Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Abandonné] i sure won’t find no peace • sofia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Luca Da Silva10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : mrs.chaplin (pascale)
Faceclaim : nicolas simoes + ava by nympheas
Multi-comptes : donatello, le playboy (a. hammer) → vincenzo, (n. hoult) → frederico, le papa poule (p. rudd)
Messages : 33 - Points : 119

Âge : vingt-neuf ans
Métier : charpentier, bosse pour la compagnie d'un ami. s'improvise souvent homme à tout faire.
Sujet: [Abandonné] i sure won’t find no peace • sofia ( le Lun 27 Aoû 2018 - 5:02 )
J’ai tenté de m’en sauver, trouver une autre équipe, un autre projet, mais Bart ne voulait rien entendre. Il s’en foutait de mon excuse bidon. Il me voulait sur le projet, parce que les Cafarelli sont riches et remplis de contact, il a besoin de sa meilleure équipe sur le terrain. Et bien entendu, Solano en faisait partie. Je n’ai aucun problème avec lui. Même que normalement, je serai heureux de le savoir dans mon équipe, puisqu’avec lui, on ne s’emmerde pas. Sauf qu’après l’avoir vu accompagner de Sofia, il y a cette jalousie naissante, que je tente de cacher, qui me fait lever les yeux au ciel dès qu’une connerie quitte ses lèvres. Alors, me voilà, à discuter avec l’oncle de mon ex, son nouveau fuck buddy comme partenaire et elle qui traine quelque part dans les parages. J’ai du mal à me concentrer sur le résumé du projet que l’on m’explique à cet instant, les pensées ailleurs, le regard qui dévie subtilement vers la gauche, vers la droite, à la recherche d'un fantôme du passé. Les explications terminées, on sort notre équipement et on se place. Je monte dans l’échelle, Marco fait de même de l’autre côté, pour prendre des mesures, s’assurer que tout concorde avec les plans donnés. Et ça ne prend que peu de temps avant qu’un des gars ouvre sa bouche pour se lancer sur un sujet que je préfère ignorer : Sofia. « Elle est où ta "girl", Solly ? T’es pas assez bon au lit pour mériter un accueil de roi, c’est ça ? » Je pouffe de rire, levant le boitier du ruban à mesurer contre le coin du mur, tandis que Marco tient le bout. En dessous de nous, Solano échappe un rire sarcastique. « Elle doit sûrement m’attendre dans sa chambre, prête à en redemander plus. » Eh boy. Je vais vomir. Il enchaîne avec des commentaires déplacés sur sa fameuse nuit avec Sofia et je me sens légèrement bouillir de l’intérieur. Je n’avais pas envie d’en entendre parler, certainement pas de cette façon, ni de la bouche de mon ami. Mais ce dernier ne semble pas vouloir s’arrêter. C’est donc, volontairement, que je lâche le petit boitier que je tiens et celui-ci vient heurter le casque de mon collègue avant de tomber sur le sol. « Putain Luca ! Tu pourrais faire gaffe ! » « Désolé, il m’a glissé des mains. » Mes excuses sont loin d'être sincères alors que Marco m'accompagne dans un rire léger.

Quelques heures plus tard, nos heures de la journée terminées, les gars s’arrêtent pour quitter, me demandant de faire de même, mais je préfère rester un peu plus longtemps, terminer ce que je faisais. Puis, le plus vite on termine, le plus vite je me débarrasse de ce projet. Accroupi, j’assemble les derniers morceaux, les préparant pour demain, j’entends des pas s’approcher. Je me retourne, m’attendant à voir monsieur Cafarelli qui me demande ce que je fais encore là, mais je suis surpris d’y retrouver Sofia. « Ah, c’est toi. » Je retourne donc à mon travail, bien que la savoir derrière moi joue sur ma concentration. « Si tu cherches Solano, t’es trop tard. Il est déjà parti. »


she isn't coming back. whispered my head.
she has to. sobbed my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Sofia CafarelliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3765-innocence-is-just-a-word-darli http://www.ciao-vecchio.com/t3791-hello-darlings-sofia
ID : spf.
Faceclaim : dua lipa - you.first, mrs.chaplin, & rupi kaur
Messages : 43 - Points : 153
IDGAF
Âge : vingt-sept années bien chargées.
Métier : elle se débrouille. pour le moment, elle travaille avec son oncle.
Sujet: Re: [Abandonné] i sure won’t find no peace • sofia ( le Mer 29 Aoû 2018 - 21:37 )
Ça me fait honte, d'avoir demandé à mon oncle quand les travaux débuteraient afin de savoir quels jours il serait là. Ça me fait sentir petite, soumise, comme si je dépendais de sa présence ou non à la résidence pour planifier mes journées. Dégoutée par moi-même et du niveau auquel je me suis rabaissée avec mes questions, je me suis absentée volontairement les premiers jours. Je ne voulais pas être là et tomber sur Luca dès qu'il passerait le pas de la porte, comme si j'étais ici pour l'attendre. Mes ongles s'enfoncent dans ma paume quand je pense comme cela, parce qu'il est la raison de mon retour, mais ça il ne le sait pas. Il ne le saura pas non plus. L'empêcher de faire une connerie, je lui dois bien ça. S'allier à jamais à cette petite blonde qui s'accroche à lui en enfonçant ses ongles dans sa chemise dénote un tel manque de confiance de sa part. S'en est risible. Mon café est vide et je me lève afin de rentrer chez moi, les travailleurs devant maintenant avoir quitté le site. Pourtant, en débarquant du taxi, je vois une voiture qui n'appartient pas à ma famille. Quelqu'un est resté. Et je me trouve complètement idiote d'aller voir, mais je le fais. Dieu merci, je me retiens de me justifier à moi même, ne souhaitant pas m'abaisser à un tel niveau. Un niveau de faiblesse que je me suis toujours refuser d'atteindre: je vaux mieux que ces jeux de gamine. J'ai toujours valu mieux. Par contre, le destin aime bien jouer, parce que l'ouvrier tardif est mon Luca qui m'entend arriver bien rapidement avec le claquement de mes talons sur le sol. Il se retourne et ne semble pas étonné de ma présence -pas particulièrement heureux non plus. « Ah, c’est toi. » Je souris en coin et lâche un petite rire. J'habite ici après tout et la curiosité l'a emporté sur la raison. « Si tu cherches Solano, t’es trop tard. Il est déjà parti. » Solano ? Il me faut sincèrement une seconde pour associer un visage au nom. Lentement, je m'approche et me positionne face à lui, l'observant quelques secondes avant de répondre. « Tu penses sincèrement qu'il m'importe ? » L'idée qu'il ait pu raconter des événements inventés sur notre soirée ensemble me fait plus rire qu'autre chose. « Tu sais, d'ailleurs. » Silence, suspense, je le fais jouer. « Il n'a pas arrêté de parler de la petite blonde dès qu'on est parti de la soirée ? Vraiment lassant. Il n'avait que son prénom à la bouche. » Le gars qui s'est justifié à moi pendant de longues minutes sur pourquoi il a passé du temps avec elle à la soirée. Je l'ai laissé parlé sans réellement l'écouter: mon attention vaut plus. « Son bla bla incessant a même tué mon désespoir... Si tu vois ce que je veux dire. » Pas de tour sur la banquette arrière pour assouvir mes besoins après une soirée pareille. Je me suis fais l'amour à moi-même dans ma chambre en rentrant et ce fut mille fois meilleur que ce qu'un prétentieux comme Solano aurait pu m'offrir. « Mais laisse-le parler, j'imagine que c'est ce que les gars font lorsqu'ils travaillent, parler de cul ou de tout autre sujet pour faire passer le temps. »


i whisper « i love you »
What I mean is « i don't want you to leave »
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Abandonné] i sure won’t find no peace • sofia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut