Revenir en haut
Aller en bas


 

- Livraison à domicile - Augusto / Miike -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Michael ChapmanToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : spf
Faceclaim : Federico Cola
Messages : 130 - Points : 293

Âge : 35 ans
Métier : Assistant photographe
Sujet: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Sam 12 Mai 2018 - 17:43 )
Ses pas l’avaient conduit tout naturellement vers la petite trattoria, l’estomac sur les talons et la tête dans les nuages. La journée avait été rentable et il mourrait de faim : incapable de faire un œuf sur le plat sans manquer faire brûler la cuisine, son choix avait été rapide. En réalité, il n’y avait même pas eu de choix : il était sorti de son bureau pour se rendre directement au cœur de la ville, fidèle à ses petites habitudes.
La chaleur de la journée retombait à peine et déjà, la ville s’animait, impatiente de recommencer à vivre. C’était en soirée et durant la nuit que tout se jouait ici : on sortait, on vivait, on riait…. Les journées n’étaient que de longues lignes droites destinées à amener italiens et étrangers au cœur de ces soirées chaleureuses et agréables. Depuis qu’il s’était installé ici, il y avait pris goût. La volupté de flâner après le travail dans les rues colorées, le besoin de sourire à quelques personnes devenues des amis à force de rencontre et cette impression de vivre au ralenti, pour lui qui avait couru toute la journée…. Autant de petits plaisirs qu’il savourait sans rechigner.
Ce soir ne ferait pas exception : il comptait manger puis sortir un peu et se trouver quelque occupation. Sensuelle ou non. Danser, seul ou avec un autre, était toujours danser. Mais avant toute chose, et surtout avant que les festivités ne commencent, il avait faim !
Il poussa la porte du restaurant, conscient qu’il devait être le seul illuminé à venir aussi tôt : les italiens mangeaient tard, profitant de la fraîcheur de la soirée. Et c’était là une des seules habitudes qu’il n’avait pas réussi à adopter : sitôt 18h sonnaient que son estomac commençait déjà à gargouiller ! Il était incapable d’attendre trop tard et avait pris l’habitude d’être considéré comme un extravagant par les différents restaurateurs qu’il harcelait fréquemment.
Celui-ci n’y ferait pas exception. Il s’approcha du comptoir et se pencha, cherchant une présence des yeux.

- Il y a quelqu’un ?


Un mouvement se fit percevoir et il reconnut le propriétaire des lieux : à cette heure-là, le personnel n’était pas encore arrivé et Mike avait pris l’habitude d’avoir affaire à lui. Il lui décocha un sourire avant de se redresser, s’appuyant contre le comptoir pour éviter à sa jambe de le porter trop longtemps.

- Je peux vous commander quelque chose ? Pour être livré d’ici une demi-heure, ce serait possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © Zuz'' (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2621 - Points : 5437

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Dim 20 Mai 2018 - 18:40 )
Livraison à domicile.feat Michael
Gus s’affaire seul en cuisine.
Il aime profiter de ces moments de calme avant le grand boum du service.
Son équipe n’est même pas encore arrivée. Mais elle avait pas mal avancé la mise en place après le service de midi, du coup le restaurateur leur a dit de venir plus tard.
Gus s’occupe en essayant une nouvelle recette qu’il aimerait bien mettre à la carte.
Bien entendu vu qu’il est perfectionniste il ne la notera sur la carte que quand il sera entièrement satisfait. Peut être la fera t-il gouter à ses meilleurs clients pour voir si elle passe bien ? Pas la peine de mettre un nouveau plat sur sa carte s’il ne plait pas à ses clients réguliers.

Les bonnes odeurs commencent sérieusement à envahir la cuisine.
Gus allume la musique et il se laisse porter.
Depuis quelque temps il se sent moins perdu, ce n’est pas le top non plus. Il est conscient qu’il a encore pas mal d’effort à faire avant de vraiment sortir de son enfer.
Sa rencontre avec Isaiah lui a fait du bien.
Comme le fait que ses tableaux soient exposés sur les murs de la trattoria. Un petit plus pour cet endroit qui est sa seconde maison. Il y passe même plus de temps que dans son appartement au final. Surtout quand il finit sa nuit dans le lit d’un amant ou bien dans cette chambre au fond du restaurant.
Chambre qui garde bien des secrets et que seul l’artiste peintre a vu.
Enfin le temps avance et il faut finir de préparer mise en place.

D’un coup Gus entend une voix masculine résonner dans la salle du restaurant.
« Oui je suis là j’arrive deux minutes. » Il rince ses mains rapidement, et sort de sa cuisine avec son tablier.
« Bonsoir. Désolé j’étais perdu dans une nouvelle préparation. » Il reconnait rapidement son client, il a déjà eu le plaisir de le servir.
Et puis un beau gosse cela marque souvent l’esprit du restaurateur.
Parfois même plus qu’une belle femme.
« Oui bien sur. Pas de souci. » Puis Gus se dit qu’il pourrait peut être tenté de lui proposer la recette qu’il est en train de concocter.
Mais il hésite pourtant il n’est pas homme à avoir peur.
« Vous aimeriez quoi ? » Il lui sourit en attendant sa réponse. Et il se lance.
« Est-ce que je peux vous faire gouter quelque chose ? Je suis en train de préparer une nouvelle recette je comptais en faire profiter mon personnel en premier lieu. Mais je peux vous la faire découvrir en avant première et si elle vous plait vous en offrir un plat. » Il sort deux verres et une bouteille de vin. Il sait qu’il a encore un peu de temps autant en profiter.
« Cela vous tente un verre de vin pendant que je prépare tout. » Son regard se fait un peu plus charmeur.
Gus se sent détendu, loin de la noirceur qui l’enveloppe souvent.




Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Michael ChapmanToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : spf
Faceclaim : Federico Cola
Messages : 130 - Points : 293

Âge : 35 ans
Métier : Assistant photographe
Sujet: Re: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Mer 20 Juin 2018 - 13:00 )
Il avait ce sourire des italiens, chaleureux et animé d’une énergie folle : il l’imaginait sans problème derrière ses fourneaux, fredonnant tout en préparant un plat d’exception, comme l’ensemble de la cuisine italienne… Il avait ce charme ténébreux des habitants de la péninsule et Michael n’aurait pas dit non pour prendre un verre avec lui, malgré tout le sérieux du bonhomme. Ici les hommes étaient différents, plus chauds et plus libérés aussi et il avait appris à les apprécier à leur juste valeur. Après avoir voyagé dans différents pays tout au long de sa carrière de pilote, et pour connaître les hommes américains par cœur, il s’était véritablement trouvé en Italie, là où le soleil écrasant couvait une folie énergique et animée. Ils n’avaient pas besoin de drogues pour entrer dans la danse et lui-même se sentait beaucoup plus libre d’être tel qu’il était…
Laissant échapper un léger sourire, à l’imaginer derrière ses fourneaux, il faillit en perdre le reste de ses paroles : cela faisait un moment qu’il venait cii mais personne jusqu’alors ne lui avait proposé de goûter quoi que ce soit ! C’était de l’ordre de l’intime cela, la création de nouvelles recettes et il était vraiment surpris d’être ainsi invité à y goûter, lui le client, lui l’étranger. Surpris mais nullement désarçonné : il bondit sur l’occasion de pouvoir enfin connaître les coulisses du décor, de plonger dans un monde qui n’était pas le sien et qui recelait tant de secrets. Des secrets fantasmés, illusoires : des secrets de vie intime, de sourires entre collègues et de blagues privées…. Il ne les toucherait que du bout des doigts, le temps d’être le goûteur exclusif de celui qui semblait régner en maître des lieux.

- Je suis partant ! Mille fois partant !


Pas pour la gratuité du chef-d’œuvre mais pour avoir le privilège d’y goûter le premier, et peut-être aussi, un peu, d’en approcher l’auteur de plus près.
Son sourire envahit son visage, grignota la fatigue de la journée et le rendit encore plus séduisant que d’habitude : ses yeux se baissèrent sur les deux verres sortis et il eut une moue appréciatrice.

- Si on m’accueille comme cela à chaque fois, je vais installer ma tente ici je vous préviens !

Il rit doucement, quoique son rire commençait déjà à prendre les accents chaleureux des italiens, gagné par leur façon de vivre.

- Le verre ne sera pas de refus, mais ne me laissez pas le boire seul alors.

Il connaissait ce regard, ce sourire de la part du restaurateur même s’il le connaissait peu lui-même : il est d’humeur joueuse ce soir et ça tombe bien, Mike l’était tout autant. Il n’avait pas forcément besoin de se changer les idées en ce moment mais cette petite pause récréative était assurément la bienvenue, aussi désigna-t-il du menton la porte des cuisines :

- Je peux venir avec vous ? Juste regarder. Promis, je ne vendrais pas le secret de votre plat aux concurrents !
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © Zuz'' (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2621 - Points : 5437

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Lun 25 Juin 2018 - 13:00 )
Livraison à domicile.feat Michael
Gus n'est pas spécialement étonné de voir Michael dans sa salle de restaurant. C’est un de ses habitués, il prend souvent des plats à emporter. Leurs regards se sont croisés plusieurs fois.
Il le trouve plutôt charmant. Voir à son gout.  
Mais il n’a jamais essayé quoi que se soit avec lui. Peut être parce qu’il y a un comptoir qui les sépare.
Non c’est idiot comme réflexion le comptoir ne lui a pas du tout posé de problème la première fois qu’il a vu Isaiah.
Peut être parce que c’est lui le patron et qu’il ne veut garder une certaine image aux yeux de son client. Il ne sait pas trop. Pourtant aujourd’hui il ose, il tente. Lui proposant de gouter au tout nouveau plat qu’il est en train de faire.
Une façon de le remercier de sa fidélité ou bien de faire plus ample connaissance en dégustant un bon verre de vin.
Ou de voir le temps passer plus vite, vu que pour le moment le restaurateur est seul dans sa cuisine. Et que le silence est un peu pesant malgré la musique et le bruit des casseroles.
« Parfait alors si vous êtes partant. »

Gus sort de quoi boire, un petit vin qui accompagnera à merveille ce qu’il prépare dans les coulisses de sa salle de restaurant. Il aime faire partager cet art qu’il pratique avec son cœur, ses tripes et son âme.
Il se donne comme il se donnerait à un amant ou une maitresse.
Parfois il est tellement investi dans ce qu’il cuisine que son personnel de salle doit lui répéter les commandes. Cette pensée le fait sourire. Comme les mots de son client.
« Pas de souci, on devrait vous trouver une place facilement. Peut être là sur le côté en rassemblant les deux tables. Enfin faut pas que vous ayez une tente trop grande non plus. » Il le taquine.
Son rire sonne en même temps que ses mots.
Il aime ces instants de bonheur simple. Ou rien ne vient happer sa mémoire pour rendre son esprit morose et proche du vide.
« Non je compte vous accompagner, cela fera du bien à mon palais un peu de vin. Et ça m’aidera aussi dans la saveur de mon plat. Il y a des mariages qui doivent se déguster lentement et surtout avec désir. » Gus parle de la cuisine, de sa cuisine avec amour.
C’est une passion qui coule dans ses veines depuis qu’il est tout gosse. Et cela s’entend dans sa voix. Cela se voit dans son regard qui brille d’une lueur toujours plus intense dans ces moments là.
Et puis la présence du beau gosse donne une teinte un plus sensuelle. Peut être qu’il aimerait aussi le déguster lentement et avec désir.

Gus sert les verres. Il sourit d’avantage à la demande de son client.
« Vous voulez visiter mon antre. Pourquoi pas ? Les odeurs éveilleront vos papilles avant qu’elles ne chantent sous le gout de mon nouveau plat. » Il se fait joueur.
Peut être un peu charmeur.
Il aime se servir de ses atouts et la cuisine en a souvent été un.
Il prend son verre et la bouteille.
« C’est par là. » Il lui montre la direction de la cuisine.
Il se tourne vers lui le regardant avec plus d’intensité.
« Votre chef cuisinier s’appelle Augusto. Gus pour les intimes et pour vous servir. » Il se retient de rire.
« Et qui va avoir le plaisir de franchir le sol de mon territoire ? » L’ambiance sera quand même plus agréable s’ils connaissent leurs prénoms.
Puis ils entrent dans la pièce, soigneusement rangée.
Deux casseroles chauffent sur le grand piano.
Sur un plan en marbre est parsemée de la farine qui attend la pâte.
Pâte qui repose dans un cul de poule sous un torchon.
Des odeurs d’aromates envahissent la pièce.
De quoi titiller l’appétit.





Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Livraison à domicile - Augusto / Miike -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre