Revenir en haut
Aller en bas


 

- You could be my remedy - LILY -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Lily Volpino10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : JANE.SMITH / Léa
Faceclaim : Golshifteh Farahani ; angel dust
Messages : 295 - Points : 140

Âge : 30 ans
Métier : femme au foyer
Sujet: You could be my remedy - LILY ( le Mer 23 Mai 2018 - 21:11 )
Ce qui est passé, a fui ; ce que tu espères, est absent. Mais le présent est à toi.
Lily Volpino
scénario de Enoch Volpino
Identité : "Lily" Chahla Hadad Nakache

Naissance : 30 juin 1987, à Al-Kafr en Syrie.

Origines : Lily est Syrienne, elle a obtenu le droit de rester sur le sol britannique (et donc européen) par son mariage. Elle compte les mois jusqu'à sa future nationalisation.

Statut : mariée avec Enoch Volpino. D'un mariage arrangé, elle est passée à un mariage blanc, autant dire que l'amour a tout d'un concept abstrait pour elle...

Métier : femme au foyer, chômeuse, feignasse, profiteuse... Appelez ça comme vous voulez : Lily ne travaille pas.

Argent : elle n'a jamais croulé sous l'or, elle a même vécu dans la misère à son arrivée au Royaume-Uni. Mais Enoch vient d'une famille riche, alors elle suppose que cela la met à l'abri du besoin pour un moment.

A Naples depuis : mars 2018, elle a suivi Enoch mais se sent un peu perdue dans ces rues, d'autant plus qu'elle a du mal à savoir pourquoi ils sont venus jusqu'ici. Ou plutôt, elle a bien trop peur de savoir pourquoi - et de ce que cela pourrait impliquer pour son couple, aussi faux soit-il.

Sincère - entière - têtue - honnête - sensible - pudique - secrète - fière - nostalgique - passionnée - douce - franche, parfois trop - loyale - réfléchie - prête à tout pour survivre et facilement sur la défensive - elle se méfie beaucoup des gens, la vie ayant enterré pour de bon sa naïveté d'enfant - a un côté épicurien, elle est bien décidée à saisir les chances que son existence lui offre

poids :
57 kg
alcool :
0 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
titre de la chanson auteur


Conclusion de votre vie Si on voulait réaliser un film sur l'histoire de Lily, cela ferait sans aucun doute pleurer dans les chaumières. Mais Lily n'est pas du genre à s'apitoyer sur son sort : si elle le faisait, elle serait certainement restée en Syrie, à pleurer la mort de son fils tout en en élevant d'autres, voulus par son mari. Peut-être qu'elle serait même morte, à l'heure qu'il est. En fait, elle n'a tout simplement pas le luxe de regarder en arrière et tente d'enfouir ses douleurs passées au plus profond d'elle pour pouvoir avancer sans s'effondrer. Mais, parfois, une vague de désespoir s'empare d'elle, quand la nostalgie la gagne. Elle repense à son fils, Tarek. A l'homme qu'il serait aujourd'hui, à son corps dans ses bras. A l'odeur de la mort, mais aussi à toutes celles de sa terre natale, qui n'existent plus que dans ses souvenirs. Ce pays que, parfois, elle regrette d'avoir quitté, parce que cette liberté qu'elle croyait vouloir lui laisse un goût amer dans la bouche. Et ici, l'oppression prend d'autres formes que dans les rues syriennes ou dans son précédent mariage.
Et puis elle se rappelle qu'elle n'a pas fui pour un idéal quelconque. Elle a fait ce que n'importe quel animal ferait : chercher à survivre, à tout prix. C'est ce qu'elle fait encore ; c'est ce qu'elle fera jusqu'à la fin. Alors, elle oublie tout ce qu'elle a laissé derrière elle, et elle se concentre sur le plus important : le moment présent.

(un) Lily est arrivée au Royaume-Uni il y a plus de cinq ans, mais elle conserve un accent lorsqu'elle parle anglais, et peine parfois à trouver le mot juste pour exprimer sa pensée. Pendant longtemps, elle peinait à déchiffrer l'anglais, plus encore à l'écrire. Elle a fini par avouer ses difficultés à Enoch, à contrecœur, et il l'a aidée à s'améliorer - il faut bien qu'elle prouve aux agents de l'Etat britannique qu'elle cherche à s'intégrer à leur pays. Elle balbutie aussi quelques mots d'italien, étant persuadée que le contact se crée plus facilement avec des inconnus lorsqu'on fait l'effort de leur parler dans leur langue. Parler arabe lui manque, surtout depuis que Enoch l'a arrachée à ses habitudes en les faisant venir à Naples. (deux) Le corps de Lily est marqué par son passé. Mais les quelques cicatrices héritées de ses mésaventures d'enfant ou des suites du bombardement auquel elle a survécu lui paraissent à présent bien futiles à côté des brûlures qui ont rongé une partie de son corps. Son bras droit ainsi qu'une partie de son dos sont marqués à jamais par les traces de l'incendie qui a failli lui coûter la vie. Elle a énormément de mal à accepter ces cicatrices et les masque sous des manches longues en permanence. (trois) Lily a développé une très grande claustrophobie, après être restée coincée sous les débris d'un immeuble à Deraa pendant des heures. Elle revit parfois la scène en cauchemar et met alors plusieurs secondes à réaliser qu'il s'est écoulé bien des années depuis la mort de son fils, puis à se rappeler qu'elle est à Naples, en sécurité. Mariée à un homme qui ne cherche pas à imposer sa volonté sur elle. (quatre) Lily est une très bonne cuisinière, elle adore passer des heures à concocter des plats, plus encore lorsqu'ils lui rappellent son pays natal. Elle aime la nourriture riche et épicée, mais surtout, elle apprécie tout ce que signifie un repas : le partage, la découverte de l'autre. Elle ne rechigne jamais à préparer des larges repas et aura toujours quelque chose à offrir à manger à un invité impromptu. (cinq) Lily a une relation conflictuelle avec les hommes. Son premier mariage lui a été imposé par son père et a entrainé un déracinement complet de la jeune femme qu'elle était. Arrachée à sa famille, emmenée loin de sa ville natale, obligée d'apprendre à ses dépens le fonctionnement d'un homme qu'elle ne connaissait pas. Elle n'avait que 14 ans et le trouvait désespérément vieux. Elle a pleuré toutes les larmes de son corps sans jamais réussir à fermer l’œil de la nuit, la veille de son mariage. Amir n'a jamais été doux avec elle et le seul réconfort qu'elle trouvait était au sein du reste de la maisonnée. Toutes ces femmes, chaleureuses, aimables et aimantes, qui l'ont pris sous leurs ailes, qui ont essuyé ses larmes, masqué ses yeux bouffis, pansé ses plaies, puis qui l'ont accompagnée pendant sa grossesse - et dans le deuil de son fils, des années plus tard. Lorsqu'elle est arrivée en Angleterre, sans un sou, Lily n'a eu d'autre choix que de se prostituer. C'était facile, de fermer son esprit et d'écarter les cuisses ; elle restait docile même face à un client violent. Comme avec Amir. Puis elle a réussi à trouver un boulot dans une boite un peu moins glauque que les rues et les parkings où elle faisait ses passes. Elle a tiré une satisfaction étrange du fait de se dévêtir pour de l'argent, de susciter le désir chez des hommes tout en leur étant interdite. Mais elle avait aussi honte d'afficher son corps de la sorte, et plus encore d'apprécier le peu de pouvoir que cela lui conférait. Elle s'est donc vite rabattue sur un job de serveuse et refroidissait tout client tenté de la séduire. Elle serait bien restée cette éternelle célibataire, qu'on disait froide ou mystérieuse, voire carrément frigide, si Enoch n'était pas venu chambouler sa vie. La voici à présent mariée, à prétendre filer le parfait amour dans l'espoir de ne pas être renvoyée dans son pays d'origine. Mais elle s'était promis de ne pas le laisser être plus qu'une couverture - sauf qu'en un an et demi de cohabitation, Enoch a réussi à l'adoucir. Il la touche d'une étrange manière et elle se surprend de plus en plus à rechercher sa présence. Pire encore, elle en vient à désirer le contact de son corps, à vouloir goûter ses lèvres ou sentir son souffle sur sa peau. Ces envies la perturbent, parce qu'elle ne les a jamais ressenties pour aucun homme auparavant, trop occupée à les craindre ou à les mépriser. (six) Lily est une musulmane pratiquante ; la religion a toujours tenu une place importante dans sa vie. Elle s'en est détachée lorsqu'elle était au plus bas, quand elle a maudit ce Dieu de lui avoir arraché son fils, encore innocent, plutôt que de la prendre elle. Quand elle ne parvenait plus à se regarder dans une glace quand elle laissait des hommes profiter de son corps contre de l'argent. Mais elle a peu à peu renoué avec la religion, l'a même redécouverte en lisant le Coran, échangeant avec d'autres croyants. Que certains utilisent sa religion comme une excuse pour massacrer ou asservir d'autres êtres humains la peine et la rend folle de rage. C'est une des raisons pour lesquelles elle a notamment accepté de travailler pour Enoch, il y a des années. Et c'est aussi à cause de ce même extrémisme qu'elle ne peut pour l'instant pas remettre les pieds dans son pays sans risquer la mort. (sept) Depuis son mariage avec Enoch, Lily profite de sa vie de femme au foyer pour chercher ce qui la passionne. Elle traverse régulièrement des phases où elle va se consacrer à une activité en particulier, jusqu'à frôler l'overdose. Puis elle s'en lasse, presque du jour au lendemain. Elle s'est intéressée à la couture, l'art floral, l'aquarelle, a dévoré des films et des livres, mais rien n'a su l'intéresser sur le long terme, bien qu'elle puisse encore parler des heures de ces sujets-là. En ce moment, elle s'est plongée dans la poterie et prend régulièrement des cours - tout en inondant la maison de pièces plus ou moins réussies. (huit) Lily tient depuis leur arrivée à Naples un journal : elle s'y délecte des petits détails qu'elle remarque au détour d'une rue, couche sur le papier ses pensées ou ses états d'âme. Parfois, elle illustre rapidement une scène, un endroit qui la touche. Si elle n'a pas réellement choisi d'aller en Italie, elle apprécie le dépaysement et commence à se plaire à Naples, à mesure qu'elle s'y crée des habitudes. (neuf) Bien qu'elle ait vécu à Londres pendant cinq ans, Lily n'aime pas les grandes villes. La capitale anglaise lui offrait l'anonymat qu'elle recherchait en étant sans papier - et même avec son statut clandestin, elle pouvait y trouver facilement du travail. Mais elle a grandi dans un village, et se sent à l'aise lorsqu'elle évolue au sein d'une petite communauté. Elle aime être entourée et partager des moments avec ses proches. D'ailleurs, le concept même d'une famille typique européenne, avec les parents, deux enfants, les aïeux en pension, l'attriste. (dix) Bien qu'Enoch et elle doivent jouer au couple amoureux pour vendre leur mariage au reste du monde, Lily a beaucoup de mal avec les marques d'affection. Il faut dire qu'elle n'a quasiment jamais vu son père embrasser ou enlacer sa mère, encore moins un couple s'afficher dans la rue. Et son mari n'a jamais eu aucun geste tendre ou mot doux pour elle. Tout au mieux, il la respectait, mais il ne l'aimait pas - et elle ne l'aimait pas non plus. Elle a donc dû prendre énormément sur elle pour apprendre à accepter le contact physique avec Enoch, avoir le bon regard, le sourire juste. Avec le temps et l'habitude, c'est devenu plus naturel - tout comme leurs histoires inventées sonnent de plus en plus justes. Pire encore : la distance entre son mari et elle, lorsqu'ils sont en privé, la frustre et la déçoit parfois. C'est peut-être pour cela qu'elle ne rechigne jamais à prendre soin de lui, quand bien même il n'accepte pas toujours son aide, parce que cela lui fournit une excuse pour se rapprocher de lui. (onze) Lorsqu'elle était enfant, ils avaient un chien chez eux. Un bâtard qui errait dans les rues et est arrivé par hasard, ou par chance plutôt vu qu'il a été nourri et bien traité par les Nakache. Lily l'adorait et passait des heures à jouer avec lui. Mais ce chien a fait partie des nombreuses choses qu'elle a dû laisser derrière elle pour devenir une femme. Parfois, elle se dit qu'Enoch et elle pourraient en adopter un, de chien. (douze) Lily a honte de l'avouer mais, parfois, elle remarque que le souvenir de son fils s'efface. Il a été toute sa vie, pourtant - et la seule personne qu'elle a jamais aimée, avec une force qu'elle ne se connaissait pas. Sauf que tout ce qui entoure la tragédie qui les a frappés, elle et lui, est devenu un magma de souvenirs confus. Une époque trop douloureuse qu'elle ait envie d'y voir plus clair. Quand a eu lieu l'explosion ? Il lui semble que c'était à la fin de l'été... Et où a-t-on enterré Tarek ? Elle se rappelle avoir assisté aux funérailles. Elle se souvient très clairement de ce désespoir qu'elle devait contenir, quand elle aurait voulu s'effondrer et hurler. En fait, elle a vécu en apnée pendant des mois, voire des années, avant de finir par craquer. Assommer son mari. Il n'avait rien vu venir, et elle non plus : c'était comme si on avait pris possession de son corps. Il était trop tard pour revenir en arrière, alors, elle a pris le plus d'argent possible et elle a fui aussi loin et aussi vite qu'elle a pu. (treize) Il y a tout un pan de son histoire dont elle n'a jamais parlé, pas même à Enoch, qui est pourtant celui qui en connait le plus sur son passé. Il sait qu'elle a été mariée, jeune, et qu'elle a fui un mari abusif autant qu'un pays en guerre, guère plus. Elle n'a jamais mentionné son fils, encore moins la façon dont elle a tenté de survivre, une fois sur le sol anglais. Elle lui fait entièrement confiance et doute qu'il la jugerait à ce sujet, elle n'a simplement aucune idée de la façon dont elle pourrait livrer de tels secrets. Ou peut-être qu'elle n'a tout simplement pas la force de les dire. Elle comprend donc que son mari en fasse de même avec elle et ne parvienne pas à trouver les mots pour se livrer, ou qu'il n'en ait ni la force, ni l'envie. Pourtant, elle lui en veut, pour cette photo qu'elle a trouvée par hasard. Pour cette femme si chère à ses yeux. Pour ce paysage familier derrière elle. Sont-ils venus à Naples pour elle ? Et Lily sera-t-elle le témoin impuissant de la réunion entre Enoch et celle dont il est visiblement amoureux ? Elle devrait pouvoir s'en ficher, et se persuade qu'Enoch ne lui doit rien. Pourtant, cette photo la hante, elle rejoue encore et encore la réaction de son mari lorsqu'elle l'a confronté à ce sujet. Elle trimballe sa déception et son insatisfaction avec elle, jusqu'à en vouloir parfois de manière inexplicable à Enoch. Elle voudrait alors lui hurler qu'elle veut la vérité, et qu'elle la mérite, après ce qu'ils ont traversé ensemble. (quatorze) Lily a toujours été fascinée par la mer, mais la première fois qu'elle l'a vue, c'était pour prendre un bateau qui l'a amenée de la Turquie jusqu'en Grèce. Elle était  alors terrifiée, comme bon nombre de passagers : la moindre erreur et ils pouvaient mourir. Ou pire, retourner d'où ils venaient. Elle a aussi traversé la Manche, de longues semaines plus tard, déterminée à mettre le plus de distance entre Amir et elle. Elle ne l'avait jamais revue ensuite, jusqu'à Naples. Là, elle a appris à apprécier cette immense étendue d'eau. Elle réalise qu'elle prend plaisir à se promener sur la plage, à mettre ses pieds dans l'eau - mais pas beaucoup plus, puisqu'elle ne sait pas nager. (quinze) Ce n'est qu'une fois devenue Lily Volpino qu'elle a pu passer son permis de conduire. Pensez-vous, son premier mari ne l'aurait jamais laissée conduire ! Et il est difficile d'obtenir un quelconque papier officiel lorsqu'on ne devrait pas être sur le territoire. Elle adore la liberté que cela lui procure et, à présent qu'ils vivent dans un pays ensoleillé, elle rêve parfois de conduire une décapotable pour sentir le vent dans ses cheveux.
ton groupe :TIRAMISUton avatar : Golshifteh Farahani


pseudo, prénom :JANE◊SMITH, Léacombien de bougies ? 28   d'où viens-tu ? France, Alsace.comment t'as atterri ici ? je l'ai vu sur PRD je crois   .




Dernière édition par Lily Volpino le Mer 30 Mai 2018 - 0:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Volpino10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : JANE.SMITH / Léa
Faceclaim : Golshifteh Farahani ; angel dust
Messages : 295 - Points : 140

Âge : 30 ans
Métier : femme au foyer
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Mer 23 Mai 2018 - 21:11 )
titre de l'histoirepetite citation minuscule
Voici la partie histoire pour développer votre personnage plus en détails. Cette partie est facultative, à condition de remplir dans ce cas là quinze anecdotes dans la partie précédente. Vous pouvez modifier la largeur de l'image en modifiant le width="70", mais aussi la mettre sur la droite en changeant le class="left" pour un class="right".
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + angeldust(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6290 - Points : 2352

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Mer 23 Mai 2018 - 21:17 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
ID : ChouxLy
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Acydic + © Pinterest + © iamhappytoseeyou + © Superhopper + © Mioune
Messages : 182 - Points : 438

Âge : 36 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Mer 23 Mai 2018 - 22:22 )
Bienvenue à toi & bon courage pour ta fiche .

Sois sûre que je viendrais t'embêter plus tard pour un petit lien .



Je ne sais rien de ce qu'on appelle le destin, pourtant en cet instant, je ressens soudain ce besoin de croire qu'il est present
Revenir en haut Aller en bas
Lily Volpino10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : JANE.SMITH / Léa
Faceclaim : Golshifteh Farahani ; angel dust
Messages : 295 - Points : 140

Âge : 30 ans
Métier : femme au foyer
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 0:32 )
Merci les amoureux (? )

Et avec plaisir, Celian, pour un lien
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Lupini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3864-lorenzo-don-t-come-too-close-i http://www.ciao-vecchio.com/t3906-lorenzo-don-t-come-too-close-it-s-dark-inside
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : T. Hardy © consequences + crack in time (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Matteo, Gabriele, Giovanni.
Messages : 928 - Points : 632

Âge : 41 ans (16.o6..77)
Métier : Inspecteur à la criminelle.
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 8:29 )
Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour la rédaction de ta fiche

Très bon choix de scénario


uc
Revenir en haut Aller en bas
Lorelei Caldwyn10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1403-lorelei-la-vie-c-est-co http://www.ciao-vecchio.com/t1413-lorelei-life-s-what-you-make-it-can-t-escape-it
ID : Summers / Marlène
Faceclaim : Eva Green / © Summers
Je suis absent-e : du 13 au 25, totalement niveau RP. Je passerais via le tel, rapidement.
Messages : 616 - Points : 918

Âge : 34 ans
Métier : Bibliothécaire
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 11:11 )
Bienvenue parmi nous


Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2730 - Points : 5717

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 17:45 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. :ola:


Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Liloo_49
Je suis absent-e : du 6 au 13.
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Erio, Loris & Stefan
Messages : 9262 - Points : 7050
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 18:16 )
Bienvenue parmi nous !
Je te réserve la demoiselle pour 5 jours.

Tu viens de me briser le coeur avec ce changement d'avatar. Elle est très belle, mais je suis tellement en amour devant Tatiana/Michiel.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


Dernière édition par Dante Galeone le Jeu 24 Mai 2018 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luciano MorelliLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t560-so-new http://www.ciao-vecchio.com/t599-luciano-morelli-liens
ID : Cocoe/Aurore
Faceclaim : Cillian Murphy - (ava) MORRIGAN. (sign) BEYLIN.
Multi-comptes : Jane Invanov.
Messages : 2965 - Points : 1374

Âge : Tout juste 39 ans.
Métier : Il dirige une société de marketing qu'il a fondé avec son meilleur ami
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le Jeu 24 Mai 2018 - 18:37 )
Bienvenue ici


don't even trust
in me
If you asking me who am i, i’ll telling you with no doubt...
I'm just a fucking liar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: You could be my remedy - LILY ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- You could be my remedy - LILY -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées