Revenir en haut
Aller en bas


 

- A night to remember -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriele GenoniToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3631-black-vultures http://www.ciao-vecchio.com/t3682-gabriele-there-s-blood-on-my-knuckles-the-smile-on-my-face-is-fake
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : B. Barnes © Ealitya ♥ (avatar) + bat'phanie (signature)
Je suis absent-e : PR 12.08.2018
Multi-comptes : Ditlev, Ima et Matteo.
Messages : 2138 - Points : 947

Âge : trente-six ans (o3.o1.82)
Métier : Consultant / journaliste sportif pour la Rai Sport. Ancien hockeyeur professionnel.
Sujet: A night to remember ( le Jeu 9 Aoû 2018 - 19:34 )
Naples, Juin 2005.

J-3. Avant le retour Outre-Atlantique. Dernier week-end sur les terres italiennes. Pour ce faire, les enfants de la famille Genoni – qui étaient en vrai déjà des jeunes adultes – avaient décidé de marquer le coup d’une pierre blanche. Planning de la journée ? Profiter tout simplement de l’après-midi, autour de la piscine familiale, bières à la main, pour ensuite s’octroyer une petite virée à la fête foraine en début de soirée pour finalement finir la journée en beauté, dans une boîte de nuit. Le but ? Se mettre la tête à l’envers. Faire de cette journée immémorable.

L’après-midi touchait à sa fin. Il était l’heure de se déporter. Direction la fête. Péniblement, je bougeais de ma chaise-longue. J’étais bien, couché là, à profiter de la chaleur, sur ma peau. « Gab, bouge un peu ! » Le cousin. Qui était toujours obligé de faire stresser tout le monde. Qui planifiait tout d’ailleurs et, si par malheur, quelque chose déviait de sa trajectoire, c’était le drame. Soupirant, ayant réussi à me m’asseoir, je me passais une main dans les cheveux, vidant le fond de bière qui restait dans la bouteille. « Calme, Andrea. Zen. On a tout le temps » « Non, justement, on ne l’a pas ! » Ok ok. Message compris. Je me levai, m’arrêtant à sa hauteur, posant ma main sur son épaule. « J’passe en coup de vent sous la douche avant. Pas trop envie qu’on puisse me suivre à la trace. Puis, ne sait-on jamais », dis-je, le taquinant, suivi d’un clin d’œil, tout en tournant la tête, inconsciemment, vers la maison voisine. Vingt minutes plus tard, j’étais fin prêt. L’avantage d’être un garçon. Andrea et ses frères (mes cousins) l’étaient également. Sur le point de partir, la poigée de la portière de la voiture en main, j’interrompis tout mouvement. « Gaaab. Bordel. Quoi encore ? » Je ne répondis pas, réfléchissant. Tant pis, j’allais ajouter un petit grain de sable dans son planning. « Et si ? » Soupir. Exaspération. Tandis que les deux autres, Alex et Simone se retenaient de rire. « QUOI ? » À nouveau, je ne lui répondis pas. Au lieu de ça, je fis demi-tour. Retour sur le trottoir, sous son regard assassin. D’un pas rapide je me dirigeais vers la maison voisine. Pesant le pour et le contre. Après tout, elle avait passé plusieurs soirées entre nous, et elle connaissait plutôt bien les trois autres énergumènes. Alors, pourquoi pas ? Surtout que, ne connaissant pas mon emploi du temps futur, c’était peut-être la dernière fois que j’aurais l’occasion de la voir. Je sortis un pan de mon t-shirt qui était resté coincé dans mon pantalon avant de sonner. Quelques secondes passèrent et, au moment où j’étais prêt à abandonner, me disant qu’elle n'était pas chez elle, la porte s’ouvrit. Je retournais sur mes pas. Une fille blonde se tenait là. Il me fallut deux secondes pour réagir. Le visage m’était familier. Je devais déjà l’avoir vue, quelque part. « Euh … Natascia est là ? », demandais-je, dans un italien parfait, malgré un petit accent. La jeune fille tourna la tête à l’intérieur de la maison, me plantant ensuite là. « Naaaaat’. L’voisin sexy veut te voir ! » Je tournais la tête, bêtement. Comme si, quelqu’un d’autre se tenait derrière moi. J’attendis encore un moment avant que Natascia ne daigne se présenter. Elle arriva enfin, sa copine sur les talons. « Salut » Rapidement, je tournais la tête vers la voiture, Andrea perdant patience. Je pouvais voir d’ici la fumée qui sortait de ses oreilles. Il était certainement en train de s’arracher les cheveux. Je levai la main, lui faisant signe d’attendre encore cinq petites minutes. Je portais ensuite mon attention sur les jeunes femmes. « On avait prévu d’aller passer un petit moment à la fête foraine, ce soir. Vu que c’est un peu mon dernier soir, je me suis que tu voulais peut-être venir avec nous ». Je partais dans trois jours, mais j’allais plutôt être occupé. C’était en définitive la vraie dernière soirée. Où tout était permis. « Elle peut venir aussi », dis-je, mon regard se posant sur sa copine. « Et si eux sont pas contents, tant pis. Au final, c’est MA soirée alors bon, j’ai le dernier mot. Quitte à y aller par d'autres moyens. Alors ? » Mon regard passait l’un de l’autre, s’arrêtant toutefois plus longtemps sur Natascia.

@Natascia Grimaldi


uc
Revenir en haut Aller en bas
Natascia Grimaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3601-darling-i-m-a-nightmare-dresse http://www.ciao-vecchio.com/t3602-take-it-all-natascia
ID : Redvelvet
Faceclaim : Ana de Armas + ©Ealitya
Multi-comptes : Isadora, Leah.
Messages : 294 - Points : 237

Âge : 29 ans.
Métier : Perdue.
Sujet: Re: A night to remember ( le Lun 13 Aoû 2018 - 2:46 )
Gabriele & Natascia
A night to remember


Affalée sur le canapé en compagnie de sa copine, Natascia regarde un vieux film qui passe à la télévision, profitant de l’air climatisé qui rend la journée plus potable. De temps en temps, elle jette un coup d’œil vers la fenêtre, histoire de voir s’il y a de l’action dans la cour arrière de ses voisins. Elle a passé l’été avec eux, profitant également de la présence de Gabriele, le cousin qui passe tous les étés avec qui elle a liée une amitié durant ces derniers mois. Sans qu’elle ne puisse trop expliquer pourquoi, il lui plaît, et elle aimerait bien croiser son regard pour qu’il l’invite à se joindre à eux alors qu’ils s’amusent dans la piscine. Mais les garçons ne daignent même pas regarder vers la maison Grimaldi, et elle finit par s’endormir à moitié, jusqu’à ce que la sonnette de la porte se fasse entendre. Son amie, plus rapide, file ouvrir, lâchant un commentaire qui la fait rougir jusqu’aux oreilles. Puis, sautant sur ses pieds, elle file à son tour vers la porte d’entrée, adressant un petit signe de la main à Gabriele. « Oui! », lance-t-elle aussitôt en guise de réponse lorsqu’il parle de la fête foraine. Puis, elle questionne son amie du regard, qui hausse les épaules. « Nan, je peux pas. Mes grands-parents sont en ville et il paraît que je dois passer la soirée avec eux. Je viendrai peut-être vous rejoindre si j’arrive à m’éclipser. » Puis, adressant un clin d’œil appuyée à Gabriele et à Natascia, elle attrape son sac avant de leur faire un petit signe de la main, puis saute sur sa bicyclette abandonnée près de la maison. « Donne moi trois minutes. », souffle Natascia en montant rapidement à l’étage se changer, abandonnant ses vêtements pour enfiler un petit short en jeans et un débardeur noir. Une petite touche de mascara au passage, puis elle attrape son sac à main et dévale les escaliers pour rejoindre Gabriele, un sourire aux lèvres. « Alors tu pars déjà? C’est nul. » Elle s’est habituée à sa présence cet été, et a l’impression que son quotidien sera un peu vide sans lui.

Un coup de klaxon la fait sursauter, et elle voit son voisin, Andrea, qui leur lance un regard exaspéré accompagné de gestes de la main pour les encourager à se presser un peu. Pouffant de rire, Natascia hoche la tête et adresse un regard complice à Gabriele. « On devrait marcher vers la voiture le plus lentement possible, juste pour l’emmerder.. » Elle marche toutefois d’un pas normal, sachant d’avance que son ami n’est pas réputé pour sa patience. Et, une fois installée dans la voiture, elle salue les cousins de Gabriele. « C’est gentil de m’avoir invitée! », lance-t-elle en riant à moitié, sachant pertinemment que ses voisins sont sans doute agacés de sa présence, ayant sans doute préféré une dernière soirée entre garçons seulement. Une fois sur place, Natascia sort de la voiture, jetant un coup d’œil émerveillé autour d’elle. Peu importe l’âge qu’elle a, chaque fois qu’elle vient dans une fête foraine, elle a l’impression de retomber en enfance. « Alors, vous voulez commencer avec quoi? »



AVENGEDINCHAINS


+TAKE IT ALL+
Maybe I should leave, to help you see nothing is better than this and this is everything we need. So is it over? Is this really it, you're giving up so easily, I thought you loved me more than this.
Revenir en haut Aller en bas
 
- A night to remember -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé