Revenir en haut
Aller en bas


 

- Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
ID : Ealitya, Sandrine
Faceclaim : Thom Morell ©Ealitya (avatar), Djoan (gifs)
Multi-comptes : Caitlin, Dante, Demetrio, Devraj, Erio
Messages : 416 - Points : 458

Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Sujet: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le Ven 31 Aoû 2018 - 0:36 )
Une heure du matin lorsqu’il appuie sur la poignée de chez lui, mais celle-ci est fermée et impossible de pousser sa clé dans la serrure ; celle de sa femme est à l’intérieur, bloque le passage et ainsi son entrée. Il n’a pas assuré, encore une fois. Plutôt que de rentrer à une heure décente, Loris a préféré passer son temps avec des amis dans le bar du coin et il n’a pu s’empêcher de flirter avec une cliente qu’il n’avait encore jamais vue, mais qui lui a fait de l’œil. Pas seulement pour son physique agréable, mais aussi parce qu’elle a su s’intégrer dans sa petite bande, si bien qu’avoir fait sa connaissance s’est révélé être un jeu d’enfant. Il a apprécié. Seulement, ce n’est pas au goût de tout le monde. Ses sorties, Elsa ne les supporte plus et il sait qu’elle en souffre, mais n’arrive pas à aller dans son sens, à s’enfermer dans cette vie à deux pour tenter de rattraper le coup. Au fond de lui, Loris sait qu’il n’y a plus rien à rattraper depuis longtemps, mais il n’est pas question pour lui de penser à une séparation. Savoir qu’Elsa lui est fidèle, loyale, est sécurisant. S’il y a une personne sur qui il peut compter, c’est bien elle, parce qu’au-delà des nombreux désaccords, ils restent attachés l’un à l’autre. On n’oublie pas l’affection qu’ils se sont portés, les premières années, avant leur union, où tout se passait au mieux entre eux, avant que la bague au doigt ne lui fasse perdre la tête, le poussant à prendre un chemin qu’il aurait pu éviter s’il avait tout simplement annuler cette célébration, chose à l’époque impensable. Cet acte aurait mis fin à cette relation dont il est finalement dépendant. Pas par amour, mais par besoin de sa présence. C’est mal. Il l’emprisonne égoïstement, mais Loris ne préfère pas y songer. « Elsa… » souffle-t-il, en posant son poing sur la porte, frappant doucement contre celle-ci. La porte s’ouvre après quelques secondes, mais est verrouillée par la chaîne. Une interdiction de pénétrer dans les lieux. Il sent qu’il va galérer. « Tu as vu l’heure ? » « Oui, il est tard. Ce serait bien que tu me laisses entrer, qu’on aille se coucher plus vite. » Réponse légère, avec un ton insolent et las, alors qu’il souhaiterait que ce soit plus aimable, mais il en est bien loin. « Et pourquoi je ferai ça ? Surtout après que tu aies quitté l’une de tes poufs. » « J’étais avec des potes, j’ai rien fait de mal. » Pour une fois. Enfin, il n’a pas été au-delà du flirt et c’est déjà pas mal pour lui. « Tu me prends vraiment pour une conne. » Il perd patience, soupire, parce qu’il a eu une ouverture et qu’il n’a pas foncé dedans. Il aurait pu, il ne l’a pas fait et ce simple comportement justifie une entrée dans son domicile. Et puis c’est chez lui. « Fais pas ta gamine, laisse-moi entrer. » « Elle était comment ? Elle était bonne ? » « J’étais pas avec une femme. » Ton sévère, qui se veut assuré. « Réponds-moi. Elle était comment ? » « Elsa. » Voix ferme, qui ne laisse pas place à la discussion, mais Elsa est obstinée, est malheureuse et insiste. « Réponds. » « Elle était bonne ! C’est ce que tu veux entendre ? C’était génial ! Voilà, maintenant ouvre-moi qu’on n’en parle plus. » Et tout ce qu’il réussi à avoir, c’est une porte qui lui claque au nez. Loris frotte sa nuque nerveusement et tourne la tête en direction de l’appartement en face du sien. Sa voisine est sur le pallier, en train de l’observer. « Ca fait longtemps que t’es là ? » Gwenolina, comme il aime l’appeler. Est-ce lui qui l’a réveillée ? Ou alors elle vient juste de rentrer, elle aussi et il ne l’a pas entendue monter ?


Loris & Mica
J'veux des problèmes, j'veux qu'tes galères deviennent les miennes. J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines pour des nuits diluviennes. J'veux qu'on s'apprenne, j'veux partager tes joies, tes migraines. Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent où rien ne nous gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Morphine.
Messages : 375 - Points : 556

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le Dim 9 Sep 2018 - 22:28 )

❝Pas le meilleur moment❞
Loris & Gwen
La jeune femme rentra chez elle en fin de soirée, complètement éreintée. Une soirée de gala chez un de leurs actionnaires, essayant d’attirer des investisseurs en compagnie du directeur de la filiale. Tony était quelqu’un de très bien mais elle n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi le mettre à la tête de la filiale. Il ne s’y connaissait pas vraiment en lingerie et surtout à la gestion. En fin de compte, il lui posait des questions à tout bout de champs et elle avait l’impression de faire les deux jobs. Non pas que cela l’embêtait, enfin si un peu, mais elle aimait son travail et connaître l’aspect de la direction lui plaisait. Elle n’avait que trente ans mais elle était ambitieuse et plus elle apprendra plus elle gravira les échelons rapidement. Sauf que certains jours étaient plus difficile que d’autres voilà tout. Et particulièrement en ce moment où sa vie privée influait pas mal sur son mental. Elle se détestait de laisser cela arriver mais elle n’y pouvait rien. Adriano était constamment dans sa tête et pour éviter cela, elle se plongeait dans le travail corps et âme.

La jeune femme pénétra dans son appartement et sans attendre de se retrouver dans la chambre, se débarrassa de sa robe de soirée et de ses sous-vêtements sur le chemin. Elle n’avait aucune honte à se trimballer toute nue dans son appartement. Ce n’était pas comme si il était occupé. Lorsqu’on lui avait présenté cet appartement, elle était tombée amoureuse de ses trois belles chambres dont deux avaient une salle de bain attenante. Elle avait naturellement choisi la mieux exposée et la plus grande pour elle, fait une chambre d’amis et une bibliothèque de la troisième. Elle avait passé des heures à tout décorer elle-même et le tout donnait une atmosphère cosy et chaleureuse à son appartement. Elle l’adorait et elle pouvait y passer des soirées entières pelotonnée dans son canapé à lire ou bien dans sa bibliothèque. La blonde se glissa avec délice sous le jet d’eau chaude. Gwen était une adepte des douches bien longues et brûlantes. Elle adorait sentir l’eau couler sur sa peau et avait l’impression que cela la lavait non seulement de la fatigue de la journée mais de tout ce qu’elle avait pu avoir de désagréable. Ce soir, c’était les inepties qu’elle avait entendu et les mains parfois trop baladeuses qu’elle avait dû éviter tout en gardant le sourire. Elle aimait les hommes et était une séductrice née mais elle détestait qu’on la prenne pour un morceau de viande. Et surtout que sous prétexte de sa plastique, on ne la prenait pas au sérieuse.

Et pourtant, cela ne faisait même pas une quinzaine de minutes qu’elle entendit du bruit dehors. Comme si on tambourinait à la porte. Soupirant, elle coupa l’eau puis sortit pour enfiler un gros peignoir et nouer ses cheveux mouillés en turban. Elle retraversa l’appartement pour aller ouvrir la porte et vit son voisin supplier sa femme de le laisser entrer. Un petit sourire amusé aux lèvres, Gwen s’adossa au chambranle de la porte d’entrée pour regarder Loris essayer de convaincre sa pauvre femme qu’il n’avait pas eu d’aventures. Du moins cette fois. Elle le connaissait assez pour savoir que la fidélité n’était pas le point fort de son voisin et ami. Elsa finit par lui claquer la porte au nez et la jeune femme laissa échapper un petit rire amusé ce qui le fit tourner la tête.

« Depuis assez longtemps pour te regarder supplier Elsa en vain », lui répondit-elle avec un petit sourire moqueur.

Elle se recula un peu et lui dit

« Allez entres ! »

La jeune femme referma derrière lui et continua

« Je vais me changer. Tu sais où se trouvent les bouteilles, sers toi je reviens vite »

Elle lui désigna quand même le petit meuble et disparu dans sa chambre pour enfiler un bas de jogging et un débardeur blanc sans même penser à ses vêtements toujours par terre dans le salon.

« Alors ? T’as vraiment pas couché avec la fille ? »

Elle lui demanda en revenant.


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
ID : Ealitya, Sandrine
Faceclaim : Thom Morell ©Ealitya (avatar), Djoan (gifs)
Multi-comptes : Caitlin, Dante, Demetrio, Devraj, Erio
Messages : 416 - Points : 458

Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Sujet: Re: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le Dim 14 Oct 2018 - 15:22 )
Le dos appuyé contre le mur, Loris soupire et penche la tête en arrière, dépité à l’idée de s’être fait jeter de leur appartement pour une raison qui le justifie, mais ça lui semble extrême comme solution, trop radical. Comme punition, il aurait préféré dormir sur le canapé toute la semaine si la rancœur ne partait pas. Connaissant sa femme, il sait cependant qu’elle ne changera pas d’avis. « Gênant. » Ce n’est pas comme si les scènes de ménage lui étaient inconnues. Sur le même palier, Gwenola doit bien les entendre se disputer. Parfois, c’est violent ; la vaisselle tombe dans un fracas et les voix résonnent de plus en plus haut. Certains s’en plaignent, mais tous les deux sont incapables de vivre autrement. Leur couple bat de l’aile depuis des années et aujourd’hui, il se casse littéralement la gueule. Pour autant, Loris continue de s’obstiner, par nécessité, tout comme Elsa qui n’arrive pas à voir le bout du tunnel, face à un mari qui, visiblement, préfère passer sa soirée dans un bar avec des amis, plutôt qu’être près d’elle. Et elle aurait raison de le penser : ce soir, il était en bonne compagnie et a adoré ça. « Merci. » Sa proposition tombe bien. Sans attendre, il la suit, observe la pièce, puis se tourne vers sa voisine qui ne s’attarde pas dans le salon. Loris saisit la première bouteille qui lui vient ; de la vodka pure qu’elle doit sans doute mélanger avec quelque chose de plus doux et s’en sert un verre, tandis que son regard est soudainement attiré par les vêtements délaissés sur le sol. « Tu veux ? » l’interroge-t-il, après que sa curiosité l’ait piquée au vif. « J’ai vraiment pas couché avec elle. En fait, je n’ai même dragué aucune fille. J’étais avec des potes. » Il s’est montré honnête, mais n’agit pas toujours de cette façon, alors impossible de lui jeter la pierre. « Tu me diras, ça arrive de temps en temps et elle s’en doute bien, alors… Son gros ras-le-bol peut être légitime, mais sérieusement, m’interdire d’entrer ? » D’un geste de la main, il balaye la conversation comme si elle n’avait aucune importance. C’est surtout que ça lui plomb le moral. « Je me serai bien excusé de t’avoir réveillée, mais tu ne dormais pas. Sympa ta soirée ? » Là, il désigne ses vêtements disposés ci et là, sous-entendant qu’il y a peut-être eu un bonhomme derrière tout ça.


Loris & Mica
J'veux des problèmes, j'veux qu'tes galères deviennent les miennes. J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines pour des nuits diluviennes. J'veux qu'on s'apprenne, j'veux partager tes joies, tes migraines. Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent où rien ne nous gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Morphine.
Messages : 375 - Points : 556

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le Lun 22 Oct 2018 - 22:47 )

❝Pas le meilleur moment❞
Loris & Gwen
Elle eut un petit sourire en l’entendant répondre. Ce n’était pas la première fois et certainement pas la dernière fois qu’elle entendrait le couple se disputer mais c’était la première fois qu’elle voyait Loris être à la porte de chez lui. Gwen ne comprenait pas pourquoi ils restaient ensemble si c’était pour se déchirer comme ça. Elle avait croisé plusieurs fois Elsa et avait même reçu le couple chez elle. Et elle serait damnée si Elsa était une femme heureuse. Elle était tout sauf heureuse et c’était bien quelque chose que la blonde ne comprenait pas. Elle n’était bien revenue à Naples que pour récupérer celui qu’elle considérait comme l’homme de sa vie quitte à briser son ménage. Gwen n’en avait pas honte car elle savait qu’Adriano ne pourrait être heureux qu’avec elle ce qui voulait dire que Bianca avait certainement une personne qui l’attendait quelque part. C’était du moins ce qu’elle essayait de se convaincre lorsque sa conscience venait à élever sa voix. Haussant les épaules, elle lui répondit

« Pas plus que de vous entendre vous disputer et la vaisselle voler. »

La jeune femme le laissa seul se servir tandis qu’elle disparaissait derrière la porte pour enfiler des vêtements plus confortables que son peignoir de bain. Elle lui posa la fameuse question en revenant habillée.

« Oui stp. Mais pas pur. Je sens que ça risque d’être une longue nuit et si j’ai trop d’alcool dans le sang, ça risque de dégénérer… »

Elle lui lança un petit clin d’œil taquin. Petite touche d’humour dans le ton de la soirée. Elle acquiesça à sa réponse. Elle comprenait sa femme d’un côté mais sa sympathie allait plutôt vers Loris. Après tout, Elsa connaissait son mari et si ils restaient mariés c’était qu’elle y trouvait son compte aussi non ? Et faire tout un foin pour ça… Mais bon, Gwen avait toujours eu des idées plutôt larges à ce niveau. Et même si elle n’aurait jamais accepté la moindre infidélité de la part d’Ady du temps de leur idylle, elle avait largement revu ses positions après. Peut-être parce qu’elle n’était plus jamais tombée amoureuse. Elle allait de bras en bras sans attaches autre que ses amis et son travail. Les hommes, elle ne les prenait que pour son plaisir et elle les oubliait tout aussitôt. Et se fichait pas mal de l’image qu’elle renvoyait envers les autres femmes. Parce que d’une cela ne les regardait pas et de deux, elles ne connaissaient pas forcément cette facette de sa vie privée. Elle prit son verre et s’installa sans plus de façon auprès de son ami. Levant son verre, elle lui dit

« Santé ! On dirait bien que cette nuit ça sera toi et moi mon Lolo ! »

Gwen but une gorgée et soupira d’aise. Elle pouvait enfin se détendre. Suivant le geste de son voisin, elle laissa échapper un petit rire

« Crois moi j’aurais préféré ! Soirée de boulot particulièrement barbante. Et pas un seul étalon pour me distraire ! Enfin, ça fait plutôt ton affaire ! Sinon tu aurais dormi sur le palier »

La jolie blonde n’avait aucunement l’intention d’aller ranger ses vêtements et ce même si sa petite culotte traînait bien en vue sur le sol. Loris n’était pas du genre à en prendre ombrage et elle avait juste besoin de se détendre un moment. Elle reposa son verre et se tourna vers son compagnon. Posant son bras sur le divan, elle le regarda et lui demanda

« Pourquoi elle t’en veut à ce point alors qu’elle sait parfaitement ce que tu fais ? C’est pas comme si elle venait de le découvrir… »


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
ID : Ealitya, Sandrine
Faceclaim : Thom Morell ©Ealitya (avatar), Djoan (gifs)
Multi-comptes : Caitlin, Dante, Demetrio, Devraj, Erio
Messages : 416 - Points : 458

Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Sujet: Re: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le Sam 27 Oct 2018 - 21:30 )
Spoiler:
 

« Oh, ça… » Ca arrive très souvent, bien plus qu’il ne le voudrait, si bien que c’est presque devenu un rituel chez les Veraci. Un rien fait voler un moment posé en éclat et lui… Eh bien, il n’arrange rien. Le responsable de ce massacre, ce n’est pas son épouse, mais lui et il ne cherche pas à avoir quelqu’un pour le de défendre. Dans l’histoire, ça ne lui plaît pas de l’admettre, mais c’est bien lui le connard. A tel point qu’il verrait presque à ce clin d’œil une ouverture pour fauter une énième fois. Gwenola est attirante, pulpeuse et… Ce ne serait définitivement pas correct de s’envoyer en l’air avec sa voisine, sur le même palier, à quelques mètres de son appartement et d’Elle. Lâchant un soupir, il verse la vodka avec un brin d’orange qu’il trouve dans le réfrigérateur. Un coude appuyé sur le bar, il se redresse et s’installe sur le canapé, tendant le verre vers le sien. Trinquant, il s’efforce de sourire et de prendre sa position avec plus de légèreté. Heureusement qu’il a une amie avec qui passer le reste de la nuit ; ça lui est bien plus agréable que dormir dans sa voiture, aussi confortable soit-elle. « Ta meilleure compagnie de la soirée ! A ta porte ouverte Gwen et à ta soirée pas si terrible que ça. » dit-il, en buvant une longue gorgée de sa vodka pure qui lui brûle instantanément la gorge. « Et je dois remercier qui ? Ton patron, collègue ? Et même pas un ami pour te sauver de ta détresse ? » Genre, quelqu’un vers qui elle aurait pu se tourner en envoyant un SMS afin de lui demander de l’appeler en feignant une urgence. Même si en effet, il est bien soulagé qu’elle n’ait pas découché. « Tu n’en voudrais pas à ton mec, toi, qu’il aille à droite et à gauche ? C’est normal. » Ce n’est même pas un amant de passage, un petit ami qu’elle peut larguer en claquant des doigts, mais son époux et… Qui serait-il pour lui en tenir rigueur ou critiquer ses crises de jalousie auprès de son entourage ? Ne le prendrait-il pas mal, s’il savait qu’elle s’abandonnait dans les bras d’inconnus ? Se tournant d’un quart vers Gwenola, il boit une nouvelle gorgée et repose le verre sur la table. « Tu sais, notre couple n’a pas toujours été aussi bancal. Au début, ça allait… » Si on oublie son infidélité la veille du mariage. Peut-être n’était-ce pas la bonne solution, mais ça le rassurait de la savoir près de lui, à lui, lié par un bout de papier. Rien ne l’empêche de partir ; elle n’est pas emprisonnée dans une gigantesque tour, mais ces deux signatures apposées l’une à côté de l’autre l’a souvent soulagé. « Tu ne m’en voudrais pas, toi ? Imagine… » Là, il s’approche de la blonde, souffle sur son cou. « Ton mec faire ça avec une autre. » Il dépose un baiser au-dessous de son menton, puis viens mordiller son oreille. « Penser à ses lèvres sur la peau d’une femme autre que toi, leurs corps l’un contre l’autre… Ca te plairait, toi ? » finit-il par demander, en cherchant son regard.


Loris & Mica
J'veux des problèmes, j'veux qu'tes galères deviennent les miennes. J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines pour des nuits diluviennes. J'veux qu'on s'apprenne, j'veux partager tes joies, tes migraines. Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent où rien ne nous gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Gwenola | Pas le meilleur moment pour se croiser -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences