Revenir en haut
Aller en bas


 

- I’m lost in those dark old hours, she’s gone away -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : .Garrett Hedlund + Schizophenic
Multi-comptes : Magda ; Enoch
Messages : 1223 - Points : 1346

Âge : .34 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 3:18 )
Just to drink to a vision of you and I was so sorry, so ashamed. Though I know I’ll do it again. I’m lost in the blues and nobody knows it.
ROWTAG BOSCORELLI
pré-lien de Demetrio Clarizio
Identité :Rowtag. Le blaze que sa mère désirait pour l'enfant qu'elle a mis au monde. L'enfant qui l'a emporté malgré lui. Rowtag. Origines amérindiennes. Les racines de sa mère. Il y a une superstition qui dit qu'un prénom doit être bien choisi car l'enfant développera des traits de caractères influencé par la signification de son prénom. Le Feu. C'est ce qu'elle désirait pour son fils, Tallulah. Qu'il aie la flamme de vivre. La passion de la vie. Que jamais il n'aie froid. Le froid de la tristesse et de la solitude. Elle voulait tout pour son fils. Rowtag, c'était son dernier cadeau pour lui. Sans se douter un jour, que la flamme, ouais, s'éteindrait. Boscorelli. L'héritage de son père. Un nom qu'il porte avec fierté mais aussi honte. S'il est fier de son père, pas forcément du reste des Boscorelli. Souvent raccourci à Bosco. Souvent surnommé juste Bosco.

Naissance :Rowtag est né en Amérique, dans le Wyoming un 20 mai 1983. Un endroit paisible. Ecrin d'une nature encore brut. L'endroit idéale pour le dernier stop de Tallulah. Le dernier stop d'une courte mais belle vie.

Origines :Rowtag est un cocktail molotov. Amérindien et américain par sa mère. Italien et ukrainien par son père. Choc des cultures. Un assemblages qui n'a ni queue ni tête.

Statut :Les papiers du divorce sont prêts. Il ne lui reste qu'à apposer sa signature quand elle, elle les a déjà signé. Une signature pour finir une vie commune de tant d'années. Une signature pour finir une histoire ? Ce n'était pas la plus belle. Ils avaient leur haut et leur bas mais c'était la leur d'histoire. Parfaitement imparfaite. Il l'aimait si fort ... Comment en sont-ils arrivés à là ? Il s'agit maintenant d'attendre. Attendre que de ses bras, elle en veuille encore à nouveau. Il l'espère. Il attend. Que peut-il faire autrement ?

Métier :Rowtag est musicien. Artiste torturé, apprécié pour ses balades mélancoliques. Il a été choisi une fois pour faire la BO d'un film. Ca a lancé sa carrière, a fait connaître son nom le propulsant dans le business comme compositeur de musique où les contrats fusaient. Mais sa muse, sa flamme s'en est allée. A disparu. En même temps que sa précieuse petite fille. Musicien déchu, il ne joue désormais que dans des bars pour un peu de pécule. Il se produit ci et là, sa carrière dégringolant.

Argent :Modeste à franchement à la dèche par moment. Il bataille, se trouve des petits boulots ci et là pour pouvoir continuer ses recherches. Continuer d'imprimer les avis de recherche qu'il placarde partout encore. Et encore. Et encore. Il garde l'argent qu'il a gagné avec les B.O des films composés de côté, dans un compte bancaire scellé. Il l'utilisera quand Calliope sera revenue. Quand elle sera enfin de retour. En attendant, il met sa vie sur pause.

A Naples depuis : qu'il a douze ans. Expatrié sans leur demander leur avis en Italie avec sa grande soeur après le meurtre de leur père. Orphelins, ils furent envoyés chez la seule famille qu'il restait de son père : sa petite soeur, Tante Olga. Ou Maman Olga comme elle aimait à ce que les deux enfants l'appellent.

Affectueux – Responsable – Artiste – A l’oreille musicale –  A la tête sur les épaules – Altruiste – Aime sa liberté mais n'aime pas être seul –  Anxieux –  Attentionné – Un humour un peu pince-sans-rire – Simple – Patient – Bienveillant – Morose depuis la disparition de sa fille – Calme – Torturé – Pudique sur son passé et ses émotions dessus – Distrait – Débrouillard – Pacifiste – Étourdi – Pas à l’aise socialement – Emotif – Effacé – Expressif par le dessin et sa musique – Fidèle – Gentil – Généreux – Imaginatif – Impliqué – Inquiet – Humble – Humain – A des valeurs et des principes – Forcené du travail – Sérieux – Papa poule – Angoissé

poids :
90 kg
alcool :
0 verre
cigarettes :
10 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Arrival of The Birds & Transformation The Cinematic Orchestra


Conclusion de votre vie Une carrière qui décolle. Un mariage, pas parfait mais qui fonctionnait. Une petite famille et cette petite fille qui venait parfaire cette petite vie. Il avait tout Rowtag. Dans le creux de sa main. En 1 minute d'inattention. La pire minute de sa vie : tout a basculé. Futur divorcé, sa fille disparue, sa carrière qui dégringole. La perte encore et encore et encore. A croire qu'il n'est destiné qu'à ça : la perte. La voilà la belle conclusion de sa vie : la perte. Et la question qu'il se pose : Est-ce sa faute ? Est-ce ce mal qui vit en lui qui est le déclencheur de tous ces maudits événements ? Ce mal que sa tante Olga disait qu'il possédait en lui et qu'elle n'a jamais pu faire disparaître ? La réponse, il l'évite Rowtag, en a peur et il se défile dans le fond des bouteilles d'alcool. Enfin, ça, c'était avant. Maintenant, il faut se trouver un nouvel échappatoire ...

(un)  La famille Boscorelli est une famille ancrée dans la religion catholique. Fanatique et très croyant. Un extrême inculqué par le patriarche à coup de ceinture. Igor Boscorelli est né avec une malformation crânienne et des excroissances osseusses lui donnant des allures de monstre. Ses parents, fervents et stupides adorateurs du Seigneur, interprètent cette malformation comme une oeuvre de Satan. Que Satan étendait sa main sur cette pauvre famille. Igor devint la brebis noire de la famille. (deux) Igor fugue à l'âge de 18 ans et par son horrible visage, il est embarqué dans le monde des forains. Rapidement, il devient un des clous du Freak Show et voyage de pays en pays. Sa laideur effraye. Fascine. Choque. Il fait la rencontre de Tallulah lors d'un spectacle en Amérique. Spectatrice, la femme est fascinée par le regard d'Igor dans lequel elle voit tant de tristesse mais aussi d'espoir, l'espoir d'être un jour aimé. Elle tombe amoureuse de la beauté de son âme et fait d'Igor, le plus heureux des monstres (trois) Ensemble, ils auront Magena puis 5 ans plus tard, Rowtag. Malheureusement, la naissance de Rowtag rencontre des complications et il s'agit de décider rapidement s'il faut sauver l'enfant ou la mère. La décision est très difficile mais Igor et Tallulah sont du même avis, l'enfant doit être sauvé, même si perdre sa femme brise Igor. Dans un dernier souffle, Tallulah choisit le prénom de Rowtag et s'en va. Ils resteront pendant 5 ans dans le Wyoming. Le temps pour la petite famille sans mère et épouse de se remettre. De laisser Igor prendre son rôle de père seul sans être constamment sur les routes. D'arriver à vivre sans Tallulah (quatre) Quand Rowtag a 5 ans, son père reprend sa vie de bohème et retourne dans sa troupe de forains, embarquant sa marmaille avec lui. Cette énorme famille qui les accueille à bras ouvert. Des parents par dizaines de substitution. Rowtag grandit dans la magie des fêtes foraines et par les diverses cultures présentes, il apprends diverses langues mais sa préférée reste le français. Pas d'oreille musicale pour l'instant, l'enfant se tourne vers le dessin. Y appose sa vision du monde. Un monde haut en couleur et rempli de paillettes. (cinq) 24 décembre 1995 : dans les rues de Détroit, Igor et ses deux enfants chahutent joyeusement sur le chemin du retour vers leur caravane, les bras remplis de victuailles pour garnir la table de délicieux mets pour le réveillon de Noël. C’est le drame lorsqu’une bande de petites frappes viennent s’en prendre à eux. Se moquer du visage de son père. Les narguer en tournant autour d’eux. Si Igor joue la carte de l’ignorance, il perd rapidement le contrôle lorsqu’un des sales types met une main au cul de Magena tout en essayant de se frotter à elle. Son sang ne fait qu’un tour et frappe le responsable. Sauf qu’à un contre 5, Igor se fait rapidement littéralement défoncé sous les yeux horrifiés de ses enfants. Magena retient dans ses bras, un Rowtag déchaîné qui souhaite aller prendre la défense de son père mais sa grande sœur l’en empêche, sachant que le même sort lui sera réservé. Ils assistent impuissants à la scène qui restera gravée dans leur mémoire à jamais. Un groupe de passant interrompent le massacre et fait fuir les sales types mais malheureusement, c’est trop tard. Igor ne survit pas à la violence des coups. A cette violence gratuite et purement injuste. (six) La séparation avec leur grande famille de substitution est déchirante mais hélas, légalement, ils ne peuvent pas rester parmi la troupe. Ils sont expatriés en Italie, chez leur Tante Olga. Aussi dérangée qu'aimante. Vieille fille de 50 ans lorsqu'ils atterrissent chez elle, ils se rendent vite compte qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez leur tante. Effectivement, l'éducation trop stricte et religieuse de leur grand-père Boscorelli a déglingué Olga. Leur père n'en a jamais parlé beaucoup mais des seules bribes qu'il lâchait après des shoots de tequila, les enfants savaient que la vie n'avait jamais été rose chez les Boscorelli. Une vie qui étaient désormais la leur (sept) Olga leur imposait la lecture de la Bible ainsi que de l'apprendre par coeur. Elle les noyait tous les dimanches dans la baignoire afin de les purifier car ils étaient les enfants de son démon de frère. Le mal était en eux. S'ils ne se comportaient pas correctement, elle les enfermait dans la cave jusqu'à qu'ils se repentissent auprès d'elle et du Seigneur. Ou bien ils devaient se flageller avec un martinet tout en récitant le Rosaire. Ce genre de choses étaient devenu leur quotidien et Rowtag comprit rapidement pourquoi son père fugua dès que possible. (huit) Pourtant, à côté de ça, Olga était très douce avec eux et les aimait. Peut-être trop. C'était sa façon de les sauver d'un démon qui n'existait pas. Elle n'avait, après tout, qu'eux. Quand tout allait bien, c'était une vie normale. Olga les câlinait chaque jour, leur cuisinait de bons petits plats et pleurait avec eux quand il fallait soigner les blessures infligées par le martinet. Elle leur disait que c'était pour leur bien. Qu'il lui fallait réussir là où elle a échoué avec son frère, Igor. La relation de Rowtag avec sa tante Olga est très complexe. Entre colère, rancoeur et tendresse. (neuf) « Si tu ne m’avais pas retenu, j’aurais pu défendre papa. Il ne serait peut-être pas mort » « Ils n’auraient fait qu’une bouchée de toi. T’étais qu’un demi-portion face à eux » « Et toi ! Si tu n’avais pas mis cette robe courte aguicheuse, ce con ne t’aurait pas touché et papa serait encore en vie ! Il n’aurait pas eu besoin de lui sauter à la gorge. Nous en serions pas là aujourd’hui ! » « Tu m’accuse d’avoir tuer papa ? Toi, tu te crois mieux ? T’as tué ma mère en venant au monde. T’aurais mieux fait de ne pas naître » « C’était ma mère aussi » « Tu ne l’as même pas connu. Je l’ai connu moi, je l’ai aimé et tu me l’as enlevé, assassin » Les deux adolescents se regardent, se toisent. Tension palpable. C’est la dernière fois que Rowtag vit sa sœur. Magena fugua le lendemain, le jour de ses 18 ans, comme leur père à cet âge. Laissant derrière elle Rowtag. Un Rowtag abandonné et complètement seul avec Tante Olga. (dix) Adolescent esseulé, isolé, c'est une vraie délivrance quand il fait la rencontre de la petite bande avec qui il est, aujourd'hui, toujours ami. Sans jamais confesser ce qu'il vit derrière la porte de sa maison, sa bande devient un réel soutien moral et l'aide à encaisser les "purifications" de sa tante Olga. Il ne participe pas à toutes les activités de la petite bande. Il le voudrait bien mais ne peut pas, Tante Olga guettant. Prendre trop de plaisir n'est pas bien vu par le Seigneur alors Olga gère ses activités. Il n'a jamais mis les pieds dans une boîte de nuit (considéré comme l'endroit du vice par sa tante) de toute sa jeunesse, écoutant juste avec envie les histoires que ses potes lui racontaient. Cependant dans le lot, Rowtag apprécie particulièrement la présence de Demetrio qui ne lui reproche jamais son manque d'humour ou de laisser aller. Ils ne savent pas que chaque écart, il le paye cher. (onze) A ses 18 ans, Rowtag songe à la fugue et s'il finit par le faire, il revient sur ses pas le lendemain. Incapable de laisser Olga qui n'a que lui et qui serait brisée par son départ. Rowtag n'a au final qu'elle aussi et une vie de baroudeur, seul au monde ne lui dit rien. Alors auprès de sa Tante Olga qui l'aime autant qu'elle le blesse, il y reste. Après tout, c'est son châtiment pour le mal qu'il a en lui, Non ? Il a bien tué sa mère en naissant ... Heureusement pour lui, Padre Del Toro, un jeune prêtre qui vient remplacer le vieux prêtre de leur paroisse débarque dans leur vie. 4 mois après son arrivé, après avoir observer de près les Boscorelli, de but en blanc, Padre Del Toro lui demande de lui montrer son dos, de lever son T-shirt, soupçonnant de la maltraitance et sentant la détresse cachée du jeune homme. Rowtag s'y résous et lève son t-shirt, dévoilant des cicatrices qui zèbrent tout le long de son dos. Il n'en faut pas plus pour le prêtre pour convoquer Tante Olga dans son bureau avant d'appeler la police afin de dénoncer la maltraitance. Si Teobaldo est intransigeant et peu clément, Rowtag prend panique et refuse que la police s'en mêle. Tante Olga est sa seule famille et n'arrive pas à se faire à l'idée de se retrouver seul. Il n'adhère pas à l'adage qui dit qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. Teobaldo  abandonne l'idée d'appeler les autorités face aux larmes du jeune homme mais lance un ultimatum : Plus jamais Olga ne doit recommencer ces actes ignobles de "purification". Si elle recommence, c'est la police direct. Ce à quoi, Olga, s'est pliée sans jamais recommencer. La parole d'un prêtre, elle le respecte plus que celle d'un agent de police.  (douze) Si les châtiments cessent, son éducation reste stricte et sévère, du moins quelque années car après Tante Olga lâche du leste, vieillissant, ne pouvant plus autant suivre comme avant. 21 ans ; Rowtag redevient petit à petit maître de sa vie et retrouve une liberté perdue. S'il la retrouve, il n'en fait pourtant pas n'importe quoi. L'éducation d'Olga a fini par avoir eu raison de lui et le laisse perdu entre les principes qu'elle lui a inculqué et l'éducation que son père lui a offert avant de mourir. Entre la piété et la haine contre la religion. Deux mondes différents qui rentrent chaque jours en collision. (treize) Il rencontre Rosario à l'âge de 23 ans sur les bancs de l'Eglise. Ils se fréquentent un an avant d'être officiellement un couple. Rosario est la fille d'un homme haut placé qui n'apprécie pas ni cette relation ni Rowtag mais les deux jeunes seront beaucoup plus forts et leur relation tiendra, malgré le reniement de Rosario de ses parents face au refus de la jeune femme de quitter Rowtag. 5 ans plus tard, Rosario se rend compte qu'elle est enceinte et l'annonce à un Rowtag paniqué qui n'en veut pas du bébé. Pas prêt d'être père. Il ne veut pas être père, il n'a jamais voulu l'être et transmettre le mal qu'il possède en lui. Etant contre l'avortement tout de même, Rowtag n'a d'autre choix que de se résigner et endosser ses responsabilités. Il demandera la main de Rosario pour que l'enfant ne naisse pas hors mariage, principe que sa tante lui a inculqué et qu'il suit malgré lui. (quatorze) Calliope Anaba Boscorelli débarque et face à ce poupon fragile, Rowtag ne ressent rien d'autre que de la peur. Peur de la toucher. Peur de la porter. Peur de la tâcher de ce mal qui vit en lui. Rowtag se tourne vers son travail comme tout échappatoire et dresse un mur entre lui et sa fille. Rosario est seule avec sa fille et doit s'en occuper toute seule. Encore plus lorsque la musique de Rowtag se fait connaître qu'il obtient des contrats pour réaliser des B.O de films. S'il doit partir en déplacement, Rowtag ne refuse jamais. (quinze) Calliope grandit et recherche de plus en plus l'affection de son père. Rowtag finit par craquer lors des premiers pas de sa fille. Des pas qu'elle fait vers lui, ses bras potelés levés vers lui. Ses barrières explosent en même temps qu'il l'attrape dans ses bras pour ne pas qu'elle tombe. Touché par son innocence. Fier aussi d'en être l'origine avec Rosario. Il se rend compte qu'il n'y a pas que du mal qui émane de lui. Cet amour que l'enfant lui apporte est une véritable délivrance. Encore plus quand il sent cet amour paternel lui tordre le coeur, prendre pleinement sa place. Ses yeux s'ouvrent enfin comme après un long sommeil : sa fille, sa précieuse perle. Rien ne saura compter autant qu'elle. Changement radical, sa vie, il l'a dédie à Calliope (seize) 19 Mai 2017 ; Rowtag et Calliope partent faire des courses au supermarché. Il la laisse à peine une minute à leur chariot, le temps d'aller ramener un produit qu'il ne voulait plus au final. A son retour, Calliope n'est plus à leur chariot. Il a beau hurlé son prénom, elle est introuvable. Elle a juste disparue sans que personnes ne s'en rendent compte. (dix-sept) La police se met à sa recherche mais rentre chaque jour bredouille. La culpabilité, la peur, la tristesse, la colère, la rancoeur ont raison du couple qui ne cesse de se déchirer. Rosario lui reprochant la disparition de Calliope. Rowtag finit par sombrer dans l'alcool pour oublier. Pour supporter sa maudite existence. Il sort de ce travers grâce à sa petite bande et notamment Demetrio qui est un réel soutien dans cette épreuve. (dix-huit) Sorti de son addiction, Rowtag souhaite reconstruire son couple, se donner une nouvelle chance mais il est le seul à désirer cela. Rosario s'éloigne, change puis lui avoue souhaiter le divorce, ce à quoi il se refuse à lui donner. S'entêtant qu'ils peuvent sauver leur mariage, que Calliope a besoin de ses deux parents unis. Ce à quoi Rosario lui répond en lui avouant qu'elle l'a trompé. La révélation brise le coeur du blond mais sa position ne change pas, il veut sauver leur couple. Il est prêt à lui pardonner. (dix-neuf) Ce qui fait céder Rowtag à accepter le divorce, c'est lors d'une ultime dispute où Rosario lui hurle que Calliope est morte. Qu'elle ne reviendra jamais et que c'est lui qui l'a tué. Il lui faut puiser dans des forces insoupçonnées pour ne pas la gifler ce soir là. A défaut, c'est toute la pièce qu'il détruit. Avril 2018 : les papiers du divorce sont prêts. Il ne reste que sa signature à lui. (vingt) Rowtag adore le sport. C'était une des seules activités que sa tante le laisser pratiquer librement. Un corps sain, c'est recommandé dans les écritures religieuse alors il avait carte blanche. Il a touché à plusieurs sports mais ses préférés restent : le ping-pong où il a été champion national adolescent et le basket ball. Des sports qui lui permettaient de se défouler. (vingt-et-un) C'est un très mauvais cuisinier et on peut pas dire qu'il aime ça mais pour Calliope, il faisait des efforts, il essayait d'apprendre. Pourtant, même des nuggets au four, il arrivait à les rater. (vingt-deux) La plupart de ses musiques sont douce et mélancolique. Il n'a fait que quelque titres qui sont entraînantes. Sa chanson préféré est " Anaba". Une chanson qu'il a enregistré pour sa fille et où il a collé à sa mélodie son rire. (vingt-trois) Rowtag déteste la violence et ne s'est jamais battu de toute sa vie. La raison à cela est simple : la scène de l’agression de son père dont il a été le témoin. Il a toujours pris soin d'éviter toute bagarre ou de les régler intelligemment mais jamais avec ses poings. (vingt-quatre) Il a une relation complexe et conflictuelle avec la religion. Il ne croit pas en Dieu mais pourtant suit certain précepte et principe. Il a même fait baptiser Calliope. (vingt-cinq) Pas une goutte d'alcool depuis Janvier. Mais ses résolutions deviennent de plus en plus fragiles. (vingt-six) Sa tante Olga lui a laissé des séquelles : il a de nombreuses cicatrices sur le dos dues aux coups de martinet qu'il se recevait ou parfois devait s'infliger lui-même sous l'ordre de sa tante. Il a une phobie des eaux profondes et ne supporte pas d'être submergé dans l'eau. D'ailleurs, il est un très très mauvais nageur. Il est claustrophobe et ne supporte plus d'être dans le noir sans aucune lumière. Il se donne exprès un air négligé pour contrer le faite d'être tiré par quatre épingles comme dans son enfance. Il ne peut plus manger d'Ice cream. C'est ce que sa tante lui apportait pour le consoler après chaque "purification".
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Garrett Hedlund


pseudo, prénom :Bone echocombien de bougies ? ahaaaaad'où viens-tu ?Coconut island.comment t'as atterri ici ?Franklin m'a fait de l'oeil et Magda voulait une taupe auprès de Demetrio pour mieux la vendre (a).




Dernière édition par Rowtag Boscorelli le Lun 23 Avr - 10:11, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : .Garrett Hedlund + Schizophenic
Multi-comptes : Magda ; Enoch
Messages : 1223 - Points : 1346

Âge : .34 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 3:18 )
+1 au cas où



I CAN LIVE UNDERWATER

Here in your shadow, you keep me from getting burned by the debts I can't escape til the day I die. Got to start from somewhere so I'll start from the grave. We'll count the steps along the way. Curl your lip and make me want to live for one more day.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Ima Di Michelis10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2820-ima-fear-no-reaper http://www.ciao-vecchio.com/t2844-ima-fear-no-reaper
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : P. Tonkin © Ealitya ♥ + bat'phanie (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Matteo et Gabriele.
Messages : 796 - Points : 495

Âge : 29 ans (15.o9.88)
Métier : Assistante aux pompes funèbres, après avoir arrêté des études de psychologie. En pleine remise en question, hésitant à les reprendre.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 3:31 )

T'as vu, elle est déjà blasée  .


Spoiler:
 

Je voulais en mettre d'autres mais la flemme d'aller les chercher ,
je saurais me faire pardonner



Allez, finis vite cette fiche ! et que ça saute ! . Même ton BRO JUMEAU t'attends pour les curieux, ou là .

REVIENVENUUUUUUUUUUUUUUE

Bon courage pour cette nouvelle fiche

Petit mot de la fin :

IL EST OÙ LE CHIGNON ?!?


fear no reaper


Dernière édition par Ima Di Michelis le Dim 22 Avr - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : .Garrett Hedlund + Schizophenic
Multi-comptes : Magda ; Enoch
Messages : 1223 - Points : 1346

Âge : .34 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 4:05 )
HAON CE GIF ! CE REGARD !!  
Rowtag boude  



Il repars dans son coin. snif snif snif !

Spoiler:
 

FAIS-TOI PARDONNER FEMME ! Je t'attends !  

Oui maîtresse, je finis ma fiche, je finis ma fiche *part glander royalement *


merci pour l'accueil ma BRO BABE

J'arrive, j'arrive vite! PREPARE TA LINGERIE EN SOIE (a)

Petit mot : AHAAAAAAA je le mettrais pour de grande occasions ONLY        
Revenir en haut Aller en bas
Lorelei Caldwyn10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1403-lorelei-la-vie-c-est-co http://www.ciao-vecchio.com/t1413-lorelei-life-s-what-you-make-it-can-t-escape-it
ID : Summers / Marlène
Faceclaim : Eva Green / © Summers
Messages : 551 - Points : 794

Âge : 34 ans
Métier : Bibliothécaire
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 10:59 )
Bienvenue par ici


Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©Ealika + Laura (gif Magdem)
Multi-comptes : Dante, Enzo, Erio, Stefan
Messages : 694 - Points : 2457

Âge : trente-deux ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 11:46 )


Le remplaçant de Teo a de la classe.


Demetrio & Magda
J'ai toujours vécu comme ça, gardant une distance confortable. Et jusqu’à maintenant, je me suis juré que je me satisferais d'un rien avec la solitude. Parce que rien de tout ça n'avait jamais valu de prendre le risque, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : .Garrett Hedlund + Schizophenic
Multi-comptes : Magda ; Enoch
Messages : 1223 - Points : 1346

Âge : .34 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 12:15 )
@Lorelei Caldwyn Merci ma belle


@Demetrio Clarizio TAVU UN PEUUUU ? rho le giiiiif, il est trop cuuuuuute
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 12:44 )
Bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © Morrigan' (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2570 - Points : 5263

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 13:36 )
Re bienvenue parmi nous. Et on ne perd pas au chance avec ce beau gosse.

Bon courage pour la suite de ta fiche.


Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Barbara RosaLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1889-barbara-rosa-la-femme-e http://www.ciao-vecchio.com/t2831-ceux-qui-sont-faits-pour-etre-ensemble-finissent-toujours-par-etre-reuni-babou#81810
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Dakota princesse Johnson est ma célébrité choisie pour incarner le rôle de Babou. Mon avatar est signé princess et le code signature a été réalisé par tiny heart.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Anabela Laranjeira (Amber Heard) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1430 - Points : 2939
Âge : J'ai trente ans à présent. Vieillir ne m'a jamais fait peur, peut-être parce que je n'ai pas la sensation de prendre une année de plus à chacun de mes anniversaires. D'ailleurs, j'ai toujours pensé qu'il valait mieux vieillir plutôt que de mourir jeune. Le cap des quarante ans sera sans doute plus difficile à vivre, mais j'ai encore dix bonnes années devant moi.
Métier : J'ai la chance de pouvoir vivre grâce à ma passion, c'est-à-dire l'écriture. Je suis une écrivaine de renom et j'ai déjà publié onze romans policiers se déroulant à Paris, en France. Ce que je trouve fantastique, c'est que je peux écrire n'importe où, n'importe quand.
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le Dim 22 Avr - 14:23 )
REPI ! PIDOUM PIDOUM PIDOUM ! Bon courage avec cette nouvelle présentation.



{ On est devenue des experts  
dans le sabotage de notre bonheur. }

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: I’m lost in those dark old hours, she’s gone away ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- I’m lost in those dark old hours, she’s gone away -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées