Revenir en haut
Aller en bas


 

- une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 715 - Points : 1283

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le Sam 12 Mai - 16:57 )





L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance. (@POE, BEERUS)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 190 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le Lun 14 Mai - 1:36 )
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 715 - Points : 1283

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le Lun 14 Mai - 21:39 )





L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance. (@POE, BEERUS)
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 190 - Points : 890

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le Dim 20 Mai - 22:49 )
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 715 - Points : 1283

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le Hier à 20:01 )


La douceur salvatrice après la luxure dévorante. Isaiah la savoure avec bonheur, appréciant ces moments emplis de tendresse qu’il partage avec cet homme. Son corps et son cœur se remettent de cette ascension vers le paradis terrestre. Son âme regagne peu à peu la terre ferme tandis que ses doigts frôlent ce corps viril dont il est si dépendant. Sa respiration regagne un rythme naturel tout comme son organe vital dont les battements s’atténuent pour le laisser savourer une sensation de plénitude réelle et profonde. Il s’enivre de son odeur, savoure la moiteur de cette chair après la luxure tout comme les caresses plus tendres contre son torse. Il profite de cet instant pour le taquiner, laissant son côté mutin s’exprimer sans aucune inquiétude. Il sourit à sa remarque, laisse échapper un rire fin d’entre ses lèvres. « Jamais, mais tu étais encore plus passionné que d’habitude. » Il renchérit en haussant un sourcil, cet air présomptueux ancré à ses traits bien que la malice soit clairement visible. Il réceptionne son baiser, le savoure avec bonheur tout en y répondant avec la même douceur. Il ne semble jamais se lasser du contact de cette bouche contre la sienne. La suite de ses propos lui arrache un sourire. « Tu es un affamé. Je savais que j’allais y passer en venant te voir. » Il déclare avec sincérité, un sourire amusé sur les lèvres. « Désolé, Amalia n’était pas bien, je ne pouvais pas la laisser seule, sans parler de mes visites chez Augusto, par rapport à l’exposition et le boulot. Je n’ai pas pu passer plus tôt. » Il confesse sans aucune inquiétude dans la voix. Il pense Oskar assez compréhensible pour comprendre qu’il avait d’autres obligations. Il ne prend même pas conscience qu’aborder Augusto pourrait agacer son amant. Il espère qu’il a compris qu’ils étaient amis avant tout. Du moins, il l’espère. « Tu voulais me parler de quoi ? » Il questionne simplement dans une voix intriguée. Il se laisse manier par la poigne ferme de son amant, leurs corps bien collés à l’autre. Il sent Oskar devenir plus nerveux, son rire s’étant complétement effacé. Cela provoque naturellement son inquiétude tandis que son regard vient retrouver le sien. La révélation qui lui est faite le chamboule totalement, tant il n’avait pas envisagé qu’il le fasse de manière aussi rapide. En conséquence, c’est une expression surprise qui s’affiche sur ses traits avant qu’une certaine inquiétude naturelle vienne emplir sa poitrine. « Et comment ça s’est passé ? » Il questionne tout en venant continuer ses caresses dans son dos. « Comment te sens-tu ? Et elle ? » Il ajoute en venant caresser son visage de sa main libre. Il ressent une certaine contradiction face à cette annonce. Une partie de son être en est satisfait tandis que l’autre plus compréhensible prend conscience de la situation délicate dans laquelle se trouve son amant. Il ne peut pas se montrer indifférent alors qu’il sait que cette situation doit crever le cœur de son amant.



L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance. (@POE, BEERUS)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- une nouvelle page se tourne (oskaiah #07) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier