Revenir en haut
Aller en bas


 

- Juste se laisser couler. feat Francesco -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2016 - Points : 2851

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Mar 1 Mai - 17:44 )


Après l'effort, le réconfort.
Francesco & Safiya


Le trajet en hélicoptère de Pompéi à Naples c’est passé sans problème. Même si plusieurs fois Safiya a eu enfin de dévorer les lèvres de Francesco juste pour le faire taire. Il était revenu sur l’addition ce qui a fait bien rire la belle. Il a été tenace, difficile d’ignorer l’homme d’affaire dernière ce beau parleur. Il a repris chaque point et les argumente avec ferveur. Elle acquiesce de la tête, tout en se disant qu’elle reviendra dessus plus tard quand il n’aura plus le manche entre ses mains. Elle ne voudrait pas détourner son attention d’une manière ou d’une autre et prendre des risques inutiles. Mais elle retient tout ce qu’il lui a dit, notamment qu’il compte la mettre aux supplices et en profiter tout en fixant les règles. Ce qui la fait sourire. Elle l’applaudit même au moment ou il termine tout en posant l’appareil. Elle juste le temps de lui glisser quelques mots à l’oreille avant que le directeur du musée arrive. « Je crois que la suite de cette journée va être des plus jouissive. » Elle laisse glisser sa main sur le bras du pilote et puis elle le laisse se présenter. « C’était un vrai plaisir. Vous savez à quel point je suis passionnée par toute cette histoire. Et puis travailler avec monsieur Spinoza est un réel plaisir. » Elle se tourne vers Francesco et pas que travailler pense t-elle. Le mécanicien ouvre la soute de l’hélicoptère et les caisses sont déchargées tout en respectant ce qui se trouve à l’intérieur. Une belle page d’histoire va encore pouvoir être dévoilée et apporter son lot d’éclaircissement. L’égyptienne en reparlera surement avec Tobias, il va faire parti des personnes qui vont avoir le plaisir d’ouvrir ses boites et de découvrir ses artéfacts. Mais pour le moment son esprit est plus préoccupé par le bel italien et la suite de cette soirée qui va être des plus délicieuses. Elle n’a aucun doute sur ce fait là. Une fois terminé tout le monde se salue et se remercie. « De toute façon vous me verrez avec monsieur Spilsbury, car je compte bien superviser l’ouverture et les recherches sur ces découvertes. J’ai encore un tas de chose à découvrir. » Puis Safiya et Francesco s’éloignent laissant le mécano au prés de l’appareil et le directeur rejoindre son musée. Ils partent pour retrouver la villa du bel italien.

Durant le trajet la belle égyptienne ne peut s’empêcher de le titiller. « Quand tu parlais d’abréger les préliminaires lors de ton grand discours. Tu parlais de quoi exactement ? » Elle sifflote avant de regarder son reflet dans le miroir. « J’ai vraiment besoin d’une bonne douche. » Elle tourne son visage vers Francesco. Il est assez concentré sur la route. « On t’a déjà dit que tu es très séduisant et même d’avantage quand tu es prés à tout pour avoir raison et ne pas payer l’addition. » Elle pose sa main encore poussière sur sa cuisse et tant pis ce geste fait une trace de plus sur la toile de son pantalon. Elle n’est plus à ça prés. « Cela renforce mon envie de vous dévorer monsieur Spinoza. » Son regard se fait plus provocant. Ils arrivent enfin à la villa. Safiya sort de la voiture une fois que Francesco s’est garé. Elle apprécie à nouveau la beauté de la vue. Même si le jour tombe doucement pour laisser place à la nuit. « Tu es vraiment chanceux. » Elle récupère son sac et vient le rejoindre. Elle passe ses bras autour du cou de son amant et l’attire contre elle. Elle laisse leurs lèvres se retrouver avec plus de ferveur, personne autour d’eux pour l’empêcher de profiter de ce moment. Elle prend du plaisir à savoureux ce baiser, une mise en bouche pour la soirée qui s’annonce des plus sensuelle et intime. « Alors est ce que tu veux partager ma douche. Je suis certaine que tu pourrais y trouver bien des avantages. » Ses lèvres glissent doucement dans son cou alors que ses doigts se perdent dans ses cheveux. Le bel italien risque de se retrouver autant poussiéreux que la belle égyptienne, mais s’il veut il pourra commencer la douche habillé et elle se régalera à lui retirer ses affaires. En tout cas toutes ses idées la rendent plus gourmande. Et elle ne peut douter en retour de l’envie qui le caresse vu comme son corps se fait réceptif. Il l’entraine dans la villa qu’elle redécouvre avec toujours autant d’émerveillement.  Leurs lèvres et leurs mains s’agitent, ne laissant aucun doute sur la suite du programme. Et cela l’enchante.  



AVENGEDINCHAINS




" Rends belle ta position dans l'Occident, splendide ta demeure dans les cités des morts. Grâce à la droiture et à la juste façon d'agir. C'est là-dessus que le cœur d'un être peut se reposer.. " Mérikarê
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 364 - Points : 1638
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Mer 2 Mai - 23:35 )
Juste se laisser couler
La journée s'achevait sur deux objectifs réussis, ce qui n'était pas pour déplaire à Francesco. Il roulait désormais, dans l'Audi, vers sa splendide Villa. Il avait laissé son hélicoptère à son entreprise, et il avait laissé fait lui-même la fermeture des lieux en compagnie de Safiya qui l'avait attendu dans la voiture alors qu'il avait pris les quelques dossiers qu'avaient laissé sa secrétaire sur le bureau. Et désormais, ils se dirigeaient vers la villa de Francesco, la séduisante archéologue à ses côtés. Finalement, innocemment, elle demanda de quoi il parlait lorsqu'il disait qu'il allait abréger les préliminaires. Il sourit avant de répondre, sans s'arrêter de garder le regard fixé sur la route.
- Je parlais du repas de ce soir, bien sûr. Il sourit, ravi de son petit sous-entendu plutôt bien réussi et qu'elle comprendrait sans doute. Elle se regarda dans la petite glace du pare-soleil avant de dire qu'elle a besoin d'une bonne douche, il manque de répliquer qu'il ne le lui fait pas dire, mais se tient. Inutile de la contrarier, déjà qu'elle lui en a "voulu" lorsqu'il lui a dit qu'elle était couverte de poussière. Sans la regarder, il sait, au son de sa voix, qu'elle le regarde, alors qu'elle lui déclare qu'il est séduisant lorsqu'il veut avoir raison dans le seul objectif de ne pas payer l'addition. Il sourit et se tourne légèrement vers elle alors qu'il sent le bout de ses doigts sur son pantalon ce qui lui vaut de l'exciter un peu alors qu'elle lui avoue que cela lui donne envie un peu plus de le dévorer. Provocante, comme à son habitude elle aussi. Finalement, il se reconcentre sur la route. Bientôt, ils arrivent, et il se gare dans la belle allée de sa villa, et éteint enfin la voiture. Ils sortent et elle ne tarde guère à la rejoindre. Elle passe ses bras autour de lui, vient s'accrocher à son cou alors qu'il laisse ses mains caresses ses hanches. Il a envie d'elle. Même là. Et puis leur lèvres se rejoignent, intimes et farouches, se goûtant comme tout à nouveau, comme si ils n'avaient pas fait cela depuis longtemps, comme si des mois les avaient privé de se voir alors que ce n'est que quelques heures qui se sont écoulés. Elle lui propose alors de partager sa douche, déclarant qu'il pourrait y trouver bien des avantages. Il se laisse aller à un gémissement alors que les lèvres de la jolie brune descendent dans son cou, et que sa main caresses ses cheveux.
- C'est si gentiment proposé... Fait-il alors. Comment refuser? Puis, il l'entraîne vers sa villa, ses mains ne se lassant pas en chemin de venir la caresser, parfois frôlant les caresses indécentes. Il arrive devant sa porte, l'embrasse encore une fois, laisse ses mains à lui caresses les cheveux poussiéreux de la jeune femme, tant pis pour les habits. Il la colle contre lui, appréciant de l'avoir pour lui.

Il ouvre la porte, et sans lâcher la jeune femme, la fait entrer, refermant la porte avec le pied et continuant de lui dévorer les lèvres avant de finalement rompre le baiser.
- Je ne t'ai pas répondu tout à l'heure mais... Crois moi, je compte bien faire en sorte que tu payes la note. Et tout en disant cela, il vient lui malaxer les fesses avant de les lâcher. Bon, allons voir la salle de bain, car, en effet, il nous faut une bonne douche. Et oui, lui également va en avoir besoin. il l'entraîne vers sa salle de bain après avoir posé rapidement ses clés de voiture sur le buffet d'entrée. Il monte les escaliers et arrive en heut, ouvre la première porte sur sa droite, laissant à la jolie brune le soin de contempler la belle, et grande, salle de bain. Une splendide baignoire, comportant un jacuzzi et tout le nécessaire pour se délasser. Les carreaux marrons, presque de la même couleur que la peau de l'égyptienne font sensation. L'éclairage assuré par de petits spots donnent à la salle de bain un aspect non moins sympathique qui invite à la détente tandis que l'immense miroir du lavabo reflète les lumières. Il la pousse dans la pièce, reste dans l'encadrement de la porte et déclare:
- J'espère que la salle de bain est à ton goût. Mets-toi à l'aise... Si tu veux des serviettes ou un peignoir, tout est dans le meuble sur ta gauche. Il ferma la porte sans plus attendre, la laissant un peu tranquille. Il sait qu'elle aurait aimé l'avoir avec lui, mais il va venir... ça oui, mais après avoir fait deux trois choses et puis comme ça elle peut souffler un peu tranquillement.

Il s'empare des quelques dossiers et remonte dans son bureau, juste en face de sa chambre. Il s’assoit un instant, ouvre rapidement les dossiers pour voir de quoi il s'agit. Rapidement, il prend les informations qui lui semblent intéressante mais referme rapidement les dossiers... Il verra demain. Tony fait alors son apparition, et Francesco manque de faire une crise cardiaque, il le pensait absent.
- Aaaah!! Putain, Tony, préviens la prochaine fois... Bon sang!
- Veuillez me pardonner monsieur. J'ai cru comprendre qu'une charmante personne était dans la salle de bain.
- T'as bien compris dis-moi et... Soudain Francesco panique. Tony? t'a pas ouvert la porte rassure-moi... Non mais histoire d'être sûr quoi.
- Non, ne vous inquiétez pas. Puis-je faire quelque chose pour vous?
- Oui, tu me rendrais un fier service si tu pouvais m'installer la table sur la terrasse pour deux personnes. Genre diner aux chandelles quoi.
- Bien. Et pour le repas?
- Quelque chose de simple, réponds Francesco qui check rapidement ses mails pour voir si il n'y a rien d'important. des pâtes à la bolognaise tiens. Ah et si tu peux me monter deux verres à pied et une petite bouteille de vin rouge, ce serait sympa. Un côte du Rhône 2004 fera l'affaire.
- Bien, je fais cela.
Francesco le remercie d'un regard et se prépare à rejoindre la jeune femme. Tony vient lui donner deux verres et une bouteille et finalement, ainsi armé, Francesco rentre dans la salle de bain que la brune s'est déjà appropriée. Il sourit avant d'ouvrir la bouteille d'un geste sûr et adroit, habitué aussi. Elle est déjà dans le jacuzzi.
- Agréable, hein? Fait-il en lui tendant le verre. Pour fêter une bonne journée de travail, fait-il comme pour se justifier. Il s'arrête et le mets sur le côté.

  

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2016 - Points : 2851

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Sam 5 Mai - 22:11 )


Après l'effort, le réconfort.
Francesco & Safiya


Les deux amants se retrouvent dans la voiture et l’égyptienne se laisse encore guider par le bel italien. Au court du voyage Safiya essaie d’en savoir un peu plus sur la privation de préliminaires, elle se doute que Francesco va encore la taquiner. De toute façon depuis qu’il a atterri sur le site à Pompéi il n’a pas arrêté de jouer avec les mots et de jouer avec elle. Elle ne c’est pas privée non plus, trop heureuse de cette échange savamment contrôlé qui n’a servi qu’à les rendre en demande d’une suite encore plus tentatrice. « Oui c’est bien ce que j’avais compris. » Elle se demande à cet instant à quel moment il compte la dévorer. En entrée. En plat principal. Ou bien en dessert. A part qu’elle ne serve de mise en bouche ou de digestif. Ou encore qu’il la croque à divers moment de cette soirée qui va avoir des parfums d’insolence et d’indécence. Mais rien ne l’empêche de se faire provocante tout au long de ce voyage en voiture dans les rues de Naples. Elle attise. Elle aiguise. Elle affute. Elle augmente. La gourmandise du beau gosse. Tout en titillant la sienne qui ne demande qu’à être comblée par un corps à corps torride. Elle sait qu’il sera joueur. Qu’il va abuser pour la mettre à mal et lui faire payer la note. Mais cela rend l’idée de cette soirée encore plus délicieuse. Francesco gare la voiture et Safiya vient rapidement le rejoindre. Le tentant en lui proposant de partager sa douche. Elle sait qu’elle n’aura pas de refus, il en rêve autant qu’elle. Et elle se doute que cette douche sera loin d’être sage. Mais ils ne sont plus des enfants, et jouer avec les désirs de leur corps est une tentation divine. Il accepte et l’entraine dans sa villa. Leurs mains. Leurs bouches. Se frôlent. S’affolent. Augmentant l’envie qui caresse leurs reins. Leurs corps se collent, leurs bassins s’affrontent avec impatience. Ils oublient même la poussière qui encore leurs êtres passionnés.

« On verra ça durant la soirée monsieur Spinoza. » Safiya ne va pas rendre les armes aussi facilement que ça. Même si Francesco a tous les arguments qu’il faut pour la faire chavirer et craquer. Comme là alors qu’il s’empare de ses fesses. « Profites. Elles ne sont encore à personne. » Le bel italien est un des hommes qui a eu l’honneur d’avoir le corps de la belle plusieurs fois sous sa coupe. Ce n’est pas donné à tout le monde. L’égyptienne n’aime pas s’offrir plusieurs nuits. Mais il change la donne. Lui donnant toujours envie de croquer à nouveau dans ce fruit juteux. « Pour une fois que l’on est d’accord. » Elle sourit et se laisse entrainer à l’étage. Il ouvre la porte de la salle de bain. « Monsieur a vraiment bon gout. Elle est digne d’un hôtel cinq étoiles. » Elle a pas mal voyagé et vu le luxe des hôtels au travers des pays qu’elle a traversé. « Tu es sur que tu n’y fais que te laver. » Sa voix se fait provocante. Elle y ferait bien des choses dans cette pièce sublimement décoré. Elle laisse trainer son regard, le jacuzzi l’attire. « C’est parfait. Merci. » Elle va pour le retenir mais il s’échappe. Elle sourit et regarde plus en détail la pièce maintenant qu’elle s’y retrouve seule. Appréciant les couleurs comme les petits détails qui donnent un charme certain à la salle de bain. Elle pose son sac sur le placard qu’il lui a montré et en sort un sac plastique pour pouvoir mettre ses fringues pleines de poussière. Puis elle récupère une serviette. Elle se déshabille et range ses vêtements, essayant de ne pas trop salir le sol. Puis elle rentre dans la baignoire et commence d’abord par se rincer. L’eau se teinte d’une couleur de terre, elle passe le jet sur ses cheveux, et quand l’eau se fait claire. Elle ferme la bonde pour remplir la baignoire. Puis Safiya se laisse couler dans l’eau chaude. Elle y ajoute de l’huile parfumée qui se trouve sur le bord de la baignoire. Le parfum est boisé assez masculin mais elle s’en moque. Elle ferme les yeux et profite du moment. Elle ignore combien de temps s’écoule, elle est juste bien et elle laisse sa peau se faire caresser par la douceur de l'eau. déicieusement parfumée Puis la porte s’ouvre et Francisco apparait tenant dans les mains deux verres et une bouteille de vin. Elle le regarde ouvrir la bouteille. « Très agréable. Et beaucoup plus maintenant que tu es là. » Elle glisse d’avantage dans l’eau, comme si elle voulait lui cacher son corps. Pour lui donner envie de le redécouvrir. « C’est une bonne idée je trouve. » Mais au lieu de lui tendre le verre il le garde.


 



AVENGEDINCHAINS




" Rends belle ta position dans l'Occident, splendide ta demeure dans les cités des morts. Grâce à la droiture et à la juste façon d'agir. C'est là-dessus que le cœur d'un être peut se reposer.. " Mérikarê
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 364 - Points : 1638
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Dim 6 Mai - 19:57 )
Juste se laisser couler
      

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2016 - Points : 2851

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Ven 11 Mai - 0:12 )


Après l'effort, le réconfort.
Francesco & Safiya


Safiya se laisse aller alors que l’eau caresse sa peau. Elle écoute le silence de la pièce et ferme les yeux. Bercée par le gout que va prendre cette soirée. Il ne manque plus que Francesco rentre dans cette pièce et tout sera parfait. Il se jouera d’elle comme il aime le faire. Elle va résister. Surement se rebeller. Elle va jouer la sauvageonne, l’indomptable. Mais elle finira par craquer. Par céder. Et elle oubliera entre ses bras. Contre ses lèvres. Au creux de son corps. Elle frissonne à ses pensées. Elle ne les retient pas, les laisser vagabonder. S’envoler, même si elles deviennent plus insolentes. Et la porte s’ouvre sur la douce silhouette du bel italien.




 
AVENGEDINCHAINS




" Rends belle ta position dans l'Occident, splendide ta demeure dans les cités des morts. Grâce à la droiture et à la juste façon d'agir. C'est là-dessus que le cœur d'un être peut se reposer.. " Mérikarê
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 364 - Points : 1638
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Sam 12 Mai - 0:10 )
Juste se laisser couler


La table est mise, installée pour deux et sont disposés quelques plats d'entrées ainsi que quelques amuses gueules alors que sous la terrasse lui le jardin de Francesco dans lequel se côtoie milles et une plantes se balançant au gré de l'air frais du soir, mais non moins agréable alors que les lumières, bleu, roses, rouges, vertes, illuminent son jardin et le pourtour de sa piscine en bas. Il a enfilé rapidement un beau pantalon ainsi qu'une chemise élégante décorée de fins entrelacements, restant ainsi dans une tenue décontracté, ne souhaitant pas cherche l'élégance par l'habillement puisque de toute manière, cette soirée, il ne la terminera pas habillée. C'est alors qu'elle surgit, revêtue de la robe qu'il lui a conseillé. Elle est élégante dans cette robe de soirée quelque peu moulante avec une fente sur la jambe gauche, dévoilant ainsi la peau dorée de la belle brune, la rendant ainsi plus désirable. Décorée de motifs floraux qui ressortent grâce à un admirable tissage, c'est un travail d'orfèvres. Quelque pierres, brillantes, viennent relever la beauté de la robe. Il l’accueille sur la terrasse alors que tout est déjà prêt et que les spaghettis attendent dans la marmite d'être servie. Francesco reste néanmoins bouche bée devant la belle brune dont la beauté l'éblouie pour ce soir... Il reste même sans voix. Ne sachant que dire, il l'invite à prendre une chaise et lui tire galamment la chaise pour qu'elle puisse s'asseoir. Il vient alors s'installer en face d'elle, quelque peu gêné.
- si j'avais su... J'aurais fait venir un repas plus gastronomique, fait-il dans un sourire. Il lui désigne alors les divers plats présents. salades, amuses-gueules que sont les chips et les cacahuètes, la charcuterie également, Tony s'est surpassé dans la présentation décidément. Je t'en prie, sers-toi de ce qu'il te plaît. Il fallait bien reprendre des forces après une telle journée et avant une telle soirée.

Ils commencent à se servir alors que leurs regard se croisent, se défient même un peu, cherchant finalement lequel des deux craquera en premier. Francesco se sert un peu de charcuterie. Que dire pendant ce temps. Il finit par poser son assiette, remplie et déclare:
- Je dois l'admettre Safiya, cette robe te va à ravir... tu es très belle. Il s'empare de la bouteille de vin, déjà ouverte, et sert un verre à la belle et s'en sert un juste après. Je comptais te l'offrir pour l'une des réceptions que je compte organiser... Mais l'occasion s'est présentée plus tôt. J'avais simplement peur de m'être gouré dans la taille, mais non. J'ai le bon oeil. Fait-il en souriant. J'espère que cette soirée te plaît? Demande-t-il alors sachant qu'il la fait languir depuis le début. Mais là, il doit le dire, cette robe sur le jolie brune la rend plus sexy et finalement, il se demande si ce n'est pas lui qui craquera en premier... Affaire à suivre donc.       

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2016 - Points : 2851

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Ven 25 Mai - 19:36 )


Après l'effort, le réconfort.
Francesco & Safiya




Safiya se retrouve seule. Elle ouvre alors le placard pour découvrir la robe. Une pure merveille. Elle savait que Francesco avait bon gout, mais là ce qu’elle voit surpasse tout. Elle se sèche, puis elle ouvre son sac pour prendre quelques affaires. Notamment ses dessous en dentelle beige qui passeront très bien avec la robe. Elle enduit d’abord son corps d’une huile doucement parfumé. Des odeurs d’orient comme si l’Égypte avait glissé sur sa peau. Elle rehausse le tout avec son parfum. Sur sa chair encore chaude les odeurs se font encore plus effrontées, plus audacieuses. Elle se maquille légèrement pas la peine d’en ajouter trop, un gloss brillant sur ses lèvres, un fard à paupières dorée et un trait d’eyeliner noir qui approfondit son regard. Elle fait ensuite glisser la robe sur sa peau. Elle lui tombe à merveille. Il lui manque qu’une paire de talon aiguille, tant pis elle ira voir le maitre de maison pieds nus. Mais cela ne lève rien au charme qu’elle dégage. Safiya rejoint Francesco sur la terrasse. Lui laissant aisément le temps de l’admirer alors qu’elle adopte une démarche sensuelle. Mettant autant en valeur la robe que ses courbes. Elle veut faire baver son futur tortionnaire. Son regard en retour glisse sur la silhouette du beau gosse. Même s’il a opté pour une tenue décontractée, son charme est des plus éloquent, voir déstabilisant pour la belle. Ce qui ne fait que renforcer le désir qu’elle éprouve déjà.

Safiya s’installe sur la chaise que Francesco tire. Elle se sent comme une reine à ses côtés. Il s’installe en face d’elle, silencieux dans un premier temps. Elle sourit à sa remarque. « Tu aurais largement suffi à mon repas. » Cherchant à le taquiner, elle risque fort de jouer à ce jeu tout au long du repas. Les mets posés sur la table offrent un large choix. Elle se sert, piquant un peu dans toutes les assiettes, voulant faire honneur à celui qui a tout préparé. « C’est vraiment très beau ici. » Elle avait été subjugué par la vue dés sa première visite. Puis elle se tourne vers son amant, laissant leur regard se kidnappe. Pensant que cette vue aussi est très belle. Son regard est doux, elle se sent bien, apaisée. Même si elle ne compte pas baisser les yeux en premier. Il la complimente sur sa robe. « Merci. J’avoue que lorsque je l’ai vu, j’ai été ébloui et agréablement étonné que tu ais choisi une robe pareille pour moi. » C’est le genre de robe que l’on choisi pour une femme à qui l’on tient. Et elle c’est sentie un peu plus importante aux yeux de l’italien. Elle n’est pas juste qu’une amante de passage. Comme elle sait qu’il est aussi bien plus pour elle qu’un simple amant. Il remplit leurs verres de vin avant de commenter la raison de la présence de la robe. « Ah bon tu comptais m’inviter à une de tes réceptions. Je suis enchantée de l’apprendre. Non pas d’erreur sur la taille tu connais mes courbes par cœur. C’est la première fois qu’un homme m’achète une robe pareille. » Elle attrape son verre et goute le vin. « Surtout sans me la faire essayer avant de l’acheter. Je vais finir par croire que je compte pour toi. » Elle se met à rire. Elle se doute qu’elle compte pour lui mais là elle a la sensation qu’il y a autre chose. Ou alors c’est la situation qui lui fait ressentir ces sensations. La peur qu’elle a eu alors que Francesco était dans l’hélicoptère et qui a étreint son cœur d'une drôle de façon. La magie du lieu, le bain ou il a enivré son corps. Enfin elle ne veut pas réfléchir, juste profiter. « Bonne appétit. Et encore merci pour cette délicieuse soirée. »





 
AVENGEDINCHAINS




" Rends belle ta position dans l'Occident, splendide ta demeure dans les cités des morts. Grâce à la droiture et à la juste façon d'agir. C'est là-dessus que le cœur d'un être peut se reposer.. " Mérikarê
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 364 - Points : 1638
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Jeu 31 Mai - 12:10 )
Juste se laisser couler
La belle brune respirait la beauté, l'exotisme, dans cette robe des plus belle choisi non sans un certain goût pour elle. Les entrelacs du tissu sur sa robe, donnant naissance à des motifs floraux mettait en valeur son buste et le haut de son corps. Les yeux du bel italien peinait à se détacher de cette déesse tout droit sorti du panthéon égyptien. Elle devait avoir la beauté d'Isis, mais il savait au fond qu'elle avait également la férocité et la ténacité de Bastet, la déesse guerrière... Et guérisseuse à la fois. Les Egyptiens de l'antiquité avait d'ailleurs mis sur pied un bien curieux panthéon, car leurs dieux, contrairement à ceux des grecs et des romains réunissaient souvent des atouts opposés. Bastet en était un exemple... La guerre et la guérison réunies, Osiris également, Dieu des morts mais également... De la fertilité. Oui, ils avaient un panthéon des plus originaux, mais c'est peut-être pourquoi leur civilisation attirait toujours autant. Les grecs et les romains avaient été vus, et revus. Mais les Egyptiens conservaient toujours de nombreux mystères que nombres d'archéologues et de chercheur n'avaient cessés de vouloir percer... Et si ils en avaient percé certains, un grand nombres restaient encore sans réponses. Safiya incarnait bien cette Egypte là. A la fois belle, envoûtante, et... Mystérieuse. Quoique l'Italien commençait à la connaître. Francesco l'invita donc à s'asseoir, faisant comme si de rien n'était malgré le bain torride qu'ils avaient déjà passés, malgré les mots qu'ils s'étaient échangés. Elle brûlait de désir désormais, et il l'avait laissé sur sa "faim" finalement. Le temps d'étancher leurs estomac allait sans doute permettre une nouvelle joute entre ces deux là. Et Francesco ne demandait qu'à voir. L'arrivée de la belle brune avait déjà haussé le cran de la rencontre. Elle avait su jouer d'une démarche sensuelle, et envoûtante, mettant en valeur ses courbes, jouant de la robe autant que de son corps pour le faire plier. Mais il tenait bon.

A la remarque qu'il lança quand au repas, elle ne tarda guère à répondre qu'il aurait largement suffit au repas de la belle. Il sourit de la remarque avant de répondre du tac au tac face à cette petite provocation qui annonçait bien la suite.
- Il est étonnant de voir qu'avec toi c'est toujours moi qui doive être mangé... Il lui adressa un sourire avant de reprendre avec un regard un peu plus fauve. Mais aujourd'hui c'est moi qui ait décidé de te manger. Il posa ses coudes sur la table, croisant ses mains pour y poser son menton et plonger son regard sur l'égyptienne. Je n'ai simplement pas encore décidé quelle serait la sauce malgré que le menu soit clairement dessiné dans mon esprit. Il avait du répondant également. Et c'était peut-être la raison pour laquelle il plaisait tant, c'était sans doute la raison pour laquelle il ne laissait jamais les femmes indifférentes. Et Safiya, quoique plus farouche, plus indépendante que les autres, n'avait pu lui cacher bien longtemps qu'elle tenait tout de même un peu à lui. Ce dont il se réjouissait d'ailleurs, mais qu'il ne prononcerait pas à voix haute, ça non. Finalement, alors qu'il pique dans les diverses assiettes où sont disposés les amuses-gueules, elle le remercie encore pour le cadre. Il est vrai que la villa de Francesco est un cadre magnifique, et paisible, surtout à cette heure de la journée. Elle le remercie également pour la robe. Il sourit, ravi qu'elle lui plaise. Un cadeau c'est bien, surtout lorsque sa vient du coeur, mais encore faut-il être sûr qu'il plaise. Et pour le coup il est prêt à affirmer, sans trop de doutes, qu'il a fait mouche quand à ce cadeau et qu'il a clairement joué adroitement de ses goûts en matières vestimentaires et de ses relations dans le monde de la mode pour obtenir un présent digne de ce nom et qui ferait honneur à celle qui la porterait. c'est réussi. Tout simplement et il ne peut que hocher la tête face à ses remerciements, ravi que la robe soit au goût de l'égyptienne. Il prend une poignée de cacahuètes et grignote tranquillement alors qu'elle continue.

Elle semble surprise qu'il puisse l'inviter à 'lune de ses réceptions. Il sourit. Cela n'aurait pas été l'une des vulgaires fêtes qu'il organisait parfois, il aurait trop peur qu'elle en attire d'autres à elle. plutôt une réception plus officielle dans le cadre de son travail, ou dans le genre. Quelque chose de grandiose quoi. Quand aux courbes de la jeune femme... Oui, il les connait bien. Par coeur? Cela va finir par être le cas si ils continuent à se voir ainsi. Fier que la robe lui plaise, s'ajoute à cela le fait qu'il ne s'est pas trompé sur la taille. Il fallait bien avouer qu'il avait parfaitement en tête la silhouette de la brune, donc il n'avait pas vraiment eu d'hésitations quand au choix de la robe. Du moins pas sur la taille. Elle goûte son vin alors qu'il en prends également une gorgée, levant son verre pour lui souhaiter d'un geste, une bonne soirée. Elle reprend alors qu'elle va finir par croire qu'elle compte pour lui, et il ne peut s'empêcher de lui sourire avant de reprendre la parole.
- Oh, mais il ne faut pas le croire seulement. Il lui lance un clin d’œil charmeur avant de reprendre plus sérieusement. Outre nos relations charnelles, tout à fait délicieuses soit dit en passant, je ne te cache pas que tu es une personne à laquelle... Il cherche ses mots. A laquelle je tiens. Il est vrai que plus loin que ses courbes, plus loin que son corps délicieux, Francesco apprécie la belle égyptienne pour la femme qu'elle est, pour son caractère bien trempée. Quand à la réception... Disons que j'ai quelques projets qui vont se concrétiser... Et il va pour cela falloir que j'organise quelques événements, auxquels je serais des plus honoré si tu pouvais y participer. Il reprends une gorgée de vin avant de reprendre en faisant tourner le vin dans son verre. Je sais aussi que tu travailles avec quelqu'un... Un historien dont le nom m'échappe... Il se masse les tempes comme pour chercher à retrouver le nom. Mais il n'y parvient pas. Bref. Si tu le désires, je serais ravi que vous puissiez répondre à quelques unes des mes invitations. Il va en effet s'agir de réunir les divers partenaires avec qui je travaille, et je serais ravi de vous compter à mes côtés. Précise-t-il. Finalement, elle trinque et il lève son verre en répondant à son tour. Bon appétit à toi, et... à cette soirée qui n'est délicieuse que par ta présence. Il boit à nouveau, heureux de pouvoir profiter de ces temps avec elle, en toute quiétude et en toute tranquillité.

Finalement, il se redresse, ouvre la marmite et déclare:
- Spaghettis à la bolognaise, préparées non par moi, mais par mon majordome. Il sourit alors qu'il lui remplit l'assiette prenant soin de bien y ajouter des boulettes de viandes. Déjà l'odeur de la sauce vient lui titiller les narines. Il se sert à son tour, quelque peu affamé. Il se rassoit, se met à l'aise et attaque son assiette sans plus de questions. Délicieux. Vraiment. Tony a encore fait du bon travail. Décidément, Francesco se demande bien ce qu'il ferait sans son majordome de temps à autres. Et bien bon appétit alors... Même si je t'ai laissé sur ta faim tout à l'heure. Fait-il provoquant. Mais ne t'en fait pas, ajoute-t-il, je saurais te faire languir encore plus... Et il continue de la titiller un peu, jouant avec ses nerfs, mais au fond, elle adore ça non?   

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2016 - Points : 2851

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Dim 3 Juin - 17:03 )


Après l'effort, le réconfort.
Francesco & Safiya


Safiya sort de la salle de bain et s’avance vers la terrasse. Elle marche pieds nus jouant de la fluidité de la robe sur ses courbes. Jouant de cette ouverture qui laisse entrevoir et même voir sa jambe pratiquement entière. Elle se sent bien. Heureuse, apaisée. Elle sait que cette soirée sera divine et passionné. Vu l’avant gout que lui a donné Francesco dans ce bain sulfureux qu’ils ont partagé. Elle a hâte de la suite, elle a su la mettre en appétit. Et elle sait qu’il va la faire languir, une manière de la rendre encore plus affamée. Une fois sur la terrasse, l’égyptienne remarque que la table est déjà dressée et divers mets y sont déposés dessus. Décidément le bel italien sait y faire. Mais elle aime cette façon qu’il a de prendre soin d’elle. Même si elle ne l’avouera pas, non elle est bien trop fière et bien trop sauvage pour admettre devant un homme qu’elle aime ces attentions là. Attentions qui se sont même portés sur le choix de la robe qui caresse ses courbes avec insolence et mystère. Même si le corps de la belle n’a plus de mystère pour le beau gosse. Elle aime jouer ce rôle, elle y prend même beaucoup de plaisir.

Safiya s’installe à la table et se met à taquiner Francesco tout de suite. Pas question de relâcher la tension qui c’est mise en place dés qu’elle l’a vu sur les fouilles. Cette journée a été dés le départ riche en rebondissement, et ce n’est surement pas terminé. Pour ça, elle lui fait entièrement confiance. Peu d’homme lui font tomber ses barrières, à part Tobias, il y a Enoch qui fut leur libérateur en 2011 et puis il y a ce beau brun, au regard charmeur et envoutant. Francesco. Il la déstabilise complètement même. Elle l’écoute sourire aux lèvres et le regard rieur. Elle aime quand ils débattent de cette façon pour savoir qui mangera l’autre en premier. « Tu devrais être flatté tu ne crois pas !! » Elle laisse ses yeux se perdre dans les siens, non sans éprouver un certain frisson le long de son échine. « Tu es sur ? » Elle fait comme lui, ils se retrouvent face à face, la tête posée sur leur menton respectif. Cherchant à se déstabiliser. A se provoquer. « Peut être que nature serait le mieux. Est-ce que je peux avoir une idée du menu monsieur Spinoza ? » L’égyptienne se doute qu’il va jouer à faire durer le plaisir sur ce coup là. Il ne doit pas avoir envie qu’elle fasse écrouler son plan en se jetant en premier sur lui. Ils continuent la conversation parlant de la robe. De sa beauté et du gout de l’italien. Elle ne le dira pas mais au fond d’elle cela l’a touché. Une parure qui ne fait que rendre son corps plus splendide et désirable. Rehaussant le doré de sa peau. Les lignes de son corps. Une alliance parfaite de quoi rendre Francesco plus gourmand, plus affamé. Même si elle l’est tout autant. Compterait-elle pour lui bien plus que lui aussi ne le dit ?

Safiya écoute Francesco alors qu’il répond à ses demandes. Éclairant un peu le mystère qui entoure l’achat de cette superbe robe. Son sourire se fait plus large sous les mots du bel italien et son regard pétille d’avantage. Même si elle ne veut pas montrer ce qu’elle ressent, elle ne peut rester indifférente aux phrases du beau gosse. « Je tiens à toi aussi. » De toute manière il avait du s’en rendre compte vu ses réactions au moment ou il a bougé le roc. Elle avait vraiment eu peur pour lui. « Et je serais ravie d’y participer. » Elle le regarde faire alors qu’il fait tourner son vin. L’égyptienne en profite pour gouter le savoureux liquide qui coule dans sa gorge comme une douce caresse. « Tobias. » Elle murmure plus que ce qu’elle ne le dit vraiment. C’est toujours compliqué pour elle de parler de Tobias avec un autre homme. Leur relation est tellement complexe que la plus part des gens ne comprendraient le lien qui les unit. Ce besoin vorace d’être l’un avec l’autre. Et cet amour qu’elle ressent même si elle lutte contre. « Je crois qu’il serait également enchanté de venir. » Pas sur que Tobias par contre apprécie de voir Francesco proche de Safiya. Et elle serait surement mal à l’aise de se laisser aller devant son ami. Enfin pour l’instant ils sont face à face, elle verra bien le moment venu. Pas la peine de se prendre la tête, tant bien Tobias ne sera pas libre. Avec la grossesse d’Angèle. Non elle ne veut pas penser à Angèle et encore moins au fait qu’elle attende son enfant. Cette idée réveille en elle une jalousie donc elle ignorait l’existence. Ils se souhaitent bon appétit. « Merci. J’espère être à la hauteur alors. » Elle se met à rire doucement avant de boire quelques gorgées de plus. Et elle se décide à piocher dans les plats qui s’étalent devant elle. Festin auquel s’ajoute un plat de spaghettis à la bolognaise. L’odeur qui s’échappe de la marmite est délicieuse et alléchante.

Safiya tend son assiette. « Alors faudra que je remercie ton majordome de nous avoir fait un vrai délice. Je me demande comment je vais pouvoir le remercier. » Elle se fait taquine, Sifflote même à la fin de sa phrase. Une fois les deux servis, elle attaque son assiette. Appréciant le mariage de la sauce avec les boulettes de viande et les pâtes. « Ton majordome est bon à marier vu comme il fait la cuisine. Et toi tu cuisines aussi ? » Pas qu’elle cherche à savoir s’il est bon à marier, Francesco est plus du genre à garder sa liberté qu’à se faire mettre la corde au cou. Un peu comme l’égyptienne. Puis il revient sur ce qui c’est passé en début de soirée. « Ah bon tu m’as laissé sur ma faim ? Tu es sur de ça ? » Elle lui répond avec la même provocation. « Me faire languir encore plus. » Elle passe sa langue sur ses lèvres rougit par la sauce tomate. « Tu vas me faire languir comme ça ? » Elle vient frotter son pied nu contre le pied de Francesco, puis remonte le long de la jambe du beau gosse. Doucement. Effleurant sa cuisse. Il vient se coller contre son haine avant de glisser vers son entre jambe. « Est-ce que tu comptes me faire languir de cette façon ? » Elle trempe son doigt dans la sauce et vient le sucer sensuellement. Son pied se met alors à presser un peu plus l’entre jambe de son amant. « Dis-moi comment tu vas me faire languir ? » Son regard se fait plus profond, plus noir. Le désir caresse sa peau, la faisant frissonner. L'égyptienne se délecte de cet instant qu’elle rend plus indécent et insolent sans aucune honte. A voir comment le beau gosse répondra à cette provocation. Peut être la privera t-il d'avantage. Ou alors il se sentira si frustrer qu'il en demandera encore.

AVENGEDINCHAINS




" Rends belle ta position dans l'Occident, splendide ta demeure dans les cités des morts. Grâce à la droiture et à la juste façon d'agir. C'est là-dessus que le cœur d'un être peut se reposer.. " Mérikarê
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 364 - Points : 1638
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le Mar 5 Juin - 0:58 )
Juste se laisser couler
Belle, désirable, taquine et... Joueuse. Ce sont bien les mots qui définissent l'égyptienne qui fait face à Francesco. Et elle réponds. A chacune de ses blagues, de ses petites piques ou de son insolence, elle répond, fière. Guère étonnant venant d'elle. Elle argue qu'il devrait être flatté qu'elle veuille sans cesse le dévorer, et il ne peut s'empêcher de sourire. Elle marque un point la belle brune. Il décide cependant, pour son salut, de ne rien dire et ne fait pas de remarque sur le sujet, préférant passer à autre chose. En face de lui cependant, elle joue le même jeu, prenant même une pause similaire. Jouant de son corps fabuleux en plus. Et lorsqu'elle demande si il est sûr que c'est lui qui va la dévorer, il réponds dans un sourire et dans un murmure sensuel:
- Absolument... Puis l'instant d'après, la conversation dérive sur la sauce qu'il prendra pour la dévorer. Elle propose alors qu'il la mange nature. C'est qu'elle ne dit pas non en plus de cela... Ce qui n'est guère étonnant. Au fond, il le sent, elle a envie de lui, si elle le pouvait, elle se jetterait sur lui, mais elle se tient. Elle reste sage. La raison? Elle est prête à le laisser mener la danse. Et si il en est un peu étonné, car auparavant elle ne l'aurait peut-être pas fait, il n'en est finalement qu'à moitié étonné. Elle a craqué devant ses charmes, et il a sut jouer ses cartes correctement. Il le sait, mais il se garde bien de le dire: Faire tomber la brune dans ses filets est un exploit. Pour ce qui est du menu, il en garde la surprise et secoue la tête négativement.
- Je suis désolé, mais le menu de ce soi, c'est une... sssssurprise. Fait-il en insistant sur le "s" joueur.

Elle admets finalement, après lui, qu'elle tient également à lui. Il lui sourit, ne relevant pas. Il l'a bien vu sur le chantier de toute manière. Elle tient à lui plus qu'un simple amant, car au fond, il la connait la brune. Elle prends ce qu'elle désire, les amants y compris, et s'en sépare quand elle en a usé, ou abusé. Mais bizarrement, Francesco sait la charmer pour qu'elle ne s'en lasse pas... Du moins pas trop vite. Il faut dire que l'italien a des atouts non négligeable. Entre sa belle gueule digne d'une pub pour parfum, son charme naturelle, et son humour, sans compter son physique... Il est plutôt avantagé de ce côté. Dommage que la nature ne lui ait pas donné un peu d'humilité, mais ça... c'est pas le plus important. Lorsqu'il aborde le thème des réceptions, elle répond qu'elle serait ravi d'y participer, ainsi que Tobias, son... "associé"? Collaborateur? Bref, il ne sait pas vraiment, mais en tout cas il sait qu'ils travaillent ensemble, autant donc les inviter ensemble. Il sourit lorsqu'elle déclare qu'elle espère qu'elle sera à la hauteur... Si elle savait. Elle y est déjà, mais ça, il le lui dira après, sinon elle se sentira trop forte. Autant lui laisser croire qu'elle doit encore faire ses preuves même si en vérité elle n'a plus rien à prouver et surtout pas qu'elle sait séduire, car déjà ses yeux ne se détachent plus du corps de la belle brune. Ils trinquent donc avant de s'installer pour manger et que Francesco ne commence à servir les plats. Bientôt les pâtes sont dans l'assiettes, il n'y a plus qu'à les manger. Francesco attaque son plat non sans avoir taquiner la brune juste avant, mais celle-ci riposte bien vite.

- Il faudra en effet remercier mon majordome, répond-il, il a fait un travail remarquable, comme toujours. Annonce-t-il sans relever la provocation de l’égyptienne. Il compte bien riposter, mais après. Le tout est de savoir jouer ses cartes au bon moment, c'est d'user de stratégie et de savoir pour la mettre à mal plus qu'elle ne le fait. Il commence donc à manger ses pâtes appréciant la délicieuse sauce. Elle déclare que son majordome est bon à marier et lui demande si lui aussi cuisine. Il relève la tête un sourire aux lèvres.
- Un mariage avec moi vous intéresse-t-il à ce point ma très chère? Fait-il joueur. Je suis insupportable, je vous l'annonce. Mais je compense mon mauvais caractère en vous comblant de bonheur, fait-il toujours aussi charmeur. Il décide de se servir un verre de vin et fait de même pour la brune qu'il sert de manière adroite et serviable. je cuisine de temps à autres... Mais je suis pas doué pour ce genre de choses, je le reconnais. Mes doigts sont plus adroits avec la technologie ou la mécanique... Ou le corps d'une femme... Merveilleuse mécanique. Il repose la bouteille avant de se remettre à manger non sans un petit rire face à ce petit humour bien masculin. Elle riposte à ses provocations une nouvelle fois. Elle se lèche les lèvres de manière sensuelle, il la regarde du coin de l'oeil, brune sulfureuse et tellement sexy puis elle lui demande si il va la faire languir de cette manière. Cette fois elle joint le geste à la parole puisqu'il sent son pied contre le sien qui commence à remonter le long de sa cuisse et trouve finalement son entrejambe qu'elle commence à caresser. Il sourit. Elle commence déjà. Bon sang, elle ne perd vraiment rien pour attendre. Et elle continue. Elle trempe son doigt dans la sauce et le lèche de manière sensuelle tandis que son pied vient le provoquer encore plus, le mettant tout de même dans une situation agréable où il a envie d'aller plus loin... Mais il tient. Et elle continue avec sa question. Elle veut savoir décidément. Et elle se fait toujours plus indécente et plus insolente.

Il a bien envie d'en finir là, bien envie de la faire sienne là de suite, mais il se contient. Le repas risque cependant d'être écourté. Il la laisse faire et finalement, alors qu'il sent qu'il se tend sous l'effet du plaisir, il décide de se faire insolent, provocant à son tour.
- Je sais pas si je t'au dit combien j'aimais les belles blondes? Il sourit avant de reprendre. Il y en avait justement une sur le chantier cet après-midi... Je me demandais si tu pouvais... Elle s'arrête. Il commence à sourire ravi de changer aussi facilement le sujet. Il jongle, ment parfaitement, et se joue d'elle encore un peu, tenant encore les rennes. Si tu pouvais avoir son 06 pour moi quoi. Termine-t-il alors qu'il note le regard de Safiya. Ouh... Il adore ce regard. Cela lui donne encore plus envie d'elle. Cependant... Il croise ses jambes, effleurant la sienne au passage et lui barrant l'accès pendant qu'elle l'écoute, Peut-être que tu en connais d'autres? Et il continue. Jouant ses cartes à merveilles, abattant ses pièces à la volée. cette fois, pas de quartier. Il se lève alors qu'il a terminé son plat et qu'elle le fixe, il passe derrière elle, laissant glisser ses mains sur ses épaules. Mais je ne voudrais pas te mettre mal à l'aise vis à vis de tes collaborateurs... Il vient alors l'embrasser dans le cou et remonte vers son oreille en lui déposant plusieurs baisers indécents dans la nuque avant même d'y laisser un suçon. Ses deux mains tiennent la belle sur la chaise et il décide de murmurer à son oreille, sensuel:
- La manière de vous faire languir... Il s'arrête, fait monter l'envie... Elle n'est connue que de moi seul et... Tu la découvrira en temps et en heure. Il claque la langue et vient finalement capturer ses lèvres dans un baiser sulfureux avant de la relâcher. Elle n'a pas faim en fait. Ou plutôt si, elle a faim, mais d'autres choses. Il décide tout de même d'aller se rasseoir. Je peux te proposer du fromage ou alors du dessert. Si je ne m'abuse, j'ai des danettes aux chocolat et à la vanille. Il décide de se lever pour rapidement aller chercher le paquet de danettes resté au frigo avec le fromage qu'il ne tarde guère à remonter pour se rasseoir à nouveau. Et si tu t'avises de remettre ton pieds comme toute à l'heure, je ferais en sorte que tu t'en souvienne. reprend-il dans un sourire, mais non moins sérieux. Quoique cela risque encore de l'encourager... Parce qu'il faut bien le dire, elle n'a pas froid aux yeux.   

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Juste se laisser couler. feat Francesco ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Juste se laisser couler. feat Francesco -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo