Revenir en haut
Aller en bas


 

- { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
ID : Djoan (Floriana) fait vivre Brigitta à travers les articles de son blog.
Faceclaim : Alison Brie ©Djoan
Messages : 466 - Points : 1084

Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
Sujet: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Sam 9 Juin 2018 - 14:43 )
Fêtons l'étéAvec camping et festival de musique !
Topic commun
La période estivale rime avec festivals et comme chaque été, nombreuses villes italiennes en organisent, conviant des chanteurs, groupes de toutes origines. Celui de Terni attire la foule, notamment pour son cadre idyllique près de la cascade des Marmore. Le festival dure 3 jours complets, avec un programme différent à chaque fois. Les styles musicaux y sont variés et chacun peut y trouver son compte : country, pop, rock, rap, variété, électro & jazz.



Les napolitains ne font pas exception à la règle et beaucoup ont pris des jours de congés pour s'y rendre, profiter du vendredi matin au dimanche soir des sons diffusés, mais également pour rencontrer du monde, faire la fête et camper autour d'un feu de camp avec une guitare à la main. N'oubliez pas vos tentes et vos comprimés pour la gueule de bois du lendemain !
En savoir plus
Terni se situe à trois heures de Naples. La cascade est à 7,7 kilomètres en prenant la route nationale "Valnerina".

• La cascade des Marmore est une chute d'eau artificielle qui a été créée par les anciens Romains et dont des sels de calcium donnent aux roches l'aspect du marbre. Elle est sur trois niveaux. Sa hauteur totale est de 165 m ce qui en fait la chute la plus haute d'Italie et la plus haute chute d'eau artificielle dans le monde. Source

• C'est noir de monde. Sur place, vous y trouverez des tentes, des stands et surtout des poubelles pour vos déchets. Pensez-y !

• Quelques chanteurs, groupes présents parmi les autres : Bruno Mars, Calvin Harris, Carmen Ferreri, Ed Sheeran, Einar, Emma (Essere Qui), Imagine Dragons, Irama, Macklemore et Ryan Lewis, Shawn Mendes, Sigur Ros

• Les feux de camp sont appréciés, mais doivent être surveillés.
Revenir en haut Aller en bas
Donatello LucciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1841-donatello-o-i-m-a-mothe http://www.ciao-vecchio.com/t1845-donatello-o-it-s-unhinged-it-s-just-like-me
ID : mrs. chaplin (pascale)
Faceclaim : armie hammer + ava by tennesse, gifs profil and sign by mrs. chaplin
Multi-comptes : vincenzo, le danseur (t. egerton) → frederico, le papa poule (p. rudd) → vito, le pilote (s. stan)
Messages : 1552 - Points : 977

Âge : trente-quatre ans d'expérience de vie, vingt-et-un ans d'âge mental.
Métier : mythomane qui aide d'autres mythomane à s'en sortir. employé de TFPC.com.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Mer 13 Juin 2018 - 0:15 )
Mes. Jambes. Ce n’est pas conseillé pour une personne d’un mètre quatre-vingt-dix de rester assis derrière un volant pendant trois heures. Sauf pour une belle vue durant un concert, être un géant, c’est chiant. Heureusement, la route n’a pas semblé si longue avec Isa et ses conneries. Normalement, je n’aime pas trop quand les gens monopolisent la radio, mais avec elle, je pouvais chanter comme une merde, changeant les paroles pour des conneries, en paix. Call me Justin Beaver ! Mais autant que la route fut amusante, notre arrivée ne peut que m’enchanter. « ENFIN ! » Je lâche en quittant mon siège pour finalement poser mes pieds sur le sol. J’en profite pour m’étirer, j'en jouis quasiment, tellement ça me soulage. « Une heure de plus et je restais coincé en position assise. » Je regarde autour de nous, le stationnement est rempli et les gens se dirigent tous vers l'entrée du festival. On peut entendre la musique d'ici. Aussi étonnant que cela peut être, c'est ma première fois que j'y participe. En fait, c'est le genre d'événement que j'oublie jusqu'à ce qu'on m'en parle une fois que c'est terminé. C'est alors que mon regard se pose sur une bande de mecs, tout près, qui ont le regard posé sur Isa. Je lève les yeux au ciel. Voilà les relous. Ça commence bien. « Fuckboy alert ! Je crois qu'on a trouvé le Drake à ta Minaj. » Je dis en lui signalant les mecs derrière. Bon, je ne suis pas le mieux placé pour dire ce genre de choses : je suis ces mecs. Enfin... J'étais... Ou peu importe. Je préfère me concentrer sur Floriana. Je me dirige vers l'arrière du SUV pour ouvrir le coffre. Mais lorsque je tire la glacière vers moi, je réalise un truc. Merde. La glace. J'étais censé m'en charger, j'ai oublié... Fuck. « Vous vous souvenez quand je vous ai dit de me faire confiance, que je n'allais rien oublié ? » Je me tourne vers eux, leur regard pas impressionné posé sur moi. « C'est rien de grave, c'est juste... la glace. » C'est tout de même un élément important pour la glacière et garder les choses au froid. Mais nous sommes à un événement camping, il doit y avoir un stand ou je sais. « Il doit sûrement y en avoir sur le terrain... quelque part. Les filles pourront chercher pendant qu'on monte la tente. Sinon, Isa, tu sais quoi faire. » Ce qui veut dire : draguer un mec pour qu'ils nous en donnent.

@Floriana Mennini @Stefan Rowe @Isadora Forti




All the answers is you
Floriana & Donatello ☽ Every time that we run we don't know what it's from. Now we finally slow down, we feel close to it. There's a change gonna come, I don't know where or when but whenever it does, we'll be here for it.
Revenir en haut Aller en bas
Floriana MenniniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t691-floriana-sei-in-arresto http://www.ciao-vecchio.com/t844-floriana-casier-relationnel
ID : Djoan, yohan
Faceclaim : Anna Kendrick + : © Avatar plateau-avatars | gif Doriana : mrs chaplin | Gif sign : mrs chaplin
Multi-comptes : Roberto Khalil & Valente Paludi & Giulietta Vitelli
Messages : 589 - Points : 842

Âge : trente-trois printemps.
Métier : PDG de TFPC.com (Te Fais Pas Choper, distributeur d'alibis).
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Mer 13 Juin 2018 - 16:33 )
Lorsque j’ai accepté la presque invitation de Donatello, je m’attendais à un rendez-vous à deux, à se balader entre chaque concert et à balayer les dernières semaines éprouvantes où il dût supporter mon caractère vacillant. Même dans nos derniers sms, je n’ai pas été très sympathique. Pendant quelques secondes, j’ai pensé qu’on aurait pu se retrouver à cet événement, mais ce fût une idée de courte durée puisqu’il m’avait vite avertie que nous ne serions pas seuls. Honnêtement, je l’ai plutôt mal pris. J’ai écrit « laisse tomber » en réponse, pour ne finalement pas l’envoyer. Et me voilà assise dans son SUV où je me sens comme une gamine de quatorze ans, tellement j’ai de la place pour mes petites jambes. Ma fiat me manque. Cette dernière impose une proximité qui me plait bien. Là, j’ai l’impression d’être à un kilomètre de lui. J’ai décidé de ne pas faire ma boudeuse. J’ai même fait une liste de chose à ne pas faire pour bien me comporter. Incluse dedans : Ne pas hausser le ton sur Donatello et ne pas le rabaisser devant ses potes. Ce ne sont pas des choses que j’apprécie faire, mais, encore une fois, les dernières semaines ont été difficiles et éprouvantes. J’ai eu l’impression d’avoir mes menstruations non-stop pendant tout ce temps. Le cauchemar. Aujourd’hui, il est temps de voir la vie différemment et ce festival est une bonne manière de tourner la page. Nouvelle philosophie : on a qu’une vie. La rencontre avec ses amis s’est plutôt bien déroulée. J’avoue avoir fait preuve de patience pour ne pas laisser parler ma jalousie lorsque Donatello se mettait à délirer avec sa Isadora. Je me suis donc plonger dans un silence omineux avant de, finalement, accepter leur amitié. Plusieurs heures de route plus tard, j’accuse le coup et sors de la voiture pour me dégourdir les jambes. Sa fourmille de monde autour de nous. Il va être facile de se perdre. On est loin du lieu thébaïde que cette nature peu inspirer en temps normal. Donnie se lance déjà dans ces délires avec des remarques que je ne comprends même pas. Je fais donc semblant de ne pas l’entendre. De toute façon, je doute qu’il s’adresse à moi. Il ouvre ensuite son coffre et tente de relativiser un oubli. On va devoir se contenter de boisson chaude sous cette chaleur ? Je m’impose la liste dans ma tête et va dans le sens du plan qu’il propose, à un détail près : « Je pense que c’est une très bonne idée. » Je lance un regard complice à Isadora et lui dit en insistant sur le premier mot : « On saura quoi faire en cas de besoin. » Moi ? Vexée ? Pas du tout ! Mais j’ai une force de séduction qu’il ne faut pas négliger. Si je dois en user pour manipuler, je le ferais. Je commence à avoir de l’expérience dans ce domaine. « Et si ça ne fonctionne pas... » Je prends en main mes seins et les remonte grossièrement pour montrer mes atouts évidents : « …Ce que je doute, … on pourra toujours mettre les bouteilles quelques temps dans le lac, au pied de la cascade. Il doit être frais. » Petite astuce utilisée par mon père lorsqu’on faisait du camping dans mon enfance. A ne pas reproduire dans les piscines chauffées des riches étudiants. Non, non, ce n’est pas par expérience que je dis ça. Quoi ? On était bourré ! « On y va Iso ? Plus vite on s’en charge, plus vite on évite de les regarder se gratter la tête en se demandant comment monter une tente. » Je les taquine. Mais on s’est tous comment ça finit. On en appelle à la logique des femmes pour les aider dans leurs tâches. Et nous, on a mieux à faire. Mais je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter : « Vous avez bien choisi une tente avec un tissu déperlant ? Je n’ai pas envie de me réveiller avec une touffe à la Boney M sur la tête, demain matin. » Encore une fois, mon père avec le chic pour choisir des tentes non-imperméable. Je me rappelle d’une fois où j’ai failli me noyer sous trois centimètres de flotte. L’eau entrant dans mes narines m’a vite réveillé, pendant que la toile était frappée par un sacré déluge. A voir le temps qu’il fait, ce joli ciel bleu, nous ne risquons pas grand-chose, mais la rosée du matin n’est pas forcément une amie pour les longues chevelures.

@Stefan Rowe @Isadora Forti @Donatello Lucci


Moi t'aimer ? Plutôt mourir !
Si je te dis que je veux te parler : je veux entendre ta voix. Que je dois te voir :être près de toi. Que je veux du sexe : Étreins-moi ▬ Si tu me demandes si je t'aime, je rirai aux éclats et pleurerai dans mes draps.
Revenir en haut Aller en bas
Isadora Forti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3076-isadora-but-i-have-seen-this-a http://www.ciao-vecchio.com/t3127-isadora-what-if-we-rewrite-the-stars
ID : Redvelvet
Faceclaim : Anna Speckhart ©Ealitya
Multi-comptes : Leah, Natascia.
Messages : 916 - Points : 547

Âge : 30 ans
Métier : Musicienne dans l'âme, elle a toujours tenté de percer dans cet univers, sans succès. Elle s'est récemment faite à l'idée de reprendre l'entreprise familiale, ce qu'elle s'était promis de ne jamais faire. Des mois plus tard, grosse remise en question, envie de faire marche arrière sur sa décision.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Jeu 14 Juin 2018 - 18:26 )
Assise confortablement dans la voiture, bien adossée contre son siège, Isadora regarde défiler l’éblouissant paysage qui s’offre à leur vue, battant la mesure de la musique avec de petits coups sur la cuisse de Stefan qui, sans ça, serait sans doute assoupi. Une chance qu’ils sont presque arrivés, sinon elle se doute bien que son meilleur ami finirait par exiger qu’elle change de place ou qu’on lui lie les mains de force pour l’empêcher de l’embêter. En sortant finalement de la voiture, elle s’étire longuement en faisant craquer son dos, et adresse un sourire complice à Donatello lorsqu’il désigne la bande de garçons qui font déjà de l’œil à la jeune femme et à Floriana. D’une main, elle claque ses fesses en se trémoussant, avant de pouffer de rire. « C’est juste mon gros cul qui les attire, t’inquiète pas. Ils sont pas mon genre. » Elle s’approche du coffre pour donner un coup de main à Donny, mais dès qu’elle voit son visage se figer légèrement, elle fronce les sourcils. Pitié, faites qu’il n’ait pas oublié la tente… « Oh, c’est pas grave. On s’en occupe. » Échangeant un sourire avec Floriana, elle glisse son bras sous celui de la jeune femme en l’entraînant à quelques pas des garçons qui observent la tente comme si c’était la première fois de leur vie qu’ils en voyaient une. « J’ai remarqué un stand de boisson là-bas, on a qu’à arrêter boire un verre, comme ça quand on reviendra tout sera déjà fait. », chuchote-t-elle à l’intention de la jeune femme avant d’adresser un sourire flamboyant à ses amis. « À tout de suite! »

À peine une minute de marche que déjà, Isadora entend quelqu’un la héler. Du coin de l’œil, elle remarque Oscar, un ami de longue date qui attire l’attention par sa chevelure de scientifique fou, buvant à même le goulot d’une bouteille de scotch, un joint dans sa main libre. Il s’approche d’ailleurs d’elle pour plaquer un gros baiser sur la joue de Floriana, arrachant un rire amusé à la jeune femme. « Calme toi Oscar, tu vas lui faire peur! » Le jeune homme hausse les épaules en pouffant d’un rire qui n’a rien de sobre, et fourre un petit sachet dans la main d’Isadora, qui écarquille légèrement le regard voyant deux pilules roses, et le fourre aussitôt dans sa poche pour éviter les regards curieux. « De la bombe. La meilleure que j’ai jamais eue. Vous aurez une petite pensée pour moi… » Adressant un clin d’œil appuyé aux deux jeunes femmes, Oscar tourne les talons et rejoint sa bande d’amis, et Isadora hausse les sourcils en tournant la tête vers Floriana. « Ouais, il est… enfin. Unique. » Elle reprend donc sa marche, un sourire amusé aux lèvres. « T’as déjà essayé ce genre de truc? »

@Floriana Mennini @Donatello Lucci @Stefan Rowe[/u]


I love you.
Cause every night I lie in bed the brightest colors fill my head a million dreams are keeping me awake. I think of what the world could be a vision of the one I see, a million dreams is all it's gonna take. A million dreams for the world we're gonna make. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Alessio ValentiniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t951p40-lost-child#18392 http://www.ciao-vecchio.com/t1037-le-temps-est-assassin-et-emporte-avec-lui-les-rires-des-enfants-et-les-mistral-gagnants#18972
ID : Yulia
Faceclaim : Billy Huxley + MORPHINE..+ signature a définir + Gif de profil Elsy + MORPHINE. + Sharky
Messages : 722 - Points : 1726

Âge : 34 ans
Métier : Pianiste international.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Ven 15 Juin 2018 - 22:24 )
Alessio ne s’imaginait pas participer à un festival, il détestait la foule, le bruit et plus il vieillissait plus les gens autour de lui l’agaçaient. Il avait envie de disparaître, mais heureusement il y avait de la bonne musique et il allait retrouver l’un de ses amis. Ce dernier était devenu son ami un peu par hasard, Alessio avait tout d’abord été son mécène lui donnant l’argent nécessaire pour faire des créations.

Il lui arrivait souvent de passer commande, même s’il avait des montres de luxe, il aimait parfois se démarquer des autres et porter des modèles uniques ou atypiques. Les œuvres du jeune homme  étaient également très utiles pour faire un cadeau original et Alessio ne se gênait pas pour en faire à sa sœur ou à Vera. Même s’il était pianiste principalement, Alessio maitrisait plusieurs instruments et sa blessure à la main lui avait permis de composer pour de nombreux musiciens.

C’est donc pour la musique et rien que pour la musique qu’il était allé dans ce festival. Il connaissait la plupart des artistes à l’affiche, il avait eu l’honneur de composer des mélodies pour certains d’entre eux, même s’il ne s’en vantait pas. Il ne disait jamais les noms de ses clients, ni les morceaux qu’il avait composés.


Seule la personne recevant ce morceau savait son origine et les gens bizarres qui lisaient les petits feuillets accompagnant les jacquets de CD. Enfin il ne savait même pas si les jeunes achetaient encore des CD, même lui ne consommait plus autant de CD qu’avant.

Il avait décidé de donner rendez-vous à son ami au festival, il n’avait pas prévu de dormir sous une tente, il n’était pas un clochard et il avait loué une chambre d’hôtel pas très loin. Il l’avait payé une fortune, mais elle était parfaite et avec sa moto, il ne mettait pas trop de temps pour se rendre au festival. Il ne se voyait pas passer la nuit sous une tente, il aurait sûrement finit par assassiner quelqu’un. Il avait déjà assisté à un mini-concert la veille et il devait admettre qu’il s’était bien amusé.

Il avait presque hâte de voir son ami arriver pour profiter de cette bonne musique avec lui. Puis son ami apportait normalement ce qu’il lui avait commandé il y a déjà quelque temps. Il avait hâte de voir le résultat et surtout de pouvoir offrir cette œuvre à Vera. Sa liste d’amis n’étant pas longue, les cadeaux qu’ils faisaient étaient soit pour Vera soit pour sa sœur. Une situation un peu pathétique qui ne le dérangeait nullement.

Il siffla lorsqu’il vit son ami en train de regarder partout ne prêtant pas attention aux regards autour de lui alors qu’il coinçait sa cigarette entre ses doigts. Salut, tu vas bien ? Il coinça sa cigarette entre ses lèvres dès la fin de sa phrase tirant une latte de sa clope. Pas la première de la soirée, ni la dernière. Il ne comptait même plus le nombre de cigarette qu’il avait déjà fumée.

@Azkadelio Melchiorre Voilà, dis-moi si un truc cloche.


Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Victoria ValentiniLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3556-victoria-what-say-we-go-up-in- http://www.ciao-vecchio.com/t3558-victoria-what-say-we-go-up-in-flames-together
ID : Elsy
Faceclaim : Iga Wysocka - Elsy
Messages : 405 - Points : 707

Âge : 27 ans
Métier : Doctorante en histoire
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Sam 16 Juin 2018 - 0:03 )

Ce jeudi soir, alors que son boss annonce qu'il est l'heure de cesser de travailler pour trois jours afin de profiter du festival de Terni, Victoria chasse le sourire qui prend place sur ses lèvres en refermant son dossier, alors qu'elle songe qu'il ne sera pas rouvert avant lundi  et elle le pose sur la table basse, l'abandonnant là. L'ambiance va monter crescendo au cours de ces trois jours et la demoiselle ne doute pas, fascinée par avance, que le festival sera transcendant alors qu'il suscite déjà l'excitation générale. Les gens allaient se trémuler et se trémousser, se bousculer, rire et chanter, comme toujours. Boire, aussi, en profitant un maximum de ces quelques jours.

La jeune femme rejoint sa chambre pour attraper le sac qu'elle avait préparé la veille et qu'elle passe par dessus son épaule. Trois heures la séparent du festival. Mais peu importe. La demoiselle a hâte de retrouver celui-ci, auquel elle a déjà assisté plusieurs fois. Elle a hâte de retrouver quelques amis, ou des habitués qu'elle a déjà croisé, même si retrouver du monde est toujours difficile. Surtout, elle a hâte de voir la cascade s'illuner comme la nuit tombera rapidement après le débuts des festivités.

Sur les lieux noirs de monde, elle cherche une bouille qui lui dise quelque chose, un proche, une copine, n'importe qui d'intime. Rester toute seule pour un tel événement n'est point drôle et Vicky s'y refuse. Elle est ici pour se dérider, se réjouir, profiter de ces quelques jours pour rire, s'époumoner, boire quelques coups... Profiter de l'été, des sonorités, des festivités. Elle n'allait tout de même pas s'ambiancer "seule" sur les sons de Calvin Harris après tout. Apercevant un borsalino, elle reconnait Bruno Mars sous celui-ci, qui monte sur l'une des scènes du festival.
 
Autour d'elle, les gens n'arrêtent pas de se secouer en rythme avec la musique, ou de chanter à l'unisson des cœurs* et elle rit comme elle aperçoit une jeune fille coursée par son petit ami, semble-t-il et elle songe que le festival démarre sur les chapeaux de roues, mais cette réflexion est coupée par le gargouillement  de son estomac tandis qu'une odeur sucrée** de barbe-à-papa vient chatouiller ses narines.


*reste un e
** reste un o
Là pour qui veut



Just, she's not me
I understand the consequences.
Are we willing to pay them ? What
say we go up in flames together.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo DragoniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3769-m-smells-like-a-freakshow http://www.ciao-vecchio.com/t3799-m-smells-like-a-freakshow
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : E. Peters © Ealitya ♥ (avatar) + ANESIDORA (signature)
Je suis absent-e : PR 12.08.2018
Multi-comptes : Ditlev, Ima et Gabriele.
Messages : 1018 - Points : 476

Âge : 31 ans (1o.o4.87)
Métier : Agent immobilier.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Dim 17 Juin 2018 - 2:32 )
Klaxonnant d’un coup brusque le véhicule m’ayant coupé la route, je lui fis bien comprendre le fond de mes pensées, alors qu’Emilia trémulait comme une feuille à mes côtés, tandis que j’arrêtais la voiture à une pompe à essence. Kilométrage remis à zéro, je profitais de vérifier une dernière fois que je n’avais rien oublié, avant de reprendre l’autoroute, direction Terni. Encore deux heures de route. Un peu moins de deux-cents kilomètres et des poussières. Heureusement, le temps jouait en notre faveur, et n’était pour le moins du monde omineux. Quoique … En réalité, dans la voiture, c’était une autre paire de manche. Emilia n’avait presque pas desserré les dents de tout le voyage, préférant simplement s’occuper de choisir la musique Restant muette. Boudant dans son coin,  comme une gamine capricieuse qui n’a pas réussi à avoir la dernière part de gâteau. Tout ça simplement parce qu’elle voulait aller au festival seulement avec moi, comme on l’avait prévu au départ, et non se retrouver avec mes amis, qu’elle avait tendance à haïr, pour la simple et bonne raison que, selon elle, je passais trop de temps avec eux. C’en était ridicule. Pitoyable même. Perdu dans mes souvenirs, d’une certaine nuit dans un motel miteux, je fis abstraction de sa présence. Me concentrant plus que – du moins en partie – sur la route qui défilait devant moi.

Arrivé à bon port en avance sur l’heure prévue – merci la circulation fluide et la chance d’avoir réussi à garer la voiture facilement – je me dirigeais vers l’entrée du camping, une partie de nos affaires sous la main, Emilia portant le reste. Dès l’entrée, se tenait un groupe de jeunes, identifiables par leurs borsalinos. Je secouais la tête, amusé, souriant en coin. Voilà ce qui faisait toute la beauté d’un festival. Chacun venait comme il le voulait. Déguisé ou non. Tout était permis, sans aucun jugement. Comme si chacun mettait de côté, pour quelques jours, la nature humaine, et toute sa méchanceté. Après avoir tourné en rond pendant une bonne vingtaine de minutes, Emilia pestant depuis au moins cinq minutes – trop chaud, marre de marcher, etc. – je fis au loin Stefan et Donatello. De là où je me trouvais, aucune trace d’une quelconque fille. Je me dirigeais vers eux, tout sourire, Em’ sur mes talons, tirant la gueule. C’était devenu une seconde nature, chez elle. Une fois à leur hauteur, je laissais tout tomber à mes pieds, avant d’aller saluer comme il se devait mes amis. « Désolé de vous avoir fait faux bond, pour le voyage », murmurais-je, presque en m’excusant. Je regardais tout autour de moi, mes yeux se posant sur leur tente. Du moins, sur une bâche et quelques sardines plantées dans le sol. « Un coup de main ? » Je balayais les alentours, sortant une cigarette de mon paquet, avant de l’allumer. Isadora n’était pas à portée de vue et je sentis une boule se former dans mon ventre. Non, impossible de leur demander. Pas en sachant qu’Emilia était là, dernière moi, qui devait certainement tout écouter. Toutefois, un souvenir me revint en mémoire. Je posais mon regard sur Donatello, me passant une main dans les cheveux. « T’étais pas censé venir accompagné toi ? Ou alors elle a déjà abandonné l’idée d’être coincée ici avec toi pendant trois jours d’affilés ? », lui demandais-je, sur un ton taquin. « En même temps, je peux la comprendre », rajoutais-je, le narquant encore plus. Qui aime bien châtie bien, non ? Et qui sait, peut-être que, en même temps, j’en saurais plus sur Isadora ?

@Donatello Lucci, @Stefan Rowe (et même si vous n'êtes plus au même endroit, @Isadora Forti, @Floriana Mennini)


In the daylight I’m your sweetheart, You’re goody-thow-shoes prude is a work of art. But you don’t know me, and soon you won’t forget, bas as can be, yeah, you know I’m not so innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Rowe10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2319-stefan-o-i-need-you-the http://www.ciao-vecchio.com/t2616-stefan-o-run-boy-run
ID : Ealitya
Faceclaim : Theo James, ©Ealitya
Multi-comptes : Dante, Demetrio, Enzo & Erio
Messages : 218 - Points : 702

Âge : trente-quatre ans.
Métier : coach sportif. Il gagne également sa vie grâce à des combats illégaux.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Sam 23 Juin 2018 - 1:58 )
« La glace. » répète-t-il, dans un soupir, se jurant de veiller la prochaine fois à ce que tout le nécessaire soit bien dans le coffre, quitte à rayer les points sur une grande liste afin de s’assurer qu’ils ne manquent de rien. Néanmoins, ça ne l’effraie pas tant que ça ; les filles se proposent de mettre les bouteilles au frais et parmi tout ce beau monde, il y en aura bien quelques uns pour se montrer serviable. Un tel festival, c’est convivial, chaleureux et  il est donc impossible que ça grouille uniquement que de radin. Adressant un signe de la main à celles qui s’éloignent, Stefan appuie sa main sur le toit de la voiture, scrutant son ami et le matériel qui dort dans le coffre. « Et la tente, c’est avec du tissu déperlant ? » Ce n’est pas une question, c’est un simple constat : « Elle a bonne image de toi on dirait. » dit-il, en levant la tête pour croiser ses yeux. A chaque fois qu’il se trouve en sa compagnie, c’est tout juste s’il ne s’attrape pas un torticolis. L’aidant à sortir les piquets et autres accessoires, Stefan tourne la tête vers l’arrière en apercevant de loin Matteo accompagné d’une erreur de passage, une perte de temps, juste là pour freiner le moment où il ouvrira les yeux. Du moins, c’est comme ça qu’il aimerait que ça se déroule. Il ne la connait pourtant pas cette fille et sans doute est-elle sympa, peut-être même qu’elle lui apporte un peu de bonheur. Pourtant, d’un point de vue extérieur et purement pas objectif du tout, il est convaincu que c’est une fausse note dans le morceau de sa vie. « C’est sérieux toi et elle ou tu nous la présentes juste pour le fun ? Ce qui ne m’étonnerait pas te concernant. Et puis, elle a l’air tout aussi barré que toi. » Assez pour que Floriana séjourne ici pendant trois jours en leur compagnie, mais si elle souhaite prendre du bon temps, c’est le bon plan. « Ouais, c’est pas de refus. » dit-il, à l’adresse de Matteo. « Les filles s’occupent des bouteilles, grâce à tu sais qui. Il a zappé la glace. » Là, il acquiesce d’un signe de tête pour saluer la demoiselle et parce qu’il souhaite voir si c’est l’une de ces nanas comme Cecilia, qui ne cesse de lui envoyer des messages depuis une bonne heure déjà, mais qu’il ne prend pas le temps de lire, ou si c’est une de celles qui mettent la main à la pâte. « Salut. Stefan. Et tiens, aide-nous, ça ira plus vite. Tu te charges de ce piquet, c'est bon, ça ira ? » demande-t-il, toujours à l'adresse d'Emilia, même si cette question n'en est finalement pas une. Il lui impose le piquet qu'il pose dans ses mains.

@Donatello Lucci @Floriana Mennini @Isadora Forti @Matteo Dragoni


Stefan & Luce
Silent love is calling faith to shatter me through your hallways. Into echoes you can feel, and rehearse the way you heal. Make them dance, just like you, cause you make me move, you always make me go. I'll run away with your footsteps, I'll build a city that dreams for two and if you lose yourself, I will find you.
Revenir en haut Aller en bas
PNJJe viens de débarquer parmi les fous
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Je suis personne
Faceclaim : Avatar inconnu.
Messages : 19 - Points : 91
Âge : X
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Sam 23 Juin 2018 - 19:00 )
EMILIA IN THA HOUSE !

Chiante, je le suis, je le sais. Assise sur le siège passager, je n’adresse que quelques mots à Matteo durant les trois heures de route jusqu’à Terni. Ce week-end au festival, je n’en veux pas. Pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de m’incruster, mais pas pour les bonnes raisons. Plutôt pour surveiller Matteo et ne pas devoir l’écouter me raconter comment il s’est bien amusé sans moi. Égoïste ? Oui. Que voulez-vous ? Quand on aime quelqu’un, on fait tout pour le garder pour nous. Par contre, j’avais hâte d’arriver. L’ambiance dans la voiture était insupportable et j’étais trop orgueilleuse pour me calmer et décider de passer un bon moment. Même à notre arrivée, j’ai continué de râler alors qu’on marchait à la recherche du groupe. « On peut s’installer ailleurs et partir à leur recherche après. » Comme ça, on ne sera pas collé à eux pendant trois jours. Sauf que Matteo ne m’écoute pas et tient à être avec ses amis. Roulement de yeux. C’est à se demander s’ils ne sont pas plus importants que moi... On les trouve enfin et je crois que je n’ai jamais été aussi contente de les voir. Il se lance quelques piques, je souris faussement à l’arrière, faisant mine d’être de bonne humeur. Après tout, je ne vais pas passer pour la petite amie désagréable que je suis depuis ce matin. Non. Stefan me tend un piquet en se présentant. « Enchantée. Emilia. Ça ira. Tant que vous nous aidez avec la nôtre après. » Je lâche suivi d'un rire léger, cherchant à me faire amusante. Oui, la nôtre. Hors de question que je partage une tente avec eux... Surtout pas avec Isa. Si Matteo est pour passer la nuit avec une fille, c’est moi. Et ça devrait être clair pour lui !

@Stefan Rowe @Matteo Dragoni @Isadora Forti @Donatello Lucci @Floriana Mennini
Revenir en haut Aller en bas
Donatello LucciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1841-donatello-o-i-m-a-mothe http://www.ciao-vecchio.com/t1845-donatello-o-it-s-unhinged-it-s-just-like-me
ID : mrs. chaplin (pascale)
Faceclaim : armie hammer + ava by tennesse, gifs profil and sign by mrs. chaplin
Multi-comptes : vincenzo, le danseur (t. egerton) → frederico, le papa poule (p. rudd) → vito, le pilote (s. stan)
Messages : 1552 - Points : 977

Âge : trente-quatre ans d'expérience de vie, vingt-et-un ans d'âge mental.
Métier : mythomane qui aide d'autres mythomane à s'en sortir. employé de TFPC.com.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le Sam 23 Juin 2018 - 19:35 )
Mes sourcils se rencontrent rapidement au-dessus de mon nez lorsque Floriana se propose en remontant sa poitrine. À ce geste, je regrette mon idée. Tu ne peux pas te la fermer au lieu de raconter n’importe quoi ? Mon nez se plisse alors qu’un faux sourire vient arborer mon visage. « Parfait. » On ressent le sarcasme. Si ce n’était que de moi, j’aurais envoyé Stefan avec Isa. Connaissant cette dernière, qui sait ce qu’elle peut faire faire à Flo pour draguer... Je me débarrasse des scénarios qui me viennent à l’esprit. Je suis là pour passer un bon moment, je ne vais pas laisser la jalousie me gâcher ça. Floriana est là avec moi, je n’ai pas à être jaloux. La brunette se moque gentiment de nous, remettant en question nos talents d’hommes. Pff ! Avec Stefan, on en a monté des tentes. « Et ton trône, on le met où ? Sous un arbre à l’ombre, je suppose. » Les filles partent donc en mission, mes yeux les suivent, mais Stefan me ramène au présent en répétant les mots de ma patronne. « Je vais être honnête avec toi, j’ai aucune idée de ce qu’est du tissu déperlant. Elles feront avec ce qu'on a. » J’avoue d’un haussement d’épaules. Cuz i'm a big dummy. « Comme tout le monde. » Je ne me cache pas non plus. Je suis débile, j'assume. Je n'ai pas trop le choix avec toutes les oublies et les conneries que je peux faire. C'est l'un de mes charmes. Stefan m'interroge sur mon invité, ce à quoi je m'attendais. J'invite rarement des filles à nos activités, parce qu'à quoi bon ? Ça sert à quoi d'inviter une conquête, sincèrement. Ça risque juste de rendre la situation compliqué pour rien. Se faire copain avec les miens, je lui parle plus, elle continue de leur parler. Ça devient bizarre pour tout le monde. « Sérieux ? Mmm... Non. Je crois pas. J'sais pas, en fait. C'est... quelque chose. » Les mots sont difficiles à trouver pour décrire ma relation avec Floriana. Il y a quelques mois, je n'aurais jamais songé à l'invité à un week-end entre ami, ni même à devoir penser à une réponse sur notre « statut ». En fait, je me pose les mêmes questions que Stefan. Il va donc devoir se contenter de cette réponse vague. Puis, à ma grande surprise, Matteo arrive accompagné de son chien de poche. Je lève les yeux au ciel à ses excuses. « On se demande pourquoi. » dis-je en posant mon regard sur Emilia. Je ne me gêne pas de démontrer qu'elle n'est pas la bienvenue dans notre groupe. Personne l'est. Sauf pour Flo, mais ça c'est différent. Si j'avais une histoire avec Stefan, je ne l'aurais pas fait. (Oui, Stefan, Isa est prise pour l'exemple.) Matteo s'interrogent sur mon invité faisant une blague au passage. « Du tout. Vu que tu venais, je l'ai laissé sur le bord de la route pour qu'on puisse profiter de ce week-end ensemble, mais apparemment, ça ne sera pas le cas. » Non, mais d'où il ramène sa copine quoi sachant très bien qu'Isa était présente... Je sens le drame. Ça me saoule déjà. J'aurais dû amener du popcorn. Stefan répond honnêtement à la question, soulignant mon oublie. « On a compris, Stef ! J'suis con. Là, faut faire la tente avant que les filles arrivent. » Sinon, elles vont nous le ramener pendant tout le séjour, que nous sommes incapables de monter une tente. Je sors les trucs du sacs, cherchant à trouver dans quel sens ils vont. Mais je cesse tout lorsque j'entends Emilia dire qu'ils ont leur propre tente. « Pardon ? Vous en avez apporté une ? » Je lance un regard à Matteo, limite insulté. « Je pensais qu'on s'était entendu pour partager la même tente ? J'ai acheté la plus grosse pour nous. Avec tissu déperlant !! » Peu importe ce que c'est ! Non, mais c'est quoi. Ils sont trop bien pour nous ? Bref, tant pis. Plus de place pour mes grandes jambes. Pas besoin d'écraser personne. On monte la tente, assez rapidement et tout ça avant que les filles se ramènent. Vu le temps qu'on a pris, je commence à me poser des questions. « Ça prend du temps aux filles, non ? » Une partie de moi s'inquiète un peu. Et s'ils se sont faits de nouveaux amis ? Elles ne sont mieux pas nous ramener des mecs ici !

@Floriana Mennini @Stefan Rowe @Isadora Forti @Matteo Dragoni




All the answers is you
Floriana & Donatello ☽ Every time that we run we don't know what it's from. Now we finally slow down, we feel close to it. There's a change gonna come, I don't know where or when but whenever it does, we'll be here for it.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { TOPIC COMMUN : FÊTONS L’ÉTÉ } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples