Revenir en haut
Aller en bas


 

- i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Renata Orsini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3689-i-stopped-fighting-my-inner-de http://www.ciao-vecchio.com/t3704-seek-to-be-worth-knowing-rather-than-being-well-known-renata#121408
ID : ΛSMØÐΞUS
Faceclaim : emily blunt; the babe by starfire; signature by old money.
Messages : 26 - Points : 36

Âge : elle vient d'atteindre sa 4ème décennie et ça la déprime sévère
Métier : ex-enfant star, tombée de son nuage depuis lontemps, recylée en correctrice de manuscrits pour une maison d'édition, en freelance depuis chez elle.
Sujet: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 7:52 )
I didn't become heartless. I just became smarter. My hapiness will not depend on someone else's. Not anymore.
RENATA CHIARA ORSINI
scénario de Frederico Dioli
Identité :Orsini; oui, comme les fameux nobles florentins, ennemis des Médicis à l'époque, mais non, il n'y a pas vraiment de lien de parenté (très lointain en tout cas). Renata; prénom qui se voulait symbolique, capable de lui prêter les attributs d'un phénix renaissant de ses cendres mais les flammes l'ont consumé. Chiara; pour honorer sa "nonna", pour ces yeux clairs qu'elles ont en commun.

Naissance :C'est le 16 juin 1978, au sein de la Ville Éternelle qu'elle a vu le jour, par un chaud matin de printemps. Et oui, Rome... La magnifique, la Sérénissime, ville à la hauteur des prétentions de sa mère reportées sur elle.

Origines :Sans grande surprise, elles sont majoritairement italiennes, sa mère n'aurait pas épousé n'importe qui voyez vous. On trouve pourtant des traces d'origines françaises dans les rangs de sa propre famille, éloignée, fort heureusement.

Statut :Elle fait partie du club des divorcées, déçue par l'amour (et surtout par une grosse partie de la gente masculine); au moins sa bouteille de tequila elle ne l'a jamais trompée.

Métier :Officiellement, elle ne travaille pas, c'est une ex-enfant star, gamine dont la bouille faisait le plaisir des spectateurs et la fierté de sa mère mais ce temps là est bien loin derrière elle. Aujourd'hui, pour s'occuper et sur les conseils de son psy, elle travaille depuis chez elle, en tant que "correctrice" (celle qui cherche les coquilles et les fautes d'orthographes) pour une maison d'édition.

Argent :A dire vrai, elle n'en manque pas vraiment, elle a accumulé pas mal d'argent durant ses jeunes années (grâce à des contrats de pub juteux en plus de ses cachets et à la cupidité de sa mère); mais elle ne roule pas non plus sur l'or pour autant, surtout avec le divorce et sa mère qui essaye toujours lui soutirer de quoi conserver son ancien train de vie.

A Naples depuis :Bientôt 8 mois maintenant, elle est venue ici pour (en théorie) fuir le vacarme, l'influence de sa mère omniprésente, trouver la paix, enfin c'est ce qu'elle s'est dit en posant ses valises.

Renata paraît hautaine, distante de prime abord, surtout depuis qu'elle a accumulé les revers dans sa vie; c'est un masque pour se protéger, pour tenter de ne pas totalement sombrer mais dans le fond, elle est docile, attachante et drôle même. Son problème, c'est que sa mère a toujours fait en sorte de la faire agir comme elle le voulait, pour qu'elle soit son parfait petit prodige, son petit pantin pour pouvoir toucher du doigt la vie qu'elle n'avait jamais eu elle-même. Et après s'être pris pas mal de claques dans la tronche, forcément, la demoiselle a du mal à laisser les autres approcher, après tout, sa propre mère s'est servi d'elle durant des années, ça ne donne pas envie de faire confiance aux autres. Mais lorsqu'on prend la peine d'aller au-delà des apparences, des ragots qu'il peut y avoir eu à son sujet, on découvre une jeune femme cultivée, curieuse de beaucoup de choses et loin d'être aussi superficielle qu'on a pu le laisser croire. Encore faut-il réussir à la faire baisser la garde avant, bien entendu. La jeune femme ne demande qu'à trouver quelqu'un capable d'avoir cette patience là, cette volonté, même si elle ne l'avouera pas, question de fierté.

poids :
68 kg
alcool :
10-15 verres les mauvais jours
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Sail Away Sweet Sister Queen


Conclusion de votre vieRenata ou le conte de fée qui vire au cauchemard. Ça pourrait très bien résumer sa vie: le conte de fée, le rêve de gamine qui se réalise sans voir qui tirait vraiment les ficelles derrière le rideau, telle une Dorothy face au magicien d'Oz. Les mirages du monde du divertissement, avec ses bons côtés mais surtout ses affres: critiques, tentations et exigences en pagaille. Puis quand le rideau tombe, c'est la douche froide, la descente du piédestal et la réalité qui vous fout une bonne claque dans la gueule. Comme Icare, elle s'est approchée trop près du soleil et s'en ai brûlé les ailes, même si ça n'était pas elle qui avait voulu de ce vol au départ. Sans l'influence néfaste de sa mère et son désir d'atteindre la gloire qu'elle avait tant désiré plus jeune au travers de sa fille, Renata aurait sans aucun doute eut une vie bien plus calme et remplie de bonnes ondes. Voilà ce qu'elle espère trouvé en venant à Naples, loin de cette mère qu'elle ne parvient pas totalement à détester malgré ce qu'elle lui a fait vivre. Un nouveau départ même s'il est peut-être déjà trop tard pour rattraper en chemin le wagon du bonheur.

(un) Elle ne boit pas de café, ou vraiment très peu, elle n'a jamais aimé le goût et préfère le thé comme boisson le matin, et même dans la journée ; son préféré reste le Russian Earl Grey. (deux) Elle écoute beaucoup de musique, ses goûts sont éclectiques mais c'est surtout du rock, de la pop et du classique vu que sa mère a tenu à lui faire apprendre le solfège même si elle a tout oublié à présent (elle regrette de ne jamais avoir appris à jouer du violon), (trois) Encore une fois, sur le conseil de son psy, elle a recueillit chez elle un chat, histoire de lui tenir compagnie et de lui donner une responsabilité, en cas de forte envie de trop boire ; elle l'a appelé Milo. (quatre) Habituée à rester chez elle sans faire grande chose pendant des années, elle a pris l'habitude de passer son temps devant sa télé, par chance de nos jours avec le choix de série à sa disposition, elle a de quoi s'occuper quand elle ne travaille pas ou qu'elle s'ennuie et ne veut pas sortir. (cinq) Elle garde encore son sens de la répartie, datant de sa vie d'avant, pleine de caprices, donc ne vous étonnez pas de la voir parfois perdre patience et rouler des yeux, marmonnant dans sa barbe ou jurer, c'est une habitude ancrée en elle dont elle ne semble pas pouvoir se débarrasser. (six) Quand elle sort de chez elle, Renata est généralement bien mise sur elle, forcément, l'habitude là aussi de devoir gérer son image, mais chez elle, dans le privé, elle préfère largement le confort à la mode et les jeans et les vieux t-shirts/hoodies sont ses valeurs sûres en matière de fringues. (sept) Le fait qu'elle vienne de passer le cap des 40 ans engendre certaines peurs chez elle, on lui a toujours répété que vieillir c'était mauvais pour une femme, etc. (pas besoin de vous faire le speech sur le sujet ici, vous voyez de quoi je parle) et elle qui aimerait pouvoir offrir à un enfant l'enfance qu'elle n'a jamais eu se rend compte qu'elle a peut-être déjà laisser passer sa chance, bref, la crise de la quarantaine elle se l'est aussi prise en pleine poire. (huit) Elle ne sait pas vraiment cuisiner : on l'a toujours plus ou moins servi par le passé ou elle n'a jamais eu à préparer de repas, mais elle maîtrise quand même les basiques, heureusement ; du coup, elle se fait souvent livrer ou elle va dans le petit resto du coin se chercher de quoi manger. (neuf) Même si elle n'est pas maniaque du rangement et de la propreté, elle apprécie quand même moyennement que le chien de son voisin vienne détruire sa cour régulièrement et surtout que le maître de ce dernier se montre bien trop souriant et sympa avec elle à son goût (en général, les gens qui étaient ainsi avec elle voulait quelque chose derrière, donc elle se méfie). (dix) Il y a encore peu, sa consommation d'alcool était importante, mais maintenant qu'elle a changé de cadre de vie, elle l'a déjà considérablement réduite, il n'y a que quand elle a un bon coup de blues qu'elle retrouve sa bouteille, autrement, elle en reste le plus loin possible. (onze) Son combo alternatif à l'alcool à présent ? Pot de glace et marathon devant la télé et les résultats sont plutôt positifs à ce jour. (douze) Ayant baigné dans le monde des adultes avant l'heure, il y a certaines choses qu'elle n'a pas pu faire comme toutes les gamines, comme par exemple aller à la fête foraine, faire une nuit blanche entre amis autour d'un feu de camp ou devant des films, etc ; et parfois, elle se dit qu'elle donnerait cher pour pouvoir remonter le temps afin de troquer ses années là contre tout ça, une enfance qui pour beaucoup est considérée comme normale quoi. (treize) Assez pâle de peau, elle protège toujours sa peau, pas coquette pour le reste mais la crème solaire est son amie et la crème hydratante aussi si elle ne veut pas ressembler à une tomate en permanence. (quatorze) Elle a beaucoup voyagé grâce à son ancien boulot, et elle en garde de bons souvenirs, et quelques restes de langues (elle maîtrise encore à peu près le français et l'espagnol, l'anglais elle le parle encore couramment). (quinze) Elle a une peur bleue des insectes en général, mais surtout des araignées, même d'en voir une à la télé lui file la chair de poule dans la seconde.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Emily Blunt


pseudo, prénom :ΛSMØÐΞUScombien de bougies ?Double 3, eh ouais.d'où viens-tu ?Du pays de Candy (ok ok, en vrai, France).comment t'as atterri ici ?En voyant une pub pour un autre scénario du fow sur facebook, j'ai fais ma curieuse et bam, me voilà.




--- behind blue eyes
you know, everybody assume they know me, who I am because of what I used to be, but nobody knows that falling from the top hurts like hell.


Dernière édition par Renata Orsini le Mer 4 Juil 2018 - 7:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Renata Orsini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3689-i-stopped-fighting-my-inner-de http://www.ciao-vecchio.com/t3704-seek-to-be-worth-knowing-rather-than-being-well-known-renata#121408
ID : ΛSMØÐΞUS
Faceclaim : emily blunt; the babe by starfire; signature by old money.
Messages : 26 - Points : 36

Âge : elle vient d'atteindre sa 4ème décennie et ça la déprime sévère
Métier : ex-enfant star, tombée de son nuage depuis lontemps, recylée en correctrice de manuscrits pour une maison d'édition, en freelance depuis chez elle.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 7:54 )
She's so lucky, she's a star......but she cry, cry, cries in her lonely heart,
En apprenant qu'elle allait avoir une fille, Georgia était aux anges. Son rêve c'était exaucé, ses prières ont été entendues, une file, elle aurait une fille. Si on lui avait dit que c'était un garçon, elle aurait été un peu moins enjouée, car elle savait à l'avance que son mari voudrait prendre l'ascendant sur son fils, pour lui faire prendre sa suite un jour, en toute logique. Mais elle avait gagné avec une fille. Et c'était déjà décidé, sa fille réussirait là où elle-même n'avait jamais pu se faire une place : au sommet.

Durant quelques années donc, c'est une vie tout à fait normale que mène la petite dans sa famille, même si elle est largement choyée, c'est vrai, elle a la chance d'être bien née comme on dit. Pas de soucis d'argent et elle ne manque de rien. Mais dès qu'elle fut en âge de commencer à apprendre, sa mère l'a prise sous son aile, son père ne voyant pas encore dans cette apparente bienveillance, l'ambition sans nom d'une femme qui voulait prendre sa revanche sur la vie qu'elle n'avait pas eu.

Renata reçoit donc des leçons de langues,  de maintien et des cours en tout genre à peine savait-elle lire et comprendre ce qu'on lui demandait de réciter. Mignonne petite gamine aux yeux bleus perçants et au sourire affable, déjà sur la voie de devenir le pion de sa mère dans l'avenir. Pour elle c'est un jeu à ce moment là, des moments privilégiés qu'elle passe avec sa mère, elle qui s'occupe tant d'elle. L'innocence d'une enfant qui ne peut imaginer que la personne qui l'a mise au monde puisse se servir d'elle ainsi. Puis ça semble lui faire tellement plaisir de la voir sourire quand elle récite un texte parfaitement ou qu'elle joue la comédie, pourquoi devrait-elle penser qu'il ne s'agit là que d'un mirage ?

C'était un monde onirique, grandiose dans lequel sa mère l'avait fait entré en plus. Quelle gamine ne s'émerveillerait pas devant tant de nouvelles choses, ces mêmes qu'on lui a appris à aimer ? Et durant quelques années, elle aimera cette vie là, pleine de paillettes, de projecteurs et de voyages formidables qu'elle n'aurait jamais fait si elle n'avait pas suivit cette voie là. Mais insidieusement, le mal commencera à se faire une place dans son esprit. Combien de temps cela pourra-t-il durer ? On lui répète déjà qu'il faut qu'elle en profite, que sa beauté ne sera pas éternelle et que d'autres, plus jeunes et plus talentueuses viendront prendre sa place. Balivernes que dit sa mère, continuant de lui faire porter ses œillères qu'elle ne veut surtout pas la voir retirer. Georgia a travaillé trop dur pour perdre sa poule aux œufs d'or.

Et voilà que le pire arrive. Plus de rôle, les auditions sans rappel se multiplient. Renata ne comprend pas, elle a suivi tout ce qu'on lui a dit, elle a même teint ses cheveux pour être plus commune. Mais visiblement, on s'est lassé d'elle, de la voir partout, de cette rengaine qu'on a matraqué avec son nom depuis des années. La gamine de dix-sept ans qu'elle est alors chute de haut car rien ne l'avait préparé à ça et certainement pas sa mère. Elle qui plutôt que de l'aider va continuer à la pousser alors que plus personne ne veut d'elle.

On lui a appris l'art du paraître, comment intérioriser ce qu'elle ressentait et c'est ce qui va l'emmener sur la pente savonneuse qu'elle tente encore à ce jour de remonter. L'alcool l'aide à faire disparaître cette voix qui lui dit qu'elle n'est bonne à rien, l'aide à s'endormir quand elle ne veut plus passer son temps à attendre que son téléphone sonne avec à l'autre bout du fil un producteur ou un réalisateur. Elle attend, elle attend…

Elle a pourtant tout pour être heureuse, si l'on en croit les autres. Une maison splendide, un compte en banque bien rempli, des vêtements de luxe et tout ce qui va avec la gloire qu'elle a connu, aussi éphémèrement que cela fut. Mais rien n'y fait, le vide continue de se creuser en elle et l'alcool de couler à flot. Il faudra attendre des années avant qu'enfin elle retrouve le chemin d'un plateau de tournage, elle pense qu'enfin la roue a tournée mais le film est un flop et une déception de plus à compter pour elle.

Il faudra qu'elle touche le fond pour que son père (qui avait divorcé depuis déjà bien dix ans de son tyran de femme) lui ouvre les yeux en lui suggérant de l'envoyer balader. Il faudra qu'elle voit d'elle-même que sa mère était prête à tout pour revoir son nom en haut de l'affiche, quitte à vendre sa propre fille pour se décider à dire stop. Le clash est direct, manipulatrice de brio, sa mère argue pour sa défense avec des "j'ai toujours fais ça pour ton bien ma chérie" et des "mais tu aimais ça, non ? Jouer la comédie, tu es faite pour ça, une si jolie jeune fille". Mais le refrain n'est plus aussi accrocheur maintenant et puis les séances de thérapie lui ont appris à savoir dire non. Dorénavant, elle allait vivre sa vie, plus celle que sa mère avait tant voulu autrefois et qu'elle s'était construit par procuration.

Naples. Voilà où elle a choisit de partir. Pourquoi là et pas ailleurs ? Ne lui poser pas la question, elle n'avait pas la réponse mais elle ne voulait pas quitter son pays natal et là-bas au moins, il y avait moins de chance pour qu'on la reconnaisse dans la rue, du moins elle l'espérait. Puis c'était près de la mer et elle voulait pouvoir profiter du calme de sa maison et de la vue pour se reconstruire. Un job loin du monde dans lequel elle évoluait avant, obtenu grâce à un ami de son père. De quoi, selon son psy, avoir les bases pour apprendre à vivre normalement. Renata ne sait pas vraiment si elle y arrivera, la normalité pour elle n'est pas celle de la plupart des autres habitants de son quartier mais il faut qu'elle essaye. Pour son bien. Mais elle a trop de méfiance encore en elle pour laisser les gens approcher. Alors forcément, elle se fait discrète (autant que possible en tout cas) et ça passe pour de l'indifférence.

Et tout pourrait être quasi parfait s'il n'y avait pas son voisin. Ce voisin qui lui sourit même quand elle l'engueule parce que son idiot de clébard à encore fait un trou énorme dans sa cour, qui lui sourit et la salue comme s'ils étaient amis dès qu'il la croise. Oui, pour elle c'est louche, parce que personne n'est aussi souriant sans arrêt sans avoir un vice caché quelque part. Le monde des apparences, elle sait ce que c'est, elle y a baigné durant des années, ne l'oublions pas. Puis même s'il est loin d'être désagréable à regarder, ça ne veut pas pour autant dire qu'il est une bonne personne pour autant (y a qu'à voir sa mère pour ça). Donc ouais, elle ne l'aime pas ce type. Mais ne dit-on pas qu'il n'y a qu'une mince frontière de la haine à l'amour ?


--- behind blue eyes
you know, everybody assume they know me, who I am because of what I used to be, but nobody knows that falling from the top hurts like hell.


Dernière édition par Renata Orsini le Mer 4 Juil 2018 - 7:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriele GenoniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3631-black-vultures http://www.ciao-vecchio.com/t3682-gabriele-there-s-blood-on-my-knuckles-the-smile-on-my-face-is-fake
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : B. Barnes © Ealitya ♥ (avatar) + bat'phanie (signature)
Multi-comptes : Ditlev, Ima et Matteo.
Messages : 2097 - Points : 911

Âge : trente-six ans (o3.o1.82)
Métier : Consultant / journaliste sportif pour la Rai Sport. Ancien hockeyeur professionnel.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 9:45 )
Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche

Puis ce choix


uc
Revenir en haut Aller en bas
Lorelei Caldwyn10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1403-lorelei-la-vie-c-est-co http://www.ciao-vecchio.com/t1413-lorelei-life-s-what-you-make-it-can-t-escape-it
ID : Summers / Marlène
Faceclaim : Eva Green / © Summers
Messages : 576 - Points : 830

Âge : 34 ans
Métier : Bibliothécaire
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 10:02 )
Oh Emily
Bienvenue ici


Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 401 - Points : 1819
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 10:26 )
On ne le dira jamais assez, le choix d'avatar est splendide!! Bravo!!
Bien sûr, en cas de problèmes tu n'hésites pas... Hein? On se fera une joie de t'aider!!
Sinon, bien sûr, Bienvenue à toi!!! Et bon courage pour la rédaction!!
Revenir en haut Aller en bas
Barbara RosaLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1889-barbara-rosa-la-femme-e http://www.ciao-vecchio.com/t2831-miss-rosa-un-pied-devant-l-autre#81810
ID : Je suis pitoquinha sur les forums et je m'appelle Louise.
Faceclaim : Dakota princesse Johnson est ma célébrité choisie pour incarner le rôle de Babou. Mon avatar est signé rose adagio & mon code signature est signé pitoquinha.
Multi-comptes : J'ai déjà deux demoiselles sur le forum : Anabela Laranjeira (Amber Heard) et Gabriela Visconti (Blake Lively). Les plus belles des plus belles, nous sommes d'accord.
Messages : 1464 - Points : 3046
Âge : J'ai trente ans à présent. Vieillir ne m'a jamais fait peur, peut-être parce que je n'ai pas la sensation de prendre une année de plus à chacun de mes anniversaires. D'ailleurs, j'ai toujours pensé qu'il valait mieux vieillir plutôt que de mourir jeune. Le cap des quarante ans sera sans doute plus difficile à vivre, mais j'ai encore dix bonnes années devant moi.
Métier : J'ai la chance de pouvoir vivre grâce à ma passion, c'est-à-dire l'écriture. Je suis une écrivaine de renom et j'ai déjà publié onze romans policiers se déroulant à Paris, en France. Ce que je trouve fantastique, c'est que je peux écrire n'importe où, n'importe quand.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 10:54 )
Superbe choix. Bienvenue sur CV.


- BARBARA ROSA -
La romancière de renom au grand coeur. Fragile et forte à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
ID : sweety / nath
Faceclaim : Zoé Saldana + © MITTWOCH.(vava) gif (tumblr)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi
Messages : 2074 - Points : 3118

Âge : 38 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 10:56 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.




" I'm trying to hold my breath. Let it stay this way. Can't let this moment end. You set off a dream with me. Getting louder now. Can you hear it echoing ? Take my hand. Will you share this with me ? 'Cause darling without you. " Never Enough.
Revenir en haut Aller en bas
Jamal Viscenti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3537-thank-god-i-m-alive-jamal-v
ID : Schizophrenic, Emilie.
Faceclaim : Michael B. Jordan (© Alaska).
Messages : 116 - Points : 230

Âge : 32 ans.
Métier : Coach sportif (au Circolo Nautico Posillipo à Posillipo) et pompier volontaire.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 11:50 )
Emily
Bienvenue à toi


@ CODE PAR ASTRA — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out.
Revenir en haut Aller en bas
Leah De LucaLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3445-all-of-my-memories-keep-you-ne http://www.ciao-vecchio.com/t3449-the-world-was-on-fire-and-no-one-could-save-me-but-you-leah
ID : Redvelvet
Faceclaim : Mila Kunis + ©crédits Mymy
Je suis absent-e : Du 7 au 28 juillet.
Multi-comptes : Isadora, Natascia
Messages : 463 - Points : 252

Âge : 38 ans
Métier : Avocate.
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 16:08 )
HAN Ce scénario + Emily, je suis déjà fan On pourra certainement se trouver un lien En attendant, bienvenue ici et bonne rédaction!



BURN THEM ALL
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Aria Lucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3660-lucci-gang-feat-lil-aria http://www.ciao-vecchio.com/t3693-aria-if-you-steal-my-sunshine
ID : catharsis
Faceclaim : Teresa Palmer ©free.soul // signa par ©oldmoney
Je suis absent-e : du 12 au 15 juillet
Messages : 358 - Points : 61

Âge : 30 ans déjà, même si elle garde son coeur d'enfant
Métier : Artiste dans l'âme, peintre de métier. Mais elle enseigne les arts plastiques au lycée pour arriver à payer le loyer
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le Lun 2 Juil 2018 - 18:09 )
Bienvenue


---born to be yours
Are you the only one lost in the millions? Or are you my grain of sand that's blowing in the wind? I never knew anybody 'til I knew you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- i stopped fighting my inner demons; we're on the same side now (renata) -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées