Revenir en haut
Aller en bas


 

- Un rencard de courte durée (terminé) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6984 - Points : 3504
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Un rencard de courte durée (terminé) ( le Lun 30 Avr 2018 - 23:58 )
« Si les enfants m’aiment bien, je suppose que c’est le cas. » Heureusement, elle avait la chance de tomber sur des enfants qui ne cherchaient pas forcément les problèmes, du moins c’était le cas cet année. Par le passé, Adelina était tombé sur des enfants qui n’étaient pas facile, elle se souvenait d’un jeune garçon qui repoussait toujours les autres. Puis un jour, elle a pris les choses en mains, elle a parlé avec lui et lui a prouvé qu’en étant gentil et en allant vers les autres, il ne serait plus seul et ça avait marché. Même les parents étaient venus la remercier, ce qui était assez flatteur, elle ne cherchait pas forcément la gloire, non elle voulait juste aider, ça la rendait heureuse de rendre service aux autres, et c’était comme ça depuis qu’elle était gamine.

Adelina avait fait une promesse à son meilleur ami, elle serait toujours là pour le soutenir. Ce n’étaient pas des paroles en l’air, elle avait toujours été sincère surtout avec lui. Le fait qu’il la remerciait la toucha. Il y avait toujours quelque chose chez lui qui lui réchauffait le cœur, ça lui donnait la pression d’être vivante, de pouvoir faire n’importe quoi. La jeune femme avait décidé de se lancer, de lui faire comprendre qu’elle voulait plus et vu ce qu’il venait de lui répondre, soit il le faisait exprès, soit il n’avait rien compris, le connaissant, c’était bien possible. Au début, elle resta silencieuse, elle ne savait pas vraiment quoi répondre, n’importe quel homme aurait capté qu’elle lui faisait des avances, mais pas lui. En revanche il remarqua bien que quelque chose clochait, vu qu’elle ne disait plus rien. « Tu es quelqu’un d’extrêmement intelligent, tu es capable de voir tout, mais quand il s’agit de sentiment, t’es vraiment à côté de la plaque. » Elle était blessée, du coup, elle ne put pas retenir les larmes qui commençaient à couler sur son visage. Elle avait honte de se mettre dans ses états pareils, satanée sensibilité. « Ce que je veux dire, c’est que j’ai envie d’être plus que ta meilleure amie, mais faut que j’arrête de me faire de faux espoirs, donc si tu n’es pas amoureux de moi, il faut que tu me le dises, comme ça, je ne m’accrocherai pas à cet espoir qui me dit que mon amour n’est peut-être pas à sens unique. » C’était de ça dont elle avait besoin, une réponse claire et net. Cependant, elle avait l’impression de gâcher leurs retrouvailles, qu’est ce qui lui prenait de se déclarer comme ça ? Parfois elle ferait mieux de penser plus avec sa tête qu’avec son cœur, car ça ne devait pas vraiment lui réussir. Elle lui tourna le dos, elle n’osait plus le regarder en face, elle avait peur de sa réponse, elle connaissait la franchise de son meilleur ami et même si elle acceptait la manière dont il avait l’habitude de tout énumérer, elle avait cette boule au ventre. Il fallait qu’elle respire un bon coup, sinon elle allait manquer d’oxygène si elle continuait de retenir sa respiration. Peut être qu’elle ferait mieux de courir loin d’ici, mais c’est comme si ses jambes ne répondaient plus, elle ne pouvait plus faire un pas. La vie serait sans doute plus facile, si on pouvait choisir de ne rien ressentir, ça éviterait bien des problèmes.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Ladyfame + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Je suis absent-e : du 17/08 au 26/08 -> Vamos a la playa ~
Messages : 427 - Points : 1182
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Un rencard de courte durée (terminé) ( le Jeu 3 Mai 2018 - 22:22 )
Un rencard de courte durée

Si les enfants m’aiment bien, je suppose que c’est le cas. Celian n’avait aucun doute là-dessus : sur le fait qu’elle devait être douée avec les enfants. Douée pour leur montrer certaines valeurs qui avaient été en perdition auprès de leurs anciens camarades de classe à l’époque. Il n’avait pas besoin d’entendre l’avis des enfants pour déjà le connaître. Il le déduisait sans aucun mal, sans avoir à déterrer une quelconque preuve : Adelina et Celian se connaissaient depuis assez longtemps. Son aîné avait été présent dans une partie de sa vie où cela avait été difficile avec leurs autres camarades. Il avait été là pour défendre sa cadette. Il avait failli la perdre à cause de sa propre attitude. Ils avaient vécu tant de choses ensembles qu’il pouvait s’avancer à faire ce genre de déduction. Car la jeune femme ne souhaitait qu’aucun autre jeune, qu’aucun autre enfant ne connaisse les mêmes agissements que certains ont pu avoir à son encontre. Là-dessus, il était dans l’incapacité de se tromper. Là où il avait toujours eu plus de mal, était dans l’art de comprendre mieux les sentiments de son amie. Pourtant, la sincérité dans la voix de son amie était quelque chose qu’il pouvait ressentir quand elle lui avait affirmé qu’elle serait toujours là pour le soutenir. Celian n’avait pas l’habitude de ce genre de discours. Certes, Adelina était une personne importante à ses yeux. Très importante. Une personne en qui, il avait confiance et en qui il plaçait toute sa confiance. Elle avait ce statut si particulier pour lui. Une place et des sentiments qui lui faisaient presque peur parfois. Toujours est-il qu’il la remercia d’un léger sourire : les personnes sur lesquelles il pouvait compter, se compter à leur tour sur les doigts d’une main. Une confiance qui semblait toute aussi difficile à acquérir que de percer la carapace brute de décoffrage du Brunet pour découvrir la gentillesse de son cœur. Adelina s’était immiscée dans son cœur aussi doucement que durablement. Malgré le fait qu’il avait coupé les ponts durant ces 20 dernières années, rien n’avait réellement changé entre eux. Tous les deux avaient la même discussion que s’ils s’étaient quittés la veille. Hormis le fait qu’elle lui ait défoncé le pied au moment de leurs retrouvailles : ça il n’en avait pas l’habitude. Du côté bagarreur de la jeune femme. D’habitude, c’était plutôt un qualitatif qui était utilisé pour le Brunet à l’inverse.

Pourtant, il avait beau comprendre une partie de son amie d’enfance, il restait beaucoup de zones d’ombres : comme le fait qu’elle souhaite désigner son invitation à dîner comme étant un rencard. Il ne comprenait tout simplement pas cette insistance. Ne venait-il pas de la sauver d’un rencard trop insistant, d’un rencard avec qui elle n’aurait jamais pu être heureuse ? D’un rencard qui n’avait cherché qu’à l’impressionner sans se soucier d’autre chose ? Pourquoi voulait-elle remettre le couvert aussi rapidement ? Pourquoi surtout voulait-elle impliquer son meilleur ami là-dedans ? Devenue silencieuse, Celian se retourna vers elle, lui demandant si tout allait bien. Il ne s’attendait pourtant pas à la tempête qui allait se déverser sur lui. Tu es quelqu’un d’extrêmement intelligent, tu es capable de voir tout, mais quand il s’agit de sentiment, t’es vraiment à côté de la plaque. Celian fronça légèrement les sourcils : il ne savait pas quelles maladresses il avait encore pu dire, mais il sentit qu’il avait encore foiré quelque part. Après tout, c’était presque sa spécialité de foirer tous les liens qu’il pouvait avoir ou bien même créer avec les autres. Ce que je veux dire, c’est que j’ai envie d’être plus que ta meilleure amie, mais faut que j’arrête de me faire de faux espoirs, donc si tu n’es pas amoureux de moi, il faut que tu me le dises, comme ça, je ne m’accrocherai pas à cet espoir qui me dit que mon amour n’est peut-être pas à sens unique. Elle pleurait même maintenant. Il la faisait pleurer. C’était de sa faute si elle pleurait. Si elle était malheureuse à l’heure actuelle. Soupirant légèrement contre lui-même, face à cette situation plus qu’inhabituelle il cherchait ses mots, lui qui d’habitude n’avait besoin d’aucun filtre. Je crois que tu es un peu chamboulée par nos retrouvailles… Il regretta amèrement ses paroles dès qu’elle quittèrent ses lèvres. S’il pouvait se gifler mentalement encore une fois, il le ferait.

Se pinçant l’arête du nez, il soupira encore une fois contre lui-même : Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je suis désolé. Les larmes coulaient toujours sur les joues de son amie, il voulut esquisser un mouvement vers elle, mais il se rétracta très rapidement. Essayant de choisir ses mots avec plus de précaution, il continua : Je crois que je suis flatté… Mais je ne peux pas te répondre. Je… Tu es une personne importante Adelina et je… Ne voudrait pas te perdre. Ou peut-être était-ce déjà en train d’arriver. Ou peut-être était-ce à cause de ce sentiment si bizarre qu’il semblait ressentir pour la première fois depuis si longtemps. Depuis qu’il s’en était rendu compte, ce fameux soir-là où il avait secouru son amie de sa tentative de suicide. On peut oublier le dîner si tu le souhaites. Les mots qu’il souhaitait exprimer, étaient coincés dans sa gorge comme si son propre trop plein de sentiments le lui empêchaient de le faire…
Codage par Libella sur Graphiorum



Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6984 - Points : 3504
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Un rencard de courte durée (terminé) ( le Jeu 3 Mai 2018 - 22:40 )
Qu’est ce qu’elle s’imaginait ? Cela aurait été trop beau pour être vrai, rien ne se déroulait jamais comme on le souhaitait, ils n’étaient pas dans un conte de fée. La réponse qu’elle craignait arriva, elle lui faisait de nouveau face. Celian ne pouvait pas répondre à ses sentiments, pourtant il voulait faire en sorte de ne pas la faire souffrir, mais c’était déjà trop tard. Ce n’était pas sa faute à lui, s’il n’était pas amoureux, ça ne servait à rien de forcer. « Je comprends, et je suis contente que les choses soient claires entre nous. On est juste d’excellents amis, c’est déjà pas mal. » La jeune femme avait séché ses larmes, elle avait beau dire qu’elle comprenait et que ça lui convenait, au fond elle savait très bien que ce n’était pas le cas. Elle s’en voulait de lui avoir dit ce qu’elle ressentait, maintenant, il risquait d’avoir un malaise. Cependant c’était un mal pour un bien, maintenant, elle savait qu’elle pouvait avancer, ne pas rester seule, se trouver un homme bien. Adelina ferait bien de se bouger les fesses avant de se retrouver seule à quarante ans, même s’il avait encore un peu de temps. Tout était une question de calcul, car il fallait tomber amoureuse, fréquenter la personne pendant un moment, éventuellement un mariage et ensuite évoquer le sujet des enfants, l’horloge tourne. « Oublions ce diner pour aujourd’hui, pardon de mon attitude. » Elle nota sur un papier son adresse et son numéro de téléphone et les tendit à son meilleur ami. « Je ne veux pas que notre amitié se finisse, donc tu as de quoi me contacter et tu passes me voir quand tu veux. S’il te faut du temps je comprendrai, mais ne m’oublie pas, car cette fois je te retrouverai, même au bout du monde. » Elle essayait de lui prouver, qu’il n’y avait rien de bizarre et qu’elle acceptait l’idée, elle lui souriait et lui déposa un baiser sur la joue en toute amitié. « A la prochaine fois. » Elle lui lança un dernier regard, avant de quitter le café le plus vite possible, et à ce moment-là, elle ne put retenir ses larmes qui coulèrent à nouveau, au moins son meilleur ami n’était pas là pour la voir dans cet état. Adelina espérait que dans quelques jours ça irait mieux, qu’il viendrait la voir ou au moins qu’il l’appellerait, après tout ils restaient quand même liés.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Un rencard de courte durée (terminé) - Page 2 Empty
Sujet: Re: Un rencard de courte durée (terminé) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Un rencard de courte durée (terminé) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2