Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Pellegrini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : christmastown, Amandine
Faceclaim : Jenna Coleman (whovian)
Messages : 1068 - Points : 607

Âge : 33 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
Sujet: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Ven 22 Juin 2018 - 19:25 )
Circuit 1 - Devinette 7 : De là où je suis, je n'entends pas le son des vagues.


Une année de plus sur le papier, mais seulement un jour de plus en réalité. Romana ne s'était pas levée ce matin-là en se disant qu'elle venait de prendre un an de plus et que c'était terrible. Elle ne vivait pas mal le fait de vieillir. Elle n'était pas comme toutes ces personnes un peu trop superficielle qui déprimait à la moindre ride. Beaucoup de personnes avaient pensé à lui souhaiter son anniversaire, sauf Camilla. Elle n'avait peut-être pas envie de le faire. Elle avait une certaine fierté, peut-être un petit peu trop parfois. Depuis qu'elle et Romana s'étaient « disputées » pour les vols d'argent sur le compte de Romana, elle ne s'était pas beaucoup adressait la parole. Camilla avait de nombreuses fois insultait Leandro, ce n'était pas une nouveauté, mais Romana s'en lassait et défendait évidemment son fiancé. Elle ne pouvait pas le laisser se faire insulter sans raison. De plus, elle n'avait pas apprécié de se faire accuser de voleuse par sa sœur. Pourtant, Romana s'était excusée, mais ça n'avait pas suffit. Mais il fallait comprendre Romana, elle venait tout de même de surprendre sa sœur en train de fouiller chez elle, en pensant que Romi n'allait pas rentrer tout de suite. Normal de se poser des questions, non ? Sans trop se soucier de cette histoire Romana laissait sa dernière petite patiente de la matinée quitter son cabinet en lui souhaitant une bonne journée et en lui disant de ne pas trop s'en faire pour ce qu'elle avait. De nouveau assise à son bureau, elle commençait à manger. En pensant à envoyer un message à sa mère, qui gardait les enfants pour le déjeuner et qui devait redéposer Eliana à l'école l'après-midi. Elle voulait simplement prendre des nouvelles de ses enfants et leur souhaiter un bon appétit, même s'ils avaient déjà dû manger à cette heure. Prenant ensuite un bouquin, Romana n'avait même pas eu le temps de lire la moitié de la page que la porte de son cabinet s'était ouverte. Elle n'avait pourtant plus de rendez-vous. « Camilla ? Il y a un souci ? » Pourquoi est-ce qu'elle débarquait comme ça, sans prévenir à l'heure du déjeuner ? Elles n'avaient même pas rendez-vous. Cami avait peut-être un problème, elle ne savait plus vraiment sur qui compter ses derniers temps et elle avait peut-être besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + candy apple
Messages : 176 - Points : 1293

Âge : trente-et-un ans depuis peu (04.07.1987)
Métier : écrivain
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Sam 23 Juin 2018 - 1:16 )
Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Aujourd'hui, c'était l'anniversaire de la soeur aînée de Camilla, Romana. Il y a quelques jours, les deux soeurs s'étaient disputées et depuis, Camilla n'avait pas vraiment donné de nouvelles. Les autres années, Camilla aurait été la première ou l'une des premières à souhaiter l'anniversaire de sa soeur. D'abord, elle l'aurait harcelé de message à 00h01 puis elle aurait rendu visite à sa soeur le plus tôt possible avant de lui souhaiter de nouveau à l'heure précise de sa naissance, sans oublier les nombreux coups de téléphone tout au long de la journée. Camilla était chiante et c'en était une preuve. Sauf que cette fois-ci, les accusations dont avait été victime Camilla n'étaient toujours pas digérées. Se faire traiter de voleuse par sa propre soeur, c'était compliqué à accepter.

Camilla n'avait pas parlé de cette dispute à ses parents, elle ne voulait pas qu'ils s'en veuillent puisqu'elle était allée chez sa soeur secrètement en partie à cause d'eux. Puisque Romana n'était pas disponible le jour de son anniversaire, toute la petite famille avait prévu de se réunir le week-end qui suivait, mais les parents de Cami avaient voulu offrir leur cadeau le jour j. Ils avaient confié la mission à Cami qui n'avait pas pu refuser. Elle était donc obligée de rendre visite à sa soeur. Et dans le fond, ça ne la dérangeait pas plus que ça. Elle n'avait toujours pas souhaité l'anniversaire de sa soeur et, même en colère, elle n'était pas bien à l'idée de faire la tête à sa grande soeur le jour de son anniversaire.

Cami s'était donc rendue à l'hôpital après s'être assurée auprès du secrétariat que sa soeur était bien en pause. Sans y être invitée et sans frapper, Camilla était entrée dans le bureau de sa soeur. « Bonjour à toi aussi Romana. » Claqua-t-elle pour commencer en refermant la porte derrière elle. « Je ne viens pas te voir uniquement lorsque j'ai un souci. » C'était fatiguant à la fin que tout le monde pense ça. La vie de Camilla n'était peut-être pas un long fleuve tranquille, mais ce n'était pas non plus problèmes et soucis à tout bout de champs. « Je voulais juste te souhaiter un bon anniversaire. Je suis désolée de ne pas te l'avoir souhaité avant... comme d'habitude. » Souffle-t-elle. Elle n'aime pas s'excuser, mais sait reconnaître lorsqu'elle doit le faire. Mais ses excuses ne prennent pas beaucoup de temps. Reprenant un ton plus sûre d'elle, elle s'approche du bureau de sa soeur et s’assoit sans attendre d'autorisation. Son ventre commençait à prendre beaucoup de place et elle se fatiguait plus rapidement debout, surtout qu'elle avait fait le trajet à pied. « Tiens, c'est pour toi ! De la part de nos parents et de la mienne ! » Dit-elle en jetant l'enveloppe sur le bureau, dans un geste qui montre encore qu'elle est en colère pour toute cette histoire. « Ils ont tenu à ce qu'on t'offre ce cadeau aujourd'hui. » Le reste pouvait attendre. L'enveloppe ne contenait rien d'autre qu'une petite brochure et quelques mots sur du papier. Camilla n'ayant pas eu le temps de trouver les passeports, rien n'avait été réservé. Leandro et Romana partiront en week-end, au frais de la famille, lorsqu'ils le désireraient, c'était plus sage. C'était en tout cas la décision des parents Gallini. Camilla n'avait rien ajouté, elle attendait juste une réaction de la part de sa soeur. Elle ne comprendrait certainement pas le lien entre cette enveloppe et la visite de Cami d'il y a quelques jours, mais cette dernière lui expliquerait bien assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : christmastown, Amandine
Faceclaim : Jenna Coleman (whovian)
Messages : 1068 - Points : 607

Âge : 33 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Dim 24 Juin 2018 - 2:16 )
La porte du cabinet de Romana s'était ouverte sur Camilla. Elle avait l'air un peu plus apaisée que la dernière fois qu'elles s'étaient vues. La situation n'était de toute façon pas très agréable pour Camilla qui se faisait accuser de vols et qui n'y était certainement pour rien au final. Mais tout cela n'expliquait pas ce que la cadette faisait chez sa sœur, en train de fouiller les tiroirs de chambre. Évidemment en la voyant entrer comme ça, sans prendre la peine de frapper. Et à l'hôpital, surtout, Romana s'était inquiétée. Comme à son habitude Cami savait se défendre, même quand ce n'était pas utile. « Je n'ai pas dit ça. » Il ne fallait pas s'inquiétait pour elle. Elle avait l'air en pleine forme. Pourquoi est-ce que Romana était si gentille, pourquoi est-ce qu'elle savait toujours garder son calme ? Certaines situations la feront perdre pied un jour. Son calme pouvait pourtant énerver sa sœur. Elle détestait le comportement trop « parfait » de son aînée. Voilà qu'elle s'excusait de ne pas lui avoir souhaité son anniversaire plus tôt. Elle avait l'air sincère. « Pas besoin de t'excuser. Merci. » De quoi énerver un peu plus Camilla, surtout avec le sourire qu'affichait Romana. D'habitude, Romana avait le droit à des tonnes de « joyeux anniversaire » de la part de sa sœur. Mais là, rien à part cette courte phrase, qui n'était même pas un véritable souhait. Mais c'était mieux que rien. Camilla était rancunière et elle venait déjà de se rabaisser en s'excusant, Romana allait certainement devoir se contenter de ça. Camilla s'était très rapidement assise, compréhensible en voyant le ventre qu'elle avait. Romana était déjà passée par là deux fois et savait que c'était très fatiguant. Romana regardait d'ailleurs le ventre de sa sœur en se disant que ça n'allait certainement plus jamais être pour elle, qu'elle n'allait certainement plus jamais tomber enceinte, puisque son fiancé refusait désormais d'agrandir la famille. Cette pensée a vite était balayée par un jet d'enveloppe sur le bureau de la jeune femme. En écoutant sa sœur, Romi s'en est emparé, sans même prendre la peine de lui répondre. C'était donné avec tellement de douceur et d'amour que Romana n'arrivait plus à parler. Romana regardait la brochure et le petit mot qui l'accompagnait. Un week-end pour elle et Leandro. « Merci Cami. » Sans oublier ses parents qui étaient aussi à l'origine de ce cadeau. « Salut maman, je pense que papa n'est pas très loin. Cami est en face de moi. Elle vient de m'offrir votre cadeau. Apparemment, vous ne vouliez pas attendre pour me l'offrir. Ça me fait vraiment plaisir, merci. Je vous adore. Encore merci. Plein de bisous ! »

Romana posa au centre de son bureau des fruits coupés. La nourriture devrait apaiser l'animal qui était en Camilla, gourmande comme elle était. « Cami. La dernière fois, quand tu es venue à la maison. Tu m'as dit des choses sur Leandro. Je dois bien avouer que je n'arrête pas d'y penser. Si tu avais raison. Pourquoi est-ce que tu doutes de lui au juste ? Tu sais quelque chose ? » C'est un drogué. Il n'est pas digne de confiance. Je le déteste. C'est un menteur, il a fait ça toute sa vie. Voilà une partie de ce que devait penser Camilla. Sans oublier le fameux, je te l'avais dit, j'avais raison. Romana espérait tellement se tromper. Elle voulait avoir tord. Elle commençait à douter de trop de personnes qui l'entourait. Cette situation était trop désagréable et invivable pour elle. Tout cela devait s'arrêter et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + candy apple
Messages : 176 - Points : 1293

Âge : trente-et-un ans depuis peu (04.07.1987)
Métier : écrivain
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Lun 25 Juin 2018 - 13:28 )
Elle ne répondait rien à sa première réponse. Elle ne l'avait pas dit clairement, c'est vrai, mais elle l'avait sous-entendu. Camilla n'était pas stupide. La suite agaçait tout autant Camilla qui gardait pourtant son calme, pour une fois. N'avait-elle vraiment pas besoin de s'excuser ? Elle ne relevait pas, même si elle n'en pensait pas moins. Si Camilla restait calme et ne répondait pas, c'était simplement parce qu'elle voulait en arriver rapidement au cadeau. Elle jetait donc l'enveloppe qui le contenait sur le bureau de sa soeur, attendant une réaction de cette dernière. Au merci de sa soeur, elle ne fit qu'un signe de tête sans ajouter un seul mot. Elle qui était si bavarde en temps normal, parlait bien peu aujourd'hui. Puis, elle attendit que sa soeur termine d'envoyer son message, certainement aux parents pour les remercier. C'était un beau cadeau qu'ils lui offraient là, de quoi prendre quelques jours de vacances avec son fiancé sans les enfants. Lorsque l'on avait des enfants, les moments à deux devenaient bien trop rares et précieux, alors les parents de la jeune femme avait eu l'idée de ce cadeau et Cami avait tout de suite était partante.

Romana venait de poser quelques fruits sur son bureau, espérant certainement que ça ferait taire davantage Cami, mais elle n'y touchait pas. Elle préférait écouter sa soeur, encore. Camilla ne se retenait pour pas soupirer un coup. Allez, c'était reparti pour un tour, il fallait que l'autre soit au coeur de la conversation. « Si je savais quelque chose, crois-tu que tu partirais en week-end avec lui ? Ou que je me retiendrais pour tout te dire ? » Parce que si Cami savait quelque chose, les parents le sauraient aussi et Leandro aurait plutôt intérêt à partir seul et vite parce qu'ils se retrouveraient avec tous les Gallini sur le dos. Mais surtout la dernière fois, elle avait accusé Leandro parce qu'elle était elle-même accusée. Ils étaient loin d'être les meilleurs amis du monde, mais Cami avait appris à l'accepter et à le supporter, il lui fallait simplement une victime à accuser à sa place. « Maintenant ce serait bien si on arrêtait de parler de lui. Je dois déjà le supporter à chaque repas de famille, j'ai pas envie de devoir le supporter en plus dans chacune de nos conversations. Ce n'est pas de ma faute si tu n'as pas confiance en celui qui partage ta vie. » Paf, ça c'était envoyé. Camilla adoptait le comportement de sa soeur, elle venait de sortir tout ça dans le plus grand des calmes, en souriant. Elle ne voulait pas se disputer avec Romana aujourd'hui, même si elle lui en voulait encore, mais elle voulait aussi lui faire comprendre que le sujet Leandro était clos pour elle puisqu'il lui rappelait les accusations de vols qu'elle essayait d'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : christmastown, Amandine
Faceclaim : Jenna Coleman (whovian)
Messages : 1068 - Points : 607

Âge : 33 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Jeu 26 Juil 2018 - 0:22 )

Même si les choses ne s’étaient pas complètement calmées entre les deux jeunes sœurs, Camilla était calme. Ce n’était pas son genre de ne pas s’énerver pour tout et n’importe quoi. Mais elle savait être respectueuse. Elle était dans un hôpital, elle savait qu’elle devait rester calme, surtout à cet étage. Même le comportement soit disant parfait de Romana n’arrivait pas à l’énerver. Enfin, Camilla était là pour une raison particulière, elle était là pour donner un cadeau à sa grande sœur, de sa part à elle, mais également de la part de ses parents. En ouvra l’enveloppe, Romana avait pris un instant pour voir ce qu’elle contenait. Un voyage pour elle et son fiancé. Une très belle attention qui faisait grandement plaisir à la jeune femme. Elle avait pris le temps de remercier sa sœur et de remercier ses parents par sms. Elle allait certainement passer les voir dans la soirée pour les remercier face à face et pour les prendre dans ses bras pour les remercier de nouveau. Même si ça ne durait qu’un petit instant.

Romi voulait un peu apaiser les choses avec sa sœur. Elle voulait surtout lui parler de quelque chose de délicat concernant son fiancé. Depuis le jour où elle avait croisé sa sœur dans sa maison, dans sa chambre en train de fouiller un peu partout, Romana se posait des questions sur son petit ami. Et elle ressentait le besoin d’en parler à sa petite sœur. « Ce n’est pas faux. » Là, elle disait vrai. Elle détestait tellement Leandro que si elle avait su quelque chose, elle se serait empressait de tout raconter à sa sœur, pour qu’il puisse sortir de leur vie à tous. « Camilla ! » Romana en avait marre d’entendre sa sœur critiquer son petit ami. C’était insupportable. Elle n’avait pas le don du pardon. Camilla n’était pas parfaite non plus, elle avait elle aussi fait des erreurs et elle continuait d’en faire. Mais Romana n’était pas du genre à critiquer ses proches. Elle détestait ça. Mais pourquoi ne pas parler du petit ami de sa sœur, enfin plutôt ex petit-ami. Romana n’avait rien contre lui, elle l’adorait vraiment et aurait préféré qu’il reste dans la famille. Que Camilla n’en fasse pas qu’à sa tête une fois de plus. « Qu’est-ce qu’il en est de ton histoire avec Raf ? Tu ne lui as toujours pas pardonné ? » Elle voulait parlait de confiance en l’homme que Romana aimait. Elle allait également devoir parler de l’homme qui avait partageait sa vie. Celui qu’elle avait aimé et qu’elle aimait toujours d’ailleurs. Pourtant, elle semblait ne plus lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + candy apple
Messages : 176 - Points : 1293

Âge : trente-et-un ans depuis peu (04.07.1987)
Métier : écrivain
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Ven 17 Aoû 2018 - 21:45 )
Camilla essayait de rester calme. Elle devait rester calme. Elle était fatiguée de se disputer avec tout le monde pour n'importe quoi depuis quelques mois. Même si cette fois-ci, la situation était un peu différente. Cami en voulait à sa soeur parce qu'elle l'avait accusé de choses peu agréables. Malgré tout, c'était l'anniversaire de Romana et Cami ne voulait pas le manquer, elle s'en serait voulu pendant beaucoup trop longtemps. Néanmoins, si elle avait fait des efforts pour venir et pour rester calme, elle ne voulait pas parler de Leandro une fois encore. Romi s'amusait à son tour ? Elle essayait de la blesser ? C'était raté. Ou presque. Elle essayait de rester toujours calme et posée, le regard posé sur sa soeur, elle répondait sans montrer le moindre signe d'agacement. Après tout, c'était de bonne guerre. Cami ne voulait pas entendre parler du fiancé de sa soeur, sa soeur l'embêtait avec Rafael. « Il n'y a rien à pardonner et je n'en suis nul part. Nous sommes séparés, c'est fini, c'est tout. » Rien de plus à ajouter. « Il est préférable que je m'en rende compte maintenant, avant de me fiancer ou d'avoir d'autres enfants avec. » Paf, petite attaque discrète cachée derrière un sourire. Cami, au moins, savait avec qui elle aurait pu se fiancer et n'avait pas fait l'erreur de continuer. Mais même si elle semblait être sûre d'elle en disant tout ça, ce n'était pas réellement le cas, la situation était bien plus compliquée que ce qu'elle aimerait faire croire. « Je ne lui fais plus confiance et pourtant, c'est la base d'un couple, sans ça, il n'y a rien, tu ne crois pas ? » Nouvelle attaque discrète. Elle ne voulait pas de ça, mais elle ne voulait pas se laisser attaquer sans réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : christmastown, Amandine
Faceclaim : Jenna Coleman (whovian)
Messages : 1068 - Points : 607

Âge : 33 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Sam 25 Aoû 2018 - 2:29 )

Une provocation de plus. De la part de Camilla, ce n ‘était pas étonnant. C’était cependant dommage d’en être arrivé là pour une simple erreur. Romana s’était pourtant excusée auprès de sa sœur qui se fichait pas mal de ce que pouvait dire son aîné. Elle était bien trop têtue pour ça. Quand allait-elle comprendre que tout le monde pouvait faire des erreurs, que tout le monde pouvait s’inventer des choses. Ce n’était rien de grave, quand on était capable de reconnaître que nous avions tord et quand nous étions capables de nous excuser auprès des personnes concernait. Camilla n’avait-elle donc jamais fait d’erreur ? Impossible. Romi pouvait en citer des dizaines et des dizaines. Camilla n’était pas parfaite loin de là. Ce comportement, cette façon d’agir. C’était enfantin, elle allait devenir mère et ne savait même pas se comporter comme une adulte. Impensable. Elle ne savait même pas mettre ses différents de côtés pour l’anniversaire de sa sœur. Non pas que Romana apportait une grande importance à ce jour, mais elle aurait aimé le pardon de sa sœur, plutôt que ces enfantillages. « Tu as raison. Raf n’est peut-être pas fait pour toi. » Il est beaucoup plus agréable, beaucoup plus gentil et moins rancunière que toi. Si Romana n’avait pas ce comportement, elle aurait ajouté cette phrase. « Tu ne feras pas l’erreur une deuxième fois avec lui. Tu es intelligente, tu sais ce qui est bon pour toi et pour ton bébé. » Romana était tellement bête pour s’être fiancé à un voleur, bête pour avoir fait deux enfants avec lui, en vouloir d’avantage… Il était vrai que Camilla était une fille parfaite, sans aucun défaut, qui avait toujours su choisir les hommes avec qui elle sortait. Tous de braves personnes, sans problèmes, qui la chérissaient et qui jamais ne lui auraient fait le moindre mal. Dans ces rêves certainement, mais ce n’était pas la réalité. Elle fuyait le bonheur, rien de plus. Elle s’était imaginé Raf comme le pire homme qui puisse exister et elle ne voulait plus de lui, pour des broutilles. Malgré cela, Romi soutenait sa sœur, puisque justement, c’était sa petite sœur, et ce, jusqu’à la fin de ses jours, elle ne pouvait pas le changer, alors que Raf pouvait rester un ami, mais il pouvait être évincé de la famille en un instant, comme l’avait déjà fait Cami par le passé. « C’est vrai, la confiance est très importante dans un couple. On ne peut pas vivre en ayant peur de ce que l’autre peut faire quand nous ne sommes pas à ses côtés. Nous ne pouvons pas avoir peur de ce qu’il peut comploter contre nous, on même nos proches. La confiance, c’est ce qui m’a amené cette famille, ce qui m’a amené là aujourd’hui et je ne regrette rien. Rien du tout. Mais tu sais ce qui est encore mieux que la confiance ? C’est le pardon. Mais ce n’est pas doté à tout le monde de savoir pardonner. Je sais que j’en suis capable et je l’ai prouvé à de nombreuses reprises. Mais est-ce que toi, tu es capable de pardonner ? Si tu ne l’es pas, si tu n’en as pas envie, alors en effet, il n’y a aucun avenir entre vous. » Derrière ces belles paroles, il y avait également un message caché, une petite leçon donnait à sa cadette. N’était-ce pas le petit jeu de la journée ? C’était pourtant ce que laisser penser le comportement de Camilla.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + candy apple
Messages : 176 - Points : 1293

Âge : trente-et-un ans depuis peu (04.07.1987)
Métier : écrivain
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Mar 4 Sep 2018 - 1:50 )
Camilla avait été vexée, plus que ça même, elle avait été blessée par les accusations de sa soeur. Elle avait entendu ses excuses et elle avait compris ses accusations, mais malgré tout, elle avait du mal à passer à autre chose. Elle n'arrivait pas à oublier. Pourtant, même si Cami était têtue et rancunière, elle avait fait un effort. Aujourd'hui, elle était là. Elle était là pour l'anniversaire de sa soeur parce que ce jour était important, et elle s'en voulait déjà suffisamment de ne pas le fêter comme tous les autres. Mais la conversation, bien que sans cris, ne tournait pas bien. Pas bien du tout même. « Je sais que tu n'en penses pas un mot. » Claqua-t-elle. Pour tout le monde, Rafael était le gentil de l'histoire, le pauvre père maltraité qui n'avait eu que le malheur de dire quelques mots gênants. Personne n'imaginait les questions, les doutes, les craintes et les douleurs que ces mots et ceux qui avaient suivi avaient pu faire peur à Cami. « Tu as raison, je sais ce qui est bon pour mon bébé. J'ai fait des erreurs, Rafael doit certainement faire partie de la vie de cet enfant, mais plus de la mienne. Cet enfant ne mérite pas d'avoir un père qui ne le désirait pas. Je ne mérite pas de passer ma vie avec un homme que je ne suis plus sûre de vouloir parce que j'ai fait un enfant avec lui. Mon bébé ne mérite pas de vivre avec ses deux parents sous le même toit, mais qui se déchirent. » Ce bébé méritait juste des heureux, sans avoir le droit à tous les problèmes. Camilla aimait Rafael, elle devait arrêter de dire le contraire, mais ces derniers mois avaient été douloureux et elle n'était pas prête à passer à autre chose. Elle ne pouvait plus le regarder sans penser à tout ce qui s'était dit. « Tu as de beaux discours, comme toujours. » Sa soeur avait en partie raison, mais tout n'était pas blanc ou noir. « On ne peut pas tout pardonner Romana. La confiance ne suffit pas toujours. Et parfois, on peut pardonner, mais le pardon ne répare pas tout, une fois que les blessures sont là, elles restent. Elles peuvent cicatriser, mais sont toujours là quelque part. Alors, je peux lui pardonner ses mots malheureux parce que jamais je ne lui en ai voulu de ne pas vouloir d'enfant. Mais il m'a déjà menti, alors pourquoi ne pas recommencerait-il pas ? Puis on s'est dit des choses... Je ne sais pas si un jour, on pourrait être capable de revivre normalement et d'être heureux alors que ces mots seraient toujours quelque part, cachés au fond de nous quoiqu'on fasse... Tu vois, je t'ai pardonné tes mots et tes accusations parce que je sais que tu avais des raisons de penser que je te volais, mais malgré tout, j'y pense encore, ça a brisé quelque chose. Je me demande toujours ce que tu peux penser d'autre à mon sujet désormais, ça m'a fait mal et ce sentiment, tu ne peux pas l'oublier aussi facilement. Le pardon ça ne résout pas tout, on ne peut rien effacer et on ne peut changer les gens. Toi, tu pourrais tout pardonner à Leandro ? Vraiment tout ? Tu pourrais lui pardonner, oublier et revivre comme ci de rien n'était ? » Camilla, contrairement à Romi, n'était pas habituée à ses longs et beaux discours, mais elle parlait avec son coeur, aussi sincèrement que possible. « J'ai hâte de voir comment tu réagiras quand ce sera ton tour. » lâcha-t-elle finalement, mal à l'aise de s'être autant dévoilée. Après tout, le tour de Romi allait arriver, elle en était certaine, et même si au fond d'elle, Cami ne prenait aucun plaisir à voir sa soeur malheureuse, elle ne pouvait s'empêcher de faire croire le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : christmastown, Amandine
Faceclaim : Jenna Coleman (whovian)
Messages : 1068 - Points : 607

Âge : 33 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Mer 5 Sep 2018 - 0:50 )

Camilla ne croyait en ce que disait sa sœur. Que pouvait-elle répondre à part hausser les épaules ? En effet, Romana mentait. Rafael était fait pour sa sœur. Elle était tombée sur le bon pour une fois et pour une simple erreur, une simple phrase sortie alors que Camilla ne devait pas se trouvait là, à tout gâché. Comme toujours la cadette, c’était laissé emporté par ses émotions et avait tout fichu en l’air. Bien évidemment têtu comme elle était, elle n’était pas prête à lui pardonner. Elle n’était pas du genre à se rabaisser. « Tu sais très bien ce que je pense de tout ça. Tu sais ce que je pense être mieux pour vous trois. Mais je te serais de ton côté malgré tout. Et j’espère sincèrement que tout ira pour le mieux, pour mon neveu ou ma nièce. J’espère que vous arriverez à vous entendre pour le bébé. Il faut qu’il puisse grandir auprès de ses deux parents, même s’ils ne sont plus en couple. Je suis contente de savoir que tu es pour cette idée. » Au moins elle ne songeait pas à écarter Rafael de la vie de son enfant, c’était le plus important. Même si leur enfant méritait de vivre, de grandir, dans un foyer aimant, calme, avec ses deux parents. Aucun d’eux ne devait manquer un seul instant de la vie de leur enfant et leur enfant ne devait pas manquer de ses parents, de leur amour ou même de leur présence.

Camilla doutait du pardon. Ce n’était pas étonnant, elle ne savait pas vraiment ce que ce mot signifiait. Elle avait beaucoup de mal à pardonner. Peut-être un peu trop capricieuse, elle en attendait peut-être trop des autres. Elle ne pouvait pas les contrôler. Ses proches n’étaient pas des pantins, qu’elle pouvait amener à faire tout ce qu’elle voulait, à ne pas faire ni dire ce qui pourrait la vexer. De plus, elle remettait en doute la capacité de pardonner de Romi, qui était pourtant bien connu pour sa gentillesse, ses belles paroles et sa capacité de pardonner tout, tout le temps. « Avec de la volonté, tout est possible. On peut tout pardonner. Il faut parfois du temps, pour oublier, pardonner. Mais on fini toujours par pardonner. Les blessures ne restent pas. Toutes les blessures peuvent guérir. Elles laissent une trace certes, mais avec le temps, elles passent inaperçues, elles sont presque oubliées, voir totalement oubliées. Et tu sais quoi ? Parfois, la cicatrisation est parfaite, elle ne laisse aucune trace, aucune marque. Tu as toutes les blessures physique et morale de ton passé ? Pour moi, ce n’est pas le cas. Il t’a menti d’accord, tu as entendu des choses qui ne te plaisent pas, d’accord. Mais il faut savoir mettre ses différents de côté, parler avec Rafael. Au calme, c’est le plus important. Si vous vous énervez dès les premières minutes de discutions, vous n’arriverez jamais à parler calmement. Et le pire de tout ça, c’est que vous n’arriverez jamais à vivre en paix pour votre bébé. Tu lui pardonneras. Quand vous aurez discuté tous les deux, que vous aurez pris le temps de tout vous expliquer, de tout vous dire, tu remarqueras que tu l’aimes encore, que ses phrases ne reflétaient pas ses pensées et qu’au final pour toi ça n’aura plus aucune importance, tu oublieras ce que tu as entendu. Pour ce qui est de me pardonner. D’accord, je t’ai accusé à tort, mais j’avais mes raisons, des tas de choses t’accusaient. Tu es comme ça pour l’instant parce que c’est tout frai dans ton esprit, mais dans quelque temps, tu verras que tu auras tout oublié. Ce que je pense de toi n’a aucune importance. Je pourrai très bien devenir parano à mon tour et commencé à me dire que le monde entier est contre moi, je pourrai me demander ce que tu penses de moi, ce que mon fiancé pense de moi, mais rien de tout ça. Ça bousille une vie. Je pourrai t’en vouloir pour des tas de choses depuis que nous sommes jeunes, pourtant rien de tout ça. Leandro pourrait te détester puisque tu le détestes, mais il reste correct avec toi. Et Raf dans tout ça. Il pourrait terriblement t’en vouloir, tu as voulu l’écarter de la vie de votre enfant, ce n’est pas une chose à faire. Cet enfant n’est pas le tien. Cet enfant est votre enfant à tous les deux. Pourtant, de ce que je sais, il a su te pardonner, se montrer correct avec toi et à dû ruser pour rester dans la vie de son propre enfant. » De beaux et longs discours, c’était bien Romana. Elle ne faisait jamais cela pour juger une personne, mais simplement pour les aider, les aiguiller… Elle voulait éviter que les autres fassent des erreurs, elle était protectrice et alors. « Pour ce qui est de la question qui est de savoir si je pourrai tout pardonner à Leandro. Je dois avouer que je ne sais pas. Je serai toujours là pour l’aider, j’en suis certaine, nous formons une famille. Je suis prête à lui pardonner 99 % des choses qu’il pourrait faire. Je suis humaine, j’ai mes limites, comme tout le monde. Je ne peux pas tout pardonner, s’il faisait mal à un de nos enfants un jour, je ne pourrais pas lui pardonner. Mais je sais très bien qu’il est incapable de tout ça. Quoi qu’il arrive, je sais pardonner, oublier le mal, même si cela peut prendre du temps. S’il est vraiment coupable des vols d’argents, il devra m’expliquer ce qui l’a poussé à faire ça. Je l’aiderai et je lui pardonnerai sans aucun doute. Je le répète, ça peut prendre du temps, beaucoup de temps, mais le pardon est très important. » Le long discours de Romi était bel et bien terminé. Elle n’avait plus de salive après ça, pas étonnant, après les nombreux mots qui se sont enchaînés dans sa bouche. Cami ne l’avait pas interrompu, c’était déjà une bonne chose, elle l’avait entendu. Cependant, allait-elle l’écouté ? Allait-elle appliqué les conseils de sa sœur ? Romana était souvent de bons conseils, il était judicieux de savoir l’écouter. « Tu me souhaites donc du mal. Sympa. En tout cas, tu seras bien surprise de ma réaction le jour où ça m’arrivera, si cela m’arrive un jour. Surtout que tu as déjà était confrontée à mon pardon. » Elle souhaitait clairement que sa sœur soit confrontée à de mauvaises choses pour voir sa réaction. Est-ce le comportement d’une sœur ? Certainement pas. Le comportement du personne frustré et ayant tord ? Certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Halay, Gwendoline.
Faceclaim : Karen Gillan + candy apple
Messages : 176 - Points : 1293

Âge : trente-et-un ans depuis peu (04.07.1987)
Métier : écrivain
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le Ven 21 Sep 2018 - 22:48 )
Ce comportement qu'avait Romi mettait toujours Cami hors d'elle, mais cette fois-ci, elle réussissait à se contrôler. Si à l'intérieur, elle bouillonnait, à l'extérieur, elle restait calme, mais froide. C'était le mieux qu'elle puisse faire, surtout le jour de l'anniversaire de sa grande soeur. Elle aurait tellement aimé que tout soit différent, qu'il n'y ait jamais eu ces accusations, ces mots et même toutes ces histoires. Cami n'oublierait jamais toutes ses accusations, les mots prononcés et les jugements prononcés tant par sa soeur que par les autres. Ils l'avaient tous écouté, elle ne pouvait le nier, mais avait aussi beaucoup jugé la situation sans essayer de se mettre vraiment à la place de Camilla. « Ne t'en fais pas, je ne veux que le bien de cet enfant ! » Qu'ils arrêtent tous de penser qu'elle ne fait que de mauvais choix ou qu'elle ne pense qu'à elle. C'était son bébé à elle, elle savait ou espérait, en tout cas, faire les meilleurs choix possibles, même si cela incluait de ne plus vivre avec un homme qu'elle avait tant aimé.

Le pardon n'était pas une chose aussi simple que voulait le laisser paraître Romana. Au contraire même. C'était un processus parfois long, parfois douloureux, parfois incomplet. Il était possible de pardonner, Cami en avait conscience, mais pas d'oublier. On pouvait pardonner toutes les pires choses, mais on se souvenait toujours. il n'existait pas de bouton pour les supprimer quelque part dans le cerveau. Et ces souvenirs n'étaient pas toujours bon. « Si tu oublies si facilement et que toutes les pires blessures ne te laissent aucune trace, alors j'en suis heureuse pour toi. Ta vie doit être bien plus facile que celle de beaucoup de gens. » Elle soupire. La conversation commence à la fatiguer sérieusement, comme toutes les autres. « Et même si un jour on devait se réconcilier, non, je n'oublierai pas ces mots. Ils resteront toujours graver quelque part, et une infime partie de moi se demandera toujours ce qu'il pensait réellement, ce qu'il voulait réellement, si je ne lui ai pas gâché la vie. » Elle soupire de nouveau, s'agace. « Parce que je t'ai fait quelque chose que l'on peut comparer à des accusations comme les tiennes ? Un jour, je t'ai dit ou fait quelque chose d'aussi blessant ? Tu as cru que je te volais de l'argent. Ta propre soeur. » Cette fois-ci, elle est agacée pour de bon. « C'est vrai, j'ai eu le malheur de vouloir l'éloigner après ce qu'il a dit. Lui, il n'a eu le malheur que de dire ça, de me foutre à la porte de l'hôpital, de me foutre à la porte de sa librairie, de m'espionner pour être capable de savoir ce que je faisais et ainsi être capable de me retrouver aux cours pour futurs parents sans jamais se soucier de ce que je voulais. Ok, j'ai fait des erreurs, jamais je n'aurais dû l'éloigner comme je l'ai fait, mais il n'est pas tout blanc ! Je commence à en avoir marre qu'on pense qu'il n'est qu'une pauvre victime ! » Elle se lève pour reprendre, tournant le dos à sa soeur. « Pourquoi tu ne peux pas tout lui pardonner ? Je ne comprends pas, les blessures s'effacent pourtant et tout ne devient que passé, on peut avancer en oubliant. Vraiment, je ne comprends pas. » Elle joue l'idiote. « Tu peux pardonner tout à tout le monde et tout le temps, mais ne t'étonne pas si n'importe qui joue avec toi et te prend pour une idiote ! Après tout, pourquoi se priver ? C'est si simple avec toi... » Elle se retourne vers sa soeur pour lui faire face. « Je vais rentrer, j'en ai marre de tes leçons de morales et de tes beaux discours. A partir d'aujourd'hui, je ne veux plus de tout ça, plus de disputes. Je suis fatiguée de tout ça, et c'est le bébé qui en paye le prix, alors sauf si tu as besoin de moi pour les enfants, je ne veux plus que tu me contactes pour le moment. Pas temps que les choses ne se seront pas apaisées. Il faut du temps, comme tu l'as si bien dit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Abandonné] Joyeux anniversaire Romi - Camilla -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Pellegrini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant