Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal

 

- [Terminé] Event : soirée des lampions -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Sam 3 Nov 2018 - 4:16 )





Dante & Tina



When it comes, the Landscape listens –
Shadows – hold their breath –
When it goes, ‘tis like the Distance
On the look of Death –

There’s a certain Slant of light  - Emily Dickinson

Sa tentative d’humour n’eut pas le franc succès qu’elle attendait, et ça n’avait rien à voir avec la nature de sa blague. Son sens de l’humour était parfait et ça, n’en déplaise à ce que pouvait dire sa fille qui était juste jalouse, selon Tina. « Tu n’aurais jamais dû être numéro deux, quelles que soient les relations que tu as pu entretenir jusque là. » Commenta l’Indienne qui ne faisait pas seulement référence à ses relations amoureuses. Le mal du jeune homme remontait malheureusement à plus longtemps que Leila ou même de leur rencontre à tous les deux. Bien qu’à l’époque elle ait tout fait pour essayer de soigner les blessures de son passé, Tina savait qu’elles étaient toujours présentes. Et pour certaines, plus profondes que d’autres, même une vie entière ne suffirait pas à les panser. Sa curiosité piquée, elle orienta la conversation pour connaître plus en détails ce qui s’était passé lors de sa dernière rencontre avec Leila, et à en juger par l’expression de son visage et la difficulté avec laquelle il alignait les mots, elle devinait déjà la réponse.

Leurs pas se ralentirent pour se stopper progressivement, Tina voyant bien que Dante fuyait son regard pour une raison qu’elle n’ignorait pas. « Mais ? » S’enquit l’Indienne pour l’encourager à poursuivre sa phrase. Le voir dans cet état en brisait le cœur à la jeune femme, qui aurait voulu le rassurer en lui disait que peu importe ce qu’il était en train de traverser en ce moment, les choses finiraient par s’arranger. Mais elle n’en savait rien, et ne voulait pas lui mentir à ce sujet. Et la raison pour laquelle elle n’en savait rien ? C’était parce qu’il ne lui en parlait pas, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser, elle comprenait. Chacun avait sa façon de gérer la douleur et les obstacles qui se dressaient devant eux, certains puisaient leur force dans leurs proches, d’autres se repliaient sur eux-mêmes pour se laisser sombrer peu à peu. Après la mort de son mari, Tina avait été cette deuxième personne remplie de colère qui s’était isolée de tout le monde, avant de réaliser que pour remonter la pente la seule façon pour elle d’y arriver, était de s’entourer de personnes qu’elle aimait et qui étaient prêts à lui renvoyer autant d’amour en retour. Et Dante en faisait parti, de ces personnes-là. « Comme si ta vie était en train de t’échapper. » Rajouta Tina dans un soupir. Pendant de longues secondes, ses yeux ne quittèrent pas l’Italien qui fuyait toujours son regard, cette fois en regardant ses pieds. Un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres et l’Indienne réduit la distance entre eux pour se poster devant le jeune homme qu’elle obligea à regarder. « Meri jaan. » Souffla-t-elle en hindi d’une voix douce, tandis que de sa main libre elle caressait doucement sa joue sans lâcher son regard. « Tu ne sais pas à quel point j’ai envie de prendre toute ta peine, et tout ce poids que tu portes sur tes épaules, pour les mettre sur les miennes. » Commença Tina. « Tu te sens perdu, abandonné, seul… je sais ce que c’est, je suis passée par-là, et tu es en droit de te sentir submergé par tout ça. C’est normal. » Rassura l’Indienne qui savait de quoi elle parlait. « Lorsque tu auras trouvé comment faire face à ces émotions, et surtout à t’en servir pour y trouver ta force, ça ira beaucoup mieux. Tu te sens abandonné, mais tu ne l’es pas, et une fois toute cette peine et cette douleur passée… » Elle s’arrêta de caresser sa joue pour poser une main sur le cœur du jeune homme, un sourire étirant ses lèvres. « …tu réaliseras que ces personnes n’ont jamais été bien loin. Et à titre personnel, tant que tu m’accepteras dans ta vie, je ne t’abandonnerai jamais. » Et c’était la même promesse qu’elle s’était faite lorsqu’ils s’étaient retrouvés, quelques mois après l’enterrement de son mari. Alors qu’elle s’apprêtait à lui tourner le dos pour reprendre sa marche, elle se stoppa dans son geste pour lui faire face à nouveau. « Ah et une dernière chose. Ta peine, ton chagrin, tes malheurs… tout ça sont aussi les miens. Donc n’essaie plus jamais de les masquer en ma présence parce que ça ne marchera jamais. Je te connais trop bien et m’avoir dans ta vie c’est aussi accepter que je te soulage de tes peines, comme une personne qui tient à toi le ferait. »  Elle haussa un sourcil l’air de lui demander s’il avait comprit, avant de lui offrir un sourire qui se voulait rassurant.

« Je pense que tu surestimes l’être humain. Tout le monde est paumé, et ceux qui disent ne pas l’être font juste semblants. » Répondit Tina sur un ton sceptique. « Si tu dois attendre que ton ami ait le dos tourné pour organiser quoi que ce soit en douce, excuse moi mais ça se présente déjà mal. J’espère que tu pilotes mieux des avions que tu n’essaies de caser les gens, sinon je te le dis, on est dans le caca d’oiseau que t’as eu sur la tête tout à l’heure hein. » Même si elle disait ça sur le ton de l’humour, elle espérait vraiment qu’il s’en sorte mieux dans son domaine que dans l’autre. « Là c’est toi que tu surestimes. » D’un air moqueur, elle le toisa de haut en bas, avant de pousser un soupir. « Tu sais quoi ? Un rendez-vous. Je te donne l’autorisation d’organiser un rendez-vous et si jamais ça foire, ce qui va sûrement se produire, tu n’auras plus jamais le droit de te mêler de ma vie amoureuse. Ou de l’absence de vie amoureuse dans ce cas précis. Deal ? » Qu’il le fasse, qu’elle passe un mauvais moment et qu’ils puissent enfin avoir une conversation sans qu’il ne joue à Cupidon. Un Cupidon nul, soit dit en passant. 

belle âme








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t7564-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t7565-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : J. Dornan ©arabian nights
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 15769 - Points : 11522
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Jeu 22 Nov 2018 - 11:14 )
Et pourtant… C’est ce qu’il avait été, peu importe qu’il l’ait mérité ou non. Néanmoins, il a conscience que tout ceci était injuste. Il ne défendrait pas sa génitrice à qui il ne donne aucune excuse. Il a essayé, gamin, en s’interrogeant sur les raisons de son comportement, culpabilisant parfois d’en être certainement le responsable. Et au fil des années, c’est la colère, la haine qui a pris le dessus sur la peine qui est, elle aussi, bien présente et qui revoit le jour maintenant qu’il fait face aux problèmes de Leila, à sa dépendance. Une chose est sûre : si l’expérience lui a été bénéfique sur bien des points, les années n’ont pas aidé à saisir le pourquoi autrui se détruit au point d’oublier tout le reste. D’un signe de la tête, il acquiesce, puis hausse les épaules, peu sûr que ce soit vraiment ce qu’il ressent. « Pas la mienne. La vie des autres. » La perte de contrôle qu’il a sur son entourage est terrifiante. Les petits problèmes, il sait les gérer, a appris, mais là, il ne s’agit pas d’un manque de pot de Nutella dans le placard, ni d’un simple coup de blues. Il fait face à la maladie et à la dépendance. Toute sa volonté et détermination ne changeront rien à la destruction que provoquent ces deux choses. Dante arbore un sourire, faible, triste, mais pourtant sincère. Il est touché par les mots de Tina. Son amie est bienveillante, présente, disponible et arrive à le comprendre. Il ferme les yeux au contact de sa main sur sa joue, se raccroche à cette caresse comme si sa vie en dépendait et actuellement, c’est presque ça. S’il ne l’avait pas, il ignore comment il tiendrait encore sur ses deux jambes. Se confier, savoir qu’il peut poser sa tête sur son épaule, ouvrir les vannes sans avoir honte lui fait du bien. « Oui. » murmure-t-il, bien qu’il ne soit pas certain d’être capable de ça. Se servir de ces émotions négatives, de cette peine impossible à chasser pour le rendre encore plus fort… Il aimerait, vraiment. Agir comme il y a vingt ans de ça. Seulement, aujourd’hui, ça lui semble insurmontable. Peut-être un peu moins avec elle. Il pose sa main sur la sienne, posée sur son cœur et la resserre avec tendresse. « Heureusement que je t’ai. Tu me fais du bien. » C’est une femme absolument géniale et il est ravi, soulagé, de faire partie de son entourage. Il n’a jamais rien regretté de leur histoire ; Tina n’a de cesse de l’aider à grandir. Là, elle l’aide à puiser la force nécessaire pour tenir bon. Décidé à se ressaisir, le pilote glisse sa main sur son visage, efface les traînées humides sur ses joues et jette un œil dans le ciel, là où les lampions commencent à s’envoler. « C’est fou à quel point tu peux être persuasive… » Son ton est amusé et bien qu’il tente d’alléger l’atmosphère, le regard qu’il pose sur elle du coin de l’œil se veut reconnaissant. Il l’adore, sa meilleure amie et ne laisserait personne dire du mal d’elle en sa présence. Il lui souhaite que du bien. C’est la raison pour laquelle il pense à une rencontre, même si, en effet, il n’est pas doué pour jouer les entremetteurs. Habituellement, il n’a nullement besoin de faire ça. Ce n’est d’ailleurs pas son truc. Les gens se débrouillent bien comme ils peuvent, saisissent les occasions qui se présentent, mais là… C’est différent. Il sent bien qu’elle est réfractaire à l’idée de se lancer dans une histoire. « Un rendez-vous, d’accord. » Il prend note, intéressé et son sourire qui s’étire prouve son sentiment de satisfaction. « Et si ça marche ? Tu m’inviteras au mariage, j’espère ? » Il en est convaincu, entre eux, ça peut faire des étincelles… Et il espère qu’elles seront positives.

Spoiler:
 


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t6621-tina-2-0-hamari-adhuri-kahani# http://www.ciao-vecchio.com/t6633-tina-where-you-lead-me-i-will-follow-anywhere
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature, old money
Messages : 1191 - Points : 2310
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 F452a9a29d79436fe832561de40fd26168b33a72
Âge : 44 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le Sam 15 Déc 2018 - 16:40 )





Dante & Tina



When it comes, the Landscape listens –
Shadows – hold their breath –
When it goes, ‘tis like the Distance
On the look of Death –

There’s a certain Slant of light  - Emily Dickinson

Tina ne comprenait que trop bien le sentiment qui habitait l’Italien. Et il n’y avait rien de pire que cette sensation de perte de contrôle surtout lorsqu’il s’agissait de la vie des autres, parce que peu importe la place importante qu’on peut occuper dans la vie de quelqu’un, voir la personne aller à la dérive nous réduisait au rôle de spectateur impuissant. Si certains voyaient les problèmes des autres comme quelque chose qui ne les concernaient pas, ce n’était pas le cas de Dante qui s’impliquait à chaque fois corps et âme dans les relations qu’il entretenait. C’était quelque chose qu’admirait l’Indienne parce qu’elle n’avait pas la force d’entretenir de tels liens avec les gens, du moins seulement très peu de personne. Mais c’était également quelque chose qu’elle déplorait chez le jeune homme, parce qu’à force de s’impliquer, il oubliait parfois que certaines relations ne valent pas la peine de se battre pour elles. Elle ne disait pas que c’était le cas avec Leila, mais en voyant dans quel état il se mettait pour cette femme, elle se demandait combien de temps encore avant que son cœur en ait assez d’être brisé, au même titre que ses espoirs, pour une femme déjà prise. Quoi qu’il en soit, elle s’était faite cette promesse il y a bien longtemps, d’être toujours à ses côtés peu importe que ce soit de la joie, du chagrin ou même de la colère. Ses maux étaient devenus les siens dés le moment où il a accepté de la présence de l’Indienne dans sa vie. « C’est moi qui ai de la chance de t’avoir dans la mienne. » Répondit Tina sur le même ton que le sien. Enfin, elle s’estimait chanceuse quand il n’essayait pas de se mêler de sa vie amoureuse. Et à chaque fois qu’ils se voyaient c’était la même chose, elle se demandait d’ailleurs pourquoi il ne s’occupait pas plutôt de la sienne qui était en bordel, plutôt que celle de l’Indienne. Au fil des années elle s’était rendue compte qu’il voulait seulement la voir heureuse et elle ne pouvait pas le blâmer de vouloir l’aider. Il s’y prenait comme un pied mais au moins il faisait l’effort d’y fourrer son nez. « Persuasive, c’est le mot. Et à la différence de ces autres tocards qui n’écoutent pas mes conseils, toi je peux te claquer jusqu’à ce que ça rentre. » La voilà sa force de persuasion, les menaces et la force qu’elle n’avait pas. Et pour preuve que ça ne s’arrêtait qu’à des mots qui n’avaient pas encore fait leur preuve, Dante revint à la charge pour essayer de trouver quelqu’un à Tina. Un soupir et des yeux qui roulent plus tard, et l’Indienne accepta un rendez-vous. Elle acceptait de se prêter au jeu et sans savoir pourquoi, à peine ses mots sortis de sa bouche qu’elle le regrettait déjà. « Au quoi ? Quel mari-… » Elle ne pu même pas terminer sa phrase que les mots s’étranglèrent dans sa gorge, une grimace déformant son visage. Le mot mariage lui donnait des sueurs froides. Mais uniquement quand on lui donnait le rôle de la mariée. Elle l’avait déjà fait une fois et pas un jour n’avait passé sans qu’elle n’annule le mariage à la fin de la journée pour des raisons stupides ; la dernière annulation datait du matin du mariage parce que son fiancé lui avait mal dit bonjour et elle n’avait pas envie de passer le reste de ses jours avec quelqu’un qui disait mal bonjour. Alors revivre ça ? Ugh, jamais. « Regarde le ciel plutôt au lieu de dire des bêtises. Et efface-moi ce sourire tout de suite. » Intima l’Indienne les yeux levés pour regarder s’envoler les lampions. Quelle soirée.  

belle âme


Spoiler:
 








La mer c'est elle qui m'a guérie.
Sa grande main humide en travers de mon front. Sa vapeur dans mes narines. Sa potion amère sur mes lèvres. Peu à peu, je recollais les morceaux de mon être. Peu à peu, je me reprenais à espérer. En quoi ? je ne le savais pas exactement..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Event : soirée des lampions  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : soirée des lampions ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Event : soirée des lampions -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3