Revenir en haut
Aller en bas

-46%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
205 € 379 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

 

- [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©Brooklyn + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1141 - Points : 3990
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-cinq ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 ( le Dim 7 Juil 2019 - 21:57 )
Si Demetrio acquiesce d’un signe de tête, en essayant de comprendre sa position, il pense que ce choix n’appartient pas à la jeune femme. A ses yeux, elle peut tout à fait lui expliquer ça, lui faire comprendre qu’il n’a aucune obligation envers l’enfant, s’il ne souhaite pas en avoir, sans l’inciter à disparaître. Si ça se trouve, ces fameuses responsabilités, il y prendra plaisir lorsque ses yeux rencontreront ceux de son bébé. Ou ça fera l’effet contraire. Il ne connait pas cet homme, pas autrement qu’à travers ce qu’elle veut bien lui raconter, alors il essaie d’ajuster ses propos et répondre aux interrogations qu’elle peut se poser, mais ce n’est pas chose aisée. Il n’est pas professionnel en la matière. En tant que PDG, on peut lui faire confiance, il réussira tout ce qu’il entreprend parce qu’il se donne les moyens et surtout parce qu’il s’interdit l’échec, trop exigeant avec lui-même. En tant qu’homme… C’est compliqué. C’est pour ça qu’il est bien plus à l’aise dans son monde des affaires, que sur un plan privé dans lequel il a l’habitude de ne pas s’entourer de trop de personnes. Il est introverti, n’a pas besoin d’un millier de gens autour de lui pour aller bien. Le contraire l’étoufferait. « Vous souhaitez faire de votre mieux pour qu’il soit heureux, ça se sent. Je ne doute absolument pas qu’il le sera à vos côtés. » Elle a l’air de prendre son rôle très à cœur et fait passer le petit rejeton avant tout le reste, alors qu’il n’est pas encore né. Elle a déjà cette fibre maternelle, on ne peut pas la lui retirer. « C’est une bonne chose de lui laisser ce choix. Il saisira ou non l’occasion. J’espère pour lui qu’il choisira le bon. » Etre là pour un bébé, ça ne veut pas dire s’arrêter de vivre. Certes, il y aura forcément des choses qu’il devra mettre en stand-by temporairement pour être présent, disponible, mais ça ne veut pas dire tirer un trait dessus. Jouer le rôle du papa, ce n’est pas devoir sacrifier ses propres désirs. Il faut juste prendre le temps de s’adapter, trouver un juste milieu pour concilier le tout. « Je vous en prie. » C’était gratuit, pas forcé. En discutant, il ne s’est pas dit une seule fois que cette conversation l’exaspérait. Demetrio penche la tête sur le côté, les sourcils froncés face à ce qu’elle avance. Lui, bon père ? Il n’en est pas aussi sûr, mais il apprécie. « Oh. » En la conseillant, il n’attendait pas à recevoir de telles louanges qui le gênent ; il ignore quoi répondre à ça. « Je suis Patron d’entreprises. Je suppose que ça aide. » Il a l’habitude de gérer les problèmes et de trouver des solutions. Il a appris sur le tas, sans qu’on ne le forme, alors ça lui semble naturel. « Vous n’avez pas trouvé l’écoute suffisante dans votre entourage, à ce que je comprends ? » Et c’est bien dommage, même si, parfois, ceux qui sont concernés n’ont pas le même regard, parce que trop proches. S’il avait Rowtag en face de lui, avec ses problèmes d’alcool, il réagirait sans doute plus excessivement, par inquiétude. Un petit sourire se glisse sur son visage, sincère. « Heureusement que vous ne m’avez pas donné votre identité. » dit-il, en se souvenant de cette fameuse conversation qui n’aurait peut-être pas eu lieu s’il avait su. Il se serait abstenu, sans mentir, bien que commençant à comprendre le caractère de Camilla, il se doute qu’elle aurait été capable de le pousser jusqu’à ce qu’il balance.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Camilla Gallini
https://www.ciao-vecchio.com/t1145-camilla-un-joli-titre-ici https://www.ciao-vecchio.com/t1178-camilla-titre-qui-arrive
Faceclaim : Karen Gillan + Valtersen
Messages : 288 - Points : 2174
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Tumblr_n4lul7D8lN1rdxzldo2_250
Âge : trente-deux ans (04.07.1987)
Métier : écrivain
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 1:27 )
Camilla n'était pas dans une situation facile. Elle n'avait jamais imaginé une telle vie : un futur bébé, un futur papa avec qui rien n'allait... Elle s'était toujours imaginée accueillir son premier enfant dans une jolie maison, avec une jolie chambre qui l'attendait, avec deux parents qui s'aimaient, sereinement et paisiblement. Finalement, elle avait eu le droit à tout le contraire. Avec Rafael, tout était trop compliqué. Beaucoup trop. Elle s'était disputée et mis à dos beaucoup de personnes, elle ne gérait plus sa vie comme elle l'entendait et ça ne facilitait pas sa vie et sa grossesse. Elle aurait aimé être parfaite, ou presque, et prendre les bonnes décisions. Elle aurait aimé être capable de savoir ce qu'elle devait faire en étant certaine du futur, mais ce n'était pas le cas. C'était impossible. Mais Camilla était une femme, une future mère blessée et malheureuse de cette situation. Tout naturellement, elle souhaitait donc se protéger un maximum, refusant de souffrir plus encore ou de faire souffrir ce petit être qui grandissait en elle.

Etrangement, elle se confiait entièrement à cet inconnu. Elle lui disait ses doutes et ses craintes. Elle espérait juste en retour une oreille attentive et pourquoi pas, quelques conseils. Elle fut étonnée, malgré tout, de recevoir autant d'écoute. Il ne connaissait pas véritablement Cami et comme beaucoup d'êtres humains aujourd'hui, il pourrait n'en avoir rien à faire. Pourtant ce n'était pas le cas. Camilla avait la sensation qu'il l'écoutait réellement. C'était agréable. Elle fut heureuse et rassurée d'entendre que, selon lui, son enfant serait heureux à ses côtés. Elle craignait tellement le contraire, loin de la vie idéale que tout le monde s'imaginait. « Je l'espère aussi. » soupira-t-elle. Elle ignorait le rôle que jouerait Rafael, mais elle aimerait connaître son avenir pour ne plus douter et craindre.

Rien qu'à l'écouter, Camilla pouvait supposer, pour ne pas dire affirmer, une chose. Cet homme ferait certainement un excellent père. Pour être véritablement heureux, un enfant n'avait pas besoin de grand chose : une personne qui l'aimait, une personne sachant l'écouter et le conseiller, une personne prête à prendre de son temps... Il semblait être tout cela à la fois, alors Cami se permit de lui faire ce compliment. « Peut-être... » répondit-elle en haussant les épaules. Ça aidait peut-être un peu, mais ce n'était certainement pas tout. « Mais je suis certaine que vous êtes juste quelqu'un de bien. » Patron ou non. Elle pouvait se tromper, mais c'était le sentiment qu'elle avait en le voyant, en l'écoutant, en partageant avec lui. A sa question, elle s'était d'abord contentée de baisser les yeux avec un soupir. « Ce n'est pas ça... Je suis très proche de ma famille, j'ai des parents géniaux, deux frères et une soeur avec qui j'ai toujours tout partagé, mais là... J'ai l'impression de ne pas avoir été comprise. Ils veulent mon bien, j'en ai conscience, et ils ne comprennent pas mes décisions, peut-être ne comprennent-ils pas à quel point j'ai souffert en entendant le père parler ainsi, peut-être que pour beaucoup j'exagère cette situation, mais je pense qu'il faut le vivre pour le comprendre. » Elle ne peut pas dire qu'ils n'ont pas été là, ce serait mentir, mais ils n'avaient pas été là pour elle, juste pour elle. Elle avait surtout besoin d'une oreille à qui parler, d'une épaule sur laquelle pleurer, les conseils et les sermons auraient pu attendre, mais elle comprenait leur position malgré tout. Sur une note plus joyeuse, elle lui avoua qu'elle était heureuse de l'avoir rencontré parce qu'il avait détesté son livre. Sans ça, ils ne se seraient probablement jamais parlé. Ils n'étaient pas du même monde, du même univers. « Je n'étais pas folle, j'attendais des compliments et je pensais que le meilleur moyen était de ne pas me présenter pour avoir des compliments sincères... Je dois vous avouer que sur le coup, j'ai été un peu déçu par vos compliments un peu trop sincère. » et qui n'avaient rien de compliments surtout, s'amusa-t-elle à dire en souriant. « Je dois aussi vous avouer que j'ai eu à quelques moments envie de vous en coller une, et j'ai eu envie de vous balancer mon verre à la figure aussi, mais à part ça, maintenant je suis heureuse de vous avoir rencontré. » Avoua-t-elle, s'amusant de sa bêtise, comme toujours. Après tout, il était bon parfois de rire et de raconter n'importe quoi plutôt que de penser à ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©Brooklyn + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1141 - Points : 3990
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-cinq ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 ( le Dim 6 Oct 2019 - 0:04 )
Lui n’oserait pas le dire comme ça. Il fait des erreurs, en a fait dans le passé, lourdes de conséquences, qui l’ont mené à se défaire de certaines personnes avec qui il s’entendait pourtant très bien. Si Demetrio se contente de lui répondre avec un faible sourire pour donner le change, au fond de lui, il sait très bien qu’il n’a pas toujours été à la hauteur. C’est le cas encore maintenant concernant les personnes homosexuelles. Autant les femmes, ça lui passe au-dessus, autant il est très mal à l’aise face à deux hommes en couple. Si ces derniers ne se touchent pas en sa présence, tout va bien, mais s’ils s’embrassent, se rapprochent, il ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec les horreurs qu’il a vécues durant son adolescence. Il n’est pas de ceux qui iraient leur jeter des cailloux à la figure, ou à manifester dans la rue contre les droits qu’ils s’efforcent d’obtenir, il ne les insulterait pas non plus, mais il ne les aiderait pas en subventionnant des associations LGBTQ+. Difficile de se déconstruire avec un bagage comme le sien, bien qu’au fond de lui, il sait pertinemment qu’il n’agit pas correctement.

Lorsqu’elle exprime son point de vue sur ce qui s’est passé, l’italien hoche la tête, comprenant d’une certaine manière qu’elle ne s’est pas sentie épaulée. Même s’il n’était pas là, il voit bien dans sa façon de parler, qu’elle a souffert de la situation. Parfois, les gens se rendent compte qu’ils ont été trop loin après coup et il espère que ce sera le cas. « Eh bien, oui, en effet, vous avez eu les compliments que vous méritiez selon moi. » dit-il, avec amusement. S’il regrette évidemment la façon dont ça a été fait, il a pensé chacun de ses mots et pensait pouvoir partager ça avec une future lectrice, pas l’auteure. « J’ai cru, un moment, que j’allais me recevoir ce fameux verre au visage. » L’aurait-il mérité ? Il pense que non. « Vous l’avez cherché aussi, à me prendre en traître. » Ca a dû être la douche froide pour elle qui ne s’attendait pas à recevoir la déception d’un lecteur, les commentaires désagréables, mais à présent qu’il y repense, il trouve cette rencontre bien originale.

Fin du sujet


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Camilla | Rencontre hasardeuse, round 2 -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Lorella & Tiziano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3