Revenir en haut
Aller en bas


 

- { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
ID : Djoan (Floriana) fait vivre Brigitta à travers les articles de son blog.
Faceclaim : Alison Brie ©Shiya
Messages : 504 - Points : 1144

Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
Sujet: { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } ( le Dim 26 Aoû 2018 - 14:36 )
Soirée confessionToute la vérité, rien que la vérité
La vie est faite de mensonges que l'on créé de toutes pièces. Parfois pour impressionner autrui, ou pour ne pas dévoiler un secret honteux, dont on n'est pas fier. Tout le monde a un jour menti, même pour un événement sans importance. Brigitta a l'impression qu'en ce moment, ceux qui l'entourent lui cachent des choses, à commencer sa mère qui, en ce moment, semble lui faire des cachotteries. Et c'est sur un coup de ras-le-bol qu'elle a préparé le thème de cette soirée avec quelques amis. Soirée Confession.

L'objectif ? Participer si l'on est apte à ne pas mentir lors des interrogations de ses amis, ses proches ou même des inconnus ou des ennemis le temps d'une soirée. Et si ce n'est pas le cas, alors vous n'avez rien à faire ici ! Si au contraire vous jouez le jeu, il est fort possible que des secrets inavouables dégradent certaines de vos relations, ou les améliorent.

Faisons connaissance et connectons-nous les uns aux autres. Profitez-en, toutes les questions les plus indiscrètes sont permises !
En savoir plus...• Il est environ 20h lorsque la soirée démarre. C'est dans une grande maison que ça se passe, celle d'un ami de Brigitta qui n'a pas souhaité se faire connaître, mais si vous regardez la boîte aux lettres, vous y trouverez son nom : Falco Druenti. Elle est sur deux étages, contient au rez-de-chaussée, une cuisine ouverte sur le salon, lui-même donnant sur la terrasse et le jardin, des toilettes, une salle de jeux, ainsi qu'un bureau. Trois chambres sont situées à l'étage, deux salles de bains et une pièce fermée pour l'occasion, où il y a les objets les plus fragiles et ceux qui ont des objets de valeur. Vous pouvez vous permettre de les chaparder si vous savez comment crocheter une serrure et si vous avez décidé de la jouer malhonnête.

• Le but est d'être honnête et il est évident que si jouer le jeu est important pour la soirée, il y aura toujours des malins sans scrupule, qui sont plus là pour profiter de l'alcool, plutôt que dévoiler une grosse partie d'eux. Vous l'aurez compris, à vous de faire attention à ce que l'on vous dit malgré tout !

Détail important : à l'entrée, l'on vous demande d'échanger votre téléphone portable avec une autre personne. Qu'importe que vous la connaissez ou pas, c'est entre ses mains qu'il sera tout au long de la soirée. Attention aux messages que vous avez dans votre messagerie, de ce que vous allez recevoir dans les heures à venir, ou encore des photos et autres détails. Il paraît qu'un Smartphone contient la vie des gens.

Alcool et buffet sont à votre disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Cisco TejeiroToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3701-je-suis-le-plus-con-des-dragon http://www.ciao-vecchio.com/t3756-coco-i-need-you-to-need-me#122953
ID : Bone_echo
Faceclaim : Garrett Hedlund - ©native route
Multi-comptes : Rowtag ; Magda ; Enoch
Messages : 257 - Points : 297

Âge : 32 y.o
Métier : agent de propreté urbaine ou en résumé, celui qui peut vous faire chier à ne pas ramasser vos poubelles. Conducteur de semi-remorque de nuit à mi-temps.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } ( le Mar 18 Sep 2018 - 12:29 )
« T’as p… pas de m….maison ? » « Bah si mais chez toi, c’chez moi » Ishbel lève les yeux au ciel alors qu’j’m’installe confortablement sur son canapé, les pieds sur sa table basse. La claque à l’arrière du crâne n’tarde pas à tomber. « Mais p’tin, t’y vas pas d’main morte,  Cd rayé » « T…t….ta gueule et vi…vire tes sale p…pattes de ma table b…b…basse » « T’peux finir tes phrases plus vite, steplé ? J’ai pas d’temps à perdre à attendre que t’finisse tes phrases, I...I…Ish…sh…bel » La gifle, j’avoue, j’l’ai mérité mais elle n’enlève pas l’sourire narquois sur mes lèvres. Ishbel, je la charrie mais j’serais le premier à péter la gueule d’celui qui oserait se foutre de sa gueule. Les autres ont pas l’droit d'se payer sa tête. Moi, par contre, j’suis son p’tit frère, j’ai tous les droits. Mon portable vibre et j’lui saute dessus à voir « Caca » avec l’émoji de crotte s’afficher sur l’écran. « Q….Qui t’a… » « Caitlin » Qu’j’répond au tac au tac, devinant très bien sa question. Le visage de ma frangine se décompose et elle n’a pas besoin d’ouvrir la bouche que j’comprend direct qu’elle n’apprécie guère son retour à Naples, encore moins dans ma vie, j’imagine. Du coup Ishbel semble faire la gueule mais j’sais pas bien si c’est  à cause du faite que j’me suis foutu d’sa gueule ou bien parce que Caitlin m’envoie un texto et que moi, j’y répond de suite, un sourire au coin, j’ai envie qu’elle vienne à cette soirée confession. Sms envoyé, j’me redresse du canapé et sort la raison d’ma venue chez ma frangine. « T’veux bien m’nouer mon nœud papillon ? » Parce que j’sais pas l’faire et qu’Ishbel a toujours su l’faire à la perfection. Ce soir, j'sors le grand jeu : costard, noeud d'papillon et tout le bordel. Quitte à dire la vérité, autant fausser les pistes. Façon, c'est pas comme si j'allais dire toute la vérité. Ouais. j'suis fourbe, j'ai bien prévu d'mentir un peu et ça commence par les apparences.

En route, je sms sans relâche Caitlin. A force, elle finira par venir, non ? Dans le doute, j’continue de lui envoyer des sms. Au pire, si elle vient pas, j’lui aurais casser les pieds et c’pas rien ça. J’suis toujours ravi d’la faire chier dès que j’peux. Devant l’immense demeure de Falco, j’serais presque soufflé par la taille de sa barraque. Presque mais en faite, je m’enfiche pas mal. C’est la soirée qui m’intéresse et de savoir si ma coloc viendra. Au pire, j’trouverai bien une autre brune à enquiquiner. A l’entrée, une blonde réquisitionne mon portable et moi, j’me fige juste sur place. « Mon cellphone ? » Ca va pas ? J’ai trop de truc perso d’ssus. Vibration d’un sms, je m’écarte et échange avec ma coloc. Elle aussi semble être intéressée par mon téléphone. Mais qu’est ce qu’elles ont toute avec le portable des mecs, ces gonz' ?! Bon okay, sûrement avec toutes les mines qu’elles peuvent trouver. Des mines qui peuvent nous sauter à la figure. Et le mien en contient pas mal. Je réfléchis, je réfléchis. Pas longtemps parce qu’elle m’envoie un sms qui finit par me convaincre. Moi ? Une poule mouillée ? JAMAIS. « D’solé, j’le donne à quelqu’un d’autre ce soir » Sans attendre sa réponse, j’entre dans la maison et me dirige direct vers le bar. Comme un réflexe, ma main se sert un verre de whisky et pour patienter, j’tape la discut’ avec la rousse sur ma droite. Enfin, ce qu’elle me dit ne m’intéresse pas des masses car mon attention se greffe à la porte, attendant ma coloc qui s’fait désirer. J’sais pas combien de temps j’ai poireauté, longtemps car l’autre a presque faillit m’endormir avec ses histoires. C’est p’être rude mais je l’écarte de mon champs de vision en la poussant du bras. J’vois qu’Caitlin qui rentre dans la pièce et j’lui fais signe en lui mettant la lampe torche de mon portable en plein visage. Elle le voulait mon cellphone, non ? « J’ai faillit mourir d’vieillesse » Sourire au coin, je glisse mon téléphone dans la poche de mon pantalon. « Si t'veux mon portable, t'peux venir l'chercher » Et la soirée peut enfin commencer.


Until we bleed

Broken, bruised and burned but the lesson's never learned. Twisted tight and turned but I like the way it hurts. I don't know what to do with myself right now. I can't think about no body else right now. I give you loving, you give me nothing. You keep me falling, but I'm going all in 'Cause I still want you tonight
Revenir en haut Aller en bas
Caitlin Velasco10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3743-caitlin-es-mejor-olvidar-y-dej http://www.ciao-vecchio.com/t3760-caitlin-y-el-corazon-me-duele-y-se-desace
ID : Ealitya, Sandrine
Faceclaim : Adria Arjona ©Moonlight
Multi-comptes : Dante, Demetrio, Erio, Loris & Stefan
Messages : 119 - Points : 233

Âge : vingt-neuf ans
Métier : emmerdeuse et elle le fait bien. Sinon, elle est ébéniste, plus qu'une profession : une véritable passion, une vocation.
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } ( le Mer 19 Sep 2018 - 20:46 )
C’était supposé être une soirée dans laquelle je ne devais pas mettre les pieds. Juré, promis, craché. Et voilà que je suis en plein essayage de cette robe restée indemne dans mon armoire. L’un des rares vêtements que Cisco n’a pas entaillé par rage. En trois ans, mon apparence a changé, au niveau du visage, de mes traits fatigués et physiquement, je pourrais donner aisément raison à cet imbécile. Cette tenue me boudine autant que les autres, ou alors c’est encore la faible estime de moi qui pointe le bout de son nez. Leigh serait là qu’il me soufflerait des mots rassurants au creux de l’oreille, mais est-ce réellement ce dont j’ai besoin ? Son manque d’objectivité ? Les mains glissant le long du tissu noir, je me tourne d’un quart en lâchant un soupir. Il ne se rend pas compte. A force de me lancer des piques sur ma silhouette et quand bien même je sais à quel point il dit ça pour me provoquer, me taquiner, ou tout simplement jouer de son art pour me pousser à bout, ça a tendance à affecter un peu plus l’idée d’un reflet qui m’horripile parfois. Et le pire, c’est que je ne lui en veux pas une seconde. J’en veux à toutes ces filles qui croisent son chemin et sur lesquelles il se retourne. Je leur en veux d’avoir ce qu’il faut, ou il faut, de savoir le mettre en avant, sans douter une seconde. Elles sont grandes, fines, ont des yeux de biche et puis… Et puis quoi ? C’est tout de même à moi qu’il a demandé d’enfiler cette robe, sur qui il compte poser ses yeux et… Et ça ne devrait juste rien me faire. RIEN.

Mes cheveux tombent en cascade sur mes épaules et mes pieds dans cette paire d’escarpin à talons me remercient grandement. Ca fait mal. « Mon portable ? » répète-je, afin d’être certaine que c’est ce dont on est en train de parler. Le type à l’entrée acquiesce en me rappelant la règle en or de la soirée. Pas de mensonge. Des vérités et uniquement ça. C’est pour cette raison que je ne souhaitais pas venir ; peur qu’il en profite, qu’il saute sur l’occasion pour me pousser à dire ce que je ne veux pas, mais en me présentant ici, j’accepte tous les inconvénients pour me focaliser sur un seul : ce soir, c’est son portable que j’aurais en ma possession et il est bien question d’en profiter pour dégager toutes ces pétasses parfaites à la poubelle. J’entre, cherchant du regard mon colocataire qui est en bonne compagnie. Absolument aucun sentiment de jalousie. Aucun. Après tout, il peut bien faire ce qu’il veut, avec qui il veut. « Ah, c’est pour ça que tu ne m’attires pas aujourd’hui ? » lâché-je, sarcastique. « Je me disais bien que tu étais devenu vieux et tout rouillé. » Pas en matière de provocation, encore une fois. Il me cherche. Les mains sur ma taille, je détourne un instant les yeux, puis me rapproche presque instantanément. Mes doigts glissent le long de son torse, se faufilent entre les boutons, en défont un. « C’était le deal. » Et il sait que trop bien que je ne suis pas du genre à renoncer, surtout lorsqu’on me défie comme il vient de le faire. Les yeux plongés dans les siens, je continue mon ascension en trouvant sa ceinture, puis jusqu’à sa poche où je prends le temps d’en retirer le Smartphone. « C’est comme ça que les femmes te touchent ? Elles viennent récupérer un objet qui leur appartient dans tes vêtements ? » Quelle drague. « Alors Cisco. C'est quoi le plan de la soirée ? » Le mien, c'est déjà de trouver l'option déverrouillage. « Mot de passe ? »


Caitlin & Cisco
I can't tell you what it really is, I can only tell you what it feels like. And right now its a steel knife in my windpipe. I can't breath when I still fight well I can fight, as long as the wrong feels right its like I'm in flight high off of love, Drunk from my hate. Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { TOPIC COMMUN : SOIRÉE CONFESSION } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences