Revenir en haut
Aller en bas


 

- Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Dalia IngleseLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Mary
Faceclaim : Crystal Reed + ©dark dream
Multi-comptes : Lana la fleur bleu, Lucy la sportive & Leila la peste
Messages : 43 - Points : 90
Âge : 33 ans
Métier : Romancière
Sujet: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 20:52 )
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
DALIA INGLESE
Scénario de Vito Inglese
Identité :Sa mère, grande amoureuse des plantes a choisi de lui donner le nom de sa préférée : Dalia. Depuis quatre ans, elle a délaissé son nom de jeune fille, Leonetti pour prendre celui de son mari Inglese.

Naissance :Dalia est née à l'hôpital de Naples le 01 avril 1985 et a donc eu 33 ans très récemment. Un joli poisson d'avril pour ses parents, en somme, qui ne l'attendait pas vraiment mais qui l'ont aimé dès le premier regard.

Origines :Italienne pure souche et fière de l'être. Elle possède d'ailleurs la fougue des Italiens, leur passion prononcée pour le football. Ce peuple, elle l'aime.

Statut :Mariée depuis quatre ans à l'homme qu'elle considère comme étant l'homme de sa vie. Ce n'est pourtant pas facile tous les jours, leurs caractères forts s'entrechoquent souvent mais ils s'aiment à la folie. Dernièrement, leur mariage prend pourtant une mauvaise tournure puisque Dalia ne se sent plus soutenue. Ca lui pèse énormément mais elle n'ose rien dire et rumine dans son coin.

Métier :Elle a longtemps travaillé dans une compagnie d'assurance mais ce n'était qu'un métier alimentaire. Depuis deux ans, elle vit enfin de son rêve le plus fou : elle est romancière, s'étant spécialisée dans les romans d'amour.

Argent :Grâce au succès de son livre, Dalia a reçu une très grosse somme d'argent. Son mari gagne aussi plutôt bien sa vie dans sa compagnie aérienne. Le couple bénéficie donc d'un train de vie confortable.

A Naples depuis :Toujours.

Imaginative - Rêveuse - Envieuse - Exigeante envers elle-même - Intelligente - Impulsive - Téméraire - Susceptible - Têtue - Fidèle - Amusante - Jalouse - Manque d'estime de soi - Attachante - Aimante - Mauvaise joueuse -  Impatiente - Honnête - Orgueilleuse - Energique.

poids :
54 kg
alcool :
0 verre
cigarettes :
3 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Eyes of the tiger Survivor


Conclusion de votre vie Si Dalia devrait résumer sa vie, elle dirait qu'elle a l'impression de ne jamais pouvoir avoir tout ce qu'elle veut en même temps. Une famille heureuse et un amoureux. Un mari et une vie professionnelle épanouie. Quelque chose lui glisse systématiquement entre les doigts et ça commence sérieusement à lui peser.

(un) Dalia est la fille unique d’un joueur de football et d’une de ses groupies. A vrai dire, ces deux-là n’avaient pas prévus tout à fait l’arrivée de leur enfant mais, suite à la grossesse impromptue de la maman de Dalia, ils ont décidé de le garder et de se marier. La mère de Dalia a toujours été folle amoureuse de son mari et, lui, a aussi de profonds sentiments pour elle. Le hasard du destin, en somme. (deux) Les sentiments du père de Dalia ne l’ont pourtant pas empêché de tromper régulièrement sa mère, faible face à l’assaut de nombreuses fans que son métier lui procurait, gloire un peu moins resplendissante quand il a quitté sa carrière professionnelle pour devenir assistant coach de l’équipe de football de Naples. La jeune Dalia a donc grandi avec un modèle familial écorné, l’intelligence de la jeune adolescente lui ayant fait ouvert les yeux très tôt sur les incartades de son père. (trois) Dans cette histoire, elle a naturellement pris le parti de sa mère, bien que celle-ci n’ait jamais levé le petit doigt pour remédier à la situation. A bout, l’adolescente lui a pourtant conseillé de nombreuses fois de le quitter, bien que cela signifiait voir sa famille exploser. Mais sa mère ne l’a pas prise au sérieux, la renvoyant à ses propres problèmes amoureux d’adolescentes. En fait, personne ne l’a prenait jamais au sérieux que ce soit son père ou sa mère. (quatre) Bien malgré elle, elle a développé une certaine passion pour le football. Etant baigné dans cet univers depuis la plus tendre enfance, elle a fini par s’y prendre au jeu, par suivre les championnats, notamment les équipes italiennes. Elle n’a pourtant jamais supporté celle dans laquelle son père jouait puis celle dans laquelle il est devenu coach assistant : celle de Naples. C’est pour elle un acte de rébellion ultime, la manière de lui rappeler que, malgré les années, elle n’oublie pas ce qu’il a fait subir à sa mère quand il était au sommet de sa gloire. (cinq) Deuxième passion et non des moindres : la littérature et l’écriture. Dalia s’est plongé dans cet univers suite au malaise qu’elle vivait à la maison. Elle s’est mise à écrire de magnifiques histoires d’amour, comme pour compenser celle qui se déroulait devant ses yeux et qui lui paraissait bien pathétique. Depuis son adolescence, elle a toujours souhaité en faire son métier, au point de suivre des études à Naples dans le domaine. Certains se sont souvent moqués d’elle, les romans d’amours étant quelque chose d’assez « décriée » dans la profession car pas assez glamour mais elle a toujours gardé son idée en tête. (six) Elle a rencontré Vito il y a dix ans, quand elle avait vingt-trois ans. Plutôt heureuse en couple, et avec un de ses amis de surcroît, elle a tenté pendant longtemps de repousser ses avances évidentes. Le fait est qu’elle ne souhaitait pas reproduire les erreurs de son père, malgré l’évidence devant leur feeling immédiat. Il a finalement fallu que Vito coupe carrément les ponts pour qu’elle se rende compte que ses principes pouvaient lui coûter quelque chose de beau. Elle a donc quitté son copain sur le champ pour filer le retrouver. (sept) Ils ont vécu une merveilleuse histoire d’amour à partir de ce moment-là, comme dans les bouquins que Dalia s’efforçait d’écrire. Seule sa jalousie se mettait régulièrement en travers de leur couple, de part les absences répétées de Vito à cause de son métier et son passé familial qui ne cessait de hanter son esprit. Pourtant, avec des efforts, Dalia a fait en sorte de chasser ses mauvais démons, la plupart du temps du moins. Il faut dire qu’ils reviennent quand même fréquemment.(huit) Le jour où elle a épousé Vito, elle a considéré qu’il n’était à présent que sa seule famille. En rupture avec son père, elle ne l’a pas invité à son mariage et sa mère, sans doute par soutien, n’est pas venue. Elle a donc avancé seule jusqu’à l’hôtel, s’est offerte à lui sans aucun autre consentement. Et c’est la meilleure chose qu’elle ait faite de sa vie. (neuf) En épousant Vito, elle a aussi épousé sa famille. Une famille qu’elle apprécie mais, ces derniers temps, Dalia éprouve quelques difficultés envers sa petite sœur qui squatte leur sous-sol et qui a un peu pris ses aises. Elle se montre négligente, laisse tout traîner et Dalia étant celle qui vit le plus souvent à la maison doit passer derrière elle. Vito, lui, lui laisse tout passer. Elle a l’impression d’être seule contre deux. (dix) Depuis deux ans, et suite à une carrière non voulue dans les compagnies d’assurance, elle est devenue une romancière à succès. Elle est actuellement en train d’écrire son deuxième bouquin mais peine à tenir les délais imposés par son éditeur. Son mariage en crise n’y est sans doute pas pour rien dans son manque d’inspiration ces derniers temps. (Onze) Stressée par l'ensemble de ces événements, elle s'est mise à fumer en cachette. C'est pourtant elle qui a fait arrêté Vito, il y a de nombreuses années, et elle ne comprends pas très bien comment elle a pu tomber dans cette habitude qu'elle jugeait répugnante. Elle peine un peu à se reconnaître, à vrai dire.
ton groupe :BARBARESCO ton avatar :Crystal Reed


pseudo, prénom :Mary.combien de bougies ?26 ans.d'où viens-tu ?France.comment t'as atterri ici ?Une petite souris m'a montré la voie.




Dernière édition par Dalia Inglese le Dim 15 Avr - 18:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dalia IngleseLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Mary
Faceclaim : Crystal Reed + ©dark dream
Multi-comptes : Lana la fleur bleu, Lucy la sportive & Leila la peste
Messages : 43 - Points : 90
Âge : 33 ans
Métier : Romancière
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 20:52 )
Et il m’aime encore. Et moi je t’aime un peu plus fort.Et du cœur à tes lèvres je deviens un casse-tête




Il y a quatre ans.

« Moi, Dalia Leonetti. Te prends pour époux, Vito Inglese, et accepte de te chérir dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, dans les bonheurs et dans les épreuves jusqu’à ce que la mort nous sépare. » J’en ai rêvé, de cet instant. Depuis petite fille, je l’ai vécu mille et une fois et le visage du marié en face de moi changeait toujours avec ma lubie du moment. Pourtant, je n’aurais pas pu rêver mieux comme homme avec qui partager ma vie. Et je lui souris, à cet homme, à mon amour, à mon ami, à mon amant alors qu’il me passe la bague au doigt et qu’un frisson me parcourt l’échine. L’idée de me lier à lui pour le reste de ma vie est loin de me faire peur. Je ne fais pas partie de ses mariées qui paniquent quelques minutes avant de se rendre à l’autel car j’ai une certitude : l’homme de ma vie, c’est lui. Et il n’y a rien qui ne parviendra à changer ça. « Je vous déclare à présent mari et femme. Vous pouvez embrassée la mariée. « Vito s’approche de moi et me fait basculer en arrière pour me donner un de ses baisers de cinéma comme on en voit dans les films. Sauf que, pour nous, ma robe se trouve être encombrante et qu’il manque presque de m’échapper avant de m’embrasser. L’échange est court, intense et quand il me tire à nouveau vers le haut et que je le prends dans mes bras, je ne peux pas m’empêcher de susurrer à son oreille. « T’es qu’un abruti. » Mais ma voix, loin d’être dure, est au contraire pleine de tendresse. Oui, Vito est un abruti avec ce baiser spectacle surprise qui aurait pu me coûter une jolie bosse sur la tête et un moment gênant à mon mariage. Mais c’est mon abruti. Mon mari.

L’amour parfait… C’est ce à quoi nous aspirions et nous n’en étions finalement pas si éloigné la plupart du temps. Seule ombre au tableau, ma jalousie maladive, passage presque obligé quand votre mari s’absente régulièrement et avec de très jolies femmes. On dit parfois qu’à la manière des marins, les pilotes de l’air ont une femme dans chaque aéroport et je tenais à faire mentir l’adage, à être la seule et l’unique. Peut-être aussi que mon absence de réussite, comparée à celle de mon mari, ne faisait que renforcer encore plus mes insécurités, nourries par un modèle familial plus que ratée. Mon père avait trompé ma mère alors pourquoi n’en serait-il pas autant pour moi ? D’autant plus quand votre femme se trouve bien incapable de réaliser ses projets. De sortir son livre sur lequel elle travaille depuis des années. Au lieu de quoi, je me retrouvais à bosser dans cette société d’assurance minable, à faire des rapports toute la journée et à débouter des gens parfois dans le besoin. Difficile de ne pas se détester dans ces moments-là mais, encore une fois, tout me semblait possible malgré tout. Parce que Vito était toujours là, à mes côtés. Jusqu’à ce que son soutien finisse par payer.

Il y a deux ans.

« Et bien Dalia… Ton livre est en train de se vendre comme des petits pains ! Félicitations ! » Alfredo, mon éditeur, se frotte littéralement les mains devant moi à l’idée des profits que je vais lui faire engranger et, pourtant, là tout de suite, c’est à Leonardo que j’ai envie de dire merci. Mon agent, le premier à avoir cru en moi, à m’avoir présenté les bons contacts. Et à Vito, aussi, bien sûr. Je n’ai pas véritablement envie de fêter ma victoire avec cet homme qui sort pourtant une bouteille de champagne… Et à qui je me force à sourire. Parce que sans lui, je suis foutue. Sans lui, plus de bouquins. « Je n’ai jamais douté que tu étais une femme… talentueuse. » Et avec une poitrine agréable, il faut croire, étant donné la manière dont il plonge son regard dans mon décolleté… Décolleté que j’ai peut-être sciemment mis, c’est vrai. Non pas que draguer un autre homme ne soit dans mes plans mais je dois m’efforcer d’être agréable avec ce type. Et si être agréable revient à le laisser regarder deux ou trois fois en direction de mes nichons et bien… soit. C’est un sacrifice auquel je veux bien concevoir, dans la limite où je suis moi-même droit dans mes bottes. « A nous, alors. » Son regard libidineux sous-entend bien des choses à propos d’un  « nous » mais je ne relève pas et me contente de voir d’un cul sec mon verre, devant un Alfredo pantois. « Très bon, ce champagne. Et bien je crois qu’il est temps pour moi de filer, on a fait le point sur tout ce qu’on voulait. » Un ultime sourire pour ne pas paraître impolie et voilà que j’attrape mon sac avant de me diriger de manière plus ou moins précipitée vers la sortie. Il faut que j’appelle Vito. Il faut que je lui dise que j’ai réussi, moi aussi. Ca y est. Mon grand jour est arrivé.

Le succès, enfin. Les strass, les paillettes, les contacts… Mais surtout la reconnaissance du public. La reconnaissance pour moi-même… Mais plus vraiment la reconnaissance de mon mari. Je n’arrive pas à déterminer à partir de quel point nous avons basculés, étrangement. A quel moment exactement ma nouvelle vie s’est mise en travers de notre chemin, de notre couple. Pourtant, j’ai toujours cru jusqu’ici qu’il n’attendait que ce moment pour moi, que je vive à mon tour mes rêves mais, à présent que j’y suis, à présent que je goûte à tout ça, je n’ai plus vraiment l’impression d’avoir un partenaire à mes côtés, tout juste un compagnon d’infortune. Je sais bien que venir à ses soirées mondaines l’ennuie mais, envers et contre tout, je ne me vois pas y aller sans mon mari à mon bras. D’une part, parce que ça ferait mauvais genre. Mais surtout, surtout, parce que malgré la nouvelle assurance que je montre à l’extérieur, le fait est que je tremble d’effroi au fond. Que j’ai peur que ce but que j’effleure enfin s’effondre comme un château de carte. Qu’on me prenne pour une imposture, qu’on me trouve finalement sans talent. Et il n’y a que Vito pour me faire sentir si forte, il n’y a toujours eu que lui. Mais, à présent, c’est tout l’inverse qui finit par se produire.

Il y a une semaine.
« Tu sais quoi, la prochaine fois, autant que tu ne viennes pas si c’est pour te comporter comme ça. » Vito soupire, sans doute agacé devant mes remontrances que j’ai pourtant retenu tout au long du trajet en voiture. Il a beau dire faire des efforts, je n’en vois aucun, moi. Son attitude détachée, voir même profondément ennuyée pendant la soirée ne me montre qu’un profond désintérêt pour tout ce que je fais. Il s’en fiche. De ma réussite. De mon rêve. Ca ne semble tout à coup plus avoir d’importances pour lui. « Enfin, tu sais quoi, c’est pas si grave. » Sauf que si, c’est grave. Pour moi. Mais comme à mon habitude ces derniers temps, je préfère fuir le conflit, sentant notre couple au bord du gouffre. Une dispute à ce sujet s’éloignerait sans doute bien loin de nos standards. Pourtant, on en a vécu des moments difficiles, par le passé. Ma jalousie nous a amené au bord de la rupture, à un certain moment, mais je sens que si nous en venions à parler plus profondément de ce qui se passe entre nous ces derniers temps, ça n’aurait rien d’équivalent. Je pourrais dire des mots que je pourrais regretter par la suite. Je pourrais éclater. « Je vais me coucher, je suis crevée. » Je dépose alors un rapide baiser sur ses lèvres. Un de ses baisers que des couples étant ensembles depuis longtemps s’échangent sans grand cérémonial mais qui avait toujours le don de me déclencher des papillons dans le ventre, malgré les années. Là, ce soir, avec la rancœur, j’ai pourtant la désagréable sensation d’embrasser un étranger. « Bonne nuit. » Et je le laisse là, comme une sauvage, fonçant dans la salle de bain pour mieux démaquiller ma déception d’une soirée qui se voulait idyllique mais qui s’avère gâchée. Comme toujours ces derniers temps.

Alors nous en sommes là. De ce couple parfait et jalousé de tous, nous sommes passés à ces deux êtres qui s’en veulent en silence, qui accumulent les rancœurs. Et il y a des jours où j’aimerais tout casser, tout envoyer bouler mais il y a heureusement une majorité d’autres où je m’accroche à nos petits moments de bonheurs. A ce sourire qu’il a quand il se retourne vers moi, le matin. A nos conneries d’enfants quand une cession de cuisine se transforment en champ de bataille. Ces jours-là sont ceux qui comptent le plus, plus que ceux de nos disputes. Parce que je l’aime, cet homme. Plus que tout au monde.


Dernière édition par Dalia Inglese le Dim 15 Avr - 19:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya, gif Dantoria ©Victoria
Multi-comptes : Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 8278 - Points : 6520
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 20:56 )
Bienvenue chez toi la belle. Ca fait plaisir de te voir céder à la tentation ! Après tant de pression. xD

J'ai hâte de voir ce que tu vas en faire.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


La grande protectrice aux microbes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ealitya(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael & Leonardo
Messages : 6110 - Points : 2262

Âge : 35 ans, mais bientôt 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 20:59 )
Re bienvenue, tu es faible.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Vito IngleseLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3069-vito-o-mayday-prepare-for-impa http://www.ciao-vecchio.com/t3095-vito-o-somewhere-only-we-know
ID : mrs.chaplin (pascale)
Faceclaim : sebastian stan + ava and crackship by mrs.chaplin, gif from tumblr.
Multi-comptes : donatello, vincenzo & frederico
Messages : 309 - Points : 182

Âge : trente-six ans.
Métier : pilote de ligne pour la compagnie alitalia.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:09 )
POUSSEZ-VOUS, POUSSEZ-VOUS ! SHE'S MIIIIINE !
           

                                                                                                                                             

REBIENVENUE CHEZ TOI !!!
Crystal est tellement belle sur l'avatar que t'as choisi
Tellement hâte de lire ta fiche et de voir ce que tu vas en faire Je sais que ça va être génial, can't wait ! J'aime déjà ce que t'as mis dans le profil Bon courage avec ta fiche

@Dante Galeone Mais reste que c'est elle qui a ouvert la porte toi tu t'es simplement incrustée




never let go
DALIA & VITO ☽ hand in my hand and you promised to never let go. we're walking the tightrope, high in the sky. we can see the whole world down below, we're walking the tightrope. never sure, will you catch me if I should fall? well, it's all an adventure that comes with a breathtaking view. walking the tightrope.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya, gif Dantoria ©Victoria
Multi-comptes : Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 8278 - Points : 6520
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:15 )
@Vito Inglese Héhéhéhé. Toute façon, elle était déjà foutu d'avance. Crystal + le lien, elle ne pouvait pas passer à côté.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


La grande protectrice aux microbes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Matteo DragoniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3118-matteo-smells-like-a-freakshow http://www.ciao-vecchio.com/t3137-m-smells-like-a-freakshow
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : E. Peters © schizophrenic (avatar) + bat'phanie (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Ima et Gabriele.
Messages : 984 - Points : 439

Âge : 31 ans (1o.o4.87)
Métier : Agent immobilier.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:26 )
Rebienvenuuue
Bonne continuation pour cette énième fiche
Hâte de voir ce que vous allez en faire

Et moi qui pensais que t'aurais craqué pour un futur lien avec Enzo , à moins que


i love you
because you make me smile when ▬ nobody else can.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto Khalil10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1838-robs-l-enfant-terrible- http://www.ciao-vecchio.com/t1919-roberto-etre-ou-ne-pas-etre
ID : Djoan ; Yohan
Faceclaim : ava : © Lempika. ; tumblr & gif sign : mrs. chaplin
Multi-comptes : Floriana Mennini & Valente Paludi & Katerin Boschetti
Messages : 4185 - Points : 1304

Âge : 34 ans
Métier : Agent d'entretien au théâtre.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:42 )
Rebienvenue à toi avec ce nouveau personnage. Tu fais une heureuse.
Je te souhaite une bonne rédaction pour ta fiche.

Tu connais la maison.



I like to make-believe with you
That we always speak the truth (ish)
I like how we pretend the same
Play this silly little game
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya, gif Dantoria ©Victoria
Multi-comptes : Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 8278 - Points : 6520
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:42 )
@Matteo Dragoni Non non. Moi, je suis le pote de Vito qu'elle déteste !


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


La grande protectrice aux microbes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Dalia IngleseLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Mary
Faceclaim : Crystal Reed + ©dark dream
Multi-comptes : Lana la fleur bleu, Lucy la sportive & Leila la peste
Messages : 43 - Points : 90
Âge : 33 ans
Métier : Romancière
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le Ven 13 Avr - 21:48 )
Merci tout le monde !

@Vito Inglese : MON MIEEEN ! Fais gaffe, à partir de maintenant, je te surveille.

@Dante Galeone Mais non je te détestes pas. Casses-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Dalia - Mais qu'est-il advenu du couple qui s'aimait? Nous ne le saurons jamais car nous restons côte à côte, en nous rejetant les fautes. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées