Revenir en haut
Aller en bas


 

- Celian ~ Quelle surprise ! -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Diego GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3275-diego-la-vie-est-la-vie http://www.ciao-vecchio.com/t3282-diego-vive-l-esperance
ID : MissPatate
Faceclaim : Chris Pine @anat
Messages : 147 - Points : 350

Âge : 37 ans
Métier : A travaillé pendant près de 10 ans en tant que hydrogéologue. Est à présent en quatrième année de séminaire dans le but de devenir prêtre.
Sujet: Re: Celian ~ Quelle surprise ! ( le Dim 3 Juin 2018 - 0:36 )
Sous le défi de Diego lui-même, Celian éclaira à l'aide de l'option lampe-torche de son téléphone portable la couverture du livre que le jeune homme tenait fermement entre les mains. Il lui demanda si c'était un livre de philosophie, et Diego se contenta de hocher la tête à l'affirmative. Ce fut alors que son interlocuteur se décida à se lancer dans le jeu des devinettes. Il proposa le métier de professeur, avant de revenir sur sa pensée, trouvant que Diego n'avait jamais été de ceux qui enseignaient aux autres. Pourtant, il finirait par le faire, lui aussi, ne serait-ce qu'à l'aumônerie, ou dans des cours de catéchisme. Il adressa un sourire à l'autre homme.

"Oh, il y a un peu de cela aussi... Disons qu'il faut être bon orateur, mais surtout être capable d'écouter les autres." dit-il en acquiesçant doucement, sans pour autant donner trop d'indices à son ami. Il trouvait cela amusant le cheminement de la pensée de celui-ci. Celian avait toujours été quelqu'un d'intelligent, et, en grandissant, puis devenant un homme, il avait sans doute pris le temps d'apprendre davantage, et de mûrir. Alors il devait être encore plus perspicace que dans le temps. Il continua d'ailleurs en formulant une hypothèse en rapport avec la psychanalytique. Diego n'eut même pas le temps de lui indiquer son erreur, qu'il se rattrapait lui-même. Il pensait à voix haute, comme il l'avait toujours fait.

Finalement, il suggéra le développement personnel. Diego fit une mine un peu réfléchie. Chaque étude était en soi un développement personnel, alors il ne savait pas vraiment ce que Celian voulait dire par là, mais il ne pouvait pas complètement indiquer qu'il était dans l'erreur. Cependant, lui-même ne sembla pas satisfait de sa réponse, et s'avoua quelque peu vaincu. Diego lui sourit de plus bel, même s'il était assez difficile de voir tous les traits de l'autre à cause de l'obscurité ambiante. Mais des ondes positives comme celle qui émanait de notre séminariste, cela se ressentait toujours, et avec une force incroyable. De plus, la lumière du smartphone les éclairait toujours.

Finalement, Diego se décida à annoncer la nouvelle.
"Tu n'étais pas si loin que cela, Sherlock! Enfin disons, que, dans tous les cas, je ne crois pas que tu aurais trouvé..." lui affirma-t-il, avec jovialité. "Je te donne 20/20 pour l'effort!" ajouta-t-il ensuite en riant, prenant un air autoritaire, un peu comme un professeur parlerait pour féliciter solennellement un élève qui avait réussi à augmenter sa moyenne sur la dernière ligne droite de l'année. "En fait, je suis entré il y a quatre ans au séminaire. Je veux devenir prêtre." finit-il par avouer, un immense sourire sur le visage. Il avait hâte de connaître les impressions de son interlocuteur à ce sujet. Non pas que cela changerait quoi que ce soit dans ces choix, mais... Il était certain que s'ils ne s'étaient pas perdus de vue pendant si longtemps, il aurait fait part de ses doutes, de ses questionnements et de ses choix à Celian, et que ce qu'il pouvait en dire aurait énormément compté à ses yeux.

Désolée pour le temps d'attente


la vie est la vie
La vie est beauté, admire-la. ▬ La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. La vie est une chance à saisir, une beauté à admirer, une béatitude à savourer.
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
ID : ChouxLy
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Acydic + © Pinterest + © iamhappytoseeyou + © Superhopper + © Mioune
Messages : 182 - Points : 438

Âge : 36 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Sujet: Re: Celian ~ Quelle surprise ! ( le Mer 13 Juin 2018 - 23:14 )
Quelle surprise !

Un défi. Ces retrouvailles au détour d’un moment de nostalgie, au détour d’un souvenir d’enfance avaient fini par aboutir sur un défi que Diego lui lança : celui de découvrir le métier vers lequel son ami observateur d’étoiles s’était tourné. Il avait exclu des plus rapidement la piste des étoiles, car même si Diego avait énormément appris grâce aux connaissances de Celian, il avait toujours l’habitude de nommer ses propres étoiles avec ses propres noms. De construire ses propres constellations. Le Brunet émit alors plusieurs hypothèses en réfléchissant à voix haute suite à la première information qu’il avait découvert grâce au livre qu’il étudiait juste avant son arrivée. C’était un livre de philosophie, il lui fallait chercher dans cette direction. Pourtant le champ des possibles était vaste, d’autant plus que cela faisait une vingtaine d’années qu’ils ne s’étaient pas vus. Il lui manquait tant de pièces pour pouvoir compléter le puzzle dans son intégralité même s’il essayait. Oh, il y a un peu de cela aussi... Disons qu'il faut être bon orateur, mais surtout être capable d'écouter les autres. Ses déductions avaient repris de plus en belle, en tournant toujours autour du même pot, essayant de mêler cet intérêt pour la philosophie qu’il venait de découvrir ainsi que le caractère et le comportement qu’il connaissait encore de lui, en le projetant de manière plus ou moins maladroite dans le futur. Cette vingtaine d’années ne lui facilitait clairement pas la tâche : pour une fois, après toutes ces années de ponts coupés, quelque chose remuait en lui. Des remords ? Un petit goût d’amertume au fond de sa gorge, comme pour lui signifier que s’il avait été un peu moins entêté, il aurait pu découvrir la solution par lui-même, ou peut-être aurait-il été présent dans sa réflexion… Il avait été absent durant vingt ans : le monde ne s’était pas arrêté de tourner pour autant et Diego avait pris ses décisions exactement comme il avait pu prendre les siennes. Le Sherlock Holmes d’un soir avait pourtant une dernière idée en tête, une dernière hypothèse mais il se refusa de l’admettre, ayant déjà été insatisfait de son raisonnement et ayant été obligé de lui signifier qu’il n’avait plus réellement de pistes à creuser. Tu n'étais pas si loin que cela, Sherlock! Enfin disons, que, dans tous les cas, je ne crois pas que tu aurais trouvé... La jovialité de son ancien camarade était d’une luminosité à toute épreuve : malgré la faible lueur qui les éclairait à l’heure actuelle, Celian pouvait tout à fait deviner ce sourire enfantin qu’il avait gardé. Tout son contraire.

Je te donne 20/20 pour l'effort! Face au rire de Diego, Celian secouait la tête : cette enfance et ces souvenirs d’école étaient intacts dans sa mémoire, pourtant ils paraissaient si lointain. Le ton employé par son ancien camarade eut le don de faire resurgir cette partie de son passé rangé dans un coin de sa mémoire : son ton était typiquement celui d’un professeur félicitant solennellement son élève prometteur. Un ton qu’il avait entendu plus d’une fois. En fait, je suis entré il y a quatre ans au séminaire. Je veux devenir prêtre. Prêtre. Celian resta silencieux quelques instants : non pas parce qu’il était choqué ou déboussolé par le choix de son ami, mais bel et bien parce que son cerveau était en train d’assembler toutes les pièces du puzzle qu’il avait récupéré afin de connaître la logique de ce choix. Prêtre : bien sûr, c’est tout à fait logique, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Et c’est ainsi que Celian fut reparti dans ses pensées à voix haute. C’est évident : l’attrait pour la philosophie qui a le même champ de réflexion que la foi, qui permet de traiter certaines questions existentielles d’un autre point de vue, en remettant toujours en question l’un et l’autre. Faire ce travail de réflexion. Ajouté à cela ton écoute et ta compréhension : je n’en doute pas, toi qui a passé toutes ces années à m’écouter parler d’astres ; ainsi que cet optimisme naturel et rassurant dont tu es équipé. Tout colle. Pourtant il était passé à côté, car il lui manquait la donnée la plus importante… Par contre, je ne savais pas que tu t’intéressais autant à la religion et à la théologie, c’est nouveau ? Il n’en avait eu aucun souvenir étant enfant.

Dans un sens, j’y étais presque : ma dernière conclusion aurait été que tu sois parti sur la voie de la psychologie, je suis persuadé qu’il y a un peu de cela aussi, n’est-ce pas mon Père ? Une petite plaisanterie très maladroite de la part de Celian mais qui pourtant pouvait dénoter ce qu’il en pensait : de son choix. Lui qui pensait que le choix de son ami le reflétait.
Codage par Libella sur Graphiorum



Je ne sais rien de ce qu'on appelle le destin, pourtant en cet instant, je ressens soudain ce besoin de croire qu'il est present
Revenir en haut Aller en bas
Diego GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3275-diego-la-vie-est-la-vie http://www.ciao-vecchio.com/t3282-diego-vive-l-esperance
ID : MissPatate
Faceclaim : Chris Pine @anat
Messages : 147 - Points : 350

Âge : 37 ans
Métier : A travaillé pendant près de 10 ans en tant que hydrogéologue. Est à présent en quatrième année de séminaire dans le but de devenir prêtre.
Sujet: Re: Celian ~ Quelle surprise ! ( le Dim 1 Juil 2018 - 17:25 )
Diego s'était bien amusé avec ce petit défi lancé à son interlocuteur et ami retrouvé. C'était étrange comme le destin avait choisi de les réunir de nouveau dans ce lieu, et qu'ils discutent avec autant de ferveur que dans le passé. A noter simplement qu'ils ne parlaient pas des astres, mais de leur vie respective et du cheminement que chacun avait fait pour en arriver là. Celian lui avait tout raconté, pas dans les détails, mais suffisamment. Quant à Diego, il essayait de lui faire deviner son cursus et tout ce qu'il avait pu faire jusque-là. D'ailleurs, son interlocuteur s'était rudement bien débrouillé.

Finalement, notre trentenaire se décida à mettre fin au suspens, qui durait depuis trop longtemps, à présent. Un peu de jeu était amusant, trop, cela devenait ennuyeux à force. Il poussa un soupire et afficha un beau sourire avant d'enfin dévoiler le verdict. Celian resta silencieux quelques instants, le temps sans doute d'effectuer toutes les connexions. Et finalement, cela lui sembla parfaitement logique, voire-même totalement évident... Il ne pouvait en être autrement, une fois les choses mises à plat. "Oui, c'est assez récent... Enfin, j'ai trouvé ma voie il y a cinq ans de cela. C’était comme une évidence lorsque je l'ai comprise..." répondit-il à la question de son ami. Il hocha ensuite la tête, riant à la façon dont l'autre venait de l'appeler. "Oh, je ne le suis pas encore!" rétorqua-t-il, tout sourire, avant de poursuivre, le plus naturellement du monde.
"En vérité, j'ai été hydrogéologue, pendant longtemps... Je m'étais même fiancée pour tout te dire... Et je sentais que quelque chose n'allait pas, que j'étais comme forcé, forcé d'avoir cette vie rangée, de travailler dans ce domaine. Un peu comme si un carcan autour de moi me disait que c'était cela la vie rêvée, que c'était dans ce moule qu'il fallait que j'aie ma place. Puis, un jour, la bulle a explosé. J'ai ressenti un besoin intense de comprendre où j'en étais. Et certaines personnes m'ont aidé à y voir plus clair, mais surtout, c'est en moi que j'ai trouvé la plus grande part nécessaire à ce changement." expliqua-t-il, doucement, déplaçant son livre pour le poser à ses côtés, afin qu'il ne le gêne plus.

Et c'était vrai, son sentiment de ne pas connaître sa place avait duré assez longtemps, avant que, en quelques mois à peine, il découvre cet appel. Cela avait changé sa vie et il ne le regrettait pas. Bien sûr, parfois des doutes venaient s'immiscer ci-et-là, mais ce n'était pas quelque chose qui l'effrayait, bien au contraire. Les épreuves étaient bonnes pour l'aider à y voir plus clair.


la vie est la vie
La vie est beauté, admire-la. ▬ La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. La vie est une chance à saisir, une beauté à admirer, une béatitude à savourer.
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
ID : ChouxLy
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Acydic + © Pinterest + © iamhappytoseeyou + © Superhopper + © Mioune
Messages : 182 - Points : 438

Âge : 36 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Sujet: Re: Celian ~ Quelle surprise ! ( le Mar 11 Sep 2018 - 22:15 )

     
Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Diego & Celian
     

     
Quelle surprise !

     
La reconversion de Diego était devenue une enquête, un jeu de piste, un jeu d’énigme dans leur conversation et leurs retrouvailles. Celian avait assuré qu’il aurait le dernier mot qu’il serait capable d’établir un contour autour de ce mystère. Peut-être avait-il parlé trop vite ? Toujours est-il que le challenge faisait marcher son cerveau à pleine régime. Il réfléchissait exactement comme s’il analysait un problème de réaction chimique : son cerveau se focalisait sur les moindres détails, les moindres souvenirs qu’il avait pu emmagasiner lors du temps qu’ils avaient passé tous les deux ensembles, lorsqu’ils étaient enfants. Pourtant, cette époque remontait à plus de vingt ans et bien des choses avaient pu changer depuis. Surtout que le scientifique n’avait ni donné ni pris de nouvelles durant ce laps de temps : conséquence de son retour en Angleterre à la fin de son adolescence. Il manquait cruellement d’indices afin de pouvoir en tirer une conclusion décente. Pourtant, il essaya de rassembler les indices de son enfance, sans arriver à mettre un nom sur sa reconversion et ce fut Diego qui mit fin à ce suspense en lui donnant la réponse : il était en séminaire pour devenir prêtre. Le Brunet mit quelques temps à faire toutes les connexions mais cela finit par lui paraître tout à fait logique. Mais il ne se souvenait pas avoir déjà parlé de théologie lorsqu’ils étaient enfants, alors que leurs soirées d’observations des étoiles étaient souvent propices à diverses discussions. Surtout venant de Diego : Celian n’était clairement pas le plus loquace des deux. Oui, c'est assez récent... Enfin, j'ai trouvé ma voie il y a cinq ans de cela. C’était comme une évidence lorsque je l'ai comprise... 5 ans : cela semblait récent mais si éloigné pour lui qui n’avait donné aucune nouvelle ces vingt dernières années. Il avait donc suivi une autre voie avant de trouver cette dernière : c’est pourquoi ils n’avaient jamais eu l’occasion d’en parler lorsqu’ils étaient plus jeunes. Oh, je ne le suis pas encore! Mon Père : Celian joint son léger rire au sien suite à sa remarque sur son futur qualificatif.

     
Diego sembla prendre à cœur, le fait de lui expliquer sa démarche : En vérité, j'ai été hydrogéologue, pendant longtemps... Je m'étais même fiancée pour tout te dire... Et je sentais que quelque chose n'allait pas, que j'étais comme forcé, forcé d'avoir cette vie rangée, de travailler dans ce domaine. Un peu comme si un carcan autour de moi me disait que c'était cela la vie rêvée, que c'était dans ce moule qu'il fallait que j'aie ma place. Puis, un jour, la bulle a explosé. J'ai ressenti un besoin intense de comprendre où j'en étais. Et certaines personnes m'ont aidé à y voir plus clair, mais surtout, c'est en moi que j'ai trouvé la plus grande part nécessaire à ce changement. Alors que son ami déposait le livre à son côté afin qu’il ne le dérange pas plus longtemps, Celian s’attardait sur les paroles de son ami. Il n’avait jamais réellement eu ce genre de réflexion : dans son cas tout lui paraissait être une évidence. Il avait choisi ce train de vie : celui de faire passer cette profession avant tout le reste. Son choix de métier quant à lui avait grandement était influencé par ses émotions. Lui qui pourtant était connu par certains pour ne pas en avoir. Tu n’as pas besoin de te justifier auprès de moi : je ne suis pas juge. Auprès de personne d’autres d’ailleurs tu n’as à te justifier. On s’en fout de l’avis et de l’opinion des autres sur tes choix. Cette déclaration brute ne transmettait pas le message que le scientifique souhaitait lui faire passer… Se pinçant l’arête du nez, sale habitude chez lui lorsqu’il cherche à reformuler et à exprimer ses idées en rapport avec son propre ressenti, il enchaîne : En fait, ce que j’essaie de dire, c’est que c’est un sacré changement que tu as opéré mais… T’avais raison de le faire qu’importe le choix que tu aurais fait d’ailleurs : ébéniste, cancérologue, restaurateur ou que sais-je encore. Si tu te sens libérer de ce ‘’carcan’’ alors c’était la meilleure chose à faire : c’est comme quand j’ai enfin pu sortir de la tutelle de ma mère en étant majeur, ça c’était la libération. Même si je n’ai jamais ressenti cette pression de la même façon que toi, je crois que je peux m’en approcher.

     
La seule oppression qu’il avait jamais eue, était sa mère. Elle l’avait forcé à prendre des décisions qui n’étaient pas siennes. C’est drôle… Je peux arriver à comprendre ça… A comprendre une partie de ton ressenti sur ce sujet. Même Celian n’avait pu s’empêcher de lâcher cette remarque à voix haute. Comprendre les sentiments et les ressentis étaient si inhabituels chez lui qu’à chaque fois qu’il y arrivait, cela l’impressionnait. De plus en plus…

     
(c) crackle bones

     


Spoiler:
 



Je ne sais rien de ce qu'on appelle le destin, pourtant en cet instant, je ressens soudain ce besoin de croire qu'il est present
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Celian ~ Quelle surprise ! ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Celian ~ Quelle surprise ! -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples