Revenir en haut
Aller en bas


 

- The truth is rarely pure and never simple. (Nato) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gaïa Romanelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2105-gaia-amore-a-prima-vist http://www.ciao-vecchio.com/t2114-find-your-tribe-love-them-hard-gaia
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : meghan ory + midnight blues ♥
Multi-comptes : Angelina & Mona ♥
Messages : 296 - Points : 682

Âge : 32 ans
Métier : agent de probation (+ auteur de livres érotiques en secret)
Sujet: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Sam 14 Avr - 19:32 )
Elle peste, elle est inquiète, elle a peur. Il y a tant de sentiments qui se téléscopent dans sa tête que ça en devient douloureux. Oui c’est ça, elle a mal. Elle est au courant de la fusillade, comment ne pas l’être. Mais elle dormait quand elle a commencé. Le réveil n’en fut que plus difficile. Un véritable coup de fouet lorsqu’elle a attrapé son téléphone et vu les annonces pop-up lui annonçant ce qu’il se passait à Naples. Ce n’était pas possible. Impensable même. Forcément, sa première pensée fut pour Lea. Sa fille. Pas de messages, pas d’appels. Elle se dit tout d’abord qu’elle ne devait pas être dans le coin et surement pas au courant. Mais de nos jours, tout le monde sait ce qu’il se passe. Merci les smartphones. Elle l’appelle, attend mais finit par tomber sur le répondeur. Elle retient son angoisse et lui demande simplement de la rappeler. Aussi calmement que possible. Pour ne pas l’inquiéter si par pur hasard elle n’est pas au courant. Son doigt glisse sur le bouton raccrocher et elle souffle. Il ne lui reste plus qu’une chose à faire. Alors elle ouvre son application de géolocalisation et cherche où se trouve sa fille. Il est tard, la nuit est tombée, ce qui rend son absence encore plus inhabituelle. Mais son coeur rate un battement lorsqu’elle se rend compte du lieu où se trouve le téléphone de sa fille. Elle connaît cette adresse. Pour l’avoir lu, relu, rerelu encore et encore dans ce fichu dossier. Ce n’est pas possible. Elle actualise la page, elle la recharge pour être certaine. Il n’y a pas de doutes. Encore en short et nuisette, elle se déshabille en quatrième vitesse pour enfiler un jean et un pull large. Pas besoin d’en faire des tonnes mais l’air de dehors est encore trop frais pour sortir peu couverte. Elle s’attache les cheveux qu’elle lisse du mieux qu’elle peut et saute dans ses bottines. Son téléphone dans une main, ses clés dans l’autre elle s’échappe de son appartement pour rejoindre sa voiture. Tandis qu’elle conduit, elle se félicite d’avoir installé cette application. Evidemment, sa fille est au courant. C’est une sécurité vu son métier. Au cas où elle se retrouverait chez un des anciens détenus qu’elle suit. Et oh surprise, c’est exactement là où elle se trouve. Même si ce n’est pas un ex-détenu comme les autres. Ce qui la rassure encore moins. Son père, son géniteur. Nato. C’est improbable, impensable, incompréhensible. Elle tente de trouver une logique à tout ça mais elle doit bien se rendre à l’évidence qu’il n’y en a pas. Sa rage se traduit par des coups de klaxons qu’elle adresse à tous ceux qui oseraient la ralentir. Et enfin, elle se gare. Ni une ni deux, elle rejoint la porte de l’appartement et frappe comme une forcenée. Elle est là, elle le sait. Le petit point vert sur son téléphone ne peut pas la tromper. Et lorsque Nato apparaît dans l’encadrement, toute sa colère ressort d’elle. ” Où est ma fille ?! “ Elle ne hurle pas, mais presque.

@Nato Leonelli
Revenir en haut Aller en bas
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://www.ciao-vecchio.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + moi-même
Je suis absent-e : mais je reviens bientôt !
Messages : 170 - Points : 726
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Sam 14 Avr - 21:08 )
Nato jette un oeil sur sa fille. Il lui a refilé sa chambre pour la nuit, il dormira sur le canapé, c'est la moindre des choses qu'il puisse faire pour elle. Il a toujours du mal à se faire à l'idée d'avoir une fille. Il a beaucoup de mal à assimiler, pourtant c'est bien le cas. Leana est sa fille. Et même s'il avait voulu rester distant et ne pas s'impliquer, cette soirée lui a bien montré que c'était impossible. Il ne peut pas rester indifférent. Nato tient déjà à cette gamine, il a peur pour elle, il s'inquiète. Sans même vraiment le vouloir. Il n'y peux rien, il est concerné. Il jette un dernier regard vers sa fille, elle lui tourne le dos, elle dort probablement. Nato ferme doucement la porte de la chambre avant d'aller se prendre une bière dans le frigo pour se mettre devant la télévision. Il a besoin de se changer les idées. Mais la fusillade est sur toutes les chaines de télévision. De quoi bien lui rappeler la frayeur qu'il a ressenti plus tôt quand il craignait que Leana n'ai été blessée, ou pire ! Il ouvre la fenêtre et s'allume une clope, ça aussi il en a bien besoin. Il est dans une de ces galères ! Non seulement il vient de découvrir qu'il a une fille, sa fille a risqué sa vie durant une fusillade mais en plus de ça Gaïa n'est au courant de rien, et comme si ça suffisait pas Gaïa est son agent de probation et pourrait ruiner sa vie en un claquement de doigts. C'est une situation plutôt délicate dans laquelle il se trouve. Alors il fume et il boit en regardant un vieux film à la télévision, au moins ça lui change les idées. Il a tout juste écrasé sa cigarette qu'on vient tambouriner à la porte. Il sent à la fois une bouffée de colère contre cette personne et une vague d'inquiétude pour sa fille en train de dormir. Il ouvre la porte en s'apprêtant à gueuler un bon coup mais il se retrouve devant Gaïa. Surpris, il reste muet, jusqu'à ce qu'elle réclame de voir sa fille d'une manière assez hostile. "Notre fille tu veux dire ?" rétorque t-il en serrant les mâchoires. Oui, de voir Gaïa, le remplit d'amertume. Comment a t-elle pu lui cacher une chose pareille ? "Pourquoi t'es venue ? Elle t'as dit qu'elle allait bien, alors rentre chez toi. Tu l'as eue pendant 16 ans, je peux l'avoir pendant une soirée non ?" Il se contrôle pour le moment, il essaie de rester calme, mais plus ça va, moins ça va. Il a l'impression d'avoir été trahi.

Spoiler:
 

@Gaïa Romanelli
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Romanelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2105-gaia-amore-a-prima-vist http://www.ciao-vecchio.com/t2114-find-your-tribe-love-them-hard-gaia
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : meghan ory + midnight blues ♥
Multi-comptes : Angelina & Mona ♥
Messages : 296 - Points : 682

Âge : 32 ans
Métier : agent de probation (+ auteur de livres érotiques en secret)
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Mar 1 Mai - 0:48 )
Elle débarque à l'improviste, elle ne s'est pas annoncée. En même temps, pourquoi l'aurait elle fait ? Sa fille est là, chez lui. Chez son père même s'il n'est pas censé être au courant. Mais ce n'est pas un hasard, ça ne peut pas être un hasard. Elle débarque comme une furie, elle en a conscience. Mais Lea c'est l'amour de sa vie, sa princesse et là elle ne comprend pas ce qu'il se passe. Elle n'a pas peur de Nato en lui même, elle a peur de la vérité. Elle a peur que tout ça ne foute un sacré bordel. Ce sera le cas bien évidemment, comment tout pourrait être normal dans leurs vies à tous les trois après la révélation ? Il y a encore une infime chance que le secret soit gardé mais cette chance s'envole au moment où le brun prend la parole. " Notre fille tu veux dire ? " Ouais. Il sait. Gaïa serre les dents, lui aussi. Elle ne répond rien à cela, la seule chose qui l'importe c'est de savoir où est Lea et comment elle va. " Pourquoi t'es venue ? Elle t'as dit qu'elle allait bien, alors rentre chez toi. Tu l'as eue pendant 16 ans, je peux l'avoir pendant une soirée non ? " Elle ouvre la bouche la referme rapidement, tente de se contrôler. " Pardon ? Alors déjà je suis venue parce que y'a une fusillade en ville et que je n'ai pas de nouvelle de ma fille. Et non, elle ne m'a rien dit. Elle est où ? " Elle ne force pas le passage, pas encore. Elle ne le fera que s'il ne la laisse pas entrer, que s'il l'empêche de la voir. Pour l'instant, il a juste sa crise de paternité à faire visiblement. " Parce que t'aurais pris tes responsabilités peut être ? On était gosses merde. Elle est où ? " Cette phrase revient. Elle n'est pas prête à avoir cette discussion. Elle ne sait même pas si elle aurait été prête un jour. Peut être pas, on ne peut pas être prêt à ce genre de chose. Elle veut juste la voir. Savoir qu'elle va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://www.ciao-vecchio.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + moi-même
Je suis absent-e : mais je reviens bientôt !
Messages : 170 - Points : 726
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Mer 9 Mai - 21:11 )
Nato comprenait tout à fait l'inquiétude de Gaïa. Au fond sa réaction était -presque- normale, et il le savait. Pourtant la revoir, maintenant qu'il savait qu'elle lui avait caché l'existence de leur fille pendant toutes ces années... Ouais ça lui faisait mal, plus mal qu'il ne pouvait probablement l'admettre. Peut-être était-ce dans sa nature, ou peut-être que c'était lié au fait qu'il avait perdu un enfant. En tout cas, Nato n'était pas très rationnel quand il vit Gaïa débarquer comme une furie et se foutre carrément d'avoir baladé des mensonges pendant seize longues années. "Evidemment que j'aurais pris mes responsabilités ! Et si tu t'étais pas enfuie du jour au lendemain tu l'aurais su. D'ailleurs tu comptais me le dire un de ces quatre ? Genre entre deux baises dans un coin de rue ?" Ouais il était allé un peu loin sur ce coup là, il devait le reconnaître, mais sur le coup ça avait été plus fort que lui. Ah le sang des Leonelli était pas saug, il était bouillonnant, comme la lave. Mais pour le coup, il n'aurait pas volé une bonne claque. Il voyait bien que Gaïa voulait forcer le passage. Alors il soupira. Il fallait qu'il se reprenne. Pas pour lui, encore moins pour Gaïa, mais pour Leana. Parce que, que Gaïa le veuille ou non, il comptait bien prendre ses responsabilités maintenant. Alors il soupira pour expulser la tension et la colère, qui ne firent que se rendormir légèrement et il se préparait à attraper le bras de Gaïa pour la retenir au cas où elle voudrait tenter un passage en force. "Elle dort. Et je croyais qu'elle t'avait prévenue, je lui avais dit de t'appeler et elle m'a dit qu'elle l'avait fait et que c'était bon." Il fit une pause, le temps d'essayer la boule qu'il avait dans la gorge. Sans succès. "Et même si tu as voulu empêcher ça pendant 16 ans, maintenant j'ai des responsabilités envers elle, et je compte bien m'y tenir. Et cette fois tu pourras pas m'en empêcher."
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Romanelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2105-gaia-amore-a-prima-vist http://www.ciao-vecchio.com/t2114-find-your-tribe-love-them-hard-gaia
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : meghan ory + midnight blues ♥
Multi-comptes : Angelina & Mona ♥
Messages : 296 - Points : 682

Âge : 32 ans
Métier : agent de probation (+ auteur de livres érotiques en secret)
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Mer 23 Mai - 2:30 )
Elle ne sait pas si elle doit être soulagée ou non. Enfin, déjà, elle est là sa fille. Mais l'homme qui l'empêche de la voir est un obstacle considérable. Pour elle même, pour sa santé mentale. Le passé quand il revient, ce n'est jamais une bonne chose. Surtout quand on se le prend comme ça en pleine tête. Il lui fait peur autant qu'il l'attire. Ca doit être ça le danger. Gaïa n'est qu'une foutue mouche attirée par un halo de lumière. Si tenté qu'on puisse dire que l'homme face à elle soit lumière. "Evidemment que j'aurais pris mes responsabilités ! Et si tu t'étais pas enfuie du jour au lendemain tu l'aurais su. D'ailleurs tu comptais me le dire un de ces quatre ? Genre entre deux baises dans un coin de rue ?" Gaïa souffle, Gaïa réfléchit. Oui, elle aurait certainement fini par le lui dire, mais c'est bien compliqué tout ça. "Tu sais pas ce qu'il s'est passé alors ta gueule." Faut pas l'énerver Gaïa. Elle parait calme, elle parait douce, mais il y a bien un sujet qui peut la mettre hors d'elle. Celui ci. Sa grossesse, son départ de Naples, tout ce qu'il s'est passé ensuite et son combat pour être une mère respectable. Et lui il débarque avec ses gros sabots et ose l'empêcher de voir sa fille. Elle souffle, il l'empêche de passe. Mais elle, elle rigole à la suite de ses paroles. "Elle dort. Et je croyais qu'elle t'avait prévenue, je lui avais dit de t'appeler et elle m'a dit qu'elle l'avait fait et que c'était bon." Oh ça oui, un rire s'échappe de ses lèvres mais elle tente de rester sérieuse. C'est nerveux. "Et même si tu as voulu empêcher ça pendant 16 ans, maintenant j'ai des responsabilités envers elle, et je compte bien m'y tenir. Et cette fois tu pourras pas m'en empêcher." Elle lève les mains et calme son rictus. " Bien bien ! Je veux bien qu'on parle mais avant ça je veux la voir. Je ne la réveillerai pas je sais ce que je fais. " Elle laisse retomber ses bras le long de son corps et n'attends pas plus longtemps pour se diriger vers la porte de l'appartement. Elle entre, voit sa fille endormie et soupire de soulagement. La respiration de Lea la calme instantanément. Elle s'approche, passe sa main sur la tête de la brune et l'embrasse sur le front. Lea bouge mais ne se réveille pas. Après avoir remonté la couverture sur son corps, elle décide enfin de sortir de la chambre. La porte doucement refermée, elle se tourne vers Nato, toujours présent évidemment. " Petit 1, si une mère te dit qu'elle veut voir sa fille, tu te mets pas en travers de son chemin. Enfin si tu comptes ravoir des enfants un jour. " Elle sourit néanmoins enfin, elle essaye. " Petit 2, ne crois jamais une ado sur parole surtout quand tu sais qu'elle ment déjà à sa mère à ton sujet. T'as vraiment cru qu'elle allait me dire qu'elle était avec toi ? Et qu'en plus je ne bougerai pas en sachant que y'a eu une fusillade ? " Elle s’inquiétait, évidemment. Que faire d'autre dans ces cas là. " Petit 3, j'ai besoin d'un verre ou d'une clope ou les deux. Et oui, t'as bien compris que je ne bougerai pas de là. De toute façon tu veux des réponses non ? " Elle n'a jamais accepté qu'on lui marche sur les pieds. Et c'est certainement pas ce soir qu'elle va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Nato Leonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1327-rather-a-dangerous-free http://www.ciao-vecchio.com/t1330-walk-the-line-nato
ID : camille, tennessee
Faceclaim : chris evans + moi-même
Je suis absent-e : mais je reviens bientôt !
Messages : 170 - Points : 726
Âge : 32 ans
Métier : anciennement cuistot, il vient tout juste de trouver un boulot comme chauffeur personnel.
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Jeu 24 Mai - 20:48 )
Nato sait bien qu'il se montre un poil irrationnel, mais Gaïa ne comprends pas ce que ça lui fait d'être père, à nouveau. Comment le pourrait-elle ? Elle n'est pas au courant. Quant à lui il est complètement perdu. Quant Gaïa rends - presque les armes - il fait de même et s'écarte pour la laisser passer. Il lui montre la porte de la chambre dans laquelle elle s'engouffre sans attendre une seconde. En attendant Nato ferme la porte d'entrée et va chercher la bouteille de whisky dans le mini-bar. Si d'ordinaire il a tendance à boire un peu plus que la normale, ce soir il en a d'autant plus besoin. La fusillade, sa fille et maintenant Gaïa. La vie de Nato était loin d'être parfaite, mais comment est-ce que ça avait pu dégénérer à ce point ? Gaïa revient quelques minutes plus tard et commence à lui faire la leçon. De son côté il se contente de lever les yeux au ciel. "Ouais bah excuse moi mais c'est la première fois que je suis le père d'une adolescente." réplique t-il exaspéré. Elle ignore qu'il y a un sens caché à ses paroles, qu'il a déjà été père. Ou peut-être que le sous-entendu était évident ? A vrai il ne sait pas, et il s'en fout. "Et je savais qu'elle te dirait pas qu'elle était avec moi. Je ne suis pas si stupide. Je pensais qu'elle te dirait être chez des amis." reprends t-il en lui tendant un verre de whisky, laissant la bouteille en évidence si elle voulait se resservir. Puis il plonge la main dans sa poche arrière et en ressors un paquet de clopes, il en prends une et balance le paquet sur la table - sans aucune animosité. "Sers toi." Il allume sa clope et traverse la pièce pour ouvrir la fenêtre. "Ah et j'ai jamais dit que je voulais des réponses. Juste que je voulais assumer mon rôle de père, c'est tout. T'en fais pas, tu peux garder les fausses excuses et les justifications pour Leana." Soûlé de la situation ou juste un peu con ? Sur le coup Nato était peut-être un peu des deux, mais franchement il avait pas envie de se battre avec elle. A quoi ça servait ? Elle partait du principe qu'elle avait fait ce qu'il fallait et il savait que ça ne changerait pas. Elle devait probablement le considérer comme une merde, surtout après qu'elle ai lu son casier judiciaire. Elle devait avoir peur pour sa fille ou une connerie du genre. Nato ne pouvait pas se battre contre ce genre de "préjugés", à moins d'évoquer son fils. Et ça c'était hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Romanelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2105-gaia-amore-a-prima-vist http://www.ciao-vecchio.com/t2114-find-your-tribe-love-them-hard-gaia
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : meghan ory + midnight blues ♥
Multi-comptes : Angelina & Mona ♥
Messages : 296 - Points : 682

Âge : 32 ans
Métier : agent de probation (+ auteur de livres érotiques en secret)
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le Mer 20 Juin - 2:11 )
Elle est rassurée de voir sa fille endormie. Elle est rassurée de voir qu'elle n'a vraiment rien. Et pour le coup, elle ne doutait pas de Nato, elle n'imaginait pas une seule seconde qu'il aurait pu lui faire du mal. C'est vraiment par rapport à cette fusillade. Lea aurait pu se retrouver au milieu des tirs ou même moins grave, s'être fait piétiner par la foule qui fuyait. Ca aurait pu, ça s'est déjà vu. Mais fort heureusement, Lea est en un seul morceau et semble bien dormir, sans cauchemars ou larmes qui auraient coulé bien malgré elle. En revenant dans le salon, Gaïa expose les bases. Elle est peut être dure, un peu rêche et surement autoritaire mais quand ça concerne sa fille, elle devient une véritable lionne. Et encore, même une maman lionne aurait peur d'elle, c'est certain. " Ouais bah excuse moi mais c'est la première fois que je suis le père d'une adolescente. " Elle ne peut pas lui en vouloir sur ce point mais bon au moins maintenant il sait. Après, qu'il précise que c'est d'une adolescente, elle ne le relève pas parce que pour le moment, elle ne tique pas. Il faut dire qu'elle commence à peine à se calmer, c'est bien trop tôt pour que ses neurones soient totalement opérationnels. " Et je savais qu'elle te dirait pas qu'elle était avec moi. Je ne suis pas si stupide. Je pensais qu'elle te dirait être chez des amis. " Elle prend sur elle. Elle ne précise pas que même dans ces cas là elle aurait débarqué en courant. Ou appeler les parents des amis. Enfin quoiqu'il en soit, au moins, il réfléchit quelque peu. Tout n'est peut être pas à jeter pour le moment. Ni à dénigrer. C'est une bonne chose, vraiment. Il lui file un paquet de clope et elle en sort une assez rapidement. Cherchant un briquet, elle n'en trouve pas. Elle est partie trop précipitamment pour penser à ce genre de détails. " Ah et j'ai jamais dit que je voulais des réponses. Juste que je voulais assumer mon rôle de père, c'est tout. T'en fais pas, tu peux garder les fausses excuses et les justifications pour Leana. " Dans un soupir elle le rejoint et s'approche suffisamment de lui pour allumer sa cigarette contre la sienne coincée entre ses dents. Comme s'ils faisaient ça depuis toujours. Et évidemment elle ne ferait pas ça avec n'importe qui mais pour ce soir, elle laisse tomber la bienséance. " J'ai voulu protéger ma fille c'est tout. Et concrètement je ne pensais jamais te revoir, c'est vrai. " Après tout, ça n'avait été qu'une idylle adolescente, quelque chose d'innocent. Ils ne s'étaient rien promis même si Gaïa était partie du jour au lendemain. " Tu n'as su de ma famille que ce que j'ai bien voulu te dire. Et même si on aurait pu penser que je vivais avec des parents aimants, deux petites soeurs adorables, ce n'était pas tout rose. Quand ils ont sur que j'étais enceinte, ils ont voulu me forcer à avorter. Puis quand ils ont compris que c'était trop tard, leur idée était de me foutre dans un pensionnat à l'étranger jusqu'à ce que j'accouche et que j'abandonne mon bébé. Alors j'ai pris mes affaires et je me suis barrée. " Au moins ça c'est dit. " Je sais que je n'aurai pas du penser pour toi à l'époque mais je ne pouvais pas t'imposer cette vie de fuite à 16 ans. Enfin c'était pas juste non plus pour toi. J'avais déjà du mal à me gérer moi même et à deux ça aurait été encore plus le bordel. Et par la suite j'ai juste manqué de courage. Comprends que c'est pas facile de débarquer quelques années après avec une gamine dans les bras en t'annonçant que tu es papa. J'avais peur que toi aussi tu me dises que le mieux était que je l'abandonne. Je sais pas trop. " Gaïa n'avait pas repensé à cette période depuis un bon moment maintenant et la peine de l'époque se lit à nouveau sur son visage. La douleur qu'elle avait ressenti et le mal être dans lequel elle avait été. " Pour ce que ça vaut maintenant, je suis désolée. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: The truth is rarely pure and never simple. (Nato) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- The truth is rarely pure and never simple. (Nato) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Résidences