défiler les différents clichés pris lors de sa séance shooting. Il les observe avec un professionnalisme sans faille. Il détaille le moindre détail, laisse ses doigts déplacer la souris lorsqu’il prend conscience qu’une retouche doit être réalisée. Son perfectionnisme s’exprime, tandis qu’il aspire cette substance nocive, mais qui a le talent de détendre un tant soit peu ses nerfs particulièrement tendus. Cela fait une heure qu’il travaille sur la revue de son shooting, patientant jusqu’à la venue de son meilleur ami. Ils ont échangé quelques SMS au cours de la journée. Enrik a jugé bon de prendre de ces nouvelles puisque leurs obligations respectives les empêcher de se voir quotidiennement. Cela ne dérange pas les deux bons vieux amis, qui trouvent toujours le juste équilibre sans remettre en cause la sincérité de leur amitié. Il espère passer un bon moment en compagnie de son ami. Il est évident que des sujets sensibles vont être abordés, puisqu’il a pris conscience que certaines choses se déroulaient dans la vie d’Oskar. De son côté, il sait qu’il va devoir s’exprimer sur son quotidien aux côtés d’Alexander. Son regard clair s’assombrit à cette seule pensée alors qu’il vient se relever pour rejoindre un sofa. Il se laisse tomber dessus, la cigarette entre les lèvres tout en fixant le plafond. Il se sent complètement perdu dans sa relation avec son époux. Leur dernière dispute l’a profondément ébranlé, car il a l’horrible sensation qu’ils se trouvent dans une impasse. Cette pensée rend son cœur lourd alors qu’il vient écraser sa cigarette dans le cendrier, prêt à se lever pour se servir un verre d’alcool fort, car c’est un moyen pour lui de s’enivrer pour oublier tout cela. Il est intercepté dans cette volonté par l’arrivée de son ami. Il voit sa silhouette s’immiscer dans la porte d’entrée de son studio photo. Enrik retrouve les traits de son ami et un sourire sincère vient naturellement se nicher sur ses lèvres. « Oskar ! » Il se rapproche de lui, l’étreint dans une poigne ferme et fraternelle. « Content de te revoir, mon vieux. » Il taquine en venant lui taper sur l’épaule dans un geste fraternel. « Je vois que tu nous as ramené un pack de bonnes bières. Tu ne t’es pas moqué de moi. » Il déclare dans un clin d’œil alors qu’il le débarrasse du pack qu’il vient déposer sur la table basse proche du canapé et sofa présent dans l’entrée du studio. « Installe-toi, je t’en prie. » Il déclare alors qu’il vient s’asseoir sur le sofa avant d’ouvrir le pack. « Comment s’est passé ta journée ? » Il questionne simplement pour tenter d’obtenir des informations précieuses de son ami. Il sait qu’il obtiendra des réponses que s’il pose des questions précises et vice-versa. Ils se connaissent bien ces deux-là, après tout.


un coeur écorché par la folie, sombre dans l'oubli.
L'AVENIR NOUS TOURMENTE, LE PASSÉ NOUS RETIENT, C'EST POUR ÇA QUE LE PRÉSENT NOUS ÉCHAPPE
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 188 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Jeu 12 Avr - 17:12 )
Les SMS de son meilleur ami réservait une soirée agréable. Il y avait un bout de temps que les deux hommes ne s'était pas vu, pris par leur travail et leurs histoires mais ils se retrouvent toujours avec autant de complicité. L'idée de le voir avait quelques peu illuminé sa journée, et il fallait avouer que passer du temps avec Enrik plutôt que de rentrer chez lui était un soulagement. Depuis qu'Oskar avait avouer son infidélité, l'ambiance à la maison était plus pesante que jamais. Mais aussi dure que fut la décision et aussi désagréable est il de blessé Luisa, la décision était prise, lancée. Il devait encore en parler à ses enfants et les préparer à un séparation.

Après une journée plutôt difficile, boire des bières avec son meilleur ami paraissait un vrai repos. Oskar ne tarda pas suite à la clôture de sa galerie contrairement à d'ordinaire ou il laissait s'envoler les heures dans son atelier. Oskar acheta de bonne bière fraîche et rejoint comme prévu le studio du photographe. "Salut!" dit il en le prenant dans ses bras, un sourire franc aux lèvres. Il ne l'affirme pas mais il en est de même évidemment. Ravi de le revoir. "Tu me connais, je ne plaisante jamais avec la bière!" assure t'il en s'installant sur le canapé. Il prend une d'entre elle et l'ouvre en lui répondant. "Ah, un cauchemar , j'ai pas eu un instant pour peindre dans mon atelier, j'ai enfilé rendez-vous sur rendez-vous pour parler finance et communication et événements que la ville met en place. J'ai rencontré un potentiel mécène. Je suis pas mécontent qu'elle soit fini. " Il se reposait beaucoup sur son assistant pour toute cette partie administrative, mais des fois, il devait y passer aussi. Mais c'était le moindre de ses soucis malgré tout. "Et toi, ta journée, tu as fais de belles photos ?" le questionne t'il avec intérêt même s'il connais le perfectionnisme de son ami, c'est ce qui lui a offert cette place chez Vogue.
Revenir en haut Aller en bas
Enrik ZorziLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2683-enrik-un-coeur-ecorche-
ID : mary.
Faceclaim : michael fassbender (+) avengedinchains
Multi-comptes : owen ivaldi, isaiah stefano
Messages : 129 - Points : 311

Âge : 38 ans
Métier : Ancien pilote de formule 1. Il a connu une carrière fulgurante. La vitesse a été durant des années l’essence même de sa vie. Il vivait dans l’espoir de battre de nouveaux chronomètres, de surpasser les grands noms de l’époque. Il en a battu, qui ont été depuis des années battus à leur tour. Il était toujours dans les podiums, a même gagné un championnat lorsqu’il était au meilleur de sa forme. Carrière, qui s’est peu à peu éteinte face à la paranoïa de son mari. Il a arrêté pour calmer les crises de dépression de son amant. Il s’est depuis lors lancé dans la photographie de manière plus concrète. Il aime faire des photos de charme, révéler de manière artistique le corps de son mari, mais ne pouvant plus assouvir ce plaisir, il s’est tourné vers des femmes, des hommes, rien de sexuel, toujours pour la recherche d’une perfection, d’un esthétisme. Il s’est fait connaitre sous un pseudonyme, qu’il utilise toujours, pour préserver sa vie privée. En signant avec Vogue, il y a un mois, il a arrêté les photos de charme, vit toujours de photos artistiques en fonction de la demande. Il travaille parfois à son compte pour d’autres magazines, en fonction du projet, mais il continue en secret les photos de charme avec les modèles qui le désirent, qu’ils gardent pour eux.
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Ven 13 Avr - 11:36 )


La présence de son ami le ravit. Passer du temps avec celui qu’il considère comme son meilleur ami, lui permettre d’oublier durant quelques heures le quotidien insipide dans lequel il se trouve depuis des années désormais. Ce sont ces petits moments en compagnie des êtres chers qui lui permettent de tenir bon, de ne pas baisser les bras et se laisser à son tour dévorer par la morosité. Ils sont ces rayons de soleil qui l’empêchent de sombrer dans les abimes, dans cette relation nocive que semble être devenue son couple. Ils sont nécessaires à sa bonne santé mentale et chacun de ses proches semblent toujours disposer à l’accueillir pour quelques heures, lui donner ce terrain fertile pour épancher toutes ses frustrations et lui donner la force nécessaire, par des moments plaisants, pour avancer. Ce qu’il se produit naturellement à l’arrivée de son ami. Le plaisir de le retrouver est réel. Ils s’étreignent de manière ferme et fraternelle. Ils plaisantent naturellement avant de prendre des nouvelles sur la situation respective de l’autre. Il s’installe sur le canapé à la suite de son ami. Il ouvre naturellement une bière dont il vient savourer le gout sans attendre une minute. Il écoute les propos de son ami, la longue journée qu’il vient de vivre, mais qui sera source de retombées intéressantes pour lui. « Malgré la pénibilité de ce type de rencontres, elles sont malheureusement nécessaires comme tu dis. Au moins, tu as trouvé un potentiel mécène, qui pourra te permettre de continuer à développer ton art dans la voie que tu as prises. D’ailleurs ton dernier triptyque était magnifique. Je crois que tout le monde était d’accord dans ce sens. Tu as pu peindre autre chose depuis ? » Il questionne, toujours très curieux en ce qui concerne les œuvres de son ami. Le sens artistique d’Oskar n’est plus à prouver et Enrik éprouve une véritable fascination pour le travail de son ami. Cet intérêt n’est non feint et il serait très intéressé de découvrir ses nouvelles toiles. « J’ai passé la journée en shooting pour un projet pour vogue, effectivement. Je ne peux pas trop en parler, car je suis soumis au secret professionnel, mais les clichés seront dans le prochain numéro. J’étais en train de travailler sur eux avant que tu n’arrives. » Il déclare simplement, sans trop entrer dans les détails. Il attrape son paquet de cigarettes pour en prendre une, tend le paquet à son ami pour qu’il se serve avant de l’embraser entre ses lèvres. « J’ai cru comprendre que ça n’allait pas fort avec Luisa. Tu veux en parler ? » Il questionne simplement en toute franchise, car Enrik demeure un être brut de décoffrage, franc et direct. En posant cette question, il lui indique naturellement qu’il est là s’il ressent le besoin.


un coeur écorché par la folie, sombre dans l'oubli.
L'AVENIR NOUS TOURMENTE, LE PASSÉ NOUS RETIENT, C'EST POUR ÇA QUE LE PRÉSENT NOUS ÉCHAPPE
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 188 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Lun 16 Avr - 20:22 )
Oskar se laisse tombé sur le canapé, il s'y avachit comme un adolescent fatigué, écrasé par le poids de ses soucis. Il est venu ici se changer l'esprit, s’éloigner de cette atmosphère pesante chez lui. Il desirait se liberer un peu aupres de son ami qui etait particulièrement doué pour alléger ses pensées. Il lui raconte sa journée. "Oh je ne me plains pas! Je vis de ma passion et c'est particulièrement difficile quand il s'agit d'art. Tu le sais tout aussi bien avec les photos!" Il prend le compliment sur son dernier tryptique et sourit. "Il a été bien accueilli. C'était un pari comme j'ai exprimé de toute nouvelle émotion et crée une oeuvre très éloignées de mes précedentes, mais je suis satisfait." Émotion que lui avait inspiré Isaiah."Je travaille sur un nouveau projet mais rien de finaliser pour l'instant." dit il en un sourire avant d'ecouter Enrik lui raconter lui aussi sa journée. "Comme d'habitude je vais devoir acheter ton magazine pour voir ton travail! et moi qui t'invites a tous mes vernissages!" le taquine t'il avant que son ami ne mettent les pieds dans le plat.Tout deux sont assez brut de decoffrage. Oskar ne tourne pas autour du pot mais il a conscience qu'Enrik ignore encore pas mal de choses importante qui se sont produite pour lui. "En effet!" il boit une gorgée de bière. "Je pense que Luisa et moi, c'est fini.Enfin, c'est ce que je crois le mieux pour nous à présent." il sait que ca va surprendre Enrik, il voit comme il se bat pour que son couple survive. Luisa avait elle raison, l'avait il abandonné. l"idée le tourmentait mais à l'époque il avait perdu toute envie de se battre contre quoi que ce soit, s'était plongé dans le travail, pas la peinture mais la mise à disposition de ses toiles. "En réalité, il y a quelqu'un d'autre que je voie, un homme." precise t'il " dont je lui ai parlé. Alors evidement elle était dévasté et c'est comme si, savoir que je voyais quelqu'un avait rallumé le feu chez elle. Elle me deteste mais elle me veut aussi, pour elle, me reconquerir. " vient il expliquer à son ami en buvant encore un peu de bière. "Les enfants n'en savent encore rien par contre."
Revenir en haut Aller en bas
Enrik ZorziLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2683-enrik-un-coeur-ecorche-
ID : mary.
Faceclaim : michael fassbender (+) avengedinchains
Multi-comptes : owen ivaldi, isaiah stefano
Messages : 129 - Points : 311

Âge : 38 ans
Métier : Ancien pilote de formule 1. Il a connu une carrière fulgurante. La vitesse a été durant des années l’essence même de sa vie. Il vivait dans l’espoir de battre de nouveaux chronomètres, de surpasser les grands noms de l’époque. Il en a battu, qui ont été depuis des années battus à leur tour. Il était toujours dans les podiums, a même gagné un championnat lorsqu’il était au meilleur de sa forme. Carrière, qui s’est peu à peu éteinte face à la paranoïa de son mari. Il a arrêté pour calmer les crises de dépression de son amant. Il s’est depuis lors lancé dans la photographie de manière plus concrète. Il aime faire des photos de charme, révéler de manière artistique le corps de son mari, mais ne pouvant plus assouvir ce plaisir, il s’est tourné vers des femmes, des hommes, rien de sexuel, toujours pour la recherche d’une perfection, d’un esthétisme. Il s’est fait connaitre sous un pseudonyme, qu’il utilise toujours, pour préserver sa vie privée. En signant avec Vogue, il y a un mois, il a arrêté les photos de charme, vit toujours de photos artistiques en fonction de la demande. Il travaille parfois à son compte pour d’autres magazines, en fonction du projet, mais il continue en secret les photos de charme avec les modèles qui le désirent, qu’ils gardent pour eux.
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Mar 17 Avr - 21:26 )


« Effectivement, nous pouvons nous considérer comme de véritables chanceux. » Il déclare au sujet de leur vie artistique. Enrik comme Oskar ont conscience de la chance qu’ils ont de pouvoir vivre de leur passion alors que tant d’autres se retrouvent à enchainer deux boulots pour pouvoir continuer de produire et se perfectionner. Enrik n’a plus d’inquiétude à avoir. Son contrat avec Vogue lui assure une rentrée d’argent stable et des contrats sans qu’il ait besoin de chercher tant qu’il fait du boulot satisfaisant. Son assistant y veille et Enrik l’écoute parfois aveuglement sur ce sujet, car il est celui qui mène la barque depuis quelques temps. Enrik aborde naturellement la dernière œuvre de son ami. « Elle exprime force, passion, mais aussi douceur, mélancolie. C’est une très belle œuvre. » Il déclare avec sincérité aux paroles de son ami. « J’espère que j’aurai l’occasion de la découvrir une fois que tu l’auras terminée. » Il ajoutant avant de s’exprimer sur sa journée. Il lui parle de son shooting, du projet sur lequel il a travaillé et qui trouvera sa place dans le prochain numéro de Vogue. Il sourit à la remarque de son ami. « Je t’offrirai un exemplaire si ce n’est que ça. » Il lance avec humour à son tour avant d’attraper une cigarette qu’il enflamme entre ses lèvres. Il inspire une bouffée, laisse la nicotine s’immiscer doucement dans ses veines alors qu’il vient aborder un sujet délicat, sans pour autant y mettre de forme. Ce n’est pas dans ses habitudes et il est certain que son meilleur ami ne s’en formalisera pas. Il lui laisse le choix d’en converser ou de changer de sujet, mais son ami ne se défile pas. Il lui annonce une nouvelle qu’il le perturbe profondément. Il ne dit mot, mais son expression exprime toute la stupéfaction qui l’habite. Il se demande si cette décision n’est pas trop précipitée. Il sait bien que le couple de son ami bat de l’aile, que le décès de cet enfant a éloigné les amants auparavant fusionnels. La douleur était si profonde et intime, que leurs deux corps meurtris n’ont pas su se rapprocher pour tenter de résorber cette déchirure latente. Enrik reste silencieux, écoute religieusement les déclarations de son ami, même s’il ne peut pas s’empêcher de se demander si lui-même finira par prendre cette voie. L’idée lui retourne le cœur, le rend fébrile, mais cette agitation le quitte face aux paroles surprenantes de son ami. Il voie un homme. La bisexualité de son ami est une information qu’il ignorait totalement et qui le pousse à lâcher simplement. « Un homme ? » Il n’en revient pas, n’avait jamais envisagé son ami comme une personne attirée par les courbes viriles, mais il ne se permet aucune question indiscrète. Il est le mieux placé pour savoir que lorsque ce désir prend les tripes, il est impossible d’y résister. Il a essayé, avant d’abandonner, car c’était trop tenace. « Cela ne semble pas incohérent connaissant Luisa. Si, je venais à suivre la même voie que toi… je suis certain qu’Alexander péterait un plomb. » Il lance faiblement. « Es-tu sûr que c’est la bonne décision à prendre ? Tu es prêt à abandonner Luisa derrière toi, sans t’être battu jusqu’au bout ? » Il questionne, parce qu’il sent bien que l’affection qu’Oskar porte à sa femme est réelle. Il l’a aimé comme un dingue. Ce genre de passion qu’il est difficile d’effacer. Enrik continue de désirer son mari malgré cet enfer. Il désire ardemment retrouver l’homme fatal qu’il était, celui qui était capable de lui faire perdre le contrôle tant il disposait d’une aisance à enflammer sa chair. Il donnerait tout pour qu’il le redevienne pour qu’il puisse l’aimer comme il l’a tant fait par le passé, avant que cet enfer ne les retienne prisonnier.


un coeur écorché par la folie, sombre dans l'oubli.
L'AVENIR NOUS TOURMENTE, LE PASSÉ NOUS RETIENT, C'EST POUR ÇA QUE LE PRÉSENT NOUS ÉCHAPPE
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 188 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Ven 20 Avr - 0:44 )
Oskar savait bien qu'il allait surprendre Enrik avec cette déclaration. Il avait bien partagé l'éloignement que son couple endurant, Chaque jour plus profond et insurmontable, mais jamais il n'avait omis l'idée d'une rupture avec sa femme malgré la difficulté que traversait son mariage. Encore moins pour un homme. Enrik l'avait toujours connu purement hétéro comme Oskar s'était penser être avant Isaiah. Il avait garder cet homme comme un jardin secret, même pour son meilleur ami. Il n'avait pas préparé Enrik au bond qu'il venait d'entreprendre et pourtant il espérait son soutien. A présent qu'il était dedans il ne pouvait plus omettre ou mentir alors il s'ouvrait sincèrement sans détour.
Le photographe répète l'information comme pour l'assimiler, Oskar soupire avec un léger sourire. "Oui! J'en fut le premier surpris." Il ne s'était pas attendu à être attirer, encore moins à tomber amoureux d'Isaiah. Peut-être était ce aussi la raison pour laquelle il avait mis tant de temps à en parler. Il avait bouleversé tout ce qu'il croyait. Et le voilà à présent en train de tenter de se séparer de Luisa mais ceci n'était pas vraiment simple. Qu'elle le prenne mal était normal lui rappelle Enrik et il avait raison. "Tu crois que je l'abandonne ?" Il demande sa sincérité, il en a conscience, Luisa a posé la même question mais il le fait pour Isaiah. Il but sa bière avec un peu plus de précipitation et de soif. "Ça semble précipité, pourtant je suis assez sur d'une chose. il est celui que je me bat à garder. Il est putain de fier, têtu et passionnant." Il était tombé amoureux d'un homme fort, mais aussi similaires à la Luisa dont il était tombé amoureux à ses 20 ans. "j'ai pas arrêté de déconner avec lui." avoue t-il. "Je voulais qu'il soit pas important, un coup comme ça, histoire de me soulager de mon couple. Il y a cru... Et moi aussi !" Il fait à peine attention au fait qu'il vide sa bouteille rapidement. "Il en vaut la peine !" de foutre son mariage en l'air, de déséquilibrer sa famille. Isaiah a gagné ça. Il le dit à hâte voix pour le convaincre sans remord exprimer pour Luisa. Il n'a pas besoin de les expliquer. "Je ne crois plus qu'il y ait de bout heureux pour Luisa et moi quoi qu'il en soit."
Revenir en haut Aller en bas
Enrik ZorziLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2683-enrik-un-coeur-ecorche-
ID : mary.
Faceclaim : michael fassbender (+) avengedinchains
Multi-comptes : owen ivaldi, isaiah stefano
Messages : 129 - Points : 311

Âge : 38 ans
Métier : Ancien pilote de formule 1. Il a connu une carrière fulgurante. La vitesse a été durant des années l’essence même de sa vie. Il vivait dans l’espoir de battre de nouveaux chronomètres, de surpasser les grands noms de l’époque. Il en a battu, qui ont été depuis des années battus à leur tour. Il était toujours dans les podiums, a même gagné un championnat lorsqu’il était au meilleur de sa forme. Carrière, qui s’est peu à peu éteinte face à la paranoïa de son mari. Il a arrêté pour calmer les crises de dépression de son amant. Il s’est depuis lors lancé dans la photographie de manière plus concrète. Il aime faire des photos de charme, révéler de manière artistique le corps de son mari, mais ne pouvant plus assouvir ce plaisir, il s’est tourné vers des femmes, des hommes, rien de sexuel, toujours pour la recherche d’une perfection, d’un esthétisme. Il s’est fait connaitre sous un pseudonyme, qu’il utilise toujours, pour préserver sa vie privée. En signant avec Vogue, il y a un mois, il a arrêté les photos de charme, vit toujours de photos artistiques en fonction de la demande. Il travaille parfois à son compte pour d’autres magazines, en fonction du projet, mais il continue en secret les photos de charme avec les modèles qui le désirent, qu’ils gardent pour eux.
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Ven 20 Avr - 18:34 )


« Tu n’avais jamais ressenti d’attirance pour un homme ? » Il questionne, curieux, sans doute poussé par la curiosité et la surprise de cette révélation qu’il n’avait jamais envisagé. Il l’a toujours connu hétérosexuel, n’a jamais envisagé un seul instant que son meilleur ami pouvait avoir de l’attirance pour des courbes masculine. Cette nouvelle a de quoi surprendre puisqu’ils se connaissent depuis plus de vingt ans. Il y a quoi se sentir désorienté dans un pareil cas. Il essaye d’assimiler l’annonce, mais ne peut pas s’empêcher de penser avant tout au couple formé par son ami et sa femme. Sans doute parce que son ami se retrouve dans une situation similaire à la sienne où son couple bat de l’aile, même si les raisons sont diamétralement différentes. Cela le perturbe profondément de le voir abandonner la bataille sans avoir forcément essayé de retourner auprès de sa femme, mais il ne peut pas le juger, car il n’a aucun droit. C’est juste que cela l’habite d’une crainte d’autant plus forte que le combat qu’il mène risque de forcément être perdu. Il se rend compte de la possibilité que cela soit le cas, qu’Alexander ou lui-même finiront par trouver quelqu’un d’autre pour les extirper de cet enfer quotidien, mais c’est difficile à concevoir ou de même accepter. Il sent que ses propos perturbent son ami. Il lui demande franchement s’il pense qu’il abandonne Luisa. Il se sent pantois, incapable de répondre de façon claire à cette question. Est-ce qu’il pense réellement ? Il ne sait pas. « Peut-être. J’ai du mal à concevoir cette idée, mais peut-être que c’est la seule solution pour toi et Luisa. Je n’en sais rien. Je suis loin d’être un pro en la matière. » Il admet qu’il est très mal disposé pour apporter un jugement sur la situation vécue par son meilleur ami. Il garde le silence. Il écoute religieusement son ami, lorsqu’il évoque cette nouvelle relation. Il sent dans le rythme de sa voix, que le chemin qu’il emprunte est murement réfléchi. Il se bat pour le garder. Cet homme le passionne, le fait déconner. Il se voulait indifférent, que cette relation soit que physique, mais ce n’est pas le cas. Il sent l’agitation qui habite son ami, cette passion qu’il ne maitrise pas puisqu’il boit rapidement sa bière. Il en vaut la peine selon son ami et Enrik n’est pas en position pour remettre cela en question. Il ne peut pas se le permettre, ne le désire point. « Tu as l’air bien cramé effectivement. » Il déclare simplement dans un petit sourire en venant boire une gorgée de sa bière. « Cela fait combien de temps que tu le fréquentes ? Comment cela s’est passé ? Cela a dû être difficile de garder tout cela en toi, durant tout ce temps… » Il questionne, toujours poussé par sa curiosité. « C’est lui qui t’a inspiré cette triptyque ? » Il ajoute par pure rhétorique, car il semble déjà avoir la réponse. Il connait suffisamment son ami pour savoir ce que la passion lui permet de réaliser sur un plan artistique. Le mystère de cette renaissance se dévoile peu à peu.


un coeur écorché par la folie, sombre dans l'oubli.
L'AVENIR NOUS TOURMENTE, LE PASSÉ NOUS RETIENT, C'EST POUR ÇA QUE LE PRÉSENT NOUS ÉCHAPPE
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 188 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Dim 22 Avr - 18:41 )
Il répond avec sincérité à ses questions et ne lui cache rien,  il a gardé ceci secret bien longtemps et il se confie sans crainte à son meilleur ami.  Il veut que celui-ci le comprenne et pour cela il se fait transparent. "Non, y'as bien quelques modèles masculin qui m'ont fait bander quand j'étais ado. Mais c'est toujours avec des filles ue je voulais sortir.  Puis j'ai rencontré Luisa.  Je me suis toujours cru hétéro." Isaiah avait changé cette certitude. Il lui avait montré une nouvelle voix vers un bonheur improbable mais qu'il prenait malgré un sacrifice important.  Enrik à l'honnêteté de lui répondre qu'il pense qu'il y a d'autre solution mais Oskar ne sait lesquelles et ne les cherche pas. "Je ne suis pas plus expert. Mais au contraire je ne vois pas d'autre solution pour nous deux." admet il. Il est amoureux d'Isaiah. Enrik lui même le constata quand il en parlait et nota qu'il en semblait bien cramé. Oskar ne put contester et se contenta de boire sa bière." Cela fait presque un an. Il est venu à ma galerie,  il est artiste lui aussi. SOn regard frais sur mes oeuvres, sa passion pour la peinture, ses critiques technique et substanciel ,  il a ranimé mon goût pour mon métier." Il avait su rallumer cette flamme qui s'était éteinte. "En vérité,  j'étais heureux de le garder que pour moi. Il était mon jardin secret. ça m'allait bien...mais ça ne lui convient plus. Il lui avoue franchement que durant ces quelques mois, il n'avait pas eu le desir de lui en parler. Isaiah représentant alors un amant possédé qu'il ne dévoilait que de manières crypté. Enrik devinait évidemment le code de son triptyque. "Oui, c'est lui." affirme t'il inutilement car Enrik ne peut qu'avoir compris. "Le secret de cette nouvelle toile." rit il car il a clairement pris un nouveau chemin avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Enrik ZorziLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2683-enrik-un-coeur-ecorche-
ID : mary.
Faceclaim : michael fassbender (+) avengedinchains
Multi-comptes : owen ivaldi, isaiah stefano
Messages : 129 - Points : 311

Âge : 38 ans
Métier : Ancien pilote de formule 1. Il a connu une carrière fulgurante. La vitesse a été durant des années l’essence même de sa vie. Il vivait dans l’espoir de battre de nouveaux chronomètres, de surpasser les grands noms de l’époque. Il en a battu, qui ont été depuis des années battus à leur tour. Il était toujours dans les podiums, a même gagné un championnat lorsqu’il était au meilleur de sa forme. Carrière, qui s’est peu à peu éteinte face à la paranoïa de son mari. Il a arrêté pour calmer les crises de dépression de son amant. Il s’est depuis lors lancé dans la photographie de manière plus concrète. Il aime faire des photos de charme, révéler de manière artistique le corps de son mari, mais ne pouvant plus assouvir ce plaisir, il s’est tourné vers des femmes, des hommes, rien de sexuel, toujours pour la recherche d’une perfection, d’un esthétisme. Il s’est fait connaitre sous un pseudonyme, qu’il utilise toujours, pour préserver sa vie privée. En signant avec Vogue, il y a un mois, il a arrêté les photos de charme, vit toujours de photos artistiques en fonction de la demande. Il travaille parfois à son compte pour d’autres magazines, en fonction du projet, mais il continue en secret les photos de charme avec les modèles qui le désirent, qu’ils gardent pour eux.
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Sam 5 Mai - 20:36 )


Les révélations qui lui sont faites par son meilleur ami sont troublantes. Il n’avait jamais envisagé une bisexualité chez son ami. Pourtant, il semble lui prouver le contraire par ces propos et par les choix qu’il opte dans son existence. Elles l’ébranlent également, parce que la similitude de leur situation lui fait miroiter un avenir bien sombre pour sa relation avec Alexander. Il se demande s’ils sont condamnés à suivre le même chemin et l’idée lui retourne les tripes avec tant de force que cela provoque une douleur au niveau de sa poitrine. Sa franchise l’oblige à s’exprime à se prononcer à ce sujet. Il n’a aucune intention de le juger, quand bien même ses propos le porte à le croire. Il est juste complètement dérouté par cette voie que prend la relation d’Oskar et de Luisa. Il éprouve énormément de respect pour l’épouse de son ami. Il a conscience que le décès de leur dernier enfant a été une cruelle épreuve pour l’ensemble des époux. Pourtant, il avait l’espoir qu’ils parviendraient à surmonter cette perte, retrouver foi au présent et à l’avenir. Oskar semble y parvenir, mais auprès d’un autre, ce qui l’oblige à laisser Luisa derrière lui, comme s’il n’y avait que cette solution possible. Pourtant, il ne peut rester aveugle et sourd à cette passion nouvelle qui consomme son ami. Il l’a aperçu à travers son dernier triptyque, à travers son regard ou dans le ton de sa voix. Il sent qu’une femme crépite de nouveau au fond de lui, que l’inspiration s’empare de lui et le réveille d’un profond sommeil. Une léthargie qu’il connait cruellement, dans laquelle il se retrouve cruellement piégé, sans pour autant être en mesure de s’en libérer, car il n’est pas prêt à faire les choix drastiques qu’Oskar prend. C’est un mélange de sentiment de respect et de tristesse qui inonde sa poitrine, mais qu’il garde en lui. Il demeure silencieux à ses propos. Il l’écoute sagement, découvrant tous ces éléments qui lui manquent sur la vie de son meilleur ami. Cet homme semble avoir totalement envouté son ami. Un an qu’il consomme cette passion avec cet homme, qu’il la laisse le consumer avec violence. Il est vrai qu’il sentait son ami moins taciturne, plus ouvert, plus heureux. Aujourd’hui, il comprend mieux les raisons. « Je vois. » Il déclare simplement en venant boire une gorgée de sa bière tant il lui semble particulièrement difficile d’encaisser cette nouvelle. « Du coup, c’est plus pour lui que tu quittes Liusa ? » Il questionne sincèrement. « Ou c’est devenu un besoin pour toi de t’afficher avec lui ? » Il essaye de comprendre ce qui le pousse à vouloir modifier les règles qui semblaient s’être établies entre eux. Après tout, cela fait un an qu’ils se fréquentent, qu’ils couchent ensemble, en secret. Il se demande ce qui les pousse à vouloir agir autrement, à devenir un couple. Est-ce un caprice de la part de son amant auquel Oskar cède où son ami ressent réellement le besoin d’avancer à ses côtés et tirer un trait sur son passé d’une certaine manière ?  


un coeur écorché par la folie, sombre dans l'oubli.
L'AVENIR NOUS TOURMENTE, LE PASSÉ NOUS RETIENT, C'EST POUR ÇA QUE LE PRÉSENT NOUS ÉCHAPPE
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 188 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le Jeu 10 Mai - 22:42 )
Oskar regarde son meilleur ami, il sait que la question se pose. Il sait aussi que sa reflexion, le chemin qu'il prend avec Luisa resonne avec la situation de son meilleur ami. Assez étrangement, les deux meilleurs ami ont traversé cette même crise dans leur couple, quasiment au meme moment. Un evenement a terrassé leur bonheur, ce qu'il avait construit avec leur mot il bataillait depuis pour maintenir la tête hors de l'eau, pour sauvegarder leur couple, de façon plus ou moins convaincu et determiné. Il ne pensait nullement Enrik capable de s'eloigner d'Alexander, de renoncer à cette histoire comme il le faisait à présent avec le soutien d'Isaiah. "Non, ce n'est pas pour lui." affirme t'il en hochant un peu la tête. Isaiah ne lui avait jamais demander ouvertement, ni même pousser à ce qu'il le fasse si rapidement même si il s'en réjouissait. "C'est moi qui l'ai décidé quand j'ai réalisé que le perdre etait pire que d'être sans Luisa." Il soupira, le choix s'était simplement imposer à lui, de facon irrationel et naturel, il avait juste choisi de le suivre pour une fois.  Il finit sa bière et la posa par terre. "Je fais ca pour moi. m'afficher. aupres de toi c'est facile... je crains même pas que  tu m'imites." Il sourit avant de venir le regarder." comment ca va chez toi en ce moment?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: un moment de confidences entre amis (osrik #01) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- un moment de confidences entre amis (osrik #01) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre