Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Event : expédition à Capri -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alessandro FerraraToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3870-alessandro-infinito http://www.ciao-vecchio.com/t3898-alessandro-ferrara-e-se-parli-piano-ti-sento-forte
ID : TBW/Wookie | Céc'
Faceclaim : Pierfrancesco Favino + ©avatar : Dante Galeona / gifs : me
Je suis absent-e : /
Multi-comptes : /
Messages : 403 - Points : 173

Âge : 47 ans
Métier : Propriétaire et chef cuisinier du Bella Notte
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Dim 9 Sep 2018 - 16:43 )


Galère à Capri !

ft. Les ParticipantsC'est tout les potes ça... Plutôt que de t'aider ils vont d'abord se foutre de toi si tu te casses la figure. Je ne suis pas énervé. Ce n'est que de bonne guerre et la remarque de Loris n'a rien de mesquin, seulement un peu de taquinerie. Pour autant, mon rire sarcastique ne sera pas volé et gratuit. Je suis toujours à terre, j'ai comme le tournis soudainement. Le choc, je présume, je n'ai qu'à rester assis quelques secondes et ça ira mieux. Je lève presque les yeux au ciel quand mon ami repart dans ses vieux travers et me montre, avec une subtilité douteuse, deux femmes un peu plus loin qui nous lancent des regards depuis plusieurs secondes maintenant, sourire aux lèvres. « Si ça se trouve, c'est toi qu'elles regardent, beau gosse. Un mec qui a les pieds sur terre, c'est toujours bien. » Je commençai à rire de ma propre blague mais mon front me fit mal, un picotement même était perceptible. Portant ma main à mon front, je jurai une nouvelle fois de voir qu'elle était rouge de sang. Et Loris qui en rajoute une couche pour que j'aille leur demander un mouchoir et ainsi tenter une approche. J'ai connu plus romantique... « Tu parles d'une première impression. Idiot et plein de sang. Même Frankenstein aurait plus de chances. » Une pause. « M'enfin... Ca coûte rien d'aller demander. » L'effet de tournis s'étant dissipé, je me relevai doucement. Je n'eus même pas le temps de me relever complètement que je remarquai, trop tard, le dos d'une femme qui vint me percuter et me refaire chuter. Et elle avec. Heureusement, j'étais d'abord tombé sur les fesses, histoire d'éviter une autre blessure tragique, tandis que, d'instinct, j'avais fermement tenu la taille de la pauvre malheureuse qui était tombé avec moi, ne souhaitant pas qu'elle se blesse elle aussi, utilisant mon corps comme d'un coussin amortisseur. « Pardonnez-moi. » Dis-je en retirant mes mains, une fois certain qu'une autre chute ne se produirait pas. Il se trouva que la femme en question fut Elyabella. Pour une coïncidence ! Une fois n'est pas coutume, elle se confondit en excuses et ne me laissa pas le temps de parler qu'elle cherchait déjà frénétiquement dans son sac à main de quoi nettoyer mon front. « Ce n'est pas... Mon front saignait déjà avant. Elyabella, je vais bien. Ne t'en... » Je rendis les armes, bon prince et avec un léger sourire, quand elle appliqua une lingette sur mon front, sa main plaqué dessus. Ce n'était pas désagréable, je devais le reconnaître, j'étais même content d'être tombé sur elle - enfin, plutôt l'inverse, mais là n'était pas la question. Ça m'évitait de paraître idiot devant les deux femmes de tout à l'heure, qui avaient visiblement disparues.

Elyabella avait beau m'avoir prévenu, je fis une légère grimace quand elle appliqua la lingette désinfectante sur mon front. Je n'étais pas quelqu'un de douillet, j'avais eu bien pire sur les terrains de football mais ça piquait un petit peu, quoi... Pour me changer les idées, j'entamai la discussion « Toi aussi tu t'es laissé tenter par Capri ? Vraiment la poisse ce ferry subitement en avance... » Je la regardais faire, jouant distraitement d'une main avec quelques brins d'herbe qui avait réussi à pousser. « Tu sais ce que tu vas faire pour cette nuit ? Tu pourrais te joindre à nous. Je m'en voudrais s'il t'arrivais quelque chose. » Quelques secondes passèrent avant que j'ajoute un peu maladroitement : « Enfin, si tu as envie. Peut-être que tu es venue avec quelqu'un d'ailleurs, je... Enfin bref. Tu es la bienvenue avec nous. » A cette mention du "nous", que je me souvins de la présence de Loris à mes côtés. Et vu son air, je le voyais déjà sauter aux conclusions les plus hâtives. Ô, joie.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

@Loris Veraci @Elyabella Nunzio


Dernière édition par Alessandro Ferrara le Mar 18 Sep 2018 - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dria Renzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3764-these-expensive-these-is-red-b http://www.ciao-vecchio.com/t3774-c-est-assez-dit-la-baleine#123481
ID : wanderlust.
Faceclaim : Kristen Bell ; avatar : Schizophrenic ; Signature : Astra
Multi-comptes : Tina Cambiaso + Padma Alestra
Messages : 187 - Points : 287

Âge : 38 ans
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Jeu 13 Sep 2018 - 0:05 )

Expédition à Capri
Après les remontrances de Tish à cause de mémoire défaillante – ou comment dire subtilement qu’elle ne s’embêtait pas à retenir le nom ni le visage des gens – la jeun blonde ouvrit seulement la bouche légèrement avant de lâcher un « oh ». Maintenant elle se souvenait de lui. Le toisant du regard de haut en bas pour essayer de justifier le fait qu’elle ne l’ait pas reconnu tout de suite, elle laissa bien vite tomber. Voilà elle n’avait aucune excuse mis à part le fait qu’elle ne s’intéressait pas assez aux gens pour  retenir ne serait-ce que leur existence.

Et les deux avaient d’ailleurs décidé de mettre en pratique cette technique. Ils parlaient comme si elle n’était pas là, et même sa manifestation ne servit à rien. Mais elle savait bien que Lorenzo faisait exprès. Dria n’était pas le genre de personne qu’on ne remarque pas. Et si avant c’était parce qu’elle brillait parmi les gens les plus respectés de Naples, aujourd’hui c’était surtout à cause de sa personnalité. Et non, ce n’était pas une bonne chose parce qu’elle n’était pas le genre de personne qu’on appréciait dés la première rencontre. Ni même la seconde. Encore moins la troisième, sachant qu’il n’y a que très rarement de quatrième rencontre.

Elle s’écarta pour finalement les laisser parler entre eux, puisqu’ils n’étaient intéressés que par eux-mêmes de toute façon, et se plaça à côté de l’adolescent boudeur. Elle lui lança un coup d’œil pour l’observer, mais lorsque leurs regards se croisèrent, au lieu de tourner la tête, elle se contenta de faire une grimace de mécontentement, avant de sortir son téléphone. Comme pour s’occuper, elle consulta son compte en banque discrètement pour voir si le vieil homme qu’elle avait catfishé avait fini par lui envoyer de l’argent, ou si elle devait déjà se construire une cabane sur le sable pour fautes de moyens. A sa grande surprise, elle remarqua qu’une transaction de 250€ avait été effectuée sur son compte. Son sourire s’agrandit aussitôt tandis que ses yeux s’étaient transformés en signe dollars. C’était dans ces moments-là qu’elle aurait voulu avoir des billets de Monopoly sur elle pour les faire pleuvoir.

Dria revint à elle lorsqu’elle remarqua que Lorenzo s’éloignait du groupe. Il laissait ses enfants comme ça ? En sa présence ? Vaillant. « Il aurait dû me les confier à moi. » Lâcha Dria avant de ricaner. A nouveau, elle croisa le regard du garçon et pas un sourire, faisant faner le sien. Venait-elle de trouver plus boudeur qu’elle ? Hum. Elle coupa court au fil de sa pensée lorsque le jeune homme revint pour leur annoncer la bonne nouvelle. Ils allaient dormir à la belle étoile. Le boudeur lui sortit les mots – un seul, quand on boude on a un forfait limité de mots – de la bouche, alors que la jeune blonde avait déjà les bras croisés sur sa poitrine, elle aussi la mine boudeuse. « J’me rappelle pas avoir signé pour ça moi, en acceptant de venir à cette expédition. » Fit remarquer la jeune blonde qui refusait de se faire à l’idée qu’elle allait dormir dehors. Son regard balaya l’endroit ; il lui fallait une victime. S’il n’y avait pas assez de chambres, alors ils n’avaient qu’à faire dégager quelqu’un, et ça elle pouvait s’en charger. Mais ses plans furent stoppés avant même d’être entamés, par Lorenzo qui s’adressait à elle pour la première fois. Sorcier. « Très bien. Mais vous verrez que de sacrifier quelqu’un pour le bien du groupe aurait été bien plus facile que de dormir à la belle étoile. » Surtout avec quelqu’un comme Dria dans le groupe. Mais elle disait ça, elle ne disait rien. Et sa proposition de dormir chez l’habitant n’était pas mieux, côtoyer des gens, berk.

Lorsque le jeune homme s’éloigna à nouveau, Dria se contenta d’hocher la tête doucement, pensive. « C’est la deuxième fois qu’il te confie ses enfants, faut-il qu’on appelle les services sociaux ? Parce que bon, qu’il les laisse c’est une chose, mais qu’il te les confie, hum. Suspect. » Plaisanta Dria qui avait toujours son téléphone dans les mains. Et avant que son amie ne puisse répondre, elle avait déjà levé son bras. « OK SELFIIIIE ! » Hurla-t-elle au milieu du brouhaha. Plus elle prendrait de photos de Tish, et mieux elle se porterait aujourd’hui.

@Latisha Jones @Lorenzo Lupini
AVENGEDINCHAINS


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
ID : Redvelvet
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Multi-comptes : Isadora, Aurora, Meena.
Messages : 771 - Points : 807

Âge : 32 ans.
Métier : Avocate.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Jeu 13 Sep 2018 - 3:28 )
“ Expédition à Capri ”


Leah se mord l’intérieur de la joue afin de ne pas manifester sa joie à l’entendre se montrer aussi possessif envers cet enfant à naître. Elle ne lui donnera certainement pas cette satisfaction, aussi se contente-t-elle d’hausser les sourcils davantage en faisant un bref hochement de la tête. Elle s’apprête d’ailleurs à lui dire aurevoir, à retrouver Tisha pour voir si elle voudrait bien se trouver un endroit juste elles deux, parce qu’en toute honnêteté elle peut très bien se passer de Dria en ce moment. Mais Ditlev poursuit, et malgré elle Leah se sent fondre. Il veut être là, faire partie de sa vie. Instinctivement, la jeune femme pose une main sur son ventre qui n’est trahi que par un léger rebondissement, non visible avec son débardeur ample. Et, sans un mot, elle prend la main de Ditlev dans la sienne et vient la poser à son tour sur son ventre, comme pour lui signifier qu’elle accepte sa présence auprès d’elle. Auprès d’eux. « Merci.. », souffle-t-elle d’une voix rauque, à la fois pour ses paroles que pour la cigarette qu’il lui offre. La nicotine lui fait un bien fou malgré le sentiment de culpabilité qui la saisit à chaque bouffée, il faudra vraiment qu’elle pense à arrêter, du moins le temps de sa grossesse. Les réponses évasives de Ditlev concernant Dria et la blonde qui l’accompagnait ne satisfaisent évidemment pas la curiosité de l’avocate, mais elle est si épuisée qu’elle décide de laisser aller, tout simplement. À dire vrai, l’idée de retrouver le confort d’une chambre d’hôtel à deux pas d’ici lui semble incroyablement attirante, elle qui meurt d’envie de se commander un truc à manger avant de tomber dans les bras de Morphée. « Bon… D’accord. » Elle adresse cependant un regard noir à Ditlev à la mention de Dria. « Je ne sais pas à quoi ça rimait, tout ça, mais je n’ai pas envie de la voir. Et Tish… elle pourra se débrouiller. » Elle recule d’un pas, terminant sa cigarette, jetant le mégot dans un cendrier avant d’esquisser un pas vers l’hôtel.

@Ditlev Sørensen @Dria Renzi @Latisha Jones




AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Noah GalindoLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4318-noah-heart-of-novocaine http://www.ciao-vecchio.com/t4362-noah-heart-of-novocaine
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : T. Hardy © Valtersen (avatar) + ASTRA (signature)
Multi-comptes : Matteo, Giovanni & Gabriele.
Messages : 8873 - Points : 2625

Âge : 38 ans (o3.o1.198o)
Métier : Surveillant pénitentiaire.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Mar 18 Sep 2018 - 22:11 )
Perdu dans mes pensées, attendant une réponse de la part de la jeune femme, où moins une quelconque réaction, je sursautais légèrement quand elle me prit la main et qu’elle vint la poser sur son ventre. Tout mon corps se crispa, ne sachant pas comment réagir. J’esquissais un sourire. Complètement perdu. Depuis l’annonce de la grossesse, je n’avais toujours pas encaissé la nouvelle. Tout ce que je savais, par contre, était que malgré tout je serais là pour lui ou elle. Et pour Leah. Même si cela s’avérerait compliqué. Très même. Toutefois, j’étais encore partagé. Un enfant, c’était un virage à 360°. À près quarante ans, je ne me sentais pas vraiment près. À tourner le dos à ma vie. Mais pour Leah, je serais capable de tout. Rien que pour la retrouver. Passer de moments rien que nous deux. Dès que je l’avais revue, au garage, tous les sentiments, refoulés, avaient refait surface, d’un coup. Ils n’avaient jamais disparu. Ils étaient juste bien cachés et j’avais appris, avec le temps, à me mentir à moi-même. Au fond, c’était de cela que je voulais. Une vie avec elle. Vieillir ensemble. Comme je le voulais alors que je n’étais encore qu’un adolescent. Ce que je lui avais promis. Je n’étais plus le même mais, pour elle, j’étais prêt à changer. Je n’en dis rien, gardant le silence, ma main toujours posée sur son ventre. « Il bouge déjà ? », demandais-je, tout simplement, par simple curiosité. « Ou elle », rajoutais-je, souriant.

Finalement, elle capitula. Rassuré, je ne fis pas un pas, l’attrapant juste par le bras, alors qu’elle prenait déjà la direction de l’hôtel. « Attends », dis-je, réduisant la distance qui nous séparait. « Tu es bien sûr de toi ? Tu veux vraiment y retourner ? » Je ne savais pas où ils en étaient à l’intérieur, si Dria & cie étaient toujours au même point ou non. Et vu qu’elle ne voulait pas la revoir … Quant à moi, je n’avais pas spécialement envie de recroiser la route de la poupée barbie gonflable. Je jetai un rapide coup d’œil à montre, avant de poser mon regard sur elle. « Je sais que tu as certainement dû avoir toute la journée pour visiter, mais vu qu’on est coincé là, tu ne veux pas en profiter ? Puis, le soleil ne va pas tarder à se coucher, ça te dit ? » Fallait juste trouver un bon point et que Leah soit d’accord. J’haussais les épaules. « On trouvera bien un endroit sympa, loin de la foule ». Loin d’ici surtout. Trop de monde. Partout. « À moins que tu avais d’autres projets. Dans ce cas, on fera comme tu veux », finis-je par dire, souriant. Après tout, il fallait bien faire des concessions dans la vie non ? Autant commencer dès maintenant. Puis, au final, je comptais aussi sur cette soirée pour lui dire toute la vérité. Je le lui devais. Fini les mensonges. Les faux-semblants. Toutefois, l’honnêteté attendra. Je n'allais pas tout gâcher maintenant.

@Leah De Luca


— What a wicked game to play to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. No, I don’t want ton fall in love. With you.
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
ID : Kitty
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 423 - Points : 411

Âge : 40 ans
Métier : Il paraîtrait que je suis plutôt douée pour gérer l'argent...oseras-tu mettre le tien entre mes mains ?
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Mer 19 Sep 2018 - 14:21 )

(Expédition à Capri )
J’aurai pu être agacée par la réaction de Lorenzo, mais c’est ce qui fait son charme. Ceux qui le connaissent bien savent qu’il est taquin et personnellement je considère cela comme l’un de ses charmes. Ca aurait pu agacer d’autres femmes, mais pas moi. Certes, les tuiles s’acharnent sur moi...mais c’est certainement ce qui fait mon charme également...ou pas. Quoique ça me caractérise bien, je suis une fonceuse et lorsque tu fonce, tu ne pense pas forcément aux conséquences et surtout tu n’as pas peur de te prendre un mur. “Je ne le vois pas, mais rien qu’à l’expression de ton visage j’arrive à imaginer la tronche que j’ai!” Un sourire amusée se dessine malgré moi sur mon visage. Il me tends un sac avec de quoi prendre et de quoi m’appliquer sur l’œil. Il a suffit d’un simple message de ma part pour qu’il vienne à ma rescousse. Certainement l’un des seuls hommes à agir de la sorte avec moi et certainement pour cela que je l’estime autant malgré notre séparation. J’effleure sa main tout en prenant le sac qu’il me tend et suis soulagée de savoir que d’ici quelques jours, j’aurai retrouvé mon aspect normal. “Non, mais je vais quand même appliquer ça, car je n’ai pas envie de rester comme ça toute ma vie.” Je regarde le contenu du sac et voit un regard interrogateur dans les yeux des enfants, mais je ne relève pas. Si mes lunettes de soleil ne leur dérange pas, je ne vais pas leur dévoiler l’horreur sur mon visage. C’est à ce même moment que Lorenzo s’approche de moi pour me chuchoter quelques choses dans oreille. Quelque chose qui me fait bien sourire et qui fait remonter en moi toutes mes pulsions que j’avais pu contenir, puis je jette un coup d’œil autour de moi et je suis obligée d’accepter que je ne suis pas seule et surtout que les enfants sont là. À la limite, s’il ne s’agissait que de Dria, j’aurai pu la laisser...mais les enfants nous ne pouvons pas les abandonner. “J’aurais pu...mais de toute évidence tu n’est pas seul...dommage!” Un dommage pleins de sous entendus. “Mais toi et moi savons très bien que si tous ces malheurs ne s’abattaient pas sur moi en ce moment...que tu serai le premier à craquer.” Je finis par ressortir de la bulle dans laquelle nous nous étions terrés. Je regarde Dria et les enfants...ou plutôt les enfants, car nous savons tous que Dria est toujours une enfant et je finis par leur dire. “Bon les enfants, je dois vite aller aux toilettes, je vous laisse avec Dria...faites attention elle est très dissipée.” Je regarde Dria avec un sourire narquois et m’absente quelques minutes afin de m’appliquer cette crème sur la paupière en espérant que demain mon œil sera déjà un peu moins gonflé.

Après quelques minutes je reviens vers le groupe et Lorenzo finit par nous rejoindre. Je regarde un peu autour de moi, car je n'aperçois toujours pas Léah et ça commence à m’inquiéter. “ Leah n’est toujours pas revenue?” demandais-je alors à Dria qui semble plus que contrariée par le fait d’avoir été laissée seule avec les enfants. Puis, je regarde le père de famille avec un regard interrogateur quant à son investigations auprès de la réception. Tout semble être complet et ça a le don de me désespérer. Non pas parce que je n’ai pas de chambre, mais tout simplement parce que je vais devoir supporter les sautes d’humeurs de mon amie quant au fait qu’on ne puisse pas dormir à l’hôtel. Lorenzo semble être aussi ravi, il va devoir gérer le mécontentement des enfants et c’est à ce moment là que je me rends compte du décalage entre mon amie et moi. J’ai comme l’impression d’être sa mère et non plus son amie à l’instant présent. Je soupire et me rends compte que cette journée ne se termine pas comme on l’espérait. De plus, si on était qu’entre adultes, on pourrait tout simplement opter pour aller dans un restaurant puis dans un bar et boire toute la nuit, mais avec les enfants ce n’est pas pareil et je crois réellement que Dria a besoin de se reposer également, pour être un peu moins agaçante. Lorenzo s’éloigne encore une fois de nous, et cette fois-ci plus que agacée, j’en déduis très rapidement par son soupire qu’il s’agit de Joanna, la mère des enfants et je suis bien heureuse de ne pas avoir à gérer ce genre de coup de téléphone. “Ba pourquoi ne pas te sacrifier TOI!” Un sourire narquois s’affiche sur mon visage, j’ai envie de la taquiner tout autant qu’elle est en train de le faire avec ses photographies. “Je m’occupe bien de toi tous les jours et pourtant je survie tu sais!” Et une de plus, va-t-elle un jour grandir? Les enfants n’ont pas l’air ravi de dormir à la belle étoile et je sens que la nuit va être longue. Nous avons intérêts à chercher un abri s’ils ne veulent pas dormir sur le sable…
Je lève mon majeur au moment où Dria décide de prendre une selfie, puis je regarde les deux autres et finit par dire. “Je sais que ça ne se fait pas...mais là elle méritait...je voulais me mettre un peu à son niveau.” Je soupire puis regarde autour de moi, il faut réellement qu’on retrouve Leah et que nous sortions d’ici, car il y a de plus en plus de foule et c’est oppressant.

 

( Pando )


@Dria Renzi & @Leah De Luca & @Lorenzo Lupini
Revenir en haut Aller en bas
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Sadja, Tim
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 391 - Points : 388

Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Mar 25 Sep 2018 - 17:43 )
J’ai plus de batterie justement et je connais pas le numéro de mon patron par coeur… Je voulais le charger dans le ferry. Ça me soule, t’as pas idée.” En fait si, il doit certainement s’en douter puisqu’il me connaît. Il sait pertinemment que je m’énerve assez vite quand les choses ne vont pas comme il faut. Mais il arrive toujours à me contenir et à m’apaiser par sa présence. “Non, c’est sûr que les hôtels ont encore des places, mais disons que sans vouloir paraître près de mes sous, je n’ai pas l’argent pour.” Je baisse la tête un peu honteux. C’est loin l’anniversaire que je voulais pour lui. J’avais envie qu’il sourisse pour la première fois depuis la disparition de son jumeau et on peut dire que je n’ai pas vraiment assuré sur ce coup-là. Bien au contraire. Il passe un anniversaire pourri et en plus, il ne pourra pas travailler demain. Je me sens un peu mal pour lui. J’aurais tellement aimé que tout se passe normalement. Mais encore une fois, quelque chose ne va pas. J’en ai ras-le-bol de ce karma de merde qui me colle à la peau. Je devrais avoir compris depuis le temps que l’Univers ne veut pas que je sois avec Augusto. Mais c’est plus fort que moi, j’ai envie de suivre mes sentiments et d’envoyer chier l’Univers pour une fois. Mais l’Univers est plus fort que moi, ce petit con.

Augusto se propose pour payer une nouvelle nuit. Mes poils se hérissent à cette pensée. Il en est hors de question. Il est mon invité pas l’inverse. “Alors là, certainement pas. J’ai déjà assez gâché ton weekend comme ça, c’est pas pour me faire inviter au final.” Me connaissant sur le bout des doigts, Augusto a dû sentir que je commençais à perdre patience face à la situation, alors que lui semble plutôt calme. Il me tire vers lui en enroulant son bras autour de ma taille puis vient m’embrasser comme pour me dire de la fermer et de me détendre. Et ça fonctionne, comme toujours. Je me laisse faire puis romps le baiser pour poser mon front contre son épaule dans un petit rire détendu. “Excuse-moi… Je voulais juste que tout soit parfait pour toi.” Mes yeux observe les siens et je me laisse tenter par un deuxième baiser avant d’écouter ce qu’il a à dire. “On devrait essayer de retourner à l’hôtel où on a dormi. C’est cher, mais comme on y était ils seront peut-être plus indulgents en nous faisant passer en priorité, qui sait ?” Je me laisse alors traîner dans les rues de l’île en quête d’une chambre pour deux. D’autres visiteurs sont là également à demander des hébergements. Alors que nous avancions, je glisse au creu de l’oreille de mon meilleur ami. “Merci d’être toujours là pour me calmer, je sais que j’ai un caractère de merde.” Je souris et lui fais un clin d’oeil amusé avant d’enfoncer les mains dans mes poches tout en observant le ciel.


action : @Augusto Rinaldi
mentionné : personne encore, n'hésitez pas à vous rajouter. Augusto et moi sommes partis dans les rues de Capri pour trouver une chambre donc tout est possible
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
ID : Redvelvet
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Multi-comptes : Isadora, Aurora, Meena.
Messages : 771 - Points : 807

Âge : 32 ans.
Métier : Avocate.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Dim 30 Sep 2018 - 3:58 )
“ Expédition à Capri ”


Elle sourit de le voir si chamboulé par ce geste pourtant si anodin, et secoue doucement la tête. « Trop petit, encore. Ou petite. » Elle baisse la tête vers son petit ventre rebondi, sentant une vague d’affection l’envahir envers ce petit être. « J’ai une échographie dans une dizaine de jours… tu veux venir? », demande-t-elle d’une petite voix, son cœur se serrant à la pensée d’un éventuel refus. Mais en même temps, il vient de lui manifester son envie d’être présent, elle ne voit vraiment pas pourquoi il refuserait de se joindre à elle. Elle esquisse un pas vers l’hôtel avant d’être arrêtée par Ditlev, et à la pensée de recroiser l’une des blondes, elle réalise qu’elle n’a pas vraiment envie de rentrer. Ses pieds la font souffrir, l’envie de s’allonger un moment est plus forte que jamais, mais pas autant que le malaise qu’elle ressentirait en croisant la « cousine » ou Dria. « C’est d’accord. On peut aller se promener un peu, à condition de trouver quelque chose à manger. C’est de sa faute. », dit elle en faisant un petit geste de la main vers son ventre, sourire aux lèvres. Tirant sur la main de Ditlev, elle l’entraîne vers une rue un peu à l’écart, profitant de la vue du ciel qui commence à se teinter de teintes orangées. Elle regrettera sans doute de s’être adoucie aussi rapidement avec lui, parce qu’elle risque d’être déçue une fois de plus. Mais elle n’y peut rien, elle n’a pas l’énergie pour rester en colère contre lui, et surtout, elle est trop faible pour refuser de passer un moment seule avec Ditlev. « On peut s’assoir un moment? », demande-t-elle en désignant un petit muret de pierre.

@Ditlev Sørensen




AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Multi-comptes : Safiya Rahotep & Luna Primavera & Declan O'Reilly
Messages : 2935 - Points : 6277

Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Ven 5 Oct 2018 - 16:56 )
Gus sort son portable pour montrer à Az, que sa batterie est au top. « Je peux joindre mes parents et demander que l’on fasse passer le message à ton patron. On ne sera pas les seuls à avoir un souci de retard. Au pire on demande un papier à la société comme justificatif. » Il reste calme, avançant des solutions. Ce qu’il veut surtout c’est que son ami ne se sente pas responsable de cette situation. « Alors arrête de stresser on est entier et il ne nous est rien arrivé de mortel. Respire et laisse-moi gérer. » Il lui sourit et fait de son mieux pour le rassurer ajoutant des gestes tendres à ses mots. Ils ont passé un bon moment, le restaurateur ne veut pas qu’une broutille foute en l’air ce sublime weekend. Gus garde la tête froide. Il ne se fait pas de souci pour trouver une solution pour un couchage, contrairement à son ami. Cela le fait sourire de le voir agir de la sorte. Il le trouve terriblement craquant avec cette fragilité que la situation fait émaner. Gus est conscient qu’Az voulait que son anniversaire soit parfait. Cette date est tellement perturbante pour le restaurateur. Mais il a passé un délicieux weekend grâce à son ami et à ses attentions. Ce petit incident semble tout faire basculer. Pourtant pas question pour Gus que cet imprévu mette de l'ombre sur le bonheur qu'ils ont partagé.

Le restaurateur propose tout simplement de financer cette nuit supplémentaire. Az conteste. Il s’en doutait un peu et agit de manière à ce que son ami comprenne qu’il n’y est pour rien dans cette histoire. Et qu’il n’y en veut pas. Une étreinte. Un baiser. Pour effacer le stress qui se lit dans les yeux de celui qui a fait battre son cœur durant ces deux jours. « Tu n’as rien gâché du tout. C’était parfait. » Gus appuie son sourire d’un clin d’œil. « Et arrêtes de t’excuser. Tu as été parfait. Présent. Tendre. Aimant. Le meilleur ami. Le meilleur amant. Et bien plus encore. » Sa voix est sensuelle. Leurs regards se kidnappent et un autre baiser les unit. Retourner à l’hôtel où ils ont passé les nuits précédentes est une bonne idée. « Okay on fait ça. Et arrête pour l’argent. » Gus laisse sa main glisser dans le dos d’Az. Et ils s’élancent avec d’autre dans les rues. « De rien. Et merci à toi de me supporter aussi. Parce que niveau caractère de merde je crois que l’on c’est bien trouvé. » Gus le regarde faire, alors qu’Az met ses mains dans ses poches levant les yeux au ciel. « Il est beau n’est ce pas ? Je parle du ciel. Et toi aussi tu es beau. » Il se met à siffloter. Ils arrivent enfin à l’hôtel. Mais il y a la queue. « Bon je crois que l’on est pas les seuls à avoir eu cette idée. » Gus réfléchit un moment. Il s’approche de son ami pour lui murmurer à l’oreille. « Tu penses que si on fait croire à un malaise cela va nous faire passer devant tous ces gens. Parce que je suis prêt à simuler si cela peut marcher. Et toi  tu es prêt à jouer les sauveurs ? » Il regarde Az pour savoir ce qu’il pense de son idée. Même si à cet instant il a plus envie de l’embrasser que de simuler un malaise.  

@Azkadelio Melchiorre


L'Amour

Une réponse à la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Noah GalindoLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4318-noah-heart-of-novocaine http://www.ciao-vecchio.com/t4362-noah-heart-of-novocaine
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : T. Hardy © Valtersen (avatar) + ASTRA (signature)
Multi-comptes : Matteo, Giovanni & Gabriele.
Messages : 8873 - Points : 2625

Âge : 38 ans (o3.o1.198o)
Métier : Surveillant pénitentiaire.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Lun 8 Oct 2018 - 20:18 )
Complètement déstabilisé, la main toujours posée sur son ventre, je me demandais comment ce petit être pouvait déjà me bouleverser à ce point quand le mot échographie percuta de plein fouet. Interdit, je restais là, sans bouger, avant de reprendre le dessus. Me sentant légèrement mal à l’aise, je retirais ma main de son ventre, l’enfonçant dans ma poche avant de poser mon regard sur elle, une fois que mes esprits furent revenus. « Euh … oui. Enfin, si tu veux bien de moi », finis-je par dire, intimidé, ne sachant plus trop où me mettre. Décidément, pire qu’un gamin alors que j’avais bientôt quarante balais. Ma foi. « J’vais faire en sorte de me libérer ». Ou plutôt, j’allais me libérer, quitte à confier le garage à un de mes employés. Ça ne sera pas la première fois. Je sortis mon téléphone de ma poche, cherchant le calendrier, m’adressant à nouveau à la jeune femme. « Dans dix jours tu as dit, juste ? ». C’était certainement mieux de déjà le noter. Louper un rendez-vous, dans ma situation … C’était signer son arrêt de mort à coup sûr. Je lui proposais ensuite de s’éloigner un peu, se retrouver rien que nous deux et contempler le couché de soleil. À vrai dire, il n’y avait rien d’autre à faire, outre s’enfermer entre quatre murs. Toutefois, pour ma part, je les avais déjà assez vu et j’avais juste besoin de prendre l’air. Quant à elle, si vraiment elle avait besoin de se reposer, je pouvais sans autre lui passer les clés, quitte à que je passe la soirée à la belle étoile. Ça ne pouvait pas me faire de mal. Du moins, normalement pas. Surtout que je m’étais retrouvé dans des situations bien pire que celle-ci. Un sourire narquois se dessina sur mon visage. « Mais oui, bien sûr, c’est sa faute maintenant », répétais-je, levant les yeux au ciel, railleur. « Et puis quoi encore ? J’suis la Vierge Marie ?  » Je secouais la tête, plongeant mon regard dans le sien, tandis que nos mains se rejoignirent. « Il a bon dos l’bébé là ».

Arrivés à la hauteur d’un muret, qui longeait d’ailleurs le flanc de la colline, je l’aidais à s’installer, m’appuyant à ses côtés, tournant légèrement la tête vers elle, histoire de l’avoir dans mon champ de vision. « Vos désirs sont des ordres ». Je restais silencieux un moment, contemplant d’un œil émerveillé le coucher du soleil sur la mer, tout en me faisant violence. Il fallait que je résiste. Certes, j’avais le droit de fumer, contrairement à elle mais … ce n’était pas très galant et surtout frustrant. Toujours en gardant le silence, je repris sa main dans la sienne, plongeant mon regard dans le sien. « Leah … », les mots restèrent coincés dans ma gorge. Je pris une grande inspiration. « Ecoute, je … », je me passais une main dans les cheveux, signe de nervosité. « Je suis désolé pour la dernière fois, je ne sais pas trop ce qu’il m’a pris ». Je baissais la tête, honteux, haussant les épaules. « Je ne pensais aucun mot qui a franchi mes lèvres. Et surtout pas ce de quoi je t’ai traitée ». Je lâchais sa main, comme si j’allais me brûler, regardant droit devant moi, me perdant au-delà de l'horizon.

@Leah De Luca"


— What a wicked game to play to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. No, I don’t want ton fall in love. With you.
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
ID : Redvelvet
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Multi-comptes : Isadora, Aurora, Meena.
Messages : 771 - Points : 807

Âge : 32 ans.
Métier : Avocate.
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le Jeu 11 Oct 2018 - 2:25 )
“ Expédition à Capri ”


Elle hoche la tête, dans dix jours, oui. En vrai, ça l’angoisse presque qu’il l’accompagne, parce qu’elle craint de se faire de faux espoirs sur le rôle qu’il jouera dans la vie de cet enfant, dans sa vie à elle. Ditlev a déjà disparu comme si de rien n’était, et même si elle aime se faire croire qu’il ne ferait pas subir la même chose à son propre enfant, rien n’est certain. Elle tente d’y aller un jour à la fois, de ne pas se faire d’attentes, mais c’est sans doute plus facile à dire qu’à faire. Qu’elle le veuille ou non, ses sentiments sont bien présents, et même si elle tente de se protéger un maximum elle sait très bien qu’elle souffrira s’il décide de faire marche arrière. « Ce ne sera pas trop long, une heure tout au plus. Je t’enverrai les détails. », ajoute-t-elle en lui adressant un sourire. Alors qu’elle se traîne les pieds vers le petit muret, Ditlev se moque d’elle et de son appétit, et Leah pouffe de rire en lui envoyant une petite claque sur le bras pour le faire taire. « Non je te jure! J’ai faim cent pour cent du temps. Avant c’était quoi… quatre-vingt pourcent seulement? » Elle lui envoie un regard complice, puis prend finalement place sur le muret, tentant de s’installer confortablement malgré la dureté de la pierre.

Ils se plongent dans un silence apaisant, et la jeune femme se surprend à apprécier pleinement le moment. Elle a beau en avoir vu des milliers, chaque coucher de soleil est pour elle un cadeau en soi, un tableau absolument magnifique que même l’artiste le plus doué ne saurait coucher sur une toile. Machinalement, son pouce caresse celui de Ditlev alors que leurs mains sont toujours liées. La voix de ce dernier rompt le silence, et la jeune femme tourne légèrement la tête vers lui, plongeant son regard dans le sien alors qu’il se passe une main dans les cheveux. « Oh.. », répond-elle lorsqu’il bafouille un semblant d’excuses face à leur dernière rencontre. Leah soupire, hausse les épaules, croisant les bras lorsqu’il libère sa main. Elle le détaille du regard alors qu’il s’entête à fixer l’horizon, réfléchissant à ses paroles. Elle veut se montrer forte, lui laisser comprendre qu’elle ne tolérera pas ce genre de comportement, mais en même temps… la seule chose qu’elle désire, c’est se réconcilier avec lui. « T’en fait pas pour ça. T’étais en état de choc, c’est normal… La conversation a dérapée, nous avons tous les deux une part de responsabilité là dedans. » Elle bouge un peu sur le muret pour s’approcher de lui, sa cuisse touchant désormais la sienne, et elle appuie sa tête contre son épaule, sa main venant retrouver la sienne. « Bon, si à l’avenir tu pouvais réfléchir dix secondes plutôt que m’insulter à chaque dispute, ce serait génial… mais en attendant, tout ça, c’est du passé. Oublie. »

@Ditlev Sørensen




AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Terminé] Event : expédition à Capri ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Event : expédition à Capri -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant