Revenir en haut
Aller en bas


 

- ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t3885-anabela-nobody-said-it-was-easy-no-one-ever-said-it-would-be-so-hard#125671
ID : pitoquinha, Louise
Faceclaim : Amber Heard + ©excelsior (code signature) - Ealitya (avatar)
Multi-comptes : Barbara Rosa (Dakota Jonhson) et Gabriela Visconti (Blake Lively)
Messages : 1424 - Points : 2789

Âge : 32 ans
Métier : actrice
Sujet: Re: ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. ( le Ven 8 Juin 2018 - 17:35 )
Soirée pyjama entre copines.
Enfant, je n'étais pas tactile. Il fallait m'arracher les mots de la bouche pour que j'admette aux personnes que j'aime que je tinsse à eux, et avec les années, j'ai changé. Je suis devenue tactile avec mes proches, mais également avec quelques inconnus, sauf les hommes, sait-on jamais. Du coup, lorsque nous nous sommes rencontrées Adelina et moi dans ce bar, j'ai agi de cette façon, en étant assez proche, peu tactile certes, mais je broyais du noir ce soir-là. Aujourd'hui, alors que nous allons passer deux journées ensemble, je me permets de la toucher, puisque je suis absolument persuadée que nous nous entendrons toujours. Il y a immédiatement eu une bonne entente entre nous, puis j'ai senti en faisant sa connaissance que nous deviendrons amies. Cela peut sembler étrange, le fait est que je l'adore déjà, alors que nous nous connaissons peu au final. Bien sûr, je me rappelle de nos discussions, enfin des thèmes dirons-nous, puisque nous avons pas mal bu ce soir-là… Lorsque nous sommes sorties du bar, nous avions bien du mal à marcher droit, si mes souvenirs sont bons. Cela me fait sourire parce que malgré tout, grâce à cette soirée nous nous sommes rencontrées et c'est le plus important à mes yeux. Même si j'ai été malade après cette soirée, je ne regrette absolument rien. Mais à cet instant, je suis gênée et je pique un fard. J'ai peur de l'avoir blessé à cause de mon rire impromptu. Heureusement, elle me rassure en se joignant à mon rire, je suis rassurée. Adelina ajoute qu'elle doit être plus supportable sans avoir bu, mais je l'ai trouvé adorable à notre rencontre et je compte bien le lui dire. « Tu sais ma belle, je t'ai adoré ivre, alors je vais t'adorer davantage au vu de tes propos. » Je lui offre un clin d'œil complice, alors que nous continuons de discuter. Je lui ai préparé un thé que j'adore et qui n'est pas fort, même s'il infuse longtemps. J'admets que je préfère le thé vert, bien infusé, sans sucre. Ma mère me disait toujours qu'elle ne comprenait pas, puisqu'elle détestait le thé vert, et elle ajoutait qu'il y avait de la caféine. Je le sais grâce à elle, mais je ne me prive pas de m'en faire le soir, puis c'est devenue comme une sorte de rituel. J'aime m'asseoir sur les escaliers de ma villa, une tasse chaude à la main alors que mon regard se perd dans l'obscurité et que le son des vagues qui s'écrasent sur le sable me berce. Alors qu'Adelina me dit que c'est excellent, j'esquisse un sourire, je suis tout bonnement ravi. « J'en ai pas mal de thé. Je goûte, j'essaye. » Je lui dis, haussant les épaules. « Il y en a un que je n'aime pas du tout, c'est le thé saveur vanille. C'est atroce, je te l'assure. » Bien sûr, tous les goûts sont dans la nature, mais je ne comprends pas pourquoi c'est commercialisé. Alors que nous passons au sujet « coca cola », elle me dit que c'est addictif, effectivement, je le sais. D'ailleurs, je ne peux que hocher de la tête positivement lorsqu'elle ajoute que le « light » ou encore le « zéro » sont encore moins recommandable que le coca simple, le rouge. Elle me confie également qu'elle n'en a pas bu depuis des années, et qu'elle s'en porte bien. « Tu as bien raison, j'aimerais ne pas en boire, mais lorsque je passe devant au supermarché, je me demande si je dois en prendre ou non. » Il est vrai que j'hésite parfois, puis je cède, mais pas trop souvent non plus. Le fait est que j'en ai pris aujourd'hui parce que je ne savais pas si elle aimait ou non. Puis, nous discutons de son ami parti, je me sens encore plus proche de mon amie. Il faut dire que cela n'a pas été facile de venir ici, alors que j'étais habituée à la présence de mon époux, même si nous nous étions éloignés avec le temps, avant de divorcer. Serrant également sa main par compassion et plongeant dans son regard, la belle change de sujet, radicalement. Elle me dit que c'est souvent la même trame dans les films d'horreur et je la crois. N'empêche, je vais peut-être cauchemarder, quoi que, elle me dit que cela date alors j'imagine que c'est comme pour « les dents de la mer », on se rend compte de nos jours que ce n'est pas crédible du tout. « OK ! Alors on commence, mais je te préviens, je te réveille si je fais un cauchemar ! » Je ris, alors que je prends tout de même un coussin, pour me cacher si je viens à avoir très peur. Alors que le film commence, je me rapproche d'Adelina, prenant sa main dans la mienne, posant même ma tête sur son épaule avant de lui dire : « Par contre, après on mange un morceau de ton gâteau ! » Je ne lâche définitivement pas l'affaire, parce qu'il me donne vraiment envie et que malgré mon allure frêle, je suis un ogre.



PS : pardon de ne répondre que maintenant, mais si tu veux tu pourras te venger sur Anabela, en lui teignant les cheveux en rose ou en lui mettant du marqueur indélébile sur le visage !    


even superwoman sometimes
need supermans soul
Yeah, I wanted to play tough Thought I could do all just on my own But even Superwoman Sometimes needed Superman's soul
HELIUM - SIA.




Dernière édition par Anabela Laranjeira le Dim 1 Juil 2018 - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + angeldust(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael & Leonardo
Messages : 6139 - Points : 2313

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. ( le Dim 24 Juin 2018 - 13:58 )
« Je vais éviter de finir ivre à nouveau, le reproche qu’on peut me faire, c’est que je suis parfois trop gentille. » Voir naïve, c’était pour ça qu’au lycée, elle s’était fait avoir bêtement par certains de ses camarades. Aujourd’hui, la jeune femme savait un peu plus répliquer, même s’il y a plusieurs mois, elle se laissait maltraité par son ex, au bout d’un moment elle l’avait viré. Bien sûr, elle avait eu quelques soucis et même si elle n’en avait parlé à personne, elle se disait qu’elle ne risquait pas grand-chose, puis elle n’avait aucune preuve concernant le coupable. « Tu as raison, il faut savoir tester dans la vie, je vais tenter un thé au fruits rouges si tu as. » Le café c’était toujours la même chose, c’était bien quand elle avait besoin d’un coup de fouet, mais là, ce n’était pas le cas. Ce n’était pas comme si, elle allait travailler tout de suite après. Elle ne goûterait pas la vanille pour le moment, ça ne lui disait rien, elle préférait un peu fantaisie, quoique la vanille c’est assez original pour le thé. Les deux jeunes femmes avaient évoqués les sodas, notamment le coca cola. « Après tu fais comme tu veux, ce n’est pas un petit verre de soda de temps en temps qui va te faire du mal. » Adelina n’allait pas lui faire la morale, mais vu son passif, elle évitait ce genre de boisson. Dévié sur le sujet des films d’horreur avait été une bonne idée. « Ne t’endors pas alors, ça évitera les cauchemars. » Cela avait quand même du sens. « Promis, on mangera du gâteau, on peut même pendant le film. » Le contact ne la gênait pas, en vieillissait, elle était devenue, un peu plus tactile. « Tu n’as jamais eu un rencard, ou le mec t’oblige à regarder un film d’horreur pour que tu te jettes dans ses bras au moment tu as peur. » Elle se mit à rire, car pour sa part, c’était déjà arrivé, le pire c’est que ça avait marché, malheureusement, elle était rentrée chez elle sans inviter son rencard chez elle, elle n’était pas une fille facile. Le film commençait, la jeune animatrice qui cherche le camp de Cristal Lake, mais qui se fait prendre en stop par l’assassin et pourtant, il y avait ce vieillard qui l’avait averti. Ah du cliché, rien que du cliché, mais ça restait fun. « A ton avis, qui va survivre ? » Enfin s’il y a des survivants, car parfois, tout le monde y passait. « Ce sont plus les mêmes effets spéciaux maintenant. » Cependant, ce n’était pas trop mal, il y avait une certaine ambiance, mais c’est sûr que ça faisait moins peur que certains films d’aujourd’hui, c’est comme quand on regarde les dents de la mer, le requin est très mal fait. Comme dirait Marty Mcfly, le requin a toujours l’air aussi faux.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-le-coeur-dune-femme-est-un-oce http://www.ciao-vecchio.com/t3885-anabela-nobody-said-it-was-easy-no-one-ever-said-it-would-be-so-hard#125671
ID : pitoquinha, Louise
Faceclaim : Amber Heard + ©excelsior (code signature) - Ealitya (avatar)
Multi-comptes : Barbara Rosa (Dakota Jonhson) et Gabriela Visconti (Blake Lively)
Messages : 1424 - Points : 2789

Âge : 32 ans
Métier : actrice
Sujet: Re: ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. ( le Mar 26 Juin 2018 - 16:29 )
Soirée pyjama entre copines.
Je suis ravi qu'Adelina soit à mes côtés au vu de ce qu'il s'est produit ses derniers temps. Vivre seule dans une immense bâtisse n'est pas si plaisant, croyez-moi. On se sent couramment seul, même si on profite de la vue et des quelques personnes présentent non loin des villas, sur la plage, du moins dans mon cas puisque celle dans laquelle je réside donne sur la plage. J'aime assez lorsque l'on est le week-end, pour une raison toute bête : il y a des enfants. Entendre leurs cris, entendre leurs joies me fait toujours sourire, même si cela me rappelle que je suis incapable de donner la vie. Un rire d'enfant change tout lors d'une journée, soyez-en sûr. Cela me fait penser à mes visites très régulières au service pédiatrie à l'hôpital, puisque je m'y rends afin de divertir les enfants malades. Je pense que les amuser pour qu'ils ne pensent plus qu'ils sont souffrants est une très bonne chose, il n'y a rien de plus beau au monde que la joie que l'on peut lire dans le regard d'un enfant. Alors que je suis pensive, j'émerge doucement lorsque ma très chère amie Adelina reprend. Il est vrai que nous avons beaucoup trop abusé de la boisson la première fois où nous nous sommes rencontrées, mais cela appartient au passé à présent. J'esquisse un sourire lorsqu'elle me dit qu'elle est trop gentille, ce qui est vrai, j'en suis persuadée. Adelina n'a aucune méchanceté en elle, c'est du moins mon avis personnel, puis je pense ne pas me tromper. Je peux même ajouter qu'elle doit énormément donner, sans recevoir l'équivalent en retour, ce qui est dommage à mon sens. N'empêche, l'idée que l'on profite d'elle me répugne, c'est pour cette raison que je la protégerais toujours comme je peux, quoi qu'il en coûte. Alors qu'elle reprend au sujet de mon addiction au coca-cola, mais également sur mon addiction aux thés et tisanes, je souris. Je ne sais pour quelles raisons je suis accrocs à ces boissons, le fait est que je bois relativement peu de coca, mais que j'abuse des thés et tisanes, n'hésitant jamais à en goûter de nouveau. « Tu sais, j'en ai tellement de sorte que je pourrais t'en faire découvrir pas mal durant le week-end. » Je lui dis, puis je repense au coca. Lorsque je vais en courses, je fais toujours tout pour ne pas passer devant le rayon où il se trouve, afin de ne pas céder à la tentation de ses délicieuses bulles sucrées. Cela me fait presque rire quand j'y pense, lorsque Adelina rebondit sur les films d'horreur et me dit que je ne dois pas m'endormir après en avoir visionné un. Je sais qu'elle a raison, même si cela ne changera pas grand-chose puisque mon subconscient fera ressurgir ce qui m'a fait peur et que par conséquent, je me réveillerais tremper de sueur après un effroyable cauchemar. Toutefois, je pense que je ne devrais pas avoir trop les pétoches vu que le film que nous allons regarder date de pas mal d'années et que du coup, cela pourrait paraître assez ridicule. Serrant davantage la main de mon amie, je redresse la tête lorsqu'elle me parle de son gâteau que j'ai terriblement envie de goûter. Elle me dit que nous pourrions en manger durant le film, mais pour le moment, je préfère rester ainsi avec elle, profitant de sa douceur ainsi que de sa chaleur. « On fera une petite pause durant le film. » Je lui dis, avant de continuer : « Pour le moment, je n'ai pas le courage de me lever, puis j'aime être ainsi avec toi. » Je lui souris, alors que je presse une nouvelle fois sa main, en recherche de tendresse. Lorsque Adelina me demande si un mec m'a déjà fait le coup du film d'horreur, elle se met à rire et je me joins à elle. « En vérité non. » Je réponds, puis je me dis que plaisanter davantage ne pourrait que nous faire du bien, alors, je lui sors une bêtise. « En réalité, c'est plutôt moi qui proposais les films d'horreur ! » Je ris un peu plus, avant de me redresser pour encrer mon regard dans le sien. « Je plaisante, tu sais. Mais les films d'horreur ce n'est vraiment pas mon truc. Une fois, j'ai été à une soirée organisée par des amis et ils ont mis un film d'horreur. J'ai pris ma veste et mes chaussures, puis je suis partie. Je crois qu'ils se sont aperçus de mon absence qu'à la fin du film en question. » Je ne m'en rappelle plus très bien, mais ce qui compte, c'est l'anecdote. « Enfin bon. Comme ça, tu sais que je n'en ai jamais vu avant et qu'aujourd'hui, c'est ma première avec toi. » C'est assez étrange dit ainsi, parce que mon esprit est tordu et, de ce fait, je ris à nouveau. Recouvrant mon calme après quelques minutes, Adelina me demande si à mon avis, l'un des protagonistes va survivre. Pinçant les lèvres, je ne sais pas trop quoi répondre, mais je suppose que dans ce genre de films, il ne doit pas y en avoir beaucoup qui se retrouvent en vie à la toute fin de celui-ci. « Aucune idée ! » Je termine par clamer, alors que je me cale un peu mieux sur son épaule, ne lâchant jamais sa main. Quand elle me parle des effets spéciaux, je ne peux qu'acquiescer. Si ça se trouve, je me mettrais aux vieux films d'horreur après cette soirée, parce que cela me semblerait si ridicule, que j'aurais la sensation d'être devant une comédie morbide au final. « Dis-moi, il y a souvent des suites à ce genre de films ? Non, parce que, dans ce cas, comment ça se fait que le méchant reste le même ? » Je ne m'y connais vraiment pas, du coup, je me pose certaines questions et je compte bien en faire part à mon amie.




even superwoman sometimes
need supermans soul
Yeah, I wanted to play tough Thought I could do all just on my own But even Superwoman Sometimes needed Superman's soul
HELIUM - SIA.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- ADELiNA ALMA - Soirée pyjama entre copines. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences