Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé]Lana | Des bouchons -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©endless love
Messages : 12686 - Points : 9767
[Terminé]Lana | Des bouchons Tumblr_inline_ox3w8kBypD1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Dim 2 Sep 2018 - 6:31 )
« Tu me fais commencer par un long-courrier ? » Ses congés touchent à sa fin et en prenant compte de son nouvel emploi du temps qui change du jour au lendemain selon la météo et divers imprévus, Dante s’aperçoit de la durée du trajet de son premier vol. En temps normal, il n’aurait rechigné pour rien au monde, en sachant qu’être aux commandes d’un avion le passionne, que sa profession est une vocation, mais la santé de son père l’effraie au point de craindre ses longues absences. Ses supérieurs sont au courant de sa situation et se sont montré patients avec lui. Avec les nombreuses recommandations à son sujet, les « on dit » de sa hiérarchie à Rome qui était bien embêtée de le laisser filer à Naples, ils ont compris que Dante n’était pas un mauvais bougre et que ses requêtes n’étaient pas là parce qu’il ne souhaitait pas travailler, bien au contraire. « Ca me fait partir quatre jours. » regrette-t-il, alors qu’on lui explique qu’un pilote a eu un imprévu et qu’il ne pourra pas se charger de ce vol. Même après négociation, il est difficile de changer les plans, si bien qu’il récupère son emploi du temps en l’état, amer. Il aurait aimé reprendre le travail sans cette boule au ventre et ne pas avoir une telle responsabilité sur ses épaules avec ses soucis actuels, mais parce qu’on le sait apte à se vider la tête, à faire preuve de professionnalisme et surtout parce que les besoins sont là, on ne lui laisse visiblement pas le choix.

Quatre jours, c’est long, tout comme ce trajet de l’aéroport au centre-ville de Naples. Sept kilomètres le sépare de celui-ci, pas beaucoup plus de son logement à lui. Ce n’est pas la mer à boire, mais à en croire toutes les voitures qui ralentissent sur la voie et qui s’agglutinent sur le chemin du retour, ça s’avère être plus compliqué. Dans un soupir, le commandant de bord ralentit à son tour. C’est lent, trop lent. La minute d’après, le voilà à l’arrêt, enfoncé dans son siège confortable à former un cercle sur une feuille de papier pour s’occuper, tandis que le bouchon ne se décoince pas. L’homme se perd dans un dessin sans queue ni tête. Des traits qui ressemblent à un lion en train de surveiller de très près son trésor : un homard qu’il s’apprête à bouffer quand un chasseur s’apprête à lui tirer dessus avec son fusil de chasse. Il aurait pu continuer longtemps s’il n’avait pas senti une secousse. Dante relève immédiatement la tête et sort de son véhicule pour croiser le regard d’un blond qui lui tombe dessus. C’est lui qui devrait rugir, mais à l’écouter, on dirait que la victime n’est autre que celui qui vient de lui foncer dessus. « Vous ne pouviez pas avancer votre satanée bécane ? » Et en plus, ça accuse ? « Bien sûr. De quelques centimètres uniquement. C’est vrai qu’il n’y a même pas un fantôme qui circule sur la voie. » dit-il, avec beaucoup d’ironie, alors qu’il se tourne vers l’arrière de sa voiture, bien amochée par le choc. « Mais vous avez vu que ça n’avance pas au moins ? » Ou peut-être lui faut-il des lunettes ? Sans plus attendre, il cherche dans son véhicule le document afin d’établir un constat, sans le trouver. « Vous en avez un ? » « On peut faire ça à l’amiable. » « C’est ça. » lâche-t-il, alors qu’il s’avance vers la voiture d’en face, bloquée elle aussi. Et alors qu’il toque à la vitre, Dante affiche un faible sourire. La personne au volant, c'est Lana. « Bonjour. Avant de te demander comment tu vas, aurais-tu un constat sous la main ? » Il a tellement de choses à lui dire et qu'il souhaiterait éviter. Et pourtant, ça lui brûle les lèvres, tout comme la douleur de penser à son père. Lorsqu'il voit Lana, il le voit lui.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lana Giaccomo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
Faceclaim : Rachel Bilson ©Hedgekey(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Je suis absent-e : Du 15/01 au 27/01
Messages : 3284 - Points : 3727
[Terminé]Lana | Des bouchons 2OTiwjP
Âge : 33 ans (23 mai 1985)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Ven 9 Nov 2018 - 9:50 )
Les bouchons. Le quotidien à Naples, comme dans de nombreuses villes. Aujourd’hui, Lan espérait pouvoir y échapper, étant en « congés », mais il faut croire qu’elle a un peu trop flânée chez l’amie à qui elle a rendu visite et n’a pas vu le temps passer. Résultat elle se retrouve là, en pleine heure de pointe, à n’avancer que de quelques centimètres par minute. Un accident se serait produit apparemment quelques mètres plus loin, bloquant temporairement le flux des nombreuses voitures présentes sur la voie. En tant que bonne Italienne au caractère de feu, Lana peste, s’agace toute seule dans sa voiture avant de finalement lâcher prise et de monter le son de l’autoradio. Elle l’augmente suffisamment pour pouvoir couvrir le bruit de sa propre voix et se met doucement à chanter sur la musique pop passant à la radio. Au fur et à mesure que les minutes passent, l’ancienne organisatrice de mariage se met à se lâcher de plus en plus, chantant à tue-tête, pour ne pas dire crier, et ajoutant même quelques pas de danse en bougeant ses bras dans tous les sens. Pas de doutes que le spectacle doit être plus qu’amusant pour les voitures alentours, qui doivent certainement la prendre pour une folle, mais Lana n’en a que cure, profite du moment pour lâcher prise. Depuis qu’elle est revenue à Naples, qu’elle a décidé de faire le ménage dans sa vie et surtout de ne plus porter le lourd fardeau qu’est devenue pour elle son entreprise d’organisation de mariage. Elle a conscience de laisser là un pan important de sa vie, qui a beaucoup compté pour elle, mais ce travail ne l’épanouit plus comme c’était le cas auparavant. Elle a grandi, évolué, et ne parvient plus à trouver suffisamment d’énergie pour passer au-dessus des demandes de plus en plus exigeantes des clients. Il n’empêche pas qu’elle trouve toujours une magie particulière au mariage et qu’elle connaît absolument tous les détails du sien, si cela lui arrive un jour, (Oui Sandrine, cela est une inception pour Erio) mais elle n’éprouve plus autant de plaisir à les organiser pour les autres. Si elle ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, la vente de sa boîte semble tout de même bien partie, ce qui pourra lui donner un peu d’oxygène pour prendre le temps de découvrir la nouvelle voie qui l’attends. Mais pour le moment, c’est la voie routière sur laquelle elle se trouve qui semble ne présenter aucun dégagé. « Ah. » Lana sursaute, extirpée de son show par un bruit provenant de sa vitre. Elle se tourne donc, arque un sourcil en voyant qui se trouve là, à la regarder, avant de se rendre compte qu’elle est en train de fixer Dante, comme si elle était en attente de l’entendre, mais sans avoir pris la peine de baisser la vitre. Elle s’exécute donc puis se jette sur son autoradio qui projette le son extrêmement fort à l’extérieur, avant de porter toute son attention sur ce jeune homme qui est en train petit à petit de devenir un ami. « Un constat ? Oui oui, bien sûr, j’en ai des tas. » Une blague de la part d’Erio, qui s’était amusé à lui en remplir sa boîte à gant avant de la traiter de danger public. Il est mauvaise langue, en soit, puisqu’elle n’a eu qu’à l’utiliser une toute petite fois depuis ça et elle n’était pas en tort. Enfin, un tout petit peu. Bon, elle a reculé dans une voiture en voulant sortir de sa place de parking, c’est vrai. « Tiens voilà. Rien de grave j’espère ? » Dit-elle en lui tendant un exemplaire de la petite dizaine qu’elle a gardé, au cas où. Alors que Dante retourne auprès de sa voiture, Lana ne peut s’empêcher de sortir de la sienne, curieuse. Elle observe alors un homme plus que mal luné et jette un rapide coup d’œil aux deux voitures cabossées : ça ne semble être heureusement que de la taule froissée. Restant à l’écart le temps que la situation se règle et que les papiers soient remplis, elle s’approche finalement de Dante une fois l’homme reparti dans sa voiture, visiblement en pétard. « Il a l’air très agréable, celui-là. Tu veux que je t’accompagne jusqu’à un garage pour la faire réparer ? Histoire que je te ramène chez toi ensuite ? Enfin, quand ce bazar sera terminé quoi. » Parce que pour le moment, ça file n’a pas bougé d’un pouce. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle s’est permise d’abandonner sa voiture l’espace de quelques instants.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©endless love
Messages : 12686 - Points : 9767
[Terminé]Lana | Des bouchons Tumblr_inline_ox3w8kBypD1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Jeu 22 Nov 2018 - 9:57 )
D’un air amusé, Dante incline la tête sur le côté en apercevant les nombreux constats dans sa boîte à gants et immédiatement, il ne peut s’empêcher de penser que Lana doit être dangereuse sur la route. Il secoue la tête à sa question, en jetant un œil à sa voiture, son bébé, puis réprime une grimace. Ce n’est que de la taule, certes, mais il l’aime sa voiture. Il en prend soin. Elle l’accompagne depuis quinze ans au moins et l’idée de la troquer contre une autre lui est difficile. C’est la première qu’il s’est payé avec son salaire. C’est aussi sur sa banquette arrière qu’il a goûté à la peau de Leila avant son départ sur Rome. Ce n’était pas leur première fois ensemble, mais ça lui vaut de jolis souvenirs qu’il n’oublie pas. « Je ne te confierai pas ma voiture. » dit-il, un sourire étiré sur le visage, alors qu’il se tourne pour faire le nécessaire auprès de l’autre conducteur. Il râle, se montre pénible, mais Dante tient la route et remplit le formulaire. Lorsque c’est fait, il se tourne vers Lana en soupirant. « Il y a des cons partout, malheureusement. » Et celui-ci n’est pas une exception. Il se penche vers son véhicule pour ranger le formulaire dans une sacoche et s’appuie ensuite contre la portière, une main dans la poche. Comme ça, il a l’air décontracté, mais intérieurement, il bouillonne. Avoir Lana en face de lui, avec tout ce qu’il sait d’elle et d’Orazio… C’est compliqué. Il aimerait lui dire la vérité, mais le moment est peut-être mal choisi. La rencontre est nouvelle et récente. Ce serait malvenu que de lui annoncer que son père biologique est en grande souffrance et que ce serait bien qu’elle fasse sa connaissance… Les vérités de ce type, il ignore comment les avouer. « Ca ne te dérange pas ? Je t’offrirai un verre une fois chez moi. » Ce qui peut sembler être de la drague n’en est pas, mais conscient que son approche puisse être prise une nouvelle fois comme telle, il ajoute : « Rassure-toi. Mon cœur est occupé. » Bien que ce soit compliqué, il n’imagine pas flirter avec qui que ce soit en ce moment. Surtout pas avec une jeune femme qu’il considère déjà comme sa sœur. « C’est histoire de te remercier et de savoir comment tu vas, depuis la dernière fois. Ca fait longtemps… Tu as sans doute des choses à raconter. » Et il aimerait les entendre. Lana est quelqu’un qui l’intéresse, qu’il aimerait apprendre à connaître. Et peut-être qu’ils pourraient être proches, tous les deux. Ils ont bien plus en commun que ce qu’elle peut s’imaginer. Dante craint cependant que lorsque la vérité éclatera, elle lui tourne le dos, ne souhaite plus avoir de contact avec lui et ce serait justifié. Il serait forcément déçu, parce qu’elle est attachante et qu’elle pourrait bien devenir l’un de ses piliers à l’avenir. « Tu pourrais même commencer maintenant. » ajoute-t-il, en jetant un œil aux voitures figées et qui n’ont pas l’air de vouloir bouger. « Les mariages, qu’est-ce que ça donne ? Et le tien ? Toujours personne ? » La dernière fois, elle n’avait personne, mais en quelques mois, il peut s’en passer des choses.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya


Dernière édition par Dante Galeone le Jeu 22 Nov 2018 - 18:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lana Giaccomo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
Faceclaim : Rachel Bilson ©Hedgekey(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Je suis absent-e : Du 15/01 au 27/01
Messages : 3284 - Points : 3727
[Terminé]Lana | Des bouchons 2OTiwjP
Âge : 33 ans (23 mai 1985)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Jeu 22 Nov 2018 - 18:09 )
« De quoi ? Ah mais tu parles de tout ça là ? C’est pas du tout ce que tu crois, hein. C’est juste une blague de mauvais goût de mon fichu colocataire. » Et sur le coup, elle le maudirait bien de la faire passer pour une mauvaise conductrice alors qu’à son avis c’est plus de l’exagération qu’autre chose. Depuis qu’elle a son permis, Lana n’a subit que quelques accrochages sans gravité, rien de plus, mais Erio utilise cette excuse pou ne pas la laisser toucher à sa sacro-sainte voiture. C’est son côté macho qui ressort, pour le coup. « Il a un sens de l’humour particulier » A en croire sa grimace, Lana n’y adhère pas en toute occasion. Au fond, c’est pourtant le cas, la manière dont ils ont de se faire des sales coups de temps en temps l’amuse. Mais elle le niera envers et contre tous. « Ouais. Il a signé quand même, t’as pu avoir ce que tu voulais ? » Parce que sinon, Lana se fera un devoir d’arranger les choses et de jouer les entremetteuses. Elle est plutôt douée pour prendre du bon côté les casse-pieds, en général. Preuve en est la manière qu’elle a eu de dompter Erio qui est de son point de vue le plus grand casse-pied de tous les temps. Ce n’est pas un petit blondinet qui va lui faire peur. « Puisque je te le propose ! Ca ne me dérange pas du tout. Ca marche pour moi. » Ce verre à partager avec lui sera un vrai plaisir. C’est vrai qu’ils se connaissent à peine pourtant mais leur première rencontre lui a laissé un très bon souvenir : Dante est prévenant, ouvert d’esprit et surtout agréable à discuter. Après tout, elle a un peu plus d’une heure devant elle avant qu’Erio ne rentre de son entraînement  de baseball alors autant en profiter en bonne compagnie et gratter encore plus sous la surface, apprendre à le connaître davantage. « Pas besoin de préciser. J’avais déjà compris la première fois que je ne suis pas ton genre. » Une petite tape sur l’épaule accompagnée d’un sourire et là voilà à plaisanter comme avec un vieux copain. « Et t’es toujours aussi curieux à ce que je vois. » Mais Lana ne s’en formalise pas, se montre une nouvelle fois facilement abordable. Et si elle hésite un instant à retourner à son véhicule, au cas où la file se mettrait à avancer d’un coup, elle se laisse finalement aller à sa proposition, s’accoudant à la voiture cabossée du jeune homme. « Et bien figures-toi que c’est dingue mais j’ai arrêté. Les mariages. » Et ce poids en moins lui fait beaucoup de bien. Depuis l’histoire avec Fabio et la manière dont son ex-fiancée lui a pourri sa réputation, tenir à bout de bras son entreprise était devenue un calvaire. « J’me pose beaucoup de questions, en fait, en ce moment. Je réfléchis à ma reconversion professionnelle. » Et c’est bien ça le problème majeur, pour le moment. Mais Lana est confiante, sait qu’elle a des aptitudes. Il lui faut juste un peu de temps pour trouver quelle est la nouvelle voie qui lui est destinée. « Quant à mon mariage, on est pas encore prêt d’y arriver. Mais il y a bien quelqu’un, oui. Mon fichu colocataire, justement. » Son cœur ne peut s’empêcher une petite accélération, presque infime, alors que ses pensées se dirige vers Erio. « Un mec génial. » Lâche-t-elle, des étoiles plein les yeux. Qu’importe leurs difficultés récentes, Lana n’oublie pas tout ce qu’il a pu lui apporter de positif dans sa vie. « Mais ça, évidemment, il ne faut pas lui dire. » Dit-elle, en levant les yeux au ciel. « Et toi, le cœur pris hein ? Un fameux coup de foudre ? » Demande-t-elle, en référence à leur conversation dans ce café où Dante lui a confié y croire.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.


Dernière édition par Lana Giaccomo le Dim 2 Déc 2018 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©endless love
Messages : 12686 - Points : 9767
[Terminé]Lana | Des bouchons Tumblr_inline_ox3w8kBypD1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Dim 2 Déc 2018 - 12:52 )
A tort ou à raison ? Dante s’en amuse, mais s’interroge tout de même. On dit que les femmes et les volants ne font pas bon ménage. Lui aurait tendance à y croire… C’est notamment pour ça qu’il ne laisse pas son bolide entre les mains de n’importe qui, pour ne pas dire personne. Il hoche la tête, dans une grimace, repensant à cet homme qui a essayé de l’entuber. Après avoir lâché un soupir, il se reprend, se rappelant que l’incident n’est que matériel et que ça peut se réparer. Il y a bien pire dans la vie que de la taule et la bouille de Lana le lui rappelle. A travers elle, il ne peut s’empêcher de voir son père, Orazio. Ils ont des traits de ressemblance, même si elle doit davantage tenir de sa mère, une belle femme qu’il a déjà vue en photographie. Le cœur au bord des lèvres, Dante baisse un instant les yeux, déglutit. Il est presque certain qu’elle peut lire son trouble, mais décide de ne pas s’en formaliser, préfère arborer une moue charmeuse. « Mes critères en matière de femmes sont très… difficiles à satisfaire. » lance-t-il, un large sourire plaqué sur le visage, bien qu’il n’en pense pas un mot. Son coup de cœur, il l’a eu il y a des années déjà et il a essayé de l’oublier, de passer à autre chose, mais sa relation avec Natalina lui a apporté la preuve que c’était impossible. C’est la drogue qui a eu raison d’eux. Toutes ces choses, il les laisse dans un coin de sa tête pour obtenir des nouvelles. Ce n’est pas seulement intéressé, pas uniquement pour en discuter avec Orazio, mais c’est sa première motivation. Même si ce dernier ne cautionne pas qu’il s’approche de sa fille de cette manière, il doit bien admettre que ça lui fait du bien d’apprendre certaines choses à son sujet. Ca lui donne l’impression d’être proche d’elle, d’une certaine manière. L’ancien pilote n’a pas idée à quel point Dante souhaite les réunir. Il se cache bien de l’en informer. « Toujours. » Quand il veut bien. Il pousse le bouchon, avec Lana ; jamais il n’a brusqué quelqu’un d’une telle façon. « Pourquoi donc ? Tu t’es rendue compte qu’un mariage sur trois engendrait un divorce ? » Ca ne doit pas être évident. C’est comme si les promesses faites ne comptaient pas vraiment. Ce ne sont que des paroles sur lesquelles chacun peut passer. Dans son cas, il connait seulement Orazio qui a été marié avec sa femme, jusqu’à ce que la mort les sépare. C’est beau et en même temps… C’est moche. Il n’a jamais pu passer à autre chose. Toutes les femmes lui paraissaient bien fades à côté et c’est justement ce que lui ressent à propos de Leila. « Tu as des idées ? » Taquin, il ajoute : « Ne pense pas à te former en pilotage. Si tu conduis les voitures aussi bien, alors il ne vaut mieux pas prendre ce risque. » C’est avec un œil attendri qu’il l’observe parler de cet homme qui a pris place dans sa vie. Il se mord un instant la lèvre inférieure, pour se retenir de toute curiosité mal placée… Mais c’est plus fort que lui. « Ca fait combien de temps maintenant ? Il s’appelle ? » S’il ne se retenait pas, il lui demanderait même si elle a une photo en sa possession. Dante se renfrogne soudainement, les sourcils froncés, puis se contente de hausser les épaules. Pourquoi parler de quelque chose qui n’existe plus ? « Parle-moi de toi et ton ami, plutôt. Vous en êtes où ? » Parce qu’il préfère l’entendre parler d’elle, de son histoire, pas remettre sur le tapis quelque chose qui lui est douloureux.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lana Giaccomo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
Faceclaim : Rachel Bilson ©Hedgekey(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Je suis absent-e : Du 15/01 au 27/01
Messages : 3284 - Points : 3727
[Terminé]Lana | Des bouchons 2OTiwjP
Âge : 33 ans (23 mai 1985)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Jeu 6 Déc 2018 - 17:33 )
Lana hausse un sourcil, en alerte. L’espace d’un instant, elle croit entrevoir quelque chose de différent dans l’attitude de Dante qu’elle ne saurait expliquer. Elle ne le connaît que peu, c’est vrai, mais après des années de travail en contact avec les gens, l’Italienne a fini par apprendre à déchiffrer les attitudes, les gestes. Avec le temps, elle a même fini par parvenir à pouvoir déterminer à 90% si un couple survivrait ou non à leur première année de mariage. Alors là, son instinct peut le dire : quelque chose cloche. Elle ne serait pas dire quoi alors voyant que Dante se reprend très rapidement, elle décide de faire comme si de rien n’était. Pour le moment. « Oh je vois. Monsieur est très exigeant. » Elle le taquine donc un peu plus, tente de passer au-dessus de ce moment de flottement, qui l’intrigue pourtant. Au lieu de quoi, elle se met même à se confier allègrement, ne pouvant se retenir d’évoquer l’histoire d’amour qu’elle vit désormais. Erio et elle sont passés par des moments compliqués, c’est vrai, mais il semble enfin que la lumière soit là, sur le chemin. Depuis son retour à Naples, l’apaisement est le maître mot et elle ressent comme un besoin de crier au monde à quel point cette relation peut la rendre heureuse. A quel point elle est persuadée d’avoir trouvé l’âme sœur. Et ça, ça passe même par le dire à un type qui n’est qu’au fond qu’un quasi-inconnu, mais elle est comme ça Lana. Elle accorde facilement sa confiance, se lie avec une facilité déconcertante, ce qu’Erio peine encore à comprendre parce qu’il est tout l’opposé d’elle à ce sujet. S’il savait que, petite, elle s’était évertuée tous les jours à aller donner un petit bout de pain à un SDF qui avait pris ses quartiers au coin de sa rue, il lui dirait sans doute qu’il faudrait vraiment qu’elle apprenne à se protéger. Avec cet homme qu’elle connaît peu, aussi, également. Mais Lana ne voit pas de mal à ouvrir facilement son cœur, connaît ses limites. « Oui mais deux mariages sur trois se poursuivent dans le plus grand des bonheurs. » Son côté optimiste la pousse à le rappeler à l’ordre, à défendre cette institution qu’elle chérit toujours autant. Simplement, elle a l’impression d’en avoir fait le tour. Petit à petit, les demandes de ses clients se sont faites plus exigeantes et les cérémonies de mariage se sont transformés en vaste show destinés à en mettre plein la vue aux invités, quitte à oublier le véritable sens derrière cette cérémonie. Ce n’est pas pour ça qu’elle a fait ce métier en premier lieu. « Non, ça n’a rien à voir avec une quelconque forme de cynisme envers ce que je faisais. C’est juste que, tu vois, ça fait dix ans que je suis dans le métier et ça fait quelques temps que je commence à en faire le tour, tu vois ? Je ressens l’envie de passer à autre chose. » Aussi parce que les évènements de sa vie se sont enchaînés et l’ont poussé vers une nouvelle voie, bien que remplie d’inconnu. Mais Lana n’a jamais été femme à se sentir glacée devant un défi. Mieux, encore, elle est même toute excitée. « Et je t’ai déjà dit que je conduisais très bien ! » Son regard est faussement outré à sa remarque avant de finalement levé les yeux au ciel. « Mais non, aucun risque que je vienne te faire de l’ombre rassures-toi. Ces machines d’acier là, brrrr…. » Les avions, elle n’aime pas particulièrement ça. Quand elle bougeait à travers le pays pendant les vacances, avec ses parents, c’est au travers d’une caravane que les déplacements se faisaient et ça lui convenait très bien. Lana a été amené à en prendre à quelques reprises mais voler dans les airs, à des milliers de mètres d’altitude, ce n’est pas vraiment son truc. « Euh difficile de donner une date. C’est plutôt compliqué. » Entre l’histoire officieuse et l’histoire officielle, le delta est énorme. Si Erio et Lana ne se sont mis ensembles qu’il y a quelques mois, leur rapprochement date depuis plus d’une année à présent. C’est fou comme le temps passe vite. « Tu sais que ton comportement est un peu étrange, quand même ? » Mais Lana n’a pas envie de s’épancher plus dans le détail, en le voyant se fermer à sa propre question. « Toutes ses questions sur moi comme ça, alors que tu n’en dis pas plus sur toi… Tu es détective privé ou un truc comme ça, c’est ça ? » Ou bien un psychopathe ? Ca serait bien sa veine. En tout cas mille et un scénario naissent dans la tête de Lana qui ne sait pas tellement comment réagir à ses bribes de comportement qui lu mettent de plus en plus la puce à l’oreille. Alors elle commence par froncer les sourcils et croiser ses bras sur sa poitrine, pour commencer.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©endless love
Messages : 12686 - Points : 9767
[Terminé]Lana | Des bouchons Tumblr_inline_ox3w8kBypD1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Dim 9 Déc 2018 - 19:24 )
« Si on veut, oui. » Exigeant, parce que ses critères ont longtemps été respectés par la seule qui a une place importante dans son cœur. Exigeant, parce qu’aucune ne lui arrive à la cheville. Exigeant, parce qu’il est convaincu qu’avant de tourner la page, il va lui falloir du temps. Et encore, il n’est même pas certain que ça suffise, mais il donne le change, laisse les apparences parler pour lui. Ce sourire persistant au coin de ses lèvres. Un sourire qui sonne pourtant faux, mais ça, elle n’est pas obligée de le savoir. Ce n’est pas de lui dont il est question, mais bien d’elle, de cette vie qu’elle mène et à laquelle il s’intéresse de très près pour mieux en discuter avec son père adoptif, lui contant les anecdotes qu’elle souhaite bien lui confier. Des secrets qui n’en sont pas vraiment pour Orazio. Et puis, ce n’est pas comme si elle lui avait avoué avoir tué un homme et ne pas savoir comment le gérer. Là, elle lui donne un peu d’elle, semble assez confiante en sa présence pour ne pas se mettre de barrières. L’italien apprécie. « Voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide… C’est une très bonne philosophie ! » Et c’est comme ça qu’il devrait également prendre les choses. Leila également. Seulement, c’est bien plus facile à dire qu’à faire, surtout lorsqu’on se trouve dans une situation qui n’y prête pas. Tout de même, il n’oublie pas qu’un sur trois foire leur union. Parfois, le mariage n’arrange rien, donne l’impression que tout est acquis. Il est évident qu’il ne voit pas les choses de cette façon. Pour lui, ça représente quelque chose de plus concret. Il faut être sûr de son choix, épouser la bonne personne. Tout le monde en a une, il suffit d’ouvrir les yeux, n’est-ce pas ? Et lui pensait l’avoir trouvée, la sienne. « Je pense pouvoir comprendre, oui. » Lui a choisi sa profession par vocation et quand bien même ses plans de vol sont parfois les mêmes, il y a toujours quelque chose de nouveau. Jamais les mêmes passagers, pas les mêmes turbulences, météo. Et puis, il en est passionné. Ce qui n’est peut-être pas son cas. Pas au point d’organiser des mariages sa vie entière. « Je suppose que tu y as réfléchi, que ce n’est pas sur un coup de tête. » On n’abandonne pas son métier en claquant des doigts. Au-delà de ce que ça représente, c’est également un gagne-pain, mais Lana, si elle semble être rêveuse, doit avoir la tête sur les épaules. « C’est vrai que tous les constats présents dans ta boite à gants le confirme… » Il en rajoute, se plaisant à la taquiner un peu. Ca semble être si simple avec cette jeune fille qui a cette joie de vivre communicative. « Tu as peur en avion ? Tu es déjà montée dedans ? » Il peut comprendre la crainte qu’ont les gens. Parfois, il fait face à des passagers tellement paniqués qu’ils demandent à descendre avant d’être installés, ou qui sont crispés à leur siège tout le trajet. Pour lui, c’est facile. Ses ailes, il les aime et ne voit pas s’en passer. Un jour, il aimerait pouvoir lui en parler plus en détail. Cette passion qui le prend aux tripes, qui est l’une de ses raisons de vivre, mais en ce moment, il essaie de faire le moins d’heure possible pour être au chevet d’un homme qui compte et qui se trouve dans un sale état. Il aimerait également qu’elle soit présente, mais ignore comment s’y prendre. Lana commence d’ailleurs à avoir des doutes… Dante glisse sa main sur sa nuque, se détourne d’elle un instant, en se demandant si l’occasion ne se présente pas. « Non, écoute… Je ne suis ni détective privé, ni un fou qui cherche à récolter le plus d’informations à ton sujet. » Il fait quelques pas, puis se retourne pour lui faire face, sentant que ce qu’il va lui apprendre va la choquer. « Il n’y a pas de bonnes façons de te le dire et ce n’est sans doute pas à moi de le faire, mais… Il faudrait que tu voies un homme. Un homme très important dans ta vie. Tu ne le sais pas encore, mais il tient terriblement à toi. » confie-t-il, en tentant d’y aller doucement, sans lui dévoiler ce qu’il représente.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lana Giaccomo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
Faceclaim : Rachel Bilson ©Hedgekey(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Je suis absent-e : Du 15/01 au 27/01
Messages : 3284 - Points : 3727
[Terminé]Lana | Des bouchons 2OTiwjP
Âge : 33 ans (23 mai 1985)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Jeu 13 Déc 2018 - 17:30 )
Voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. S’il y a peut-être une phrase qui décrit parfaitement la façon de vivre de Lana c’est bien celle-ci. Bien qu’elle ait eu un sacré passage à vide après l’histoire avec Alessia, la jeune femme a toujours été d’un optimisme sans bornes, au point que ça peut en devenir agaçant pour certaines personnes de son entourage. Mais elle est comme ça, Lana, a toujours voir le bon côté des choses bien qu’elle sache que tout n’est pas toujours blanc dans la vie. Ca explique peut-être cette manière de se laisser facilement aller auprès d’un homme qu’elle ne connaît que peu comme s’il était déjà un bon ami. Elle prend les choses comme elle vient, s’épanche sur ce travail qu’elle adorait mais qui a finit par lui peser dernièrement. C’est aussi pour ça, pour repartir d’un bon pied, qu’elle a décidé de délaisser cette activité. Pour toujours ? Qui sait. C’est toujours difficile pour elle de se projeter dans vingt ans. Pour l’instant, Lana prend les choses comme elle vient. « Ca faisait longtemps que j’y réfléchissais, oui. » A vrai dire, tout a commencé avec le retour de Fabio dans sa vie. Il semble que son ex-petit ami est réussi à gâcher une chose supplémentaire dans sa vie et, dans ce cas précis, c’est sa réputation solide d’organisatrice de mariage gâchée par ses écarts de conduites. Si Lana n’a pas voulu expressément détruire un couple de futur marié, dans les faits, c’est ce qui s’est passé puisque Fabio a quitté Ilona pour elle, sans rien qu’elle n’en demande. En cédant à ses avances par la suite, alors qu’elle était dans une période de doute, elle est passée aux yeux des clients comme la briseuse de ménage et, à partir de là, les factures et les annulations ont commencé à se multiplier. Alors oui, c’est vrai, elle aurait pu se battre, comme lorsqu’elle avait monté cette boîte toute jeune, en partant de rien. Mais ses nouveaux obstacles placés sur sa route lui ont fait prendre conscience qu’elle n’en avait pas envie, qu’elle n’était plus la jeune femme innocente de vingt ans. Et elle ne s’en plaint pas. Si elle garde une certaine naïveté, elle juge qu’il est normal aussi pour les gens d’évoluer et c’est ce qu’il est en train de lui arriver. « Mais arrête avec ça ! Je te dis que c’est une blague de mon mec ! » Sortant de son fil de pensée qui s’égare, Lana mime une mine outragée bien que son sourire la trahisse. Quel crétin, Erio ! Il semble qu’il est bien réussi son coup. « Oui j’y suis déjà montée, quelques fois. Mais j’aime pas vraiment ça. » Euphémisme pour dire qu’effectivement, elle est loin d’être rassurée quand elle monte dans un de ces bolides. A chaque turbulence, elle a tendance à resserrer ses poings de toutes ses forces sur les accoudoirs et n’est tranquillisée qu’une fois les roues de l’avion posées au sol. Mais cette inquiétude face aux avions n’est en rien comparable à celle qui naît soudainement dans son ventre, regardant Dante de travers. Elle ne sait pas exactement quoi, parce qu’elle ne le connaît pas beaucoup, mais Lana sent qu’il y a quelque chose qui cloche de plus en plus dans son attitude qui n’a rien de quelqu’un voulant simplement faire connaissance. Les bras croisés sur sa poitrine comme seule protection, Lana comprend qu’elle a vu juste à sa réaction et à son langage corporel qui veut tout dire. Elle se tend alors instantanément, prête à prendre ses jambes à son cou mais réalise qu’avec ce bouchon gigantesque, elle ne pourra que se réfugier dans sa voiture à quelques mètres de là. Se sentant soudainement prise au piège, son cœur s’accélère et ce n’est pas la première tentative de Dante pour calmer la situation qui change quelque chose. « Qu… Quoi ? » Quant à ce qu’il dit par la suite, elle n’y comprends strictement rien. Rencontrer un homme très important dans sa vie et qui tient terriblement à elle ? Ca n’a pas de sens. « C’est quoi ce délire ? Qui est-ce que tu es exactement ? Et c’est qui ce type ? » Instinctivement, elle recule de plusieurs pas, sur la défensive. « C’est Alessia qui t’envoie, c’est ça ? » La gorge nouée, Lana attends fébrilement sa réponse. Est-ce que c’est une sorte de « rencontre arrangée » totalement tordue ? Ca lui ressemblerait bien tant, depuis son enfermement en hôpital psychiatrique, elle semble toujours autant déterminée à la séparer d’Erio. Peut-être même que ce Dante est un de ses amis, aussi perturbé qu’elle. Parce que là ce qu’il lui dit, avec le peu d’informations qu’elle a, lui semble totalement dingue.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©endless love
Messages : 12686 - Points : 9767
[Terminé]Lana | Des bouchons Tumblr_inline_ox3w8kBypD1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Dim 16 Déc 2018 - 15:45 )
Qu’importe les mots qu’il pourra prononcer, ils ne seront jamais assez bons pour la mettre en confiance. Et il le conçoit très bien ; à sa place, en plus de s’interroger sur les intentions de la personne, de se demander pourquoi elle ne se mêle pas de ses affaires, il se serait méfié. C’est ce qu’on fait lorsqu’on vous balance une information importante, qui s’apprête à bouleverser le cours des choses. Seulement, il est lancé et ne compte pas faire marche arrière. Certainement qu’elle lui en voudra, mais c’est sans doute ce qu’il faut, avant qu’elle n’y repense plus tard, qu’elle fasse le vide. Et peut-être bien qu’elle changera d’avis sur toute l’histoire, qu’elle continuera de lui en tenir rigueur, tout en laissant une chance à Orazio. C’est tout ce qui lui importe et s’il doit se la mettre à dos, alors, très bien. Il est prêt à ce sacrifice. « Qui est Alessia ? » Froncement de sourcils, avant de secouer la tête. « Je n’ai rien à voir avec cette femme. » Il ne la connaît même pas, ne se doute pas de ce qu’elle représente dans sa vie, mais ça n’a pas l’air d’être très positif. « Personne ne m’a demandé de t’approcher. Mes motivations sont personnelles. » Et elles lui tiennent à cœur. Il n’a pas la moindre envie que son père soit emporté par la maladie sans avoir vu sa fille, sans avoir pu toucher son visage, mais cette décision ne lui appartient pas. Il peut juste tenter de les pousser l’un vers l’autre. Encore faudrait-il qu’elle soit attentive à ce qu’elle dit, qu’elle laisse de côté ses réticences… Chose impossible, au vue des circonstances. « Orazio. Il s’appelle Orazio Galeone. C’est un homme bon. Il m’a recueilli il y a des années. » confie-t-il, le cœur lourd. Se remémorer cette période devient de plus en plus difficile. Pourtant, se sont des souvenirs qu’il aime se rappeler, mais à présent qu’il est à deux doigts de le perdre, ça l’effraie. Il tient tellement à lui qu’il en a la gorge serrée, le cœur meurtri. « C’est un homme qui est passé par des choses compliquées, dans sa vie. Il avait tout et du jour au lendemain, on lui a retiré une partie de lui. » Ce tueur en série, derrière les barreaux, Dante en a entendu parler et il le déteste pour tout ce qu’il lui a fait subir. Tout ce malheur qui s’est abattu sur les Galeone, alors qu’ils étaient heureux… « C’est ton père, Lana. » Voilà, c’est dit. Il reste pendu à ses lèvres, dans l’attente d’une réponse, d’une réaction, mais reprend bien vite avant qu’elle n’en ait eu le temps. « Crois-moi, te laisser a été l’un des choix les plus atroces qu’il ait dû faire. » Il aimerait lui en dire plus, lui raconter tout ce qu’il sait, mais il a conscience que c’est un peu trop, alors il la laisse souffler. « Tu pourrais y penser… Me recontacter, lorsque tu voudras des réponses. Mais… Il faut que tu saches qu’il est gravement malade. Ce qui justifie mes manières un peu brutales de t’avouer tout ça. » Ce n’est pas ce qu’il aurait préféré. Seulement, Dante est pris par le temps.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya
Revenir en haut Aller en bas
Lana Giaccomo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lana Giaccomo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1604-lana-be-my-friend-hold- http://www.ciao-vecchio.com/t1630-lana-broken-inside#33911
Faceclaim : Rachel Bilson ©Hedgekey(avatar) .beylin (code signature) , Ealitya & mrs chaplin (gif)
Je suis absent-e : Du 15/01 au 27/01
Messages : 3284 - Points : 3727
[Terminé]Lana | Des bouchons 2OTiwjP
Âge : 33 ans (23 mai 1985)
Métier : Organisatrice de mariage. Est une passionnée de la danse mais n'a jamais eu le courage d'en faire son métier
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le Dim 16 Déc 2018 - 17:46 )
Alessia. Rien qu’à entendre son nom prononcé dans la bouche d’un inconnu, Lana en frissonne, tout un tas de mauvais souvenirs lui revenant en mémoire. La bonne nouvelle, en tout cas, c’est que Dante ne semble pas du tout savoir de qui il s’agit. Lana plonge son regard dans le sien, le scrute avec insistance et elle le croit franc quand il lui indique ne rien avoir avec cette femme. En revanche, Lana est loin d’être préparée pour la révélation qui l’attends et qu’elle peine à digérer. Alors qu’elle l’écoute en silence, faisant attention à chacun de ses mots, son cœur rate un battement quand elle l’entend dire que cet homme dont il lui parle, et qu’elle ne connaît pas le moins du monde, est son père. Tout à coup, Lana se sent dans un mauvais remake de Star Wars alors qu’elle se met à secouer la tête frénétiquement de droite à gauche, incapable de sortir le moindre mot. Son père. Cet inconnu. Un inconnu qui l’aurait visiblement laissé contre son gré et qui, pire encore, serait à l’article de la mort. Ca fait beaucoup à digérer pour la jeune femme qui rejette machinalement tout en bloc bien que le comportement de Dante trahisse une sincérité flagrante. Ce regard qu’il pose sur elle, teinté de douleur et d’espoir l’aurait sans doute attendrie en temps normal mais c’est plus qu’elle ne peut supporter en cet instant. Cette révélation, qui s’inscrit malgré tout dans un coin de sa tête, bouleverserait sa vie entière. Une enfant adoptée. Un père qui l’a abandonné. Et sa mère dans tout ça ? La question la traverse un instant mais elle la rejette en boucle car ce serait accepté cette possibilité et c’est tout simplement impossible. Après tout elle est le portrait craché de sa mère. On lui dit souvent aussi qu’elle a le nez de son Papa. Non, non elle est une Giaccomo à ne pas y douter. Elle ne sait pas très bien à quoi ce type joue, ni même s’il est celui qu’il prétend être mais tout ce qu’il vient de lui dire ne peut être qu’un immense tissu de mensonge. « Je ne vous crois pas. » Parvient-elle enfin à verbaliser à voix haute après plusieurs longues secondes de silence. Sans s’en rendre compte, Lana revient à l’utilisation du vouvoiement comme pour mieux créer une barrière entre elle, qu’elle souhaite définitive. Si elle avait de la sympathie pour le pilote de l’air quelques minutes encore auparavant, là, la vapeur s’est totalement inversée. « Mon père s’appelle Adamo Giaccomo. Ma mère Delia. » Elle se sent obligée de le dire à voix haute, comme pour affirmer cette identité soudainement remise en question. Identité à laquelle elle se raccroche de toutes ses forces bien qu’un doute, presque inaudible, s’accroche malgré elle à son cœur. « Quant à cet homme dont vous me parlez, son état est très regrettable mais il n’est pas mon père. » Et si c’était vrai ? S’il l’avait vraiment abandonné ? Alors elle répondrait certainement de la même manière. Les liens du sang c’est une chose mais le père, le vrai, est celui qui a élevé l’enfant. Elle ne voit pas les choses autrement. « Au mieux vous vous trompez de personne, au pire vous êtes en train de jouer à un jeu tordu en vous moquant de moi. » Mais Dante n’a pas l’air d’être un mauvais garçon, aussi penche-t-elle plutôt sur la première proposition. Pour autant, cela remet tout en question, comme leur première rencontre : était-elle vraiment spontanée ? Ou l’espionne-t-il depuis longtemps pour prendre contact avec elle ? « Toujours est-il que je vous demande de ne plus jamais me contacter. Oublier mon numéro. » Celui qu’elle lui a justement donné lors de leur rencontre. Et alors qu’elle prononce cette phrase, Lana entend soudainement des moteurs au loin vibrer : il semble que l’accident devant eux soit enfin dégagé. Prenant ça pour un signe du destin, appuyant ses doutes sur la révélation qui a été faite, Lana se recule, non sans pouvoir lâcher le regard de Dante pendant quelques instants avant de retourner à son véhicule à toute hâte, pressée de fuir la scène. De fuir ses pensées et ses questions qui s’installent dans sa tête.

Sujet terminé.


Erio & Lana


Je ne squatterais plus les rues de ma peine. Quand je suis perdue, j'veux que tu me ramènes. Je veux qu'on fasse bien, je veux qu'on aille loin et qu'on traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé]Lana | Des bouchons Empty
Sujet: Re: [Terminé]Lana | Des bouchons ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé]Lana | Des bouchons -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut