Revenir en haut
Aller en bas


 

- il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Kieran Palmer10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3391-il-ne-suffit-pas-de-se-mettre-
ID : lex
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 91 - Points : 130

Âge : 32 ans
Métier : Gérant/Barman au San Calisto
Sujet: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 2:34 )
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Kieran Palmer
rôle inventé, pré-lien/scénario de Prénom Nom
Identité :(nom, prénom, surnom) Palmer Kieran, An'

Naissance :(âge, lieu et date de naissance) 11 août 1985, à Sydney.

Origines :(origines, voire la nationalité) Australien.

Statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) Divorcé.

Métier :(emploi occupé) Barman.

Argent :(situation financière) Aisé.

A Naples depuis :(quand êtes-vous arrivé à Naples ?) 2 ans.

Kieran est quelqu'un de gentil. Il est très intimidant aux premiers abords, mais une fois qu'on le connaît c'est un amour. Il aime beaucoup s'amuser avec ses amis et sa famille, bien qu'il est souvent occupé par son travail, qui ne lui laisse que deux jours de libres dans la semaine et souvent en décalé. Il gère sa propre entreprise donc est plus souvent au bar que chez lui. C'est quelqu'un de passionné, et très minutieux, bien qu'on le juge parfois trop flemmard. Il aime être entouré, faire partie de quelque chose. C'est quelqu'un de très généreux, et extrêmement attentionné. Il prend toujours soin de ses proches, et est prêt à tout pour eux. Il n'est pas rancunier mais il met du temps à pardonner et à oublier.

poids :
79 kg
alcool :
4/5 verre
cigarettes :
Entre 6 et 8 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Freaky Friday Lil Dicky ft. Chris Brown


Conclusion de votre vie Kieran a beaucoup souffert dans le passé. Il n'a pas eut une enfance facile, son père a quitté le foyer lorsqu'il avait deux ans donc il a toujours grandit avec sa mère et sa soeur. Mais il passé la plupart de son adolescence dehors, à s'amuser et à surfer avec des copains. Il regrette de ne pas avoir assez soutenu sa mère, restée seule un bon moment. Il regrette aussi de ne pas avoir fait carrière dans le surf, sachant qu'il avait été contacté dans le passé. Mais son plus grand regret, c'est d'avoir fait fuir son ex femme, retournée en France 7 ans après leur mariage. Il prend toute la faute sur lui, et n'avoue pas les tords des autres, selon lui c'est souvent de sa faute et non celle des autres. Ainsi, il encaisse et bois souvent, ainsi qu'il fume beaucoup. Ça lui permet d'oublier le temps de quelques minutes qu'elle est partie.

Si vous choisissez de ne pas faire l'histoire, merci d'écrire un minimum de quinze anecdotes au lieu de dix minimum, en développant l'histoire à l'intérieur. (un) Lorsqu'il était petit il avait peur de l'orage alors il allait dormir avec sa mère. Puis elle lui a dit que c'était juste Dieu qui le prenait en photo. Maintenant dés qu'il y a de l'orage il sourit, pour être beau sur les photos. (deux) Il est très maniaque, alors il a tendance à beaucoup ranger et nettoyer chez lui. (trois) Quand il est stressé il se ronge les ongles. (quatre) Il travaille du mardi au samedi, de 16h à 2h du matin. (cinq) Il s'est marié à l'âge de 23 ans, et a divorcé à 30 ans. (six) Il n'aime pas être seul, c'est pourquoi il a choisit le métier de barman. (sept) Il est très narcissique, il aime être beau et plaire, et se regarde beaucoup dans le miroir. (huit) Il continue de faire du surf, il y va même tous les dimanches. (neuf) Il adore les spaghettis bolognaises, c'est de loin son plat préféré. (dix) Son cocktail préféré est le malibu, mais son alcool préféré reste le vin blanc.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Chris Hemsworth


pseudo, prénom :lexcombien de bougies ?20 ans.d'où viens-tu ?France.comment t'as atterri ici ?En regardant les partenariats d'un autre RPG sur forum.





Une absence constructrices.vous ne pouvez pas arrêter les vagues mais vous pouvez apprendre à les surfer.
Une rencontre _ On fait souvent des erreurs qui nous coûtent chers, on ne prête pas attention à ce qui devrait être prit en compte, on s'amuse sans se soucier des conséquences de nos actes. On est jeunes, bêtes, insouciants, et c'est souvent ce qu'on nous conseille de faire lorsqu'on a vingt ans. Katherine Cooper faisait exactement ce que son père, Gary, lui conseillait. « Amuse-toi ma fille, tu es jeune et belle, profites-en tant que tu le peux encore », elle était loin d'imaginer que cela durerait si peu de temps. En effet, elle n'avait que vingt deux ans lorsqu'elle rencontra James Palmer, un beau parti de la grande ville Australienne. Un homme dix ans âgé de plus qu'elle, vivant dans une grande villa près de la mer, grand PDG dans la cosmétique. Il était parfait, à ses yeux et aux yeux de ses parents. Pendant quelques mois tout allait bien dans leur relation, elle entrait dans le monde du luxe et de l'argent, choses qu'elle ne connaissait absolument pas dans le passé. Il lui a fait découvrir le monde, l'amour, le bonheur. Puis, un an après leur rencontre Kat' est tombé enceinte d'un petit garçon. Bien qu'elle était jeune, elle se sentait si prête à avoir cette enfant qu'elle n'eut même pas l'ideé d'avorter. Mais James n'était pas de cette avis, il avait trente deux ans et avait un Empire à faire tourner, il n'avait pas le temps pour élever un enfant. Mais ils avaient finalement trouvé un terrain d'entente, elle abandonnerait les études et s'occuperait de leur fils pendant qu'il travaillerait. Et, la première année ça fonctionna assez bien. Leur fils Kieran eut les deux premières années d'un petit prince, chouchouté par sa maman, adoré par son père qui avait finit par craquer pour sa gueule d'ange, et aimé des familles Palmer et Cooper.

Un départ et une enfance difficile _ Lorsque Kieran eut deux ans, alors que tout allait bien dans la vie de couple de ses parents, dans leur vie de famille, James prit la décision de quitter le coquon familial pour monter son Empire de cosmétique au Canada, où il savait que ça marcherait. Comme il l'avait toujours dit, son travail passait avant tout le reste, même avant sa femme et son fils. Alors, sans l'ombre d'un regret, il est parti et a laissé Katherine avec un enfant à charge, sans travail. Bien-sûr, il leur a laissé la maison payée et allait verser une pension suffisante pour leur permettre de vivre. Très vite Katherine a trouvé un travail comme ménagère dans les hôtels de luxe de la ville, ayant déjà un nom dans Sydney ; et ses parents l'aidaient beaucoup, surtout avec Kieran qui grandissait sans père. Finalement, le petit Palmer a grandit élevé par ses grand-parents et sans model paternel. C'était un petit garçon parfait, bonnes notes, des amis soudés et toujours présents, un comportement exemplaire à l'école et en dehors. Kieran était un garçon très bien éduqué, avec de bonnes manières et de bonnes valeurs. Mais, même s'il ne montrait pas son manque paternel, plus le temps passait plus il cherchait celui qui l'avait abandonné. Il voulait surtout savoir pourquoi. Mais, cette question ne lui vint qu'à l'âge de dix ans. Kieran était un enfant presque surdoué, et il avait beaucoup de potentiel, c'était un garçon vraiment doué en tout, et il faisait la fierté de toute la famille Cooper. La famille Palmer ne donnait plus de nouvelles, et James avait finit par arrêter de verser une pension que leur permettait de tenir les deux bouts. Ils étaient seuls, et Kieran n'acceptait pas cela. Sa mère était de moins en moins présentes, ils n'eurent pas d'autre choix que de déménager et de prendre une maison beaucoup plus simple, et de vivre comme ils le pouvaient. Katherine était seule, seuls ses parents l'aidaient, et Kieran faisait face à sa détresse, impuissante. Il était loin d'être bête, il n'avait peut-être qu'onze ans mais il comprenait bien vite que leur situation n'était dû qu'à l'absence de son père. Mais, très vite, Katherine rencontra un homme d'une quarantaine d'année, directeur d'un magasin d'électroménager. Ce fut le coup de foudre direct, et il aménagea rapidement avec eux. Et petit à petit, le bonheur reprit place dans le foyer des Cooper, ainsi qu'un nouveau petit bébé. Une petite fille, Emily, adorable. À treize ans, le jeune Kieran reprenait doucement goût à la vie, il adopta Paul comme papa, et adora directement la petite Emily, qui éblouissait ses journées.

Une adolescence turbulante _ Bien que Kieran était heureux dans sa vie de famille, il ne pouvait tout de même pas oublier qu'il avait été délaissé par son paternel, qui avait préféré partir que de le voir grandir. Bien-sûr, il avait essayé de le contacter, de l'appeler ou de lui écrire, mais aucune réponse ne vint dans sa boîte de réception. Pourtant, il avait l'air d'aller bien. Ils le voyaient à la télévision, se faire interviewer pour le succés de sa nouvelle entreprise au Brésil. Il faisait le tour du monde, avec une belle blonde à ses côtés, et ses deux enfants à têtes blondes. Pourquoi les avait-il gardé eux et pas lui ? Pourquoi n'avait-il pas même essayé de savoir s'il allait bien ? Kieran ne comprenait pas. De nature innocente et naïve, il n'arrivait pas accepter le fait qu'on puisse le repousser ainsi alors qu'il n'avait rien fait. Alors, au lieu d'essayer de comprendre, il laissa tomber et se renferma dans l'unique chose qui ne le laisserait jamais tomber, le surf. Il commença à l'âge de douze ans, et passait ses journées à surfer les belles vagues australiennes, sous l'oeil protecteur de son oncle, qui lui avait tout apprit. C'était bien plus qu'un loisir pour le petit australien, c'était une passion, une bouffée d'air frais, un repère où il pouvait se réfugier. Mais, plus il grandissait, plus il laissait tomber sa vie de famille et partait, rentrait tard le soir, et partait tôt le matin pour aller au lycée. Dés qu'il eut quinze ans, Kieran passa la plupart de son temps dehors avec ses amis, à surfer, à faire la fête, à danser dans les bars festifs. Il ne fréquentait pas les bars mal fréquentés où les gens venaient pour se rencontrer et se ''pécho'' comme tout le monde le disait. Non, il allait dans ces bars assez atypiques, où on dansait la salsa, où les gens riaient, et profitaient de la vie. Ou encore, il faisait des feux de camps avec ses amis et jouait de la guitare jusqu'à trois heures du matin en riant et en buvant de la bière. Il sortait pour s'évader, pour oublier l'absence d'un père. Il n'était pas un fils et un frère présent, mais Katherine ne pouvait pas lui en vouloir d'essayer d'être heureux de lui-même. Mais il ne faisait jamais rien de mal, il ne se bourrait pas la gueule, il ne couchait pas à droite et à gauche, il ne brisait pas le cœur des filles, au contraire il les respectait beaucoup trop pour ça. Et bien qu'il avait un physique bien plus qu'avantageux, il n'en profitait même pas pour coucher avec de belles australiennes. Il ne voulait pas être un de ces beaux parleurs qui finiraient leurs vies seuls.

Le surf _ Kieran était passionné de surf, comme énnoncé plus tôt. Bien-sûr, plus les années passaient plus il devenait très doués. Il faisait toutes les compétitions d'Australie, allant de ville en ville avec son oncle pour concourir et tenter de gagner, et il y arrivait la plupart du temps. Il avait même réussit à se faire un nom dans le milieu, et plusieurs fois on lui avait proposé d'intégrer un club et de se faire sponsoriser, mais il avait toujours refusé, préférant garder la sécurité des études. Mais, ce qui le bloqua plus fut un accident à l'âge de ses dix huit ans. Alors qu'il faisait un grand soleil sur Sydney, Kieran avait décidé de surfer pendant toute la journée. Mais, le soir il était épuisé et n'avait pas mangé de toute la journée, et plus les heures passaient moins il tenait sur ses jambes. Il était faible, mais il refusait de quitter sa planche. Sa mère et lui avaient eut un différent, concernant son père, comme d'habitude. Alors, il prit une vague trop violemment et elle le fit tomber à l'eau, et il sa jambe heurta un rocher. Ce coup fut fatal pour sa cheville. Fracture de la cheville, trois mois d'arrêt total, enfermé dans sa chambre, sans sortir, sans voir ses amis, sans surfer. Et six mois de rééducation pour remarcher. Cela marcha, mais ce ne fut même plus la peine de rêver pour devenir professionnel dans le surf. Il mit deux ans pour oser remonter sur un surf, mais ce ne fut plus jamais pareil.

Johanna _ Alors qu'il n'avait que vingt ans, un soir d'été, Kieran rencontra la plus belle femme qu'il n'avait jamais vu, après sa maman évidement. Il avait organisé une soirée feu de camp pour fêter son anniversaire. Vingt ans, ça se fête, alors il avait invité beaucoup de gens de la fac -car il était en fac d'anglais- et leur avait même proposé de ramener d'autres personnes. Alors, une de ses amies -Jessica, une belle blonde assez pulpeuse, qui sortait avec Keaton, le meilleur ami de Kieran- avait ramené Johanna, une belle jeune fille, rousse avec des tâches de rousseur, qui vivait pas trop loin de la plage. Ce fut le coup de foudre pour Kieran, dés le premier regard, il su qu'elle serait la femme de sa vie, la mère de ses enfants, celle qui allait faire battre son cœur pour un bon moment. Bien-sûr, à vingt ans on est trop jeune pour savoir ça et pour le décider, mais il était sûr. Alors, leur histoire commença assez légèrement. Ils se voyaient en soirée, se croisaient après les cours, et sortaient ensembles au cinéma ou au restaurant. Kieran mit du temps pour la présenter à sa maman, environs un an. Leur relation avait commencé très doucement, ils étaient sortis quelques fois, puis il avait passé du temps chez elle, et il l'avait enfin présenté à Katherine et Paul, qui avait tant entendu parlé de cette fameuse Jo'. Elle accrocha directement avec la famille de son amoureux, surtout avec Emiliy qui n'avait que sept ans. Ils n'avaient que vingt et un ans et pourtant ils avaient l'air si responsables et matures, surtout concernant leur relation. Pour les deux c'était presque une évidence, ils allaient finir leur vie ensembles, ils le savaient, elle autant que lui. Bien évidement elle avait mit plus de temps à le réaliser que lui, mais elle était aussi sûre que lui concernant leur relation. Pour fêter leur deux ans, Kieran offrit le plus beau des cadeaux à sa bien aimée : un voyage  à la barrière de corail d'Australie, le plus bel endroit au monde pour lui. Et c'est là, qu'il l'a demandé en mariage. Oui, ils n'avaient que vingt deux ans et n'étaient ensembles que depuis deux ans, mais c'était comme une évidence. Elle était sa muse, sa femme, son âme sœur, et ça ne serait pas autrement. C'est donc à partir de cet instant, que leur relation s'intensifiait. Un an après ils se sont mariés. Un grand et beau mariage, dans un beau château, avec du monde, le cliché des colombes, les belles photos de mariage, les témoins et les demoiselles d'honneur, les belles robes. Elle était magnifique, dans une longue robe blanche trainant sur une longue traine derrière, ses cheveux roux attachés dans un gros chignon, un voil sur la tête. Ce fut le plus beau jour de leur vie, et Kieran en gardait un souvenir plus que parfait. Bientôt, ils ont déménagés dans une belle petit maison en bord de mère, et vivèrent leur vie de couple parfaitement. Elle travaillait dans une agence patrimonial, et lui avait arrêté les études pour être barman. Ils avaient vingt cinq ans, leur vie semblait parfaite, leurs vies professionnelles s'accordaient bien ; Kieran ne travaillait que jusqu'à minuit puisqu'il n'était que barman simple et son directeur lui avait accordé des horaires souples pour sa femme. C'était parfait, manquait plus que l'enfant. Ils essayèrent, de nombreuses fois, et une fois ils réussirent. Johanna est tombé enceinte à vingt six ans, et pendant cinq mois il furent les plus heureux du monde. Mais malheureusement Johanna fit une chute des escaliers alors qu'elle se disputait avec son petit frère, et l'enfant ne resista pas. Lorsqu'elle accoucha quatre mois plus tard, l'enfant était déjà sans vie. Cet événement déchira les deux mariés, qui finalement prirent leurs distances d'eux-même. Kieran ne lui en voulait pas, mais il avait tant désiré cet enfant qu'il n'arrivait pas à faire face à sa femme sans regretter l'enfant qu'ils avaient perdu. Alors, il fit ce qu'il avait toujours fait, il se renferma dans le surf et le travail. Il commença à prendre des horaires plus larges, travaillant jusqu'à deux heures du matin, et la journée il surfait de onze heures à quatorze heures, ne lui laissant que peu de temps pour voir sa bien aimée, qui travaillait la journée. Pendant trois ans ils vécurent comme ça, en se voyant que très peu, ce qui facilitait la vie de Kieran mais détruisait Johanna, qui culpabilisait de la perte de leur fille. Elle n'y était pour rien, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de prendre la faute sur elle, même si Kieran ne l'accusait pas. Kieran culpabilisait de son côté aussi, de ne pas réussir à être là pour elle, mais il n'y arrivait plus. Il avait encore une fois perdu un être cher. La dernière année de leur mariage fut la pire, Johanna avait déménagé chez ses parents, et Kieran vivait à présent seul chez eux, dans cette maison qui avait été autrefois leur nid d'amour. Maintenant, ce n'était qu'une prison renfermant leurs souvenirs, et les souvenirs d'un enfant n'ayant jamais existé. Kieran n'arrivait pas à passer outre, il n'arrivait pas à croire qu'il n'aurait sûrement pas d'enfant avec celle qu'il aimait, et qu'ils n'allaient probablement plus jamais être heureux comme ils l'avaient été. Alors, c'est avec douleur et tristesse que Johanna prit la décision de demander le divorce, pour ensuite partir pour Paris, où elle pourrait prendre un nouveau départ. Kieran n'eut même pas la force de résister et accepta la décision de celle qu'il aimait.

Une séparation et un nouveau départ _ Après le divorce Kieran ne pouvait pas rester là où tout avait commencé et où tout s'était terminé, alors il avait préféré quitter le pays et partir pour l'Italie. C'était peut-être une décision hâtive et irréfléchie, mais il ne pouvait plus vivre sur les traces de son ex femme. Alors, c'est en 2016 qu'il décida de partir pour Napoli, où il construit son propre bar et s'y reconstruit une petite vie sans ombrages. Incapable d'aimer à nouveau ou de donner son cœur à qui que ce soit d'autre, le jeune Palmer préfére simplement s'en tenir aux relations sans lendemain, où peut-être de simples amitiées ambigües, des sexfriends comme beaucoup le disent. Il travaille toujours de seize heures à deux heures du matin, et la journée il dort ou va se balader, surfant de moins en moins. C'est sûr que l'Italie n'a pas les vagues australiennes, et ça lui manque pas mal. Mais il fait avec. Sa vie est assez heureuse maintenant, il n'aime plus Johanna, mais elle reste tout de même dans un coin de sa tête. Il est libre, mais son cœur ne l'est pas encore totalement, et il ne se sent pas prêt à aimer quelqu'un d'autre pour le moment. Mais, il espère que ce moment viendra, où il s'autorisera à aimer à nouveau. Car elle, elle a réussit. Elle est à nouveau mariée, à Paris, à une vendeur de macarons. Et ça ne fait pas si mal à Kiera que ça, tant qu'elle est heureuse ça lui convient.

Un caractère particulier _ Bien que Kieran est quelqu'un de très facile à vivre, il n'est pas toujours facile à comprendre. C'était un vrai amour, un homme honnête et sincère dans ses actes et ses paroles, mais il est parfois difficile de le comprendre. Il n'aime pas parler de lui ou s'ouvrir sur ses blessures passées, alors il se renferme sur lui-même et peu passer des jours et des jours sans donner de nouvelles, juste sous prétexte qu'il ne veut pas parler. Il est le genre à tout prendre sur lui, et s'attribuer toute la faute, peu importe la situation. Il n'aime pas s'avouer que les autres peuvent être fautifs, ou qu'on puisse lui faire du mal. Il ne comprend pas le fait qu'on puisse faire du mal à quelqu'un sans raison, alors il se dit que c'est de sa faute à chaque fois, que ce soit pour son père ou pour Johanna. Il est le genre d'homme à aimer beaucoup, à donner beaucoup, mais ne pas accepter recevoir. Aux premiers abords il est intimidants et il peut paraître froid, mais c'est plutôt sa carrure qui lui donne cette allure, en réalité c'est un nounours qui ne demande qu'à donner de l'affection et de l'amour. Bien qu'il ait peur d'aimer et d'être aimé, il est en manque, et recherche quelqu'un qui pourrait à nouveau le rendre heureux. Il est en constante recherche du bonheur, et il le trouve aussi bien tout seul. Il veut aussi beaucoup de réponses, car il n'a toujours pas les réponses concernant son père et ça le préoccupe aussi beaucoup. Il travaille beaucoup pour la simple et bonne raison qu'il n'aime pas être seul, il a peur de l'abandon et de la solitude, alors il fait en sorte d'être toujours occupé avec quelqu'un. Dans son temps libre il voit ses amis et se permet de s'amuser.


Dernière édition par Kieran Palmer le Dim 20 Mai 2018 - 18:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2555-constellation-d-ecchymoses http://www.ciao-vecchio.com/t2561-each-beat-of-your-heart-is-a-small-miracle-you-know
ID : Bone_echo
Faceclaim : Shanina Shaik + La pastèque
Multi-comptes : Row row ;; Enoch
Messages : 287 - Points : 1024

Âge : 29 y.o
Métier : PDG de l'Atelier Saddler, une compagnie textile spécialisée dans la dentelle, certaines pièces sont cousues à la main. Créatrice/coutourière d'une ligne de lingerie
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 5:28 )
Mygosh !
Salut toiiiiiii

T'es beau (a)

Rha l’anecdote pour les orages, j'aime teeeeellement !
Bienvenue sur le fofo mon p'tit gars :)

<3


Magda & Demetrio
All the streets, where I walked alone, with nowhere to go, have come to an end. In front of your eyes, it falls from the skies, when you don't know what you're looking to find. In front of your eyes, it falls from the skies, when you just never know what you will find.
•• ALASKA (sum 41)
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ealitya(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael & Leonardo
Messages : 6129 - Points : 2296

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 9:27 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlyn, Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 8644 - Points : 6712
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 10:38 )
Bienvenue parmi nous !! I love you Chris H. Je te le réserve pour 5 jours et si besoin, n'hésite pas ! :)

> Le titre xD


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


La grande protectrice aux microbes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Palmer10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3391-il-ne-suffit-pas-de-se-mettre-
ID : lex
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 91 - Points : 130

Âge : 32 ans
Métier : Gérant/Barman au San Calisto
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 14:27 )
@Magda Saddler Merci beaucoup, tu es belle aussi (:
Et merci, j'espère m'intégrer facilement, bien que j'ai un peu de mal... (:



It's a Bitter Sweet Symphony


Cause it's a bittersweet symphony this life
Trying to make ends meet, you're a slave to the money then you die.
I'll take you down the only road I've ever been down
No change, I can't change,
but I am here in my mold.
But I'm a million different people from one day to the next
I can't change my mold...
© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Palmer10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3391-il-ne-suffit-pas-de-se-mettre-
ID : lex
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 91 - Points : 130

Âge : 32 ans
Métier : Gérant/Barman au San Calisto
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 14:28 )
@Adelina Alma Merci beaucoup ! (:



It's a Bitter Sweet Symphony


Cause it's a bittersweet symphony this life
Trying to make ends meet, you're a slave to the money then you die.
I'll take you down the only road I've ever been down
No change, I can't change,
but I am here in my mold.
But I'm a million different people from one day to the next
I can't change my mold...
© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Palmer10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3391-il-ne-suffit-pas-de-se-mettre-
ID : lex
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 91 - Points : 130

Âge : 32 ans
Métier : Gérant/Barman au San Calisto
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 14:29 )
@Dante Galeone Merci beaucoup ! Je suis actuellement entrain de faire sa fiche, mais j'ai encore quelques soucis car je ne sais pas ce que je dois remplir ou non en fonction du règlement etc... J'ai peut-être un peu besoin d'aide..



It's a Bitter Sweet Symphony


Cause it's a bittersweet symphony this life
Trying to make ends meet, you're a slave to the money then you die.
I'll take you down the only road I've ever been down
No change, I can't change,
but I am here in my mold.
But I'm a million different people from one day to the next
I can't change my mold...
© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + © MITTWOCH.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2076 - Points : 3123

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 15:04 )
@Magda Saddler a écrit:
Mygosh !
Salut toiiiiiii

T'es beau (a)

Rha l’anecdote pour les orages, j'aime teeeeellement !
Bienvenue sur le fofo mon p'tit gars :)<3

Je plussoie Magda autant dans le choix d'avatar. Chris Que dans l'anecdote par rapport aux orages, trop mignon. :mouton:

Bienvenue parmi nous beau gosse et bon courage pour ta fiche.
Safiaya veut bien lui tenir compagnie s'il n'aime pas rester seul.




" I'm trying to hold my breath. Let it stay this way. Can't let this moment end. You set off a dream with me. Getting louder now. Can you hear it echoing ? Take my hand. Will you share this with me ? 'Cause darling without you. " Never Enough.
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
ID : ChouxLy
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Swan + © LittlePenquin1992 + © fuckyeahsherlockmolly
Messages : 156 - Points : 379

Âge : 36 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 16:02 )
Bienvenue à toi & bonne rédaction de fiiiiiche ! :mouton:.

Chris est un excellent choix .


You can see me.
Revenir en haut Aller en bas
Michael ChapmanToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : spf
Faceclaim : Federico Cola
Messages : 130 - Points : 293

Âge : 35 ans
Métier : Assistant photographe
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le Dim 20 Mai 2018 - 16:54 )
Bienvenue à toi ! Excellent choix d'avatar, ce perso a l'air d'être un vrai pipou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées