Revenir en haut
Aller en bas


 

- Basic instinct. ⁂ Mona -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©angel180886
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 311 - Points : 1176

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Jeu 7 Juin - 13:03 )

Il y avait eu cette soirée ; où son cœur à appris une nouvelle danse. Une qu’elle ne pensait jamais entreprendre un jour. Avait-elle imaginé qu’elle terminerait dans les bras d’une femme ? Non. Pourquoi penser à une telle chose ? Mariée de force à seize ans : on ne lui a jamais laissé l’occasion de choisir son orientation sexuelle. Veronica s’estimait chanceuse dans son malheur : son défunt époux n’avait pas créé une répugnance envers son sexe. Elle avait donc eut quelques aventures par-ci, par-là avec des hommes. Cependant, elle était encore novice dans le domaine des dames et une part d’elle escomptait bien devenir experte. Mona. Voilà son prénom. Son regard marron avait accaparé le sien dès le premier contact. Sa chevelure flamboyante avait terminé d’émerveiller Veronica qui ne se souvenait pas avoir vu une telle femme dans sa vie. Pourtant, elle en avait côtoyé, surtout dans le monde du spectacle : mais elle n’avait pas vu un visage aussi parfait. De fils en aiguille : la chanteuse s’était retrouvée dans une chambre avec Mona qui a entreprit de la dévergonder.
Et puis il y avait celle où elle avait accepté d’aller sans être réellement convaincus. Le genre auquel on n’a pas vraiment envie d’y mettre les pieds au moment venu mais qui d’une certaine façon sont assez tentantes pour motiver le corps et l’esprit. Vera avait cédé à l’appel de la fête : une fois de temps à autre cela ne faisait pas de mal n’est-ce pas ? Après tout, elle n’avait pas encore atteint la barre des trente-cinq ans : cela ne servait à rien de vivre comme une personne âgée, incapable de bouger. Il faut dire qu’elle avait une amie convaincante qui était débarquée quelques heures avant avec en-tête la ferme attention de sortir la cantatrice ce soir ; lui promettant de ne pas le regretter entre autres. C’est bien sur ces promesses qui sonnaient faux que Vera s’est préparée : enfilant sa robe rouge et ses escarpins noirs. Le groupe de femmes qu’elles allaient retrouver était le même que la dernière fois. Évidemment qu’une part d’elle espérait revoir Mona. Même s’il ne se passait rien : juste le fait de lui parler serait suffisant. Il serait présomptueux de dire que Veronica éprouve quelque chose pour elle, mais pour sûr que la demoiselle à laisser un bon souvenir dans son esprit. Assez pour qu’elle souhaite la revoir. Cela allait de soi.

Veronica rentra dans le bar et alla choisir une table le temps que les autres terminent leur cigarette. Elle devait préserver sa voix en vue de possibles auditions. Sa gorge était son outil de travail : elle n’avait d’autres choix que d’en prendre soin. (…) Quand finalement Mona arriva avec le reste du groupe, son cœur fit plusieurs bonds et elle plongea son nez dans sa Margarita pour cacher ses joues roses. Celle qui l’avait embarqué dans la joyeuse compagnie sourit et laissa la place libre près de Vera :

« Mona, vas-y installe toi je vais te chercher un cocktail. » Vera se retrouva donc rapidement forcée d’être à ses côtés. Elle lui adressa un sourire radieux : « Je ne pensais pas te revoir de sitôt. » Elle posa sa tête dans sa main : « Comment tu vas ? »


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mona GregoryLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2641-mona-i-will-come-to-you http://www.ciao-vecchio.com/t2722-i-may-not-be-perfect-but-at-least-i-am-not-fake-mona
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : madelaine petsch + loudsilence. ♥
Multi-comptes : Angelina
Messages : 94 - Points : 176

Âge : 24 yo
Métier : étudiante en médecine + opératrice de téléphone rose
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Jeu 21 Juin - 18:40 )

Elle a besoin de sortir, de s'aérer la tête. Les cours sont finis, les examens également. Il est grand temps d'en profiter. Loin derrière les soucis de ces derniers jours, au placard les bouquins bien trop lourds à porter, au feu les convocations inutiles à présent. Elle n'en a pas fini avec tout ça bien évidemment. A la rentrée prochaine, elle retourne sur les bancs de l'université. A la rentrée prochaine... En attendant, elle compte bien occuper agréablement son temps libre. Et ce soir, elle est de sortie. On ne lui a pas trop dit où, ni avec qui ou autres informations qui auraient pu se trouver utiles. Non, on lui a juste dit de bien s'habiller et de prévoir un taxi pour rentrer. Signe qu'il y aura de l'alcool. Mona elle boit pas à outrance. Non, Mona elle boit raisonnablement. Mais il faut bien reconnaître que de temps en temps, l'alcool a tendance à soulager ses maux. Elle est pourtant du genre optimiste la renarde.

Devant son miroir, elle se regarde. Une tenue assez simple dans l'ensemble si on ne la connait pas. Elle qui préfère le confort de ses jeans et baskets se trouve bien trop habillée. Mais on lui a demandé d'être un minimum présentable alors c'est ce qu'elle a fait. Un maquillage léger, une coiffure qui ne demande pas trop d'élaboration et c'est parfait de la sorte. Elle pose une veste sur ses épaules, pour parer à l'éventualité d'une fraîcheur qui mordrait sa peau et elle quitte la maison. Sa mère ne s'attend pas à ce qu'elle rentre trop tôt ce soir ce qui l'arrange. Peut être qu'elle ne rentra pas tout court qui sait. Dans un bar, on n'est pas à l'abri de rencontres. Elle ne cherche pas forcément mais ça arrive bien souvent.

Le taxi la conduit à l'adresse indiquée et après avoir payé elle saute hors de la voiture. Il y a l'air d'y avoir du monde sans que ce ne soit trop le bordel pour le moment. Mais la soirée ne fait que commencer après tout. Ce sourire flanqué sur ses lippes, celui qui la caractérise, elle entre dans l'endroit. Un rapide coup d'oeil et un petit groupe l'attire. Les voilà. Elle ne connait pas tout le monde mais quelques têtes lui sont bien familières. En particulier une d'ailleurs. Au détour d'une nuit de découverte en tout genre, elle reconnait assez aisément Vera. Ce n'est pas la seule mais pourtant, son regard reste ancré sur son visage dissimulé derrière sa boisson. En s'approchant on lui dégage un siège juste à côté de la beauté brune. " Merci ! Un mojito pour moi s'il te plait. " Un léger rire s'échappe de ses lèvres après qu'elle ait pris place. " Je suis pleine de ressources il faut croire. " Elle plonge ses yeux dans ceux de braise. " Je vais bien et toi ? " La soirée s'annonce bien plus intéressante que prévue. Un verre est déposé face à elle et elle le lève pour trinquer avec l'assemblée avant de le faire tiquer contre celui de Vera. " On boit à quoi ce soir dis moi ? " Elle est joueuse Mona.

Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©angel180886
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 311 - Points : 1176

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Dim 24 Juin - 16:17 )
Les effluves de la nuit qu’elle avait passé avec Mona refaisaient surface sans qu’elle n’ait le courage d’arrêter ces pensées obscènes. Elle irait demain à l’Eglise pour demander pardon d’avoir des pensées aussi impures alors que son regard glissait sur le corps qui venait de rentrer dans le bar. Mona. Un prénom qu’elle avait soufflé d’envie, de plaisir. Veronica avait découvert des plaisirs interdits, des plaisirs saphiques et elle ne regrettait pas. Si elle était une pécheresse : elle accepterait le courroux et le jugement. Aller en enfer oui, qui sait Mona y sera un jour et elles auraient tout le loisir de fauter sans avoir peur de la colère de Dieu. La regardant s’approcher, elle ne pouvait bouger son regard et leur amie commune ne manqua pas un seul moment de cet échange. Il était certain que Vera allait se faire charrier mais le jeu en valait la chandelle si cela voulait dire pouvoir passer une autre nuit avec Mona. Plus jeune qu’elle, certes, mais bien plus expérimentés sur certains sujets que la cantatrice. Jamais elle n’aurait cru céder aux plaisirs charnels avec une femme mais le fait accomplis laissait une insatisfaction malsaine. Etait-ce mal d’en vouloir plus ? De retrouver les bras de la jeune femme à la chevelure flamboyante ? Devait-elle avoir honte du désir qui était au creux de ses reins ?
Prenant une gorgée de son cocktail, elle trouva le courage dans l’alcool d’articuler et de ne pas ressembler à une idiote devant Mona. Un peu plus et on aurait pût la confondre avec une adolescente qui venait de voir son crush rentrer dans la salle de classe. Elle laissa la demoiselle commander et sourit à sa remarque. Au oui elle était pleine de surprises. Le genre qu’on a continuellement envie de découvrir. Vera était presque impatiente de voir ce que lui réservait la rousse. Après tout… La dernière fois elle avait mis la barre haute mais la cantatrice n’avait aucun doute sur le fait qu’elle arriverait à nouveau à émoustiller ses sens.

« Disons que je ne regrette plus d’avoir enfilé une robe et mes escarpins. » Elle leva son verre en même temps que les autres pour trinquer mais elle porta plus d’intentions à la plante à côté d’elle. Regardant dans les yeux Mona pour être certain de ne pas devoir faire vœu d’abstinence pendant sept ans ; la malchance, elle ne voulait pas l’avoir. Bien au contraire. « Pourquoi pas au destin qui nous a encore mis sur la route de l’une et de l’autre ? Après tout, il semblerait que l’on soit destiné à se croiser dans des bars. » Elle lui fit un clin d’œil charmeur et prit une gorgée d’alcool.

Alors que les filles commençaient à parler de tout et de rien, Vera glissa au creux de l’oreille de Mona :

« Comment c’est passé la fin de ton année ? » Elle était sincèrement intéressée par les faits et gestes de la belle. « Quoi de nouveau depuis la dernière fois que l’on s’est vu ? » Vera porta son verre à ses lèvres pour prendre une nouvelle gorgée tout en écoutant attentivement la réponse de Mona. Son regard ne s’était pas refroidit, il était toujours aussi intense. Elle savait que cela était peine perdue de se cacher. Le groupe ne s’occupait pas d’elles.


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mona GregoryLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2641-mona-i-will-come-to-you http://www.ciao-vecchio.com/t2722-i-may-not-be-perfect-but-at-least-i-am-not-fake-mona
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : madelaine petsch + loudsilence. ♥
Multi-comptes : Angelina
Messages : 94 - Points : 176

Âge : 24 yo
Métier : étudiante en médecine + opératrice de téléphone rose
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Jeu 5 Juil - 20:46 )
Elle sourit Mona. De toute façon c'est quelque chose qui la qualifie assez bien la rouquine. Le sourire. Il est rare de la voir sans, il est rare que lippes ne soient pas étirées. Parce que Mona elle relativise, elle positive. Et Mona ça lui va très bien tout ça. Elle ne cherche pas à être un rayon de soleil ou à être élue miss optimisme, mais ses craintes, ses peurs, ses maux, tout ça elle les garde pour elle. Egoïste. Peut être un peu. Mais surtout pudique sur ses sentiments. Mona n'aime pas qu'on la plaigne. Mona est forte, Mona sait où elle va. C'est ce qui compte pour elle et c'est ainsi qu'elle continuera d'avancer dans la vie. Alors Mona elle débarque à cette soirée la tête haute et le sourire flanqué sur les lèvres. Ce sourire qui s'agrandit en voyant la brune assise à la table. Elle est contente de la voir, elle ne peut pas dire le contraire. Il faut dire que Vera est non seulement une femme magnifique mais elle est en plus très intéressante. Et Mona, les gens intéressant, elle aime ça. Elle lui demande comment elle va, elle cherche à savoir comment l'aborder. Et la réponse de la brune lui fait plaisir. Une phrase pleine de sous entendu qui lui fait mordre sa lèvre inférieure. " Et je suis bien contente que tu l'aies fait. Tu es magnifique. " Pourquoi mentir ? Ce n'est que la vérité.

Mona lève son verre, Mona est prête à trinquer avec sa boisson fraîchement reçue. " Va pour le destin. Je dois avouer qu'il fait bien son travail celui là. " Et oui, encore une fois elles se croisent, encore une fois elles sont réunies. Elles trinquent, elles font tinter leurs verres, les yeux dans les yeux. Ses perles émeraudes accrochées à celles mordorées de la musicienne. Un air dans le regard qu'elle connaissait bien. Et qu'elle appréciait sans se lasser. Elle se souvient dans les moindres détails de leur nuit passée ensemble, de la découverte pour Vera bien évidemment mais du plaisir quand même présent. Mona elle ne croit pas à la chance du débutant. Vera était douée, quelque chose d'inné très certainement. Elle ne sait pas si la brune en a conscience et au fond elle se doute que ce n'est pas le cas. Mais bon, Mona est persévérante et le lui fera comprendre avec le temps.

Elle se penche vers la renarde qui fait de même pour en rien louper. La question la fait sourire, elle se souvient. Vera n'était pas qu'un coup d'un soir. Pourtant c'est ce qu'elle collectionne habituellement. Mais pas là. " Les examens quoi... Mais ça a été je pense. On verra les résultats. " Parce que de toute façon il n'y a que le temps qui pourra révéler cette information. " Et puis sinon je profite de mes vacances écoute. Jusqu'à la prochaine rentrée. " D'un sourire elle lui fait bien comprendre qu'elle ne compte pas économiser sur cette soirée. " Et toi alors ? Raconte moi tout. " Qu'elle la fasse rêver, qu'elle la fasse vibrer par ses anecdotes, par la musique, par tout ce dont Mona n'est pas douée. Elle la regarde, sirotant son verre, appréciant la voix douce et sucrée de sa voisine.


Dernière édition par Mona Gregory le Mar 7 Aoû - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©angel180886
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 311 - Points : 1176

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Dim 8 Juil - 9:53 )
Cette soirée semblait être sous des hospices propices. En voyant Mona, c’est ce que Vera avait pensé. Des effluves de leur nuit lui revenaient en mémoire : n’étant jamais assez loin de toute façon. Elle n’avait pas eu beaucoup d’expériences charnelles aussi exaltantes que celle qu’elles ont vécu, encore moins avec une femme. Pour sûr que sa famille conservatrice n’approuvera jamais cette nouvelle passion qu’elle s’était découverte pour les formes féminines. Mais elle s’en fichait. Elle ne respectait plus ses géniteurs depuis longtemps, depuis le jour où ils l’ont marié à un homme en âge d’être son père. Une personne qui a pris soin de gâcher sa vie et de la rendre minable même s’il se trouvait généreux à lui laisser sa carrière. Ce n’était cependant pas le sujet de cette soirée et en se perdant dans ses yeux : Vera retrouvait une certaine confiance en l’avenir. Mona ne devait pas être une exception, même si la demoiselle était exceptionnelle à sa façon. Si la conversation reste très banale, le regard qu’elle lui lance est équivoque. Teinter de joie de la retrouver mais pas que. Dans un coin de sa tête se profilait des images de leur nuit et elle se doutait bien qu'il y avait dans son regard un peu de luxure. Peut-être était-il sensuel ? Elle ne serait pas étonnée car du désir elle en avait encore pour Mona.

« Merci. » Le compliment de Mona lui allait droit au cœur : « Mais pas autant que toi. » Affirma-t-elle sincèrement.

Trinquant au destin, elle prit une gorgée de son cocktail en tentant de donner de l’attention aux autres : mais son regard est bien rapidement happé de nouveau par la demoiselle à la chevelure de feu. Elle était tellement… Belle. Vera ne se laissait pas de la regarder. Les yeux dans les yeux ; elle trinqua avec Mona. Hors de questions qu’elle ferme la porte pendant 7 ans à la demoiselle s’il y avait la possibilité qu’elles s’aiment à nouveau. Elle était une étudiante perfectionniste qui ne ratait jamais une occasion d’apprendre. Cet apprentissage physique, cette exaltation des sens n’échapperait pas à cette règle.

« Je suis certaine que tu vas bien t’en sortir. » Elle ne connaissait pas plus que cela les capacités intellectuelles de Mona, mais elle voulait croire que la vie allait sourire à cette jeune femme. « Tu as prévu quelque chose ? Tu vas voyager ? » Après tout, à son âge elle aurait rêvé prendre un ticket d’avion au hasard pour découvrir de nouveaux pays. Vera nota dans un coin de sa tête que cela pourrait peut-être leur donner plus d’occasions de se voir.

Quand elle lui retourna la question, Vera reprit une gorgée de sa boisson. En voilà une excellente question. En réalité, elle aimerait avoir quelque chose à dire mais sa vie monotone ne faisait pas rêver. Cela ne la dérangeait pas, lui permettait de se reposer mais pour une personne active comme elle : cela se transformait petit à petit comme un supplice.

« Je n’ai pas encore reçu de propositions de rôles et je n’ai pas encore passé d’auditions. Ce sont également les vacances pour Winston alors au moins cela me permet de profiter un peu de lui. Je ne peux pas trop rester avec lui durant le reste de l’année. » Elle attrapa une olive pour la manger avant d’en reprendre une pour tendre le cure-dent à Mona : « Mais j’ai entendu dire de mon agent que Guido Proscello voulait mettre en scène : Le Fantôme de l’Opéra alors j’espère être contactée pour jouer le rôle de Christine Daé. » Elle adorait réellement cet opéra et avait pris plaisir à le jouer une fois. Assez pour pouvoir le rejouer. « En dehors de ma vie professionnelle… Je pense bientôt partir pour l’Angleterre, quelques jours : histoire de m’occuper un peu de l’orphelinat. »


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mona GregoryLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2641-mona-i-will-come-to-you http://www.ciao-vecchio.com/t2722-i-may-not-be-perfect-but-at-least-i-am-not-fake-mona
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : madelaine petsch + loudsilence. ♥
Multi-comptes : Angelina
Messages : 94 - Points : 176

Âge : 24 yo
Métier : étudiante en médecine + opératrice de téléphone rose
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Mar 7 Aoû - 20:37 )
Elles discutent comme si de rien n'était. Comme deux vielles amis qui ne se sont pas vues depuis longtemps. Alors c'est vrai que dans l'idée c'est le cas. Mais la vérité est toujours bien plus complexe que les apparences. Personne ne peut se douter ici de ce qu'il a pu se passer entre elles deux. Ce n'est pas qu'elles le cachent forcément. Peut être Vera mais Mona dans tous les cas elle assume. Elle ne veut pas mettre mal à l'aise la brune. Elle a bien compris qu'elle avait été sa première. Et ce n'est jamais évident dans ces cas là. Quand tous les amis ont l'habitude de vous voir avec un mec, passer de ça à une fille, ça sort de la zone de confort et c'est jamais facile de prévoir ce qu'il peut se passer. Certains a priori ont la vie dure.

Elle la complimente en retour sur sa tenue et Mona sourit. Elle hoche la tête pour la remercier et continue de discuter. Elle écoute les personnes autour, elle entend les voix et les conversations mais pour l'heure, ça ne l'intéresse pas vraiment. Non, elle est bien trop concentrée sur Vera. Elles ont trinqué et la discussion s'enchaîne. Mona lui parle de ses examens, ceux qu'elle vient de passer. Ceux dans lesquels elle a été engluée pendant de nombreuses semaines. Y'a pas à dire, la médecine c'est compliqué. Et pas qu'un peu. Surtout lorsque les années passent. L'intensité augmente et les heures de révision ne se comptent plus. Elle ne les comptent plus. " Merci c'est gentil. " Parce que Vera l'encourage. Et puis l'interroge. " Peut être bosser un peu. Voyager non je ne pense pas. Faut du fric pour ça. " Elle lui fait un clin d'oeil. Même si son boulot annexe lui rapporte quand même pas mal, il y a les études à payer. Et c'est pas rien niveau budget.

Forcément elle lui retourne la question. Forcément elle veut savoir ce qu'il en est de son côté à Vera. Elle l'écoute lui parler tout en sirotant son cocktail. C'est pas le même monde que celui de Mona. Elle est loin de toutes ces paillettes elle. Et puis faut avouer qu'elle n'y connait pas grand chose. Elle cache d'ailleurs son ignorance derrière un petit rire. " Je ne connais pas du tout cette oeuvre. Elle est comment Christine ? " Bon en vrai elle n'y connait vraiment rien. Peut être des chansons qu'elle peut entendre à droite et à gauche mais elle n'est pas du genre à aller dans des théâtres ou autre. Et pour cause encore une fois, problème de fric. " C'est quoi cet orphelinat ? Enfin il semble avoir une importance particulière pour toi. " Elle se retient également de demander qui est Winston parce que là comme ça, ça ne lui revient pas. Peut être qu'elle en a parlé la dernière fois mais l'alcool a du mal à lui faire garder sa mémoire intacte. " Si certains soirs tu te sens seule tu sais que tu peux toujours m'appeler. " Elle dit ça à voix plus basse, pour qu'elle seule l'entende vu les sous entendus de cette simple phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©angel180886
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 311 - Points : 1176

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Dim 12 Aoû - 5:44 )
Vera oublie rapidement les femmes qui les entourent et leurs piaillements : bientôt seule Mona à toute son attention. Rien qu’à son regard, elle se trahissait. N’importe qui pourrait comprendre qu’il y avait plus qu’une banale amitié entre elle. C’est la jeune femme rousse qui pour la première fois depuis des années l’avait fait sentir vivante. Ce sentiment grisant quand il disparaît : ce désir d’en avoir toujours plus ; de pouvoir revivre cela quand elle le souhaitait ; Vera l’avait apprécié plus que de raison. Elle avait savouré chaque caresse, chaque baiser au point aujourd’hui où elle en voulait plus. Cependant, elle était bien trop élevée et absolument pas assez téméraire pour parler de ce genre de choses en public alors une fois leurs verres claqués l’un contre l’autre : la cantatrice lança la discussion sur un sujet simple mais qui l’intéressait. Vera voulait savoir comment Mona s’en sortait avec ses examens, elle était curieuse notamment parce qu’elle-même n’avait pas eut la chance de faire des études supérieures. Pas dans les matières traditionnelles tout du moins : ses années aux conservatoires restent les meilleures de sa vie.

« Ah ça… C’est le nerf de la guerre comme on dit hein. » Vera n’avait nullement besoin de cela pour vivre, c’est vrai, mais elle utilisait ses fonds personnels à bon escient. « Si jamais tu as besoin d’aide pour trouver un travail n’hésite surtout pas hein : je serais ravie de t’aider. » Ajouta-t-elle le plus naturellement du monde. Elle connaissait du monde après tout dans tous les domaines possibles et imaginables. Il fallait bien que ces contacts servent. « Sinon, la prochaine fois que je vais en voyage d’affaires : je t’emmène avec moi en tant que secrétaire comme ça tu pourras voyager et profiter un peu de tes vacances. » Encore une fois, cela était sincère. Emmener la jeune femme avec elle ne la dérangeait évidemment pas. Pour sûr qu’elle ne dormirait pas par terre ou dans un hôtel miteux.

Parlant à son tour de son quotidien, il ne faut jamais grand-chose pour réveiller la passion de l’Opéra qui sommeille en elle. Parlant de son possible prochain rôle, elle sourit en entendant la question de la demoiselle et c’est avec entrain, passion qu’elle y répondit.

« L’Opéra est une adaptation du livre écrit par le français : Gaston Leroux. C’est une jeune chanteuse d’opéra qui n’avait aucun réel talent quand il était question de la chanson mais qu’un mystérieux homme va entraîner pour devenir sa muse l’obligeant par la suite à chanter ses œuvres à lui. Elle est prise dans cette relation malsaine entre fascination et terreur, car, arrive à un moment où sa relation avec l’homme masquée est bien trop forte à un tel point qu’elle ne peut plus contrôler sa vie et donc se marier avec l’homme qu’elle aime. » En résumant le Fantôme de l’Opéra, Vera réalisa avec amertume que cela pouvait très bien être l’histoire de sa vie si on changeait par-ci, par-là quelques détails. Mais elle ne s’y attarda pas. « Je l’ai déjà jouée deux, trois fois et je dois dire que c’est un rôle que j’ai toujours apprécié. »

Vera prit une gorgée de sa boisson en tournant rapidement sa tête vers les autres femmes mais leurs conversations étaient bien moins intéressantes que celle qu’elle avait avec Mona alors toute son attention se reporta à nouveau sur la rouquine.

« L’orphelinat à été créé par mon frère quand mon père lui à laisser la place en temps que chef de famille. Il a utilisé une de nos résidences d’été pour la transformer en un orphelinat qui est entièrement financé par notre famille. A sa mort, j’ai entrepris de le reprendre et faire honneur à sa mémoire en prenant soin des enfants qui y logent. » Elle rigola doucement : « Je dois paraître tellement snobe quand je parle comme ça hein. » Vera fit tourner le liquide légèrement jaune dans son verre : le contemplant pensivement. « Et pourtant je fais mon possible pour ne pas l’être. »

Elle porta son verre à ses lèvres avant de regarder Mona qui venait de chuchoter quelque chose d’intéressant et de surprenant. La cantatrice reposa son verre sur la table et pivota sur sa chaise pour lui faire face.

« Vraiment ? » Sa voix surprise et pourtant enjouée la trahit, mais elle s’en moque. Elle n’avait honte de rien. Elle mordit sa lèvre intérieure en continuant de sourire : « Tu sais que ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde hein ? » Malicieusement, elle glissa discrètement les bouts de ses doigts sur son avant-bras. « Je n’ai pas beaucoup d’amies alors je risque de te prendre au mot. » Les plaisirs de la chair n’avaient jamais été son forté même si elle avait apprécié les ébats avec Mona. Le plus souvent, elle avait juste besoin d’une présence féminine dans sa vie remplie d’homme en tout genre. En un sens, la douceur de la jeune femme assise à côté d’elle était une chose qui manquait à son quotidien.


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mona GregoryLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2641-mona-i-will-come-to-you http://www.ciao-vecchio.com/t2722-i-may-not-be-perfect-but-at-least-i-am-not-fake-mona
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : madelaine petsch + loudsilence. ♥
Multi-comptes : Angelina
Messages : 94 - Points : 176

Âge : 24 yo
Métier : étudiante en médecine + opératrice de téléphone rose
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Lun 24 Sep - 18:50 )
Elles se parlent, elles discutent. Elles enchaînent leur discussion comme si de rien n’était. Il serait même juste de dire qu’elles occultent un peu leur dernière rencontre. Enfin que c’était pas vraiment la discussion basique basée exclusivement sur du blabla de la vie de tous les jours. Non, vraiment pas. ” Ah ça… C’est le nerf de la guerre comme on dit hein. “ En effet, l’argent c’est le gros problème de tous. Vraiment. On ne fait pas grand chose sans fric, ne serait ce que vivre. Mona elle a en plus ses études à financer et c’est pas donné la fac de médecine. Elle aime ce qu’elle fait et heureusement. Ce serait embêtant sinon de claquer autant de fric dans quelque chose qu’elle ne se voit pas faire toute sa vie. ” Si jamais tu as besoin d’aide pour trouver un travail n’hésite surtout pas hein : je serais ravie de t’aider. “ Mona sourit de toutes ses dents et hoche la tête. ” Merci mais c’est compliqué de trouver quelque chose qui me permet d’étudier à côté. “ Pourtant, elle a trouvé. Ce téléphone rose, cette facette de sa personnalité et de sa vie qu’elle cache au plus de monde possible. Elle n’est pas fière de ça mais c’est le seul moyen qu’elle a trouvé pour se faire du fric rapidement sans que ça entrave ses révisions. Elle peut gérer son temps elle peut bosser quand elle le souhaite. Et même si sa fierté en prend un coup, un sacré coup, elle n’a pas trop le choix. ” Sinon, la prochaine fois que je vais en voyage d’affaires : je t’emmène avec moi en tant que secrétaire comme ça tu pourras voyager et profiter un peu de tes vacances. “ Elle rigole cette fois ci mais elle remarque bien vite que Vera semble sérieuse. ” Vraiment ? “ Ca semble être le cas et ça, ça lui plait à la rouquine.
Elle pose ensuite une question, une sur l’opéra dont parle son amie. Opéra qu’elle ne connaît pas, rôle qu’elle convoite qu’elle ne connaît pas plus. C’est vraiment pas son univers. Même si elle aime la musique au sens large, l’opéra c’est aussi du visuel et elle n’a pas les moyens d’aller en voir. Du coup ça la frustre et elle n’en écoute pas plus. Surtout si c’est dans des langues étrangères du genre allemand qu’elle ne maîtrise pas du tout. ” L’Opéra est une adaptation du livre écrit par le français : Gaston Leroux. C’est une jeune chanteuse d’opéra qui n’avait aucun réel talent quand il était question de la chanson mais qu’un mystérieux homme va entraîner pour devenir sa muse l’obligeant par la suite à chanter ses œuvres à lui. Elle est prise dans cette relation malsaine entre fascination et terreur, car, arrive à un moment où sa relation avec l’homme masquée est bien trop forte à un tel point qu’elle ne peut plus contrôler sa vie et donc se marier avec l’homme qu’elle aime. “ Mona l’écoute fascinée et à la fois effrayée par ce que ce genre de relation peut donner. ” Je l’ai déjà jouée deux, trois fois et je dois dire que c’est un rôle que j’ai toujours apprécié. “ Elle est vraiment admirative. C’est encore plus compliquée qu’être actrice et pas qu’un peu. ” Et bah… Ca à l’air vraiment intéressant et prenant je dirai. Si jamais tu as le rôle tu me préviendras que je vienne t’applaudir ? “ Au fond Mona ne doute pas que la brune ait le rôle. Mais c’est son côté optimiste peut être.
Il y a un autre sujet qui semble passionner Vera, cet orphelinat. Et à nouveau Mona la questionne. C’est qu’elle est curieuse, y’a pas à dire. Elle l’a toujours été, c’est un trait de sa personnalité connu et reconnu. ” L’orphelinat à été créé par mon frère quand mon père lui à laisser la place en temps que chef de famille. Il a utilisé une de nos résidences d’été pour la transformer en un orphelinat qui est entièrement financé par notre famille. A sa mort, j’ai entrepris de le reprendre et faire honneur à sa mémoire en prenant soin des enfants qui y logent. Je dois paraître tellement snobe quand je parle comme ça hein. Et pourtant je fais mon possible pour ne pas l’être. “ La rousse balance vivement la tête de gauche à droite pour contrer ce qu’elle vient de dire. ” Tu ne me parais pas snob, c’est vraiment honorable comme cause. Je ne pense pas qu’on puisse paraître snob en tentant d’apporter du confort à des enfants. “ Et elle préfère les personnes comme Vera qui donne de leur temps et de l’argent pour des bonnes causes que ceux qui claquent leur fric en Ferrari ou villas avec quarante-deux chambres qui ne serviront jamais à personne.
Et au tour de Mona de surprendre celle qui lui fait face. ” Vraiment ? “ Oui, elle aussi elle est sérieuse lorsqu’elle dit qu’elle peut l’appeler dès qu’elle a envie. Et elle apprécie d’autant plus la lèvre de Vera qu’elle coince entre ses dents. Elle observe, elle s’imagine même la pincer elle même. ” Tu sais que ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde hein ? “ Un sourire charmeur se place sur le visage de Mona. Elle est ravie d’entendre ça. Elle sent ses doigts glisser sur son avant bras et se rapproche autant qu’elle le peut d’elle. ” Je n’ai pas beaucoup d’amies alors je risque de te prendre au mot. “ Et son sourire s’amplifie à la rousse. ” Ce ne sont pas des paroles en l’air, c’est sincère. J’aime bien passer du temps avec toi que ce soit pour discuter ou… autre chose. “ Faut être franc et elle l’est. Elle en a réellement envie. ” Tu veux danser ? “ Se bouger un peu après avoir bu un cocktail, ça ne peut pas leur faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©angel180886
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 311 - Points : 1176

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Sam 6 Oct - 13:58 )
Vera pouvait enfin se relaxer, reposer ses épaules et savourer un moment de paix. Un cocktail à la main et en bonne compagnie : elle ne pouvait pas rêver mieux. Mona avait été la première, celle qui avait réveillé en elle un désir qu’elle ne pensait pas était là. Alors forcément, sa relation avec elle était différente de celle avec les autres femmes. A part quelques sous-entendus et des regards avisés : personne ne soupçonnerait la relation qu’elles avaient eut. Un moment que jamais la cantatrice n’oublierait. Et c’est bien parce qu’elle gardait un tendre souvenir et affectionnait la rouquine qu’elle se proposa pour l’aider dans sa quête de trouver un travail.

« Je suis certaine que je peux te trouver quelque chose qui puisse s’accommoder avec tes études. » Elle réfléchit quelques instants : « Je passerais quelques coups de fil demain et je te tiens au courant. » Si Vera pouvait aider : elle le ferait sans hésiter. Et rapidement une autre idée lui vient en tête, alors que les mots meurent : le sourire de la belle s’élargit. « Je suis on ne peut plus sérieuse. Je prends son sourire comme un oui hein ? »

Rapidement emportée par l’explication de son art, elle trouve les mots pour expliquer la prochaine représentation à laquelle elle souhaitait participer. Surprise par la demande de Mona, ce fut à son tour d’étirer un peu plus son sourire :

« Je te donnerai les meilleures places qu’il soit promis. »


La sincérité dans son regard, dans sa voix transparaissait plus que de raison. Elle était une femme de parole pour sûr. S’en suit alors une conversation sur le cheval de bataille de son frère : cet orphelinat qu’elle avait repris à sa mort. Ses parents avaient été choqués par le testament de leur fils qui donnait tous ses biens à sa sœur. Même Vera avait été surprise puisqu’ils avaient été en froid les dernières années de sa vie. En parlant de ce projet, elle avait réalisé au combien elle sonnait imbus de son argent alors elle se permit de glisser une remarque sur le snobisme que certains pourraient l’accuser.

« Oh je ne sais pas tu sais… Même si dans le cercle des amis de ma famille certains font ça juste pour avoir bonne conscience et dorer le blason. Au moins, je sais que Winston le faisait par bon cœur et c’est la même chose pour moi. »

Mona aussi avait un grand cœur comme en témoigna sa proposition de l’appeler dès que le cœur le lui disait. Vera n’avait pas beaucoup d’amis alors entendre cela lui faisait chaud au cœur. Elle n’hésiterait pas non, cela n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Caressant son avant-bras délicatement, elle se rapprocha également de la belle.

« Hm… Autre chose… » Elle se mordit le bas de la lèvre en se plongeant dans ses yeux. Quand elle lui proposa de danser, elle termina cul-sec son cocktail et se leva. Profitant que leurs autres amies ne regardaient pas : elle entrelaça ses doigts aux siens et l’attira sur la piste de danse.

L’emmenant un peu plus au fond pour qu’elles ne soient pas dérangées, elle se mit à se trémousser au rythme électrique de la chanson passée par le DJ. Glissant ses mains autour des hanches de Mona, elle bougea son bassin en même temps qu’elle. Il ne lui fallait jamais beaucoup d’alcool pour sentir les effets de ce dernier.


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mona GregoryLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2641-mona-i-will-come-to-you http://www.ciao-vecchio.com/t2722-i-may-not-be-perfect-but-at-least-i-am-not-fake-mona
ID : lilousilver, marie
Faceclaim : madelaine petsch + loudsilence. ♥
Multi-comptes : Angelina
Messages : 94 - Points : 176

Âge : 24 yo
Métier : étudiante en médecine + opératrice de téléphone rose
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le Mer 10 Oct - 21:07 )
Elle ne peut pas lui avouer qu'elle a déjà un boulot. Un de ceux qui ne disent pas. Qu'on cache. Qu'on garde pour soi. Elle pourrait l'assumer bien sur, mais pour une future médecin, ça ne passe pas des masses. Elle aide les gens mais pas de la façon dont son futur métier va le faire. Il n'y a que Maïa comme exception dans ce bordel sans nom. Pour autant, elle apprécie vraiment que Vera veuille l'aider. Ce n'est pas souvent qu'on lui propose ce genre de choses. Surtout que vu leur relation première, ce n'est pas vraiment son rôle.  " Je suis certaine que je peux te trouver quelque chose qui puisse s’accommoder avec tes études. Je passerais quelques coups de fil demain et je te tiens au courant.  " Mona sourit, Mona la remercie de cette simple contraction de la mâchoire. Parce qu'elle ne peut pas refuser ça même si pour le moment elle n'a pas prévu de changer de métier. Quelque chose qui paye aussi bien pour aussi peu de temps de travail, ça ne doit pas franchement exister. Mais par contre, ce lui lui plait bien plus, c'est cette idée de l'accompagner lors de voyages à l'étranger. Découvrir le monde, d'autres pays, d'autres cultures. Oui, ça ça l'intéresse vraiment. " Je suis on ne peut plus sérieuse. Je prends son sourire comme un oui hein ? " Elle hoche la tête Mona, elle se retient de crier son approbation haut et fort. " Un grand oui. " Vraiment grand ce oui.

Le discussion s'enchaînant sur le métier de la brune cette fois, Mona continue de se délecter de chaque mot prononcé par elle. C'est beau quand quelqu'un est passionné par ce qu'il fait. Il n'y a rien de mieux. Surtout qu'elle arrive à donner envie à Mona d'aller voir un opéra et soyons clairs, ce n'est pas ce qu'elle préfère à la base. Elle a des goûts éclectiques en ce qui concerne la musique, mais c'est loin d'être quelque chose de commun. Dans tous les cas, elle attend impatiemment de voir son amie sur scène. Découvrir de nouvelles choses, vivre une autre expérience en ce qui concerne la musique. Oui, ça l'intéresse réellement. " Je te donnerai les meilleures places qu’il soit promis. " Et Mona la croit. Elle lui fait confiance sur le sujet. Pourtant c'est pas facile pour elle de l'accorder à quelqu'un. Mais il y a quelque chose chez Vera qui lui donne cette impression qu'elle ne reviendra pas sur sa parole.

Lorsque la conversation dévie sur l'impression que peut donner la chanteuse en parlant de cette envie d'aider les autres, Mona se permet de la rassurer tout en étant honnête. "  Oh je ne sais pas tu sais… Même si dans le cercle des amis de ma famille certains font ça juste pour avoir bonne conscience et dorer le blason. Au moins, je sais que Winston le faisait par bon cœur et c’est la même chose pour moi.  " Elle hoche la tête la rouquine. Elle comprend ce qu'elle veut dire. Il y a des mauvaises herbes un peu partout. Elle est contente en tout cas d'être tomber sur l'une des fleurs de la famille. " C'est le principal. " Si elle avait de l'argent, elle aussi aiderait les autres. Très certainement les enfants également. Elle le fera surement après ses études, quand elle n'aura plus tout ça à payer. Ce qui ne sera pas du luxe.

Puis la discussion se tourne vers quelque chose de plus léger, de plus agréable. Non pas que ce n'était pas agréable de parler de tout et de rien avec la brune, mais il faut bien avouer qu'il y a des sujets qui sont plus percutant. " Hm… Autre chose… " Elle sait qu'elle a tapé dans le mile et que cette idée est loin de la rebuter. Mais pour ne pas s'abandonner à des fantasmes non réalisables dans ce genre d'endroits fréquentés, Mona lui propose de danser. Au moins comme ça elle pourra toucher ce corps qui l'attire comme il l'a attiré la première fois où elles se sont vues. Sur la piste, elle se détache des doigts de Vera avec regret mais tout ça se voit bien vite balayé de son esprit lorsqu'elle sent ces mains se poser sur ses hanches. Afin de les rapprocher un peu plus, elle glisse ses mains autour de son cou et continue de danser comme si de rien n'était. Elle sait que Vera n'est pas forcément à l'aise avec tout ça alors elle tente de se contrôler autant que possible. Même si elle ne rêve que d'une chose, se coller totalement à elle et poser ses lèvres sur les siennes. Alors d'un geste discret, elle lui caresse la nuque de ses pouces tout en se déhanchant au rythme de la musique. Les chansons s'enchaînent, peu importe le style, elles restent toujours proches dans leurs mouvements. " T'as prévu quoi pour la suite de la soirée ? " C'est surement l'alcool qui commence à faire effet, qui la désinhibe totalement et lui permet d'être encore plus honnête que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Basic instinct. ⁂ Mona ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Basic instinct. ⁂ Mona -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre