Revenir en haut
Aller en bas


 

- d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Emilia ContiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : .
Faceclaim : dianna agron (allens)
Messages : 25 - Points : 25

Âge : et voilà, la candeur de la vingtaine a laissé place à la maturité des trente ans... enfin, ça, c'est sur le papier, emilia a parfois encore l'impression d'avoir quinze ans et ça lui donne le vertige.
Métier : cuisinière au bella note. après avoir fait ses armes dans les plus grands palaces parisiens, emilia est de retour au bercail.
Sujet: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 22:44 )
Moi, je sais tous tes sortilèges
Tu sais tous mes envoûtements
Tu m'as gardé de pièges en pièges
Je t'ai perdue de temps en temps
EMILIA CONTI
rôle inventé
Identité :Emilia. Un seul prénom, pas de fioritures inutiles, ses parents sont allés droit au but, donnant en héritage à leur enfant le patronyme d'une vieille tante décédée quelques années avant sa naissance, un hommage, parait-il. Et puis, Conti, un nom plutôt populaire dans le pays. Pourtant, les seuls Conti de sa famille viennent de Naples, restant plutôt groupés, ensemble, toujours. Ou du moins, presque.

Naissance :Il y a trente ans que Emilia a vu le jour, à Naples, vieille tradition familiale. lorsqu'elle était petite, elle s'imaginait probablement mariée à cet âge là, à la tête d'un grand restaurant étoilé, maniant d'une main de maître une vie professionnelle inspirant le respect et une vie de famille épanouie... Et pourtant, bien qu'elle ait passé ce cap, ses projets d'enfance ne se sont absolument pas réalisés. Emilia, elle s'est probablement un peu perdue sur le chemin, mais au final, le sang italien qui coule dans ses veines lui donne la force nécessaire pour se redresser et sortir la tête de l'eau.

Origines :Italienne et bien que longtemps expatriée, Emilia est fière de l'être. Fière d'être une Conti, surtout, bien qu'elle se soit éloignée pas mal de temps. Cependant, du sang plus nordique coule également dans ses veines. Du côté de sa maman, l'Angleterre prend racine. une double culture qu'Emilia a appris à aimer et à en faire une force.

Statut :Célibataire, presque désintéressée sans pour autant être asexuée. Emilia a passé une grande partie de sa vie à mettre sa vie professionnelle sur un plan prioritaire éclipsant tous les autres pans de son existence. Les romances ne se sont pas enchaînées, il est même judicieux de dire qu'elle n'a jamais réellement aimé. Ca ne l'intéressait tout simplement pas. Pourtant, il y avait bien quelques hommes qui passaient dans ses draps. Simple facteur physique, rétorquait-elle à ses malicieuses amies, mais au fond, il persistait quand même ce vide au fond de son cœur.

Métier :La blonde est cuisinière. Cheffe de partie dans un grand palace parisien, son ambition était grande. Emilia, elle se voyait devenir une grande de ce monde. Son métier était sa vie, donnant un sens et un but à son existence. Et puis, il y a eu la gifle. La douche froide. Le retour brutal à la réalité et la prise de conscience sur la vacuité de son existence. Emilia a abandonné son paris adoré pour retourner auprès des siens à Naples. Depuis, elle officie en tant que cuisinière au Bella Note, revenant à un aspect plus rudimentaire de la cuisine.

Argent :Elle n'est pas à plaindre, c'est certain. Bien que la ville lumière ne soit pas réputée pour ses prix bas, Emilia y menait la grande vie. Beau salaire, joli appartement, vêtements de marques, Emilia inspirait un certain respect. Cependant, elle n'est pas riche, si tant est qu'il y ait un montant minimum pour s'inclure dans ce groupe très prisé. Et l'argent n'a jamais été sa priorité première. Emilia n'est pas à la recherche de la fortune, un simple confort financier lui suffit.

A Naples depuis :Elle y est née. Malgré la blondeur de ses cheveux et sa peau plutôt pâle, Emilia est italienne et Naples est son berceau. Si elle est partie jeune, cette ville possède un parfum particulier, faisant naître au creux de son cœur une sensation unique. Naples, c'est pas seulement une ville, c'est ses racines, sa famille, le pont menant à des souvenirs d'enfance qui ne cessent de faire naître un tendre sourire sur ses lèvres.

De premier abord, Emilia est une femme déterminée, prête à tout pour parvenir à ses fins. Ca peut la rendre impitoyable, masquant la fragilité de son être. Dans ses yeux trône la passion de son métier, cette lueur qui vibre et fait d'elle une femme pétillante. Cependant, sous cette carapace de détermination se cache une jeune femme plus fragile. Sous sa verbe acérée se planque un besoin de prouver sa valeur. Parce que Emilia, elle a besoin d'avoir quelque chose en plus. Son talent culinaire lui donne de l'importance... Sans ça, elle se sent inutile, inintéressante. Mais Emilia, c'est surtout la loyauté à l'état pur. Le genre de personne qui n'accorde de l'intérêt que difficilement, mais lorsqu'elle laisse une personne entrer dans son cœur, elle peut-être capable de beaucoup pour elle. Emilia, elle est probablement trop fière, trop cynique et un peu pessimiste, mais elle ne lâche rien. Ses proches aiment rire en la désignant d'attachiante, mais au fond, ils n'ont pas vraiment tord. Ca la définit bien ça, même si elle clame le contraire.

poids :
53 kg
alcool :
1 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
somebody to love queen


Conclusion de votre vie Lorsqu'elle repense aux trente années qu'elle a pu passé sur cette bonne vieille planète bleue, Emilia éprouve un mélange de sentiments assez contradictoires. Sur un premier plan, elle est plutôt fière de sa réussite, de ce qu'elle a pu accomplir, notamment concernant sa vie professionnelle. Emilia s'est fixée des objectifs en vue de ses compétences, sans se bercer d'illusions et puis, elle est parvenue à atteindre son but. Cependant, ce pan là a tendance à éclipser tous les autres. Et le problème est bien là. Emilia a mis de côté sa famille et les opportunités de se construire une vie amoureuse épanouie. Ca n'a jamais été quelque chose d'envisageable, vraiment, de vivre une histoire d'amour, de se marier et d'avoir des enfants, mais au fond, elle a un peu l'impression de stagner, de vivre une vie sans réel sens. Avoir un métier passionnant est une chose, se construire une vie de famille en est une autre et pour la première fois de sa vie, Emilia se rend compte qu'elle aspire à une vie différente de celle qu'elle a toujours imaginé.

(un) Emilia est née à Naples, au sein d'un foyer traditionnel. Un papa, une maman et une petite sœur âgée d'à peine quelques mois de moins qu'elle. Emilia avait tout pour être heureuse. Sa famille était aimante, les fins de mois étaient parfois compliquées, mais peu importait, ils s'aimaient et c'était le principal. (deux) La cuisine s'est imposée à elle jeune. Tout d'abord dans les cuisines de sa grand-mère. Cette petite dame aux boucles claires et au regard rieur. Emilia pouvait passer des heures avec son aînée, à déguster des plats divers et variés. C'était leur truc à elles, d'imaginer des recettes, de profiter de l'odeur du marché en faisant quelques emplettes et puis, d'embaumer la maison familiale avec des plats qui raviraient le reste de la famille. (trois) Ca l'a peut-être un peu éloignée du reste de la famille. Si Emilia les aimait tous, sa grand-mère avait une place très particulière dans son cœur et dans sa vie. Elles passaient beaucoup de temps ensemble, et finalement, ça a éveillé une certaine animosité entre les deux sœurs. (quatre) Elles étaient probablement trop différentes. Emilia plus terre-à-terre, se rêvant à la tête d'une brigade alors que sa petite sœur, Cece, la tête dans les nuages, s'imaginait au bras d'un bel homme. Elles n'avaient pas la même vision de la vie, ni les mêmes ambitions et ça a toujours mis un frein à leur relation. (cinq) La blonde avait à peine quinze ans lorsqu'elle a quitté Naples pour Paris. Ce fut dur de partir, mais une partie d'elle avait foncièrement besoin de ce départ. La France. Elle baragouinait quelques mots à l'époque, pas assez pour réellement comprendre ou se faire comprendre. Les premiers mois furent durs, et finalement la cuisine la sauva. Un langage commun, des gestes à répéter, des techniques à apprendre. Emilia était assidue, et mettait du cœur à l'ouvrage afin de se rendre digne de la prestigieuse école dans laquelle elle apprenait son métier. (six) Ça a commencé à Lyon, au sein du prestigieux institut Bocuse et puis, sa course l'a menée à Paris. La ville lumière. La France n'avait de cesse de l'étonner. Chaque jour lui apportait un petit peu plus de connaissances culinaires. La vie défilait à toute vitesse et Emilia écumait les plus prestigieux palaces parisiens. (sept) C'est là qu'elle s'est peut-être un peu perdue. Une vie à mille à l'heure, un talent reconnu, des horaires difficiles et... des coups de téléphone moins fréquents pour prendre des nouvelles des siens. La vie à Naples lui semblait si lointaine... Comme un étrange souvenir d'une vie antérieure. Alors, Emilia se concentra sur sa vie présente. Sur ce métier qui lui prenait tout son temps, accaparant toute son attention. (huit) Pourtant, il y avait bien quelques amitiés qui parvenaient à se frayer un chemin dans sa vie. Pas énormément, juste quelques unes. Des vraies, des sincères. Et toujours ce sujet qui revenait sans cesse : pourquoi ce célibat constant ? Emilia avait une réponse simple : elle ne voyait pas d'intérêt à ouvrir les portes de sa vie à un homme. Pourtant, elle n'était pas constamment seule. Parfois, quelques braves partageaient sa vie. Mais jamais un seul n'a tenu. Elle puis, jamais d'amour. (neuf) Finalement, il y a eu ce coup de téléphone. Le prénom de sa sœur suffisant à piquer la curiosité de l'italienne. Jamais elles ne se téléphonaient. Leurs rapports avaient toujours été un peu bancals, alors à quoi bon forcer la chose en s'appelant ? Et pourtant, lorsque la voix tranchée de Cece arriva à ses oreilles, tout changea. "Mamie est à l'hôpital". (dix) Ce fut un déclic. Comme une gifle en pleine figure. Emilia ouvrit complètement les yeux sur l'état de sa vie actuelle. Elle avait plus ou moins réalisé ses rêves, mais... était-elle heureuse pour autant ? Non. Quelque chose manquait. Quelque chose de visiblement essentiel, mais pas assez évident puisqu'elle ignorait ce dont il s'agissait. (onze) C'est en faisant ses valises ce matin là qu'elle comprit. Ça lui paraissait tellement logique qu'elle se maudit quelques instants de ne pas y avoir pensé plus tôt. Elle n'avait pas toujours été malheureuse comme ça. Elle se souvenait du temps de l'innocence, de cette rage qui vibrait en elle lorsqu'elle était plus jeune. Lorsqu'elle était encore à Naples, auprès des siens. (douze) Emilia, elle a tout plaqué. Son travail, son appartement, ses amis... Elle a tout lâché dans la précipitation pour se rendre au chevet de son adorable grand-mère. Le regard fatigué, les traits tirés et pourtant, toujours ce sourire capable de lui réchauffer le cœur. Oui, sa place était auprès d'elle... pas ailleurs, juste ici. (treize) C'était étrange de se dire qu'elle n'avait pas foutu un pied ici depuis tellement de temps. Presque dix ans et pourtant, la maison familiale n'avait pas changé. Toujours le vieux parquet qui grince, la troisième marche de l'escalier cassée. Toujours sa chambre, dans le même état qu'elle l'avait laissée. Tout était pareil et si différent à la fois. (quatorze) Tu comptes rester combien de temps ? lui avait demandé sa mère, un après-midi, alors qu'elles flânaient dans le jardin. Emilia n'avait trop su quoi répondre. Pour l'instant, elle comptait bien rester, mais pour combien de temps ? Assez visiblement pour qu'elle retrouve un emploi. Le Bella Note avait résonné dans ses oreilles par la langue bien pendue de sa grand-mère. Il était peut-être temps de revenir à un aspect plus basique de la cuisine, à ses vieux amours, quand la passion l'emportait sur la technique. (quinze) Et puis, il y avait ce mariage à venir. Celui de Cece. Splendide au bras de son futur époux, Cecelia semblait dans son élément, entourée de toutes sortes de personnes venant célébrer leurs fiançailles... Et pourtant, Emilia connaissait cette étincelle dans le regard de sa sœur... Peut-être que finalement, elles n'étaient pas si différentes que ça... Peut-être que finalement, Cece aussi avait un peu perdu pied.
ton groupe :BARBARESCOton avatar :Dianna Agron


pseudo, prénom :deby.combien de bougies ?25 ansd'où viens-tu ?de france.comment t'as atterri ici ?grâce à un top site, me semble-t-il.




Dernière édition par Emilia Conti le Mer 4 Juil 2018 - 23:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ealitya(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael & Leonardo
Messages : 6129 - Points : 2296

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 22:47 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Gabriele GenoniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3631-black-vultures http://www.ciao-vecchio.com/t3682-gabriele-there-s-blood-on-my-knuckles-the-smile-on-my-face-is-fake
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : B. Barnes © Ealitya ♥ (avatar) + bat'phanie (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Ima et Matteo.
Messages : 2097 - Points : 911

Âge : trente-six ans (o3.o1.82)
Métier : Consultant / journaliste sportif pour la Rai Sport. Ancien hockeyeur professionnel.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 22:51 )
Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche


uc
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2641 - Points : 5505

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 22:52 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.


Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia ContiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : .
Faceclaim : dianna agron (allens)
Messages : 25 - Points : 25

Âge : et voilà, la candeur de la vingtaine a laissé place à la maturité des trente ans... enfin, ça, c'est sur le papier, emilia a parfois encore l'impression d'avoir quinze ans et ça lui donne le vertige.
Métier : cuisinière au bella note. après avoir fait ses armes dans les plus grands palaces parisiens, emilia est de retour au bercail.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 22:52 )
merciiii
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlyn, Demetrio, Enzo, Erio & Stefan
Messages : 8611 - Points : 6704
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Dim 1 Juil 2018 - 23:01 )
Dianna Agron. Quelle belle femme. *-*
Je te la réserve pour 2 jours qui se transformeront en 5 dès que le bloc identité sera complété. I love you

N'hésite pas au besoin.


Dante & Leila
Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


La grande protectrice aux microbes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Barbara RosaLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1889-barbara-rosa-la-femme-e http://www.ciao-vecchio.com/t2831-miss-rosa-un-pied-devant-l-autre#81810
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Dakota princesse Johnson est ma célébrité choisie pour incarner le rôle de Babou. Mon avatar est signé rose adagio & mon code signature est signé pitoquinha.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Anabela Laranjeira (Amber Heard) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1464 - Points : 3046
Âge : J'ai trente ans à présent. Vieillir ne m'a jamais fait peur, peut-être parce que je n'ai pas la sensation de prendre une année de plus à chacun de mes anniversaires. D'ailleurs, j'ai toujours pensé qu'il valait mieux vieillir plutôt que de mourir jeune. Le cap des quarante ans sera sans doute plus difficile à vivre, mais j'ai encore dix bonnes années devant moi.
Métier : J'ai la chance de pouvoir vivre grâce à ma passion, c'est-à-dire l'écriture. Je suis une écrivaine de renom et j'ai déjà publié onze romans policiers se déroulant à Paris, en France. Ce que je trouve fantastique, c'est que je peux écrire n'importe où, n'importe quand.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Lun 2 Juil 2018 - 0:00 )
Je te souhaite bienvenue sur CV. Bon courage pour ta fiche.


- BARBARA ROSA -
La romancière de renom au grand coeur. Fragile et forte à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
ID : wanderlust.
Faceclaim : aishwarya rai, Sweetie Plum // signature : Astra
Messages : 384 - Points : 414

Âge : 42 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Lun 2 Juil 2018 - 0:19 )
PRENDS GARDE A TOI ET A TOUS CEUX QUI VOUS LIKE, LES SOURIRES EN PLASTIQUE SONT SOUVENT DES COUPS D'HASHTAG

Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Lorelei Caldwyn10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1403-lorelei-la-vie-c-est-co http://www.ciao-vecchio.com/t1413-lorelei-life-s-what-you-make-it-can-t-escape-it
ID : Summers / Marlène
Faceclaim : Eva Green / © Summers
Messages : 576 - Points : 830

Âge : 34 ans
Métier : Bibliothécaire
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Lun 2 Juil 2018 - 10:02 )
Bienvenue ici


Revenir en haut Aller en bas
Jamal Viscenti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3537-thank-god-i-m-alive-jamal-v
ID : Schizophrenic, Emilie.
Faceclaim : Michael B. Jordan (© Alaska).
Messages : 116 - Points : 230

Âge : 32 ans.
Métier : Coach sportif (au Circolo Nautico Posillipo à Posillipo) et pompier volontaire.
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le Lun 2 Juil 2018 - 11:48 )
Ton titre
Bienvenue


@ CODE PAR ASTRA — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- d'abord on s'affilie, ensuite on se follow on en devient fêlé, et on finit solo (emilia) -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées