Revenir en haut
Aller en bas


 

- "Elegance is refusal." -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sienna MorelliLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3604-elegance-is-refusal http://www.ciao-vecchio.com/t3637-tell-me-i-m-your-national-anthem
ID : m.
Faceclaim : .Bianca Balti + ava : praimfaya - sign : tumblr
Messages : 121 - Points : 173

Âge : .38 ans, mariée sans enfant... Parce qu'aujourd'hui, visiblement, c'est ce qui nous définit. Chaque jour est un grain de sable qui passe du mauvais côté du sablier. A moins qu'un jour, quelqu'un ne prenne ce sablier, et le retourne pour m'offrir une nouvelle vie....
Métier : Commissaire priseur. Ce pour quoi je me suis battue, j'ai tout donné. Ma vie. J'y ai peut-être même laissé des plumes, et plus encore...
Sujet: "Elegance is refusal." ( le Lun 18 Juin - 23:09 )
Another conversation with no destination
Another battle never won
And each side is a loser
So who cares who fired the gun?
Sienna Morelli
scénario de Luciano Morelli
Identité :MORELLI, Sienna Jana

Naissance :38 ans - née le 17 Mars 1980, à Naples.

Origines : Italiennes. Jusqu'à la moindre goutte de sang. Et ça, c'est une réelle fierté.

Statut :Mariée à Luciano depuis plus longtemps qu'elle l'a été à sa liberté.

Métier :Commissaire-priseur. Elle a travaillé dur pour y arriver, et maintenant qu'elle y est, elle n'en loupe pas une seconde.

Argent : Assez pour que ça ne soit pas un problème. Même si elle décidait de tout arrêter.

A Naples depuis : Toujours. De la naissance, et probablement jusqu'à la fin... Il n'y aura que la mort pour nous séparer.

 Beauté froide, elle est maîtresse des apparences. Elle dévoile une façade de femme fatale qui lui sert le plus souvent à obtenir ce qu'elle veut. Elle a le sourire sur les lèvres et les yeux qui brillent. Intelligente et fière, elle peut sembler innaccessible. Pourtant, il suffit de savoir taper dans le mille, avec un sujet bien choisi. L'art, les voyages, la poésie, la foi. Parce que, oui, Sienna est croyante. Fervente croyante. C'est aussi pour cela qu'elle suit certains concepts.
La fidélité. Le pardon. L'espérance.
Le livre a sa couverture. Le contenu est parfois surprenant.

poids :
52 kg
alcool :
1 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
No light, no light Florence + the Machine


Conclusion de votre vie Jusqu'alors, tout semble briller pour elle. Un mari, une jolie maison, une carrière qu'on lui envie... Le rôle semble parfait. Pourtant, il est insipide.
Tant qu'on gravit la montagne, on est heureux et excité. On réalise une exploit. On se dépasse.
Quand on arrive en haut, on jubile. Car l'exploit est réalisé. Parce que la vue est magnifique. Et puis, on se rend compte qu'il va falloir redescendre... Parce que l'air est rare, parce que ceux que l'on aime sont en bas...
Alors, il faut tout recommencer. Absolument tout.

(un) Élevée dans les principies catholiques, Sienna pratique sa religion. Tous les dimanches. Pour beaucoup, au XXIè siècle, cela peut sembler ridicule. Mais pas pour elle. (deux) Sienna est fille unique. Son père l'était avant elle. Elle sera la seule héritière de sa famille, connue pour son business de vin. Pour le moment, son père et son grand-père tiennent encore la barque, mais pour combien de temps ?  (trois) Sienna a une particularité qu'on ne saurait lui accorder au premier regard... Elle a l'oreille absolue. Cela lui a grandement facilité la tâche lorsqu'elle a apprit à jouer du piano puis du violon. (quatre) Maniaque à souhait, Sienna peut parfois être obsessive. Si elle a largement les moyens d'avoir quelqu'un pour faire le ménage et ranger derrière elle, elle s'y refuse. Elle a ce besoin que tout soit propre, aligné, bien rangé...  (cinq) Alors qu'elle n'était qu'une enfant de 6 ans, elle a manqué de se noyer. En vacances avec sa famille sur un bateau, elle est passée par dessus bord. Depuis, elle n'aime pas vraiment nager là ou elle n'a pas pieds...  (six) Elle parle couramment l'anglais, le français et l'espagnol.  (sept) Un jour, elle s'est aventurée chez une femme qui prétendait pouvoir voir l'avenir... Si ce qui lui fut promis était brillant et merveilleux; la réalité a été toute autre. Elle est d'ailleurs persuadée que ce qui se passe dans sa vie n'est rien d'autre que la punition de Dieu pour avoir voulu savoir ce qu'Il lui réservait. (huit) Si elle n'est pas matérialiste, elle ne peut cependant pas renier son amour des belles choses. Les peintures, les sculptures... De façon plus accessible, la mode...  (neuf) Il paraîtrait que les chaussures rouges sont signe de malchance, alors, elle n'en porte jamais... Même pas les jolis petits escarpins français à la semelle rouge... (dix) La nourriture a toujours été un gros problème pour Sienna. Un jour elle l'aime, un jour elle la déteste tout autant qu'elle se déteste. Le problème quand on grandit en étant "jolie" c'est souvent qu'on vous pousse encore et toujours plus à l'être, inconsciemment.
ton groupe : BARBARESCO ton avatar : bianca balti


pseudo, prénom :m.combien de bougies ?26.d'où viens-tu ? idf.comment t'as atterri ici ? le forum m'avait déjà fait de l'oeil il y a quelques temps, sans que je saute le pas.




No light, no light in your bright blue eyes - I never knew daylight could be so violent - A revelation in the light of day - You can't choose what stays and what fades away - And I'd do anything to make you stay.
tell me what you want me to say



Dernière édition par Sienna Morelli le Mer 20 Juin - 10:23, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sienna MorelliLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3604-elegance-is-refusal http://www.ciao-vecchio.com/t3637-tell-me-i-m-your-national-anthem
ID : m.
Faceclaim : .Bianca Balti + ava : praimfaya - sign : tumblr
Messages : 121 - Points : 173

Âge : .38 ans, mariée sans enfant... Parce qu'aujourd'hui, visiblement, c'est ce qui nous définit. Chaque jour est un grain de sable qui passe du mauvais côté du sablier. A moins qu'un jour, quelqu'un ne prenne ce sablier, et le retourne pour m'offrir une nouvelle vie....
Métier : Commissaire priseur. Ce pour quoi je me suis battue, j'ai tout donné. Ma vie. J'y ai peut-être même laissé des plumes, et plus encore...
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Lun 18 Juin - 23:09 )
PASSION GOESboredom reamins.
Young & Beautiful, Lana Del Rey

« Mi perdoni Padre, perché ho peccato. » J’ai les yeux sur le drap de velours rouge qui me sépare du reste du monde. La lumière divine en contre-jour, qui ne fait ressortir que mes cheveux impeccablement plaqué en un chignon travaillé, la courbe de mes lèvres qui s’unissent en une ligne.  Je baisse les yeux alors que l’officier de Dieu prend la parole. « Mio caro bambina… »

Son enfant. Je le suis depuis toujours ou presque. Cet homme de l’autre côté, je le connais depuis ma plus tendre enfance. C’est lui qui m’a baptisée. Lui qui m’a guidée dans ma vie, dans ma foi. Lui, qui m’a mariée… Me conduisant probablement à ma perte. Sans le savoir. Plus que n’importe qui d’autre.

Et c’est ce souvenir là qui m’assaille.

Le sourire irrépressible sur mes lèvres alors que je lui promets amour et fidélité jusqu’à ce que la mort nous sépare. Le bleu de ses yeux, limpide, quand il jure devant Dieu à son tour. La promesse ultime scellée à genoux devant le Tout-Puissant. Et je brille soudain, éclairée par le soleil qu’il est. J’irradie, aussi fort qu’un diamant en pleine lumière. L’évêque qui pose ma main gauche dans celle de Luciano, nous liant physiquement. Son sourire quand il nous déclare unis. Celui de Luciano quand il obtient la permission de m’embrasser…

Je pose la main contre mes lèvres, comme si les étincelles de l’époque réapparaissaient. « J’ai pêché mon Père. J’ai succombé à la jalousie. »

L’aveu. Faute avouée, est-elle pardonnée?

. 


Les clés tournent dans la serrure, et je ne rencontre rien d’autre que le noir de l’appartement quand la porte s’ouvre. Je fronce les sourcils. Luciano, où es-tu ? J’avance dans le noir, me délestant sur le passage de mes talons vertigineux. Plus besoin de donner le change. Même pas à l’homme qui est supposé partagé ma vie. Il n’est pas là. Personne n’assiste plus au show maintenant que la porte s’est refermée en claquant derrière moi. Ma main qui tape contre le mur par habitude, pour faire claquer l’interrupteur, et allumer la lumière. Je suis fatiguée, et agacée. Ma veste que je jette de façon négligée sur le petit fauteuil de l’entrée, mon sac à main bien trop cher qui termine à ses côtés. Les clés qui enfin tintent dans la petite coupelle de la console… Je souffle.

Un vendredi soir, à vingt heures, je m’attendais, probablement naïvement, à trouver mon mari à la maison. Peut-être à préparer le dîner, où à nous choisir une bouteille de vin pour la soirée. Tout ce que je trouve, n’est que le vide. De ce chez nous. De notre couple. De mon existence probablement… J’avance dans le silence et la pénombre. Il n’est pas là, car il n’y a absolument aucun son. Ni celui de la télé, ou de la musique… Pas non plus le bruit de l’eau qui pourrait couler dans la salle de bain. Ce soir, je suis seule. Et je le serais probablement jusqu’à ce qu’il vienne se glisser dans les draps au milieu de la nuit. Ou demain matin, si l’envie lui prend.

Plutôt que de filer en ligne droite dans la chambre pour aller enfiler quelque chose de moins saillant, de moins contraignant, je prends le chemin de la cuisine. Du frigo, j’extirpe une bouteille de blanc bien frais. L’étiquette porte mon nom de jeune fille. Sorrentino. Je torture doucement ma lèvre quand la pensée m’effleure. Que se serait-il passé, si j’avais seulement rejoint le business familial ? Si j’avais attendu avant d’épouser Luciano. Avec des « si », on refait le monde. Ai-je besoin de refaire le mien ? Probablement que oui. Peut-être que non. Qui suis-je pour juger ? Personne. Seul Dieu a la main sur notre destin. Il me l’a déjà prouvé.

Pas besoin de fouiller les tiroirs comme n’importe qui d’autre. Je sais précisément ou il se trouve. Ma maniaquerie sans limite a parfois quelques avantages, comme celui de savoir où les choses se trouvent, et de ne jamais les chercher. Le bouchon saute rapidement, et j’attrape un verre que je remplis. À ras bord. Pas de comédie à jouer, seulement la solitude à noyer. Cette putain de solitude que je vais faire couler dans le liquide or. Ma mère m’a trop souvent répété que le silence était précieux, probablement parce que sa maison a toujours été pleine de mon bruit. Le bruit d’un enfant, de la vie. Est-ce là, où j’ai échoué, finalement ?

Le verre perd la moitié de son contenu presque d’une traite, ce qui me perd de prendre une décision. Et je me dirige vers la chambre, sa salle de bain attenante. J’ai besoin d’un bain, pour me détendre, pour me laver de la journée. Je pose le verre sur le marbre à côté du lavabo. Les yeux qui le quittent pour rencontrer mon reflet dans le miroir. J’ai l’air aussi parfaite que ce matin. Les cheveux impeccables, les joues roses. Mais c’est dans le bleu de mes yeux qu’on lit la vérité. La fatigue, la lassitude, l’exigence. Je me débarrasse de mon costume de scène, mes mains qui glissent dans mon dos pour me libérer de la fermeture. Je vais aussi pouvoir me séparer de mon maquillage, cette couche de jeunesse, de beauté et de faux bonheur. J’ai soudain face à moi mon vrai visage.

Et dans le reflet du miroir, dans le coin, quelque chose provoque ma curiosité. Les affaires de Luciano dans la panière à linge. La chemise qu’il portait ce matin. Alors, il est rentré. Je me retourne pour vérifier que je ne me trompe pas. Luciano est rentré, et il est reparti. Il a pris la fuite, mais pas n’importe comment. Il est revenu, pour mieux repartir. Plus frais.  Suis-je devenue aussi invisible, lassante ? Ma conscience me souffle d’arrêter là, de ne rien y voir d’autre que l’envie de profiter d’un vendredi soir doux avec des amis, son meilleur ami et associé. Mon instinct me dit que je dois mieux regarder.

Et c’est exactement ce que je fais. Quand je fouille de son côté du dressing, pour constater qu’il a enfilé quelque chose d’élégant, de trop élégant pour seulement aller boire un verre entre potes dans un bar. Il a même mis ses boutons de manchette préférés, en oubliant probablement que c’est moi qui les lui ai offerts. J’ai cette sensation amère dans la bouche, celle d’avoir été évincée, mise de côté, oubliée. Je retourne dans la salle de bain pour récupérer mon téléphone, et constater que parmi tous les messages et mails, aucun, absolument aucun, ne vient de Luciano.

Je ferme les yeux, laissant glisser la dentelle contre ma peau, tout comme je glisse dans l’eau l’instant d’après, verre de vin en main. J’ai encore cette sensation amère, mais, elle semble se diffuser dans tout mon corps. Enfin, elle gagne mon esprit. Inconsciemment. Inconsciente. Je réalise. Cette amertume, c’est la jalousie. Je jalouse quiconque est avec lui, parce qu’il est mien. Parce que ce soir, j’aurai voulu être avec lui. Parce que je l’aime. Le verre contre les lèvres, nouvelle gorgée. Ce soir, plus que jamais, il faut noyer la solitude.




No light, no light in your bright blue eyes - I never knew daylight could be so violent - A revelation in the light of day - You can't choose what stays and what fades away - And I'd do anything to make you stay.
tell me what you want me to say



Dernière édition par Sienna Morelli le Sam 23 Juin - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1347-adopteuneflora-com http://www.ciao-vecchio.com/t1355-mlle-flora-_-la-vie-est-triste-quand-on-est-seul-elle-est-bien-plus-agreable-quand-on-est-deux
ID : « maurane ( moo' ). »
Faceclaim : « bridget satterlee. » + « ealitya (avatar). » + « helpers (gifs). »
Multi-comptes : « non. »
Messages : 2612 - Points : 1710

Âge : « vingt et un ans. » + « dix sept mai mille neuf cent quatre vingt dix sept. »
Métier : « a vendu son corps a des hommes à la demande de ses parents adoptifs pendant deux ans et demi environ. » + « est femme de ménage au avanti hôtel dans le coeur de naples. »
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 0:39 )
Bienvenue & bon courage pour ta fiche


flora' -
" On se demande parfois si la vie a un sens. Et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie. "
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Liloo_49
Je suis absent-e : du 6 au 13.
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Erio, Loris & Stefan
Messages : 9249 - Points : 7050
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 0:41 )
@Sienna Morelli Oh la demoiselle ! Merci d'avoir pris un scénario et bienvenue. I love you

Je ne connaissais pas Bianca, mais elle est magnifique ! *-* Je te la réserve pour 5 jours. Bonne rédac' & n'hésite pas au besoin. :)


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + angeldust(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6285 - Points : 2352

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 0:49 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Pia Simoni10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Tik Tok (Jade)
Faceclaim : Elizabeth Olsen, (ava. bleu amer)
Messages : 71 - Points : 58
Âge : 29 ans
Métier : Institutrice
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 0:50 )
Oh une Madame Morelli
On va pas s'aimer toi et moi
Bienvenue parmi nous, très bon choix


luciano & pia Something in you lit up heaven in me
Revenir en haut Aller en bas
Luciano MorelliLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t560-so-new http://www.ciao-vecchio.com/t599-luciano-morelli-liens
ID : Cocoe/Aurore
Faceclaim : Cillian Murphy - (ava) MORRIGAN. (sign) BEYLIN.
Multi-comptes : Jane Invanov.
Messages : 2965 - Points : 1374

Âge : Tout juste 39 ans.
Métier : Il dirige une société de marketing qu'il a fondé avec son meilleur ami
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 0:51 )
Rholala trop de beauté
Bienvenue officiellement ici Madame Morelli. Je suis trop contente que tu aies succombé à CV en premier puis à mon scénario en particulier. J’ai hâte de voir ta fiche se remplir et connaître un peu plus les secrets de ma chère et tendre
@Pia Simoni t’as vu comme elle est belle ma femme


don't even trust
in me
If you asking me who am i, i’ll telling you with no doubt...
I'm just a fucking liar.
Revenir en haut Aller en bas
Pia Simoni10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Tik Tok (Jade)
Faceclaim : Elizabeth Olsen, (ava. bleu amer)
Messages : 71 - Points : 58
Âge : 29 ans
Métier : Institutrice
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 1:04 )
@Luciano Morelli Oui oui très belle en effet Rolling Eyes


luciano & pia Something in you lit up heaven in me
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + ©Amnesis..(vava) / Tobias (crackships)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2131 - Points : 3358

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 1:43 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche. :jump1:




" I'm trying to hold my breath. Let it stay this way. Can't let this moment end. You set off a dream with me. Getting louder now. Can you hear it echoing ? Take my hand. Will you share this with me ? 'Cause darling without you. " Never Enough.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo DragoniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3769-m-smells-like-a-freakshow http://www.ciao-vecchio.com/t3799-m-smells-like-a-freakshow
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : E. Peters © Ealitya ♥ (avatar) + ANESIDORA (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Gabriele, Lorenzo, Giovanni.
Messages : 1087 - Points : 521

Âge : 31 ans (1o.o4.87)
Métier : Agent immobilier.
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le Mar 19 Juin - 2:11 )
Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche


In the daylight I’m your sweetheart, You’re goody-thow-shoes prude is a work of art. But you don’t know me, and soon you won’t forget, bad as can be, yeah, you know I’m not so innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: "Elegance is refusal." ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- "Elegance is refusal." -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées