Revenir en haut
Aller en bas


 

- Rowtag | Soirée entre copains -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©Art Acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Multi-comptes : Caitlin, Dante, Erio, Loris, Stefan
Messages : 900 - Points : 3013

Âge : trente-deux ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Rowtag | Soirée entre copains ( le Dim 19 Aoû 2018 - 21:34 )
« Alors mon garçon. » Alberto se tient face à lui, une serviette dans la main qui lui sert à nettoyer les verres. Son regard ne le quitte pas, le brûle. Il sait de quoi sera faite cette conversation ; le sachant proche de Camillo, sans doute ont-ils eu l’occasion de discuter entre eux. Peut-être même ont-ils parié sur la suite des événements et ça ne l’agace même pas. Son chauffeur a raison : il est perdu, ignore quoi penser de sa situation. A-t-il fait une erreur en la laissant filer ? Aurait-il dû prolonger leur contrat pour avoir plus de temps ? Bien que la fin fût belle, il l’a aussi trouvée brutale. Elle est arrivée si vite, sans qu’il ne la voie venir. Les trois mois qui se sont écoulés devaient être professionnels, faire taire des rumeurs qui n’ont pas lieu d’être et finalement, il s’est attaché à elle, alors qu’il ne s’y attendait pas. Il était convaincu qu’ils n’auraient pas d’atomes crochus, qu’ils se parleraient par obligation et a donc été le premier surpris par leurs points communs, par la tendresse dont il a fait preuve à son égard et son envie de lui donner toujours plus. Sans elle, il se rend compte que c’est différent, qu’il n’est plus lui-même. Pourtant, il a ce qu’il souhaitait : il revoit Charlotte et ils s’apprivoisent de nouveau. « Tout se passe bien pour toi ? » Les bras sur le comptoir, Demetrio le dévisage et entrouvre la bouche, cherchant ses mots. « Je ne sais pas. » Mots qu’il ne trouve guère. La vérité, c’est qu’il ignore si tout va bien. Son cœur se resserre à chaque fois qu’il pense à Magda, il lui est douloureux dès lors qu’il passe une journée sans avoir de ses nouvelles. Et cette fameuse liste… Il n’a pas réussi à cocher la moitié de ses souhaits, par manque de temps. Pas parce qu’il ne l’avait pas, mais parce que d’autres choses l’ont rattrapé et qu’il a pris des décisions qu’il devrait assumer pleinement. Alors pourquoi ces semblants de regrets ? En est-ce ? Ou est-ce simplement de la peine dû à la fin du contrat ? « Je me pose beaucoup de questions. » Enormément même. Et les réponses ne sont pas au rendez-vous. « Je déteste tellement ça. » dit-il, en repensant à Dafne. Il avait mal vécu d’être aussi perdu, mais à l’époque, il ne pensait pas qu’il passerait par une étape plus compliquée. Et c’est le cas à l’instant où il se sent tiraillé entre deux chemins, deux femmes. « Dis-moi donc ce qui te tracasse. » Les yeux plissés, Demetrio hésite, aimerait pouvoir lui dire ce qui se passe dans son cœur, mais n’a encore jamais réellement posé les mots sur ce qu’il ressentait, autrement que par message à l’adresse de Teobaldo. Elle lui plaît la petite Saddler et il est là le problème. Les doigts crispés sur le comptoir, l’autre main tenant fermement son verre de Whisky, Demetrio tourne ses pensées dans sa tête, tente de les remettre en ordre, quand la porte s’ouvre soudainement sur son meilleur ami. Rowtag vient d’apparaître, le sauve peut-être d’une séance thérapeutique qui ne l’aurait pas réussi. Il se tourne alors vers lui et lance : « Tu as encore une fois le bonjour de Charlotte. Elle t’a envoyé un message, tu ne lui as pas répondu. Tout va bien ? » Non, rien ne va. Rowtag lui fait la tête, il le sait, le sent.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : Boyd Holbrook + Babine
Multi-comptes : Magda ; Cisco
Messages : 1693 - Points : 1726

Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: Rowtag | Soirée entre copains ( le Mer 26 Sep 2018 - 11:36 )
Le crayon entre ses doigts est immobile depuis près d’une heure et n’a toujours pas bougé. La feuille en face de lui reste désespérément blanche. Blanche de vide. Couleur de néant. L’inspiration n’est pas là, n’est jamais revenue depuis que Cally s’est envolée. Pourtant, aujourd’hui, le musicien déchu s’y essaie et se plante encore une fois dans une tentative minable : rien de rien. La musique a toujours été son échappatoire, son exutoire. Et si cette enfance d’où se tisse cette tristesse en latence ne s’exprime pas par mot, par des confidences même auprès de son meilleur ami, elle se déverse dans sa musique. Du moins, il le faisait auparavant comme pour s’en affranchir, l’alléger. Peut-être que si la flamme de la symphonie l’habitait encore, Rowtag aurait pu se noyer dans sa musique plutôt que dans l’alcool mais la flamme s’est bien éteinte, soufflée par le manque et l’absence de sa gamine. Son calepin se referme et le blond abandonne, jette l’éponge, son crayon retournant dans le pot à stylo sur son pupitre. Un an qu’il n’a pas touché à un instrument, bloque à jouer la moindre note bien que le manque de jouer soit là. Cette tentative découle sûrement de cette rencontre inopinée, à laquelle Rowtag n’était vraiment pas préparé : Elyabella. A qui Calliope avait appris sa mélodie, celle qu’il avait créée rien que pour elle, qu’il ne jouait qu’à elle. Quelque part, ça lui avait fait du baume au cœur de l’entendre à nouveau cette mélodie. Lui donner un peu plus d’espoir et la conviction que oui, un jour prochain, il la reverrait sa petite fille, l’étoile de sa nuit.

A dos de sa Vespa, Boscorelli se rend au Dolce Vita devenu comme un QG pour passer du temps avec sa bande d’amis dont une disparue avait refait apparition il y a peu : Charlotte. Un retour qu’il ignorait jusqu’à que Demetrio ne lui en parle, bien que le blond aurait préféré que ce retour soit annoncé par la personne concernée et non un intermédiaire. Il était content de la savoir de retour mais déçu qu’elle ne soit pas venue en personne le lui annoncer, lui laissant un goût d’amertume comme sa disparition. Les mains enfoncées dans les poches, Rowtag entre dans le bar, retirant une main de sa poche pour serrer celle d'Alberto qui papote avec Demetrio. « Salut Alberto ! » Sa main se pose ensuite sur l’épaule de son ami qu’il serre contre sa paume en guise de salutation. « J’vois que tu as commencé sans moi. Alberto, j’prendrais la même chose que notre ami » Alberto hoche la tête et s’en détourne pour lui préparer son verre de whisky. Alors qu’il avait pris la résolution de faire bonne figure, Demetrio met sur le tapis un sujet qui est, sur l’instant, épineux. Rowtag s’accoude au comptoir, haussant les épaules en prenant un air détaché mais il bougonne intérieurement. « Et encore une fois, elle peut venir m’le dire en face son bonjour, non ? » Parce que Charlotte pourrait arrêter de prendre Demetrio comme son messager ou passer par des sms pour lui signifier sa présence, son retour. Elle sait où il habite, il n’a pas déménagé depuis tout ce temps. Est-ce tout ce qu’il mérite donc après une amitié de longue date comme la leur ? Un sms et des messages interposés ? Ciel ! Oui, il le prend mal. « Tout va très bien » Ironie dans le ton, Rowtag se gratte la gorge avant d’attraper son verre de Whisky posé par Alberto sur le comptoir « Je n’avais juste pas envie d’répondre à un écran. Pourquoi faire quand elle est à Naples maintenant ? » Ses lèvres se trempent dans le breuvage caramel et déjà cette première gorgée le décrispe. 48 heures qu’il s’était essayé à ne pas boire et le manque lui picotait la gorge. Manque qu’il noie dans une seconde gorgée. « On va s’attabler ? Parce que c’plutôt à toi que j’devrais demander si tout va bien » Et hop salto-arrière verbale pour recentrer les projecteurs sur Demetrio. Sur Demetrio et Magda. Demetrio et Charlotte. Parce que du coup, il raté des épisodes le blond et il voudrait bien rattraper son retard.



The moon by my side

U.C© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Sean O'Pry ©Art Acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Multi-comptes : Caitlin, Dante, Erio, Loris, Stefan
Messages : 900 - Points : 3013

Âge : trente-deux ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Re: Rowtag | Soirée entre copains ( le Dim 14 Oct 2018 - 15:19 )
« Comment veux-tu qu’elle le fasse si tu ne lui réponds déjà pas à ses messages ? » Si Charlotte sent déjà des tensions, c’est certain qu’elle n’osera pas, à moins de la pousser à le faire. Parce qu’elle a un fort caractère elle aussi et qu’elle peut confronter Rowtag à la réalité, à elle. Lui se trouve entre deux. Il comprend la déception de son ami, sa rancœur, parce qu’il a ressenti la même lorsqu’elle est partie comme une voleuse. « Elle se demande si tu as réellement envie de lui parler. » Une explication qu’il n’est pas obligé de lui fournir, qu’il pourrait garder pour lui, laissant la blonde agir. Ils ont forcément beaucoup de choses à poser sur le tapis. Mettre les points sur les i. Seulement, il essaie d’atténuer les liens, comme Rowtag essaie de faire avec lui et Mario depuis deux ans maintenant. Il est en position de comprendre son souhait de vouloir les réunir. S’ils décident de ne pas se rabibocher, ça les concernera et il ne s’immiscera pas dans leur relation, mais au moins qu’ils essaient de se parler sans s’entretuer. Demetrio ne lâche pas des yeux le verre qui glisse sur le comptoir, jusqu’à atterrir dans la main du blond. Pour le préserver, il est à deux doigts de le saisir, mais s’abstient. « Peut-être pour bloquer un créneau ? » A défaut de se dire bonjour, ou d’échanger des banalités, se donner un jour et une heure, ça pourrait être un bon commencement. Alors qu’il s’apprête à poser la main sur son bras, la tortue tourne les choses en sa faveur, étouffe la conversation pour la recentrer sur ses aventures récentes. Lâchant un soupir, il lui désigne la table au fond et s’y dirige, emportant avec lui son verre de whisky qui termine sa course sur le bois. « Avant de répondre à ton élan de curiosité, j’aimerais quand même jouer l’avocat du diable. Et tu sais à quel point je lui en ai voulu de partir du jour au lendemain. » Qu’elle ne donne pas de nouvelles par la suite, il ne souhaitait pas le savoir. Si ça se trouve, elle est restée en contact avec certains, en a délaissé d’autres. La proximité de Rowtag et lui peut expliquer qu’il n’en est pas reçu de son côté. « Elle ne s’est pas sentie à sa place, à Naples. Mon père lui a donné de l’argent pour s’en aller et avant que tu ne lui jettes la pierre… Elle lui a tout rendu. Elle n’y a pas touché. » Aujourd’hui, il comprend son ressenti. Celui d’avoir été chassé, qu’on ne souhaitait plus d’elle. « Je ne te demande pas de lui pardonner et de partager avec elle le même lien que vous aviez autrement. Mais laisse-lui au moins l’opportunité de s’expliquer. Ouvre-lui une porte. » Aussi infime soit-elle, pour qu’elle puisse s’y engouffrer. « Bois-le pas trop vite. » termine-t-il, en parlant de son verre, alors qu’il s’installe enfin sur son siège. Il s’inquiète de son état, pour sa santé, son moral. Pour lui, simplement.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : Boyd Holbrook + Babine
Multi-comptes : Magda ; Cisco
Messages : 1693 - Points : 1726

Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: Rowtag | Soirée entre copains ( le Dim 18 Nov 2018 - 7:12 )
Rowtag hausse les épaules, entre la nonchalance et la bouderie. Il voudrait faire celui qui se s’enfiche mais c’est justement parce qu’il ne s’enfiche pas qu’il réagit de la sorte. Au fond, la question de Demetrio est fondée, comment une discussion pourrait s’enclencher si le blond s’entête à bouder les sms de Charlotte ? Sa bouche forme une moue et intérieurement, il se remet en question sur sa réaction peut-être excessive. Demetrio a toujours eu déclenché les remises en question, le permettant de s’ajuster. La surprise s’empare de son faciès alors que sa bouche s’arque sous l’étonnement. « Mais bien entendu que j’ai envie d’lui parler, là n’est pas la question » En faite, si. Sa réaction laissait sous entendre cette interprétation. « J’ai envie de lui parler, c’est toujours mon amie à mes yeux … j’ai juste été blessé d’apprendre son retour par une autre personne qu’elle, qui plus est par sms » Car le réel souci, c’était ça. Apprendre son retour par un sms, par un intermédiaire, le blond l’a mal pris. Il aurait aimé qu’elle prenne l’initiative de le prévenir, peu importe la façon. Elle-même. Il n’est pas que l’ami de Demetrio, il est le sien aussi. « J’sais, oui » Parce qu’il a été aux première loges pour constater les conséquences de son départ sur son meilleur ami. Parce qu’il avait dû le consoler, le soutenir dans cette épreuve tout en se disant pour accuser le coup qu’elle avait sûrement ses raisons. De bonnes raisons de faire ça. Que sa relation proche avec Demetrio expliquait le faite qu’elle donne des nouvelles à certains membres de la bande et à lui non. Rowtag avait eu du mal mais il s’était fait à l’idée mais son retour dans le silence sonnait comme si leur amitié n’avait peut-être pas compté. Ou peut-être pas autant qu’il aurait aimé. « Demetrio … Comme si j’allais lui jeter la pierre … C’est mal m’connaître » Un sourcil s’arque, ce sous entendu l’agaçant mais surtout ce qui l’agace c’est le comportement de Cesare. Il l’avait chassé en la soudoyant et c’était bien minable comme méthode mais ses pensées, Rowtag les garde pour lui. Cesare représente tellement pour son ami et y toucher est délicat. « C’est du beau … C’est du beau … T’en as parlé à ton père ? » Le blond cale son verre entre ses lèvres, tente ne montrer aucun signe d’énervement alors que cette nouvelle l’agace bel et bien, prenant le parti de Charlotte alors qu’il y a quelque minutes, il boudait. « J’verrai tout cela avec elle directement » Pris d’un élan de compassion envers Charlotte, Rowtag prend la décision de reprendre contact avec elle parce qu’il en a envie, parce qu’ils ont des choses à se dire visiblement. « Je gère, t’en fais pas » Affirme-t-il en buvant une gorgée avant de reposer son verre sur le sous-verre avant de prendre place sur la table du fond. En vérité, il gère de moins en moins, retombant de plus en plus vers ce penchant qu’il avait réussi à mettre de côté. Faut croire que les mauvaises habitudes sont dures à perdre. « Et toi ? Comment tu gère tout cela ? Le retour de Charlotte, ce que ton père a fait ? » Trop de question et l’homme voudrait tout savoir à la fois. « Vous vous remettez ensemble alors ? » Le blond ne sait pas trop si c’est une bonne nouvelle ou pas. D’un côté si parce qu'il a toujours trouvé qu'ils allaient bien ensemble mais d’un autre, Rowtag ne sait pas trop, hésite. Y’a quelque chose qui a changé. Peut-être se trompe-t-il.



The moon by my side

U.C© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Rowtag | Soirée entre copains ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Rowtag | Soirée entre copains -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita