Revenir en haut
Aller en bas


 

- Maïa | Soirée pizza -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Je suis absent-e : présence réduite : prépa de la nouvelle version
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9992 - Points : 7506
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Maïa | Soirée pizza ( le Mar 19 Juin 2018 - 15:07 )
La sonnerie résonne et Dante ne tarde pas à enjamber son sac de voyage quasiment vide. Tout prend du retard, notamment quelques cartons qui rôdent encore depuis février, dans les pièces concernées. Faire durer de plusieurs mois son emménagement n’était pas prévu dans ses plans, seulement, ses priorités sont ailleurs. Et puis, il ne manque de rien. Ddans son placard reposent des assiettes qu’il nettoie aussitôt à la main afin de les réutiliser, des vêtements, des chaussettes, dessous dans son armoire, d’autres dans son sac avant qu’il ne le débarrasse ce dernier. C’est, pour le moment, suffisant, bien qu’il aimerait pouvoir remettre un peu d’ordre dans ses affaires, dans sa vie également. Ce soir, il a cependant décidé de la mettre sur pause, a pour unique but de profiter un peu de celle qui a pris une grande place dans son cœur. Une petite sœur qu’il n’a jamais eue, une jeune fille qui a pris de l’âge et qui est devenue bien plus qu’une amie. Une confidente avec qui il peut discuter de tout. Rare personne à connaître certains détails sombres de son existence ; le fait qu’elle l’ait rencontré lorsque Dante se trouvait dans une posture délicate l’a poussé à s’ouvrir peu à peu à elle, ce qu’il n’arrive pas à faire avec ses plus proches amis. Pas qu’ils aient moins d’importance, mais il n’est pas très fier de ce qu’il a vécu. Ca lui est encore douloureux, si bien qu’il préfère rester vague et se contenter de Maïa qui arrive à le comprendre, l’épauler, même sans rien dire. Dante la trouve attachante, aussi bienveillante et il espère bien lui donner cette même impression. « Entre. » dit-il, aussitôt avoir ouvert la porte, avec un large sourire qui casse un air triste qui peinait à disparaître. Quand il la voit, ses tracas se rangent automatiquement dans un coin de sa tête. « Désolé pour le bazar. » Egalement pour le manque de décoration qui n’existe pas vraiment. Dans son ancien appartement, à Rome, tout avait sa place et probablement qu’il le doit à Natalina qui le poussait à prendre du temps pour ça, mais à présent qu’il est seul, Dante procrastine. « J’ai commandé une pizza et sur la table basse, tu as plein de DVD. Je te laisse choisir, ça te va ? » S’il se débrouille bien en cuisine, est maître des variétés de pâtes et des sauces en tout genre, là, il s’est dit qu’une soirée plateau télé était bien plus sympathique. Pas de courses à effectuer, ni de cuisson à surveiller, encore moins de dessert à réaliser. « Tu veux un verre ? Une menthe à l’eau ? » la taquine-t-il, bien que dans sa tête, elle représente encore la petite Maïa. C’est dur de la voir prendre de l’âge, la voir prendre son envol, côtoyer des hommes de son âge, ou là, en l’occurrence, qui sont éloignés du sien. Plus proche de ce père qui doit sans doute s’inquiéter, comme lui. « Tu vas bien me raconter les nouvelles de tes histoires trépidantes, non ? » Il sort une bière pour lui, l’interroge du regard à savoir si elle souhaite la même chose.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa DioliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3455-my-daddys-little-girl-maia http://www.ciao-vecchio.com/t3468-the-sound-of-silence-maia
ID : .uninvited, jess’.
Faceclaim : lily collins @lux aeterna (ava) & @perséphone (signa).
Messages : 101 - Points : 281
guess i’ll always be my daddy’s girl.
Âge : twenty-nine yo. maintenant une adulte, parfois toujours une enfant.
Métier : fleuriste. étudie les lettres classiques aux cours du soir.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Jeu 21 Juin 2018 - 11:18 )
soirée pizzaDANTE & MAÏA


D’aussi loin qu’elle se souvienne, Dante avait toujours fait partie de sa vie. Il avait toujours été là, tel une ombre bienveillante et rassurante au-dessus d’elle. Dante était comme une main dans la sienne pour l’accompagner sur le chemin de la vie. Maïa ne concevait plus son existence sans lui, ça aurait été comme lui arracher un organe ou un membre. Elle se serait sentie incomplète si le brun n’avait plus été là. La jeune femme se souvenait de toutes ces confidences, de toutes ces discussions à bâtons rompus. Elle se souvenait de toutes ces soirées où leurs langues se déliaient si facilement. Maïa savait que son père l’aurait écoutée, elle savait qu’il aurait été là pour elle si elle le lui avait demandé. Mais il y avait certains moments, certaines fois où parler à son père devenait compliqué. Il y avait certains moments, certaines fois où lui ouvrir son cœur devenait impossible. Alors, la brunette se tournait vers Dante comme par automatisme. Comme si cela lui était complètement naturel. Ce soir encore, elle était là, devant sa porte avec ce fourmillement d’impatience dans ses orteils. Elle était contente de voir Dante. Elle avait l’impression que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas pu lui dire bonjour, passer chez lui-même en coup de vent pour pouvoir discuter. Elle se sentit sourire alors de toutes ces dents quand il lui ouvrit la porte et elle pénétra chez lui avec cette douce impression d’être revenue à la maison après un long voyage éreintant. C’était comme si son estomac se dénouait instantanément. Maïa haussa les épaules lorsque Dante lui fit remarquer le désordre de son appartement et elle se mit à rire. « Un peu de bazar ne va pas me faire fuir, tu sais. » Ce qui était vrai. Il en faudrait beaucoup plus. La jeune femme s’installa sur le canapé, passant en revue les DVDs proposés par son hôte avant de se retourner vers lui pour lui tirer très puérilement la langue. « Je préférerais du vin, si tu as, répondit-elle en plissant les yeux. » La brunette savait qu’il la taquinait mais elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il restait un peu de vrai dans ses paroles : Maïa resterait à jamais la petite fille aux yeux de certains adultes comme son père. Comme Dante, aussi. Malgré tout ce qu’ils avaient vécu l’un avec l’autre, le jeune homme garderait le souvenir d’une Maïa encore haute comme trois pommes. Tandis qu’elle a fini par choisir le film dont elle avait envie – La Momie, avec Brendan Fraser – la brunette s’enfonça dans les coussins du canapé en soupirant. « Papa est venu se plaindre et se lamenter auprès de toi ? grogna-t-elle avec une grimace. Il est impossible… » Elle passa une main sur ses paupières tout en soufflant. « Toi aussi, tu vas me dire qu’il est beaucoup trop vieux pour moi et que ce n’est pas la relation qu’il me faut ? Que je devrais me trouver quelqu’un de mon âge, qui n’est pas divorcé et qui n’a pas d’enfant ? » Maïa serra les dents. Elle ne savait pas pourquoi mais elle s’était imaginé que Dante serait de son côté. Qu’il la comprendrait. La brunette était presque déçue, autant de lui que d’elle-même.




te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous, te dire que les méchants c’est pas nous, que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux car ils ont l’avantage d’être deux.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Je suis absent-e : présence réduite : prépa de la nouvelle version
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9992 - Points : 7506
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Jeu 5 Juil 2018 - 22:32 )
Sourire aux lèvres face à cette grimace, Dante sort un verre de vin. « J’ai. » Même si c’est toujours étrange de lui servir de l’alcool, alors qu’il n’y a encore pas si longtemps, elle n’avait pas l’âge d’en boire. C’est dans ces moments, lorsqu’il se replonge dans leur passé, laissant la nostalgie prendre le dessus, qu’il ne regrette absolument pas certains de ses choix. En trouvant refuge à Naples, il a pu faire de merveilleuses rencontres et les Dioli en font partie. Maïa plus particulièrement ; il se sent très proche d’elle qui a, certes, sept ans de moins que lui, mais qui pourtant, a pris une place de confidente, d’amie, vers qui il se tourne dès lors que le besoin se fait ressentir, ou simplement pour des petites soirées du style. « Non, je suis tombé sur une conversation, comme ça, par hasard. Nous n’en avons pas discuté, lui et moi, même si ma curiosité me poussait à lui demander des détails… » En savoir davantage sur l’identité de cet homme, non pas pour lui faire son procès, mais pour en savoir plus sur celui qui fréquente sa Maïa. Et en quelques phrases, elle lui en dit déjà suffisamment : il est divorcé et a, semble-t-il, des enfants. « Eh bien non. » Les yeux levés sur elle, il lui adresse un sourire en coin, très faible, mais assez visible pour la mettre en confiance ou essayer. Là, il verse le liquide rouge dans le verre qu’il lui apporte ensuite. « Disons juste que s’il a vingt ans de plus que toi, j’ai peur que vos attentes finissent par différer à un moment, que tes projets ne soient pas partagés. » admet-il, non pas pour aller dans le sens de son père, mais parce qu’il s’inquiète à son sujet et qu’il y a des questions à se poser avec une grosse différence d’âge. Ecart qu’il ne connaît pas. « Quel âge il a exactement ? » Si ça se trouve, ce n’est pas si important, comme différence. Sa bière décapsulée près des lèvres, il s’installe sur le fauteuil non loin d’elle, puis la rassure aussitôt : « Je ne compte pas te mettre des bâtons dans les roues, si telle est ta crainte, mais je suis inquiet, c’est normal. Je serai inquiet si tu sortais avec un homme de ton âge, comme je le suis aujourd’hui et pas spécialement à cause de l’âge… Mais parce que c’est toi. C’est simple. » Et il tient très fort à elle, ne souhaite pas qu’elle souffre, bien qu’il ait conscience avec sa propre expérience, que ça arrive forcément, suite à quelques coups durs, à des relations néfastes, des déceptions. Personne n’y échappe, même si une part de lui aimerait la préserver de tout ça. Mais l’autre lui souffle qu’elle est grande, qu’elle a besoin de vivre, mais elle a également besoin de soutien. Son père se charge déjà d’être celui qui n’est pas d’accord, alors il peut bien équilibrer un petit peu. « Ton père râle, alors ? » Ce n’est pas étonnant. Tous les deux sont si proches que le contraire l’aurait surpris.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa DioliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3455-my-daddys-little-girl-maia http://www.ciao-vecchio.com/t3468-the-sound-of-silence-maia
ID : .uninvited, jess’.
Faceclaim : lily collins @lux aeterna (ava) & @perséphone (signa).
Messages : 101 - Points : 281
guess i’ll always be my daddy’s girl.
Âge : twenty-nine yo. maintenant une adulte, parfois toujours une enfant.
Métier : fleuriste. étudie les lettres classiques aux cours du soir.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Ven 6 Juil 2018 - 10:18 )
soirée pizzaDANTE & MAÏA


Maïa ne pouvait s’empêcher de se sentir comme trahie. Elle avait espéré trouver en Dante une oreille attentive et surtout compréhensive qui lui dirait que l’amour n’a pas d’âge et qu’elle était libre de tomber amoureuse de qui elle voulait. Même si c’était un homme divorcé, père de famille et bien plus vieux qu’elle. Mais Dante semblait finalement plutôt d’accord avec son père et cela blessa Maïa. Cela la blessa parce qu’elle avait peur qu’il soit déçu d’elle, lui aussi. Comme pouvait l’être son père depuis qu’elle lui avait présenté son petit-ami, Lorenzo. La brunette soupira doucement, les mots de son ami résonnant en elle comme un vieux disque rayé. Elle les avait déjà tous entendus : il est trop vieux, vous n’allez pas vouloir la même chose, arrivera un jour tu voudras des enfants mais pas lui. Autant de réflexions qu’elle n’en pouvait plus d’entendre. Qu’elle était lasse d’entendre. « Je sais, on m’a déjà dit tout ça, Dante, lâcha-t-elle d’une voix morne, complètement décomposée. Mais ce n’est pas parce qu’il a quarante-cinq ans que l’on ne peut pas vivre une belle histoire ensemble ! Et ce n’est pas parce que je ne suis qu’une gamine à vos yeux que je m’emballe et que j’ai déjà fait des plans sur la comète ! » Non, Maïa n’avait pas été folle au point de se plonger dans les magazines de robes de mariée, elle n’avait pas pensé au nombre d’enfants qu’elle voudrait, elle n’avait pas imaginé la maison dans laquelle Lorenzo et elle vivraient. Elle ne se posait pas ce genre de questions. Elle n’y pensait pas, à vrai dire. Parce que c’était bien trop tôt, parce que c’était tout neuf et qu’elle voulait simplement profiter de ce que Lorenzo lui offrait sans en demander plus. Sans en vouloir plus. Était-ce donc un crime de simplement vivre sa relation sans penser à ce qu’il se passerait demain ? Dans une semaine, dans un mois ? La jeune femme avala une longue gorgée de vin, comme pour arrêter le flot de ses pensées. Comme pour calmer le tremblement qui venait secouer ses mains. À écouter tous ces gens juger sa relation, elle en venait parfois à se demander si elle faisait véritablement les choses comme il faut. Et Maïa se sentait mal. Très mal. Elle se sentait mal de voir ces gens comme lui tourner le dos. « Ouais, il râle, soupira la jeune femme en baissant les yeux sur le liquide sombre dans son verre. Je sais bien que c’est juste parce qu’il s’inquiète pour moi et qu’il veut me protéger mais… » Mais son père ne comprenait pas combien Maïa en souffrait. Il ne voyait pas que chaque remarque, chaque réflexion même dite avec un sourire forcé lui laissait comme une petite taillade dans le cœur. « J’ai l’impression de le décevoir et… » La brunette déglutit avec difficulté, la gorge trop sèche. « Je déteste décevoir Papa… J’ai toujours voulu qu’il soit fier de moi… » Mais quand la jeune femme voyait le regard que son père portait sur Lorenzo et leur relation, elle avait comme ce goût de bile qui remontait le long de sa gorge. Et c’était affreux. Juste affreux.




te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous, te dire que les méchants c’est pas nous, que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux car ils ont l’avantage d’être deux.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Je suis absent-e : présence réduite : prépa de la nouvelle version
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9992 - Points : 7506
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Mar 10 Juil 2018 - 0:03 )
« Je ne dis pas le contraire. » S’installant finalement sur le canapé, il pose doucement son index sous son menton et relève son visage afin de croiser ses prunelles. Cette histoire est délicate et ça se ressent dans l’attitude de Maïa qui, si elle n’en est pas blasée, semble en souffrir et c’est bien la dernière chose qu’il souhaite. Elle lui importe énormément et de loin, Dante préfère voir un sourire se dessiner au coin de ses lèvres, plutôt que lire une mine attristée à cause du rejet total de ses proches, face à son choix. « Ce que je te dis, c’est que je m’inquiète pour toi, que je n’ai pas envie qu’un tel écart soit douloureux, pour les raisons que je t’ai expliqué. » Forcément qu’il se pose des questions, à savoir ce que ça donnera à l’avenir, s’il lui offrira ce qu’elle désire. Peut-être bien que oui, que ça pourrait surprendre tout le monde. Peut-être que non, ce qu’il ne souhaite pas, et dans ce dernier cas, il sera là pour l’accueillir à bras ouverts. « Comme je m’inquiéterai si tu étais avec un homme d’une trentaine d’années. » Il le voit bien, lui, avec son histoire impossible avec Leïla que c’est difficile, qu’il ne lui fait pas toujours du bien. Il constate aussi avec son entourage, ses amis, qu’il y a toujours des morceaux à recoller suite à des querelles blessantes. « Mais à côté de ça, je n’ai rien contre lui, rien contre toi avec lui, tant qu’il ne t’en fait pas baver. » Qu’il se tienne droit, c’est tout ce qu’il exige de lui. Pour le reste, Papa Dioli fait suffisamment office d’homme très protecteur qui ne cautionne pas une telle relation et il arrive également à le comprendre. C’est sa petite fille qui se trouve être entre les mains d’un type pas très éloigné de son âge. A sa place, il est probable qu’il réagisse de la même manière, sans doute parce qu’on ne réagit pas de la même façon lorsqu’il s’agit de sa progéniture. « Laisse-lui un peu de temps, tu veux bien ? Il lui faut le temps d’accuser le coup, d’avaler la pilule. » Ce n’est pas simple et encore une fois, ça ne le choque pas. Il comprend néanmoins la peine qu’elle ressent et en guise de soutient, pose sa main sur la sienne. « Il est très fier de toi. Il s’est juste longtemps imaginé une relation avec un homme de ton âge. Je ne sais pas si c’est vraiment de la déception, plutôt de la crainte. » Là, il l’enveloppe de son bras, la ramène près de lui. « Ca va bien finir par s’arranger, cette histoire. Il l’a déjà vu ? » dit-il, en lui désignant les DVD pour qu’elle en choisisse un. « Et comment tu l’as rencontré au juste ? » La pousser à en parler, à se livrer, la mettre en confiance pour lui faire comprendre que même s’il s’inquiète à son sujet, il est ouvert à la discussion et la soutient plus qu’il ne la juge.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa DioliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3455-my-daddys-little-girl-maia http://www.ciao-vecchio.com/t3468-the-sound-of-silence-maia
ID : .uninvited, jess’.
Faceclaim : lily collins @lux aeterna (ava) & @perséphone (signa).
Messages : 101 - Points : 281
guess i’ll always be my daddy’s girl.
Âge : twenty-nine yo. maintenant une adulte, parfois toujours une enfant.
Métier : fleuriste. étudie les lettres classiques aux cours du soir.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Mer 11 Juil 2018 - 22:54 )
soirée pizzaDANTE & MAÏA


Dante avait toujours été d’un naturel tendre et protecteur envers Maïa. En vérité, la jeune femme ne se souvenait pas vraiment de sa vie avant qu’il en fasse partie. C’était un peu comme s’il avait toujours été là, comme si elle avait grandi avec lui à ses côtés. Il faisait comme partie de sa famille. Et la brunette trouvait toujours du réconfort à ses côtés. Encore aujourd’hui, même s’il tenait un discours similaire à celui de son père, Dante avait les mots pour la rassurer. Pour l’apaiser. Alors quand il la força à le regarder, elle força un demi-sourire. Parce qu’elle savait que c’était ce qu’il attendait. Parce qu’elle savait qu’il s’inquiétait, au même titre que s’inquiétait son père. Sans doute à raison. Maïa ne savait pas. Elle ne pouvait pas savoir s’ils avaient tous raison d’émettre autant de doutes au sujet de sa relation avec Lorenzo. Elle voulait simplement la vivre, au jour le jour, sans avoir à penser à tout ça. Sans se poser ces questions qui amènent des angoisses au fond de son estomac. « Il ne m’en fait pas baver, promis, rit-elle, avec reconnaissance. » Au contraire de son père, Dante faisait un effort pour la comprendre. Pour essayer d’accepter le bonheur de la jeune femme avec un homme du double de son âge. Elle n’en voulait pas à son père d’émettre un tel jugement – elle était juste blessée qu’il ne veuille pas de Lorenzo dans la vie de sa fille. Elle était juste blessée de voir ce regard qu’elle croisait chaque fois qu’ils abordaient le sujet. Maïa semblait être devenue une déception pour son père et c’était là un sentiment qui était difficile à appréhender. « Je me doute bien qu’il s’inquiète pour moi, mais… » Mais Maïa aurait voulu qu’il la soutienne. Maïa aurait voulu qu’il soit heureux pour elle – pas qu’il lui fasse reproche sur reproche parfois déguisé pour lui faire comprendre qu’il n’approuvait pas sa relation. « Oui, il l’a invité à dîner un soir, répondit-elle tristement. Il ne savait pas encore qu’il était plus âgé que moi ou encore qu’il le connaissait déjà… » Et à partir de là, ça n’avait été que remarques et questionnements. La brunette se pencha vers la table basse où elle attrapa le DVD de La Momie qu’elle tendit à Dante. Comme par instinct, elle se cala un peu plus contre lui avant de reprendre. « À la boutique de fleurs. Il venait en acheter pour sa… son ex-femme. » Au départ, il n’avait été qu’un client parmi d’autres. Maïa ne s’était jamais plus attardée que ça sur Lorenzo, malgré ses visites de plus en plus fréquentes. « Nous avons commencé à nous fréquenter alors qu’il était en plein divorce, elle reprit. J’ai toujours refusé de le voir tant qu’il n’était pas séparé de sa femme. J’ai déjà parfois l’impression d’être une briseuse de ménages… » La jeune femme soupira. Elle ne pouvait empêcher une certaine culpabilité vis-à-vis de l’ex-femme de Lorenzo. Il l’avait pourtant très souvent rassurée à ce sujet mais, quelquefois, elle se disait que c’était aussi un peu de sa faute s’il avait divorcé. « Il dit que ça a été le coup de foudre. » Et la brunette s’autorisa à rire, des papillons dans le ventre et le rouge au joue.




te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous, te dire que les méchants c’est pas nous, que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux car ils ont l’avantage d’être deux.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Je suis absent-e : présence réduite : prépa de la nouvelle version
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9992 - Points : 7506
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Dim 22 Juil 2018 - 23:24 )
« Il a intérêt. Sinon, il aura droit à une sacrée tornade. » Et pas seulement la sienne, mais celle de ses proches. Il espère néanmoins que tout se passera bien, essaie de la soutenir dans ce sens en laissant de côté l’inquiétude qu’il s’efforce de cacher et ce rire l’aide à aller dans ce sens, le pousse à se détendre, bien qu’il constate à quel point la situation peut l’atteindre. « Parce qu’il le connait ? C’est un ami à lui ? » Il y a peu, il parlait de la fille d’un pilote de ligne avec Vito, pensait que si l’un de ses amis fréquentait une frangine, il le vivrait mal, alors impossible de jeter la pierre à Frederico. Si c’est quelqu’un de son entourage qu’il connait bien, il peut comprendre que ça puisse jouer en la défaveur du petit ami de Maïa, que son père ait encore plus de mal à s’y faire. Dante saisit le DVD, observant la jaquette, puis se lève pour l’insérer dans le lecteur, attrapant au passage la télécommande pour la mise en marche, tandis qu’il l’écoute parler de ce récit qui lui monte le rouge aux joues. C’est la première fois qu’il la voit comme ça, telle une adolescente qui conte quelques anecdotes de son premier amour. « Ce sont des choses qui arrivent. Plus souvent qu’on ne le croit. » Son avis à ce sujet n’est pas négatif. Il n’a pas été élevé avec des parents mariés, qui lui donné le bon exemple, mais il s’est fait son opinion grâce à Orazio et son histoire personnelle. Il sait que si le mariage est monnaie courante aujourd’hui et qu’il y a autant de divorce, il y a des histoires qui durent dans le temps. D’autres sont réellement convaincus de s’unir à la bonne personne et se rendent compte au bout du compte que ça ne marche pas vraiment. « Enfin pas les coups de foudre, mais les mariages qui tombent à l’eau. T’as pas à te sentir coupable. Parfois, il faut être égoïste et penser à soi. » C’est ce qu’il ferait si Leila disait « oui » à un homme, à son petit ami actuel et n’aurait aucun scrupule à la faire défaillir en ajoutant son grain de sel. « Et toi ? Qu’en est-il ? » Les bandes annonces du DVD débutent, mais lui a les yeux rivés sur elle, dans l’attente impatiente de sa réponse. Qu’en est-il de ses sentiments, à elle, de ce coup de foudre ? « Ce serait bien que tu me le présentes, comme ça, pendant une soirée, avec quelques amis, histoire de ne pas lui mettre la pression… » Que ce soit bon enfant, que ça ne résonne pas comme une rencontre-interrogatoire, bien que c'est exactement ce que ce sera. Parce qu'il faut bien qu'il lui pose des questions.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa DioliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3455-my-daddys-little-girl-maia http://www.ciao-vecchio.com/t3468-the-sound-of-silence-maia
ID : .uninvited, jess’.
Faceclaim : lily collins @lux aeterna (ava) & @perséphone (signa).
Messages : 101 - Points : 281
guess i’ll always be my daddy’s girl.
Âge : twenty-nine yo. maintenant une adulte, parfois toujours une enfant.
Métier : fleuriste. étudie les lettres classiques aux cours du soir.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Jeu 2 Aoû 2018 - 11:15 )
soirée pizzaDANTE & MAÏA


Lorenzo avait eu beau le lui répéter des milliers de fois, Maïa ne pouvait empêcher cette amère culpabilité de venir entacher leur relation. Pendant longtemps, elle avait tout simplement refusé d’être en contact avec lui. Ses visites à la boutique de fleurs devenant de plus en plus fréquentes, elle avait fini par céder à son sourire et son charme naturel. Dante avait raison, quelque part : les mariages tombaient à l’eau. Des divorces étaient prononcés très certainement tous les jours et Maïa n’était pas responsable de l’échec du mariage de Lorenzo. Elle ne devrait pas sacrifier son propre bonheur pour celui d’un couple qui n’en était plus un depuis longtemps. « Je sais bien, mais je ne peux pas m’en empêcher, elle laissa échapper, la voix sourde. Je me dis que s’il ne m’avait pas rencontrée alors peut-être qu’il aurait pu avoir envie de sauver ce qu’il restait à sauver de son union avec elle… » Après tout, n’était-il pas entré dans sa boutique de fleurs dans le seul but de faire plaisir à sa femme, cette fois-là ? La toute première fois où il était apparu dans sa vie. « Non, ça n’a pas été le coup de foudre pour moi, répondit la jeune femme en secouant la tête. J’ai bien sûr tout de suite vu qu’il avait beaucoup de charme mais il m’a fallu un peu plus de temps pour tomber amoureuse de lui. » La brunette se surprit à sourire doucement. Elle avait apprécié pouvoir apprendre à le connaître avant de s’embarquer dans cette folle aventure. Prudente, elle avait pris le temps de découvrir qui il était et qui elle était quand il se trouvait à ses côtés. C’était pour cette raison que l’argument de son père selon lequel elle ne semblait pas consciente de tout ce que sa relation impliquait pour elle, pour lui et pour eux n’était pas valide. C’était pour cette raison qu’elle le prenait si mal. Parce que son père ne savait pas, n’avait jamais su. Maïa leva les yeux vers Dante, quittant l’écran où défilaient les premières images du film. « Tu voudrais bien le rencontrer ? C’est vrai ? elle demanda, avec l’impression d’être redevenue une petite enfant qui demandait la permission de minuit à ses parents. Je serais contente si tu voulais bien le rencontrer, oui. » Au moins, Dante ne faisait pas la grimace quand il parlait de Lorenzo. « Tu promets de ne pas le mettre mal à l’aise, hein ? Pas de questions pièges ! » La jeune femme se sentit froncer les sourcils, soudain plus réticente et méfiante. Dante était un grand ami de son père et Maïa avait peur qu’il ne prenne son parti par simple fidélité envers lui.


POST-SCRIPTUM :
 




te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous, te dire que les méchants c’est pas nous, que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux car ils ont l’avantage d’être deux.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Je suis absent-e : présence réduite : prépa de la nouvelle version
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 9992 - Points : 7506
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Mar 7 Aoû 2018 - 20:53 )
« Les choses sont telles qu’elles sont Maïa. Parfois, elles arrivent pour une raison précise. » Ca s’appelle le destin. Et en ce moment, il ne l’aime pas beaucoup, le force à faire face à des situations qu’il déteste. La maladie d’un père qu’il craint de perdre. La drogue que prend Leila, la détruisant au passage, le perdant toujours un peu plus. Sa vie, actuellement, il la mettrait sur pause pour souffler, reviendrait même peut-être en arrière pour changer des événements, mais ça n’arrive peut-être pas par hasard. Tout comme cette entrée dans sa boutique de fleurs. « S’il n’avait pas eu envie d’en acheter pour son ex-femme, vous ne vous seriez pas rencontrés. Ca devait sans doute arriver. » Un déclic pour lui, pour lui faire comprendre qu’il n’y avait plus rien à sauver, même pas les meubles. Toujours est-il qu’il comprend sa culpabilité, pas pour la vivre, mais parce que c’est humain et parce qu’elle est comme ça. C’est une fille bien, respectable, qui n’a pas la moindre envie de blesser autrui. C’est aussi quelqu’un qui sait prendre son temps et qui l’a pris ici encore. Si c’est de la folie, elle semble avoir été purement réfléchie. Un sourire aux lèvres, Dante acquiesce d’un signe de tête, confirmation sa proposition. « Pourquoi pas, oui. Ca me ferait plaisir en tout cas. » C’est un pas vers elle, vers son bonheur. Un soutien dont elle a besoin. « En revanche, ça… Je ne te promets rien ! Il faut bien que je le teste un peu avant de lui accorder ma confiance, non ? » Rien de méchant, juste l’interrogatoire habituel, pour se faire un avis, mais s’il y a du monde avec eux, si c’est une soirée avec quelques amis, sans doute sera-t-il bien plus à l’aise que si c’était un repas à trois. « Je peux juste te promettre de ne pas trop le mettre mal à l’aise. Ca se passera bien. Je ne suis pas ton père, Maïa. » Ce n’est pas son rôle de lui tomber dessus au point de lui donner envie de prendre ses jambes à son cou. Il souhaite juste s’assurer qu’il n’a pas de mauvaises intentions, même s’il ne pourra définitivement pas le savoir en une seule rencontre. Ca lui donnera au moins un aperçu. Dante saisit sa main et l’empoigne doucement. Un geste qui se veut rassurant. « Même si j’ai énormément d’estime pour lui. » Lui s’efforce d’être neutre et ce n’est pas évident. Il les aime tous les deux.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïa DioliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3455-my-daddys-little-girl-maia http://www.ciao-vecchio.com/t3468-the-sound-of-silence-maia
ID : .uninvited, jess’.
Faceclaim : lily collins @lux aeterna (ava) & @perséphone (signa).
Messages : 101 - Points : 281
guess i’ll always be my daddy’s girl.
Âge : twenty-nine yo. maintenant une adulte, parfois toujours une enfant.
Métier : fleuriste. étudie les lettres classiques aux cours du soir.
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le Ven 26 Oct 2018 - 9:40 )
soirée pizzaDANTE & MAÏA


Elle aurait aimé que son père soit aussi compréhensif que Dante l’était à propos de sa relation avec Lorenzo. Maïa se sentait un peu rassurée – juste un peu, mais c’était déjà beaucoup. Elle parvint même à sourire au souvenir de leur première rencontre, quand son compagnon de soirée mentionna le bouquet de fleurs, le destin qui avait sans doute mis Lorenzo sur sa route. La brunette n’avait jamais vraiment réfléchi à si elle croyait au destin ou non mais peut-être qu’il avait raison et que tout ça était arrivé pour une raison. Alors peut-être que la jeune femme devait simplement accepter le fait qu’elle ait rencontré cet homme, qu’il ait bouleversé sa vie. Peut-être qu’elle devait simplement accepter que son père ait du mal à la voir grandir, à la voir devenir une femme à part entière. C’était ainsi qu’elle ressentait les choses, là, aux côtés de Dante. Maïa ne put s’empêcher de sourire avec gratitude quand il accepta sa proposition de dîner. « Je me doute bien que tu ne pourras pas t’empêcher de le cuisiner, elle rétorqua avec une petite moue mais néanmoins rassurée. Je voudrais juste que vous appreniez à le connaître et qu’il vous connaisse aussi. Il fait partie de ma vie, maintenant… » Et parfois, la jeune femme avait du mal à se dire que c’était réel. Que ça pouvait durer dans le temps. Parce que personne ne lui laissait de place, parce que personne ne lui accordait de temps. Et elle savait qu’avec Dante, ça ne pouvait que bien se passer. C’était justement parce qu’il n’était pas son père que ça irait mieux. Et peut-être que si Dante appréciait Lorenzo alors il pourrait en discuter avec son père et essayer de le convaincre que le petit-ami de sa fille n’était pas un monstre tout compte fait. « Tu crois que tu pourrais lui parler ? elle demanda, quelque peu embarrassée. Tu crois que tu pourrais parler à Papa pour l’aider à accepter Lorenzo ? Je n’arrive plus à lui parler… Dès que le sujet est abordé, ça se termine en dispute… » Et Maïa n’en pouvait plus des disputes. Elle n’en pouvait plus de se sentir si éloignée de son père comme ça. Son père, il était le premier homme de sa vie. La brunette ne voulait pas perdre le premier homme de sa vie, elle ne pouvait pas l’accepter ou même se le permettre. « Je sais que ce n’est pas à toi de faire ça et j’exagère en te demandant ça mais… je ne sais plus quoi faire pour lui faire comprendre que j’aimerais juste qu’il laisse une chance à Lorenzo… » Et pourtant la jeune femme savait que si elle devait choisir entre les deux, son choix se porterait sur son père. À chaque fois. Tout le temps. Ça n’enlevait rien au fait qu’elle avait besoin de vivre sa relation. Maïa avait besoin que son père lui donne cette opportunité-là.


POST-SCRIPTUM :
 




te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous, te dire que les méchants c’est pas nous, que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux car ils ont l’avantage d’être deux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Maïa | Soirée pizza ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Maïa | Soirée pizza -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences