Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

 

- [Terminé] Event : soirée des lampions -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Mar 24 Juil 2018 - 0:05 )

Soirée des lampions
Penser que Tina n’allait pas participer à cet évènement était mal la connaître, et ça pour deux raisons. Déjà parce qu’elle aimait l’attention des gens sur elle lorsqu’il s’agissait de se pavaner en jolie tenue lors de soirées, peu importe que ce soit la soirée des lampions ou le concours de mangeur de tartes. Ensuite, elle aimait les choses qui brillaient, tout simplement. Dés que ça avait un peu d’éclat, on était sûre de la trouver dans les parages. La légende dit d’ailleurs que Rihanna a chanté Diamonds pour elle.

N’étant donc pas en reste ce soir, l’Indienne opta pour une tenue traditionnelle de son Inde natale sobre, s'assurant tout de même que les regards soient braqués sur elle. Et une fois sur place, lorsqu’elle s’avançait pour aller récupérer son lampion, elle se contentait d’adresser des sourires aux gens qui croisaient son regard, laissant son charisme parler à sa place. Oui enfin. Ou bien c’était son charisme, ou bien c’était juste parce qu’elle marchait vite exprès pour ne pas avoir à parler à qui que ce soit ce soir. Au choix. Elle fit cependant l’effort de ralentir le pas lorsqu’elle  aperçu au loin une silhouette qui ne lui était pas inconnue, et surtout, qu’elle n’avait pas envie de fuir. Son sourire étirant doucement ses lèvres, elle s’avança d’un pas confiant dans sa direction, se doutant bien qu’il n’avait pas remarqué sa présence. [NDLR : la rédaction souligne juste que c’est d’ailleurs une honte, vu à quel point Tina est belle ce soir, mais bref] Elle allait d’ailleurs arriver à sa hauteur pour lui taper sur l’épaule pour lui réclamer l’attention qu’elle méritait, mais en voyant qu’il restait figé, elle se figea à son tour.  

Il ne fallut que quelques secondes à Tina pour réaliser pourquoi la raison de cette partie de 1, 2,3 soleil improvisé. Son visage se déforma en une petite grimace de dégoût lorsqu’elle le vit mettre ses doigts carrément à l’endroit où le pigeon ne l’avait pas raté. Pendant un court instant elle avait eut envie de lui agripper pour le bras pour l’empêcher de toucher ça, mais elle avait aussi envie de voir ce qu’il comptait faire ensuite. Dante ayant remarqué qu’elle l’observait depuis un moment, elle ne connaîtrait donc jamais la suite de cette histoire si elle n’avait pas été là. « Je n’oserai jamais voyons. » Rétorqua l’Indienne d’une voix faussement choquée, une pointe d’hilarité dans la voix ;  elle recula au passage en voyant qu’il s’approchait d’elle. La vue était suffisante, il pouvait garder l’odeur.

Elle rigola moins quand il demanda son aide. Les bras ramenés sur sa poitrine l’air de lui demander ce qu’il voulait qu’elle fasse exactement, elle le fixa un court instant. « Pourquoi ? Ca te va si bien au teint. » Se moqua Tina gentiment. Elle finit par céder en laissant tomber ses bras le long de son corps, avant de pousser un soupir. « Viens on va nettoyer tout ça. Je me demande ce que tu ferais sans moi. » Soupira l’Indienne qui avait déjà tourné les talons pour se diriger vers un coin tranquille et de préférence, à l’abri des regards. « J’ai pas de shampoing alors on va improviser. Penche toi je vais verser de l’eau sur ta tête pour rincer et tu frotteras. J’ai du gel désinfectant pour les mains à la vanille dans mon sac. Y a des paillettes,  ça te fera briller et tu seras la star que tu mérites d’être. » Commenta Tina qui avait déjà sorti sa bouteille d’eau.

@Dante Galeone  [Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 1993868421
AVENGEDINCHAINS








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15756 - Points : 11513
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Mar 7 Aoû 2018 - 20:53 )
« Bien sûr. » Ton ironique, sans sourire, ni sourciller, embarrassé par la puanteur qu’il respire et qui le dégoûte. Amer, sa grimace bien visible, Dante s’arrête en la voyant reculer. L’attitude de Tina ne l’étonne guère, même s’il aimerait lui conseiller de cesser de jouer ses airs de Diva. Ca lui brûle la langue. Seulement, pas assez fou, y voyant un intérêt non négligeable, il serre la mâchoire et ne rétorque rien. Du plus loin qu’il s’en souvienne, jamais un pigeon n’avait jeté sa fiente sur sa tête. Et c’est répugnant. « Ca te plait tant que ça ? Tu veux essayer pour voir ? » Il lui en donnera avec plaisir. Pas certain qu’il se serait retourné sur elle, autrement que pour en rire, s’il l’avait rencontrée dans le même état il y a quelques années. Quant à elle… Eh bien, elle aurait tourné les talons sans demander son reste. L’amitié qui les lie aujourd’hui ne lui donne pas le droit de le laisser comme ça et c’est donc avec soulagement qu’il la suit dans un coin tranquille, loin des regards curieux. « Tu veux qu’on en parle, réellement ? » Cette manie qu’elle a de se mettre en avant l’a toujours amusé, sans doute parce qu’il saute sur toutes les occasions qui se présentent pour la taquiner. « Eh bien, j’aurais déjà eu ma première fois avec une fille de mon âge, et pas une femme avec un pied dans la tombe, mais ça… C’est une autre histoire. » Mettant sa main en avant pour l’arrêter avant qu’elle ne s’offusque et qu’elle décide de le laisser dans la panade, il reprend bien vite : « Mais je te rassure, ça a été une aventure extraordinaire. » Qu’ils ont réitéré plus d’une fois, à tel point qu’il s’est mal comporté avec un chantage déplacé. Tina, c’est cette femme qu’il ne souhaitait perdre. Un sacré repère que son père Orazio ne portait pas dans son cœur. Si pour lui, c’était une fréquentation à éviter, pour Dante, c’était différent. Il voyait en elle quelqu’un sur qui poser son épaule, qui lui offrait cette affection différente d’un père pour son enfant et dont il avait besoin. Ses baisers, sa tendresse, ce regard posé sur lui, ses doigts sur sa chair. Et ce besoin de savoir que même si elle était prise ailleurs, elle ne l’oubliait pas. Il se plaisait à croire qu’elle le préférait à son mari, qu’il était d’une meilleure compagnie. A l’époque, il se cherchait et avait ce besoin constant de compter plus que certaines personnes, ou certaines choses. De passer en priorité, ce qui n’a jamais été le cas pour ses parents biologiques. Avec le temps, il a appris à faire face à ce problème et il le doit à ceux qui l’ont accompagné. Sans eux, il aurait pu mal tourner. « Des paillettes. Sérieusement, Tina… » soupire-t-il, en se penchant en avant, décidant de se contenter du mieux qu’elle peut lui donner. « Tu es au courant que ce n’est pas le bon endroit pour briller de milles feux, n’est-ce pas ? Tu cherches à faire une rencontre ou bien juste à te mettre en beauté ? » Comme toujours. Elle n’a pas besoin de faire mille et un efforts pour ça. Tina est toujours magnifique, mais ça, il ne peut se permettre de le lui dire. Déjà qu’elle a un gros melon… (Enfin trois !).


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Dim 19 Aoû 2018 - 21:18 )

Soirée des lampions
« J’ai dit que ça allait bien à ton teint, pas au mien. » Sous-entendu qu’il avait un teint de merde ? Peut-être. Mais l’heure n’était pas à débattre de ça, ils devaient d’abord s’occuper du caca. Et par « ils », elle entendait surtout elle. Pas qu’elle se juge indispensable dans la vie de Dante, juste qu’elle sait qu’il ne peut pas se passer d’elle dans sa vie. Nuance. Elle le fit d’ailleurs remarquer en levant les yeux au ciel tandis qu’un soupir traversa ses lèvres, sans que ce soit pour autant une invitation à commenter sur ce fait. Mais le jeune homme n’ayant pas reçu le mémo, se permit de lui dire ce qu’aurait été sa vie s’ils ne s’étaient jamais rencontrés. Outrée, elle ouvrit la bouche les yeux grands ouverts, prête à rétorquer quelque chose qui ferait qu’il retire ce qu’il venait de dire, mais la voyant venir, il l’intima de ne rien dire avant même qu’un mot ne franchisse ses lèvres. Elle grinça doucement des dents, les bras à présent croisés sur sa poitrine. Pour quelqu’un qui avait du caca de pigeon sur la tête, elle estimait qu’il parlait beaucoup. « Hum hum… finalement c’est pas la tête que le pigeon aurait dû viser. » Souffla l’Indienne à voix basse pour ne pas donner matière à relancer la discussion mais si un pigeon pouvait passer par là pour viser la bouche de Dante, elle ne disait pas non.

Mais Tina était une adulte responsable et pour une fois, elle décida de se comporter comme telle en emmenant le jeune homme dans un coin sombre pour l’aider à se nettoyer. « Penche-toi en avant. » Soupira la jeune brune, une bouteille d’eau dans une main et le gel désinfectant dans l’autre. Au moins il sentirait bon, pourquoi il râlait encore ? « Tu sauras mon cher que c’est l’endroit parfait pour briller. Du moins pour moi, parce que ma beauté naturelle va rayonner au milieu des lampions, et je sais déjà que je brillerai plus qu’eux. » Dit-elle en s’activant pour nettoyer au maximum la tête du jeune homme. « Pour ce qui est des rencontres… quand je vois ce que la vie m’offre à chaque fois, je préfère rester seule. »  Un constat bien triste. « Ou dans un coin à enlever de la fiente de pigeon, au choix. » Commenta Tina avant de pouffer doucement de rire.  « C’est bon, t’es propre, tu sens bon et tu brilles ! » S’exclama l’Indienne d’une voix un peu trop enjouée pour ce que c’était réellement. Elle fit un pas en arrière pour voir à quel point brillait le jeune homme, et son sourire ne pu que s’agrandir. Elle n’irait pas jusque dire qu’il ressemblait à une étoile en haut du sapin de noël, mais pas loin. « Je savais que rajouter des paillettes alors qu’il y en avait déjà, était une excellente idée. » Commenta Tina, son sourire s’agrandissant encore plus. « Je suis tellement contente, si tu savais. Les paillettes ça me met en joie. » Peut-être même un peu trop, en joie. Elle lui tendit un mouchoir en soie propre qu’elle gardait au fond de son sac pour qu’il puisse s’essuyer, ou du moins essayer. « Dépêche toi, on a des lampions à allumer et avec un peu de chance, des petites vieilles à rendre aveugle. » Avant même d’attendre une réponse de sa part, elle avait déjà agrippé son bras pour le tirer vers elle direction les lampions. Il était propre c’est bon, elle ne craignait plus rien.  
AVENGEDINCHAINS








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15756 - Points : 11513
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Mer 5 Sep 2018 - 13:01 )
« Ca veut dire quoi, ça ? » Impossible de lui râler dessus longtemps. La situation délicate dans laquelle il se trouve a une solution et c’est elle. L’odeur est là. Ses cheveux s’en sont imprégnés, mais semble moins omniprésente grâce à la senteur vanille. Le désinfectant élimine les traces visibles et bien qu’il se sente toujours aussi dégueulasse, Dante est soulagé. Il se rassure en se disant que ce n’est que pour la soirée, qu’en rentrant, il prendra une bonne douche qui retirera cette sensation désagréable et toute trace abjecte de ce pigeon voyageur. Il espère également pouvoir nettoyer les paillettes qui resteront probablement collées jusqu’au lendemain. « Et sinon, est-ce que tu passes encore par les portes ou bien faut-il que je t’aide ? » ne peut-il s’empêcher de rétorquer, sans penser à se contenir. Tina est habituée. Elle-même a de la répartie et ce ne sont pas des petites phrases qui l’effrayeront. Un brin agacé, Dante est moins patient, s’agite sous ses doigts, jusqu’à ce que sa voix sonne la fin de son calvaire. Aussitôt, il se redresse et se tourne vers son amie. Son sourire s’agrandit, quand le sien est inexistant. « Merci pour le coup de main, mais n’en fais pas une montagne. Ce ne sont que des paillettes. » Il en voit tomber sur son bras. Une, deux, trois. « Beaucoup de paillettes. Tu m’as vidé la bouteille ou quoi ? » râle-t-il, en saisissant le mouchoir. Commençant à s’essuyer, il la suit de près, attrape son poignet, de sorte à ce qu’elle ralentisse. Ces lampions sont pour rendre hommage à des gens disparus et la plupart des gens autour sont discrets, sourient à peine. Tina, c’est le contraire et si certains peuvent trouver ça irrespectueux, en prenant du recul, Dante trouve que son attitude est la meilleure à adopter. Elle n’en reste pas moins touchée, mais son monde ne s’arrête pas de tourner. « Au fait… Ce n’était pas si mal, toi et moi. Si tu n’avais pas été mariée, à l’époque, je suis certain que le gamin que j’étais aurait pu t’apporter plus que quelques parties de jambes en l’air. » Il la désirait, souhaitait l’avoir pour lui seul, ne pas la partager. Et paradoxalement, il aimait l’idée de la voler à son mari, qu’elle soit dans ses bras, pendant qu’il travaillait. Tout en terminant d’éponger sa nuque, il récupère un lampion qu’il lui tend, puis en prend un deuxième. « Le jour où tu te décideras à briller à deux, je pourrais te présenter quelqu’un. Un peu fou, mais ce n’est pas comme si tu étais saine d’esprit. » Il pense à Fred. Fred, cet homme qu’il estime beaucoup. Elle et lui, ça pourrait faire des étincelles. A savoir si ce sera positif ou négatif, à présent… Ca lui permettrait également de lâcher du lest, de moins s'inquiéter pour sa fille en pensant à une femme qui lui apporterait un peu plus de folie. Et l'idée lui plaît, si bien qu'il s'arrête net. « Ca ne te dirait pas de le rencontrer ? Par hasard. » Un hasard forcé.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Ven 7 Sep 2018 - 0:52 )

Soirée des lampions
Pour toute réponse à question de Dante concernant la grosse tête qu’il lui prêtait, elle pouffa doucement de rire. Il oubliait vite qu’il n’était pas en position de sortir de telles choses, elle pourrait d’ailleurs très bien décider d’aller voir plus loin, elle et sa grosse tête. Vers un endroit plus calme, plus propre et où on pourrait apprécier son charme naturel. Cela allait sans ire qu’elle n’allait pas le faire, l’attachement trop fort qu’elle avait à l’égard du jeune homme l’empêchait de tourner les talons et de l’abandonner alors qu’il en avait besoin. Une fois la séance de shampoing de fortune terminée, elle se recula pour admirer son œuvre. Il était peut-être beau de base, mais avec ces paillettes il l’était encore plus et ça, même s’il ne partageait pas cet avis. « Des paillettes qui t’aideront à briller autant que moi. » Elle leva les bras en l’air pour bien faire remarquer qu’elle parlait d’elle – au cas où ce n’était pas assez clair – et accentua même le ‘moi’ qu’elle dit en français. Polyglotte, faut pas croire.  « Change de ton et d’attitude, tout de suite. J’ai versé juste ce qu’il fallait pour que même les chats arrêtent de fuir cette odeur ! » Répondit Tina avec un peu trop d’entrain pour l’information qu’elle donnait. Le ton ne collait pas à la situation, mais c’était l’effet des paillettes. Et des paillettes sur Dante, encore mieux.

Le laissant râler, elle prit elle-même les devants et tourna les talons pour aller récupérer un lampion, mais fut ralentit en sentant une pression sur son poignet, la forçant à réduire sa vitesse.  Avançant l’un à côté de l’autre, Tina ne masqua pas sa surprise lorsqu’il mentionna le passé. La tête tournée soudainement dans sa direction, elle esquissa un mince sourire tandis que son cerveau se passait en revu les moments qu’ils avaient partagés ensemble. Elle aurait dû se sentir honteuse de sourire à l’évocation de son adultère, mais elle avait passé le stade de l’amertume par rapport à ça depuis bien longtemps. Vivre avec la honte, les regrets et les remords ne servait à rien, alors autant en tirer du bon. Le bon qu’elle en avait tiré de cette histoire : Dante. Un soupir traversa ses lèvres, pensive. « Comme quoi ? » S’enquit Tina, curieuse de savoir ce qu’il aurait pu lui apporter, selon lui. « Tu m’as apporté tout ce dont j’avais besoin à cette époque. Et je ne parle pas seulement de ces parties de jambes en l’air. » Répondit l’Indienne, couvant le jeune homme d’un regard tendre.  « Je ne t’ai jamais vu, ou même considéré comme un gamin, sache-le. » Peut-être parce qu’il ne s’était jamais présenté comme tel.

Elle récupéra le lampion qu’il lui tendait, l’écoutant parler. Il ne s’arrêtait donc jamais. « Eh ! » S’exclama Tina qui pestait faussement à l’insinuation qu’elle était elle-même folle. N’ayant pas d’arguments plus convaincants, elle préféra ne rien dire de plus sur ce sujet. « Rencontrer ton quelqu’un ? » Répéta l’Indienne en pouffant doucement de rire avant de faire un pas dans sa direction, réduisant la distance entre eux jusqu’à ce qu’ils ne soient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre, sans se coller pour autant. Se tenant droite devant lui, elle plongea ses yeux bleus dans ceux de l’Italien avant d’y bloquer son regard. « Je t’ai déjà toi dans ma vie, pourquoi j’aurais besoin d’un autre homme ? » Avait-elle dit à voix basse pour qu’il soit le seul capable de l’entendre, comme si ce commentaire au milieu de tous ces gens était une confidence qu’elle lui faisait. « Et n’oublie jamais qu’à moi seule, je brille déjà pour deux. » Un léger sourire étirait les lèvres de l’Indienne qui finit par faire un pas sur le côté pour rompre ce moment de confidence. « Tu empestes la vanille, je vais finir par m’asphyxier. J’ai peut-être trop forcé en fait. » Commenta Tina qui faisait tourner son lampion entre ses mains pour l’examiner, reprenant le fil de la conversation comme si de rien n’était.
AVENGEDINCHAINS








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15756 - Points : 11513
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Mer 19 Sep 2018 - 17:12 )
« J’en suis ravi, mademoiselle Cambiaso. Merci pour le service rendu. » Ton empli d’ironie afin de donner le change. Pour briller autant qu’elle, Dante se doute que la dose a été mise. Malgré tout, il y voit un point positif : celui de ne plus être habillé de cette horreur sur la tête. Reconnaissant, il se détend, cesse de râler dans sa barbe et se perd dans ses souvenirs. Des années en arrière, où il y voyait Tina comme l’une des personnes qui le sauverait. Sans même le savoir, c’est ce qu’elle a fait. En le voyant autrement que comme un garçon en manque d’attention, ou un gamin qui file un mauvais coton, son amie l’a aidé. Elle a fait de lui un Homme, lui accordant la possibilité de se découvrir, de grandir. Même si ses choix n’ont pas tous été corrects, en retour, il s’est toujours senti respecté. Ce lien qui les lie est unique, pas au goût de tout le monde, mais il y tient. « Tu me demandes quoi ? » A l’époque, il apprenait à vivre, à avancer en tournant une page douloureuse de son passé. Celle d’une mère qui n’en avait que faire de son rejeton, et d’un père inexistant. Rares sont les fois où ce dernier s’est présenté, si bien qu’aujourd’hui, il a pris la place d’un fantôme dans son esprit. Impossible pour Dante de le décrire dans sa globalité. « Je suis l’un des hommes qui te respecte le plus. » Parfois maladroitement, avec des mots qu’il ne devrait pas prononcer, mais il ne ment pas, lorsqu’il lui dit la respecter. Son estime pour elle est indescriptible. C’est puissant. Dès lors qu’on la descend, il la défend. Pas par manque d’objectivité, mais parce qu’il sait ce qu’elle vaut. C’est une pépite d’or, un rayon de soleil dans l’obscurité. « Quoi donc ? Dis-moi. » Qu’a-t-il bien pu lui apporter à son tour ? Lui a plutôt l’impression de ne pas lui avoir facilité la vie, notamment avec ce chantage, né suite à la peur viscérale de la voir s’envoler. Avec du recul, il n’en est pas fier. « Je te remercie. Dans tes yeux, je ne souhaitais pas l’être. Plutôt être à la hauteur de ce dont tu avais besoin durant cette période. » Il a vraiment cru avoir tout fichu par terre, alors que tout ce qu’il souhaitait, c’était qu’elle ne lui tourne pas le dos. Voir que leur relation s’est renforcée avec le temps ne fait que le soulager.

« Pour te répondre… » Là, alors qu’elle se trouve proche de lui, il passe son bras autour de ses épaules et avance doucement vers le sommet. « J’aurais été en mesure de te faire briller un peu plus. Là, comme tu es, c’est très bien. A mon bras, tu aurais été mieux. » Sourire en coin, le pilote ne sait pas vraiment s’il croit à ce qu’il dit ou si c’est exagéré. Lorsque les sentiments s’en mêlent, il agit comme il ne pensait pas le faire un jour. Cette attitude avec Leila sur la drogue, à remuer l’intérieur de son appartement à la recherche d’une seringue le prouve bien. Avec une personne quelconque, il aurait tourné les talons. « Mais à défaut de m’avoir entièrement, peut-être que mon ami pourrait te convenir. Tu sais bien que tu as besoin de quelqu’un pour prendre soin de toi, même s’il ne m’arrivera jamais à la cheville. » dit-il, un brin d’humour dans la voix. Fred, c’est un homme qu’il apprécie énormément. C’est quelqu’un de bien et fréquenter une femme pourrait le pousser à lâcher la grappe à sa fille. Du moins, éviter de s’inquiéter constamment à son sujet. Se stoppant d’un coup, Dante lui fait de nouveau face et porte sa main sur ses cheveux. « Tu me dis ça parce que la conversation te gêne, n’est-ce pas ? »


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Lun 1 Oct 2018 - 17:36 )





Dante & Tina



When it comes, the Landscape listens –
Shadows – hold their breath –
When it goes, ‘tis like the Distance
On the look of Death –

There’s a certain Slant of light  - Emily Dickinson

« Je ne fais que rebondir à ce que tu dis. Donc je t’écoute, comme quoi ? » S’enquit Tina, sa curiosité à présent piquée. Et sa réponse ne se fut pas attendre. Un sourire étira les lèvres de l’Indienne qui poussa un petit soupir. « Peut-être bien. » Répondit la jeune femme, prise un instant dans ses pensées. Même si elle essayait de ne pas le montrer, elle fut surprise par sa réponse. Ce n’était pas ce qu’elle espérait quant à ce qu’il aurait pu lui apporter, mais à bien y réfléchir, c’était peut-être ce qui lui manquait à l’époque et ce qui l’a poussé dans ses bras. Outre le chantage qui l’avait obligé à maintenir une relation, elle n’avait jamais vraiment vu ça comme une punition. Au contraire, passer du temps à ses côtés l’a forcé à apprendre à le connaître et à gagner son respect, et inversement. Et voilà où ils en étaient aujourd’hui. Elle fut d’ailleurs encore plus surprise lorsqu’il demanda ce qu’il a bien pu lui apporter à l’époque. La tête tournée dans sa direction, elle leva un sourcil l’air de lui demander s’il était sérieux, avant de pouffer doucement de rire. Elle pensait qu’il le savait, mais visiblement non. « Tout ce dont j’avais besoin. » Répéta Tina, un sourire dans la voix. « Un jour quand tu seras vieux, parce que je ne compte pas vieillir, je te dirai comment tu as changé le cours de ma vie, vu que tu ne le sais pas… » Elle haussa les épaules, laissant planer une once de mystère. Elle estimait que ce n’était ni le lieu, ni le moment de parler de ça. Ce n’était déjà pas le moment d’être recouvert de paillettes, alors bon.

Lorsque la conversation dévia pour s’intéresser à la vie amoureuse de Tina, ou du moins au manque de vie amoureuse, elle choisit comme option l’esquive. Mais c’était mal connaître Dante qui passa un bras autour de ses épaules, la forçant à continuer cette conversation douloureuse. « Une valeur ajoutée. » Commenta l’Indienne qui avançait à la même allure du jeune homme, le lampion qu’elle tenait entre ses mains. Son sourire en coin se fana lorsque Dante repris la parole, remplaçant sa malice par une tristesse momentanée. Pour toute réponse, elle préféra opter à nouveau pour l’esquive. Elle évita de croiser ses yeux pour qu’il ne remarque que ses mots venaient de toucher une corde sensible, et se racla doucement la gorge pour se donner un peu de contenance. Elle prétexta avoir mis trop de gel désinfectant pour se dérober, se dégageant ainsi de son emprise autour de ses épaules. Elle avait déjà fait un pas pour le dépasser, mais fut forcée de se retourner pour le confronter lorsqu’il reprit la parole. Ses yeux à présent dans les siens, elle essaya d’esquisser un sourire, même triste. « Dante… » Commença la brunette qui réfléchissait aux mots qu’elle allait employer, son hésitation ne faisant que confirmer la question posée. « Rencontrer quelqu’un, sortir, tomber amoureuse, me marier… J’ai déjà fait tout ça. J’ai déjà connu tout ça, et j’estime que ce sont des choses qui ne se vivent qu’une fois. » Sa voix trembla légèrement parce qu’automatiquement, ses pensées allèrent vers son défunt mari. « Tout comme enterrer la personne qu’on aime. » Conclu-t-elle en jetant un œil à son doigt à présent vide. C’était vrai, elle n’avait plus de bague à l’annulaire après l’avoir enfin enlevé au bout de presque deux décennies. « La conversation n’est pas gênante comme tu peux le croire. Juste douloureuse. J’ai appris à mes dépends qu’avec l’amour vient le chagrin, et le mien est toujours là. Que ce soit l’amour ou le chagrin. » Au bord des larmes, elle essaya tout de même de lui offrir un petit sourire, cette fois plus sincère. « Mais je m’en accommode, ça ne fait que confirmer que ce qu’on avait était vrai. Même s’il y a d’autres moyens de le confirmer, je te l’accorde. » Elle haussa les épaules en rigolant doucement avant de passer une main sur ses joues pour essuyer la larme qui avait fini par couler. « Et au lieu de t’occuper de ma vie amoureuse, raconte moi plutôt la tienne. Ca fait longtemps que je n’ai pas volé la vedette à une mariée en arrivant en blanc à un mariage. » Reprit-elle sur un ton plus enjouée en se replaçant aux côtés du jeune homme, lui agrippant même le bras en reprenant leur marche.

belle âme








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15756 - Points : 11513
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Dim 14 Oct 2018 - 15:18 )
« Ne suis-je pas déjà vieux ? » Une tentative vaine de lui tirer les vers du nez, d’en apprendre davantage. Certains pourraient croire qu’il s’agit-là d’une manière de se faire mousser et satisfaire son égo, mais la vérité est qu’il s’interroge véritablement sur ce qu’il a pu lui apporter. Tina est apparut à un moment de sa vie où il se sentait moins que rien. Impossible pour lui de s’imaginer aux commandes d’un avion quelques années après, avec des collègues à son écoute, lui faisant pleinement confiance et qu’il aurait un entourage solide dont elle fait pleinement partie. En voyant son père adoptif être apprécié, respecté, Dante a souhaité prendre exemple. Devenir quelqu’un de bien et prouver à celle qui ne l’a pas élevé qu’il n’avait pas besoin d’elle pour s’en sortir étaient primordial, mais ça n’a pas été facile. Alors, qu’est-ce que ce garçon plein de problèmes lui a donné ? Bien qu’il aimerait obtenir une réponse, il étouffe sa curiosité et n’insiste pas, espérant qu’un jour, elle se laisse aller aux confidences. Ce qu’elle fait déjà bien assez. Il le remarque dans ce regard brillant, cette tristesse qui la ronge et qui lui resserre le cœur. Tina est probablement sa plus proche amie, alors sentir ces bleus au cœur est comme un coup au sien. La dévisageant, Dante ne l’interrompt pas et se remémore les années où elle n’était plus seule. Ce mari qu’il a tant jalousé ; il avait à son bras l’une des plus belles merveilles et ne semblait pas faire suffisamment pour la garder. C’est du moins ce qu’il pensait à l’époque, convaincu qu’elle n’aurait pas cédé à la tentation si elle était à ce point heureuse. Son décès lui a renvoyé tout son bonheur, tout ce qu’elle semblait avoir perdu. Un hochement de tête en guise de réponse. Il saisit son point de vue, le conçoit tout à fait et ça rend son histoire avec son mari d’autant plus belle. Pour autant, l’affection qu’il lui porte le pousse à croire qu’elle mérite bien mieux que cette solitude dans laquelle elle s’enferme. « S’autoriser une nouvelle vie, ne veut pas dire remplacer l’ancienne. Le remplacer, lui. » Un doux murmure pour l’inciter à y réfléchir, même s’il n’est pas certain que ça y change quelque chose. « Tu pourrais être bien surprise par ce qui t’attend. » Et il l’espère sincèrement, ne lui souhaite que son bien. Ca fait des années. Celui qui arrivera à la faire revivre aura toute son attention. « Par les gens que tu rencontres. Il suffit parfois de rien. » D’une petite ouverture. Elle le mérite, après tout ce par quoi elle est passée. Ce n’est pas comme si c’était une femme invivable. Au-delà des apparences, de ce que certains peuvent penser quand ils la voient débarquer avec ses milles paillettes, Tina est une belle personne qui mérite à être connue. Alors qu’elle reprend son bras, Dante pose la sienne dessus et reprend à marcher. « Tu vas un peu vite en besogne. » Le mariage, les enfants, sans doute est-ce la voie normale à suivre, mais il ne se sent tout simplement pas prêt. Comment peut-il l’être ? Tout semble partir en vrille. « Il n’y a rien de nouveau depuis la dernière fois. Natalina vient de temps en temps me voir et je me rends compte que notre rupture était la meilleure décision à prendre. » Ses sentiments à son égard ne sont pas aussi forts qu’il l’aurait aimé. Il a pourtant essayé, a fait ce qu’il fallait pour que ça fonctionne, mais continuer aurait été hypocrite. « J’ai revu Leila. Tu savais que j’avais une attirance particulière pour les femmes mariées ? » Parce que visiblement, ça le poursuit. « Au fait… » Il ne souhaitait pas revenir dessus, mais au creux de son oreille, se permet de lui murmurer : « Tu mérites tout de même un toy boy. » lance-t-il, sur un ton léger. Il dit ça, il dit rien.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Mer 17 Oct 2018 - 3:22 )





Dante & Tina



When it comes, the Landscape listens –
Shadows – hold their breath –
When it goes, ‘tis like the Distance
On the look of Death –

There’s a certain Slant of light  - Emily Dickinson

Du coin de l’œil, elle lui adressa un sourire, amusée par sa curiosité. Ou plutôt son impatience. Elle trouvait ça attendrissant qu’après tant d’années, il se pose encore la question de savoir ce qu’il avait bien pu lui apporter. Il devrait pourtant savoir que s’il n’avait eut aucun impact positif sur sa vie, elle n’aurait pas fait tant d’efforts pour conserver le lien qui les unissait après la mort de son mari. Elle aimait Dante d’un amour unique, presque pure, qui l’avait poussé à le prendre sous son aile dés le moment où son regard s’est posé sur lui. Il représentait les années qu’on lui avait volées avec un mariage dans lequel elle n’était pas pleinement heureuse, et cette bouffée d’air frais donc elle ne se lasserait jamais. Et rien que sa présence dans sa vie à laquelle elle était tant attachée, était quelque chose qu’elle ne serait jamais en mesure de lui rendre. Il pensait qu’elle lui avait apporté quelque chose alors que pour elle, c’était le contraire. Elle l’avait juste aidé à grandir et à devenir la personne qu’il était supposé devenir – et qu’il a réussit à devenir – mais lui, avait fait plus que ça en lui rapportant ce bonheur qu’elle pensait perdu, scellé par une union qu’elle ne regrettait pas mais qu’elle aurait préféré différente. « Tu l’es, mais pas assez. » Plaisanta l’Indienne qui continua sa marche à ses côtés.

Dans un soupir, elle se laissa aller à ses émotions en expliquant avec ses mots, la raison pour laquelle elle se refusait toute vie amoureuse. Ou plutôt, pourquoi elle préférait éviter. Elle n’osait pas l’avouer à voix haute et surtout à Dante, qui s’empresserait de la rassurer à ce sujet alors que ce n’était pas du tout ce qu’elle cherchait, mais elle avait peur. Elle estimait qu’elle n’avait pas eut la fin qu’elle méritait avec son mari, et elle avait peur que de réessayer la mènerait à la même conclusion ; seule et brisée. « Peut-être. » Soupira l’Indienne qui ne se sentait pas à débattre sur ce point, surtout qu’il avait raison. Ce qui l’agaçait, parce qu’elle savait que si la situation était inverse, c’était exactement ce qu’elle lui aurait dit parce qu’elle n’aurait pas voulu qu’il finisse seul ses jours. Elle lui aurait dit qu’il avait tellement à offrir que n’importe qui devrait s’estimer chanceux de l’avoir dans sa vie, et de le connaître comme elle le connaissait. Elle lui aurait également fait promettre de ne pas perdre espoir en l’amour parce que lorsqu’on rencontrait la bonne personne, l’expérience en valait la peine. Mais là c’était différent. La situation était différente et les rôles étaient différents. Alors elle resterait camper sur sa position qu’elle avait déjà assez donnée dans ce domaine.

A nouveau, elle changea le fil de la discussion pour s’intéresser à la vie du jeune homme qui semblait plus intéressante que la sienne. Elle l’écouta attentivement, hochant la tête de temps en temps pour signaler qu’elle l’écoutait, avant d’esquisser un sourire qui disparut dans un soupir à l’évocation de Leila. La fameuse. « Chacun ses préférences, ça prouve juste que tu sais partager j’imagine. » Plaisanta doucement Tina qui était bien placé pour confirmer qu’il avait une préférence pour les femmes déjà prises. Elle savait que la nature humaine faisait qu’on avait souvent tendance à être attirée par l’interdit, mais dans le cas de Dante c’était peut-être un peu trop. « Et donc dis m’en plus, comment ça s’est passé entre Leila et toi ? » S’enquit l’Indienne, vraiment intéressée. « Enfin, je crois deviner que ça ne s’est pas passé aussi bien que ça aurait pu l’être, mais en termes de détails je veux dire. » Précisa-t-elle pour ne pas qu’il se contente d’un ‘bof’ ou ‘mal’.

Continuant sa marche à ses côtés alors qu’ils atteignaient enfin le sommet, elle s’arrêta nette lorsqu’elle sentit le corps de l’Italien se rapprocher d’elle pour lui chuchoter quelque chose au creux de l’oreille. Son sourire s’étira sur son visage tandis qu’elle planta son regard dans le sien, une expression malicieuse sur le visage. « Et qui te dit que je n’en ai pas ? » Elle n’en a pas, mais si ça pouvait faire en sorte qu’il la laisse tranquille alors tant mieux. « A moins que tu ne te proposes pour reprendre ton ancienne place, dans ce cas on peut peut-être s’arranger. »  Continua Tina. « Mais attends non ça c’est pas possible, t’es attiré seulement par les femmes déjà prises. Est-ce c’est pour ça que tu veux absolument que je me case, pour pouvoir me voler à nouveau ? » S’enquit la brune, un sourire dans la voix. 

belle âme
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15756 - Points : 11513
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Jeu 1 Nov 2018 - 22:14 )
Soupir. Grognement. Partager, il déteste pourtant ça. Lorsqu’il a connu Tina, aucun autre choix ne s’offrait à lui et ça lui convenait comme ça. Ca rajoutait de l’adrénaline, de la satisfaction. Celle d’un gosse qui plaît à une magnifique créature. Seulement, aujourd’hui, les printemps ont défilé et il se retrouve à un âge de sa vie où les flirts sans lendemain commencent à l’épuiser. Il y a encore quelques mois, il était convaincu de pouvoir arracher Leila aux bras de son compagnon, mais à présent, son addiction se met en travers de leur route, les sépare. Il sent qu’il n’a plus aucun avenir avec elle, n’en veut plus. La drogue laisse un goût amer dans sa bouche. Dans son enfance, il s’est retrouvé au second plan et là encore, il se pourrait bien que ce soit le cas. Dante en a assez, ne veut pas se risquer, quand bien même il aurait des sentiments très intenses pour la brune. Tout ce qu’il souhaite, c’est qu’elle s’en sorte. Lorsque ce sera fait, il ne disparaîtra sans doute pas complètement, mais mettra un terme définitif à ce qu’ils sont l’un pour l’autre. Cette tension, l’ambiguïté de leur histoire, même si l’idée de devoir agir lui est pénible. C’est difficile de renoncer à quelqu’un qui vous aide à exister. Dante ferme les yeux, sentant la peine prendre le dessus et s’oblige à se concentrer sur la voix de son amie qui le ramène à la réalité. « Avant, peut-être, mais j’en ai assez d’être le deuxième. Peut-être bien que… J’ai besoin d’autre chose. » Une remise en question est en train de s’imposer à lui et qu’elle le blesse ou non, elle plane au-dessus de sa tête. Peut-être devrait-il simplement passer à autre chose, tourner une page. « Sinon, pas très bien. Il y a une sorte de… cassure entre elle et moi. » souffle-t-il, en détournant ses yeux vers un point. La foule. Ca l’aide à ne pas être décontenancé. « J’aimerais t’en parler, je… » Glissant la main sur son visage, il se sent pour la première fois en train de sombrer, sans arriver à remonter la pente. C’est une accumulation de choses. La maladie de son père qu’il ne voit pas s’améliorer, la drogue de Leila. « Je me sens… abandonné, perdu. » Ses yeux commencent à briller, si bien qu’il se force à les baisser pour observer ses pieds, plutôt que la confronter à sa douleur. Il sait qu’il ne l’est pourtant pas. Pour le moment du moins. Ils sont là, ces gens, mais il a l’impression que la vie de son père s’envole et l’espoir qu’il a s’étiole. Et bien qu’il tente vainement de ne pas y penser, son passé resurgit avec le problème de dépendance de Leila. Se rendant finalement compte qu’il s’est arrêté de marcher, Dante souffle, respire fort, pour retrouver son calme. « Tu sais, je me dis qu’on était pas si mal, ouais… Mais tu mérites mieux comme toy boy, qu’un type un peu paumé. Tu en penses quoi ? » Elle n’a pas besoin de ça. Plutôt de quelqu’un qui vit une période simple, où tout va pour le mieux, afin de lui offrir le monde. Lui montrer qu’en effet, la vie pourrait lui apporter son lot de surprises. « Je te présenterai bien mon ami. Et dès qu’il aura le dos tourné, je sauterai sans doute sur l’occasion. » s’empresse-t-il d’ajouter, afin de retrouver cette légèreté qu’il préfère à ce qui lui a provoqué ses yeux scintillants. « Et telle que je te connais, tu ne pourras pas me résister. Parce que c’est comme ça. » lance-t-il, en haussant une épaule, s’efforçant de sourire.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Event : soirée des lampions -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant