Revenir en haut
Aller en bas


 

- Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Andrea LoconteLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : SweetyBB
Faceclaim : Robert Downey Jr.
Messages : 23 - Points : 31

Âge : 49 ans
Métier : Propriétaire d'une maison d'hôtes. Auparavant directeur du développement international de la société Loconte
Sujet: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:27 )
La pensée négative ne résoud pas les problèmes.
ANDREA LOCONTE
rôle inventé
Identité :Loconte Andrea

Naissance :49 ans, né le 6 août 1968 à Lecce, Puglia.

Origines :Italien

Statut :Veuf, pas forcément en capacité de l'accepter

Métier :Il tient une maison d'hôte, auparavant il était Directeur du développement International de la maison Loconte, grande Maison de fabrication d'Huile d'Olive des Pouilles.

Argent :Excellente situation financière. La maison d'hôte, c'est un peu le métier "de la retraite" pour lui

A Naples depuis :Bientôt deux ans

Andrea est un homme de caractère. Il a toujours su se faire entendre dans sa famille et a rapidement trouvé sa place dans l’affaire familiale. Il est têtu et borné, quand il a décidé quelque chose, rien ne peut le faire changer d’avis. C’est un véritable passionné. Lorsqu’il entreprend quelque chose, il s’y donne corps et âme et gare à celui ou celle qui pourrait se mettre en travers de son chemin. Il est très curieux et ne tient pas en place. C’est d’ailleurs ce trait de caractère qui l’a poussé à développer l’entreprise familiale dans le monde entier. C’est aussi un altruiste. Tout au long de sa vie il a battis une véritable fortune et sait l’utiliser à bon escient. En effet il fait régulièrement des dons à différents organismes dont les sujets lui tiennent à cœur, comme la faim dans le monde, l’écologie, le respect de la planète, etc.

poids :
78 kg
alcool :
1 bouteille
cigarettes :
10 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Bring Dem Things French Montana ft Pharrell


Conclusion de votre vie  Si on se place une année plus tôt, Andrea était un homme accompli. Une belle réussite professionnelle, une super carrière, une belle famille, un fils génial qui suivait ses pas et une femme merveilleuse. En effet, il avait réussi à propulser l’entreprise familiale (vielle de cent ans) au rang d’entreprise mondialement connue et il en était très fier. Mais au final, l’envers du décor c’est qu’il a consacré trop de temps à son poste et trop peu à sa chère et tendre Vera. Effectivement il avait bâti une sorte d’empire de l’huile d’olive, mais sa belle Vera avait fini par montrer des signes d’usures.  Alors, son autre belle réussite, fut celle de tout quitter pour elle, de laisser en arrière ce travail qui l’avait porté, de passer les rênes comme on dit. Malheureusement, ce nouveau tournant de leur vie, totalement idyllique, fut briser par la mort soudaine de Vera. Voilà donc le plus grand regret d’Andrea, de ne pas avoir su lui montrer à quel point elle était importante et à quel point il avait besoin d’elle à ses côtés.

(un)Sa famille est une des grandes maisons du sud de l'Italie à faire de l'huile d'olive de haute qualité, aujourd'hui réputée dans le monde entier. (deux) C’est un hyperactif, il a beaucoup de mal à rester concentré sur un sujet très longtemps, surtout si celui-ci n’a pas beaucoup d’intérêt pour lui. (trois) Il a travaillé dans l’affaire familiale dès l’âge de 23 ans et c’est à lui que la Famille Loconte doit le fait de produire une huile d’olive mondialement connue.(quatre) Son poste de directeur du développement international lui a permis de voyager sans cesse. Au fil des années, il a réussi à se constituer un bon capital immobilier en investissant aux quatre coins de la planète. (cinq) Il a un fils, Paulo Loconte, âgé de 24 ans, qu’il a eu avec Vera. Ils sont en conflit depuis le décès de celle-ci. (six) Il possède un QI de 155, il est donc qualifié de « surdoué », mais il n’aime pas beaucoup ce terme. (sept) Il adore les plantes vertes. Malheureusement, il n’a pas la main verte, c’est un piètre jardinier. (huit) Il a tout plaqué par amour pour Vera. En effet, elle commençait à en avoir assez de cette famille trop présente pour laquelle son mari se donnait corps et âme et qui commençait doucement à lui prendre son fils. Ils se sont donc exilés à Naples où ils ont ouvert leur maison d’hôte dans le quartier de Posilippo le 1er juin 2016.  (neuf) C’est à la fois un vrai clown et à la fois l’homme le plus sérieux du monde. Il peut passer du coq à l’âne en une fraction de seconde et donc passer du sujet le plus léger au plus grave en un rien de temps. Difficile de le suivre et de savoir quand il blague ou non. Et mine de rien, il adore ça : vous perdre !(dix) Vera est décédée le 3 juin 2017 dans un terrible accident de la route. Il a énormément de mal à vivre sans elle, et c’est dans l’alcool qu’il a trouvé refuge. En effet, lorsqu’il est suffisamment alcoolisé pour s’évader (mais pas assez pour ne plus être maître de lui), il sent la présence de Vera, comme si elle n’avait jamais disparue, comme si son fantôme était en réalité la Vera en chair et en os qu’il a toujours aimée. Il a tout à fait conscience du souci, mais pour le moment, il ne veut pas faire face.
ton groupe :BARBARESCO ton avatar :Robert Downey Jr.


pseudo, prénom :SweetyBBcombien de bougies ?27d'où viens-tu ?Pariscomment t'as atterri ici ?Par ma sœur Daniela Muñoz   Elle a
réussi à me convaincre !




De l'huile d'olive au whiskyUne femme qu'on aime est toute une famille
Andrea a, jusqu’à ce fameux trois juin deux-mille-dix-sept, eu une vie de rêve. Issue d’une famille qui a réussi, Andrea a su tirer son épingle du jeu en propulsant l’entreprise familiale du rang de « Maison locale Italienne d’Huile d’Olive » à « Maison mondialement réputée ». Il faut dire qu’avec son intellect inné et son bagage universitaire solide, il ne pouvait en être autrement. Très tôt il a rencontré la femme de sa vie. Vera. C’était lors d’une immense fête à l’Italienne, célébrant l’anniversaire de cette dernière, qu’Andrea fut totalement conquis par la belle blonde. De trois ans sa cadette, Vera était une jeune fille issue d’une famille italienne aux moyens modestes mais réputée dans toutes les Pouilles pour son petit vin de région.  La famille Loconte avait de grand projet pour la famille de Vera : l’allier à la sienne. Quant au père de Vera, il avait bien compris que faire affaire avec les Loconte allait grandement lui être favorable. C’est donc sans le savoir que les deux jeunes gens avaient participé aux propres manigances de leurs pères et qu’ils étaient tombés amoureux l’un et l’autre. A peine deux ans plus tard on avait célébré leur mariage qui fut suivi de peu par la naissance de Paulo. La suite ? Une dévotion totale à son travail et donc : à sa famille. Andrea était totalement pris par ses grandes ambitions pour l’entreprise familiale, partant aux quatre coins du monde sans cesse, travaillant jour et nuit et négociant d’une main de fer ses contrats internationaux. Au départ, Vera adorait être baladée à gauche à droite, découvrir le monde, flâner dans des capitales qu’elle avait toujours rêvé de visiter. Mais à la longue, elle s’était lassée de ce rythme de vie. Elle en avait assez de vivre avec un fantôme. Elle attendit cependant que Paulo soit en âge de comprendre pour poser un ultimatum à Andrea : sa famille ou elle. Gérer l’affaire de sa vie et perdre sa femme, ou l’inverse ? Andrea ne mit pas bien longtemps à choisir. Il avait très largement profité de ces années de Directeur foufou de l’affaire de famille. Il avait très largement réussi à organiser sa vie de telle façon qu’ils seraient à l’abri financièrement pour leur retraite. Alors, en deux-mille-quinze, il plaqua tout. Adieu les Pouilles, adieu l’Huile d’Olive et la famille Loconte : ils partirent à la quête d’une maison de rêve sur la côte ouest de l’Italie. Leur dévolu s’arrêta sur la jolie région Napolitaine où ils eurent un véritable coup de cœur pour une grande villa du quartier de Posilippo. Ils s’y voyaient déjà : Vera recevant ses hôtes telles une parfaite maîtresse de maison. Andrea cuisinant de délicieux petit plats italiens et d’autres pays qu’il affectionnait beaucoup. Le linge frais et propre, dans une décoration de charme. Un magnifique jardin arborant des espèces de fleurs vues nulle part ailleurs. Une belle piscine où les hôtes se la joueraient nageurs olympiques ou se prélasseraient au soleil. Tout y était. C’est ainsi que le premier juin deux-mille-seize, ils inaugurèrent cette nouvelle maison d’hôte de la région. Le calendrier ne fut pas booké à cent pour cent mais le taux d’occupation était largement honorable pour une première année : complet en août et rempli à soixante-quinze pour cent pour le reste de la saison. Vera revivait, Andrea était heureux et Paulo était plutôt content de partager ce moment avec ses parents.  Mais une ombre vint obscurcir ce beau tableau. Vera fut tuée dans un effroyable accident de la route, le trois juin deux-mille-dix-sept, deux jours seulement après l’anniversaire de leur changement de vie. Ce fut la descente aux enfers pour Andrea. Il avait perdu sa moitié, sa raison de vivre. Il passa des mois à broyer du noir, à n’accepter de voir personne, pas même son fils. Vera lui manquait trop. Un soir, alors qu’il avait abusé sur son Whisky préféré, Andrea eu un flash. Là, en haut des escaliers, elle était là : magnifique dans sa belle robe blanche vaporeuse. « Andrea, les clients du week-end vont arriver avec un jour d’avance. J’aimerai que tu m’aide à tout préparer pour leur arrivée. » Avait-il des visions ? Était-il devenu fou ? Elle était là, en chair et en os. Il ne lui fallut cependant pas beaucoup de temps pour comprendre que tout ceci n’était que l’effet à la fois miraculeux et à la fois totalement néfaste d’une consommation d’alcool abusive : elle n’était qu’une illusion, qu’une projection de son esprit en mal d’elle. Mais il avait besoin de ça. C’est donc depuis quelques six mois qu’Andrea, sentant la réalité le ramener sur terre, s’octroie quelques gouttes de whisky pour la garder à ses côtés. Et ça… C’est vraiment flippant, croyez-moi.

En ce moment...

Bon Dieu de merde. Comment était-il possible d’avoir une pelouse aussi lisse et nette que dans les films ? Le grand jardin de la villa avait perdu toute magnificence et, vue du ciel, les passages ratés d’Andrea avec sa tondeuse faisait plus penser à des champs parsemés de cercles de culture plutôt qu’à un espace vert et agréable, propice au bienêtre et à la détente. « La Villa de l’Enfer » ou encore « Des extraterrestre du côté de Posilippo ? » Andrea, parano, imaginait déjà les gros titres des journaux locaux ruiner son affaire. Pourquoi diable Luca les avait-il plantés comme ça ? Vera et lui étaient pourtant de bons employeurs, il le savait bien, et Luca était un excellent jardinier. Il allait devoir remédier à ça rapidement. Il referait un tour en centre-ville pour voir si son annonce était toujours visible. Il essuya la sueur de son front du revers de la main et stoppa cette machine infernale. Ce n’était pas parfait du tout, mais il avait fait son maximum pour tondre cette satanée pelouse. Il fit un tour près de la piscine et salua Fernando qui s’occupait de l’entretien de celle-ci. « Buongiorno Fernando ». Ce dernier le salua également mais ne s’attarda pas et reprit rapidement son travail. A vrai dire, seules quelques feuilles mortes parsemaient la surface de la piscine d’un beau bleu, mais visiblement, Fernando prenait à cœur son boulot. Un employé modèle, pensa Andrea. Il était ravi de toujours le compter dans ses rangs.

« Des nouvelles de Luca ? » hasarda-t-il, on ne savait jamais. Fernando continua de ramasser les feuilles mortes avec son épuisette, l’air visiblement concentré mais, surtout, évitant le regard de son employeur. « Non, aucune ? » Continua celui-ci. « Pas de nouvelle monsieur Loconte. » Il avait visiblement l’air très mal à l’aise. Andrea ne comprit pas vraiment le malaise qu’il avait semble-t-il provoqué, mais décida de le laisser terminer ce qu’il avait commencé. Il lui donna une tape amicale à l’épaule et s’éloigna. « C’est vraiment dommage, il était excellent dans son domaine. Vera et moi allons devoir lui trouver un remplaçant, ça ne sera pas simple. Mais rien n’est impossible chez les Loconte ! » Et il s’en alla, riant de bon cœur.

Fernando tendit l’oreille pour s’assurer qu’Andrea était rentrer dans la demeure. Il se retourna et eu un regard triste en direction de la porte de la véranda. Il y vit ce qu’il avait l’habitude de voir désormais, un Andrea pensif, le sourire aux lèvres et une flasque à la main.



Dernière édition par Andrea Loconte le Mer 18 Avr - 12:51, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 7029 - Points : 5836

Âge : trente-cinq ans
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:29 )
Bienvenue parmi nous ! I love you Ca fait longtemps que je n'ai pas vu Rob' et tu vas faire plaisir aux quarantenaires !
Je te le réserve pour 5 jours. N'hésite pas au besoin.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo DragoniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3118-matteo-smells-like-a-freakshow http://www.ciao-vecchio.com/t3137-m-smells-like-a-freakshow
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : E. Peters © the riddler (avatar) + solosands (signature)
Je suis absent-e : réduite.
Multi-comptes : Didi&Brenda&Ima
Messages : 745 - Points : 277

Âge : 31 ans (1o.o4.87)
Métier : Agent immobilier.
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:31 )
Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche
puis ce choix de malade


i love you because you make me smile when nobody else can.
Revenir en haut Aller en bas
Daniela Muñoz10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2619-dany-la-bonne-aventure- http://www.ciao-vecchio.com/t2648-danny-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-oh-bella-ciao-ciao-ciao
ID : jenkins, morgane
Faceclaim : Ursula Corbero (©jenkins)
Messages : 100 - Points : 141
Âge : Trente-trois ans
Métier : Voyante dans son propre cabinet sur le papier, arnaqueuse en tous genres à ses heures perdues.
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:34 )

Trop contente de t'avoir convaincu de venir hâte qu'on se trouve notre lien de malade et qu'on RP comme au bon vieux temps


if you go, do let me know
:: Strongest tast, Loudest drop, Head is fille, The thought, unlocke. You'd be thirteen, I'd be thirty-five, Gone to find a place for us to hide.. Be together, but alone, as the need for it has grown. ::
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey +sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr(gifs)
Multi-comptes : Rafael & Leonardo
Messages : 5561 - Points : 1888

Âge : 35 ans, mais bientôt 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:45 )
Bienvenue


Adelina Alma
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t2941-c-est-une-poupee-qui-fait-non-non-non-non-ana#89609
ID : - bazzart & pub RPG design : PITOQUINHA - prénom : LOUISE.
Faceclaim : - célébrité : AMBER HEARD - avatar : CLASS WHORE STUFF - citations signature : ONE TREE HILL & GREY'S ANATOMY - code signature : ROGERS.
Multi-comptes : BABOU & CATOU.
Messages : 1165 - Points : 2160

Âge : - 31 ans : NÉE LE 29.11.1986.
Métier : - ancien mannequin et actrice actuellement en "pause".
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 17:53 )
Que dire pour ce choix de célébrité ! Bienvenue à Naples, il nous faudra des liens (j'ai trois miss).


La vérité vaut toujours
la peine d'être entendue.
« La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Se relever ou rester à terre. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Se battre ou se rendre. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 313 - Points : 1425
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 18:19 )
Bienvenue à toi avec cet excellent (prodigieux?) choix d'avatar!! J'adore, j'adhère, je valide!!
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche!!
Revenir en haut Aller en bas
Andrea LoconteLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : SweetyBB
Faceclaim : Robert Downey Jr.
Messages : 23 - Points : 31

Âge : 49 ans
Métier : Propriétaire d'une maison d'hôtes. Auparavant directeur du développement international de la société Loconte
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 18:51 )
Merci à tous

@Daniela : trop contente d'être ici avec toi ! Hâte de pouvoir commencer !

@Anabela avec plaisir jeune fille ! On se retrouve bientôt ;)


.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©hedgekey
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 1914 - Points : 2431

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 19:04 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche.

Et comme mes VDD je plussoie le choix d'avatar.



Sauvage & Rebelle
" Ne crie pas contre celui qui t'agresse, ne lui réponds pas toi-même. Celui qui fait le mal, le rivage le rejette, l'inondation l'emporte. " Aménémopé
Revenir en haut Aller en bas
Ofelia Castello10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3110p10-she-keeps-reminding-me-that http://www.ciao-vecchio.com/t3111-shine-a-light-on-me-ofelia
ID : polaris / s.
Faceclaim : nina dobrev
Multi-comptes : aucun, anciennement, Arianna et Ofelia
Messages : 32 - Points : 13

Âge : 30 ans
Métier : :charpentière de marine (elle fabrique des bateaux si tu veux tout savoir!).
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le Sam 14 Avr - 19:17 )
bienvenue I love you


‪what do you do when a chapter ends?‬ ♒︎ wish that you could build a time machine so you could see the things no one can see. feels like you're standing on the edge looking at the stars and wishing you were them
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Andrea Loconte - De l'huite d'olive au whisky pur -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées