Revenir en haut
Aller en bas


 

- Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Natascia Grimaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3601-darling-i-m-a-nightmare-dresse http://www.ciao-vecchio.com/t3602-take-it-all-natascia
ID : Redvelvet
Faceclaim : Ana de Armas + ©Ealitya
Je suis absent-e : Du 7 au 28 juillet.
Multi-comptes : Isadora, Leah.
Messages : 215 - Points : 91

Âge : 31 ans.
Métier : Second de cuisine au Bella Notte.
Sujet: Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia ( le Lun 18 Juin 2018 - 23:05 )
And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar.
NATASCIA GRIMALDI
pré-lien/scénario de Enzo Verziero
Identité :Natascia Grimaldi. On la surnomme souvent Nat, ou Tascia. Ou l’emmerdeuse, c’est selon.

Naissance :Elle est née le 10 juin 1987, à Naples. Elle a toujours vécu dans sa ville natale, à l’exception de quelques mois passés en Toscane pour un stage culinaire.

Origines :Italienne de sang et d’âme.

Statut :En couple depuis près d’un an. L’honnêteté l’obligerait à avouer qu’elle s’ennuie dans cette relation trop prévisible, mais qui pourtant correspond parfaitement à ses attentes sur papier. Alors aux yeux de tous, elle est dans une relation épanouie, et laisse elle entendre à qui le veut bien qu’elle a trouvé le bon.

Métier :Elle est sous-chef dans le restaurant familial des Verziero.

Argent :Elle se débrouille. Son salaire ne lui permet pas nécessairement de mener un train de vie extravagant, mais en cas de besoin papa est toujours là pour la sortir d’une impasse.

A Naples depuis :Depuis sa naissance.

Natascia est une jeune femme anxieuse, un rien lui fait piquer une crise de panique. C’est pour ça qu’elle n’aime rien laisser au hasard, préférant au contraire planifier le moindre petit détail de sa journée pour éviter les débordements. Méticuleuse, lorsque les choses ne se passent pas selon ses vœux exacts, c’est la crise, et impossible de camoufler celles-ci à son entourage. Elle se met facilement en colère, susceptible comme pas permis et n’ayant pas la langue dans sa poche. Lorsqu’elle est blessée, elle ne contrôle plus son flot verbal et peut rapidement devenir méchante, voire cruelle. Elle sait capter les gens, sait frapper où ça fait mal. Elle est également rancunière, sait faire la gueule comme personne. À cause de son manque de confiance en elle, elle est possessive envers ses proches, jalouse avec ses petits amis. Elle ne supporte pas qu’on la délaisse. Malgré tout, Natascia reste attachante. Lorsqu’elle considère qu’une personne est digne d’avoir sa confiance, elle se montre généreuse, à l’écoute, présente en cas de besoin. C’est le genre de femme qui a toujours quelque chose à dire pour meubler les silences, qui a l’humour facile. Elle a un peu de mal à s’amuser, trop prise dans sa manie de vouloir contrôler les choses. Elle a besoin qu’on la pousse à se relâcher un peu, et si ses proches se butent parfois à un refus catégorique, il ne faut pas insister. Sa présence peut à la fois être très légère ou très lourde, selon son humeur du moment. Mais lorsqu’elle accepte enfin de se laisser aller, on peut découvrir sous sa façade rigide une jeune femme pleine de vie. C’est une jeune femme passionnée dans tout ce qu’elle entreprend, qu’il s’agisse d’une histoire de cœur, d’amitié, de travail. Elle a tendance à s’emporter un brin dans ses passions, se donnant corps et âme dans ses lubies avant de les abandonner rapidement lorsque l’ennui se fait sentir. Bien qu’elle n’ait pas vraiment de talent dans ce domaine, elle adore chanter et passe son temps à casser les oreilles des employés du restaurant lorsqu’elle fait de la préparation pour la soirée.

poids :
58 kg
alcool :
3 verre
cigarettes :
10 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
What’s up 4 Non Blondes


Conclusion de votre vie Comment faire la conclusion de sa vie alors qu’elle est encore si jeune, si peu avancée dans le parcours auquel elle aspire? Natascia a des rêves, bien entendu, qui ne sont pas nécessairement près d’arriver. Fonder une famille. Ouvrir son propre restaurant. Voyager davantage, goûter aux douceurs culinaires des quatre coins du monde. Mais elle a peur d’entreprendre ces étapes toute seule. Le risque, très peu pour son esprit pragmatique qui préfère au contraire tout calculer à l’avance. Alors elle se lance corps et âme dans son quotidien, espérant un jour oser franchir le pas qui la mènera vers ses aspirations.

Si vous choisissez de ne pas faire l'histoire, merci d'écrire un minimum de quinze anecdotes au lieu de dix minimum, en développant l'histoire à l'intérieur. (un) Elle aime trop, elle aime mal. Elle est extrêmement exigeante envers ses proches, et si ceux-ci ne répondent pas à ses attentes, elle peut facilement couper les ponts pendant plusieurs mois avant de retenter une approche. Elle a tendance à tester ses relations, histoire de voir à quel point elles sont solides. Elle a une peur maladive de l’abandon, mais le provoque tout de même, un peu malgré elle. (deux) Elle ne sait pas ce qu’elle veut. Jamais. Pour elle, choisir un restaurant où aller est une affaire de plusieurs heures. Choisir une tenue le matin se transforme en une micro crise de panique. Elle passe tellement de temps à choisir une playlist à écouter en voiture qu’elle est souvent en retard. La seule chose dont elle soit absolument certaine, c’est sa vocation. La cuisine. Elle en mange, figurativement et littéralement. (trois) Elle aime prendre soin de son apparence, parce que c’est un moyen pour elle de faire comme si elle était bien dans sa peau. Elle remarque les regards que les hommes posent sur elle, a souvent le réflexe de penser que quelque chose cloche dans sa tenue ou sa coiffure. Lorsqu’on la complimente, elle a du mal à le croire, mais elle fait comme si. (quatre) Le divorce de ses parents l’a beaucoup affectée. Elle les avait toujours perçus comme le modèle d’un couple fort, solide, preuve qu’ils jouaient bien le jeu pour ne pas affecter leur fille unique. Mais lorsque son père a quitté la maison pour aller rejoindre sa maîtresse qui n’avait au final que quelques années de plus que Natascia, son monde s’est écroulé. Prise dans une garde partagée dont elle ne voulait pas, elle alternait entre la nouvelle maison de son père et l’appartement de sa mère, sans jamais vraiment réussir à se sentir chez elle. Détestant la nouvelle compagne de son père, jugeant sa mère pour ne pas avoir su le garder auprès d’elle, elle piquait des crises sans cesse, menaçait de se faire du mal, refusait de manger (il est à noter qu’elle n’a jamais développé de trouble alimentaire, et mangeait en cachette dans sa chambre une fois que ses parents étaient endormis). (cinq) Pour faire passer ces crises, ses parents l’ont forcée à consulter un psychothérapeute. Ça a eu l’effet de la calmer momentanément, mais elle n’a plus jamais été la même par la suite. Depuis l’adolescence, elle souffre de crises d’anxiété fréquentes, d’un manque flagrant de confiance en elle. Un trouble psychologique dont sa mère est également atteinte, bien qu’elle ne l’ait appris que récemment. Natascia prend d’ailleurs des antidépresseurs pour contrôler ces crises. Parfois, lorsqu’elle vit une période de calme pendant quelques mois, elle les arrête. Et chaque fois, elle retombe encore plus bas que la dernière fois. Elle consulte encore son psy de temps à autre, lorsque le besoin s’en fait sentir. (six) Ses parents se sont toujours sentis mal face à elle par rapport à leur divorce. Vers la fin de son adolescence, ils succombaient au moindre caprice, faisant d’elle une jeune femme un peu trop gâtée pour la réalité de la vie. Elle a depuis pris son indépendance, mais lorsqu’elle a besoin de quelque chose elle sait parfaitement trouver les bons mots pour les manipuler afin qu’ils retrouvent leurs vieilles habitudes. Parfois, elle a l’impression d’être une femme enfant, incapable de prendre complètement soin d’elle-même. Lorsqu’elle ne va pas bien, elle va souvent chez sa mère afin de se faire traiter comme une enfant, et ça la rassure toujours de voir que celle-ci répond toujours présente malgré tout. (sept) Elle déteste le célibat. Ce n’est pas qu’elle soit amoureuse de l’amour, mais plutôt qu’elle a l’impression de n’avoir qu’une réelle valeur dans le regard d’autrui. Elle est d’ailleurs exigeante envers ses compagnons, parce qu’elle souhaite qu’ils agissent selon sa propre manière de fonctionner. Lorsque ça ne colle pas, elle passe au suivant. La seule exception ayant été Enzo. (huit) Enzo, c’était le mec qui n’aurait jamais dû attirer son attention. Ils n’avaient presque rien en commun sinon cette passion de la cuisine, et l’attirance manifeste qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Une relation explosive qui aura durée cinq ans, qui aura laissée la jeune femme plus fragile que jamais. Mais, surtout, qui aura eu le mérite de pousser la jeune femme à se sentir plus en vie que jamais. Ils étaient comme chien et chat, passaient leur temps à s’engueuler et à se réconcilier sous la couette. Souvent, elle partait avec ses choses et ne revenait que quelques semaines plus tard, parce qu’elle avait l’impression de ne plus savoir comment vivre sans lui. Enzo se montrait compréhensif face à ses faiblesses, bien qu’il la forçait à rationaliser et à voir la vérité en face. Malgré les crises et les trop nombreuses disputes, leur histoire aurait pu durer. Aurait pu. (neuf) 21 décembre 2016. Ils discutent tous les deux du réveillon de Noël qu’ils prévoient passer chez le père de Natascia, à son plus grand déplaisir. Sur le ton de la conversation, elle propose qu’ils passent chez les parents d’Enzo le matin de Noël, histoire d’enfin les rencontrer. Après cinq ans de relation, ce serait la moindre des choses après tout. Encore une fois, il esquive, et si elle est habituée elle n’arrive pas à avaler la pilule. S’en suit une dispute particulièrement violente, où elle finit par lui demander s’il l’aime. Parce que malgré les cinq années passées à ses côtés, jamais les mots n’ont franchi les lèvres de son partenaire. Et, encore une fois, il conserve le silence. C’est la fois de trop. Natascia le quitte, le cœur en lambeaux. Et cette fois, elle ne revient pas. (dix) Depuis mars 2017, elle est en couple avec Emilio. Un type bien, un brin trop prévisible, qui répond au moindre de ses caprices. Elle n’a même plus besoin de lui demander quoi que ce soit, il semble la connaitre par cœur. Si au départ elle était enchantée de ce comportement qu’elle jugeait comme rafraîchissant après ces cinq années épuisantes avec Enzo, l’honnêteté l’oblige à admettre qu’elle en est désormais agacée. C’est trop. La moindre petite attention se transforme en agression aux yeux de la jeune femme qui a de plus en plus de mal à le supporter. Il parle d’emménager ensemble, mais elle repousse toujours le moment. Forcée de côtoyer Enzo au restaurant, elle ne peut s’empêcher de comparer les deux hommes. Et elle réalise que quelque chose lui manque. Peut-être est-ce cette manie qu’Enzo avait de toujours la défier. Peut-être était-ce sa façon de refuser ses crises lorsqu’elles étaient injustifiées. En tout cas, elle se frappe carrément à un mur, réalise qu’elle se fait carrément chier avec cet homme qui correspond pourtant à tout ce qu’elle a toujours voulu. (onze) Natascia est allergique aux animaux, elle l’a appris à ses dépens lorsqu’elle était enfant. Après avoir harcelé ses parents pendant des mois pour avoir un chaton, elle a eu la merveilleuse surprise de s’en faire offrir un pour ses huit ans. Deux semaines plus tard, elle le donnait à une voisine, les yeux bouffis non pas par une crise de larmes mais par ces fichues allergies qui l’empêchaient de dormir. Enzo semblait trouver hilarant le fait d’adopter une petite boule de poil, un lapin qui passait son temps à gruger les meubles et faire caca sur le tapis. Elle a souvent menacé de le faire cuire avec des petits oignons et du vin. Elle a fini par le supporter, puis à s’y attacher. Peut-être parce que ses allergies justifiaient les larmes qui coulaient parfois sur son visage quand Enzo la délaissait. (douze) Elle a une phobie absolue des araignées et des insectes en tout genre. Il n’est pas inhabituel qu’elle aille toquer chez un voisin pour qu’il l’aide à se débarrasser d’une bestiole. Même qu’une fois, elle a appelé le concierge de l’immeuble en pleine nuit pour qu’il vienne l’aider – il lui a raccroché la ligne au nez. Il est à savoir qu’elle a sérieusement songé à brûler l’immeuble à cet instant. (treize) Elle aime les personnes âgées. Pour elle, rien n’est plus touchant que de voir un couple ridé se regarder avec espièglerie. De temps en temps, elle fait du bénévolat dans une résidence, allant lire quelques bouquins avec des mamies ou simplement bavarder autour d’une tasse de thé. (quatorze) Il y a quelques années, elle a pris des cours d’autodéfense – une lubie après avoir vu un film particulièrement traumatisant. Certains réflexes sont restés, elle a déjà brisé le nez d’un mec qui lui avait collé une main aux fesses dans un bar. Oups. (quinze) Elle n’aime pas les foules, même les soirées entre amis sont parfois trop éreintantes pour elle. Souvent, elle prétexte avoir des plans lorsqu’on l’invite quelque part, préférant passer la soirée seule à lire ou à enchaîner les épisodes sur Netflix.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Ana de Armas


pseudo, prénom :Redvelvet, Caro.combien de bougies ?Bientôt 28. d'où viens-tu ?Le pays avec le plus beau premier ministre comment t'as atterri ici ?C’est Vanessa qui m’a montré la voie, mais je me multiplie on dirait.


Revenir en haut Aller en bas
Enzo VerzieroToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3087-enzo-i-m-empty-inside-yeah-i-m http://www.ciao-vecchio.com/t3167-enzo-i-m-empty-inside-i-just-don-t-feel-alive
ID : Ealitya, Sandrine
Faceclaim : Kit Harington
Multi-comptes : Dante, Demetrio, Erio & Stefan
Messages : 118 - Points : 217
Âge : trente-trois printemps.
Métier : anciennement kinésithérapeute. Chef cuisinier du Bella Notte depuis décembre 2017.
Sujet: Re: Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia ( le Lun 18 Juin 2018 - 23:22 )
Benvenuti a Napoliet te voilà officiellement parmi nous !
J'avais déjà tout lu, et tu penses, j'aime toujours autant cette fiche, cette demoiselle. Quelle pourrie cette fille, franchement. Je comprends pas qu'elle ait pu me quitter quoi.
Tu sais déjà tout ce que je pense de toi & de ta plume. C'est un énorme plaisir ! *-* Viens pas dans mes bras. o/


Félicitations, te voilà maintenant validé(e) ! A présent, tu vas pouvoir te balader sur Ciao Vecchio et poster dans la rubrique RP.

Pour que ton aventure se passe au mieux, nous t'invitons à te recenser dans le LISTING DES MÉTIERS pour payer ton loyer, ainsi que celui des LOGEMENTS dans le but de ne pas dormir sous les ponts et où tu pourras recenser ton personnage dans les RELATIONS DE VOISINAGE. Afin de te faire des liens plus facilement, nous te conseillons de créer ta FICHE DE PERSONNAGE et de faire aussi un pas vers les autres en allant fouiner dans la leur. L'intégration ne se fait pas à sens unique. Tu peux également prendre connaissance du GUIDE DE CV, notre FAQ qui t'orientera au mieux, mais aussi le sujet d'AIDE A L'INTEGRATION.

Nous avons un système de RP LIBRES et de HASARD si tu souhaites jouer rapidement et sans idée. Aussi, n'hésite pas à t'amuser en FLOODANT et au moindre problème, contacte-nous !

Enfin, terminons sur cette touche d'humour. Nous t'invitons à prendre connaissance de la fiche de BRIGITTA GHIONA pour mieux comprendre ses aventures sur son BLOG.

Passe un bon moment sur Ciao Vecchio.


Enzo Verziero
Auxerunt haec vulgi sordidioris audaciam, quod cum ingravesceret penuria commeatuum, famis et furoris inpulsu Eubuli cuiusdam inter suos clari domum ambitiosam ignibus subditis inflammavit rectoremque ut sibi iudicio imperiali addictum calcibus incessens et pugnis conculcans seminecem laniatu miserando discerpsit. post cuius lacrimosum interitum in unius exitio quisque imaginem periculi sui considerans documento recenti similia formidabat.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + © MITTWOCH.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2074 - Points : 3118

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia ( le Mar 19 Juin 2018 - 13:45 )
Re bienvenue et bon jeu avec cette nouvelle demoiselle. :jump1:




" I'm trying to hold my breath. Let it stay this way. Can't let this moment end. You set off a dream with me. Getting louder now. Can you hear it echoing ? Take my hand. Will you share this with me ? 'Cause darling without you. " Never Enough.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Darling I'm a nightmare dressed like a daydream ▼ Natascia -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées