Revenir en haut
Aller en bas


 

- Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Camillo Mercante10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3440-tonight-i-m-gettin-over-you http://www.ciao-vecchio.com/t3490-i-m-so-into-you#115432
ID : William
Faceclaim : Giacomo Gianniotti. Djoan (ava), tumblr (gifs).
Je suis absent-e : du 15 au 18 juillet.
Multi-comptes : Néant
Messages : 103 - Points : 183

Âge : 29 ans
Métier : Danseur & strip-teaseur
Sujet: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Lun 9 Juil 2018 - 14:25 )


Quand Camillo a un coup de blues, plutôt que se perdre entre les cuisses d'un inconnu, il va chez son meilleur ami passer la nuit. Rien de sexuel entre eux, il faut savoir cela avant d'aller plus loin. Isaiah ne refuse jamais d'accueillir Camillo. Il ne soulève pas plus le fait qu'il se sent pas bien, par respect. Le danseur veut donner une image forte de lui, que rien ne peut atteindre. Le peintre entend bien l'aider à sa façon.

Après avoir regardé un film sur Netflix et commandé asiatique, le duo se couche. Dans le même lit. Sans vêtements. Ce n'était pas la 1ère fois qu'ils font ça mais ça risquait bien d'être la dernière. En s'endormant, Camillo se dit qu'Isaiah aurait tout du petit-ami idéal pour lui. D'un autre côté, c'est tellement cliché à ses yeux que le gay tombe amoureux de l'hétérosexuel. Ainsi que cette constante recherche d'un compagnon. Là encore, le danseur veut montrer qu'il est indépendant. Tout en rêvant en secret à un prince pas trop charmant.

Le réveil allait être difficile le lendemain matin. Camillo se réveilla en 1er. Dégageant un bras d'Isaiah, il sortit du lit puis de la pièce, pour finir au salon. Bien sûr, il était entièrement nu. Il n'avait pas entendu la clé s'activer dans la serrure, ni la porte s'ouvrir. Sûrement à cause du sommeil encore présent. Par contre, il vit que quelqu'un était dans le salon. Un cambrioleur peut-être ? Du moins, c'est la 1ère pensée de Mercante.

Il ne dit rien. L'autre non plus. Pendant quelques secondes, ils se regardèrent en silence. Finalement, Camillo brisa le silence. A moins que ce fut l'autre. En même temps.

« Isaiah ! T'as de la visite ! »



— " can you feel the tension rising ? now you're, now you're getting it close. "
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Lun 9 Juil 2018 - 23:23 )
Les clés d'Isaiah était resté sur le sol de son atelier lors de sa dernière visite, sans doute tombée de ses poches sans qu'aucun des deux ne s'en aperçoivent. Ce ne fut qu'en rangeant ce soir là, que le peintre mis la main dessus, Isaiah était déjà parti depuis longtemps. Un SMS pour ne pas l'inquiéter et les voici rangées dans une de ses poches pour les lui remettre plus tard. Plus tard ce fut deux matins après. C'était un dimanche sans école ni travail, une excuse pour fuir son foyer, fuir la tension qui s'y accumulait. Les enfants eux même la ressentait, les questionnait mais il ne s'efforça pas à rester pour faire semblant de vivre sur un petit nuage avec leur mère. Leur couple était sur le point de se rompre, donc il ne pouvait jouer la comedie de la famille heureuse, même pour eux. Il pensait que ce serait pire au moment de se séparer définitivement s'il s'illusionnait de la beauté de leur mariage. Donc non, il ne resterait pas! Ca lui coutait de ne pas passer son dimanche avec eux, mais il irait trouvé ce petit refuge auprès d'Isaiah.

Il frappe à la porte mais personne ne répond, il est tôt et il n'ose pas insister à la sonnette à cette heure-ci. Il a l'idée de rentrer et de faire une petite surprise à Isaiah. Peut être le reveiller dans son lit avec un petit café et quelques baisers dans le cou. Il entre dans l'appartement, allume la lumière et pose sa veste sur le coin du sofa. A peine as t'il le temps de traverser le salon que la porte de la chambre de son amant s'ouvre. Son sourire se fige aussi vite qu'il est apparu car la personne qui apparait dans la pièce n'est pas Isaiah.

Face à lui, il y a un homme complètement nu, quelqu'un qu'il n'a jamais vu. La surprise le laisse pantois, incapable de réagir pendant quelque seconde. Il fixe l'inconnu avec stupéfaction, paralysé par cette situation inattendue. Le sang qui se remet à circuler est bouillant, la colère l'envahit en un quart de tour. Ses yeux se plisse et le regard qu'il lui adresse est tout sauf plaisant.

La voix de l'homme s’élève en meme temps que la sienne.
"T'es qui toi?" questionne t'il froidement, sans vraiment avoir d’intérêt pour la réponse. Il a pas du tout envie de parler avec lui juste de lui mettre son poing dans sa tête d'ours en peluche. Il ne tarde pas à le faire porté par la fureur qui n'écouterais aucune explication. Non il ne serait pas soulagé jusqu'à ce que sa main se fracasse sur cette joue. Alors ca va très vite, la porte d'Isaiah s'ouvre une seconde fois et Oskar frappe l'inconnu de sa main droite avec autant de force que lui donne la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Mar 10 Juil 2018 - 17:20 )


Une fois de plus, Isaiah accueille Camillo au sein de son lit pour une nuit de calme. Il connaît le cœur artichaut de son ami d'enfance qui le pousse souvent à subir des coups de blues à cause des mauvaises situations amoureuses qu’il enchaine. Isaiah assiste toujours impuissant aux aventures amoureuses désastreuses de son ami. Il ne dit mot, par égard pour son ami, mais il est évident qu’il aimerait le savoir heureux auprès d’un homme digne de lui. Malheureusement Camillo enchaine les mauvais mecs qui ne lui apportent au final que des bleus au cœur, en lui laissant le coup amer de ne jamais être en mesure de trouver le prince charmant. C’est sans doute utopique, tous les deux le savent, mais il aimerait au moins que son ami rencontre un homme qui lui permettra de savourer le bonheur comme il mérite. Alors après une soirée passée devant la télévision et un plat asiatique, ils retrouvent sa chambre où ils s’endorment nu. Aucune ambiguïté dans cette habitude qui remonte à leur enfance et qui s’est poursuivie avec leur adolescence. Isaiah ne ressent aucune gêne envers sa nudité ou celle de Camillo. Il considère cet homme comme son frère, n’éprouve aucun désir à son égard si ce n’est une profonde affection qu’il ne feint pas. Le sommeil est lourd, profond au point de ne pas sentir Camillo s’échapper des draps. Le petit rayon de soleil que le corps imposant de son ami caché vient frapper ses paupières qui s’ouvrent naturellement. Il s’étire, l’esprit encore endormi alors qu’il se relève sur le lit. C’est alors que deux voix émanent du salon. Deux voix qu’il connait, mais qui mettent un temps considérable à atteindre son cerveau. Surprit, il quitte le lit, nu, attrape un boxer qui traine au pied du lit, légèrement perturbé par le timbre des deux voix entendu. Il finit par atteindre la porte de sa chambre, venant faire tomber une palette contre le parquet de la chambre. La lumière l’aveugle tandis que des silhouettes se dessinent sous son regard. C’est alors que son esprit comprend ce qui est en train de se produire sous ses yeux. « Oskar ? » Le ton de sa voix trahit sa surprise alors que son cœur bat promptement dans sa poitrine. Son corps vient à la rencontre de son amant qui assène un coup de poing à son ami. « Arrête ! » Il ordonne en venant user de sa force naturelle pour éloigner son amant de son ami. « Non, mais t’es malade !! Qu’est-ce qu’il te prend ? » Sa voix est hargneuse, son regard est dur alors qu’il le repousse lorsqu’il sent sa violence vouloir agir de nouveau. « Ne t’approche pas de lui ! » Il crache avec véhémence alors qu’il vient plaquer sa main contre son torse. « Camillo, ça va ? » Il questionne en venant chercher le regard de son ami. « Ne bouge pas. » Il ordonne à Oskar alors qu’il s’éloigne pour regarder la joue de son ami. Elle est gonflée par le coup porté par son amant. « Putain, il ne t’a pas raté. Va mettre vite une poche de glace contre ta joue. » Il conseille avec douceur à son ami en venant relâcher la pression de ses doigts contre ses mentons. L’affection qu’il porte à son ami contraste avec la colère qu’il éclate à l’égard de son amant. Ce qui rend sans doute la situation plus perturbante que jamais, surtout qu’il sent dans le regard de Camillo, une profonde incompréhension au sujet de ce qu’il se passe. Ça, il verra plus tard…


L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Camillo Mercante10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3440-tonight-i-m-gettin-over-you http://www.ciao-vecchio.com/t3490-i-m-so-into-you#115432
ID : William
Faceclaim : Giacomo Gianniotti. Djoan (ava), tumblr (gifs).
Je suis absent-e : du 15 au 18 juillet.
Multi-comptes : Néant
Messages : 103 - Points : 183

Âge : 29 ans
Métier : Danseur & strip-teaseur
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Ven 13 Juil 2018 - 11:56 )


Un inconnu se trouve dans le salon d'Isaiah, le plus naturellement du monde. La 1ère pensée de Camillo fut qu'il avait affaire à un cambrioleur. Il appela donc son meilleur ami pour confirmer et venir voir. Il n'entendit pas la question du blond. Par contre, il sentit son coup sur sa figure et la douleur qui suivit. Sonné, il fit quelques pas en arrière. Au même moment, le « maître des lieux » arriva et prit plus ou moins la chose en main.

D'abord, il calma le dénommé Oskar. Puis, il demanda au danseur comment il allait. Ce dernier posa une main sur sa mâchoire, la bougea un peu. Il ne comprenait rien à ce qui se passait. De sûr, il n'avait pas affaire à un cambrioleur. Plutôt à un ami d'Isaiah. Mais pourquoi lui foutre son poing dans la figure ? Il a eu peur de quoi ?

« Mais c'est quoi ce bordel ? » demanda Camillo.

Isaiah s'était interposé, calmant le blond et prenant soin du brun. Il lui conseilla d'aller se soigner. Camillo n'en avait pas envie. Il voulait des explications d'abord. Mais le bon sens voulait qu'il se soigne d'abord. Il se résonne en se disant qu'il n'allait pas donner satisfaction à un connard. Comment peut-on frapper les gens sans raison ? D'abord je frappe et après, rien. Je ne pose même pas de question.

Se rendant dans la cuisine, Camillo ne regardait ni Oskar, ni Isaiah. Il ouvrit le congélateur, prit des glaçons et les versa dans un sac en plastique. Il le posa contre sa joue. Ça lui faisait du bien. Il fit un détour dans la salle de bain, pour voir l'état de son visage. Il aura un bleu mais pas de cicatrice ou autre. Sa joue est un peu gonflée, mais la glace devrait faire affaire. Il choppa une serviette et vient la mettre de façon maladroite autour de sa taille. Il revient ensuite au salon.

« Qu'est-ce qui se passe ici ? » demanda-t-il alors.

Camillo s'était soigné. Maintenant, il voulait des explications.



— " can you feel the tension rising ? now you're, now you're getting it close. "
Revenir en haut Aller en bas
Oskar ZieglerLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2008-oskar-ziegler-consume-m http://www.ciao-vecchio.com/t2046-oskar-ziegler-consomme-moi
ID : Coo, Agnès
Faceclaim : Max Riemelt + ©SHIYA
Je suis absent-e : du 6 au 21 juin
Multi-comptes : Harvey Lloyd
Messages : 216 - Points : 1025

Âge : 38 ans
Métier : artiste peintre, gérant de sa propre galerie
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Ven 13 Juil 2018 - 23:50 )
La conviction que cet homme couchait avec Isaiah s'impose à son esprit immédiatement. Ca le glace, ca le brule. Sa possesivité s'enflamme à voir l'autre exposer sa nudité comme une preuve d'une intimité charnelle.  La colère, la blessure, lui tombe dessus en un regard, un battement de cil. Il ne cherche pas à la canaliser, la jalousie qui l'habite s'empare de son corps, de son esprit et se fait seul moteur. Sa réaction est impulsive, il ne prend pas le temps de raisonner ou de questionner, son poing frappe la figure du type qui chancelle sous le choc. Oskar trouve une certaine satisfaction dans cette violence, dans le fait de le voir reculer. Il libere sa frustration et marque sa blessure sur la joue de cet autre homme, et ca lui convient bien. Il a pu exprimer sa fureur. et une certaine puissance. Une pointe de soulagement s'installe suite à cette démonstration de force.  

Son regard s'adresse à l'inconnu avec dédain jusqu'à ce que le corps et la voix d'Isaiah, d'abord surprise puis fâché contre lui, s'impose entre eux. Isaiah reproche à Oskar son action, en questionne la raison. "A toi de me dire !" réplique t'il d'une voix pleine de ressentiment. Doit il le demander? C'est ce qui fait amorcer de nouveau un mouvement agressif d'Oskar vers celui qu'il considère comme un intrus. Il s'avance menaçant mais la main de son amant l'arrête. Il baisse le bras, il en veut à Isaiah mais il ne tourne pas sa main contre lui. Il obéit et ne bouge pas.C'est le pouvoir que le jeune artiste détient sur lui. Son regard pour lui est tout aussi dur et furieux, d'avantage à le voir prendre soin de l'autre. Bien sur, il est celui qui s'est reçu un coup dans la figure, bien sur c'était la faute d'Oskar qui n'aurait pas du être là en premier lieu. Il ne ressentait pas de culpabilité mais la douceur du propriétaire pour le tiers alimentait une certaine amertume et douleur que la rencontre avait allumé.

Le dénommé Camillo se retira pour mettre de la glace sur sa blessure pour se soigner laissant l'allemand seul avec le beau brun. La colère brûlait ses iris, mais il s'adressa à lui d'une voix contenu. "C'est qui lui? Tu t'en tapes encore beaucoup des comme ça ou c'est juste lui parce que t'as l'air d'être très attaché?" voulait il seulement la réponse. " J'y crois pas!! Tous nos échanges sur le fait d'être en couple... Tu te fous vraiment de moi!" Il perd la cohérence de ses paroles parce qu'il est vexé et blessé par ce qu'il imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiah Stefano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1743-isaiah-l-art-n-est-qu-u http://www.ciao-vecchio.com/t1751-isaiah-l-art-n-est-qu-un-moyen-d-exterioriser-un-trop-plein-d-amour-ou-de-souffrance
ID : mary.
Faceclaim : Matthew Daddario + ©Lempika.
Multi-comptes : owen ivaldi, enrik zorzi.
Messages : 764 - Points : 1455

Âge : 34 ans.
Métier : artiste peintre indépendant, qui gagne pas trop sa vie par son art. Il travaille comme barman à Dolce Vita
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le Hier à 20:16 )


Isaiah intervient naturellement pour mettre un terme  à cette confrontation improvisée. Il agit sous l'impulsion, se met en colère contre l'agressivité de son amant. Ses mots sont fermés, sa colère maîtrisée mais cinglante.  « Ce n'est pas moi qui débarque chez toi à l'improviste pour mettre mon poing dans la gueule d'un autre. » Il grogne avec froideur en réponse à la remarque d'Oskar. Il s'applique à le retenir à sa place par des termes bien choisi avant de s'appliquer à vérifier l'état de son meilleur ami. Il l'envoie mettre de la glace sur sa joue pour lui donner le temps de calmer cette tension et évoquer cette situation avec le peintre. Ce dernier use de propos plein de rancœur à son égard. Ce qui l'agace même s'il le masque. « Mon meilleur ami, mon frère de cœur pour tout dire. » Il déclare dans une voix qu'il s'efforce de maintenir calme même si les accusations du blond viennent irriter ses nerfs. « Peut être que ça te serait venu à l'esprit si tu me faisais confiance. Force est de constater que non. » Il déclare dans une voix morne sans quitter son regard du sien. « Quoi qu'il en soit, petit ami ou non, cela ne te donne aucun droit de débarquer chez moi et mettre ton poing dans la gueule de qui que ce soit ! » Il gronde dans une voix ferme pour lui faire comprendre qu'il ne tolère pas son comportement. « Qu'est ce que tu fais ici, Oskar ? » Il lui demande sans aucune amertume dans la voix afin de comprendre les raisons de sa présence en ses lieux. C'est à cet instant que son meilleur ami revient vers eux et réclame des détails sur la situation. « Je t'expliquerai plus tard, Camillo... Tu peux aller prendre ta douche en attendant ? » Il lui demande simplement pour tenter d'éloigner le moment où il devra admettre sa bisexualité. Une orientation sexuelle qu'il cache à ses proches par habitude, peu habitué à aborder ce genre de sujet de manière naturelle. En conséquence, il a besoin d'un peu de temps pour calmer la situation du côté de son amant, avant d'aborder tout cela avec son meilleur ami.  


L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.
you make me want things that i’d forgotten i wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Je crois qu'on a un problème - PV Isaiah & Oskar -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences