Revenir en haut
Aller en bas


 

- Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Marie
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 80 - Points : 240

Âge : 32 ans
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio. Il ne pensait pas un jour devenir concierge,mais il faut dire que le travail lui plaît
Sujet: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 15:15 )
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Cornelio Benucci
rôle inventé
Identité :(nom, prénom, surnom) Cornelio Benucci, plus communément appelé Elio, ou papa, selon la personne concernée.

Naissance :(âge, lieu et date de naissance) Le cap de la trentaine franchit il y a maintenant 2 ans, les années filent sans vraiment qu’il ne s’en soucie. Il a des problèmes plus importants que l’arrivé des cheveux blancs et les rides qui se dessinent, amenant avec elles la marque du temps.  Il est né alors que le soleil de Naples brillait de milles feus,en plein mileu du mois d’aout, et il n’imagine pas vraiment vivre autre part. Faute de moyen ou d’ambition, il se contente simplement de ce qu’il a.

Origines :(origines, voire la nationalité) Italien et Français, bien qu’il n’ait jamais visité le pays d’où venait sa mère.

Statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) Père célibataire, grandement perturbé par des sentiments qu’il n’a pas vu venir. Il prefère se voiler la face que d’accepter la vérité sur ses attirances sexuelles à ses yeux « non normales ». .

Métier :(emploi occupé) Concierge. Et bien qu'il ne pensait jamais faire ce genre de métier, il s'est rapidement surprit à l'aimer et à prendre son rôle à cœur.

Argent :(situation financière) Il ne roule pas sur l'or mais ne peut pas se plaindre non plus. Elio n'est pas quelqu'un de très matérialiste de toute manière,alors son compte en banque n'est pas son plus gros problème

A Naples depuis :(quand êtes-vous arrivé à Naples ?) Il a arpenté les rues de la ville alors qu’il savait à peine marcher. Il connaît Naples comme sa poche et n’a aucune intention de quitter cet endroit qui renferme bien trop de souvenirs.

Elio, il a une peur bleue de l’abandon. Alors il s’accroche, toujours un peu trop fort et finit bien souvent par tomber. Bien qu’il joue les gros bras et agit avant de penser, il laisse toujours ses émotions guider ses actions…ce qui lui amène le plus souvent des problèmes. Il est possessif, jaloux mais sait se montrer loyal quand la personne en vaut la peine. Le travail ne lui fait pas peur et il sait se retrousser les manches quand il le faut. Loin d’être paresseux, il pourrait plutôt être classé comme hyperactif. Elio aime le sport, et court dès qu’il en a l’occasion. Frapper dans un sac lui permet de canaliser cette violence et cette frustration qu’il ressent parfois concernant son enfance. Bordélique, il n’est pas l’homme le plus organisé de Naples,mais il a fait de gros efforts depuis que son fils est arrivé dans sa vie. Il lui arrive parfois de se laisser aller à la nostalgie, à la mélancolie. Il y a toujours les « et si » qui lui viennent en tête les longs soirs d’hivers alors que son fils est déjà au lit. Parfois il prend un verre de whisky, parfois il regarde un film pour se changer les idées et quand le moral est vraiment bas…Il attrape sa guitare. Cet instrument que sa mère jouait alors qu’il n’était qu’un gamin. C’est une façon de se rapprocher d’elle quand elle lui manque un peu trop.

poids :
75 kg
alcool :
2 verres
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
walk this way Aerosmith ft Run DMC


Conclusion de votre vie Au final, rien ne s’est déroulé comme prévu. Cornelio n’a pas eu un beau diplôme, ne vit pas dans sa propre maison et n’agit pas comme le père parfait. Il y a les erreurs, les verres un peu trop tard le soir, les sautes d’humeurs et les soupires en recevant des factures. Et pourtant, cela ne le dérange pas plus que ça. Bien entendu, il y a des hauts et des bas, mais qui peut prétendre ne pas connaître des jours plus gris que d’autre ?  Il se dit que c’est mieux de ne pas avoir suivi un chemin dit « parfait » mais d’être heureux plutôt que d’être accepté dans une société qui ne lui correspond pas en laissant ses envies derrières. L’argent ne coule pas à flot, il manque une maman à l’équation de la famille adulée et les fins de mois sont parfois difficiles. Pourtant, il y a ce sourire charmeur à chaque fois qu’il ouvre les yeux. Il y a ce bonhomme haut comme trois pommes qui décrit à présent son petit monde. Il a un travail stable qui ne lui déplaît pas tant que ça et aucun problème de santé. Cornélio n’a jamais visé la lune, son père dit toujours qu’il manque d’ambition et terminera avec les moins que rien. Mais ça aussi il s’en fiche, il a appris à fermer les yeux sur les regards mesquins. Alors non, rien n’est parfait, il y a des tonnes de choses à arranger. Mais rien d’urgent, il prend la vie comme elle vient en tentant de ne pas se poser trop de questions.

(un) Elio, c’est le fruit d’un amour ardent. Celui d’un homme prêt à tout pour rendre heureuse sa femme, même à quitter sa ville natale, sa famille et ses amis. Elle était couturière, lui garagiste. Sara et Pietro, c’est à peine sorti de l’adolescence qu’ils ont commencé à s’aimer. Ils ne croulaient pas sur l’or mais vivaient d’amour et d’eau fraîche. La naïveté des jeunes couples qui vole un jour ou l’autre en éclat (deux) Les six premières années de vie d’Elio ont été baigné d’amour et de tendresse. Une mère qui s’extasiait devant le moindre de ses mouvements, un père constamment derrière l’objectif à immortaliser chaque occasion. Premiers pas, premier sourire, premier jour d’école, premier vélo… Les albums photos remplissaient les étagères mais il n’y en avait jamais assez pour leur petit prince. (trois) C’est en août que le ventre de sa mère s’est considérablement arrondi. L’appartement sentait la peinture fraîche alors que le couple peignait la chambre de la future petite sœur. Elio n’en voulait pas, il voulait garder ses parents rien que pour lui, se conforter dans un amour qu’il ne voulait pas partager avec un autre enfant.  (quatre) Et le premier décembre, ils sont revenus de la maternité. Pierto et Agata. Un père dévasté et un nouveau-né qui ne connaîtrait jamais la chaleur des bras d’une mère. Les larmes ont coulé, mais Elio a eu beau appeler, Sara n’a jamais répondu. La seule chose qui lui permet dorénavant de ne pas oublier sa voix, ce sont les vieilles cassettes où elle s’enregistrait chanter. Et Sarah, elle avait une voix d’ange. C’est comme ça qu’il sait qu’elle les a rejoint. (cinq)  Perdre la personne qu’on aime, c’est difficile, parfois insurmontable. Sans ami ou famille sur laquelle s’appuyer, c’est vers les bas-fonds que le père d’Elio a coulé. Alcool, retard à répétition, il a rapidement perdu son travail au garage. Et après ça, les problèmes se sont enchaînés. Ils ont dû quitter leur bel appartement pour en trouver un moins cher, laissés leurs jolies rues pavées pour les trottoirs des mauvais quartiers. (six) Alors qu’autrefois il riait aux éclats, la maturité à frappé Elio en même temps que le premier coup. Il se souviendra toujours des phalanges de son père s’écrasant contre la peau de sa joue. C’est bien la violence qui avait remplacé l’amour dans la demeure des Benucci. La petite Agata n’avait rien d’autre que du mépris de la part de son père, il la tenait responsable pour la mort de sa femme. Et le fait qu’Elio aime sa petite sœur le rendait fou, il prenait ça comme une trahison. (sept)  Bien rapidement, Elio préféra trouver l’appartement vide que d’y voir son père endormi sur le canapé, une bouteille à moitié terminée à la main. Parce qu’il pouvait vivre, il pouvait écouter de la musique, regarder la télé ou prendre un verre d’eau sans avoir peur de faire un geste de travers. Il n’était plus le petit prince de la maison, il était invisible aux yeux de son père…Sauf quand celui-ci cherchait un corps à frapper.  Et pourtant, il faisait tout pour gagner sa fierté. Il se disait constamment qu’un jour, il retrouverait l’amour qu’il a perdu. (huit)  16 ans, l’âge des flirts, des premières rencontres et des premières expériences. Elio passait plus de temps à l’extérieur de l’appartement, le plus souvent accompagné de sa petite sœur. Elle le suit partout, et cela ne le dérangeait pas de jouer les grands frères dévoués. Puis il y a eu ce regard, ce sourire un peu plus beau que les autres. Un jeune homme qui attira son attention alors qu’Elio pensait préférer les femmes. Il y a eu quelques baisers échangés à l’arrière d’un parking, pas grand-chose et pourtant tellement pour un gamin de son âge.  (neuf)  Elio, il n’a jamais su comment, mais l’information est tombée dans les oreilles de son père. Il a appris que son fils aimait les hommes…Et ça a été le début de l’enfer. Parce que son père ne supportait pas cela, il pensait que c’était une autre punition du ciel, que son fils était malade. En soit, il se fichait bien que son fils ait des problèmes de santé, mais là c’était différent. Ça attaquait son image sociale, ça le ridiculisait en face de ses amis. Alors il lui a fait comprendre que c’était mal. Il a frappé un peu plus fort, il a répété des jours durant que ce n’était qu’une passade, qu’il allait guérir rapidement. Et au bout de plusieurs mois, il a réussi à convaincre son fils. Il a réussi à lui rentrer dans le crâne que l’homosexualité était une maladie.  (dix) A 18 ans, il a quitté l’appartement de son père, emportant sa petite sœur avec lui. Il a trouvé un boulot dans un bar, quelque chose de suffisant pour payer le petit loyer. Il n’a jamais aspiré à une grande vie, juste un endroit où il se sentait en sécurité.  (onze) Peut-être qu’au final, il n’était pas si heureux que ça. Probablement que les soirées à répétitions et les verres ingurgités n’étaient pas liés qu’à son jeune âge. Il batifolait de filles en fille sans jamais trouver son bonheur. Il passait de l’une à l’autre sans pour autant se sentir comblé. Quelque chose manquait mais il ne parvenait pas à trouver quoi.  (douze) Et puis la nouvelle est tombée comme ça, alors qu’il s’y attendait le moins. « Elio, je suis enceinte, et c’est toi le père » Il parvenait à peine de se souvenir du nom de la jeune femme qui se tenait devant lui. Il y a eu ce rire nerveux, cette gifle probablement méritée et toutes les questions qui se sont accumulées. Cet enfant, il en voulait. C’était probablement sa chance de donner tout l’amour qu’il n’avait pas reçu. Mais pas dans ces conditions, pas dans cet appartement trop petit. Alors il a arrêté de boire, il a pris sa vie en main et il a cherché un travail plus stable. (treize)  Quelques mois plus tard, il se retrouvait concierge de ce magnifique building. Appartement fourni, charges comprises et cadre de travail idyllique. Il avait finalement l’impression d’avoir une chance, une réelle chance. A 28 ans, ce n’était pas trop tôt. (quatorze)  Charlie est arrivé le 7 mars 2014. Ce fut un changement total de vie, des nuits plus difficiles que prévues, surtout pour un père célibataire. La maman voyageait beaucoup pour le travail, voyait son fils de temps à autre. Puis rapidement, elle a disparue elle aussi. Trop prise par son poste et son nouveau conjoint pour regarder en arrière et s’arrêter sur le passé. Alors c’est devenu un duo père-fils. Mais ce qu’Elio s’est promis, c’est de ne pas répéter les erreurs de son géniteur.  (quize)  4 ans plus tard, le soleil brille à nouveau sur la petite famille. Elio a toujours son travail, Charlie grandit bien et semble heureux. Alors oui il y a des tonnes de choses à arranger, peut-être rajouter une maman au tableau. Mais au final, ils ne sont pas si mal tout les deux. Puis il y a Agata qui fait ses études de médecine, grand frère un peu trop fier qu’est Elio ne cesse de le répéter. Et même s’il a eu un début de vie quelque peu chaotique, aujourd’hui, il est plus heureux que jamais.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Bob Morley


pseudo, prénom :Marie.combien de bougies ?27 bougies souffléesd'où viens-tu ?Uk, pays de la pluiecomment t'as atterri ici ? C’est la faute de @Tobias Spilsbury si vous allez devoir me supporter  




Dernière édition par Elio Benucci le Mer 25 Juil 2018 - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luciano MorelliLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t560-so-new http://www.ciao-vecchio.com/t599-luciano-morelli-liens
ID : Cocoe/Aurore
Faceclaim : Cillian Murphy - (ava) loudsilence.(sign) BEYLIN.
Multi-comptes : Jane Invanov.
Messages : 3003 - Points : 1489

Âge : Tout juste 39 ans.
Métier : Il dirige une société de marketing qu'il a fondé avec son meilleur ami
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 15:19 )
Bienvenue ici


don't even trust
in me
If you asking me who am i, i’ll telling you with no doubt...
I'm just a fucking liar.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 10315 - Points : 7824
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 15:19 )
Bienvenue sur le forum ! Ingrid a eu raison. Je te réserve Bob pour 5 jours et si tu as besoin, n'hésite pas.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Marie
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 80 - Points : 240

Âge : 32 ans
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio. Il ne pensait pas un jour devenir concierge,mais il faut dire que le travail lui plaît
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 15:26 )
Merci à tout les deux
Revenir en haut Aller en bas
Roberto Khalil10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1838-robs-l-enfant-terrible- http://www.ciao-vecchio.com/t1919-roberto-etre-ou-ne-pas-etre
ID : Djoan ; Yohan
Faceclaim : ava : © Hallows. ; tumblr & gif sign : mrs. chaplin
Multi-comptes : Floriana Mennini & Valente Paludi & Katerin Boschetti
Messages : 4401 - Points : 1387

Âge : 34 ans
Métier : Agent d'entretien au théâtre.
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 15:43 )
Bienvenue à toi Je t'avoue qu'à la base, je ne suis pas fan de Bob, mais pour le coup, les avatars et les gifs choisis... Et il est choupi avec ses lunettes Je crois que tu vas me le faire aimer !
Mais entre nous @Dante Galeone, on a une invasion de Marie.
Je te souhaite une bonne rédaction pour ta fiche

Si tu as besoin, n'hésite pas à nous contacter.



I like to make-believe with you
That we always speak the truth (ish)
I like how we pretend the same
Play this silly little game
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Multi-comptes : Safiya Rahotep & Luna Primavera & Declan O'Reilly
Messages : 2880 - Points : 6145

Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 16:55 )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.


L'Amour

Une réponse à la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 19:15 )
Bienvenu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : « Maurane ( Moo' ). »
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Fassylove et les gifs sont de Giphy. »
Multi-comptes : « non. »
Messages : 3086 - Points : 1874

Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. Elle a 21 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents depuis environ 2 mois. »
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 19:33 )
Bienvenue & bon courage pour ta fiche 


bla bla bla -
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6432 - Points : 2517

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 19:41 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Micaela Flores10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4127-micaela-on-the-outside-you-re- http://www.ciao-vecchio.com/t4226-mica-the-fear-has-gripped-me-but-here-i-go
ID : JANE.SMITH / Léa
Faceclaim : Nathalie Kelley; pivoine boréale
Messages : 1154 - Points : 952
Âge : 33 ans
Métier : artiste peintre, même si elle a l'impression de ne pas mériter le titre d'artiste ; elle survit grâce à des commandes, ayant la fâcheuse tendance d'accepter tout type de projets, puisqu'il faut bien payer les factures
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le Sam 14 Juil 2018 - 22:32 )
What a cutie

Bienvenue sur le forum ! J'espère que tu t'y plairas J'aime beaucoup ce que j'ai pu lire, en tout cas !



   
     
amours désaffectés ☩
À contre jour, nos regards en apesanteur fixent le point de non retour
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Elio - Counting stars (délai jusqu'au 25) -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant