Revenir en haut
Aller en bas


 

- Livraison à domicile - Augusto / Miike -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Michael ChapmanToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : spf
Faceclaim : Federico Cola
Messages : 62 - Points : 153

Âge : 35 ans
Métier : Assistant photographe
Sujet: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Sam 12 Mai - 17:43 )
Ses pas l’avaient conduit tout naturellement vers la petite trattoria, l’estomac sur les talons et la tête dans les nuages. La journée avait été rentable et il mourrait de faim : incapable de faire un œuf sur le plat sans manquer faire brûler la cuisine, son choix avait été rapide. En réalité, il n’y avait même pas eu de choix : il était sorti de son bureau pour se rendre directement au cœur de la ville, fidèle à ses petites habitudes.
La chaleur de la journée retombait à peine et déjà, la ville s’animait, impatiente de recommencer à vivre. C’était en soirée et durant la nuit que tout se jouait ici : on sortait, on vivait, on riait…. Les journées n’étaient que de longues lignes droites destinées à amener italiens et étrangers au cœur de ces soirées chaleureuses et agréables. Depuis qu’il s’était installé ici, il y avait pris goût. La volupté de flâner après le travail dans les rues colorées, le besoin de sourire à quelques personnes devenues des amis à force de rencontre et cette impression de vivre au ralenti, pour lui qui avait couru toute la journée…. Autant de petits plaisirs qu’il savourait sans rechigner.
Ce soir ne ferait pas exception : il comptait manger puis sortir un peu et se trouver quelque occupation. Sensuelle ou non. Danser, seul ou avec un autre, était toujours danser. Mais avant toute chose, et surtout avant que les festivités ne commencent, il avait faim !
Il poussa la porte du restaurant, conscient qu’il devait être le seul illuminé à venir aussi tôt : les italiens mangeaient tard, profitant de la fraîcheur de la soirée. Et c’était là une des seules habitudes qu’il n’avait pas réussi à adopter : sitôt 18h sonnaient que son estomac commençait déjà à gargouiller ! Il était incapable d’attendre trop tard et avait pris l’habitude d’être considéré comme un extravagant par les différents restaurateurs qu’il harcelait fréquemment.
Celui-ci n’y ferait pas exception. Il s’approcha du comptoir et se pencha, cherchant une présence des yeux.

- Il y a quelqu’un ?


Un mouvement se fit percevoir et il reconnut le propriétaire des lieux : à cette heure-là, le personnel n’était pas encore arrivé et Mike avait pris l’habitude d’avoir affaire à lui. Il lui décocha un sourire avant de se redresser, s’appuyant contre le comptoir pour éviter à sa jambe de le porter trop longtemps.

- Je peux vous commander quelque chose ? Pour être livré d’ici une demi-heure, ce serait possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © Zuz' (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2453 - Points : 4899

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Livraison à domicile - Augusto / Miike ( le Hier à 18:40 )
Livraison à domicile.feat Michael
Gus s’affaire seul en cuisine.
Il aime profiter de ces moments de calme avant le grand boum du service.
Son équipe n’est même pas encore arrivée. Mais elle avait pas mal avancé la mise en place après le service de midi, du coup le restaurateur leur a dit de venir plus tard.
Gus s’occupe en essayant une nouvelle recette qu’il aimerait bien mettre à la carte.
Bien entendu vu qu’il est perfectionniste il ne la notera sur la carte que quand il sera entièrement satisfait. Peut être la fera t-il gouter à ses meilleurs clients pour voir si elle passe bien ? Pas la peine de mettre un nouveau plat sur sa carte s’il ne plait pas à ses clients réguliers.

Les bonnes odeurs commencent sérieusement à envahir la cuisine.
Gus allume la musique et il se laisse porter.
Depuis quelque temps il se sent moins perdu, ce n’est pas le top non plus. Il est conscient qu’il a encore pas mal d’effort à faire avant de vraiment sortir de son enfer.
Sa rencontre avec Isaiah lui a fait du bien.
Comme le fait que ses tableaux soient exposés sur les murs de la trattoria. Un petit plus pour cet endroit qui est sa seconde maison. Il y passe même plus de temps que dans son appartement au final. Surtout quand il finit sa nuit dans le lit d’un amant ou bien dans cette chambre au fond du restaurant.
Chambre qui garde bien des secrets et que seul l’artiste peintre a vu.
Enfin le temps avance et il faut finir de préparer mise en place.

D’un coup Gus entend une voix masculine résonner dans la salle du restaurant.
« Oui je suis là j’arrive deux minutes. » Il rince ses mains rapidement, et sort de sa cuisine avec son tablier.
« Bonsoir. Désolé j’étais perdu dans une nouvelle préparation. » Il reconnait rapidement son client, il a déjà eu le plaisir de le servir.
Et puis un beau gosse cela marque souvent l’esprit du restaurateur.
Parfois même plus qu’une belle femme.
« Oui bien sur. Pas de souci. » Puis Gus se dit qu’il pourrait peut être tenté de lui proposer la recette qu’il est en train de concocter.
Mais il hésite pourtant il n’est pas homme à avoir peur.
« Vous aimeriez quoi ? » Il lui sourit en attendant sa réponse. Et il se lance.
« Est-ce que je peux vous faire gouter quelque chose ? Je suis en train de préparer une nouvelle recette je comptais en faire profiter mon personnel en premier lieu. Mais je peux vous la faire découvrir en avant première et si elle vous plait vous en offrir un plat. » Il sort deux verres et une bouteille de vin. Il sait qu’il a encore un peu de temps autant en profiter.
« Cela vous tente un verre de vin pendant que je prépare tout. » Son regard se fait un peu plus charmeur.
Gus se sent détendu, loin de la noirceur qui l’enveloppe souvent.




Oublier & Survivre

La solitude prolongée assombrit et désenchante, elle répand l'effroi dans l'âme la plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Livraison à domicile - Augusto / Miike -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre